Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2021 2 22 /06 /juin /2021 09:27
Disque de Lambert Barthes - Aliot et le dézamour  déçu au RN : pas président du parti   par intérim, ni par intérêt...  déçu par Zemmour, qui prendrait des voix à une extrême-droite mollissonne...  déçu par des électeurs qui ne vont pas voter...
Disque de Lambert Barthes - Aliot et le dézamour  déçu au RN : pas président du parti   par intérim, ni par intérêt...  déçu par Zemmour, qui prendrait des voix à une extrême-droite mollissonne...  déçu par des électeurs qui ne vont pas voter...

Disque de Lambert Barthes - Aliot et le dézamour déçu au RN : pas président du parti par intérim, ni par intérêt... déçu par Zemmour, qui prendrait des voix à une extrême-droite mollissonne... déçu par des électeurs qui ne vont pas voter...

Musique - sortie de disque

 

 

Lambert Barthes signe son retour avec un deuxième album

Lambert Barthes est un auteur-compositeur-interprète originaire de Perpignan. 

Après un début de carrière en chant lyrique, Lambert a désiré poser ses mots sur des ballades romantiques avec son premier album « Le plus beau des voyages », réussissant le pari d'oser des chansons sensibles.

Il revient aujourd'hui avec un nouvel opus plus rythmé aux sonorités pop/rock. 

Instants de vie, histoires, rencontres, chaque titre livre une page différente de sa vie. 

 

Retrouvez l'album « Les gens comme toi » disponible en téléchargement légal à partir du 24 juin 2021.

 

chronique du copié-collé

 

Le RN stagne : à Perpignan et Baixas, les complicités droite-extrême-droite ne fonctionnent pas; les électeurs préfèrent l'original au Républicain qui trahit son mouvement...

Au Barcarès, le complice de tous les complots troubles est dans les cordes, lâché par le territoire... Il laisse une ville ensablée...

 

Aliot a le spleen : il est resté bien discret lors de la soirée électorale

 

Aliot et le dézamour

déçu au RN : pas président du parti

par intérim, ni par intérêt...

déçu par Zemmour, qui prendrait des voix à une extrême-droite mollissonne...

déçu par des électeurs qui ne vont pas voter...

 

Louis Aliot : « Il n’y a pas de sympathie électorale pour Zemmour »

 

Propos recueillis par Alice Pairo-Vasseur

jeu. 17 juin 2021 09:00·1 min de lecture

 

« Éric Zemmour tient, quelquefois, des propos très raides, des propos de plateaux télévisés, de conférences, d’intellectuels. Il y a une différence majeure entre un combat politique et un combat médiatique et l’électorat le sait », exprime Louis Aliot.

Éric Zemmour confirmait le 6 juin dernier réfléchir à « peut-être passer à l'action » en vue de 2022. L'Ifop qui a mesuré, pour Le Point, les intentions de votes en sa faveur, révèle un score non négligeable au premier tour (5,5 %) et contredit l'idée reçue selon laquelle il incarnerait un danger pour la candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen, encourageant même le « vote utile » à son endroit. Entre fatalisme ? « On ne maîtrise pas Éric Zemmour » ? et intérêt ? « cette candidature pourrait être un plus pour nous » ?, le maire Rassemblement national de Perpignan Louis Aliot commente ce premier sondage et n'épargne pas le polémiste.

Le Point : L'Ifop crédite Éric Zemmour de 5,5 % des voix au premier tour de la présidentielle, un score que Jérôme Fourquet qualifie de « point de départ non négligeable dans un paysage politique totalement éclaté ». Que vous inspire ce chiffre ?

Louis Aliot : Il ne m'étonne pas, c'est ce que l'on constate sur le terrain ! Beaucoup de personnes aiment Zemmour, le regardent tous les soirs et ne jurent que par lui. Mais s'il plaît, par sa vivacité intellectuelle et ses talents de polémiste, cela ne fait pas un électorat. Mes concitoyens, souvent, m'en parlent, mais lorsqu'on entre dans les détails, on comprend que cela n'ira pas au-delà. Il est encore considéré comme homme de presse et ne fait, finalement, que répéter ce que Jean-Marie Le Pen dit depuis trente ans sur l'islamisme radical et l'insécurité. Rien de nouveau s [...] 

 

- - -

Louis Aliot contrarie les plans de Marine Le Pen

Paris Match | Publié le 18/06/2021 à 06h45 |Mis à jour le 18/06/2021 à 10h00

Ghislain de Violet

 

La présidente du RN veut confier les rênes de son parti à son protégé Jordan Bardella. Mais Louis Aliot nous annonce qu’il postule.

Bientôt, pour la deuxième fois seulement dans les presque cinquante ans d’histoire du RN, le parti à la flamme ne sera plus présidé par un Le Pen. Une modification statutaire, qui sera votée au congrès de Perpignan début juillet, permettra à sa cheffe de se mettre en retrait pour un an au maximum. Manière pour la députée du Pas-de-Calais d’avoir les mains libres pour 2022. Un nouveau premier vice-président du parti, dont le nom sera proposé par Marine Le Pen au congrès, assurera l’intérim à partir de la rentrée. La partition semble déjà écrite puisque Jordan Bardella est favori pour occuper le fauteuil.

À propos du jeune eurodéputé (25 ans), un proche de la patronne du RN observe : « C’est sa doublure. Il est brillant et il apparaît comme un homme sans tache, sans passé. » Aux yeux d’un bon connaisseur du parti, ce choix présente un autre avantage : « C’est la meilleure façon pour Marine Le Pen de pourrir la vie de Marion Maréchal-Le Pen », la nièce avec laquelle les relations restent difficiles.

Pour Jean-Yves Camus, spécialiste des nationalismes, l’offre de service de Louis Aliot pourrait surtout lui permettre d’exister après 2022

Mais la messe n’est pas forcément dite. Louis Aliot confie sa disponibilité à Paris Match : « Ce ne serait pas incohérent que cet intérim soit assuré par moi et les équipes de Marine. » Celui qui publiera un livre fin juin sur son histoire au RN et sa conquête de Perpignan fait valoir ses titres : « J’ai une expérience de trente ans avec ce parti, je connais toutes les fédérations. Pour la sélection des candidats aux législatives, il sera très important de s’ouvrir au-delà des frontières partisanes. Comme je l’ai fait aux municipales. » Mais un maire installé à 800 kilomètres du siège du RN peut-il gérer le parti ? L’intéressé évacue l’objection : « À l’ère du numérique et des visioconférences, on peut faire beaucoup de choses. »

Pour Jean-Yves Camus, spécialiste des nationalismes, l’offre de service de Louis Aliot pourrait surtout lui permettre d’exister après 2022. « Car je ne suis pas persuadé que Marine Le Pen ne passera pas la main après cette échéance », note le politologue. Un vieux routier du RN pense le contraire : « Avec l’adoption de la modification des statuts, Marine Le Pen a la garantie de regagner sa place. La seule certitude, si la présidentielle est perdue, c’est que Marine succédera à Marine. »

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens