Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 18:34

  (extrait d'un carnet de voyage)

 

* J'avais écrit des pages sur la peinture en Suisse, mais oublié quelques pagines qui, inintéressantes, me semblaient alors. A Berne, au Kunstmuseum (musée des Beaux-Arts), je vois des visages en branchage, des tableaux en mosaïque à reconstituer, le paradis composé de 37 objets hétéroclites et de figures géométriques : un grand triangle pour la mer, un petit pour une île, un rectangle bleu en guise de ciel... Une belle rétrospective Albert Anker est offerte aux visiteurs: je ne reparlerai pas des scènes bucoliques et du réalisme campagnards de l'artiste, mais de toiles "fabuleuses", telles "Le petit chaperon rouge", "Le Mège", "Gyp, le chien, "Gyp et le vieux prenant les dix heures", de 1900 et 1901... Je feuillette des catalogues anciens très instructifs sur la Catalogne : 

 

* Picasso 1905/1906 par le musée de Barcelone et le musée des Beaux-Arts de Berne (1992).

 

* Sur la période rose de GOSOL, il faut lire : L'or de GOSOL, par J.Palau i Fabre, ainsi que "Les ocres de GOSOL" de Nuria Rivera. * Sur Manolo, consulter : "El escultor M. de Rafael Benet (1942, Barcelona-Argo); "La vida de M." de Josep Pla (1930, Barcelona, Libreria Catalonia).

* Je ne peux retranscrire ici les petits dessins que j'ai esquissés durant mes visites aux musées, comme les "Petits formats", tableaux dans la toile, de Nicolas de Staël, qui se suicidera à Antibes le 16 mars 1955,  exposés à Martigny.

 

     * Suisse, août 2010 : Genève (Petit Palais, camping), Evian (hôtel, chambre face au lac Léman), Montreux (douceur du jazz), Neuchâtel (je pense à Jean-Jacques), chambre d'hôte dans un village agricole sur la route de Berne, Berne (musée, expo Albert Anker)...

Je ne connaissais pas A.Anker, chapeau de paille, barbe blanche, nez effilé, yeux angoissés, visage peu souriant; l s'agit d'un portraitiste talentueux... Lisez mon manuscrit sur les Villes (voyages et villégiatures)...

 

     * En Suisse, au musée de Martigny, avec M. Sculptures "Fuillages" installée dans le parc de la fondation P.Gianadda; Sam Szafran, Polonais, né en 1934, vit dans une fonderie de Malakoff; la "poutain" de Picasso (1903); et son nu aux jambes croisées (1903); Bonello dit Pepito par Goya (1813); expo sur le berger Luigi, par Marcel Imsand : photos NCT blanc sur papier barité.

  Qui dira la tristesse des moutons ? Les animaux ont les yeux tristes... Marie, de Maillol. De Poussin : Midas se lavant à la source du Pactole.

   Rien de pire ne peut arriver après un orage dans une tente de camping, près de Zermatt... En Suisse, on a toujours le regard vertical; comme aux USA, à cause des gratte-ciel. Mais en Suisse : "Regarde voir les montagnes!" Que des quatre mille et des poussières...de neige.

   Tout est beau en Helvétie, villages, chalets en bois noir des casots d'alpage, fleurs rouges sur les balcons (ça, c'est toujours joli, comme les jardins publics ou les nains de jardins...).

      Devant nous, vingt kilomètres de glaciers sur huit cents mètres de profondeur : des autoroutes blanches; hélas, nous n'en verrons que quelques centimètres ! Lacs entourés de monts : le sommet (du Pilatus) d'un trois mille semble une île au coeur du lac des quatre cantons. Batten, glaciers à trois mille : : sillons de glace, virages-vertiges : on n'a pas le même point de vue au retour : crevasses, perspectives sur le Cervin, le Mont Rose, le Mont-Blanc. Village silencieux, sans voitures.

 

   Artdorf -voir carte du Tessin- berceau de Guillaume Tell (voir légende fondatrice de la confédération) : l'union au bout de la flèche qui brise la pomme au-dessus de la tête du fils.

   Musée Picasso de Lucerne, grâce à l'amitié avec les Rosengart.

Un alpiniste est allé peindre sur une montagne pelée le drapeau suisse, au-dessus du lac des quatre cantons, symbole de l'union. Je regarde le gros homme qui active la crémaillère : voilà une vie passée dans le vide sans jamais voir le vertige des hauteurs et le visage des glaciers.

   Saas Fee, pays des fées : je repense à Gide et à ses Faux-Monnayeurs. Tout près du glacier, pont, lac, sapins, refuge du MontRose.

 

   Le meilleur souvenir est le petit village de Brig : zimmer et footing dans les prés. De là, col du Simplon vers Locarno, Lugano, Côme et les lacs italiens... P301211_13.23_-02--copie-1.jpg

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens