Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2019 2 24 /09 /septembre /2019 10:36
Au palais des Congrès de Perpignan, lundi 23/9/2019 (C) J.Pierre Bonnel
Au palais des Congrès de Perpignan, lundi 23/9/2019 (C) J.Pierre Bonnel
Au palais des Congrès de Perpignan, lundi 23/9/2019 (C) J.Pierre Bonnel
Au palais des Congrès de Perpignan, lundi 23/9/2019 (C) J.Pierre Bonnel

Au palais des Congrès de Perpignan, lundi 23/9/2019 (C) J.Pierre Bonnel

Eric ZEMMOUR historien de la décadence de la France

 

Au palais des Congrès de Perpignan, lundi 23/9/2019

 

J'en ai dit tellement du mal les jours précédents, que je suis allé voir si je pouvais en dire du bien...

 

Affirmatif, mon colon : le discours fut de haute qualité, à se demander si le public, âgé, populaire, pouvait suivre ce flot de réflexions mêlant dates, événements, personnages, citations...

 

Zemmour est prolixe et on se demande s'il va répondre à la question, tellement il se perd dans les origines d'un haut fait...puis il revient au sujet...

 

On notera quelques inexactitudes (sur la phrase de Lénine attibuée à Marx, sur l'exil de Descartes en Suède au lieu d'Amsterdam...), ce qui n'est pas grave.

Ce qui l'est, c'est d'arriver à un bilan qui veut montrer la décadence de la France, et la colononisation des Français qui ne seraient plus que des "Indiens"...

 

Si les Européens ont massacré les peuples d'Amérique pour conquérir de nouveaux territoire, a reconnu Z., si les pays européens, et a France en particulier, ont colonisé et pratiqué des actes condamnables, affirma l'orateur, ils sont à présent colonisés par les immigrés.

 

C'es le grand "renversement", bien sûr, expression non prononcée par Eric Z. qui fut très prudent, après sa condamnation récente pour racisme à l'égard des musulmans et incitation à la haine raciste. Le mot "race" ne fut prononcé que deux fois, mais dans le contexte du 19° siècle...

 

Perte de la grandeur de la France...Si le public avait pu répondre (seuls L. Aliot et deux autres députés -européens avaient le droit de parler), il aurait pu dire que notre pays est encore la 5ème puissance nucléaire mondiale...Quant à la langue, si l'arabe est parlé de plus en plus en Europe et dans le monde, on aurait pu évoquer la francophonie et le statut du français comme langue encore "universelle", à l'ONU...

 

Le tableau était noir et l'espoir était "si le peuple français se réveile", ce qui voulait signifier : voter RN et ici, à Perpignan, Loup Aliot... 

 

Le député Aliot, candidat sans étiquette, heureux de placer sa campagne sous le signe de l'Histoire et d'un intellectuel, évoqua le problème du catalan et des langues minoritaires.

Zemmour ne prit pas parti, sauf de façon implicite : il montra, et c'est juste, que le capitalisme mondial et, en France, la royauté et la 3ème République avaient tout fait pour éliminer les "dialectes" et pour uniformiser le parler et la culture...

 

Il trouva encore un rapprochement inattendu entre l'extrême-droite et l'extrême-gauche, dont on voit des exemples au niveau intellectuel, sans aborder la critique de la presse (pas de liberté d'expression, affirma L.Aliot), des juges, du parquet et du pouvoir par Mélanchon et Aliot, entre autres...

 

Ce fut un éloge du nationalisme, même celui de Poutine et de l'ex-URSS. Ce fut une condamnation de l'immigration et de la religion des Droits de l'Homme... Les solutions firent défaut...Renvoyer tous les déboutés du droit d'asile et les prochains arrivants ? Même ceux qui viennent pour raison politique ou de maladie..? 

 

Expulser ceux qui commettent des vols, viols en France, mais s'ils sont Français et puis il y a des accords bilatéraux avec les pays du Maghreb, etc...

 

Il faudrait agir pour l'intégration et mettre toutes les conditions matérielles  pour changer les quartiers-ghettos...

 

Agir pour le développement des pays, hélas souvent gouvernés par des dictateurs, des politiciens corrompus avec la complicité de l'Etat français...

 

Zemmour est resté bien discret sur ces questions d'immigration et de sécurité, thèmes centraux de la campagne des candidats du RN. 

 

Je pense que le public, hier soir, est resté sur sa faim, venu pour un débatteur cultivé, et pour sa faconde, mais surtout pour entendre des propos qui leur feraient plaisir et non pas cette objectivité froide, que Zemmour a pratiquée souvent, de façon inattendue, je l'avoue...

 

JPB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(C) J.Pierre Bonnel

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Un mot sur le profil du public ? Plutôt les électeurs habituels du front, ou des curieux, des anciens, des jeunes ??? Salle pleine... ? Venus pour des propos qui leur feraient plaisir... oui, c'est souvent le cas, la foule se déplace parce qu'elle est en partie convaincue par ce qui se dira, et là, restés sur leur faim.... Serait-ce qu'ils ne voteront pas forcément pour le candidat qui invitait ? On peut rêver.
Répondre

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens