Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 09:43

images-copie-14.jpeg  Ethique appliquée...

 

Le projet d'un maire nouveau, fondé sur la démocratie locale

 

 

C'est la confiance qui rassemble les habitants.

 

    Autour d'un grand projet, inédit et ambitieux fondé sur une vraie démocratie locale pour tous ! 

 

  Autour d'une personnalité incontestable. Qui n'a pas été mêlée à des affaires de corruption, d'affaire prouvée de clientélisme mettant en jeu de l'argent, des signatures de contrat sans appel d'offre (ou de faux appel d'offres)...Un candidat qui n'a pas été condamné par la justice de la République !

 

Celle-ci doit, avant toute chose, réconcilier les habitants avec leur ville, leur faire aimer et découvrir leur environnement quotidien. La population respectera l'élu qui respectera leur choix de vie.

 

En effet, le maire n'est que le porte-parole des citoyens; il n'agit pas par gloriole, goût du pouvoir, de l'argent, par orgueil ou surestimation de son ego ! C'est un gestionnaire qui indique la voie à suivre, mais respecte les voix qui se sont portées sur son nom. Il ne doit pas toutefois oublier ou mépriser ceux qui n'ont pas voté en sa faveur : un maire est attentif à toutes les suggestions et critiques. Il ne gouverne pas avec un groupe restreint ni pour un clan.

 

Il s'agit d'abord de moraliser la vie politique !

 

Un pacte municipal doit être signé avec les citoyens : un contrat qui assure que la démocratie locale sera respectée. Lors des réunions, rencontres avec la population, dans une salle ou lors d'un événement dans la ville,  les habitants de Perpignan pourront prendre connaissance de cet engagement signé par la candidate. 

 

La population attend que la parole des Politiques soit tenue, et que la démocratie locale soit respectée. Celle-ci signifie : pas de cumul des mandats, pas d'adjoints ayant des intérêts dans des groupes de pression, économiques ou financiers... Elle consiste aussi à donner la parole, de façon régulière aux administrés : inciter les habitants à s'exprimer au cours de rencontres avec les élus, tous les six mois, pour dresser des bilans, pour écouter les condoléances, les suggestions...créer des commissions (social, emploi, culture, voirie...) dans tous les quartiers, qui pourront contribuer, en faisant remonter doléances et suggestions, au bon fonctionnement de la ville. 

Signataire d'une "charte de l'éthique municipale", l'élu se voudra à l'écoute,; il rendra compte de ses missions, dans la plus grande transparence, lors des conseils, en présence de la population; il s'engage à n'utiliser en aucun cas sa fonction pour ses propres intérrêts, ni ceux de ses proches, refusant ainsi tout clientélisme et tout favoritisme.

 

De même, à travers un référendum d'initiative populaire, organisé par un groupe d'experts indiscutables (spécialistes du droit, intellectuels, sociologues...), le peuple de la ville pourra donner son avis sur des questions essentielles. La démocratie locale peut encore ivre grâce à des droits de réponses dans le journal municipal, grâce à des affichages réservés aux libres opinions, grâce à des cahiers de doléances, de remontrances, de propositions, disponibles à l'accueil de la mairie centrale et des mairies de quartiers. Des médiateurs, des interlocuteurs de quartiers remplaceront les "commissaires de quartiers". L'information municipale devra être portée au sein même de la population, tout au long de l'année, lors de rencontres citoyennes dans les quartiers. 

 

"Démocratie locale et municipale", ce ne doit pas être un vain mot, une formule non respectée;  la population doit être informée de la situation personnelle de chaque adjoint : profession, salaire, fortune, biens divers...

 

C'est dans cet esprit qu'un maire pourra redonner confiance en ses administrés et ré-enchanter une ville qui, depuis des décennies, déchante. Une ville qui est depuis trop longtemps en décadence.

 

 

Que le parti de ce candidat, mouvement porteur d'idéologie humaniste et de croyance collective, ce soit d'abord la population respectée, le rassemblement des citoyens réconciliés avec la politique, renouvelée grâce à l'éthique...  (Jean-Pierre Bonnel)

 

***Références : 

-Le Mairisme, analyse critique de Jean Jouandet (voir l'article sur ce blog)

 

-Le Maire

 

 

-----------

** CODE D'ETHIQUE POLITIQUE :

 

  La-Convergence-Ethique ...   

 ... OU L'OBSOLESCENCE DES PARTIS POLITIQUES

 

 

 

CODE D’ÉTHIQUE POLITIQUE

 

 

TEXTE proposé par  La-Convergence-Ethique...

 

 

domino.png

 

 

 

CODE D’ÉTHIQUE POLITIQUE

DES INSTITUTIONS DE L’ÉTAT FRANCAIS

 



Cliquer ici pour accéder à l'intégralité de ce texte
 

 

 

CHAPITRE I:  PRÉAMBULE

 

CHAPITRE II: FINALITÉ DE LÉTA

Article 1 - BIEN COMMUN.

 

CHAPITRE III: CHAMPS DAPPLICATION

Article  2 - INSTITUTIONS CONCERNÉES.

Article  3 - CITOYENS CONCERNÉS.

Article  4 - CHAMPS D’APPLICATION ÉLARGI.

 

CHAPITRE IV: PRINCIPES GENERAUX

Article  5 - L’ÉTHIQUE COMME OBLIGATION.

Article  6 - ENGAGEMENT.

Article  7 - CONSULTATION.

Article  8 - L’ÉTHIQUE COMME COMPÉTENCE PROFESSIONNELLE.

Article  9 - PROBITÉ.

Article 10 - PRUDENCE.

Article 11 - JUSTICE.

Article 12 - TEMPERANCE.

Article 13 - LÉGITIMITÉ.

Article 14 - RESPONSABILITÉ.

 

CHAPITRE V: PRINCIPES PARTICULIERS

Article 15 - APTITUDE.

Article 16 - COMPÉTENCES.

Article 17 - FORMATION.

Article 18 - LEGALITÉ.

Article 19 - RÉFLEXION.

Article 20 - AUTHENTICITÉ.

Article 21 - DISCRÉTION.

Article 22 - TRANSPARENCE.

Article 23 - OBÉISSANCE.

Article 24 - INDÉPENDANCE DE JUGEMENT.

Article 25 - ÉQUITÉ.

Article 26 - IMPARTIALITÉ.

Article 27 - EXEMPLARITÉ.

Article 28 - RESPECT DES BIENS ET RESSOURCES DE L’ÉTAT.

Article 29 – RESPECT DU TEMPS DE TRAVAIL.

Article 30 – ESPRIT DE SERVICE.

Article 31 – UTILISATION DE L’INFORMATION.

Article 32 - HONNEUR.

Article 33 - TOLERANCE.

Article 34 - DEVOIR D’INFORMER.

 

CHAPITRE VI: RÉGIME DE BÉNÉFICES PROHIBÉS

 

TITRE I: BÉNÉFICES D’ORIGINE EXTERNE

Article 35 - BÉNÉFICES PROHIBÉS.

Article 36 - PRÉSOMPTIONS.

Article 37 - EXCEPTIONS.

 

TITRE II: BÉNÉFICES D’ORIGINE INTERNE

Article 38 - BÉNÉFICES PROHIBÉS.

Article 39 - EXCEPTIONS.

 

 

CHAPITRE VII: INCOMPATIBILITÉS FONCTIONNELLES

Article 40 - CONFLITS D’INTÉRÊTS.

Article 41 - CLIENTÉLISME ET OU FAVORITISME.

Article 42 - CUMUL DE FONCTIONS ET MANDATS.

Article 43 - ACTIVITÉS PRIVÉES.

Article 44 - PÉRIODE DE CARENCE

 

CHAPITRE VIII: CONSÉQUENCES

Article 45 - SANTIONS.

Article 46 - PROCÉDURES.

Article 47 - ENREGISTREMENT.

 

 

 

 

 

 

 

 

rubon339.gif

Pouvoirs n°148 - Janvier 2014 - 204 pages 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens