Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2019 7 17 /02 /février /2019 09:25
Ecole Ramain Rolland, Perpignan

Ecole Ramain Rolland, Perpignan

Éviction du directeur de l'école élémentaire Romain Rolland de Perpignan

Jean Iglesis témoigne et communique :

 

«Mardi 5 février dernier, M. Rachid Yazid, directeur en fonctions  depuis 10 ans à l'école élémentaire Romain Rolland, a été subitement et instamment prié de quitter sa fonction. Faisant suite à cette mesure à tout le moins cavalière et abrupte, les parents d'élèves et le SNACL (syndicat d'enseignants de l'éducation nationale) se sont mobilisés, jeudi 14 février après-midi , dans une manifestation de soutien à leur directeur.

 

Précisons que M. Rachid, destitué de son poste,   outre de subir une « mise au placard » en règle,  voit son salaire mensuel amputé de quelque 500 euros,... Tels sont les faits... A la sanction sociale imposée, vient s'ajouter la sanction financière : c'est donc la double peine qui frappe l'intéressé.

 

Il ne m'appartient certes pas de formuler un jugement de valeur concernant les faits qui semblent être reprochés à M. Rachid, ni de préjuger de l'issue qui sera réservée à cette affaire ; pour reprendre une expression consacrée : « je fais pleinement confiance à la justice de mon pays... » Néanmoins, je me trouve intimement étonné, voire choqué de constater que l'on puisse procéder à la destitution d'un homme, à son lynchage public et à son humiliation au motif qu'il est perçu comme colérique...Cela  me semble une raison fort futile pour mettre en cause la vie professionnelle, sociale,  et même intime d'un individu...

Mais nous sommes foncièrement et irrésolument les personnages qu'a si parfaitement su dépeindre Victor Hugo et s'il est vrai – comme il l'a exprimé – qu'on ferme une prison lorsqu'on ouvre une école, Jean Valjean  a tout de même bien été condamné, dans « Les Misérables », à cinq ans de bagne à Toulon, pour avoir volé un pain destiné à empêcher sa sœur de mourir de faim...

 

Ceci dit, après avoir évoqué Jean Valjean, je souhaiterais parler de M. Rachid Yazid, que je connais depuis plus de vingt ans... M.Yazid Rachid travaillait en tant qu'auxiliaire enseignant à l'école primaire Alfred Sauvy de Villeneuve de la Raho, commune où je vivais. Mes enfants ont été élèves du groupe scolaire et, ainsi que plusieurs centaines d'élèves,ils ont pu bénéficier des conseils et de l'enseignement du « jeune futur professeur des écoles » dont la carrière s'annonçait déjà fort prometteuse : le jeune assistant les familiarisait avec aisance et savoir-faire aux rudiments de l'informatique, de même qu'il secondait les maîtresses et maîtres avec application, sérieux et disponibilité... Durant près de 4 ans M.Rachid a été assistant à Villeneuve de la Raho... Il a laissé dans les mémoires de ses collègues, des élèves et de leurs parents l'image d'un jeune homme intelligent, sérieux, aimable, enjoué et travailleur...

 

Il y a deux ans, alors que nous nous étions perdus de vue, M. Rachid– connaissant mon intérêt pour l'écriture, la poésie et  la langue catalane -m'a invité à assister, au sein de l'école élémentaire Romain Rolland dont il assurait la direction, à un projet mis en place sur l'initiative du Ministère de l'Education Nationale, projet intitulé « Osons les langues... ». J'ai été, à l'occasion de cette manifestation, fort agréablement surpris par la cohésion interculturelle et interlinguistique qui s'exprimait au travers des interventions des élèves. Parlant, chantant et écrivant en anglais, en catalan, en espagnol, en arabe, en chinois, en italien...bien que modestement et timidement, eu égard à leur jeunesse, c'est une Tour de Babel qui se présentait et représentait dans l'enceinte de l'école. Je me suis pris à penser que l'échange des langues, s'il enrichit incontestablement, procède également du partage de la paix et du bonheur personnel... et ce dans la mise en commun des cultures et dans le respect de leur diversité... 

 

Je ne comprends guère le procès que l'on fait aujourd'hui à M. Rachid Yazid, auquel j'apporte mon soutien et ma compassion et auquel je souhaite force et courage dans cette épreuve abracadabrante... »

 

Jean Iglesis

 

 

 

Éviction du directeur de l'école élémentaire Romain Rolland de Perpignan

 

Jean Iglesis témoigne et communique :

 

«Mardi 5 février dernier, M. Rachid Yazid, directeur en fonctions  depuis 10 ans à l'école élémentaire Romain Rolland, a été subitement et instamment prié de quitter sa fonction. Faisant suite à cette mesure à tout le moins cavalière et abrupte, les parents d'élèves et le SNACL (syndicat d'enseignants de l'éducation nationale) se sont mobilisés, jeudi 14 février après-midi , dans une manifestation de soutien à leur directeur.

 

Précisons que M. Rachid, destitué de son poste,   outre de subir une « mise au placard » en règle,  voit son salaire mensuel amputé de quelque 500 euros,... Tels sont les faits... A la sanction sociale imposée, vient s'ajouter la sanction financière : c'est donc la double peine qui frappe l'intéressé.

 

Il ne m'appartient certes pas de formuler un jugement de valeur concernant les faits qui semblent être reprochés à M. Rachid, ni de préjuger de l'issue qui sera réservée à cette affaire ; pour reprendre une expression consacrée : « je fais pleinement confiance à la justice de mon pays... » Néanmoins, je me trouve intimement étonné, voire choqué de constater que l'on puisse procéder à la destitution d'un homme, à son lynchage public et à son humiliation au motif qu'il est perçu comme colérique...Cela  me semble une raison fort futile pour mettre en cause la vie professionnelle, sociale,  et même intime d'un individu... Mais nous sommes foncièrement et irrésolument les personnages qu'a si parfaitement su dépeindre Victor Hugo et s'il est vrai – comme il l'a exprimé – qu'on ferme une prison lorsqu'on ouvre une école, Jean Valjean  a tout de même bien été condamné, dans « Les Misérables », à cinq ans de bagne à Toulon, pour avoir volé un pain destiné à empêcher sa sœur de mourir de faim...

 

Ceci dit, après avoir évoqué Jean Valjean, je souhaiterais parler de M. Rachid Yazid, que je connais depuis plus de vingt ans... M.Yazid Rachid travaillait en tant qu'auxiliaire enseignant à l'école primaire Alfred Sauvy de Villeneuve de la Raho, commune où je vivais. Mes enfants ont été élèves du groupe scolaire et, ainsi que plusieurs centaines d'élèves,ils ont pu bénéficier des conseils et de l'enseignement du « jeune futur professeur des écoles » dont la carrière s'annonçait déjà fort prometteuse : le jeune assistant les familiarisait avec aisance et savoir-faire aux rudiments de l'informatique, de même qu'il secondait les maîtresses et maîtres avec application, sérieux et disponibilité... Durant près de 4 ans M.Rachid a été assistant à Villeneuve de la Raho... Il a laissé dans les mémoires de ses collègues, des élèves et de leurs parents l'image d'un jeune homme intelligent, sérieux, aimable, enjoué et travailleur...

 

Il y a deux ans, alors que nous nous étions perdus de vue, M. Rachid– connaissant mon intérêt pour l'écriture, la poésie et  la langue catalane -m'a invité à assister, au sein de l'école élémentaire Romain Rolland dont il assurait la direction, à un projet mis en place sur l'initiative du Ministère de l'Education Nationale, projet intitulé « Osons les langues... ».

J'ai été, à l'occasion de cette manifestation, fort agréablement surpris par la cohésion interculturelle et interlinguistique qui s'exprimait au travers des interventions des élèves. Parlant, chantant et écrivant en anglais, en catalan, en espagnol, en arabe, en chinois, en italien...bien que modestement et timidement, eu égard à leur jeunesse, c'est une Tour de Babel qui se présentait et représentait dans l'enceinte de l'école. Je me suis pris à penser que l'échange des langues, s'il enrichit incontestablement, procède également du partage de la paix et du bonheur personnel... et ce dans la mise en commun des cultures et dans le respect de leur diversité... 

 

Je ne comprends guère le procès que l'on fait aujourd'hui à M. Rachid Yazid, auquel j'apporte mon soutien et ma compassion et auquel je souhaite force et courage dans cette épreuve abracadabrante... »

 

Jean Iglesis

 

Yazid Rachid, conseiller municipal de Villeneuv de La Raho (2001 à 2011), président du foto-ball club de cette ville.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens