Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2021 3 17 /02 /février /2021 10:42
(C) Roger Dimanche

(C) Roger Dimanche

* CULTURE, février 2021 : le point de vue de la mairie :

 

Perpignan - Louis ALIOT ouvre la ville aux artistes et lance l'opération : L'Art prend l'air

Par Ville de Perpignan, le 09 Février 2021

 

Louis Aliot soutient la culture L’ART PREND L’AIR à Perpignan Et... gratuité totale des bibliothèques

Louis ALIOT, Maire de Perpignan, ouvre la ville aux artistes et lance l’opération « L’Art prend l’air ».

Le patio de l’Hôtel de Ville et le patio de l’Hôtel Pams accueilleront des expositions d’artistes perpignanais qui ne peuvent pas exposer depuis maintenant un an en raison de la crise sanitaire du COVID 19.

Louis Aliot, donne également la parole aux street-artists qui pourront créer des œuvres sur des panneaux d’exposition installés le long du quai Vauban, Place Arago, Place de la République et Place Rigaud.

  • Les artistes intéressés peuvent s’inscrire : 04 68 66 33 18 / 04 68 66 18 53
  • Mail : perpignan.culture@mairie-perpignan.com

Autre mesure de soutien à la culture perpignanaise, le maire de Perpignan a décidé la gratuité totale de la médiathèque et de toutes les bibliothèques de la Ville jusqu’à la fin de cette année 2021.

Ville de Perpignan (09-02-21)

 

** Conseil municipal du 16.2.21

 Ce mardi, le musée Hyacinte-Rigaud affichait la déception de la municipalité d'avoir dû refermer les musées, avec une banderole indiquant "Musées fermés, la culture condamnée". "Roselyne Bachelot doit être la première ministre de la Culture à se réjouir qu'un musée soit fermé", a quant à lui ironisé André Bonet, adjoint en charge de la culture.

 

Toujours est-il que le conseil municipal a réaffirmé son désir de soutenir les acteurs culturels en votant plusieurs délibérations : les médiathèques de la ville seront notamment gratuites pour tous jusqu'à la fin de l'année, et l'opération L'Art prend l'air * va être lancée. Elle permettra aux artistes qui le souhaitent d'afficher leur art dans plusieurs endroits de la ville, contre rémunération. "Ils toucheront 600 € pour une œuvre de 8 m² et 1 000 € pour 20 m²", a expliqué André Bonet.

 

*Evenement créé en 2015.

 

- - -à Montréal :


Vous êtes un artiste, un organisme ou un collectif artistique professionnel montréalais? Vous pourriez bénéficier d’une bourse allant jusqu’à 15 000$ afin de présenter un projet de performances artistiques dans un espace extérieur privé qui ne nécessite aucun permis municipal d’occupation. Visant un rayonnement aux quatre coins de l’île de Montréal, ces performances pourront avoir lieu, par exemple, sur les balcons, devant un CHSLD, sur les toits d’une résidence, dans les cours extérieures, les stationnements ou les vitrines de commerçants.

Créé dans le contexte exceptionnel de la pandémie de la COVID-19, le programme vise à soutenir la circulation d’œuvres artistiques conçues pour l’espace urbain extérieur. Il se veut complémentaire au circuit des Voies actives sécuritaires (VAS) de la Ville de Montréal qui prévoient entre autres des aménagements pour favoriser la découverte culturelle et historique de Montréal, tout en respectant les mesures de distanciation.

Une attention particulière sera accordée aux projets artistiques qui favorisent la représentativité de la diversité culturelle, l’inclusion, les liens intergénérationnels et interculturels.

 

Pour déposer une demande:
www.artsmontreal.org/fr/orora
 

- - -en France 

Envie de culture ou de découvrir des créations artistiques sans s'enfermer ? Dans les quartiers de Brest l'art fait le mur à ciel ouvert et du côté du port de commerce il anime la rue tous les jeudis.

L'art fait le mur    "Les murs prennent la parole". Ce projet parrainé par Christophe Miossec est constitué de 10 oeuvres urbaines monumentales qui attachent sur les murs une partie de l'histoire, de la vie et de l'ambiance de la ville.

Au dédale des rues vous tomberez peut-être nez à nez avec des graffs majestueux emplis de poésie et de détails, ce sont certainement ceux du projet "Crimes of Minds". Un collectif international de graffeurs qui sont venus poser leur peinture partout dans la ville. Leur objectif : transformer la ville en une immense toile vivante sans critères en plaçant l'art à portée de tous d'une façon cosmopolite. Les artistes invités pour ce projet ont  tous exposé dans de superbes galeries à travers le monde avant de mettre de la couleur sur les murs de Brest. 

- - -

à Nantes :

L’art prend l’air à Nantes, demandez le programme ! Pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore cet événement en Loire-Atlantique, en voici le concept : Environ de 300 artistes du département (120 sur Nantes) ouvrent gratuitement leurs ateliers le temps d’un week-end. Arts visuels, sculpture, photographie, peinture, gravure… Il ne faut surtout pas hésiter à sonner, frapper et pousser les portes pour découvrir des univers artistiques bien sympas. Le plan est gratuit donc venez venez nombreux vous balader d’ateliers en ateliers dans les rues de Nantes.

L’Art prend l’air à Nantes : Au programme 120 artistes

En ce qui concerne les spots artistiques qui attirent notre attention dans les rues de Nantes, on notera la rue Jean Bouin et le numéro 34 de la maison rose de Roger Dimanche. Ce qu’on aime bien également avec l’art pendre l’air ce sont les lieux collectifs qui permettent de rencontrer dans un même espace différents univers. Pour cette édition 2014, la rue des Carmélites avec Le Cinématographe (7 artistes réunis) et le 16P (2 artistes) va être un lieu de passage obligé. Après, on va pas vous détailler l’ensemble du programme puisque l’idée reste avant tout de se balader dans les rues de Nantes et de se faire surprendre par des oeuvres inattendues.

 

L’Art prend l’air Nantes : Organisez votre parcours sur le site internet 

Si vous voulez en savoir plus sur cet évènement et si vous voulez organiser votre parcours, on vous conseille vivement d’aller faire un tour sur le site internet de L’art prend l’air. Vous pourrez ainsi choisir votre ville ainsi que les thèmes qui vous branchent le plus (peinture, sculpture, gravure, dessin, performance…) pour ne rien louper de ce w

- - -à Perpignan : 2016 :

 

« Assegut alla al mitg », (« Assis là-bas au milieu »), de Carme Albaigès, plasticienne qui vit et travaille à Barcelone.

Son travail exprime sa volonté de caractériser l’expérience humaine et d’autopsier les sentiments : « Je cherche à refléter les ressentis, les passions, les inquiétudes, le doute, le manque de congruence… je veux traduire l’essence de l’expression, qu’elle passe par le corps, le regard ou le mouvement. »
Œuvre prêtée par « La Mouche », lieu d’art contemporain à Béziers.

 

« Il faut cultiver son jardin », de Lionel Laussedat, plasticien qui vit et travaille dans l’Hérault.

Après une formation de maître foreur et une longue expérience sur diverses plateformes pétrolières, Lionel Laussedat a choisi de se consacrer pleinement à la sculpture...

« Citron » de Vincent Torguet, plasticien qui vit et travaille à Collioure.

Créateur de bijoux, il a aussi choisi, depuis quelques années, de se consacrer à la sculpture...

Renseignements :
04 68 66 33 18 ou perpignan.culture@mairie-perpignan.com

 

 

 http://leblogabonnel.over-blog.com/
 http://leblogabonnel.over-blog.com/

 http://leblogabonnel.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens