Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 06:54

images Chaque été, il faudrait publier ce texte sur la Monomania...

 

 

 

Ils ont publié un nouveau beau livre à 4 mains et à provocations, une "Toromanie" passionnée chez Trabucaires  éditeur! Ils sont inspirés, les 2 Claude, le fictionnaire de Vingrau et le plasticien de Perpignan, mais aussi décevants avec leur éloge anachronique, nique et véronique, de la corrida, course tauromachique à pied ou à dada ! 

 

         A l’heure nouvelle où les Catalans de Barcelone ferment leurs belles arènes roses à l’entrée des machos à petites fesses et des taureaux, à gros…sabots, pour les adapter à des spectacles plus culturels ! Car la corrida, de mieux disant, n’a que le cultuel, grand messe des jeux du cirque colyséen, grande bouffe minotaurienne, dissimulées sous les prétextes mythiques de l’éternelle lutte de l’homme contre le soleil, contre le destin, contre la mort…

 

Claude Massé, avec ses collages et découpages colorés et farcesques à partir d’étiquettes de Banyuls et autres alcools catalans, dialogue avec Claude Delmas et ses mots  tendres, trop tendres pour parler de boucherie en plein air et en public ! Se prennent pour Hemingway et Leiris ? (J’avais déjà abordé le thème et usé des deux écrivains dans mon livre de textes brefs CatalognARTS, en 2006). 

 

Le livre se clôt en rappelant que l’auteur de l’Age d’homme et de La littérature considérée comme une tauromachie éprouvait un plaisir physique plus intense en assistant à une corrida qu’en écrivant. Leiris dit même que la jouissance est plus forte lors d’un tel spectacle que pendant une danse sexuelle avec un partenaire ; on a compris cette psychologie de 2 sous : la corne de la bête, c’est l’érection de l’homme, du mâle…Et la femme, dans tout ça ? Une belle exception, le chorégraphies élégantes de Marie Sara la Nîmoise…

 

On avait déjà Georges Bataille et la « petite mort » de l’orgasme. Le spectateur jouit - et la belle étrangère aussi, vache que rit ! - tandis que le torero joue sa vie et que le toro–animal au sang chaud- souffre sous les piques, banderilles et quolibets. Mais il est inutile de pérorere durant des longueurs d’internet sur ce sujet polémique, nique, nique, à souhait : la corrida trouve des racines antiques, mythiques, c’est évident, et des traditions littéraires ou artistiques universelles (la bêtise l’est aussi, mondiale) *

 

Un des meilleurs défenseurs actuels de la corrida est F. Wolff ; son livre Philosophie de la corrida, 2006, est stimulant, même pour un anti-corrida ; par exemple, quand notre filousophe écrit, page 120 : « La mort ne peut rien contre la vie. », ou page 159 : « Toréer, c’est tromper la mort sans lui mentir…C’est une éthique de l’être, de l’ascèse…du stoïcisme… » Cependant, Wolff sait même nous décevoir quand il affirme, page 40 : « Interdire ce serait l’extinction d’une race d’animaux d’exception. » C’est bête –meuh !- et c’est comme si le militariste osait prétendre : « Il faut toujours des guerres, si nous ne voulons pas que nos usines d’armement et, partant (en fait, il ne sait pas parler aussi bien, mais je l’aide à articuler !) nos économies ne périclitent. »

 

 * Claude Vialat, un enfant du jeu camargais et un passionné de corrida expose durant la Feria de Pentecôte dans les arènes de Nîmes : 60 toiles dans les vomitoires et déambulatoires, couronne du monument décorté de mâts et d’immenses oriflammes peintes ; en outre 2 œuvres monumentales, art de rue, peinture de plein air, face au carré d’art, et ses objets tauromachiques au musée taurin…L’artiste de support/surface revient au figuratif et à l’art engagé : défense de l’indéfendable tuerie autorisée par l’Etat et encouragée par la machinerie touristique…Rappelons-nous l’antique raffarinade : travailler le lundi de Pentecôte, de quoi tuer l’économie nîmoise…

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans débat - polémique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens