Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 14:13

 

 images-copie-11.jpeg Guy Jacquet.

 

 

     En 1927, Walter Benjamin était venu à Marseille et avait tiré de ce voyage un recueil de courts textes publié dans une revue suisse à la suite d’un recueil semblable sur Weimar. À la ville de Goethe, celle du classicisme allemand, témoin d’une époque où, selon Benjamin, « le riche lui-même devait encore sentir la dureté de la vie sur son propre corps », avant de céder bientôt au confort de l’ère industrielle, succédait la ville du Sud, moderne, cosmopolite et prolétaire, terrain d’expériences surréalistes et réservoir des forces politiques du présent. 

 

Ces textes en tête, j'ai l'intention de suivre le parcours de Walter Benjamin dans Marseille. Ils dessinaient une géographie approximative : le quartier du Panier, la cathédrale de la Major, les quartiers de la Joliette et d’Arenc, la ligne tracée par la rue de Lyon en direction du nord, des environs de la station Bougainville, terminus du métro, jusqu’aux hauteurs de la Viste d’où l’on domine la ville...

 

"...Le 17 août je dois me réfugier plus loin dans le Midi

à Marseille la ville des fuites des rencontres

des portes et des fenêtres

 

des bateaux des cales, des hublots

des visages cosmopolites

avec des envies de mer et d'Orient

ai-je ce désir d'Amérique

la fuite vers le Nouveau Monde est-il lâcheté ?

Mais inutile d'y penser les green cards pour cinq bonnes années

sont épuisées !

 

Je me grime en marin

à tout prix je dois débarquer..."

 

(extrait de "Le chemin ultime de Walter Benjamin" - J.P.Bonnel - Cap Béar éditeur)

 

 

 

         * Tout sur le théâtre de la RENCONTRE :

 

*Vendredi 19 - SAMEDI 20 juillet à 21hDIMANCHE 21 à 17h30  

 

Le Kabaret de Rencontre joue "Il est 10 heures du soir ..."

 

 

Théâtre-chansons 

 

 

« Une nuit, alors qu’il commençait 

à s’endormir, la tête sur son sac à dos et les pieds dans la fraîcheur d’un banc de bois, quelques sirènes (de bateaux en partance et de police en errances…), il franchira une porte entr’ouverte qui le mènera dans les méandres d’une mémoire tout à la fois drolatique et émouvante, féroce et comique tour à tour….

 

 Guy Jacquet nous ressert  la puissance de son interprétation, s’appropriant des textes et des musiques que nous pensions connaître... »    

(Jean Christian Bierly – 

Vent des tourbes –Charente)

 

 Le Kabaret de Rencontre joue

Il est 10 heures du soir Théâtre-chansons 

conçu et interprété par Guy Jacquet


Textes et musiques :

Anne Sylvestre,  Léo Ferré, Villon, Prévert, B.Vian,  Gaby Verlor, Aragon, Mouloudji, Rutebeuf, Brecht,  J.Genet, Kutt Weill  Guy Jacquet, 

Arrangements musicaux :  Henri Xéridat- P.Lepennec- André Stuber- Raf.Marcos Séba et Serge Llado 

 

Scénographie: Cécile Moins  -  Lumière: Xico Xica - Encuentra Light

Photos de scène : Robert Barrero

 

 

Co-Production: Théâtre de la Rencontre/ Vendanges d’Octobre(Alénya) Veillées d'Arpaon / Quemada/ Le Cachou d'Ain/ Paroles en Ossau/

La Salle Bleue (Toulouse)- Le Troc à chants (Gap) 

 

Il est 10 heures du soir ...

 

Où entre- t-IL? Dans une arrière salle (d'attente? de bistrot?), une réserve, des coulisses, une chambre aux chimères? Peut-être nulle part... entre incunables et poussière de temps retrouvée. 

Autour d'un vieux poste de TSF, des livres empilés, des  objets répandus, souvenirs assemblés en cascade sur les chaises et les costumes et le lit. 

Fuyant une sirène inquiétante, c'est dans ce capharnaüm sublime 

qu' IL va se réfugier. 

Mais là, quelque chose va se mettre en route, malgré lui, qu'il ne pourra arrêter. 

 

Jamais!

Peu à peu IL investira cette boîte de Pandore, boira deux ou trois coups, dira quatre sottises, rira d'une image ancienne pour mieux chanter et puiser dans l'assemblage de sa mémoire, l'eau de la tendresse, ses colères et ses pirouettes moqueuses. 

Ce type aime les romances, les coups de gueule et coups de rouge, comme autant de filets de secours lancés vers un monde pas tout à fait perdu. 

*****/*****

‘’...alors nous embarquons sur des textes navigants, des musiques en chamades et en aussi charades, autant d' ambiances et de personnages en dérives que Guy Jacquet affectionne (ne joua-t-il pas Ulysse voilà quelques années ?) . Dehors, dans le brouillard du quai, où les sirènes de cargos répercutent l’écho de départs sans bagages, un accordéon de barbarie file toujours l'âme des poètes. ‘(M.Cleiris– La Montagne)

 

"C'est un acteur hanté par les gens qu'il aime profondément, sans esbroufe mais avec intensité, drôlerie ou cruauté. Son impact théâtral est cultivé par toutes ces années à arpenter les scènes de France, de Navarre et d'ailleurs. Il vaut mieux aller l'écouter avant qu'il ne disparaisse vers des destinations mystérieuses, remettant son feutre et nous laissant un goût d'anis sur les lèvres. Certes il revient toujours, mais ce qui est pris, n'est plus à prendre. " (Michel Bouteyre- La Charente Libre). 

La nuit où la lune s’est perdue… .(extraits –Guy Jacquet)

Il est 10 heures du soir

Et pourtant tout commence et s’achève et s’étale

Et moi je n’y peux rien, 

Même ayant tout compris, tout vécu, 

je n’y peux rien du tout. 

J’ai déchiffré de loin !

Il est 10 heures du soir 

Au saxophone pluvieux de Charlie ‘’Bird’’ Parker…

Le pavillon bourré de pierres et de coton désesclavé

Night and day…  Day and night…  

Il est 10 heures du soir et ça ne change rien. 

Dix heures, par ici, c’est qu’elle heure à Rio, 

à Rome, à Syracuse, à Vienne, à Berlin Est, 

Prague ou Valparaiso …

Il est onze heures du soir. Il fait bon. Tout va bien. -

la nuit mène sa route.....

…...

 

Et le vieux trapéziste Ephraïm , 

que l’on a tous connu, qu’on aime bien, 

Et  qu’on a tous aidé de bon cœur à se saoûler la gueule

Savez vous ce qu’il fait ce soir ?

Il se promène au long des murs du cimetière Saint Martin …

Il sifflote Le Temps des Cerises entre deux coups de pinard, en sourdine, pour lui seul.

Ephraïm est si vieux qu’il se cherche peut-être parmi tous ces gens là. Il en connaît beaucoup. Il n’aurait aucun mal à se faire inviter 

Mais il du respect pour les morts. Il hésite. …...

 

Dix  heures en pleines Albères

A votre avis qu’elle heure peut-il bien être dans l’île de Pâques ?

Fait-il soleil ou nuit ?  Croyez vous qu’il fait beau ?

…. 

Il est onze du soir.... ? La nuit trotte et s'échappe ...

Rue Coupe Vent des Minimes- 

Et l’archiprêtre a soif !

Il va faire une entorse à ses habitudes anciennes et féodales ! 

"Pourquoi l’homme de dieu n’aurait-il pas le droit de s’offrir un whisky ……. 

Deux whiskies, trois...et peut-être bien cinq ! 

Mais dieu toujours premier servi. Amen !

…...

"Il est onze heures du soir, exactement c’est vrai. 

On croise sur les quais des amoureux possibles 

Ils ont les yeux tout clairs et tout définitifs, déjà !

On lève les yeux sans trop savoir pourquoi

Le Castillet est environné d’oiseaux préhistoriques !

Ils exécutent autour du drapeau puéril 

des figures piquées à vous couper le souffle. 

Gargouilles découpées dans les songes et splendides

Il est Onze heures du soir… 

Le ciel se fait du bleu et la nuit se sent belle 

et le silence arrive  et bientôt c’est minuit 

 

Minuit ! Au  carillon Westminster 

de Monsieur Mackie Messer 

Quelque part dans Soho ! 

 

Ce vieux truand malade

 

Cerné de toutes parts par toutes sortes de gens

Qu’il n’aurait même pas vu, jadis,

Qu’il aurait fait descendre entre poire et fromage…

Mr Mackie  a peur ! 

 

Il regarde la pendule et se met à haïr……Il lui crache au cadran 

faute de se plomber d’un pruneau au cerveau

Il n’y a pas si longtemps il aurait arraché les aiguilles une à une

Écrasé  les ressorts… bouffé le balancier où ses 80 ans se dessinent avec une cruauté noire.

 

Mais minuit par ici, c’est quelle heure à Pékin 

et quelle heure à Beyrouth, à Brest à Djakarta, Irkoutsk et Tel-Aviv….?

 

Les acteurs fatigués  écoutent dans la fumée en contre jour de leurs derniers cigares 

Ils sont là, devant le vieux miroir piqué de leur loge  

Et leurs cabotinages s’y dessinent avec une cruauté noire.Ils savent bien qu’il faut y aller !Comme toujours, même à reculons, comme toujours, même les yeux fermé

Il faut toujours que ça finisse entre nez rouge et fond de teint.

Il faut bien que les choses continuent d’être choses

Pour les uns, pour les autres, pour les fils et tout ça.

 

Une heure vient de sonner au clocher de Collioure

Et puis deux heures et trois  …La nuit va son chemin…la vache !

C’est quelle heure à Madrid 

et quelle heure à Lisbonne. 

Et quelle heure à Capri 

et quelle heure à Vérone ?

 

Et Charlie ‘'Bird ‘’Parker 

s’accroche fermement à la bouillotte de son sax.

Night and day - Day and night?

 

Et la clarté se lève

A cinq heures – 

Comme ça – 

Sur nos vies!

 

Fait-il soleil ou nuit ?

 

 

G.Jacquet

 

JUGEONS SUR PIECES  Productions des acteurs et metteurs en scène du Théâtre de la Rencontre 

Le Guichet de Jean Tardieu 1971 (par le Groupe de Recherche et d’Etudes Théâtrales- Préfiguration de La Rencontre)

La Ville création poétique. 1971 : Ponge, Pichette, Fargues, Cendrars, Vian, Duras, Bachelin, Dubac…(GRET)

Christophe Colomb de Michel de Gheld.erode, 1971/72 (GRET)

Jouliet and Woméo parade de rue, d’après Shakespeare, création 1971/72…(GRET)

Mozart assassiné de Guy Jacquet, création - Festival en Fenouillèdes 1972 -Tournée 1973…(GRET)

Le Cycle du crabe de Gabriel Cousin, adaptat Pierre Bouchet  - Stage national Caudiès, 1972

La Moschetta d’après Ruzzante, Stage Nal. Caudiès, Festival de Bern 1973 (GRET)

Classe terminale de René de Obaldia, adaptation Guy Jacquet.  Tournée :1973/74…(GRET)

Le Cavalier bizarre de Ghelderode, adaptation - Pierre Bouchet - Stage national Caudiès, 1974

Le Médecin malgré lui de Molière, Création et tournée 1974/75 /76

Fièvres de Maurice Durozier, Guy Freixe, Guy Jacquet, création Avignon 1975

Cabaret à Emporter de Serge Llado, Guy Jacquet, création et tournée 1974/75/76

1976   DEBUT DE LA COMPAGNIE : THEÂTRE DE LA RENCONTRE

L’ombre d’un franc-tireur de Sean O’Casey.  Tournée :1976 /77

Anafolisme de Marc Delestre - Stage Nal.Caudiès, création 1977

La véritable histoire de François Villonde Roger Payrot, création Festival d’Octon 1977

Chanson d’un Gâs qu’a mal tourné de Gaston Couté par Guy Jacquet, création Avignon 1978/ Tournées Permanente depuis .

La te manquée d’après Jean Tardieu, adaptation Guy Jacquet, création Festival de Carcassonne. Création et tournée1979/80/81

Théâtre au café volant de Robert Barrero et Guy Jacquet, 

création Festival d’Octon 1980. Tournées 81/82/83

La Ballade des Perdus de Roger Payrot, 

création Théâtre Action Perpignan 1981-Tournée 81/82

La Démarieuse adapt. Annie Florenza-Festival Minerve 1982

DArti Show de Roger Payrot, création 1983/84

Ce soir on vous le chantera ! de G.Jacquet et Henri Xeridat.- Festival Minerve. Tournée1983  à  1992

Georges Dandin de Molière, 1984/85.- Tournée. R.F.A :85

OM’argiles travaux d’acteurs - Guy Jacquet -Stage International - Chartreuse Vill.Lez Avignon 1984

Grand’peur et misère du 3e Reich de Brecht,adaptation et mise en scène : Robert Barrero 1985 

Le son de la feuille de Guy Jacquet - Stage Nal-Parc des Cévennes , Festival d’Ispagnac 1987

Ainsi criait le coq, Pablo ! Poèmes de PabloNeruda,. Adapt.de Guy Jacquet- Festival de Sarlat 1988

Et l’Eté reviendrait collectif d’auteurs sur les cahiers de doléances du Roussillon. 1989

La Ricineraie d’après Anton Tchekhov, adaptation Annie Florenza, création Estivales 1990

Monserrat d’Emmanuel Roblès, création Estivales 1990/ Tournée 1990

La Rue mon camarade de Guy Jacquet, création Estivales 1991. Tournée  de 1991 à  1998 

Les Inconnus dans la Raison,performance de théâtre “invisible”,1re création: Château de Nyers 1991

Le Voyage du Médecin de Molière, adaptation G.Jacquet, création Estivales 1991-Tournée RFA 1991

 

Tosca  de Puccini – Dion Musicale :  Daniel Tosi - Mis en scène : Guy Jacquet 1991

 

Pour tout l’Or de Granada création théâtre-musique-danse, sur l’année 1492 en Espagne 

(la reconquista ; la persécution et l’exil de juifs, l’arrivée des gitans … et le 1er voyage de C.Colomb)

avec Angélique Ionatos, Amina Allaoui, La Joselito, Pedro Soler, Henri Agnel – M.e.Scène:  G.Jacquet

Jugeons sur pièces suite

Par la barbe d’Ulysse de Pierre Bouchet, création Estivales 1992

La plus vieille histoire du monde de Pierre Bouchet d’après Homère, création Estivales 1992

La Nuit du Cavalier d’après M. de Ghelderode, adaptation Guy Jacquet, création Estivales 1993

Demain une fenêtre sur rue de Jean-Claude Grumberg, création Estivales 1994

Le Sourire au pied de l’échelle d’après Henri Miller, adapt. Guy Jacquet, création Estivales 1995

Edmond de David Mammet, adaptation Christian Hernandez, création Estivales 1995

Chez Pierrot de Jean-Claude Grumberg, adaptation et mise en scène Robert Barrero 1996

Ce que voit Fox de James Saunders, mise en scène Christian Hernandez 1997

Les Iks d’après Colin Turnbull, adaptation Jean-Claude Carrière, création Quémada 1999

Milagro 2000 d’après Josué de Castro, adaptation Pierre Bouchet /Guy Jacquet, création Estivales 1999. Coprod. Franco Brésilienne Théâtre de la Rencontre - Ecole Nale.de Salvador de Bahia.

Le Cabaret de 4 Sous d’après Brecht et K.Weill. Montage de Roger Payrot et G.Jacquet. Dion. Musicale :A.Peus - Conservatoire .Nal de Région.

Homère, alors! création musicale d’après l’Odyssée, adap. P.Bouchet / Guy Jacquet, 2000

Et remettez-nous ça ! Théâtre-Chanson 2001

Le peuple des montagnes d’après Les Iks- 

2e mise en scène, création Estivales 2002

Viande crue à Whitechapel de Pierre Bouchet  sur Louise Michel - 2004

Longue pente vers Recife de Josué de Castro, 

Adapt. Guy Jacquet - création mai 2004

Enquête de Guinguette de J, Tardieu, création Festival ‘’Nits d’Eus’’ 2005

Festival  ’’Arcanes d’Ulysse’’ – Archipel des Théâtres 2007 .

Au loin une Galère de Pierre Bouchet - 2ième version d’Ulysse. 

Duos avec  Angélique Ionatos et Mike 

LAlphabet de la Mer dAngélique Ionatos / Lumières  G.Jacquet – 

Elle lui dirait dans l’Île de Françoise .Xénakis - Lecture par les acteurs de La Rencontre .

Dix Harmonies Création Musico-poétique de Michel Deneuve (orgue de cristal) et Guy Jacquet – St.Jordi 2008

Une’’ Auberge Rouge de Pierre Bouchet -Adap.G.Jacquet - Création Estivales -  2009/ 2010

Contes du Futur création Fwd:acousmatique d’André Dion- 

Textes :Guy Jacquet– Festivals: Monseret - Alénya 2010- Toulouse 2011

LAmi des gres de Georges Tabory – création 2011-2012

A Seca – Oratorio pour 12 acteurs sur les marais de la faim au Brésil- Journée du Patrimoine-Camps de Rivesaltes -  Automne 2012

L''Indien et la Baleine – Création janvier 2013

 

Prochaines créations 

Ohé, San Francisco ! d’après William Saroyan- Adaptation Guy Jacquet –-2013

Je   vous aime pour la vie !  lecture dramaturgique sur les lettres de poilus et de leurs familles de 1914 / 1918

 

A ce jour, plus de 60 spectacles ou performances, dont 32 créations originales…Un répertoire, quoi !

 

 

le Théâtre de la Rencontre est soutenu par 

La Ville de Perpignan/ 

Le Conseil Général des Pyrénées Orientales /

La Région Languedoc Roussillon / 

La DRAC. L.R /

 

 theatredelarencontre.contact@gmail.com

Tel : 04 68 55 54 07

Théâtre de la Rencontre

31 rue des Romarins

66000  PERPIGNAN

 

.(extraits –...)

Il est 10 heures du soir

Et pourtant tout commence et s’achève et s’étale

Et moi je n’y peux rien,

Même ayant tout compris, tout vécu,

je n’y peux rien du tout.

J’ai déchiffré de loin !

Il est 10 heures du soir

Au saxophone pluvieux de Charlie ‘’Bird’’ Parker…

Le pavillon bourré de pierres et de coton désesclavé

Night and day… Day and night…

Il est 10 heures du soir et ça ne change rien.

Dix heures, par ici, c’est qu’elle heure à Rio,

à Rome, à Syracuse, à Vienne, à Berlin Est,

Prague ou Valparaiso …

Il est onze heures du soir. Il fait bon. Tout va bien. -

la nuit mène sa route.....

...

Et le vieux trapéziste Ephraïm ,

que l’on a tous connu, qu’on aime bien,

Et qu’on a tous aidé de bon cœur à se saoûler la gueule

Savez vous ce qu’il fait ce soir ?

Il se promène au long des murs du cimetière Saint Martin …

Il sifflote Le Temps des Cerises entre deux coups de pinard, en sourdine, pour lui seul.

Ephraïm est si vieux qu’il se cherche peut-être parmi tous ces gens là. Il en connaît beaucoup. Il n’aurait aucun mal à se faire inviter

Mais il du respect pour les morts. Il hésite. …...

Dix heures en pleines Albères

A votre avis qu’elle heure peut-il bien être dans l’île de Pâques ?

Fait-il soleil ou nuit ? Croyez vous qu’il fait beau ?

.

J’ai vécu sous bien des toits, de hangars, de granges, de vieilles cabanes de bois tenant à peine debout.

J’ai dormi sous les ponts, dans des abris de planches et même dans la rue

Je suis un drôle d’oiseau aux ailes de papier délavées par la pluie, un oiseau-mouche dans une volée d’outardes, une mouche à feu au milieu des néons.

De quelque côté qu’on vienne, les montagnes ne présentent que leur dos.

J’ai quitté la grand-route pour retrouver l’enfance, le vieux vélo du temps, la clef des champs tapie sous un tapis de ronces.

 

Ma marche quotidienne bifurque au cimetière. Je m’y arrête pour écrire.

Je me cherche au-delà de mon corps dans le cosmos des autres.

 

Il est onze du soir.... ? La nuit trotte et s'échappe ...

Rue Coupe Vent des Minimes-

Et l’archiprêtre a soif !

Il va faire une entorse à ses habitudes anciennes et féodales !

"Pourquoi l’homme de dieu n’aurait-il pas le droit de s’offrir un whisky …….

Deux whiskies, trois...et peut-être bien cinq !

Mais dieu toujours premier servi. Amen !

...

"Il est onze heures du soir, exactement c’est vrai.

On croise sur les quais des amoureux possibles

Ils ont les yeux tout clairs et tout définitifs, déjà !

On lève les yeux sans trop savoir pourquoi

Le Castillet est environné d’oiseaux préhistoriques !

Ils exécutent autour du drapeau puéril

des figures piquées à vous couper le souffle.

Gargouilles découpées dans les songes et splendides.

Il est Onze heures du soir…

Le ciel se fait du bleu et la nuit se sent belle

et le silence arrive et bientôt c’est minuit

Minuit !

Au carillon Westminster de Monsieur Mackie Messer...Quelque part dans Soho !

 

Mais minuit par ici, c’est qu’elle heure à Pékin

et qu’elle heure à Beyrouth, à Brest à Djakarta, Irkoutsk et Tel-Aviv….?

Les acteurs fatigués écoutent dans la fumée en contre jour de leurs derniers cigares

Ils sont là, devant le vieux miroir piqué de leur loge

Et leurs cabotinages s’y dessinent avec une cruauté noire.Ils savent bien qu’il faut y aller !

Comme toujours, même à reculons, comme toujours, même les yeux fermé

Il faut toujours que ça finisse entre nez rouge et fond de teint.

Il faut bien que les choses continuent d’être choses

Pour les uns, pour les autres, pour les fils et tout ça.

Une heure vient de sonner au clocher de Collioure

Et puis deux heures et trois …La nuit va son chemin…la vache !

C’est quelle heure à Madrid

et quelle heure à Lisbonne.

Et quelle heure à Capri

et quelle heure à Vérone ?

Et Charlie ‘'Bird ‘’Parker

s’accroche fermement à la bouillotte de son sax.

Night and day - Day and night?

Et la clarté se lève

A cinq heures –

Comme ça –

Sur nos vies!

 

 

Fait-il soleil ou nuit ?

 

 

G.J acquet

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Le grand admirateur de Bernard Dimey que je suis peut dire que le texte "Il est dix heures du soir" n'a été qu'adapté par Guy Jacquet : "Le ciel se fait tout noir et la nuit se fait belle et le<br /> silence arrive... et bientôt c'est minuit. Mais minuit dans Paris c'est quelle heure à Pékin, c'est quelle heure à Sydney, quelle heure à Tel-Aviv ? Minuit sous le Pont Neuf et dans l'Ile<br /> Saint-Louis." Bernard Dimey,"Il est dix heures du soir" (Editions Christian Pirot, 1991).
Répondre

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens