Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 11:09

matisse-vc.jpg Matisse, Les toits de Collioure, 1905.

 

 

 

La critique du journaliste "pictural" du Monde, P.Dagen, fut très méchante à l'égard de l'expo qui se parcourt sur deux sites, le musée Granet d'Aix et le musée des Beaux-Arts de Marseille. Certes, on recherche la problématique et on a en tête le travail sérieux de Françoise Cachin, au Grand Palais, en 2000 : "Méditerranée, de Courbet à Matisse".

 

Il s'agit ici de montrer les lieux importants du sud pour la peinture des années 1860 à 1950 (à l'exception de Viallat, à Aix, cité  parmi tous les Maîtres et seul artiste encore vivant !) : Collioure, Céret, Cadaquès, Cassis, L'Estaque...

 

Il s'agit d'établir une chronologie, de montrer les échanges et les influences entre Matisse, Picasso, Marquet, Renoir, Manguin, Derain, Bonnard...Il s'agit de montrer...la beauté :  d'admirables tableaux et l'expo est ainsi populaire et de grande qualité. Il y a Maillol, sa vague et son hommage à Cézanne ! Il y a un sperbe Dali : on peut se rendre à Aix rien que pour lui !!!

 

Je suis à Aix le 12 août et je me retrouve à Cambrils grâce au MIRO de 1917. Je retrouve le noir réinventé de Matisse, l'extérieur et l'intérieur de ses toiles, espaces complémentaires; j'admire la nature morte au buffet vert, la nappe comme une énorme cravate, le couteau en équilibre précaire...

 

En 1920, le "retour à l'ordre", selon Cocteau, se fait, après les révoltes de l'impressionnisme et du fauvisme; c'est le classicisme de Marquet et du Picabia de 1940/43, avec la "Baie de Saint-Tropez"...

 

J'observe la "statue-cadre", au bout de la jetée dans le tableau de Brauner de 1932 : "Paysage méditerranéen". (à Beaubourg)...

 

La foule arrive, se presse : c'est fou, le nombre de gens qui s'intéressent désormais à la peinture ! Aix/position : il fallait y être ! J'y étais, dira -t-il dans un repas mondain, ou simplement lors d'un dîner entre amis...

 

Puis, là, au beau milieu, bien mis en lumière, naturelle du plafond, la célèbre "Pêche aux thons" : cette toile résume toute l'histoire de la peinture; la mer, en bleu de cobalt, va bientôt devenir rouge sang ! Comme le fleuve de l'Ebre est devenu rouge des corps des Républicains chassés par les franquistes. Tuerie, matança ! La statue antique cohabite avec le pop-art !

 

On pense que Dali est le plus doué, mais Picasso s'exclame : "Au fond, il n'y a que Matisse !"

Matisse qui résout le problème de la forme et de la couleur avec ses gouaches découpées : fond bleu, personnage blanc, mais chut, c'est pour plus tard, à la fin de sa vie, je ne suis pas encore à Nice...

 

Je vois pour l'instant son tableau où deux personnages se fondent en un seul comme un reflet d'un miroir (ou dans la mer) pour une sardane unique...

L'expo d'Aix se tructure avec des titres alléchants : Cézanne, le maître d'Aix, les baigneuses, le cubisme coloré, le fauvisme construit,Céret, Collioure et la Catalogne...l'atelier catalan à l'épreuve de la guerre... (à suivre)

 

* De Cézanne à Matise, musée Granet, jusqu'au 13 octobre 2013 - mp2013.fr

 

* viste virtuelle : grandatelierdumidi.com

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens