Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 13:19

images-1-copie-1.jpeg (photo : Paolo FRESU)

 

 

 

   Hier soir, mercredi 25 juillet 2012, le public venu au Palais des anciens rois de Majorque, à Perpignan, pour les "Chants méditerranéens", assista au plus beau concert de l'été en Roussillon (j'exclus le festival Casals, à venir et le festival de piano classique d'Elne, toujours admirable) : les "Estivales" de la municipalité, en perte de vitesse, et les "Déferlantes" d'Argelès ont invité des "vieux" : J.Clerc et Sting, des noms destinés à attirer les foules... Hier soir, on était dans l'intime, dans la parole mystique, dans le choeur antique des   textes fondamentaux...

 

   En effet, le Conseil général a eu très bon goût -merci Robert Garabé, responsable de la culture au CG666- en programmant le groupe polyphonique "A Filetta", choeur de six voix  pathétiques, avec le bandonéon de D.Di Bonaventura et la trompette magique de Paolo Fresu. 

   Mine de rien, les six cents spectateurs des gradins des jardins andalous, avaient devant eux un des plus grands trompettistes de jazz  actuel (avec son maître Enrico Rava, après Miles Davis et Chet Baker !): Fresu, à Marciac avec Omar Sosa, le 6 août, c'est complet et c'est 25 euros. Ici, au palais majorquin géré par le département, c'était ... gratuit !  (*)

 

   Les voix a capella se mêlaient  aux souffles des instruments : ces Corses, Sardes, Italiens, ces Méditerranéens se comprennent parfois avec difficulté, mais la musique permet la communion, la solidarité entre les peuples de la Méditerranée !

 

   Ces chanteurs et musiciens modestes ont expliqué leur musique et leur projet : la parole fut belle car sincère ! On attend le disque en duo de Fresu/Bonaventura; dans l'immédiat, on se délecte du disque commun "Mistico Mediterraneo" (ECM Records 2011, 21 euros à la Fnac, qui n'avait fait aucun pub et mis que deux CD dans le bac du jazz ! Quelle médiatisation et information lamentable  dans cette ville de  Perpignan : ainsi, le journaliste "culture" (sic !) du journal "L'indépendant" (sic!) ne rend compte que des spectacles programmés par la mairie de droite...

 

---

(* A ce propos, il est énervant de voir des gens partir en plein concert parce qu'ils sont venus là par hasard, par curiosité, parce que c'est gratuit ! Je propose une participation de 5 euros pour les adultes (et deux pour les enfants) pour motiver et impliquer les citoyens (qu'ils se renseignent avant ! ce n'est pas parce que c'est gratuit que tout est permis). Cet argent servira à aider des jeunes musiciens, par exemple... La culture pour tous (slogan du conseil général) n'empêche pas la participation (modique) des citoyens.

Partager cet article
Repost0

commentaires

H
L'absolue gratuité tue.<br /> Même 5€ semble (pour cet évènement) trop peu (10 € mini?)<br /> La redistribution des sommes collectées est une solution.<br /> La distribution de bons d'accès gratuits à une certaine "clientèle" une autre solution.<br /> Mais, en effet, ne jamais dans ce domaine espérer pouvoir basculer dans un univers entièrement marchand où le "coût" de production serait couvert par des recettes (financières et immédiates).<br /> <br /> Commentaire d'économiste
Répondre

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens