Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 18:16

Man-ge-voeux.jpg  * Peur de la nouvelle année ? Pas des prophéties funestes annoncées de façon rituelles, mais peur du temps qui s'amincit... Retour sur le passé : Marseille & autres souvenirs...

 

 

   * Mar, Massilia, la réécrire, la ville, et la mer qui bouge, dans les deux sens. Vers l’Afrique : désir de désert. Mouvement vers l’Europe des pauvres, des sans-papiers : après le péril jaune, la peur de l’Arabe…De l’autre, du Noir, de l’immigré…

 

   * Le bel été, le beau Rimbaud. Une trace sur la plage qui parle d’une ultime empreinte. Dernière aventure à Marseille : sa mort.

 

   * De Paris, je pensais à elle, dans l’immeuble de verre où, le dimanche matin, on peut voir, sans être voyeur, les couples qui font tout l’amour qu’ils n’ont pas eu le temps d’accomplir tout au long de la semaine. Font l’amour au temps. Le tuent par le corps, puis avec le repas, la balade, le tour en voiture, les heures  devant la télé… 

  J’y ai dormi, sans elle, partie non loin. J’aurais dû y aimer : j’ai pas osé la scandaliser…

 

   * Avoir des mots. Cette expression, c’est beau. Mais avoir des mots avec la police : moins élégant !

 

   * Le loriot jaune aux ailes noires me regardait depuis sa cage vitrée. M’implorait-il d’ouvrir la prison dorée, de le lâcher dans le musée du monde, dans l’univers de la mort.. ? Ou dans un espace plus vaste, hors les murs, vers une immortalité plus vivante et naturelle.. ?

 

   * Azimut, le chemin, en arabe. Azimuté, qui a perdu la boussole, la tramontane.

    Terrain azoïque, dépourvu de fossiles. »Le vide infini qui soutient le monde.’ Edmond Jabès.

 

   * La voie du Lido vibre aux roulements du soleil, concurrencé par les vagues proches : c’est la piste des flamants roses, qui font des nids démesurés dans les anciennes cabanes de pêcheurs. La vie n’est plus bleue, ici, pour l’homme. Il a hypothéqué sa vie pour une aire de moellons dans les étages du ciel. Cette route, que j’ai écrite il y a vingt ans, est encore la frontière entre écume d’eau et blanc Canigou. Elle est un pont entre la mer et l’étang, une plage de dunes et une autre de roseaux qui ne savent pas écrire.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens