Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 19:41

 

asphodeles-2.jpg

  * Articles de la mort - Les faits divers :

 

 * Encoches du temps. Signaux de signification. L'eau descend du sommeil de la montagne. Le paysan évolue dans les champs culturels.

 

  * Colin avait une fiancée à Nancy : une infirmière qui, à l'occasion, venait aider la sage-femme, lors d'un accouchement. Colin, pendant la guerre de 4/18, était brancardier et, chaque jour, à l'hôpital civil de Nancy, il s'occupait des pansements des nombreux soldats blessés  il revoyait ainsi la jeune fille. Cependant cette idylle allait s'avérer éphémère : le régiment devait bientôt changer de cantonnement. Comment les deux amoureux feraient-ils, désormais, pour se retrouver..? Cette liaison était-elle finie, de façon irrémédiable ? 

  Vous le saurez en lisant, à la page six du quotidien "Le Républicain lorrain", daté du 12 août 1916, la chronique "Chiens écrasés".

 

  *  Le fait divers fait-il oublier les ennuis quotidiens, personnels, la réalité ?

Pourtant, il n'y a pas plus réaliste que ces non-événements, ces brefs moments de vie. Ils sont la vie, le réel le plus authentique; ils constituent les bas-fonds de la société, crimes, v(i)ols, réglements de compte...

Ils disent la marge, la cour des miracles, le dessous des jupes, de la ceinture, des cartes et des ponts, les impasses où l'on pisse sans retenue, les venelles grises des existences en cul-de-sac...

 Ils sont le vrai, le tragique, le sort inique, le sordide, le compact de la matière.

Justement : ils le sont tellement, tout cela, qu'ils entrent, malgré eux, dans le monde des mythes.

 

  Le fait divers, c'est la fiction tissée de réalité, la sublimation de la saloperie qui se raconte à la une des journaux mercantiles, ou dans le blanc et noir d'une littérature qui a cru exposer la lutte des classes et s'est fourvoyée dans un vénal exotisme de voyeurs...

 

  Il est fracassant, dans l'actualité, le fait divers; puis il s'estompe à tout jamais. Le Français n'a pas (n'aime pas ? Refoulement du "mal" ?) la mémoire des "scandales" politico-financiers.. Ainsi, l'affaire, tout doux, s'est endormie: suicide pou assassinat ? Affaires anesthésiées ! 

 

  Si l'on gratte au-delà du vernis  du spectacle journalistique, on découvre vite, bien sûr, que le fait divers est politique. Sans évoquer les exemples évidents et désormais historiques de certaines "affaires" célèbres (Callas, Dreyfus...), on peut citer le fait divers, non pas spontané, mais bien organisé, lui, du Mondial sportif... Mundial de foot : en effet, je reviens sur ce mois de juillet 1982 : fait d'été ! Ces rencontres de foot-ball révèlent les affrontements Nord/Sud (plus qu'Est/Ouest, d'ailleurs), le rôle silencieux des multinationales, des financiers et des publicitaires; la force du nationalisme, aussi et l'effort de certains pays pour résister à l'emprise des capitaux, des marchés réducteurs de têtes et du droit à la différence...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens