Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2021 1 01 /03 /mars /2021 10:47
 Mémoire de la Shoah :  spoliation d’œuvres d’art par les nazis - La lettre des Amitiés Internationales André Malraux
 Mémoire de la Shoah :  spoliation d’œuvres d’art par les nazis - La lettre des Amitiés Internationales André Malraux
 Mémoire de la Shoah :  spoliation d’œuvres d’art par les nazis - La lettre des Amitiés Internationales André Malraux

la spoliation d’œuvres d’art par les nazis et les enquêtes de restitution

 

Projection en avant-première et rencontre : "Une collection d’art et de sang, le catalogue Goering" de Laurence Thiriat, dimanche 14 mars 2021 à 16h30

Projection - rencontre : Une collection d’art et de sang, le catalogue Goering de Laurence Thiriat

 

Journée thématique sur la spoliation d’œuvres d’art et les enquêtes de restitution

PROJECTION / RENCONTRE  

EN AVANT-PREMIÈRE

Une collection d’art et de sang, 

le catalogue Goering 

de Laurence Thiriat

 dimanche 14 mars à 16h30 

  sur le site internet du Mémorial

suivie d'une rencontre à18h sur Zoom

Film écrit par Laurence Thiriat et Jean-Marc Dreyfus. 

France, documentaire, 90 mn, Schuch Productions, Flair Production, Kaos Films, ARTE GEIE, RTBF, 2020.

Durant la guerre, Hermann Goering, deuxième homme fort du régime nazi, met en place à des fins personnelles une gigantesque entreprise de spoliation d’œuvres d’art appartenant à des milliers de familles juives. Ces pillages sont consciencieusement notés dans un catalogue, archive sortie de l’oubli en 2015. Mené comme une véritable enquête policière, le film nous conduit aux quatre coins du monde afin de rechercher les témoins, les archives et les traces d’une histoire qui ne passe pas.

La diffusion du film sera suivi d'une rencontre sur la plateforme Zoom en présence de laréalisatrice et de Jean-Marc Dreyfus, historien, coauteur du film, et auteur de Le Catalogue Goering (Flammarion, 2015).

 Animée par Philippe Sprang, journaliste.

Pour suivre la rencontre sur Zoom et poser vos questions aux intervenants l'inscription est obligatoire.  

Retransmission en direct sur le site internet et les pages Facebook et YouTube  du Mémorial de la Shoah

Teaser du film "Une collection d’art et de sang, le catalogue Goering"

 

* Le film sera disponible sur le site internet du Mémorial  le 14 mars de 16h30  à minuit.

Diffusion sur Arte France le 21 mars à 23h50.

Avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

 

Mémorial de la Shoah de Paris

17 rue Geoffoy-l'Asnier 75004 Paris - Tél. : 01 42 77 44 72

Métro : Saint-Paul ou Hôtel-de-Ville

contact@memorialdelashoah.org - www.memorialdelashoah.org

- - -

 

La lettre des Amitiés Internationales André Malraux

 28 Février 2021

Au long de cette année 2021 surgissent nombre de « marque-pages » anniversaires qui disent les empreintes Malraux de ces années là, et sont autant d’appels à « remémorations ». Les lignes ci-dessous en évoquent quelques-unes, dans leur contexte condensé, jalons décennaux d’ « une vie dans son  siècle »…

 

… À commencer, en novembre prochain, par le 120ème anniversaire de sa naissance … et le 45ème de son décès.

Et puis, c’était il y a juste 100 ans :

-          L’édition de « Lunes en papier », illustrée par Fernand Léger, et la parution de quelques autres « écrits farfelus ».

-          Peu après, en juin 1921, tournant de vie, rencontre si importante de Clara et d’André qui, dès lors, ne se quittent guère.  Le 14 juillet, dans sa chambre de l’hôtel Lutetia, ils se « découvrent » en ce jour de feux d’artifices. S’ensuivent voyages (à commencer par Florence que leur fille, née en 1933,  honorera merveilleusement en prénom accolé au nom qu’ elle portera si bien), mariage etc…  Beauté de « leurs vingt ans » !

 

En 1931, il y a 90 ans, avec Clara, de mai à décembre, un grand voyage les mène, entre autres, en Perse, en Inde, en Chine, au Japon, au Canada et aux Etats-Unis, périple riche en découvertes, en rencontres, en émotions et moments forts partagés qui seront semence d’écriture.

 

1941, il y a 80 ans, c’est, après son évasion de novembre 1940, l’installation sur la Côte d’azur (Villa « La Souco » à Roquebrune-Cap-Martin, et villa « Les Camélias » à Cap d’ail) où il retrouve l’aimée Josette Clotis avec Gauthier (« Bimbo ») leur premier enfant né aussi … en novembre 1940. En mai, aux « Camélias », Malraux lit avec tant d’intérêt « L’étranger » d’un certain Albert Camus qu’il adressera l’ouvrage à Gallimard avec le qualificatif « important ». On connaît la suite…

 

10 ans plus tard, voilà « Les voix du silence » dans leur première parution de fin 1951, (il y a donc 70 ans !), illustrant ses grands textes sur l’art, dans la continuité des 3 volumes de « Psychologie de l’art » précédemment édités. Événement d’importance.  La maison de Boulogne, autour du couple Madeleine / André, est animée par ses enfants Gauthier (11ans) et Vincent (8 ans) nés de Josette décédée dramatiquement en novembre 1944, et par Alain (7ans à l’époque …), fils de Madeleine et de Roland, demi-frère d’André, résistant disparu tragiquement en mai 1945 quelque 9 mois après l’exécution de son frère Claude, également résistant héroïque, dans un camp nazi. Non loin des photos de chefs-d’œuvre, étalées à même le sol du rez-de-chaussée, trône un piano double Pleyel pour accueillir le grand talent de Madeleine quand elle ne relit pas, avec son attention délicate, les feuillets d’écriture de son mari.

Le 23 mai 1961, la foudre s’est abattue…  Gauthier et Vincent meurent dans un accident de voiture. Leurs voix ne résonneront plus dans la maison de Boulogne. Madeleine est défaite. C’est Malraux, et non André, qui, quelques jours plus tard, s’acquittera parfaitement de son rôle de ministre des Affaires culturelles en accueillant magnifiquement, à la droite du général de Gaulle, le couple Kennedy. Peu après, le 24 juin, le même Malraux ministre inaugure au Havre la première « Maison de la Culture ». C’était il y a 60 ans, dans le tumulte des grandes tensions internationales et de l’actualité algérienne.

 

Enfin, il y a 50 ans, alors que va débuter la guerre d’indépendance du Bangladesh qui le « mobilisera » toute l’année, paraît en mars 1971 « Les chênes qu’on abat », l’un des superbes reflets du futur « Miroir des limbes ». (Re)lire ce « dialogue » entre Malraux et de Gaulle (après les commémorations de l’an dernier en l’honneur du général) est voyage vers les hauteurs. Ces hauteurs, Claude Santelli et Françoise Verny nous en offriront d’inoubliables témoignages, par la réalisation, toujours en 1971, des 9 téléfilms « André Malraux, la légende du siècle » qui seront diffusés en 1972. C’est également à partir de 1971 que, dans le château familial de Verrières, prenant la suite du beau couple formé avec sa tante Louise disparue en fin 1969, Sophie de Vilmorin, dépassant l’assistance qu’elle lui portait, partage sa vie avec Malraux qu’elle accompagnera avec grande dignité jusqu’à la fin dans une douce sérénité aimante et aimée.

 

Souhaitons que ces lignes, simples survols calendaires « anniversaires », se révèlent de surcroît incitation. Incitation à parcourir aussi  les longs et si riches intervalles réguliers de 10 ans séparant les fragments ici évoqués, incitation à approfondir pensée, œuvre et vie exceptionnelles d’intensité et de densité d’un passager du 20ème siècle qui s’appelait André Malraux

 

Joël Haxaire 

Pour Pierre Coureux, Président Fondateur, et toute l’équipe des AIAM.

PS 1 : Bonne lecture pour la suite !

PS 2 : En document joint, notre bulletin d’adhésion / cotisation

  

Perspectives … même si incertitudes !

La prudence est bien sûr « de mise » dans cette situation inédite qui a conduit, et peut encore conduire, à l’annulation  ou au report d’événements, de projets ou d’initiatives. Il n’empêche :

Sans nous avancer aujourd’hui, selon un calendrier précis, dans une énumération exhaustive d’idées, ou dans le détail d’entreprises en cours (qui occupent par ailleurs le programme de notre AG), nous pouvons quand même évoquer quelques « pistes » étudiées :

- Sur le plan « Publications » :

    * Notre revue PAM (« Présence d’André Malraux »), avec Cristina Solé-Castells comme rédactrice en chef, devrait, sauf aléa, voir avant l’été 2021 l’arrivée du numéro 18 « Le Malraux farfelu » sous la direction de Sylvie Howlett…

    * Très bientôt, un « Hors série » sur « Yves Chevalier, un pionnier de l’archéologie sous-marine » sera publié. Voilà excellente opportunité de rappeler l’extraordinaire aventure du DRASSM (Département des Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marines) créé par Malraux en janvier 1966, aujourd’hui universellement reconnu … et envié.

    * En automne, également attendu en « Hors série »,  un bel hommage à Irina Antonova par François de Saint-Cheron

    * Enfin, dès que faire se pourra, un autre « Hors série » qui sera hommage appuyé à Jean-Claude Larrat, toujours présent dans nos mémoires.

 

- Sur le plan « Événements », nous nous limiterons volontairement à 3 (même s’il en existe d’autres) parmi ceux aujourd’hui « envisagés ».

    * Vers la  mi-avril, à Montauban, en présence d’Edgar Morin, hommage à Clara et Florence Malraux. Précisions viendront si l’événement se confirme.

    * En début d’automne, à Paris, projection / conférence autour de Malraux et d’Abel Gance, en compagnie de Georges Mourier, réalisateur bien connu de « À l’ombre des grands chênes » (2005) consacré à Abel Gance, chargé par la Cinémathèque française de la reconstruction et restauration de son « Napoléon ». Actualité à suivre !

    * En fin d’automne, à Paris dans divers lieux, et en province, autour du 120ème anniversaire de sa naissance, « Malraux, un homme multiple », série d’expositions évoquant diverses facettes de sa vie, sa personnalité, son œuvre, sa pensée au travers de documents, photographies, objets, meubles, œuvres d’art et ouvrages etc … Les informations viendront à mesure de l’évolution du projet.

  

À propos de « Malraux et l’Afrique noire » 

Ce qui procure grande satisfaction, c’est le « retour » très positif manifesté par un certain nombre de lecteurs, particuliers en leur nom propre ou s’exprimant au nom de leur institution. Voilà qui est gratifiant pour l’ensemble des « auteurs » et « acteurs » de ce numéro 17 de « Présence d’André Malraux ». De votre côté, n’hésitez pas à nous faire part à votre tour de vos commentaires auxquels nous serons très attentifs. Et puis, pour celles et ceux qui souhaitent à leur tour acquérir cet ouvrage, le mieux est de le faire savoir, en précisant vos coordonnées complètes, à Michel Leroy,  – mail :aiam.tresorier@gmail.com  – à qui, une fois les modalités résolues, vous pourrez adresser à son domicile (49 Avenue d’Alembert – 93190 – Livry-Gargan) votre règlement (chèque libellé au nom des AIAM). Il se chargera de l’expédition.

  

« Malraux et De Gaulle », vidéo avec Olivier Germain-Thomas.

 

Grand plaisir d’écouter Olivier Germain-Thomas sur ce sujet qu’il connaît si bien ! 35 minutes passionnantes, sur le site de notre confrère « malraux.org », que vous pouvez retrouver en cliquant sur https://malraux.org/malraux-et-de-gaulle-pas-olivier-germain-thomas

  

ET N’OUBLIEZ PAS de CONSULTER RÉGULIÈREMENT NOTRE SITE https://www.andremalraux.com 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens