Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 16:13

images-copie-13 Jean-Marc PUJOL, maire de Perpignan - -Centre-del-Mon--Perpignan.jpg  La gare TGV, "centre du monde" dalinien...

 

Le Nouvel Observateur a envoyé une journaliste pour dresser un portrait flatteur de la cité catalane : vivante, innovante, élégante... Grâce au recul d'un regard extérieur, nous pouvons prendre conscience des aspects positifs de notre ville : Perpignan n'est pas connue que grâce à la météo nationale, ni à cause des altercations entre communautés ou à cause de l'insécurité. Le souvenir de la ville qui montre "Le dernier tango à Paris", censuré en Espagne, dans les années franquistes, c'est terminé ! 

 

    L'image de la ville sale, gangrenée en son centre historique par les problèmes des gitans (droque, sida...Voir le reportage de France-Culture répercuté dans ce blog), c'est du passé !

 

L'image mondiale de Perpi, c'est Visa, festival international de photojournalisme !

 

Ce peut-être aussi, dans une moindre mesure, les exploits des rugbymen, les chansons de Cali, la musique de Pascal Comelade...Les écrits d'un prix Nobel de littérature !

 

Surtout, c'est un patrimoine très riche, vivant, investi par des spectacles culturels.

 

C'est la mer à 15 minutes et la montagne, le ski à une heure de route ! 

 

C'est une cinémathèque dynamique, un théâtre devenu 4ème scène natioale !

 

Certes, il y a le coût de L'Archipel et une pauvreté importante dans les  quartiers du "patrimopine sauvegardé" (Saint-Jacques, Saint-Mathieu), mais c'est aussi un tissu associatif d'une diversité sidérante !

Perpignan, c'est une université aux laboratoires renommés dans la recherche solaire ou marine (dans le domaine du corail).

 

C'est l'archéologie, avec le site de Ruscino, a"arrel", racine, mémoire quasi vierge, qu'il faut développer enfin, avec un vrai musée et un conservateur imaginatif ! 

 

C'est le marché Saint-Jacques, premier pôle commercial pour les fruits et légumes et ses installations solaires uniques en Europe ! 

 

C'est sa gare, mythique depuis le cri de dali : "Le centre du monde" : on n'attend plus que le TGV pour animer le quartier, remplir les bureaux et les commerces, accueillir toute l'Europe : les infrastructures sont prêtes ! Et le toit de la gare TGV est équipé de panneaux phovoltaïques...

 

Perpi, c'est aussi une succession de festivals (jazz, estivales,musique sacré, BD, disques...) et un conservatoire  très actif grâce à Daniel Tosi ! C'est l'institut de grenat, un savoir-faire pécieux !

 

   C'est une diversité sociale et architecturale : Férid Muchir, Raoul Castan, Alfred Joffre, Claudius Trenet, les villas de Petersen, les structures métalliques des chais de Saint-Assiscle, signées Eiffel,  les maisons hexacubes de Georges Candilis, et, pour la modernité, le théâtre de Jean Nouvel. 

 

Oublions les polémiques, les haines entre les clans et les partis, organisés en bureaucraties et tours d'ivoires : les Catalans ne savent pas que râler, ils ne sont pas tous sales, ou adeptes des combines et du travail au noir, ils ne veulent pas tous "rien foutre al païs" !

 

Perpignan la dynamique se met en marche. Elle est riche de ses PME, commerçants, artistes (aucun n'est pourtant cité dans le dossier de l'Obs, et pas un écrivain, même pas C. Simon, étrange...), artisans... En effet, n'oublions pas que le patrimoine, c'est d'abord les gens, les citoyens, la population qui fait la ville. 

 

Avec toutes ces potentialités, il s'agit désormais  de mettre les projets en musique, de retisser le tissu social, d'agir en direction des pauvres, marginaux, exclus ou de ceux qui se sentent étrangers à la ville, à l'idée de catalanité, car ils ont aussi leur culture. 


Les gens d'ici n'ont pas confiance en eux et sous-estiment les richesses locales... Quel est l'homme (ou la femme), quel est le collectif (ou l'équipe municipale, épaulée par les associations, les créateurs et les groupes extra-municipaux) qui saura faire de Perpignan une vill reconnue, appréciée, une ville du Sud, certes, de Catalogne, of course, mais de Méditerranée, surtout ..?

 

--------------------

 


 

   Voici le dernier C.E.P.S. (Cours d’Éducation Populaire Stéphanois) de la saison, organisé par les Rendez-Vous de Saint Estève, en partenariat avec le T.D.E. Il aura lieu exceptionnellement le :

lundi 10 juin, à 18h30, au Théâtre de l'Étang, à Saint Estève:

 

Le petit monde de San-Antonio

 

Proposer une conférence sur l’auteur de San-Antonio et la placer dans le fourgon de la Littérature, voilà qui n’aurait pas manqué de faire sourire Frédéric Dard. En effet, Frédéric Dard est non seulement un phénomène éditorial : 250 romans dont 190 San-Antonio, 270 millions d’exemplaires vendus, mais aussi un écrivain populaire désormais étudié à l’université, en particulier pour son inventivité langagière. Ce bateleur de mots aimait à dire : « J’ai fait ma carrière avec 300 mots ; tous les autres, je les ai inventés. »

Les RDV se sont mis à 4 pour s’attaquer à ce monument, à chacun un moment :

1 : l’homme Frédéric Dard

2 : sa créature, le redoutable commissaire San-Antonio accompagné de ses acolytes, les ogres Bérurier, Pinuche, Jérémie Blanc, Marie-Marie…

3 : la langue qu’il bouscule, recrée et révère

4 : et enfin, ce qui se cache, derrière l’écran de la gaudriole, sur la vie, l’amour, la mort et bien d’autres « gros » mots.

 

 par Marie-Claire et Yvan Bassou, Alain Arthozoul et Jean-Pierre Rivelaygue, membres des Rendez-Vous de Saint Estève et grands amateurs de Frédéric Dard.

 

Entrée libre dans la mesure des places disponibles.

Les Rendez-Vous de Saint-Estève, créateurs d'évènements culturels

 

Pour suivre les activités des Rendez-Vous, une seule adresse : www.rdvse.fr

 

Pour tout renseignement : Marie-Claire Bassou : 06 81 37 71 58 ou rdvse@rdvse.fr

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens