Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2022 2 01 /02 /février /2022 10:15
Qui vote pour l'extrême-droite-droite ? - La gauche ne veut pas l'union - L'art, la vie, la beauté, par Fr. Picard  -
Qui vote pour l'extrême-droite-droite ? - La gauche ne veut pas l'union - L'art, la vie, la beauté, par Fr. Picard  -

 Conférence « L’art, la vie, la beauté »

 

            Que cherchons-nous quand nous regardons un tableau ou un dessin ? Une représentation fidèle du réel ? Ou bien l’aspiration à la beauté est-elle une fuite hors des réalités de la vie ?A partir de l’analyse d’exemples concrets, on abordera quelques-uns des problèmes que pose l’œuvre d’art. On entend souvent dire : « l’art ne s’explique pas, il se ressent, c’est une affaire d’émotion. » Faut-il alors renoncer à tout commentaire, à toute « compréhension » en matière artistique ?

            Tableaux célèbres ou inconnus, les œuvres présentées permettront de proposer quelques éléments de réponse, sans n’aucunement prétendre à une exhaustivité évidemment impossible.

            François Picard a été professeur agrégé de Lettres classiques. Musicien amateur, il se passionne pour la musique ancienne, mène des recherches sur son interprétation et participe à de nombreux ensembles. Depuis 2014, il intervient régulièrement dans le cours « Connaissance de la musique »  proposé par l’Université du Temps Libre de Perpignan.

            Dans le cadre de ses diverses activités d’enseignement, il s’est naturellement interrogé sur la pédagogie de l’art dans les domaines de la littérature et de la musique. La fréquentation des musées et des expositions, ses rencontres avec des artistes l’ont conduit à élargir sa réflexion à l’ensemble des arts plastiques, en s’appuyant paradoxalement sur son inaptitude incurable à dessiner ou peindre à peu près correctement.

 

- - - - -

 

La gauche ne veut pas l'union...

 

Pourquoi ?

  L'ego, d'abord, chaque candidat se pensant indispensable, et surtout désirant rester dans le carnaval médiatique: abandonner ce serait une mort virtuelle, ainsi Montebourg, on l'a déjà oublié !

 

Chaque parti, même devenu une secte (au sens de très petit nombre) a un réflexe "sectaire" : persister et se replier sur lui-même, intolérant aux autres paroles...

 

En outre, il s'agit de marquer son terrain, et de préparer les législatives qui vont suivre la présidentielle. Le candidat communiste, Fabien Roussel, qui fait une belle campagne, digne et se montre très sympathique, a bien déclaré qu'il fallait un candidat pour le PCF sinon le parti n'aurait plus d'existence...

 

Enfin je suis persuadé que les candidats A.Hidalgo (PS), Verts, communiste ne désirent pas se désister pour Mélenchon qui les méprise, ne sera jamais élu (trop radical, trop enclin à des crises et colères peu rationnelles) et a des positions indéfendables, staliniennes en matière de politique étrangère : ne pas s'opposer à Poutine (il peut donc manger l'Ukraine après avoir envahi la Crimée...), défendre les dictatures ou régimes autoritaires en Amérique latine (Castro/Cuba - Chaves...).

 

Le déclin de la gauche, du moins des partis et des leaders, sans aura, n'est pas inéluctable, car la G. est là, en attente, silencieuse; elle s'est montrée lors du vote pour les Régions et les municipalités. Elle n'a pas trouvé son leader (l'initiative de Taubira n'ajoute que du trouble au malaise) : soit elle s'abstiendra ou votera nul, blanc, ou pour un extrémiste (la moitié des électeurs de la France insoumise, selon les analyses pré-électorales)...soit elle votera pour Macron, le moins mauvais, et encore par réflexe républicain face à l'aventure Le Pen et Z...

 

jpb (1.2.2022)

- - - - -

 

 
 

Dans presque tous les pays, des options politiques se réclamant de courants nationalistes ont émergé. En France, à moins de trois mois de la présidentielle les options électorales d’extrême-droite rassemblent près d’un tiers des votants, voire jusqu’à 40% des votants selon certains sondages.


Comment comprendre la complexité de l’émergence de l’extrême-droite ?

 

Qui vote pour ces candidats d'extrême-droite ? Si les variables économiques expliquent que partiellement (et donc imparfaitement) une inclinaison politique à l’extrême-droite, que pouvons-nous mobiliser pour dresser une sociologie complète des votants d’extrême-droite ?


Comment les formes du paysage médiatique mais aussi les décisions et directions idéologiques des gouvernants organisent le débat autour de lignes de fractures favorables au déploiement des idées d’extrême-droite?


Quelles sont les zones de résistances parmi les groupes populaires qui n’adhèrent pas au vote d’extrême-droite ni aux idéologies xénophobes ?


Quelles stratégies politiques développer pour enrayer le développement des idées réactionnaires et xénophobes et promouvoir les projets politiques progressistes et émancipateurs ?


🎤Intervenant∙e∙s :

 

📰Lucie Delaporte
Journaliste à Mediapart en charge de la droite et l’extrême droite
🔬Violaine Girard
Sociologue, autrice de l’ouvrage Le vote FN au village
📰Nicolas Massol
Journaliste à Libération en charge de l’extrême droite pour la campagne présidentielle
🔬Hugo Touzet
Sociologue, co-auteur de l’ouvrage Votes Populaires !

 

📱Faites nous part de votre participation sur notre événement Facebook

📣Notre événement est organisé avec le collectif RED Jeunes

📌La conférence aura lieu à la Bourse du travail de République au 85 rue Charlot (75003) à Paris (Salle Henaff)

 

 

Séminaire des 6 fondations

Après Glasgow: que disent les mobilisations pour le climat?

 

 

La COP 26 devait être l’occasion pour les dirigeants mondiaux d’agir ensemble pour limiter les hausses de température et les changements climatiques. Ils devaient s’engager notamment à atteindre des objectifs plus ambitieux pour réduire les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.

 

Mais la COP26 n’a abouti à aucune véritable avancée, contrairement à ce qu’ont affirmé les gouvernements, y compris le gouvernement français. Pourquoi cette inertie organisée alors que les mobilisations pour le climat ne cessent de prendre de l’ampleur dans l’ensemble des pays du monde ?

 

Pourquoi les engagements des États et des institutions financières restent-ils insuffisants ? Pire même, il a été acté que ces mêmes États et institutions subventionnent massivement la poursuite de la croissance des énergies fossiles !

 

Les 6 fondations (dont Espaces Marx) proposent de faire le point avec des participants à la conférence de Glasgow et de débattre des stratégies que peuvent mettre en œuvre les mouvements citoyens pour faire basculer le rapport de force et réorienter complètement l’action internationale.

 

🎤Intervenant∙e∙s :

- Nicolas Haeringer, co-auteur de l’ouvrage Attac Pour la justice climatique, stratégies en mouvement paru aux Liens qui Libèrent
- Marie Pochon, secrétaire générale de Notre affaire à tous

 

🕐 La conférence a lieu le 3 février à 18:30 sur Zoom

✍🏽Pour en savoir plus et vous inscrire à cette conférence, cliquez ici

 

Parution de l'ouvrage Votes Populaires !

 

 

Les classes populaires auraient quitté l’arène politique. On les regarde comme dépolitisées ou désenchantées, parfois unies dans un repli sur la sphère privée ou dans la colère « populiste ». Pourtant tous les cinq ans, le temps d’une élection, une grande partie d’entre elles retrouve le chemin des urnes. À partir d’une enquête menée en 2017 en banlieue parisienne et dans le bassin minier lensois, cet ouvrage cherche à cartographier la façon dont les rapports salariaux façonnent les orientations politiques. Chaque électorat est saisi à partir de ses expériences du travail, de la précarité et des discriminations. L’objectif est de comprendre comment les formes prises par la marchandisation du travail orientent des personnes aux statuts sociaux parfois relativement proches vers des options politiques antagonistes. 

 

Cette enquête met en lumière la connexion intime entre la crise de la démocratie, la montée de l’extrême-droite et les processus de fragilisation du salariat. Elle permet également de repérer les vécus du travail qui alimentent les dynamiques de résistance et entretiennent l’expression politique des solidarités.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens