Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 18:24

hopital-militaire.jpeg    A l’occasion de la visite consacrée aux ex-voto marins à la chapelle de Notre-Dame des Anges, à Perpignan, je suis revenu dans la cour de l’ancien hôpital militaire. J’avais passé là mes années de primaire, dans des classes préfabriquées, détruites depuis bien des années…

 

      Le lieu, rénové, avec goût, c’est vrai, faisant apparaître quelques rares vestiges d’un cloître franciscain, m’a soudain semblé bien petit…Alors qu’il devrait être plus spacieux ! En effet, il manque les platanes qui, dans mon souvenir, étaient énormes et noyaient cet espace grâce à leur ombrage...Ont été rasés les géants ! Place nette est faite afin de pouvoir installer le parking si utile aux employés du conseil général.. Les mains de maître (d'un Cabestany moderne), les bras opulents d'une mère Denis du grattage et du nettoyage du patrimoine civil et religieux m'ont fait perdre la mémoire..

 

Je ne sais plus où était posé le baraquement frustre de ma classe...  Je ne sentais plus le poêle qui empestait notre espace quotidien et enfumait, à nous étouffer, les jours de tramontane...Je ne revoyais plus M.Atgé, ce maître jovial et rondouillard, dont la sévérité était acceptée car cet instituteur apportait le savoir sur le plateau ludique d'un pédagogie humaniste...

 

De même, la silhouette de l'inénarrable M. Gazeux, dont le patronyme disait bien la sonorité et les bruitages du corps; en fait ce long et fluet personnage, caché dans un éternel costume trois pièces et sous un feutre décadent, était moins un pétomane qu'un spécialiste des crachats sonores et verdâtres, aussi gros que des huîtres, expulsés, sans crier gare, de la coquille de sa bouche : ils venaient échouer au fond des travées de la classe, dans un râle libérateur qui n'en finissait pas de nous effrayer...Il maniait aussi une badine flexible en passant derrière chacun de nous afin de vérifier l'état de notre orthographe naissante...

 

De ce hussard d'un autre temps, il reste une photo, que je viens de trouver ces jours-ci dans le très bel album consacré aux souvenirs et et images de Jean Ribère, témoignages inépuisables sur les années 1960-80, à Perpignan et dans les Pyrénées-Orientales...

 

   (Ce texte n'a pas été publié dans mon roman, ou autobiographie déguisée, paru au printemps 2009, aux éditions Cap Béar : L'Infini de l'enfance...)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens