Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2021 3 14 /07 /juillet /2021 08:23
Marina Viotti - Gabriel Bianco à la guitare et Marina Viotti (photos de C. Réquéna) -
Marina Viotti - Gabriel Bianco à la guitare et Marina Viotti (photos de C. Réquéna) -
Marina Viotti - Gabriel Bianco à la guitare et Marina Viotti (photos de C. Réquéna) -
Marina Viotti - Gabriel Bianco à la guitare et Marina Viotti (photos de C. Réquéna) -

Marina Viotti - Gabriel Bianco à la guitare et Marina Viotti (photos de C. Réquéna) -

Chaque année, un palais pour la musique à Palau del Vidre

 

Ce dimanche 11 juillet s’achevait la série de concerts programmée par « Concert d’été », association présidée par Marie Susplugas Andréa qui en est aussi la directrice artistique du « Festival de musique et de poésie » annuel. Aussi passionnée et pénétrée par la musique que ses invités musiciens, Marie Susplugas avait donc concocté un programme de six concerts passant de Mozart et Brahms à Déodat de Séverac, de la musique italienne du XVIIe siècle (Jacchini, Marini, Corbetta, Frescobaldi…) à la musique européenne du XVIIIe siècle pour finir par un hymne à l’amour décliné sur plusieurs siècles.

 

Pour ce grand final, Gabriel Bianco à la guitare et Marina Viotti pour la partie lyrique s’étaient donné rendez-vous à l’église Sainte-Marie de Palau del Vidre, à l’excellente acoustique. Il s’agit de deux talents de renommée internationale qui parcourent les continents pour se produire sur les grandes scènes comme la Scala de Milan, le Bolchoï, le Théâtre du Châtelet à Paris.

 

Aussi, Palau a-t-il apprécié de recevoir et ces musiciens et ces auditeurs mélomanes de différentes régions.

Le thème de ce dimanche de clôture s’intitulait Porque existe otro querer et s’illustrait par des pièces françaises et espagnoles : chants de Gabriel Fauré, de Carlos Eleta Almaran, de Leo Ferré notamment pour s’achever par la diabolique tarentelle du Barbier de Séville.

 

Notons que Gabriel Bianco est aussi l’auteur des transcriptions et arrangements pour guitare de tous ces morceaux composés pour certains pour orchestre.

 

Vivement applaudis et rappelés, et en présence des édiles de la Commune, de Saint-André et d’Argelès-sur-Mer, les musiciens ont permis au public de s’entretenir avec eux à la sortie du concert. Ce fut l’occasion d’apprendre de la bouche même de la mélodieuse Marina Viotti, issue d’une famille de musiciens, qu’elle a eu aussi une carrière dans le métal ! Malgré ces acrobaties, sa voix d’or est restée intacte et s’est même enrichie d’inflexions originales. 

 

Marie Susplugas, on s’en doute, prépare déjà le 23e festival qui devrait avoir lieu en 2022.

 

Pour adhérer à l’association ou pour s’informer : concert.d.ete@wanadoo.fr

 

Clarisse Réquéna 

 

14.7.2021

Demain 15 juillet :

* Un quatuor classique à Alénya grâce à Radio-France

** Les Juifs contre l'extrême-droite : et à Perpignan, tujours la complaisance..?

 

*** La mort de Claude Combes, chercheur, professeur à l'Université de Perpignan

**** Sète et Brassens, à lire dans le Monde daté du 12 juillet : article de Pierre Sorgue, journaliste que j'ai accompagné récemment sur le chemin W.Benjamin, de Banyuls à Portbou : reportage à paraître...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens