Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2022 2 15 /02 /février /2022 04:39
France-Culture à Perpignan : l'apparente objectivité - Aliot, Bonet, Alduy, Casa musicale, Ballet Joventud, l'affaire de l'Archipel...

France Culture à Perpignan (1) 

l'objectivité, est-ce laisser la parole aux élus et acteurs culturels de la ville..?

 

Non, car seuls deux associations culturelles ont été sollicitées : la Casa musicale (M. Valet/B.Cabannes) et le catalan Ballet Joventud de G. Riera) : dépendant en grande partie de la municipalité (salles, subventions, com...), ils "jouent le jeu", complices "objectifs" de la mairie RN; à cela, ils peuvent répondre qu'ils dialoguent, non avec le maire L. Aliot, mais avec l'adjoint à la culture, A.Bonet, non encarté au parti de droite extrême et "travaillant pour Perpignan"...

 

 

Non, l'équilibre et la quête de vérité, c'est donner aussi la parole à l'opposition (seul l'ancien maire J.Paul Alduy est interrogé - il faut dire que le CD66 et la Région subventionnent en partie les associations culturelles de Perpignan : Visa, Casa musicale, J.Vigo, Jazzèbre...Quant à l'Archipel, le département ne l'a jamais financé, même sous la droite républicaine; son absence et silence ne sont pas des symptômes de son opposition à L.Aliot).

 

 

C'est ainsi que JP. Alduy répond de façon directe sur le choix du nouveau blason de la ville, religieux, trahissant la laïcité; seul vrai opposant à la politique culturelle de l'extrême-droite, l'ancien élu parle de "Travail, Famille, Patrie" à propos de l'image symbolique propagée; il revient surtout sur l'éviction brutale du directeur du théâtre de l'Archipel Borgia (voir le blogabonnel des dernières semaines) : "l'Etat et la Région, principaux partenaires financiers, ont été humiliés". 

 

 

J'ai commencé par la fin de l'émission: en fait, France Culture et son journaliste, plutôt complaisant et mal informé (il n'a pas contacté les "lanceurs d'alerte tels que Caudeville/Poisse (2)  ni J.-Marie Philibert avec ses chroniques acerbes et humoristiques du Travailleur catalan, ni J.-Bernard Mathon pour le patrimoine et la liste L'Alternative... 

 

 

L'animateur préfère débuter l'émission avec Dali, lieu commun, porte d'entrée facile et permanente quand on parle de Perpignan, en oubliant que le "centre du monde" n'était pas la ville, mais la gare, pour des raisons d'argent et d'exportation de ses oeuvres...

 

 

Le RN n'est donc pas au centre du monde à Perpignan et le maire doit se contenter de reproductions (ou de toiles de Véronique...). Il est qualifié par le journaliste de "maire dadaïste" parce qu'il a un portrait de LUIS (Louis en castillan) BUNUEL dans son bureau...

 

 

Mais le maire veut "faire vivre Dali" à Perpignan, grâce à un musée virtuel, à des dons de particuliers, à des prêts du centre Pompidou; Dali aurait lutté contre tous les autoritarismes, selon le critique d'art Aliot, alors que Salvador a toujours célébré le franquisme (même s'il se représente, jeune, en vendeur du journal L'Humanité...)

 

 

 

C'est la même rengaine: utiliser Dali pour la pub et le tourisme de Perpignan, mais J.P.Alduy, qui a tenté la chose, n'a pu que créer des expos photos sur l'artiste catalan qui aimait les images qui le représentaient,; une "annexe" du musée Dali de Figueres n'a jamais pu voir le jour (égoïsme de la ville natale de Dali, la manne picturale ne devant pas être partagée); au passage, signalons que sous la mandature de MM. Pujol  et Pinell (non cités dans l'émission), on  a éliminé les traces de Dali, à la Gare (reproduction de l'illumination à la gare, statue sur l'ancien Palmarium, sur la place Arago, mais installation du personnage sur une chaise, place de Catalogne, et d'assez mauvais goût...)

 

 

 

Pour les projets culturels M. Aliot revient aux promesses de 2020: créer un pôle muséal en un lieu emblématique en y intégrant la Casa Pairal et un centre d'art contemporain, relancer Ruscino, créer des médiathèques dans les quartiers; pour l'instant il s'agit de faire vivre la "culture populaire", avec le street art et les oeuvres éphémères... 

 

 

Le maire oeuvre aussi pour la catalanité, mais pas pour le catalanisme qui est "très politique": faire vivre le contenu, l'Histoire au lieu du folklore; les Catalanistes "se sont vendus à toutes les majorités, à la ville et à l'alliance UMP/CDC", puis LR/CDC sous les anciens maires Alfduy et Pujol...

 

 

Le maire veut animer la culture catalane, mais "dans la République française" : ne pas déraper "dans le débat identitaire". Il faut agir pour "Perpignan en commun"...

Quant à l'adjoint à la culture, il est, selon le journaliste de France Cul, aimé par les groupes culturels locaux, mais il n'est pas tout à fait à l'aise parmi les élus du RN...

 

En conclusion : "pas de quoi crier au loup" (reprise de mon vieux jeu de mot "Loup Aliot" ?) : "les acteurs culturels ne sont pas inquiets; ils viennent en nombre dans le bureau d'A. Bonet"...

 

 

Quant au "Parc à thèmes", il s'agit de "retracer l'histoire d'ici et de la Méditerranée, de Barcelone à Menton"; M. Aliot compter très bien le catalan car une de ses grands-mères était originaire de Valencia; il le parle un peu, au contraire d'A. Bonet qui s'est mis à l'apprendre, lui le natif de Perpignan, qui, en 50 ans de littérature française et de francophonie, n'a jamais étudié la langue de Catalogne...

 

 

Un sentiment d'incomplétude domine après cette émission : seuls les élus en place, les salariés de la mairie (la directrice du musée Rigaud, le responsable des bibliothèques et deux présidents d'associations émanant de la mairie, ont pu s'exprimer, à part, comme on l'a déjà dit, J.P.Alduy...

 

 

J.P.Bonnel (15.2.2022)

 

 

 

*Notes :

 

1. Perpignan : laboratoire culturel du Rassemblement national

https://www.franceculture.fr › Émissions › Soft Power

 

 

il y a 1 jour — Soft Power, France Culture, 116 avenue du président Kennedy 75016 PARIS ou par email directement à l'adresse marcelo.velit@radiofrance.com. Pour ...

 

 

2. archipel-contre-attaque.over-blog.fr

 

nicolas caudeville@bobdainar·10h#Perpignan: l'étrange soumission des institutions culturelles locales raconté par #FranceCulture @martelf @SoftPowerPRl-archipel-contre-attaque.over-blog.fr

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens