Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 15:07

blogabobo-2277.JPG Francis Huster (photo : Jean-Pierre Bonnel), à la conférence de presse au St-Jean, ce mardi 29.7.2014, à 11h.

 

 

Francis Huster - conférence de presse :

 

 

Dans l'impasse mystique qui relie la cathédrale et et le relai Saint-Jean, même les gargouilles en pierre avaient froid : l'été 14 s'est fait automne et même Francis Huster restait de marbre…Il écrivait, il prenait des notes : il parait qu'il écrit sans cesse, même à la plage, qu'il n'aime pas trop, ni le soleil…

 

J'avais donc envie de poser quelques questions impertinentes pour le faire réagir, du style (méchant) :

 

" M. Francis Camus,  avez-vous pris un "nègre" pour votre dernier opus ? C'était Camus, votre nègre, M. Albert Huster..? Et la Palestine, qu'aurait écrit Camus ? Et vous, qu'en dites-vous…"

 

"M.F.H. allez-vous relancer les Estivales, après l'expérience malheureuse des années 1993/94, la mairie de l'époque ne voulant pas augmenter la subvention du festival..?"

 

  (lire les passionnants "Eclats de Mémoire" de Marie-Pierre Baux, surtout les pages 68 à 75…éditions Talaia)

 

 

Mais non, je n'avais pas lu L'Indép du matin, et F.Huster avait répondu favorablement pour que Perpignan se dote d'un festival estival de renommée nationale !!!

 

En fait, F. Huster ne venait pas pour parler de ses conférences, ni de Camus, mais soutenir l'initiative des services de la mairie, sur une idée de Marie Costa et de Guillaume Lagnel

 

Lancer un bureau d'accueil pour tourner des films en Catalogne : "pictocat" (voir le site www.pictocat.cat) a été, en effet, créé par un groupe de professionnels du monde du spectacle et du cinéma, amoureux de la Catalogne... 

Le bureau d'accueil  transfrontalier est placé sous la présidence d'honneur du réalisateur Jean Sagols et le parrainage amical de Francis Huster...

 

J.Sagols, originaire de Banyuls, a expérimenté la chose en Poitou-Charentes, où il réalisait 5/6 films par an. Il a vécu quarante ans à Paris; en 1980, il écrit son premier scénario et fournit des films à TF1.

 

"Il s'agit de monter une école de théâtre, ici, et la relier à Paris; organiser un cours, une formation, localement, et assurer une seconde année de théâtre dans la capitale…"

 

L'incubation de ce projet s'est faite à la mairie, autour de J.Marc Pujol, Marie Costa, Michel Pinell, G.Lagnel…"

 

L'adjoint à la culture prend alors la parole pour rappeler qu'il avait encore en tête ces flammes philatéliques, sur lesquelles on disait que "Perpignan était la porte de'Espagne…"

Quelle image on a de la ville ! "Je suis né à Perpignan, mais il faut reconnaître que notre Région n'a pas su se vendre…", ajoute M.Pinell.

 

F. Huster s'empare enfin du micro, aussi noir que sa veste de cuir, qui le protège à peinte d'une insidieuse et froide tramontane : "Restez maîtres chez vous, à Perpignan et ce projet sera invincible…car vous êtes chez vous !"

 

Marie Costa, directrice de production, insiste : "Il faut donner à aimer l'image de ce pays ! Les Provençaux ont su le faire depuis longtemps ! La culture doit être concernée sans effet frontière : l'image abolit la frontière !"

 

Jean Sagols approuve en suggérant d'aider les gens à devenir acteurs. Il insiste sur l'image "multiculturelle" de Perpignan, ce que réaffirme M. Pinell en montrant que l'événement "Perpignan sur scène" a la vocation d'atteindre des quartiers et des publics populaires et communautaires défavorisés.

 

Ce projet est bien enthousiasmant; il s'agit à présent de concrétiser, de trouver de l'argent, des locaux, des producteurs et offrir à Francis Huster l'occasion de relancer des Estivales catalanes et européennes. Il y eut ici, hélas, tant d'occasions manquées...

 

J.Pierre Bonnel

 

- - 

 

Albert Camus qui se raconte à travers Francis Huster. Il fallait oser relever ce défi mais, explique le comédien, « Après tout ,au cinéma ou au théâtre, on fait parler de grands personnages, on se met dans leur peau. Pourquoi ne pas le faire dans un livre ? ». Un livre qui se présente comme un long monologue, un « testament imaginaire » où Camus/Huster revient sur les thèmes qui lui sont chers : l’Algérie, son enfance, la religion, la liberté, le nazisme, la révolte… 

Mais se glisser dans la peau de Camus et parler en son nom, cela voulait aussi dire être au plus près de son écriture : « J’ai essayé de prendre son style, son répertoire de mots, sa structure de phrase. C’était un travail à la fois humble et fou » reconnaît le comédien qui est certainement celui qui a le plus joué et monté du Camus (963 fois).

 

Ce livre se présente comme un vaste monologue, sorte de testament imaginaire que nous aurait légué Camus. "Je suis revenu de la mort pour parler aux générations futures. Parce que je ne veux pas qu’on leur mente. Et qu’elles subissent ce que nous avons dû souffrir, comme un aboutissement logique". C’est donc véritablement Camus (1913-1960) qui se raconte ici à travers Francis Huster. 

On observe ainsi l’auteur du Mythe de Sisyphe méditant sur sa vie et la société de son temps au fil des thèmes qui parcourent son oeuvre : la justice, la politique, la religion, son enfance, l’Algérie, le terrorisme, le nazisme, la France de Vichy, l’artiste, Dieu, la liberté, la révolte, le nihilisme… Le comédien, qui partage avec l’écrivain la passion du théâtre et qui a adapté avec succès La Peste sur scène, nous fait redécouvrir cette voix essentielle penchée sur le destin de l’humanité. Un plaidoyer vibrant pour un humanisme contemporain contre la barbarie.

 

Francis Huster sera sur scène pour la clôture du Festival "Perpignan sur scène" ce mardi à 19h30 et 21 h pour deux lectures "Autour de J.F.K." et "d'Albert Camus".

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans théâtre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens