Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 08:24

   

images-copie-3 Jean-Marc PUJOL.

 

 

Sans figurer sur sa liste "Equilibre", j'ai pris parti pour Clotilde Ripoull et j'ai essayé de l'aider : cette aventure "hors des partis" fut enthousiasmante; avec des femmes et des femmes, sincères et sympathiques, venus d'horizons divers (mais en majorité de sensibilité centriste).


 

Malgré une bonne campagne et un score honorable (près de 10% des voix) C.Ripoull n'a pas pu se maintenir pour le second tour : la tentative de s'affirmer "sans étiquette", en-dehors des partis traditionnels a échoué. Elle a décidé -le maire de Perpignan ne l'ayant pas contactée et le candidat sociale ayant refusé de constituer une liste républicaine sans étiquette- de se retirer sans donner de consignes de vote.

 

Je constate que ma proposition de "partir" avec la gauche, en deuxième position (difficile de prendre la place de celui qui a un score supérieur!) n'a pas été acceptée; je pensais qu'il fallait donner une alternative aux "forces populaires" qui auraient pu se mobiliser, face au danger FN, et grâce à une liste centriste-gauche unie. 

 

Les abstentionnistes de gauche et les votants du premier tour vont se trouver frustrés, abandonnés, livrés à eux-mêmes, non représentés. Le choix du second tour va se résumer à un face à face FN-UMP... 

 

Les citoyens républicains perpignanais et le "peuple de gauche" sont trahis, sont cocus ! Cette amertume, cette désespérance peut s'exprimer, plus tard, dans la violence. 

 

Il faudra que le nouveau maire ait l'ouverture d'esprit, le désir de dialogue, le respect de la démocratie afin de réconcilier les habitants et de venir en aide aux plus défavorisés. Il devra sortir de son clan et aller à la rencontre de tous les citoyens.

 

Il devra dire la vérité sur la dette, les promesses, le clientélisme, le communautarisme : il devra montrer son courage pour sortir de ces pratiques obscures, sectaires, condamnables.

 

Le nouveau maire devra respecter toutes les opinions et renoncer à un musée de la mémoire qui ne donne pas la parole à toutes les parties concernées par l'Algérie. 

 

Il devra renoncer à débaptiser la place Gambetta (qui m'est chère, je suis né tout près, rue Saint-Jean) pour l'appeler "Place de la Cathédrale" : c'est à un tel symbole que l'on reconnaît l'idéologie d'un élu...

 

Le candidat du Front national, malgré ses airs séducteurs et ses discours modérés, puise son idéologie dans les racines du racisme et de l'exclusion : son élection conduirait Perpignan au désordre, au conflit, à la violence, à la haine entre les communautés et les classes sociales. Il faut exclure Louis Aliot !!!

 

 

Il n'y a qu'une seule solution. Malgré toutes les critiques (voir les articles de ce blog) que j'ai adressées au maire-candidat, il est le seul à rester en lice pour s'opposer à la perspective frontiste.

 

Sur les épaules de J.Marc Pujol pèsent des responsabilités énormes : saura-t-il sortir Perpignan du déclin, réconcilier ses habitants et ré-enchanter la ville..?

 

Même si j'en doute fortement, je voterai pour lui. Mon choix est clair et cohérent (après avoir voté pour Chirac face à Le Pen).

 

Nous devons être nombreux à voter pour Jean-Marc PUJOL pour éviter le pire à Perpignan..!

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens