Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 17:37

 

couv_coquelicot-recto.jpg * Littérature :Ce vendredi 11 janvier à 18 heures la LIBRAIRIE TORCATIS en collaboration avec Balzac Editeur invitent l’écrivain Patrick FORNOS pour son  nouveau roman : LA BRAISE DES COQUELICOTS (Ed. Balzac)

 

Patrick Fornos est né à Perpignan de parents d’origine espagnole, venus l’un et l’autre en France à l’issue de la guerre civile. Il a passé son enfance et adolescence en Catalogne française. Après une carrière sportive qu’il a menée de front avec des études de médecine, il s’installe à Montpellier où il réside toujours où il poursuit en parallèle son activité de médecin et l’écriture.

 

Pour ce deuxième roman l’écrivain montpelliérain d’origine catalane nous entraîne dans une recherche d’identité sur les contreforts du Canigou, puis au chevet d’un vieil anarchiste espagnol !

« Aurélien, étudiant en architecture, reçoit chaque trimestre par la poste des bons du trésor de la part d’un expéditeur anonyme. Il s’interroge en subodorant un secret de famille, mais préoccupé par ses études, il encaisse les bons sans chercher à en savoir davantage

jusqu’au jour où ceux-ci n’arrivent plus. Aurélien se tourne alors vers sa mère qui ne veut parler de rien, mais qui lui griffonne une adresse sur un bout de papier

Commence alors pour le jeune homme une quête qui va le conduire d’un ancien village minier à un hospice de vieillard de Perpignan. Au terme de son voyage, Aurélien finira par découvrir l’identité de son mystérieux bienfaiteur, mais aussi par se découvrir lui-même. »

 

Patrick Fornos possède une écriture à l’élégance fluide et efficace qui rend tous ses personnages particulièrement attachants.

Après « Sambucus » qui narrait l’ascension et le déclin d’une grande marque d’apéritif en Catalogne française, l’auteur poursuit avec « La Braise des Coquelicots » son regard sur les forces qui entraînent les hommes à se surpasser et sur la perte des idéaux

 

Pour tout renseignement : Robert Triquère : 06.72.71.10.02

 

  
* Théâtre : Dimanche 13 janvier à 17h30
au cinéma le Vauban Place Castelane Port Vendre
 "Adélie Rose, chamallows et psychotropes"
Par la Compagnie Amnesiktheatre.
 
" L’harmonie n’est pas une fin en soi: cohabiter les uns à côté des autres est une manière de vivre tout aussi faisable"
 dixit Sidi Larbi Cherkaoui, chorégraphe.
C’est en tout cas de cette manière qu’Adélie déconstruit sa vie de l’enfance à « l’âge des adultes »
 en grimpant cette pente bouleversante qu’est l’adolescence.
Mademoiselle Rose n’est pas avec nous mais à côté de nous, abandonnée dans la dualité permanente de son conflit inconscient l’emmenant doucement vers SA folie.
 Adélie touche cet être fragile et riche oublié de notre âme, celui qui ne demande qu’à bondir de notre poitrine à chaque moment que la raison le permet. 
L’enfant au cœur de chamallow que nous sommes au fond ne serait-il pas le remède de nos sombres existences
 « psychotropesques » ?

http://amnesiktheatre.blogspot.com
*** MUSIQUE :   Comment mieux commencer l’année 2013 que par un duo d’amour, qui plus est un duo d’amoureux ? C’est l’option qu’ont choisie les Amis d’Alain Marinaro pour leurs deux premiers concerts lyriques de l’année : le samedi 12 janvier à 20h30 à la salle polyvalente de Saleilles (elle jouxte la mairie) ; entrée gratuite – le dimanche 13 janvier à 17h au centre culturel de Collioure ; entrée 5 € et pot convivialGanizate2.jpg

En effet, pour ces concerts, ils ont sollicité une soprano belle comme le jour et pleine de tendresse, Eva Ganizate (photo)

  et un ténor vaillant et fonceur, Florian Cafiéro. A 26 ans, Eva est déjà lauréate de dix concours internationaux en France, en Allemagne et en Angleterre. En 2012, elle a été invitée au festival d’Aix en Provence où elle a pris part au projet d’opéra en création. Elle rejoindra en janvier 2013 l’académie de l’opéra comique de Paris. Florian a le même âge. Il a été admis à l’Ecole Normale Supérieure et à Polytechnique, mais l’appel du chant a été le plus fort. Un passage à l’académie Sir Georg Solti lui a permis de bénéficier des cours d’Angela Gheorghiu et de Richard Bonynge ; et voilà cette graine de Pavarotti choisie en 2012 par l’ADAMI comme Révélation de l’année. Précisons que ces deux chanteurs sont fiancés dans la vie et que leurs duos d’amour seront l’expression de leurs sentiments réels.

Pour l’accompagnement, ils ont choisi la pianiste Magali Albertini. Premier prix de piano et premier prix d’accompagnement vocal du CNSMD de Paris, elle a obtenu en 2009 le certificat d’aptitudes à l’enseignement du piano.

Gageons qu’avec ces trois là, nous aurons deux concerts mémorables pour éclairer notre nouvelle année !

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens