Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 12:18

 

Lecture : "Libertalia, une utopie pirate", de Daniel Defoe (éditions Phébus et  Libertalia, Paris, 2012)

 

Dans cet extrait de "L'Histoire générale des plus fameux pyrates", D.Defoe (1660-1731), auteur du célébrissime "Robinson Crusoé", relate les aventures du capitaine Misson, "l'homme le plus doux dans ses manières qui eût jamais sabordé un navire ou tranché une gorge", et de son complice, l'hérétique Carraccioli qui, las de courir les mers, décident de s'installer à Madagascar pour y fonder une république égalitaire, tout en continuant à piller les navires passant à leur portée. La propriété est abolie, les ressources mises  en commun; les distinctions de classe, de sexe et de race disparaissent. Le rêve sera cependant de courte durée...

 

"...La république utopique appelée "Libertalia" à Madagascar renvoie à l'ancienne prophétie selon laquelle le paradis se trouverait sur la côte est de l'Afrique; elle s'inspire déjà des idéaux révolutionnaires de liberté, d'égalité et de fraternité. Les habitants seraiet en effet les "gardiens vigilants des droits et des libertés du peuple"; ils se dressent telles "les barrières contre les riches et leur pouvoir..." (extrait de la postface, page 129, qui contextualise de façon historique le mythe "Libertalia" et atténue les bondieuseries et remarques ethnocentrées, voire racistes, de Daniel Defoe.

 

Extraits : La défense des valeurs humanistes : "..Il lui incombait de leur recommander un amour fraternel. Il fallait bannir moqueries et rancunes personnelles, instaurer entre eux l'entente et l'harmonie..." (page 33) - "...On affecta les Nègres, un par un, aux cabines des Français, et ils témoignèrent par des gesticulations toute leur reconnaissance de se voir libérés de leurs chaînes..." (page 53) - 

 

-La description de ce paradis, page 57 : "On y trouve une eau pure, une abondance de poissons et de nourriture fraîche qui leur fut fournie par les naturels en échange de marchandise du bord. DE plus, l'endroit est abrité..."

 

-La libération des esclaves : "Les Nègres de Misson furent mariés de la sorte. On traita les naturels avec beaucoup d'égards, et on leur fit comprendre par signes que liberté leur serait rendue...On les confia aux soins de Blancs qui tâchèrent de leur faire comprendre, de toutes les manières possibles, qu'ils abhorraient l'esclavage..."(page 97). "Ces voyages autour de l'île  permirent de donner aux Nègres récemment délivrés les rudiments de la navigation. Ils montraient beaucoup de bonne volonté, tant pour apprendre le français que pour se rendre utiles..." (page 100).

 

-Le bien commun : "A bord de la prise, Misson avait trouvé abondance de couronnes anglaises; on les serra dans le trésor général, puisque là où tout était mis en commun et où n'existait nulle barrière pour borner la propriété privée, l'argent était inutile..." (p.99)

 

-Le pouvoir pour tous, par tous : "Bâtir la maison commune... Ils avaient en vue un régime démocratique : quand le peuple édicte et juge à la fois ses propres lois,on a affaire au régime le plus convenable; en conséquence ils demandèrent aux hommes de se répartir par dix et d'élire, par groupe, un représentant à l'assemblée constituante chargée de voter des lois saines dans l'intérêt public..." (page 112) 

 

** DuoJatekok4-copie-1.JPG  Les amis d’Alain Marinaro souhaitaient commencer la nouvelle année par un acte de générosité. Ce sera bientôt chose faite grâce au club des Lions Perpignan Méditerranée Orientale qui nous a proposé un concert humanitaire au profit de l’Eléphant vert, une association qui œuvre pour le respect de l’enfant et la prévention de la maltraitance. La Ville de Toulouges a mis généreusement la belle salle du Mil.lénari  à notre disposition le vendredi 18 janvier à 20h30. Nous recevrons le Duo Jatekok composé par les deux pianistes Adélaïde Panaget et Naïri Badal. Certains d’entre vous ont déjà eu l’occasion d’apprécier leur sensibilité artistique et leur entente musicale, l’été dernier à Montner ou en mai à Collioure. Rappelons que ce duo est lauréat du Concours international de Valberg et du Concours Grieg où elles obtinrent le prix spécial Borodine. En 2011, elles ont décroché le premier prix du Concours Roma. Enfin, elles sont invitées par René Martin aux prochaines « Folles journées de Nantes ». Elles nous interprèteront du Debussy, du Ravel, quelques danses slaves de Dvorak et les danses polovtsiennes de Borodine.

Prix des places 15 €. Ces places peuvent être réservées dès à présent en s’adressant à  Daniel Koehler au 04 68 95 01 45 ou au 06 15 38 51 72, ou par mail à  danielkoehler@orange.fr , ou par voie postale à Daniel Koehler – Cami de Bages - 66620 BROUILLA.

Bref, une occasion de conjuguer la solidarité et le plaisir personnel !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens