Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 19:38

carte-2012.jpg (C)Loïc Robinot

 

* La poésie : faite de fabrication et de divination.

 

   *  Selon Jean Onimus, dans ses livres sur la poésie, la prose - le discours de la communication -menace la poésie, qui est fragment, oracle, paroles pulvérisées; il s'agit d'une lecture lente, qui s'arrête sur les mots, les pèse, les contemple, les écoute dans leurs métaphores et sens second... 

 

   * Selon Octavio Paz, la poésie est "l'écriture de la fondation de l'homme. Le Surréalisme est révolution, parce qu'il est un retour au principe du principe." (Courant alternatif, 1967). Dans le même livre :  "Le poème n'est pas incompréhensible, il est inexplicable." Et "Le poème est soit pléthore de sens (chez Mallarmé) ou néant du signifié (chez Dada)".

 

  * Octavio Paz, dans "La femme chaque jour", prétend que le poète est un "jardinier d'épitaphes"...

 

   * "Lézards dont l'insouci est guetté par les chats." René Char. Le poète nous l'a confié depuis longtemps, dans "La complainte du lézard amoureux" : cet animal est poète, à ses heures...

 Chez Raymond Queneau, l'espiègle bête jonglait avec le (nos) mots, au lieu de se contenter de sommeiller dans le soleil : 

« Nous, lézards, aimons les muses

Et les muses aiment les Arts. 

Avec les Arts l'on s'amuse :

on muse avec les lézards."

 

   * Loin de la patte du chat qui attend, le lézard aoûtien de mon balcon, une montagne envieuse de neige... Ce grand désert entre lac et ciel, ce silence immaculé cerné de bleus écrins, c'était Les Orres ! Et ils croyaient que c'était de l'or blanc...

 

   *  Je relis Le Petit Prince avec la classe de Sixième et c'est toujours l'émerveillement et le constat qu'on n'épuise jamais les significations de ce récit poétique; voici encore des citations à retenir pour devenir plus sage...

   "Le langage est source de malentendus." - "On ne voit bien qu'avec le coeur." - "Les yeux sont aveugles. Il faut chercher avec le coeur."

"Qu'est-ce que signifier "apprivoiser" ? Créer des liens."

 

   * René Char, dans son introduction aux oeuvres de Rimbaud : "Avec Rimbaud, la poésie a cessé d'être un genre littéraire, une compétition, pour devenir une expérience de la totalité, fondée dans le futur, expiée dans le présent."

 

   * Et Saint John Perse, parlant de Char : "Char vous avez forcé l'éclair au nid et sur l'éclair, vous bâtissez."

 

   * Seul importe le livre, tel qu'il est, loin des genres, en-dehors des rubriques, prose, poésie, témoignage...Maurice Blanchot. Je lis "L'espace littéraire" de lui; un livre dont je n'ai pas daté la lecture, ni noté son contexte (lieu de l'achat, de la lecture), rarissime chez moi; mais un tel livre est toujours à l'heure quand on a envie et besoin de réfléchir, de se plonger dans la poésie théorique, la réflexion intelligente, quand on a l'impression de comprendre enfin la littérature...

 

   * Le poète Kenneth White, éternel voyageur, se définit ainsi : "Clochard transcendantal", "nomade intello", "je suis un solitaire social" Jacques Lacarrière, lui aussi, est un sacré voyageur : "un flâneur des deux rives du temps". Relisons le texte "Vagabonds" de Rimbaud, dans les Illuminations ! Et "Le sens de la marche"(Gallimard), de Jacques Réda, "passant désinvolte", ou la "Philosophie buissonnière" de Stanislas Breton (éditions J.Millon, 1990)

 

   * Culture moderne, que nous détestons souvent car peu humaniste, méconnaissant l'Histoire, les grands repères,les valeurs universelles: elle vit à la surface des choses, des événements, ne se situe pas dans la mémoire collective; elle est la création éphémère d'économistes idéologues, de publicistes vénaux, de décideurs irresponsables, de gagneurs pour qui importe l'argent plus que l'amitié ou l'humanité... Tout est "culture", aujourd'hui, mot utilisé à tout bout de champ : culture d'entreprise...

 

   * Dans sa Préface aux oeuvres de Rimbaud (poésie-Gallimard), René Char écrit cette forte phrase : "Hors de la poésie, entre notre pied et le champ parcouru, le monde est nul. La vraie vie, le colosse irrécusable, ne se forme que dans les flancs de la poésie."

 

   * De Char, encore : "Nous ne pouvons vivre que dans l'entrouvert, exactement sur la ligne hermétique de partage de l'ombre et de la lumière."

 

   * "Vous avez forcé l'éclair au nid et sur l'éclair vous bâtissez." Saint John Perse.

 

   * "Poésie, c'est crevé", écrit Denis Roche. "Elle est inadmissible. D'ailleurs, elle n'existe pas !" On pense à la phrase d'Adorno sur l'impossibilité de la poésie après le nazisme, les camps, la Shoah; puis Adorno est revenu sur son jugement après avoir lu les poèmes de Paul Celan.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens