Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 07:54

la-mediterranee-a-la-sant-jordi.jpg   Le loup n'a pu investir la mairie de Perpignan (photo de Pascal Yvernault)

 

Le "barrage" contre le mascaret frontiste a tenu -pour combien de temps encore ?- mais la France est souillée en profondeur par l'avancée inéluctable d'un mouvement qui cache son vrai visage. Le discours du FN est social, dirigée vers les masses populaires, les chômeurs, les nouveaux pauvres qui subissent la crise et la politique d'austérité qui échoue; ce discours a gommé les thèmes de l'immigration, de la préférence nationale et, dans une moindre mesure, celui de la sécurité.

 

Le FN a souvent des élans d'extrême-gauche et Mélenchon semble bien tiède, lui qui, à la veille des élections, se contente de critiquer "Le Monde" qui donne la parole à Marine Le Pen : comme si les lecteurs de ce quotidien votaient FN...

 

Une grande partie du peuple français a montré sa révolte, sa colère, son rejet des dirigeants et des partis en place. A écouter les leaders traditionnels de gauche et de droite, on s'aperçoit qu'ils n'ont rien compris, qu'ils veulent conserver leur pouvoir et leurs privilèges, qu'ils ne se remettent pas en cause, et ne remettent pas en question la politique libérale suicidaire qui est mis en place...

 

Le FN a le temps pour lui, Aliot et Le Pen sont patients : ils s'installent, ils s'organisent, ils prennent des villes, entrent dans les conseils municipaux; dans 6 ans, ces taupes auront fait du chemin, surtout dans la tête des citoyens. Le Fn n'apparaît plus comme un parti raciste, il cache ses racines et montre un visage nouveau : son langage est souvent juste et fait adhérer les quartiers populaires, les ouvriers, les salariés les plus modestes ! Il joue le jeu démocratique, il est donc très dangereux !

 

Le FN arrive à 45 % à Perpignan, face à un système en place, bien organisé depuis 60 ans, face à un front républicain retrouvé, le maire élu remerciant le candidat de gauche pour son "éthique" et surtout le "représentant du mouvement de JP. Chevénement". JM.Pujol n'a pas cité Olivier Amiel, mais il lui montre son estime car c'est cette ouverture qui l'a fait gagner. 

 

O.Amiel, que j'avais critiqué pour sa "trahison" avait raison avant nous tous : il était partisan d'une sorte de gouvernement municipal d'union républicaine; O.Amiel a obtenu un poste d'adjoint; si la gauche, au lieu de s'effondrer et de se disqualifier, avait conclu ce pacte, elle aurait aujourd'hui des postes, JM.Pujol ouvrant sa liste avant le premier tour... J.P.Chevènement, battu à Belfort, triomphe à Perpignan !!!

 

Hier soir dimanche, M.Pujol a déclaré, restant dans sa logique, qu'il travaillerait avec son équipe, et ne ferait pas d'ouverture : pas de responsabilités ou de commissions extra-municipales pour l'opposition. De nombreux colistiers du maire sont des femmes et des hommes sincères et de qualité, bien implantés dans les quartiers populaires...mais...

 

Mais ne pas tenir compte de l'immense majorité des Perpignanais (JMPujol a été élu mais est largement minoritaire dans sa ville : il n'obtient pas le quart des  inscrits !) rester dans son clan, avoir recours aux vieilles méthodes de l'achat des voix, de la politique des promesses,  du rituel du "toque manettes" (serrer les mains), sans opérer une Révolution culturelle à Perpignan, c'est ouvrir la voie de l'aventure et du déclin définitif de la cité catalane !

 

Le clan qui, hier soir, fêtait la victoire ne semblait pas avoir perçu le message !!!!

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens