Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 17:05

 

(photo J.Pierre Bonnel - Crépuscule sur le Canigou depuis V. de la Raho)

 

 

IMGP0003.JPG* Ecrire sur la mort, c'est parler pour ne rien vivre.

 

   * Aphorismes de la mort : « Refuser de mourir, c’est ne pas avoir accepté de vivre. » (Sénèque, Lettres à Lucilius.)

Selon Montaigne, disserter sur la mort, voilà le but de toute oeuvre, de toute carrière.

« Vivre sans croire à la vie. Mourir sans croire à sa mort. Mais ça n’est pas une existence, ça ! » Roland Jaccard, qui aime la vie, et imagine la mort sous les traits d’une jeune fille.

 

   Tout parle de la mort : poèmes, lectures, articles de journal, romans…tous ces textes mêlés veulent témoigner, l’approcher vraiment dans une parole humaine, trop vaine…

 

   *  Le cygne, métaphore de la vie, chez Proust.

 

   * Cimetière, pays des allongés ; même au Père-Lachaise, on ne reste pas assis : un million de morts sous douze mille arbres ! (Extrait d’un recueil inédit « De quelque chose qui serait la mort »).

 

   * Les hommes ont-ils perdu la faculté de mourir ? 

  Georges Blin : « Le temps, s’il n’admettait pas de temps morts, ce serait la mort. »

 

   * Héraclite : Les morts sont à rejeter plus encore que le fumier.

 

   * Phrases de Kundera : « Chacun peut à son niveau, atteindre l’immortalité….  Rien n’a plus inspiré Novalis que la mort. La mort enchanteresse, la mort transmuée en alcool de poésie… Les Romantiques la tutoyaient sans vergogne… On compte sur l’immortalité et on oublie de compter avec la mort… Etre absolument moderne, c’est être l’allié de ses propres fossoyeurs… »

 

   * La danse solaire des becs crochus de la mort. (René Char)

 

   * Le livre aussi est un cimetière (Proust, dans Le temps retrouvé, page 265, édition de poche).

 

     * J’apprécie beaucoup les oeuvres d’Hervé Guibert, les tragiques plus que les érotiques. Sans la mort, il serait devenu un immense écrivain : « La maladie donne le temps de découvrir la vie. « Le suicide est un réflexe de bonne santé. » Il est liberté : la maladie et la mort n’ont pas encore leur emprise sur l’individu.

 

   * « J’écris depuis la tombe. » (« Ma vie détruit la vie. » Chateaubriand)

 

   * « Nous qui mourrons peut-être un jour disons l’homme immortel au foyer de l’instant. »

 

   * Marguerite Yourcenar : « La mort, suprême forme de la vie. » – « La mémoire des hommes est un cimetière abandonné. » – « Soyez pour vous-même une lampe. » Le père de l’écrivaine affirmait qu’on n’était bien qu’ailleurs. Sa fille, elle même, était une grande vagabonde…

 

   * « La mort, cette parole retirée. » Dominique de Roux.

 

   * Lire le journal de Cocteau : les nécrophores.

 

   * La mise en page est une mise en bière : les mots sont autant de jalons vers la mort.

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Senèque a écrit que l'homme a peur de la mort qu'il imagine "au devant de lui", au terme des années qui lui restent à vivre... Or, poursuit le philosophe, l'homme se méprend. Il ne devrait pas<br /> craindre la mort, car il l'a déjà connue "derrière lui": tout ce qu'il a vécu à ce jour, n'est-il pas "mort"?
Répondre

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens