Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2021 3 25 /08 /août /2021 09:35

Nos élus continuent à brader et à dévaster le pays catalan : Argelès (port, ciné Vox), Perpignan (parc d'Aliot)

 

Le cinéma VOX d'Argès/mer disparaît : les promoteurs immobiliers ont gagné la partie…

Le patrimoine local encore agressé !

 

démolition (après avoir été désamianté) pour laisser la place à une résidence. C’est le Groupe Hôtelier Guy-Lormand qui assurera la promotion immobilière de ce nouvel espace à peine situé à quelques dizaines de mètres de la plage.

 

L’unique architecture originale faisant penser à un chalet « sur la plage » n’a pas résisté aux ambitions dévorantes des promoteurs immobiliers…

 

En lieu et place du cinéma Le Vox… Quoi qu’on en dise, quoi qu’on en pense, la Municipalité d’Antoine Parra restera dans la mémoire collective des résidents de la Plage comme celle qui a fermé un cinéma, même si…

 

C’est une grande première dans le département : en dehors des partis politiques dont souvent les élus « copinent » par intérêts privés et des associations écologistes jugées trop laxistes dans le domaine, à Argelès-plage des riverains ont décidé de passer à l’action pour stopper la« Sarcellisation » impulsée par la nouvelle équipe municipale dirigée par Antoine Parra (Divers gauche), par ailleurs président de la communauté de communes Albères-Côte Vermeille-Illibéris. Une municipalité qui a choisi de défigurer Argelès-plage à coups de bulldozers et de bétonisation…

 

Depuis une semaine, les propriétaires de résidences principales ou secondaires des avenues du Canigou, des Corbières, des Mimosas et de la Marende, situées entre l’avenue du Tech et le boulevard de la Mer, sont contactés par un Collectif qui les informe :

« Vous avez sans doute reçu comme nous une proposition de rachat d’un promoteur immobilier afin de construire en lieu et place un complexe résidentiel dans le quartier. Nous comptons refuser bien sûr mais espérons aussi que tel sera la réaction générale afin de préserver pour nos enfants et petits-enfants l’esprit d’Argelès-plage. Si, néanmoins, vous envisagiez d’accepter nous vous serions reconnaissant de nous permettre (éventuellement avec la participation d’autres habitants du quartier) de vous faire une contre-proposition ».

La fronde s’organise.

 

(C)  L.M.  -  Site Ouillade 

/www.ouillade.eu/agenda/argeles-plage-betonisation-tout-un-quartier-residentiel-se-mobilise-contre-les-promoteurs-immobiliers/236566

Ciné VOX -: avant, après ! - Parc à thèmes : projet à Château Roussillon -
Ciné VOX -: avant, après ! - Parc à thèmes : projet à Château Roussillon -
Ciné VOX -: avant, après ! - Parc à thèmes : projet à Château Roussillon -
Ciné VOX -: avant, après ! - Parc à thèmes : projet à Château Roussillon -
Ciné VOX -: avant, après ! - Parc à thèmes : projet à Château Roussillon -

Ciné VOX -: avant, après ! - Parc à thèmes : projet à Château Roussillon -

 

Sauvez le Racou - Non à l'extension de Port-Argelès

 

Association pour la Sauvegarde du Racou a lancé cette pétition adressée à Maire d'Argelès sur Mer et à 1 autre

              Il ne suffit pas d’être un hameau paisible, apprécié de tous, un site classé, protégé, inscrit pour être à l’abri de périls imminents et de la bétonisation. Le Racou, site emblématique du littoral catalan, pris en étau entre l’extension programmée d’un port entaché d’illégalité et le recul du trait de côte provoqué par ce même port, est menacé de disparition. 

Pour tout ce que le Racou représente encore d’original sur cette côte qui tend à se dépersonnaliser, opposons-nous à l’extension de Port-Argelès !

  •  La plage recule

Fragilisé par le port d’Argelès et ses digues qui ont dévié les courants marins, le Racou a vu disparaitre plus de la moitié de sa plage : 50 à 60 mètres engloutis. Le port a bloqué et dévié vers le large le transit naturel de sable destiné au Racou et détourné la rivière Massane qui y apportait des sédiments tout en stabilisant la plage.

Le dérèglement climatique n’est pas en cause puisque les autres plages argelésiennes située en amont du port se sont, au contraire, fortement élargies. De plus, il y a près de 60 ans, la Mission Racine, à l’origine des ports du littoral occitan, avait montré que toute plage située en aval d’un port réalisé sur une côte sableuse subit une érosion.

  • Le port avance

Après un long feuilleton judiciaire qui a conduit le Conseil d’Etat à considérer « l’opération Port-Argelès » comme contraire à la « loi littoral » et surdimensionnée, une coupure d’urbanisation incluant le site protégé de la Massane a été imposée entre bassin portuaire et hameau du Racou.                                                         C’est pourtant cette zone naturelle, inconstructible, servant de parking gratuit l’été, située au contact d’un site classé et d’un site protégé contribuant à la biodiversité, que la Mairie veut, aujourd’hui, bétonner et imperméabiliser. Un nouveau bassin portuaire de 250 emplacements et une urbanisation sur 6 hectares y sont prévus.

  • Demain, le Racou deviendra un site impersonnel noyé dans une urbanisation littorale continue

L’érosion de la plage et l’avancée parallèle du Domaine Public Maritime à l’intérieur du village permettra une opération immobilière autour du nouveau bassin et du Racou à la suite de nombreuses expropriations.

Cette extension, autrefois bloquée par la justice mais régulièrement relancée, permet d’expliquer pourquoi le Racou est la seule plage du littoral catalan, voire méditerranéen, à n’avoir jamais bénéficié de la moindre protection.

Si vous vous opposez à la bétonisation du littoral, si vous êtes contre la disparition de ce site « remarquable », signez et partagez cette pétition. Merci.

A voir 

 

mail : racou.asr@orange.fr    

     site internet : leracou.fr

 

http://chng.it/vHnZMDmLFQ

- - -

 

*** Dévoration du paysage catalan

 

Le parc à thèmes de Perpignan : dévastation du territoire, non concertation avec la population, destruction de paysages naturels et patrimoniaux, projet idéologique et commercial non piloté par un conseil historique et scientifique...

 

Projet à long terme...mais comme le nouveau maire n'a encore rien réalisé (promesses d'école d'art, Casa pairal, radio gitane, musée d'art juif...) depuis un an, on peut encore attendre...

 

Il faut dire que les thèmes qui passionnent Aliot sont la sécurité et l'immigration... Pour l'art, il se contente de Véronique...

JPB

 

* En  janvier 2019 déjà

 

La commissaire en charge de l'enquête publique sur le projet d'hôtellerie de plein air dans le secteur de Château-Roussillon a rendu vendredi 11 janvier un avis négatif alors qu'un investissement de 25 M€ était prévu.

Le maire Jean-Marc Pujol a confirmé l'information ce lundi 14 janvier lors de ses voeux à la presse. Le projet de parc à thèmes sur 14 hectares à Château-Roussillon, à proximité du site de Ruscino, a du plomb dans l'aile. La commissaire en charge de mener l'enquête publique a décidé de formuler un avis négatif …

 

Une vingtaine de personnes souhaitait alerter les maires et conseillers communautaires sur les conséquences de la création à l'est de la ville d'un projet hôtelier dans une zone verte. 

 

Les opposants au parc à thèmes sur 14 hectares à Château Roussillon ne désarment pas et le font savoir. Alors que la commissaire enquêtrice n'a pas remis encore son rapport suite à l'enquête publique, habitants du quartier ainsi que des associations patrimoniales et écologistes ont manifesté ce jeudi 20 décembre devant l'hôtel d'agglomération où se tenait un conseil communautaire. 

 

"Nous considérons le projet comme nuisible à l'intérêt général des Pyrénées-Orientales", a développé l'ancienne conseillère municipale de Perpignan Clotilde Ripoull. "Il porte atteinte au cadre de vie, au patrimoine, à l'écologie et à l'agriculture sans pour autant contribuer à un profond et durable développement économique.

 

 

**Août 2021 : dans le site Ouillade, point de vue de #AgissonsPaysCatalan

 

Perpignan/ Parc à thème : le maire Louis Aliot est à Tolède (Espagne),

#AgissonsPaysCatalan s’interroge…

par ADMIN le Août 24, 20218 h 20 min

 

 

 

 

-« Parc à thème , bonne ou mauvaise idée ?

 

Actuellement le maire de Perpignan est à Tolède, pour s’inspirer de l’exportation du Puy-du-Fou dans cette commune espagnole.

A proprement dit, le succès est indéniable, que ce soit en France ou de l’autre côté des Pyrénées.Louis Aliot, proposait durant la campagne des municipales, que le Pays Catalan soit doté aussi d’un parc à thème, pour faire « rayonner notre territoire ».

Mais quelques questions subsistent…

-Va-t-on encore sacrifier des terres cultivables pour installer ce type de structure ?

-Va-t-on respecter l’Histoire de notre territoire dans sa globalité ? Et bien d’autres…

 

...

Louis Aliot était vendredi dernier à Tolède, au Puy du Fou espagnol. L'occasion pour le maire de Perpignan de plancher sur son projet de parc à thème historique à Perpignan. Un site est privilégié : le Serrat d'en Vaquer. Reste à convaincre des investisseurs privés. 

"Ne l'appelez surtout pas Puy du Fou catalan". Louis Aliot a retenu la leçon. La marque Puy du Fou est jalousement protégée par Philippe de Villiers, son créateur, et ses équipes....

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens