Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 11:28

 

 

images-copie-18.jpeg  Roger Coste (C) Philippe Pouath

 

Pour lancer mon nouveau livre "Les saisons de Collioure", j'ai choisi le lieu culturel catalan par excellence : la librairie Torcatis dirigée par Roger Coste. Compétence, dynamisme, sérieux, innovation, telles sont les qualités de cette librairie, la plus ancienne de Perpignan, du nom d'un Résistant d'ici.

 

Face à la concurrence de la Fnac et de Chapitre, à celle surtout, indécente  et déloyale, des sites de ventes de livres (ouverts 24 h sur 24, 7 jours sur 7, ne payant pas d'impôts à l'Etat...), Roger Coste a choisi de ... foncer ! De créer un événement chaque soir, d'aller à la rencontre des lecteurs en suivant les salons, en travaillant avec le CML, en créant des festivals (de BD...).

 

La culture à Perpignan, ce sont d'abord les librairies et les bibliothèques, les théâtres de quartier, qui oeuvrent pour un accès du plus grand nombre au savoir et au divertissement de qualité.

 

La culture, ce n'est pas que L'Archipel, réservé à un public plus élitiste et bourgeois, ce ne sont pas les musées (H.Rigaud en panne, le CAC étriqué, le museum d'histoire naturelle suranné...) !

 

Le touriste vient à Perpignan pour voir quoi ??? D'accord le patrimoine est important, même s'il est partagé jalousement par les "2 cultures" d'ici, la mairie et le CG6...même s'il a besoin d'être rénové, réaménagé... On vient à Perpi pour Visa en septembre et...c'est tout !

 

Or, prenez une petite ville comme Montauban, qui subit la proximité et l'offre culturelle de Toulouse, une ville assez banale, à part quelques beaux bâtiments, on y va, on la connaît à cause du musée Ingres (et Bourdelle en même temps) !

 

Viendra-t-on enfin à Perpi Pour Rigaud ..? (J.P.B.)

 

 

* Rencontre avec Roger Coste (article parur dans le journal de campagne de Clotilde Ripoull "L'Indépendante" n°2)

 

Reportage sur le commerce en ville : la librairie TORCATIS, rue Mailly

 

Entretien avec Roger COSTE

 

 

Roger Coste attend d'une équipe municipale un rapprochement entre les institutions publiques et privées. Il voudrait qu'elle mette en avant la culture et pas le spectacle ! 

 

"La réussite d'un événement ne passe pas par le nombre de personnes qui y assistent; la culture, c'est un travail long, difficile : on essaie, depuis des années, de  créer des échanges, de se structurer au niveau du livre, mais on pourrait faire mieux s'il y avait une vraie volonté politique. Par exemple, en ce qui concerne les problèmes de communication : je ne bénéficie pas des réseaux susceptibles de mettre en avant les rencontres culturelles de la librairie !"

 

La culture et le livre sont des passions pour le responsable de la librairie Torcatis, mais depuis trente-cinq ans de travail, Roger Coste a des problèmes de lieux pour dynamiser son commerce; en 1992, il a réussi à s'agrandir en créant une salle au second étage : pour ces "animations", ces débats et présentations d'ouvrages, Roger fait des choix : il invite les gens qu'il apprécie, mais il est ouvert, car il veut que sa librairie soit une sorte d'agora, où l'on vient discuter, où l'on découvre des créateurs locaux...

 

Il explique : "Je ne bénéficie d'aucune aide pour ces "animations"; je travaille avec les éditeurs et j'accompagne les auteurs dans les bibliothèques de villages, à la Sant Jordi, dans les écoles (Arrels, par exemple), à la médiathèque, etc...Je collabore aussi avec le CML qui fait très bien son travail et qui a son public. 

 

Cependant, il faudrait donner plus d'envergure à la politique culturelle de Perpignan; je suis un peu déçu : je voulais inviter Milan Kundera, mais on m'a répondu "bunyettes" ! On pourrait créer sans problème une sorte de "Comédie du livre" à Perpignan, mais on préfère nous imposer des défilés de grosses têtes avec des pétards dans les rues ! 

 

En 2013, nous avons organisé une Sant-Jordi à Saint-Jacques : il faut aller dans tous les quartiers, avec les auteurs qui le veulent..."

 

Dans la rue Mailly, la librairie organise plus de soixante "animations" par an. Roger Coste estime que chaque commerce, au lieu de se plaindre, peut mener une action...

 

Avec enthousiasme, il propose : "Il faut créer, penser, diffuser ! ! On veut des musées, mettre notre patrimoine en valeur pour que les touristes aient quelque chose à voir et viennent en ville ! 

 

  LE politique a le devoir de faire VIVRE la VILLE !!!"

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens