Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2019 6 25 /05 /mai /2019 07:23
Nicolas Marty - L'historien sur France-Culture -
Nicolas Marty - L'historien sur France-Culture -

Nicolas Marty - L'historien sur France-Culture -

 

La question catalane vue par les historiens Paul Preston, Nicolas Marty  et Benoît Pellistrandi 

2. N. MARTY :

 

L'Europe et la Catalogne

 

Comme il l'écrit en introduction, l'auteur pense qu'un citoyen français ou européen peut estimer que la revendication indépendantiste est un "défi anachronique et dérangeant. 

 

Elle a lieu dans un contexte de convergences de crises graves : gouvernance mondiale…difficultés économiques et compétition mondiale, phénomènes migratoires complexes. Les régimes politiques font face à une remise en question généralisée des valeurs qui fondaient depuis plusieurs décennies leurs pactes citoyens. Les opinions publiques s'interrogent sur la pertinence de la construction européenne et ressentent une gêne intense sur la question de l'identité…" (page 10)

 

N. Marty critique aussi la presse nationale française et européenne, souvent hostiles et se bornant à reprendre le point de vue des grands journaux madrilène, comme El Païs, qualifié cependant de "modèle de journalisme intègre et impartial".

 

En effet, en France, Le Monde a été très crItiqué (El PaÏs détenant une part du capital de ce quotidien), mais on pourrait citer les nombreux points de vue divergeants publiés en pages "débats", et même celle de N.Marty, défenseur du point de vue catalaniste, et qui ne parle pas de son propre texte…

 

* En postface, Patrice Poujade veut briser les clichés sur le mouvement indépendantiste : 

"Volonté d'être, osons le mot, d'un peuple, du moins d'une population qui, siècle après siècle, a réussi à sauvegarder sa langue, à affirmer une culture et à proclamer son ouverture au monde. La vitalité culturelle actuelle de la Catalogne est bien loin de tout folklore, de toute muséification, de tout passéisme, de tout repli sur soi; au contraire, elle se nourrit de tous les apports extérieurs pour se faire encore plus forte.

 En ce sens, la revendication catalane ne peut être réduite ni même ramenés à un simple égoïsme économique comme on l'entend ou on le lit bien trop souvent …"  (PAGE 200)

 

- - -

Historique du problème, selon la narration chronologique du livre de N. Marty 

p. 12/15: hommage à P. Vilar

15: le récit national, fragmentaire, orienté: propagande nationaliste)

18: l'alliance catalano-aragonaise - Les Corts.

18/20: les guerres Espagne/France, Suède

21: prise de Salses, 1639, révolte des Catalans.

23: chant du drapeau repris par les Républicains.

24/25: guerre entre Bourbons (Philippe V, petit-fils de Louis XIV) et Hasbourg (Charles de H.) : 1705… - Conquête de la Catalogne par Philippe V, le 11 septembre 1714.

27: le 11 septembre 1977, manifestation pour le retour de J. Tarradellas à Barcelone.

29: la couleur jaune et p.32 (ainsi que p.24 : les Habsbourg) - Les guerres carlistes.

30: Les politiques de mémoire.

32: l'estelada (Cuba)

33: Primo de Rivera et la Catalogne.

34: la République catalane (14 avril 1931)

35: Companys arrêté (oct.34) et p. 48 (1940)

36: violence révolutionnaire.

37: le front populaire - 38: la Reconquista de la Catalogne -

39: exactions des Républicains

40/41 : vision erronée, fantasmée de la guerre civile (A.Munoz Molina, 2017) - L'historiographie catalane pas simpliste- Le coup d'Etat militaire, l'occasion aussi de lutter contre le séparatisme.

 

43: la pédagogie en Catalogne : vision objective de la guerre.

44: Le Memorial democratic.

45: les thèmes du nationalisme espagnol (église, tauromachie…)

48: résurgence du franquisme (2015 et 2017)

48: Puigdemont et le fascisme (Nicolas Garcia et J.Paul Alduy)

49: Espagne : une démocratie - Les survivants du franquisme.

53:lectures opposées de la constitution, pages 54 et 57.

54: la loi d'amnistie.

59: le compromis : pas nation, mais nationalisme.

60: et 63 : le statut voté à 88%.

 

 

- - -

61/62: Jordi Pujol, européen convaincu - "Son prestige est terni par des soupçons de corruption" (soupçons : euphémisme de N.Marty : des preuves existent, procès depuis des années…) Voir, cependant, page 94 : LES "MALVERSATIONS" DE J.PUJOL. Et page 99: la fraude fiscale de J.Pujol.

67: ressources de l'impôt à la Catalogne (La Généralité obtient 15% de l'impôt sur le revenu - cf. Montalbàn), puis 30% (page 72)

68: compromis de J.Pujol avec les Socialistes (pouvoir accru des Mossos d'Esquadra) et avec le Parti populaire (alliance avec Aznar).

71: révision du statut (2006)

74: le patriotisme constitutionnel ((idée de J. Habermas) opposé au nationalisme (démonétisé par Franco)

75: modernité de la constitution espagnole grâce au gouvernement socialiste: dans le nouveau statut: référence à la nation catalane.

76 (et 155/156) : la langue. (enseignement obligatoire du catalan en Catalogne : tout semble fonctionner et le castillan est même la langue qui réussit le mieux - aucun "soupçon" de propagande dans les écoles...vision idyllique ou vérité ???)

77: arguments de Rajoy (PP)

80: corruption (affaire du Palais de la Musique, à Barcelone - le tribunal constitutionnel et p. 82: dysfonctionnement, sur le mot "nation".

83: réduction du statut de 2006 - rupture du pacte constitutionnel.

85: crise depuis 2010, puis en 2017 : la déclaration d'indépendance.

88/ A.Mas propose un pacte fIscal.

90: Rajoy accuse le système éducatif catalan de fabriquer des Indépendantistes.

92: vote "illégal" du 9 novembre 2014.

94: le CiU éclate (le CDC devient indépendant) - 

97: campagne pour les élections du 27.9.2015 - "malversations ' d'A.Mas.

99: Carles Puigdemont -

103: le référendum unilatéral du 1.10.2017.

109/110: les urnes (venues de Chine)

111: concerts dans les P.O. (66) : Ramon Faura non cité !!!!

113: on vote où on veut…(et p.115)

115: blessés (une incorrection grammaticale) et 117 : 991 blessés admis dans les hôpitaux (on peut comparer déjà avec B. Pellistrandi : aucun blessé dans les hôpitaux...Où est la vérité ?)

120: discours du roi, ancien prince de Gérone…

121: le 10 octobre 2017, proclamation de l'Indépendance et suspension "en même temps"…

122: proclamation au parlement le 27 octobre. 123: l'article 155 - 

128: justice indépendante ?- le soutien européen est faible -

129: la stratégie des Indépendantistes a échoué -

133: élections du 21.12.2017.

137: Mai 2018: le PP est condamné pour des faits graves de corruption.

141: les enjeux économiques.

142: âge d'or interrompu au 15° siècle - renouveau au 18° siècle de la "confédération catalano-aragonaise" (négoce, eau de vie, laine, esclavage, construction navale))

143: la Catalogne en Europe.

144: aspects positif de l'économie catalane.

145: les changements de siège social.

149: Le déficit fiscal de 8% : LA Catalogne paie plus qu'elle ne touche de Madrid (mais J.Borell...) - 150: la redistribution (exemple de l'Estrémadure) - La Catalogne pour le principe de la solidarité -

151: dans l'UE. - manque d'investissement de Madrid en Catalogne 

155:les enjeux culturels et la langue -

156:l e catalan, langue officielle - protection de l'occitan du Val d'Aran. 157: manifestation, pour le castillan, d'intellectuels vivant en Catalogne - 158: le tribunal constitutionnel valide l'immersion du catalan à l'école - 159: l'école catalane, foyer d'endoctrinement ?161: statistiques : le niveau d'espagnol des élèves en Catalogne est égal ou supérieur à celui des élèves des autres régions autonomes.

163: la télévision (TV3) - René Grando.

170: la tauromachie.

171: le patrimoine : l'affaire du monastère d'Aragon.

 

* En gras, des interrogations qui mériteraient des éclaircissements...des développements...la vision de l'Historien "engagé" (?) ne serait pas trop idyllique..? (JPB)

 

 

Nicolas Marty (né le 29 mars 1969) est un historien français, professeur des universités en histoire contemporaine à l'université de Perpignan. Il est spécialiste d'histoire économique et sociale.

 

Nicolas Marty est professeur agrégé de l'enseignement du second degré français , puis après la soutenance d'une thèse de doctorat en histoire en 2000, pour laquelle il obtient le prix François Bourdon en 20011, il est nommé maitre de conférences à l’université de Perpignan en 2001. Il obtient une habilitation universitaire en 2010 et est nommé professeur des universités en poste à Perpignan. Il est membre statutaire du Centre de recherches sur les sociétés méditerranéennes (CRHISM - EA 2984), qu'il dirige de 2011 à 2015. En partant de l’histoire des entreprises, il travaille sur les acteurs et les dynamiques de l’industrialisation dans l’espace Pyrénées méditerranée, entre France et Espagne. Il analyse aussi la diffusion des biens de consommation alimentaires et des boissons dans le monde occidental, particulièrement en Europe. Il est aussi attentif aux problématiques de mémoire des conflits aux frontières des Pyrénées.

 

Ses travaux initialement portent sur l'histoire des eaux minérales3, notamment l'histoire de la source minérale Perrier sur laquelle portait sa thèse doctorale. Il a ensuite développé une histoire de la branche des eaux minérales en France et en Europe, notamment à l’histoire des techniques et de la construction des normes et de la qualité comme élément de compréhension de la diffusion des produits et de la construction des marchés. Il obtient en 2014 un prix de l’académie nationale de médecine pour sa recherche sur les marchés de l’eau embouteillée en Europe 4,5.

Il s'intéresse également à l'histoire des acteurs et des dynamiques de l'industrialisation et plus généralement de l'économie et le patrimoine industriel du Languedoc Roussillon et de la Catalogne et à l'histoire et la mémoire des périodes de conflit, notamment la guerre civile espagnole, et la Seconde Guerre mondiale.

 

Il est doyen de la faculté des lettres et sciences humaines de l’université de Perpignan Via Domitia de 2010 à 2016 et membre de la mission histoire de la société générale 6, du comité scientifique et de prospectives du Parc naturel régional des Pyrénées catalanes et du Mémorial de Rivesaltes.

 

Depuis 2016, il est vice-président de l'université de Perpignan, chargé de la qualité 7.

À l’échelle nationale, il a été secrétaire général de l’Association française d’histoire économique (AFHE [archive]) et est membre de son comité directeur 8. Il anime le comité franco-espagnol d’histoire économique associant l’AFHE et l’association espagnole d’histoire économique 9.

 

Au niveau des instances universitaires nationales, il siège aujourd'hui en tant que 1er vice-président 10 au bureau de la section 22 (Histoire et civilisations : histoire des mondes modernes, histoire du monde contemporain ; de l‘art ; de la musique) du Conseil National des Universités.

 

Alors que la crise en Catalogne fait irruption dans l’actualité européenne et française, il intervient dans l’espace public 11,12 pour rappeler la complexité de la trajectoire catalane et dénoncer les interprétations simplistes ou erronées qui peuvent en être faites en France.

OPUS :

  • Comprendre la crise catalane, Editions Cairn, Morlàas, 2019, 225 p. 
  • L’invention de l’eau embouteillée. Qualité, normes et marchés de l’eau en bouteille en Europe 19e-20e siècles, Bruxelles, Berlin, PIE Peter Lang, 2013, 397 p.
  • Perrier, c’est Nous ! Histoire de la Source Perrier et de son personnel, Paris, Editions de l’Atelier, 2005, 254 p.
  • avec Antonio Escudero (éd.), Consommateurs, consommation, XVIIe, XXIe siècle, regards franco-espagnols, Alicante, Perpignan, Publicacions de la univeristat d’Alacant, Presses Universitaires de Perpignan, 2016, 336 p.
  • avec André Balent, (dir.), Catalans du nord et Languedociens et l’aide à la République espagnole, 1936-1946, Perpignan, Presses Universitaires de Perpignan, Ville de Perpignan, direction de la Culture, Association Maitron Languedoc Roussillon, 2010, 202 p.
  • avec Esteban Castañer-Muñoz (dir.), Histoire et patrimoine de la société industrielle en Languedoc-Roussillon - Catalogne : les enjeux de la recherche et de la conservation, Presses universitaires de Perpignan, coll. Études, 2008, 272 p.
  • (coll.) Nouveau dictionnaire de biographies roussillonnaises, 1789-2011, vol.1, tome 1, Pouvoirs et société : administration, armées, économie, églises, justice, mouvements et organismes sociaux, politique, presse politique et d'information générale, Pézilla-la-Rivière, Publications de l’Olivier, 2011, 702 p.

 

Rendez-vous avec Nicolas MARTY :

 

Mardi 28 mai, 18 heures, Hotel Pams, 18 carrer Emile Zola, CML - Ville de Perpignan , présentation du livre Comprendre la crise catalane.

 Dimarts 28 de maig, a les 18 hores

 

- - -

Editions Cairn

 

📣📕🗜Nicolas Marty, auteur de "Comprendre la crise catalane" à paraitre très bientôt aux éditions Cairn sera l'invité d'Alain Finkielkraut dans l'émission Répliques consacrée à "La question catalane" avec Benoit Pellistrandi, historien et auteur de l'ouvrage " Le labyrinthe catalan".

🔜Diffusion le samedi 23 mars!

📥Plus d'information sur notre site:https://www.editions-cairn.fr/a-paraitre/1079-comprendre-la-crise-catalane-9782350687025.html

#catalogne #independance #franceculture#repliques – avec Nicolas Marty et Alain Finkelkraut.

Les critiques venant des partisans de l'indépendance sont favorables à N. Marty...Ainsi, l'article de Robert... Marty :

 

Recension du livre de Nicolas Marty : "Comprendre la crise catalane"

Par Robert Marty

Nicolas MARTY professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Perpignan vient de publier aux éditions Cairn un ouvrage intitulé "Comprendre la crise catalane"

https://www.librairiedialogues.fr/livre/15421102-comprendre-la-crise-catalane-marty-nicolas-cairn 

 

Un titre tout proche à coup sûr du récent "Espagne–Catalogne : les clés du conflit" à la réalisation duquel l'ALC a fortement contribué. Deux titres voisins qui ne font pas double emploi. Bien au contraire, le travail de Nicolas MARTY, conduit avec la compétence, la rigueur et l'honnêteté intellectuelles qu'on peut attendre d'un universitaire de son niveau confirme, assure, élargit et garantit les fondements de notre approche. En effet "Les clés du conflit" est un florilège d’approches diverses construit de façon à donner à l'opinion française l'essentiel des éléments de raison qui lui font défaut pour appréhender le problème catalan. On y prend en considération de plus que cette opinion est soumise à une désinformation hostile et toxique pour le peu qui lui est délivré. Formée aux moule jacobin elle est quasiment incapable de concevoir la complexité des rapports d’un État espagnol encore imprégné de la verticalité franquiste avec des nations périphériques qui veulent légitimement accomplir un destin national. Son but est clairement militant. 

En revanche le but de Nicolas Marty est avant tout de faire œuvre d'historien. S'il advient que l'éclairage qu'il apporte soutient objectivement la cause catalane c'est par pure conséquence de sa démarche scientifique. 

D'ailleurs son ouvrage est construit sur cette articulation : d'abord les faits rigoureusement mis en perspective historique, ensuite la pensée des faits repris dans le champ indiscutable des valeurs universelles qui fondent les démocraties modernes. Ce n'est pas un livre de plus, c'est un livre indispensable, en plus.

 

Des deux ouvrages il ressort au premier chef que cette crise est surchargée par le poids de l’histoire. A la différence près que tout ce que "Les clés du conflit" montre, Nicolas MARTY le démontre, une démarche que seul un historien de métier pouvait mener à bien. Pour illustrer cette idée, rien ne vaut une image (mentale) : lorsqu'on cherche un itinéraire sur une application internet ou un GPS on obtient immédiatement et par défaut une banale carte routière. 

Cependant d’un simple clic ou affleurement on peut passer à la vision satellite. Aussitôt votre graphisme abstrait s’inscrit dans un paysage vu de haut, un territoire habité, vivant, marqué par son développement historique. Les fluctuations de votre itinéraire apparaissent dès lors intelligibles surtout dans des zones à la géographie tourmentée. C’est exactement ce qui se produit lorsqu'on entame la lecture du livre de Nicolas Marty. 

On comprend en profondeur le pourquoi et le comment de telle ou telle bifurcation, courbe ou contournement, voire impasse. Tout est indexé sur des réalités : historiques, économiques, culturelles ; tout est vérifiable, tous les arguments sont étayés … En conséquence nous nous trouvons armés contre la méconnaissance, la mauvaise foi, les distorsions, les biais, les sophismes, les mensonges et les haines qui encombrent le champ de la connaissance objective de la question catalane.

 

écouter le podcast de l'émission "Répliques" d'Alain Finkelkraut sur France Culture du 23 mars 2019 

https://itunes.apple.com/fr/podcast/répliques/id114880560?mt=2

 Elle opposait Nicolas Marty à l'historien Benoît Pellistrandi 

 

Ce dernier répand à longueur de livres, d'articles et d'interview dans les medias français complaisants l'idée que " La société catalane est en proie à une pathologie politique nationaliste suprémaciste", rien que ça ! On pense à un pays et à un temps ou l'opposition était déclarée maladie mentale que l'on soignait dans un goulag ! Comment prétendre à la qualité d'historien quand on en est là !

 

Enfin, on dit avec Beaumarchais que "Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur". Je me sens un peu mal à l'aise avec cette citation, n'ayant rien trouvé à blâmer. Je crains de tomber sous l'accusation de complaisance, voire de copinage pour n'avoir dit que du bien du livre d'un collègue et engagé tous "les gens de bien" à le lire. Au point même que je me dois de préciser que, bien que portant le même patronyme, nous n'avons aucun lien de parenté …Tant pis … Lui et moi savons ce qu'il en est …

 

Contre vents et marées, il me reste un dernier éloge à prononcer : le livre est bien écrit et se lit comme un roman d'un genre particulier : un roman national 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens