Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 10:11
Eliane Bedu, présidente,fille de l'écrivain Jean-Jacques Bedu, 2 rue de l'Argenterie, à Perpignan
Eliane Bedu, présidente,fille de l'écrivain Jean-Jacques Bedu, 2 rue de l'Argenterie, à Perpignan

Eliane Bedu, présidente,fille de l'écrivain Jean-Jacques Bedu, 2 rue de l'Argenterie, à Perpignan

Association Mare Nostrum à Perpignan -

Eliane Bedu

 

L'association littéraire, qui n'a que quelques mois d'existence, propose déjà de belles rencontres sur son site -chroniques, compte-rendus de lectures, entretiens...) et présente de nombreux collaborateurs et partenaires ainsi que des correspondants un peu partout en Europe et dans le monde. L'ambition et les perspectives sont grandes : lire les déclarations d'Eliane Bedu, ci-dessous. La crise sanitaire permet à l'association de vivre et de se développer grâce à l'internet, au contraire des autres associations qui restent silencieuses, privées de rencontres réelles, de conférences, de salons de livres...

Mare Nostrum s'annonce comme la résurrection du Centre méditerranéen de littérature, qui ne programme plus d'événements et semble moribond, depuis le départ d'André Bonet auprès du nouveau maire de Perpignan.

D'ailleurs la présence de plusieurs anciens du CML, autour de J.Jacques Bedu : Michel Bolasell, Emmanuelle Mallé...et d'amis écrivains, plus "intellectuels qu'au CML"...

Longue vie à cette sympathique association vouée à l'ouverture, à l'esprit méditerranéen, à Midi le juste, à la spiritualité issue de notre antique mer intérieure ...

 

J.P.Bonnel (26.2.2021)

 

 

Mettre en valeur le patrimoine méditerranéen dans toute sa diversité et sa richesse, c’est le défi que s’est lancé l’association Mare Nostrum - Une méditerranée autrement. Lancée le 14 septembre, elle a pour siège social Perpignan et est accompagnée d’un site disponible dans 46 pays et 36 langue. 

 

Pour Eliane Bedu, sa présidente, le voeux de l’association est de "préserver les grands sentiments de solidarité sociale, de fraternité humaine, de lutte contre les inégalités, de révolte contre la force opprimant le droit et la culture". Pour y atteindre ses objectifs, Mare Nostrum propose de nombreuses chroniques d’ouvrages sur son site, des rencontres physiques ou en visio conférence d’écrivains, poètes, penseurs, musiciens… 

Ce projet souhaite également mettre en lumière les ouvrages de ceux "qui sont oubliés" explique Jean-Jacques Bedu, l’un des fondateurs de l’association, "On privilégie les auteurs qui n’ont pas de grande surface médiatique, on veut parler d’autres auteurs." Le site met d’ailleurs les libraires indépendants à l’honneur grâce à un lien direct vers le Syndicat de la librairie française. Où que soit, le lecteur, durant la période de confinement, trouvera donc l'ouvrage qui l'intéresse dans une librairie qui pratique le "clic and collect"

L’association remettra un prix littéraire intitulé Grand Prix méditéranéen de littérature et de spiritualité qui soutient la "beauté et la richesse" de la littérature méditerranéenne.

© Livres-hebdo 2020

 

 

Bilan de Mare Nostrum après 3 mois d'existence

Chers Amis, Chers Adhérents,

 

J’ai attendu la centième chronique parue le vendredi 12 février (2021) pour prendre la plume et faire – à travers cette lettre d’information – un premier bilan, après trois mois d’existence de Mare Nostrum.

Il se résume en une seule phrase : un succès exceptionnel et inattendu !

En effet, je vous livre quelques chiffres : Plus de 100 000 pages vues sur notre site internet ; notre compte Facebook est arrivé à saturation nous obligeant à créer une page professionnelle, et déjà 1 500 adhérents venus de tous horizons. 

Notre site internet, qui peut être traduit en 37 langues, a permis instantanément, de donner à notre association une dimension internationale. Les États-Unis sont le second pays en nombre de connexions. Preuve que le succès est au rendez-vous, et que les interactions sur les réseaux sociaux sont très importantes : « Mare Nostrum » est en 4e position en « référencement naturel » sur les moteurs de recherche ! En seulement 3 mois c’est un exploit, car des entreprises dépensent des fortunes pour un tel résultat.

Ce succès auquel nous ne nous attendions pas est dû à l’engagement exceptionnel de nos amis chroniqueurs, et surtout à la grande qualité de leur travail. Je les en remercie car – sans eux – nous n’existerions pas. Ils sont déjà au nombre de 20, et chaque semaine le comité de rédaction s’enrichit de nouveaux membres.

L’enthousiasme et la confiance de nos amis éditeurs ont été unanimes, comme si un besoin s’était fait immédiatement sentir ou que nous avions comblé une lacune. Il est vrai que l’article de « Livre Hebdo », qui nous a d’office adoubé auprès de la profession, a été primordial. 

Nous recevons tous les catalogues avant parution de tous les éditeurs. Nous obtenons désormais pour nos chroniqueurs tous les ouvrages bien avant leur sortie en librairie. Les épreuves non corrigées nous permettent de faire coïncider notre critique avec le jour de sortie du livre. Les agences indépendantes d’attachés de presse nous ont repérés, et nous font de nombreuses propositions. Nous sommes également très attachés à chroniquer les maisons d’éditions indépendantes et les écrivains qui disposent d’une faible surface médiatique.

Suite à nos chroniques, nous avons eu d’excellents et touchants retours de la part des éditeurs et des auteurs. Désormais, ce sont des maisons d’édition d’Algérie, de Tunisie, du Maroc, de Suisse, de Belgique qui nous sollicitent régulièrement. Nous publions des chroniques parfois inédites en France et – ces jours-ci – un éditeur canadien au catalogue exceptionnel nous a adressé 10 ouvrages ! De mon côté, je vais m’employer à sceller des partenariats avec des éditeurs anglais et américains, tout en élaborant la page Facebook en langue anglaise. Dans les semaines qui viennent, nous activerons notre chaîne YouTube avec des interviews exclusives du Professeur James Thabor, du Professeur Armand d’Angour de l’Université d’Oxford, et même d’un acteur vedette de la série « Outlander », dont nous avons chroniqué l’ouvrage. D’autres interviews exclusives sont prévues avec les auteurs que nous chroniquons.

Notre association a vu le jour à Perpignan. Nous n’avons pas oublié les écrivains et les éditeurs de la Région. En effet, les éditions Cap Bear, les Presses Littéraires, et les éditions Balzac nous font confiance, et nous ont permis de découvrir et de publier des critiques d’auteurs de grand talent.

Toutes nos chroniques bénéficient de liens vers des librairies indépendantes. Dans le strict respect des conditions sanitaires, La Librairie Torcatis à Perpignan nous a permis d’animer une belle rencontre - signature avec Eugène Ébodé, auteur d’un ouvrage chez Gallimard en rapport avec les Pyrénées-Orientales : « Brûlant était le regard de Picasso ». D’ores et déjà, libraires et éditeurs nous ont invités à animer de nouvelles rencontres lorsque les conditions sanitaires le permettront. Nous répondrons bien sûr présents.

Nous avons également été sollicités par des professeurs de collèges, de lycée et d’Université. En collaboration avec les éditeurs, ce seront des collégiens, des lycéens et des étudiants, qui feront certaines chroniques. Ils seront mis à l’honneur sur notre site et sur tous les réseaux sociaux. Notre Manifeste a émis le vœu de se tourner vers la jeunesse. Nous avons conscience que nous vivons avec la Covid une situation particulière, mais la digitalisation de la culture méditerranéenne a permis la naissance de Mare Nostrum. Nonobstant, cette digitalisation a ses limites. Nous espérons très vite accueillir les auteurs dans les établissements scolaires pour de fructueux échanges.

Concernant les finances de notre association, je précise que nous avons fait le choix d’autofinancer tous nos projets. Dans le cadre de la Covid, et face au désarroi et à la souffrance du monde de la culture, il serait indécent de réclamer des aides publiques qui leur reviennent en priorité. Je l’ai bien précisé dans notre Manifeste : l’indépendance est notre force !

 

Enfin, je terminerai par les perspectives. Nous allons persévérer dans notre rythme de chroniques avec une ouverture vers les « Actualités Littéraires », qui ne sont pas toujours en rapport direct avec la thématique méditerranéenne. C’est un souhait de nos adhérents et de l’ensemble des éditeurs. Nous avions l’espoir de publier 2 chroniques par semaine. Désormais, elles sont quotidiennes ! Il est évident, au regard des chiffres, que n’aurons pas de mal à dépasser les 20 000 pages vues par mois sur notre site. Notre ambition est de devenir l’une des associations littéraires incontournables en Méditerranée.

 

C’est dans cette optique que nous sommes fiers de vous annoncer que nous avons déposé, et a été validé, auprès de la Société des Gens de Lettres et surtout de l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle), la marque « Grand Prix Méditerranéen de Littérature et de Spiritualité ». 

Devant l’enthousiasme général de la profession, il verra le jour cette année. Son originalité et sa probité vont surprendre, car vous y serez toutes et tous associés. Nous sommes d’ores et déjà vivement encouragés par les éditeurs qui saluent notre initiative et nous font une confiance absolue. Avec le concours d’un huissier qui sera chargé de contrôler chaque étape de notre système de vote, vous pouvez être assurés que ce sera un vrai Prix littéraire. J’en dirai plus lors de notre prochaine lettre d’information.

 

Chers Amis, Chers Adhérents, nous vous remercions pour vos soutiens, vos messages chaleureux. Ils nous encouragent à persévérer afin de nous consacrer à la littérature en général, et à la Méditerranée en particulier. Nous mettons tout en œuvre pour que « Mare Nostrum » soit – demain – le grand média de culture au service des auteurs, et une association de partage et de fraternité.

 

Éliane BEDU, présidente.

 

contacts :

Mare Nostrum 

2, rue de l'Argenterie

66000 Perpignan

contact@marenostrum.pm

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens