Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2019 2 13 /08 /août /2019 10:19
La mort rôde à Villeneuve de La Raho - Enfants en danger ! -UMPLO 32, août 2019
La mort rôde à Villeneuve de La Raho - Enfants en danger ! -UMPLO 32, août 2019
La mort rôde à Villeneuve de La Raho - Enfants en danger ! -UMPLO 32, août 2019

La mort rôde à Villeneuve de La Raho...

 

La courageuse association "un mât pour les ondes" poursuit son combat citoyen contre les entreprises pernicieuses et les communautés de communes irresponsables...

 

Dans son numéro de ce mois d'août, la communication se poursuit avec le journal têtu qui "paraîtra jusqu'au déplacement des antennes hors du village" !!

 

L'association  située 6 rue du Faratjal, 66180, Villeneuve de La Raho,  nous avertit des dangers au coeur de la petite commune, qui serait un paradis si Orange n'était pas sur le château d'eau... si le nouvel immeuble Bouygues ne se dressait pas en haut de l'avenue de la mairie comme une crème chantilly susceptible de s'effondrer à la prochaine secousse... si l'annonce de la construction du golf, et d'un hôtel luxueux n'était pas annoncé...

 

Bref, soit vous recevez des ondes, soit vous quittez le village ! Soit vous payez cher votre maison, ou vous partez fissa !

 

Mais y'a pas de quoi se taper sur le ventre...

L'association nous informe, citoyens sans paroles, citoyens qui devraient être des "bénis oui-oui" pour les élus bien peu républicains :

"...pose de 9 nouvelles antennes de l'opérateur de téléphonie ORANDE dissimulées dans un radôme de 3?70 m de haut, à 191 mètres seullement du groupe scolaire, à 12 m de l'école de dessin...

En 2011 l'inspection académique des PO reconnaissait officiellement 3 cas de cancers chez les 220 écoliers du groupe A.Sauvy...

 

Aujourd'hui un des enfants est mort !

 

Le maire, Mme Irles, contrairement à l'engagement de la communauté des communes a exigé de celle-ci le maintien d'orange sur le château d'eau, pour 12 ans de plus !!!

 

Résultat : 117 cancers, 47 accidents vasculaire, 19 Alzheimer...

 

Vous allez bien sûr dire : rien n'est prouvé, la science est incapable de confirmer une relation entre les ondes et les maladies... Moi, dans le doute, je m'abstiens...

Quant à votre portable, à votre box, micro-ondes, etc, c'est à vous de voir.

Etes-vous un citoyen responsable..?

 

J.P.Bonnel

 

Dossier :

 

C'est l'incompréhension à Villeneuve-de-la-Raho (Pyrénées-Orientales) : après avoir obtenu le déménagement de 19 antennes relais du cœur de la commune vers la périphérie en 2017, voilà que les riverains s'inquiètent d'une nouvelle concession qui pourrait être accordée à un opérateur.

 

A Villeneuve-de-la-Raho (Pyrénées-Orientales), les banderoles anti-antenne relais sont à nouveau de sortie au pied du château d'eau de la commune : une autorisation de travaux semble ouvrir la voie à une concession pour les 12 prochaines années. Les riverains se sentent trahis.

 

Villeneuve-de-la-Raho (Pyrénées-Orientales) / © Jean-François Puakavase, France 3 Occitanie/Pays Catalan


Amers et trahis

En 2017, ces mêmes riverains fêtaient le déménagement de 19 de ces équipements de transmission de téléphonie mobile du centre-ville. Ils venaient d'obtenir la promesse que le bail du dernier opérateur ne serait pas renouvelé. Paulette Palau, secrétaire de l'association "Un mât pour les ondes", est amère :

 

Malheureusement, on a fait confiance aux élus pendant deux ans !


La peur des ondes électromagnétiques

 

Après 11 années de combat, l'association "Un mât pour les ondes" repart donc en guerre contre la présence d'antennes relais à proximité des habitations et écoles. Sa présidente,  Maryse Batlle, croit dur comme fer que les ondes électromagnétiques ne seraient pas étrangères aux nombreux cas de maladies apparus dans le quartier.


Possible recours en justice

 

Dans leur croisade, les riverains espèrent pouvoir compter sur le soutien du préfet des Pyrénées-Orientales, comme il l'avait indiqué dans un courrier de novembre dernier. En attendant, l'association n'exclut pas un recours devant le tribunal administratif pour pousser l'opérateur pressenti à s'installer à l'extérieur de la commune. Voici le reportage d'Aude Chéron et Jean-François Puakavase.

 

Par Valérie Luxey

Publié le 06/06/2019 à 15:02 Mis à jour le 06/06/2019 à 15:06

 

Colère à Villeneuve-de-la-Raho autour d'un projet d'antenne-relais

C'est l'incompréhension à Villeneuve-de-la-Raho (Pyrénées-Orientales) : après avoir obtenu le déménagement de 19 antennes relais du cœur de la commune vers la périphérie en 2017, voilà que les riverains s'inquiètent d'une nouvelle concession qui pourrait être accordée à un opérateur. Une association se mobilise donc une nouvelle fois contre ce projet. Avec Paulette Palau et Maryse Batlle, secrétaire et présidente de l'association "Un mât pour les ondes". - France 3 Occitanie/Pays Catalan - Aude Chéron, Jean-François Puakavase

- - -

P.-O. / Château d'eau de Villeneuve-de-la-Raho : un recours contre les nouvelles antennes-relais

 

L'association Un mât pour les ondes (Umplo) a effectué un recours gracieux pour faire annuler l'autorisation de travaux qui donne à Orange le feu vert pour installer de nouvelles antennes sur le château d'eau de Villeneuve-de-la-Raho.

Les riverains du château d'eau fédérés au sein de l'association "Un Mât pour les ondes" ne décolèrent pas. Ce mercredi 3 avril, des membres de la structure, qui milite depuis plus de dix ans pour le déménagement des antennes-relais à l'écart des habitations, ont constaté qu'un panneau de déclaration de travaux avait été apposé sur le bâtiment.

En consultant le dossier déposé en mairie, le groupe de Villeneuvois inquiets des éventuels effets sanitaires des ondes a notamment découvert que la convention permettant à Orange de maintenir ses antennes sur le château d'eau avait été prorogée l'an dernier. Alors même que des responsables de l'Agglo, dont dépend le bâtiment, avaient assuré en juin 2017 qu'ils n'envisageaient pas de reconduire le bail de l'opérateur au-delà du mois de juillet 2019. 

 

 

Un cylindre de 3,7 mètres au sommet du bâtiment

"Orange compte démonter ses installations actuelles, repeindre le château d'eau et remettre d'autres antennes cachées dans un radôme, un cylindre de 3,7 mètres de haut implanté au sommet du château d'eau", dévoile l'élue municipale d'opposition Yasmine Gatonas, qui souligne, documents à l'appui, que la maire de la commune, Jacqueline Irles, "avait promis d'enlever les antennes du château d'eau lors de sa précédente campagne électorale"

"Pourquoi maintenir les antennes ici, alors qu'il existe une alternative ?, s'interroge une autre élue minoritaire du conseil municipal, Paulette Palau. Lorsqu'ils ont quitté le château d'eau (en 2017, NDLR), Bouygues et SFR ont implanté leurs relais à l'écart du village sur deux mâts reliés au réseau électrique et à la fibre optique. De plus, notre réserve d'eau potable a besoin d'être sérieusement remise en état. L'acrotère est fissuré et rouillé. Un simple coup de peinture ne suffira pas."

Un irrespect du citoyen

Les militants d'Umplo sont sous le choc. Mais ils ne comptent pas se laisser faire. Ils ont envoyé à la mairie ce jeudi un recours gracieux pour faire annuler l'autorisation de travaux délivrée à Orange. "L'Agglo et la préfecture leur avaient dit l'an dernier que les antennes sur le château d'eau, c'était fini, s'insurge l'avocat de l'association, Jean Codognès. Par contre, personne ne leur a dit qu'un nouveau contrat avait été signé... C'est un irrespect du citoyen, une atteinte au pacte républicain, une violation de la promesse de l'administration. De plus, Orange a demandé l'autorisation le 14 février et l'a obtenue le lendemain..." Compte tenu de ce délai étonnamment court, l'avocat pointe du doigt "un défaut d'instruction de la demande".

La municipalité dispose désormais de deux mois pour répondre à la requête d'Umplo. En cas de refus, l'association annonce d'ores et déjà qu'elle entamera une procédure devant le tribunal administratif.   

Contactés, les services de la communauté urbaine nous ont redirigés vers la maire de la commune, Jacqueline Irles, seule à même selon eux de prendre la parole sur ce dossier. Actuellement en déplacement à l'étranger, l'édile a assuré (par SMS) ne pas pouvoir donner suite à nos sollicitations avant la date de publication prévue.

 

Orange : "Sans antennes sur le château d'eau, on dégrade la qualité de service"

Sur ce dossier, Orange joue la carte de la transparence. "Il s'agit d'un projet d'intégration paysagère, entame le porte-parole régional de l'entreprise, Christian Gesbert. Nous allons retirer les trois antennes situées sur le bord de la cuve et en installer de nouvelles dans un dispositif implanté sur le haut du château d'eau. Toutes les technologies actuellement commercialisées seront présentes, dont la 4G."

Pourquoi maintenir des antennes sur le site malgré la contestation ? "En contrepartie des licences qui nous sont accordées, nous sommes tenus de garantir une qualité de service irréprochable, répond le porte-parole. Sur ce secteur, le château d'eau est un point d'implantation pertinent en raison de la structure de notre réseau. Si on enlève cette cellule, on dégrade la qualité de service. Notre réseau n'a pas la même structure que ceux de Bouygues ou de SFR."

 

Par ailleurs, selon Orange, le niveau d'exposition aux ondes n'augmentera pas avec l'installation des nouveaux relais : "Nous mesurons entre 1 et 2 volts par mètre dans les environs du château d'eau, alors que les seuils maximums que préconisent les autorités sanitaires sont compris entre 36 et 61 volts par mètre. De plus, en mettant les antennes au centre de la tour, nous allons améliorer la couverture sur la commune et tous les câbles seront situés à l'extérieur du bâtiment."

Orange compte effectuer les travaux "dans le courant de l'année 2019". 

 

Arnaud Andreu

Sur le même sujet

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens