Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2019 2 23 /07 /juillet /2019 10:05
Cadaquès (C) JPB - Lidia et Dali - Sculpture actuelle de la Lidia sur la promenade de Cadaquès (JPB)
Cadaquès (C) JPB - Lidia et Dali - Sculpture actuelle de la Lidia sur la promenade de Cadaquès (JPB)
Cadaquès (C) JPB - Lidia et Dali - Sculpture actuelle de la Lidia sur la promenade de Cadaquès (JPB)

Cadaquès (C) JPB - Lidia et Dali - Sculpture actuelle de la Lidia sur la promenade de Cadaquès (JPB)

Feuilleton de l'été 2. La Lidia de Cadaquès - La sorcière dans la conscience collective - J.P.Bonnel

 

 

Sorcière et fille de sorcière, on accusait la LIDIA de perturber la météo, de noyer les chats du village, comme, dans le passé, on a accusé les sorcières d'être complice des loups, de copuler avec le diable, de faire disparaître les sexes masculins...

 

On les distinguait avec la couleur jaune, signe distinctif, mettant au ban de la société ces femmes insolites, les marginaux, les juifs, les gilets...jaunes !

 

La sorcière -, surtout au Moyen Age, était condamnée au bûcher, par des tribunaux civiles, où se sont exprimées les racines de la misogynie : se reporter aux sorcières de Salem, au 16° siècle, et aux femmes possédées de Loudun... Relire Michelet...

 

A l'époque moderne, la diabolisation des femmes se montre quand elles sont qualifiées de "sorcières"... en raison de la liberté sexuelle (allusion à la forme phallique du balai); ce sont surtout les féministes qui sont appelées ainsi.

 

Ainsi, la sorcière est un révoltée, une femme qui "tient debout", toute seule : c'est "la bien plantée" de mon livre et surtout de celui d'Eugenio D'Ors, à l'origine de cette histoire insolite ! En effet, le théoricien de Noucentisme rend hommage dans son livre, illustré par Dali, à cette harengère de Cadaquès qui se prenait pour Teresa, l'héroïne de La Ben Plantada...

 

A l'instar de Lorca et de Bunuel, Salvador professait une grande admiration pour ce personnage singulier. Il faut lire ses Mémoires; dans Vida secreta, il écrit :

 

"LIDIA avait l'esprit paranoïaque le plus remarquable que j'aie jamais connu, hormis le mien."

 

ET comme il l'avait fait pour Gala, quoiqu'à moindre échelle évidemment, il reconnaît publiquement l'affection et la fascination qu'elle lui inspire, comme le prouvent d'ailleurs certaines des images exécutées pour le livre. L'illustration qui occupe le frontispice nous montre une femme-olivier : "Une belle plante, bien enracinée dans la roche vive, dans le pur minéral que nul coup de vent n'aurait pu arracher du Cap de Creus."

(manuscrit au centre d'études de la fondation Gala-S.Dali de Figueres)

 

Dans Le Journal d’un génie, Salvador Dalì note, le 15 septembre 1953 :

 

« Le journaliste et écrivain Eugeni d’Ors, qui n’est pas venu à Cadaquès depuis cinquante ans, vient me rendre visite entouré d’amis. Il est attiré par le mythe de la Lídia de Cadaqués. Il sera sans doute possible que nos deux livres sur le même sujet paraissent simultanément. En tout cas, le sien vaguement esthète et pseudo-platonicien ne pourra que faire briller les arrêtes réalistes et hyper cubistes de ma “bien plantada”. »

 

Celle-ci était une villageoise, veuve de Nando, un brave marin aux yeux bleus et sereins.

D'Ors-Xènius avait passé l'été, à l'âge de vingt ans, dans la maison de Lídia…" 

 

"L'esprit prédisposé à la poésie, elle fut émerveillée par les conversations inintelligibles des intellectuels catalans…" Le titre du futur livre, non envisagé lors du séjour, fut trouvé quand l'auteur se rappela sa première réaction, à la vue, de Lídia : 

"Regarde-moi cette Lídia comme elle est bien plantée !"

 

Mais qui était donc cette femme qui ne laissait personne indifférent ? LIDIA Noger i Sabà, fille d'une certaine Sabana...

 

(à suivre)

 

JPB juillet 2019

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens