Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2021 2 21 /12 /décembre /2021 12:00
NOEL, par Jean IGLESIS - Zammours, par J.P. Bonnel

 

 

Noël

 

J’aimerais que le vieux soleil

Dissipe la guerre qui gronde,

Faisant lever le blé, pareil

A une chevelure blonde.

 

Je désirerais que la mer

Taise son incessant murmure,

Que le vent, promesses en l’air,

Guide le bonheur tant qu’il dure.

 

Je voudrais que le ciel si bleu

Oublie les importuns nuages

Et qu’enfin le cessez-le-feu

Puisse être lu sur les visages.

 

Je souhaiterais des combats

Que la liste un beau jour s’achève

Et que les soldats, chapeau bas,

Sortent grandis d’un mauvais rêve.

 

J’aurais souci, en pareil cas,

Que le clairon, fiévreux, ne sonne,

Qu’aux fêtes et à leurs éclats

Le canon plus jamais ne tonne.

 

Mets tes espoirs dans une lettre

Que tu lanceras vers le ciel,

Une bougie à la fenêtre

Et demain ce sera Noël.

 

Jean Iglesis

 

- - - - -

 

 ZAMMOURS

 

* Amours, je vous Zem...

 

* J'ai lu cette inscription sue le dôme de la place de l'Obélisque de Port-Vendres :

 

"Arabes, nègres et clochars (sic) interdits dans ce lieu culturel du port."…

 

Je ne peux pas détourner ma pensée des messages empoisonnés des crétins qui nous entourent sans espoir d’y échapper.

 

Umberto Eco a saisi, il y a quelques années, le danger mortel d’Internet : « Les réseaux de socialisation ont offert le droit à l’opinion à des légions d’imbéciles qui jusque maintenant exprimaient leur opinion dans les bars, devant un verre de vin, sans nuire à la communauté. Leurs camarades les réduisaient immédiatement au silence. Mais maintenant ils ont le même droit à la parole qu’un lauréat du Prix Nobel ».

 

*Je vous zaime mes zammours !

 

 

- - -ZAMMOURS...

 

* Dani, saoulée par le champagne glacé, frappé et même congelé : des icebergs dans la bouteille de Lafitte, des milliers de bulles emprisonnées dans la glace insoupçonnée…elle oublie qu'elle a Baudelaire à "finir", un programme de première à achever avec ses élèves et elle rêve de nuits de mer, de plages douces et de vacances suaves dans une mer chaude..!

 

 

* Les "parties" de Geneviève : elle aime les petites fesses des hommes, c'est pour cela qu'elle hante les "boums" et autres surbadaboums…

Elle déteste ces bobonnes qui ont le feu aux fesses quand une soirée de dangers permet les attouchements subreptices dans le noir ou lors d'une danse rapprochée, et l'érotisme dans la pénombre des salles de tangos qui débouchent sur des terrasses favorables à l'intimité… Tous ces petits événements leur donne l'occasion de se défouler, de rêver à une aventure, à une passion…

 

 

* Les gros mots qu'elle profère, la Betty, pendant l'amour ! Amour aux abattoirs, plutôt ! Il est pourtant convenu, de façon tacite, de se taire…Et pourquoi, d'ailleurs ?

Pendant l'acte sont permis -non-dits- et bienvenus, les cris et murmures, mots doux et cochons, halètements et roucoulements. Et basta, c'est tout ! Alors, chère Betty, pourquoi m'adresser ce récit en ce langage trop châtré, tous ces discours au long cours..?

 

J.P.Bonnel

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens