Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 08:15

eberhard.jpeg   Fabrice Eberhard.

  •  La nouvelle municipalité a eu raison de supprimer ce festival de théâtre : coût de l'opération ? autour de 40 000 euros, non compris le prêt de la cour du Château Royal...Il y a l'intention d'intégrer le théâtre, -selon Denise Snodgrass, la nouvelle adjointe à la culture, que je connais depuis longtemps et qui a fait elle-même du théâtre -, à l'automne en remplacement des "Musaïques", il y aurait un événement autour du "vin et du théâtre"...
  • Et puis Molière à Collioure ! Où l'acteur-auteur n'est jamais venu, mais a implanté son "Illustre théâtre" à Pézénas, à une heure d'ici...
  • Il y a tant à faire à Collioure : peintures, auteurs locaux et catalans à jouer au Château... Et puis, l'ancien maire, premier vice-président du CG66, en attente des résultats électoraux, n'a pas signé la convention avec le conseil général, et le nouveau maire, Jacques Manya n'a peut-être pas les mêmes rapports avec la structure départementale... Pourtant la ville de Collioure doit vivre en bonne entente avec le département, pour que le château royal soit intégré à la vie du petit port...
  • Enfin, le metteur-en-scène, choisi parce qu'il est le fils de l'ancien pasteur de Collioure n'a fait que de brèves animations populaires gratuites dans les rues... Il a commencé, avant Molière, à créer le spectacle "Matisse raconte", en s'emparant de mon texte ("Moi Matisse à Collioure", publié par Balzac éditeur), à 80% : j'ai pu me procurer le texte intégral de son spectacle et j'ai sélectionné les pages entières qu'il a pris à mon livre. Lors de la première représentation, alors que je m'étais entretenu avec Fabrice E.), il n'a pas mis mon nom sur l'affiche, ni dit un mot de mon livre qui l'a inspiré (il me l'avait dit un an avant la création su spectacle) dans les articles de presse (interview dans L'Indépendant...

 

  • Quelques heures avant la première représentation (dans le cloître du musée Peské, avec Daniel Tosi qui a composé la musique (ensuite suivront d'autres représentations, au conservatoire de Perpignan, à la cathédrale d'Elne, au Château Royal...un film sera tourné et une cassette vendue, sans que je puisse l'obtenir et avoir le moindre droit d'auteur...), j'ai prévenu Fabrice E. que j'allais, avec quelque copains, perturber son spectacle : il a alors reconnu sa dette envers mon livre, en me faisant venir sur scène, à la fin de la représentation...

Je l'ai par la suite menacé d'une procédure...

 

D'un ego sur-dimensionné, cet acteur qui ne jouait plus, mais lisait et dirigeait une troupe (du "Boramar") de jeunes, croit qu'on peut s'emparer des oeuvres des autres; incapable d'écrire, il s'est même accaparé la traduction d'une pièce de Shakespeare...

 

Si on veut que Collioure ait de l'ambition et que gràce au site incomparable du Château Royal, la ville devienne un "petit Avignon", il faut trouver des partenaires, rénover les salles et la cour du Château, trouver un acteur jeune et plus humble...

 

 

* réaction du nouveau maire :

1 / 2

Les nouvelles municipalités narbonnaise et colliourencque (de droite) viennent d'annoncer qu'elle mettaient un coup d'arrêt à leurs festivals respectifs. Sportfolio (festival de la photo de sport) à Narbonne, le festival de théâtre à Collioure.

"Nous nous interrogeons sur cette programmation et nous nous prononcerons officiellement d'ici une dizaine de jours, après une réflexion d'ensemble. Pour l'heure, force est de constater qu'il y a plusieurs problèmes : les dates de cette programmation (en plein été), qui entraînent notamment le gel de toutes les autres activités d'animation dans la cité, et puis son coût, bien sûr. Nous ne sommes pas des ennemis de la culture, bien au contraire ! Mais en plein audit financier, nous sommes en droit, et c'est notre devoir, de faire des choix. Maintenant, si le conseil général veut financer véritablement ce Festival de théâtre, nous n'y voyons aucun inconvénient", estime Jacques Manya le nouveau maire de Collioure.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Ou la la..que c'est bien compliqué tout ces débats là... Déballages...bref..que. Collioure devienne un jour un petit Avignon..moi ça me ferait un peu peur...et puis ce qui me fait surtout le plus<br /> peur c'est que certains/aimeraient bien que ce joli petit port devienne une espèce de saint tropes katalans..pur cela pas mal d'ingrédients sont déjà présents..fric..touristes..artistes éclairés ou<br /> folkloristes..medias...etc..et comme l'argent va a l'argent..pas mal de tous cotes en rêvent plus ou moins inconsciemment... Et le risque est grand..malgré les pares feu..de quelques personnes<br /> conscientes..moi quitte a passer pour un horrible passéiste.. Je verrai bien une réserve.. Classée qui nous garderai a jamais le Collioure d mon enfance..et ferait meme revenir le retour des<br /> barques sur la plage au petit matin..etc que j'irai chercher directement le poisson et quelques fruits de mer pour le repas du midi..auprès de ces pecheurscqui ne parlaient pas très bien..la langue<br /> sans fraise..mais moi..ce que j'en dit....
Répondre

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens