Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 10:22
J.Luc Mélenchon au Bocal du Tech (fête du Travailleur catalan- photo de Jean-Pierre BONNEL) - Guitares du monde
J.Luc Mélenchon au Bocal du Tech (fête du Travailleur catalan- photo de Jean-Pierre BONNEL) - Guitares du monde

J.Luc Mélenchon au Bocal du Tech (fête du Travailleur catalan- photo de Jean-Pierre BONNEL) - Guitares du monde

FAIRE BARRAGE - Se souvenir des fascismes, des camps, de l'exil des Républicains...

**Appel aux Insoumis ! Appel à Mélenchon !

"faire barrage à..." l'expression, répétée depuis des années, est devenue un poncif, une image galvaudée. Mais l'idée est toujours d'actualité : éviter le danger, l'esprit de Vichy, le racisme, la peur derrière les frontières, la sortie de l'Europe (à réformer, c'est sûr!), le populisme haineux.

Voter donc pour celui qui est moins pire.

On votera encore par défaut, mais il faut s'y résoudre pour sauver l'essentiel ! Votez Macron sauf si on considère que le libéralisme est un fascisme. Non, Macron n'est pas fasciste, même s'il est poussé par la Bourse, les milieux financiers... Mieux vaut le réformisme, l'apaisement quand c'est l'inconnu et la guerre qui est offert par le FN... 

Un démocrate ne peut accepter que l'aventure ait lieu car tout est possible et M.Le Pen peut être élue !!!

 

JPBonnel

 

***La librairie Torcatis change ses horaires et sera désormais ouverte dès le lundi matin

 

Lundi 10h00 - 19h00

Du Mardi au Samedi 9h30 - 19h00

et 24/24 - 7/7 sur www.librairietorcatis.com

 

MERCREDI 26 AVRIL A PARTIR DE 18H00

Rencontre avec Gilbert GRELLET

pour son ouvrage paru aux éd. Albin Michel

UN ETE IMPARDONABLE

1936 LA GUERRE D'ESPAGNE ET LE SCANDALE DE LA NON-INTERVENTION

 

À l'été 1936, les troupes nationalistes du général Franco, avec l'appui d'avions allemands et italiens, remontent du sud de l'Espagne vers Madrid. C'est une véritable « colonne de la mort », formée de légionnaires et de mercenaires marocains. En chemin, ils multiplient les massacres de civils et assassinent les responsables politiques d'une République espagnole fragile, qui avait appelé au secours le gouvernement français du Front populaire. 

 

JEUDI 27 AVRIL A PARTIR DE 17H00

AU CENTRO ESPAGNOL - PERPIGNAN

RAYMOND SAN GEROTEO

présentera son ouvrage paru aux éd. Cairn

LES FOSSOYEURS DE LA SECONDE REPUBLIQUE ESPAGNOLE

 

Il y a quatre-vingt ans l'insurrection fasciste en Espagne avait provoqué un des événements les plus dramatiques de l'histoire européenne du XXe siècle. Alors que l'Europe d'après-guerre s'est construite sur une mémoire sélective qui a tu, pendant la guerre froide, les chapitres les plus embarrassants, une nouvelle génération d'historiens ouvre d'autres pistes d'investigations

- - -

Mercredi 26 Avril 18h30

 

 

 

 

LA CONFÉRENCE / PROJECTION - ANTONI CISTERO

 

Le Mémorial du Camp de Rivesaltes, le Centre International de Photojournalisme de Perpignan et Les Amitiés Internationales André Malraux ont le plaisir de vous inviter à La Conférence / Projection le Mercredi 26 Avril à 18h30.

PRÉSENTATION DE LA SOIRÉE

 18H30 – Conférence de Antoni CISTERÓ 

« Les trois séjours d’André Malraux en Espagne, lors de la Guerre Civile »

Auteur de Campo de Esperanza, un roman évoquant les différents séjours de Malraux en Espagne, Antoni Cisteró est un spécialiste d’André Malraux. Il présentera le parcours de l’intellectuel français en Espagne et l’importance de son combat durant la Guerre Civile.

 

19h45 - Présentation et Projection du film dans l'Auditorium du Mémorial        

L’ESPOIR (69 mn)

SIERRA DE TERUEL – 1939

Réalisation : André Malraux - Prix Louis Delluc 1945

C’est en Espagne, pendant la guerre civile, qu’André Malraux tourne Espoir (Sierra de Teruel), d’après son propre roman.

Soirée organisée dans le cadre de l’Exposition de photographies sur la guerre civile espagnole intitulée « L’Espagne déchirée 1936-39 », présentée par le Centre International de Photojournalisme de Perpignan et le Mémorial du Camp de Rivesaltes, du 16 mars au 17 mai 2017 au Couvent des Minimes de Perpignan et au Mémorial du camp de Rivesaltes.

Le lundi 26 avril 1937 la ville de Guernica était bombardée, un jour de marché, par des avions allemands et italiens. C'est la première fois dans l'Histoire moderne qu'une population urbaine est sciemment massacrée. 

 

Tarif : Gratuit

Attention : réservation indispensable

au 04 68 08 39 70 / info@memorialcamprivesaltes.fr

 

- - -

 

***GUITARES DU MONDE

 

MARCO BATTAGLIA 

(Italie)

Mercredi 26 Avril à 20h30

Maison de l'étudiant de l'Université "Via Domitia" de Perpignan

Né à Milan. Etudie  la Civic Scholl of Music après avoir avoir étudié le droit et la philosophie à l’Université d’Etat.

En 1995 est primé au Conservatoire et se spécialise dans la musique du 19° siècle en jouant 

sur des instruments d’époque de sa collection privée.

(Entrée libre)

 

Partager cet article
Repost0
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 08:38
N.Sarkozy avec le maire de Perpignan à l'hôtel Pams (DR)

N.Sarkozy avec le maire de Perpignan à l'hôtel Pams (DR)

PerDpignan : JM. Pujol, le maire de Perpignan, perd la ville et les présidentielles. Il continue à faire gagner le FN

 

La droite des Républicains et de l'UDI a perdu les élections. A cause de l'obstination et des casseroles de F. Fillon, "misérable petit tas de secrets", ils ont détruit la droite républicaine. Pas de plan B et surtout la volonté de N. Sarkozy, battu aux primaires, de tuer Fillon et de recomposer son parti, au prix d'une défaite historique. 

F.Fillon a commis l'erreur de Sarko auparavant : faire une campagne très à droite, promettant des postes à "Sens commun", allant à la rencontre des catholiques radicaux...A Perpignan, il glorifie La Sanch et se rend au cercle algérianiste... 

 

Erreurs fatales !

 

Le maire de Perpi, qui avait pris parti pour Sarkozy, s'était rallié à Fillon : M. Pujol a perdu les présidentielles.

 

PerDpignan 

 

M.Pujol a surtout perdu Perpi, que l'on peut écrire désormais PERdPIGNAN...

 

En effet, le front national arrive en tête dans la ville avec 25,8 % des suffrages. Le candidat de M. Pujol n'est que 4° avec 19,2 %... Les Républicains perdent encore des milliers de voix. C'est la chute continue depuis les élections municipales de 2014 où M. Pujol n'a pu emporter la ville que grâce aux oppositions du centre et de la gauche...

 

M. Pujol a perdu la ville depuis longtemps : en fait il ne l'a jamais gagnée par ses propres forces. Ensuite il a commis une suite d'erreurs et de fautes que les citoyens ne peuvent oublier : destructions successives, Ecole des Beaux-Arts, Presbytère, maisons dans les quartiers sensibles sans vision cohérente, ou du moins non exprimée, mort lente des commerces du centre-ville, mépris pour ceux qui ont permis sa victoire électorale.

 

Face à ce désastre, Louis Aliot n'a qu'à attendre son heure. Le FN n'existe que grâce au comportement anti-républicain des "Républicains". Il ne reste plus, pour concurrencer (vainement!) l'extrême-droite sur son propre terrain qu'à baptiser des rues du nom des meneurs de l'OAS et de l'Algérie française...

 

En outre, le parti de M. Pujol est aussi battu par E. Macron sur Perpignan : le procès des Algérianistes est bien perdu face au futur président !

 

M. Pujol continue a faire le jeu du Front national. Et symptomatique la position de la responsable du comité départemental de F.Fillon, refusant de voter Macron contre Le Pen…

 

 

JPBonnel

Partager cet article
Repost0
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 10:23
Dernier livre de J.P.Bonnel - Pere FIGUERES (Sant Jordi à Alenya) - Gaspar CLAUS
Dernier livre de J.P.Bonnel - Pere FIGUERES (Sant Jordi à Alenya) - Gaspar CLAUS
Dernier livre de J.P.Bonnel - Pere FIGUERES (Sant Jordi à Alenya) - Gaspar CLAUS

Dernier livre de J.P.Bonnel - Pere FIGUERES (Sant Jordi à Alenya) - Gaspar CLAUS

Dernier livre de J.P.Bonnel (25 ème opus !) réunissant un roman se déroulant en Inde, des nouvelles (d'amour) et un journal de paternité !

(en librairie : 18 euros, ou chez l'auteur, 15 euros, port compris : jean-pierre.bonnel@orange.fr

ou 7 route de Bages - 66180 Villeneuve de la Raho (pour envoi de chèque)

 

En outre, une nouvelle édition de son livre:

Le chemin ultime de Walter Benjamin est en préparation chez Color gang éditeur...

(pour réserver : même prix, même adresse...) Merci. JPB 06 31 69 09 32

 

- - -

***Poésie

 

Vaines les bouderies et les moues

Aux jours marqués de pierres sans couleur

Nulle promesse, nul sacrifice aux derniers dieux

Il porte dans les orbites les traces des combats

Tous perdus, tous rejetés

En fantasques lunaisons

 

Du miroir s’est étamé le pinceau

Et les substances ont bistré les formes

Sous un soleil qui a vrillé la rétine des vivants

 

Vénéneuse l’insuffisance d’un tocsin pour égayer la mort

Adoucir les geignements des agonisants

Nulle offrande, nul masque sur le crâne sec

Il a volé, lui, la quiétude des orants

Tous promis au doute, à l’angoisse éclose du matin

Et fait des eaux de source une toilette de mort

Sous les couches de cendres.

 

décembre 2016

 

Eclats en kaléidoscope de chair

là dans la brocante des rêves

l’encre des affiches brouillée

 

Fragments nés des dissolutions d’asphalte

pétris dans des manèges de bourbe

là les trottoirs sentant le chien mouillé

du givre qui fait loupe à la vitre

 

Bribes saupoudrées de sablon d’or

là des soieries d’Orient et des étoffes satinées

l’aile du souvenir réveillant des momies de papier

 

Lambeaux que les doigts malaxent

là l’escale des marins dans des tavernes enfumées

les bouteilles où se décantent des rêves d’ailleurs

 

Particules perdues au fil des heures

qui possèdent un peu du ciel qui les aspire

là le temps se chasse lui-même, juste un

souffle dans un reliquaire

là les méandres flibustières de l’âme.

 

Jean Claude Fanjeaux, janvier 2017

 

- - -

***Ce samedi 22 avril au Château Prat de Cest à 21 h

Une rencontre entre la France et le Japon. Kakushin Nishihara fait preuve d'une maîtrise inouie de son art dans sa forme la plus respectueuse d'une tradition rêche, sauvage et précise. Il faut entendre son chant déchirant soutenu par les notes puissantes du biwa, les cordes du violoncelle et de la guitare pour partager l'émotion qui en ressort. Un voyage musical fou en équilibre sur le fil d'un répertoire joué à fleur de peau, d'une émotion rare et fascinante.

"J"ai la sensation d'avoir vécu toutes les émotions d'une vie en quelques notes, j'en ressort bouleversée, grandie, comme réparée à la façon du kintsugi"  (Kanu,Médiapart) 

 

http://ladistilleriejazz.blogspot.fr/p/prochain-concert.html

 

http://gasparclaus.com/#p1

 

- - -

Tradition sous le signe de la religion :

 

on confond traditions culturelles, folkloriques (danses, chants, contes, gastronomie…) avec les traditions religieuses (procession du vendredi saint…); certains, en Catalogne, on tendance à "récupérer" un ancien culte, un héros catholique (Saint-Gorges/Sant Jordi) et passer sous silence la portée universaliste… Ainsi :

 

Journée du livre le 23 avril : consacrée à la diffusion de la littérature et au droit d'auteur, cette fête est en Catalogne une tradition à connotation catholique (Sant Jordi: combat de Saint-Georges contre le mal, le Dragon…), identitaire (l'autonomie catalane) alors qu'elle est portée par l'UNESCO pour sa valeur universelle…

 

 

 

Célébration de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2017

 

Paris, 14 avril – La Journée mondiale du livre et du droit d'auteur est célébrée chaque année le 23 avril, date anniversaire de la mort de William Shakespeare et de Miguel de Cervantès. Maisons d’édition, librairies, bibliothèques, instituts culturels et associations d’auteurs se mobilisent aux quatre coins du monde pour promouvoir à cette occasion la lecture, l’industrie éditoriale et la protection de la propriété intellectuelle.

 

Cette année, la Journée est consacrée aux personnes aveugles ou souffrant d’une déficience visuelle, pour qui la difficulté d’accès aux livres et autres matériels imprimés constitue un obstacle à leur participation pleine et entière à la société. Selon l’Union mondiale des aveugles (UMA), sur les millions de livres édités dans le monde chaque année, moins de 10% sont publiés dans des formats qui leur sont accessibles. Un taux qui chute à 1% dans les pays en développement.

« La Journée mondiale du livre et du droit d’auteur est l’occasion de mettre en avant le pouvoir qu’ont les livres de promouvoir notre vision de sociétés du savoir inclusives, pluralistes, équitables, ouvertes et participatives pour tous les citoyens. » déclare Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, dans son message à l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur.

Conformément à la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, l’UNESCO plaide pour la prise en compte des droits et des besoins des personnes handicapées et encourage l’utilisation efficace de TIC accessibles, adaptatives et abordables.

 

C’est dans ce cadre que l’UNESCO organise avec son partenaire Asfored (Association nationale pour la formation et le perfectionnement professionnels dans les métiers de l'édition) une conférence sur le thème Accessibilité : quels enjeux pour l’édition ? (le lundi 24 avril de 9h à 12h, Salle II).

 

Le 23 avril marque également le début du mandat (2017-2018) de Conakry (République de Guinée), ville nommée Capitale mondiale du livre 2017. Conakry a été choisie par l’UNESCO et ses partenaires « à la lumière de la qualité et de la diversité de son programme » en particulier « pour l’attention accordée à l’implication des communautés » ainsi que « pour son budget maîtrisé et ses objectifs de développement qui mettent l’accent sur les jeunes et     l'alphabétisation ».

La ville de Conakry et tout le continent africain seront à l’honneur lors de la célébration de la Journée au siège de l’UNESCO le lundi 24 avril de 13h à 17h30 dans le but de promouvoir la littérature africaine. De nombreuses ateliers, activités, club de lecture, spectacles musicaux, tables rondes en présence d’auteurs africains sont prévus (programme complet).

Plusieurs maisons d’édition seront présentes dont À dos d’âne, Éditions Dagan, L’Harmattan Guinée, Éditions Nubia, Michel Lafon Éditions, Présences Africaines et Librairie‑Galerie Congo.

***

Visitez notre page dédiée à la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur

En savoir plus sur  Conakry Capitale mondiale du livre 2017

Découvrez le programme complet des célébrations de la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur 2017 à l'UNESCO

***

Les journalistes souhaitant couvrir les événements de la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur doivent s’accréditer auprès du Service de presse
Contact : Djibril Kebe ; +33 (0)1 45 68 17 41

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 10:33
Passages de Barcelone, ce jeudi Librairie Jaimes 18h et 19h, à Barcelone - Licence 3 - Centro espagnol -- La Fabrica à Ille /Têt - Expo Danielle Busquet à BAGES
Passages de Barcelone, ce jeudi Librairie Jaimes 18h et 19h, à Barcelone - Licence 3 - Centro espagnol -- La Fabrica à Ille /Têt - Expo Danielle Busquet à BAGES
Passages de Barcelone, ce jeudi Librairie Jaimes 18h et 19h, à Barcelone - Licence 3 - Centro espagnol -- La Fabrica à Ille /Têt - Expo Danielle Busquet à BAGES
Passages de Barcelone, ce jeudi Librairie Jaimes 18h et 19h, à Barcelone - Licence 3 - Centro espagnol -- La Fabrica à Ille /Têt - Expo Danielle Busquet à BAGES
Passages de Barcelone, ce jeudi Librairie Jaimes 18h et 19h, à Barcelone - Licence 3 - Centro espagnol -- La Fabrica à Ille /Têt - Expo Danielle Busquet à BAGES
Passages de Barcelone, ce jeudi Librairie Jaimes 18h et 19h, à Barcelone - Licence 3 - Centro espagnol -- La Fabrica à Ille /Têt - Expo Danielle Busquet à BAGES

Passages de Barcelone, ce jeudi Librairie Jaimes 18h et 19h, à Barcelone - Licence 3 - Centro espagnol -- La Fabrica à Ille /Têt - Expo Danielle Busquet à BAGES

 

 

* Librairie Torcatis, Perpignan :

 

*Mercredi 26 avril à partir de 18h

Rencontre avec Gilbert Grellet pour son ouvrage

 UN ETE IMPARDONNABLE 1936 : La guerre d'Espagne et le scandale de la non-intervention.

 

* Jeudi 27 avril à partir de 17h. au Centro Espagnol à Perpignan

Raymond San Geroteo pour son ouvrage

LES FOSSOYEURS DE LA SECONDE REPUBLIQUE ESPAGNOLE

 

- - -

 

***Carole DELGA,

Présidente de la Région

OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée / Pays catalan

et les membres du Conseil Régional,

ont le plaisir de vous inviter au vernissage de

l'exposition de photographies, de peintures et de sculptures

 

"TERRES ANCESTRALES"

 

proposée par Marc Barrancos, Isabelle Brunel

et Elisabeth Loupias

 

jeudi 20 Avril 2017 à 18 h 30

Maison de la Région – 34, avenue du Général de Gaulle

Immeuble « Le Royal Roussillon » - Perpignan

 - - -

EXPO à LICENCE 3, Perpignan : Claude CLARBOUS

clarbous@numericable.fr

 

www.licence-3.com

 Tel. 0609416283

 

3 , Boulevard du Roussillon

             à Perpignan 

 

***LA FABRICA : À ILLE/TÊT 

 

Une soirée conviviale se déroulant uniquement au foyer, un peu comme une guinguette d’intérieur, où on peut venir boire un verre et déguster quelques tapas en écoutant  des musiciens qui viennent jouer au chapeau (on est toujours aussi fauchés!). Le vendredi 21 avril, on la joue « musiques de l’Est – klezmer – slave », avec les compositions de l’ensemble Paradajka (accordéon, clarinette, percussions), du jazz ou  des classiques russes avec Florence Vetelet au piano, et de la danse orientale avec Marie Panabière. C’est un essai, l’endroit plait bien au public, et il est bon de s’y retrouver..

 

Soirée à partager, pour rire, parler, découvrir, tout en buvant un verre et dégustant quelques délicatesses culinaires avec vos amis…So Foy !

Réservez votre table au 04 68 84 08 09
ou par mail :
lafabrica@wanadoo.fr

Accès et parking boulevard Jean Bourrat

Entrée : 4€

Partager cet article
Repost0
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 16:09
L'ami Jean-Pierre CASPAR, regidor de la Sanch - La procession nocturne à Collioure - Tradition et fétichisme
L'ami Jean-Pierre CASPAR, regidor de la Sanch - La procession nocturne à Collioure - Tradition et fétichisme
L'ami Jean-Pierre CASPAR, regidor de la Sanch - La procession nocturne à Collioure - Tradition et fétichisme

L'ami Jean-Pierre CASPAR, regidor de la Sanch - La procession nocturne à Collioure - Tradition et fétichisme

La rumeur malfaisante (pléonasme) circule dans les milieux branchés du coeur de ville : un enragé, un fanatique laïcard aurait crié, hurlé..au moment du passage de la procession, vendredi à Perpignan...et ce personnage blasphémateur, ce serait moi !!!!

 

Hé bien non, ce n'est pas moi, je ne suis pas allé en ville vendredi... Cette rumeur veut me déconsidérer... 

Je respecte les religions dans le cadre de la loi de 1905 sur la laïcité et chacun a le droit d'exercer la religion qu'il veut dans le cadre privé : église, cathédrale, mosquée, synagogue...porter la croix ou le voile dans un espace consacré à la monstration de signes religieux ostentatoires... Il me semble que la procession montrant le martyre du Christ se déroule dans l'espace public…C'est tout ce que j'ai voulu dire...

 

Bien sûr, si ce n'est que folklore, événement touristique destiné à attirer les touristes, on peut l'admettre, mais c'est rabaisser l'événement, en faire une chose, un spectacle dans la société de consommation de du spectacle médiatique !

 

On me répond que ce n'est qu'une tradition et je respecte les traditions (danses, chants, fêtes faisant partie de la culture et de la civilisation d'un territoire) mais quand on montre le sacrifice du Christ, on ne peut parler d'une tradition "insignifiante": au contraire, elle et porteuse de sens, de religion, voire de propagande. 

Bien sûr, on me dit que notre pays est judéo-chrétien. Sans doute, mais c'est surtout un ensemble de croyances et de cultures. Et ce pays est avant tout une République, laïque  c'est la loi commune à tous, et non pas la religion d'une minorité, de plusieurs minorités (juifs, musulmans, protestants...) qui doit faire la loi.

J'assume ce que j'écris, mais je ne vais pas crier au milieu des vrais croyants, des authentiques pénitents et je renouvelle ici mon amitié au Regidor de la Sanch, ce Jean-Pierre qui est né comme moi un 21 août 1951 à Perpignan...

J.-Pierre BONNEL

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 10:38
Laure Maltese - Romain - Valérie - Sylvain Magny et Véronique Carvalho, atelier  La Tour des 4 Vents. (photos Jean IGLESIS)
Laure Maltese - Romain - Valérie - Sylvain Magny et Véronique Carvalho, atelier  La Tour des 4 Vents. (photos Jean IGLESIS)
Laure Maltese - Romain - Valérie - Sylvain Magny et Véronique Carvalho, atelier  La Tour des 4 Vents. (photos Jean IGLESIS)
Laure Maltese - Romain - Valérie - Sylvain Magny et Véronique Carvalho, atelier  La Tour des 4 Vents. (photos Jean IGLESIS)
Laure Maltese - Romain - Valérie - Sylvain Magny et Véronique Carvalho, atelier  La Tour des 4 Vents. (photos Jean IGLESIS)

Laure Maltese - Romain - Valérie - Sylvain Magny et Véronique Carvalho, atelier La Tour des 4 Vents. (photos Jean IGLESIS)

***Elne (Pays catalan) La moderne Illiberis des artisans créateurs

 

Entrez dans le Moulin des Papiers Anciens !...

 

Au cœur de la ville historique d'Elne (ancienne galerie Molière), Rue Porte Balaguer, Valérie Van Handenhove et Romain Pageaud vous proposent leur savoir-faire en matière de reliure, de dorure et d'encadrement d'art dans leur atelier boutique. Un espace dédié aux livres et à l’art pictural: « Le Moulin des Papiers Anciens ». Dans leur activité de restauration d’ouvrages anciens ou récents, Valérie et Romain appliquent les techniques traditionnelles, dans le pur respect du livre, par l’utilisation de matériaux adaptés et de qualité. La rigueur de l'exécution s'exprime dans un travail entièrement manuel. Cet atelier où le temps semble faire une halte propose par ailleurs des créations originales (carnets de voyage, croquis, agendas artisanaux…). Les encadrements sur mesure de tableaux, de photos, de gravures ou de points de croix, le travail du cuir, la dorure, le travail sur des papiers marbrés faits main, la fabrication de boîtes d'archives font partie des activités de ce moulin  où les papiers anciens recouvrent comme par enchantement jeunesse et pérennité.

Toute l’année, le moulin des papiers anciens  vous accueille, que vous soyez curieux, passionnés ou amateurs de beaux ouvrages. Ouvert du mardi au samedi de 9h30 à 12h00 et de 14h30 à 18h00. Tel : 06 21 40 66 71 - Site internet :www.lemoulindespapiersanciens.com Contact : valerie.vh@wanadoo.fr

 

- - - 

Elne

 

A la Tour des 4 Vents, le verre connaît un nouveau souffle...

 

Nul besoin de Rose des Vents pour parvenir à «la Tour des 4 Vents», un atelier singulier et intime dans lequel Sylvain Magny et Véronique Carvalho travaillent le verre, et ce au souffle-même de leur passion commune.

Installés depuis près de 15 ans à la Ville Haute d'Elne, ces deux artistes – qui ne manquent pas d'inspiration - réalisentdes créations de pièces en verre soufflé à la canne, ainsi que d'autres, aussi brillantes, en verre ou en métal.

Les œuvres que proposent au public Sylvain et Véronique sont des plus éclectiques: luminaires, objets de décoration pour la table et pour la maison, bijoux... Des créations tout à fait uniques qui allient l'art, l'esthétique et l'utilitaire,  à l'aune d'une savante alchimie.

Que l'on soit néophyte ou quelque peu éclairé, les pièces réalisées dans une humilité et dans un savoir-faire qui font honneur  à ce sympathique et jeune couple, constituent des bris de cosmos chus de leur imaginaire, qui envahissent le ciel de notre quotidien...

«L'art souffle vers le verre...le verre souffle vers l'art...» un chiasme qui résume assez bien la démarche de la Tour des 4 Vents...

A la découverte de cet atelier, naît et grandit la passion que l'on éprouve face à ce qui est beau...Au souffle éthéré du hasard, le verre devient soudain limpide et cristallin... Dans son silence éloquent, ses éclats, ses chatoiements (et ses bris parfois) n'ont de cesse de parler à notre âme et à nos cœurs...

La Tour des 4 Vents – 1 Rue du Couvent – 66200 Elne (parking Sant Jordi, à côté de l'Office du Tourisme) – Tel: 04 68 22 85 79 – e-mail magny.sylvain@free.fr – site web : www.magny.eu

Ouvert du lundi au samedi – de 10 h à 12 h 30 et de 14 h 30 à 19 h

 

 "je signe avec bonheur..."

Jean Iglesis

 

- - -

Elne

 

Un atelier de restauration d'art, Ville Haute...

Laure Maltese donne une seconde vie à vos œuvres d'art

 

Installé au cœur de la vieille ville, l'atelier Laure Maltese offre une seconde vie à vos œuvres.

 

Restaurer est une opération technique qui a pour but de prolonger la vie d'une œuvre en ralentissant le processus de dégradation dû au vieillissement de sa matière à un accident extérieur naturel ou provoqué par l'homme.

Les interventions effectuées au cours de la restauration sont faites dans le respect de l’œuvre : lisibilité, stabilité, réversibilité.

La restauration d'art assure la transmission du patrimoine privé au public, dans un souci déontologique d'authenticité. Qu'il s'agisse d'une opération de nettoyage à moindre frais ou dune intervention plus importante, le travail de restauration assure la conservation d'une œuvre et en augmente la valeur.

 

La restauration à la feuille d'or selon les techniques traditionnelles à la colle de peau de lapin permet de conserver l'intégralité de l’œuvre originale, conformément au style et à l'époque de l'objet restauré. La dorure sur bois concerne tous les objets en bois doré (cadres, miroirs, statues, consoles...) .

Laure Maltese est diplômée  (en 2004) de l'école de restauration de tableaux de Châteaurenard (ATEC), au titre de technicienne supérieure en restauration d’œuvres picturales. Elle exerce la restauration d’œuvres d'art depuis huit ans déjà.

 

L'atelier réalise des travaux de conservation et de restauration  qui s'adresse aux collectivités, à une clientèle privée,  aux collections particulières, aux marchands, aux antiquaires...

 

Laure Maltese – Restauration de tableaux – Rue du Couvent – Parking Sant Jordi – 66200 Elne (à côté de l'Office du Tourisme)

Tel : 06 72 92 94 71 - e-mai :laure.maltese@yahoo.fr

Site web: http://www.atelierlauremaltese.fr 

 

© Jean IGLESIS

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 10:12
Galerie PROFILS de COLLIOURE - Séismes : conférence à BANYULS - Bal à ELNE
Galerie PROFILS de COLLIOURE - Séismes : conférence à BANYULS - Bal à ELNE
Galerie PROFILS de COLLIOURE - Séismes : conférence à BANYULS - Bal à ELNE

Galerie PROFILS de COLLIOURE - Séismes : conférence à BANYULS - Bal à ELNE

Lundi 17 avril, de 15h à 19h, Martine Maymil et Jacques Fredenucci, le ténor perpignanais du 

duo « Téquila », prendront le relais afin de clôturer ce week-end de danse. Ce rendez-vous 

intergénérationnel, lien social incontestable, invite les amateurs de danse du département à s’en donner à 

cœur-joie sur la piste de danse très prisée de la salle des fêtes d’Elne.

L’équipe de bénévoles quant à elle, se met en quatre pour vous accueillir et vous satisfaire. Ainsi, votre billet 

d’entrée vous donne droit désormais non seulement à une pâtisserie mais également à des boissons servies 

à volonté. Un tarif exceptionnel vous est proposé pour l’achat de deux jours consécutifs à 10 € / pers. (au 

lieu de 12€) !

Un moment convivial agréable à partager entre amis, ce week-end, dans la très belle salle d’Elne pour fêter Pâques.

Réservation possible jusqu’au matin de l’animation – 12 h

Auprès de Joan Llorenç Solé au 07 83 82 14 13.

Prix d’entrée : 12 € /pers. ou 10 € / pers. pour l’achat deux 2 jours consécutifs (pâtisseries offertes et boissons gratuites).

(C) Jean IGLESIS

Partager cet article
Repost0
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 10:49
Oeuvres sur la Sanch - Teresa Rebull - Expo et atelier (collages) à la médiathèque d'Argelès (village. 66)
Oeuvres sur la Sanch - Teresa Rebull - Expo et atelier (collages) à la médiathèque d'Argelès (village. 66)
Oeuvres sur la Sanch - Teresa Rebull - Expo et atelier (collages) à la médiathèque d'Argelès (village. 66)

Oeuvres sur la Sanch - Teresa Rebull - Expo et atelier (collages) à la médiathèque d'Argelès (village. 66)

 

*** La question identitaire :

VENDREDI 14 AVRIL 2017 A PARTIR DE 18H00

Rencontre avec MARIE-HELENE SANGLA pour son ouvrage paru aux PUP

L'INVENTION D'UNE MEDITERRANEE

 

Cet ouvrage présente plusieurs caractéristiques : C’est une synthèse qui n’avait jamais été faite sur l’histoire culturelle, artistique et archéologique du Roussillon entre la fin de la Révolution française et l’entre-deux-guerres.

 Cette synthèse qui associe l’histoire, l’histoire des arts, l’histoire des mouvements culturels et littéraires s’étend sur un temps long pour montrer comment les processus qui se mettent en place au début du XIXe siècle nourrissent ceux du début du XXe siècle. Ce travail montre comment dans un confins la question identitaire émerge au sein d’une société intellectuelle, indépendante, avec ses propres réseaux d’influence et au contact des mouvements qui se développent en Catalogne et en France.

 

- - -

*Le théâtre de la RENCONTRE (voir le site):

 

Voici les derniers articles parus sur le site du THÉÂTRE DE LA RENCONTRE :

 

Histoires à rebrousse poils... Chansons de Censures et Textes d’Interdits

 Samedi 29 avril à 20h.30  Dimanche 30 à 17h30  Programme subjectif, non exhaustif et sans chronologie historique,  où se rassemblent : *François Villon et des chants interdits de La Commune de Paris, *Les « Chansons d’un gâs qu’à mal tourné »  de Gaston Couté (1881-1911), prémices à la Guerre 14/18 ; * Des refrains anonymes du 17ième , 18ième et 19ième siècle,  (même érotiques !!!) ; …

Lire la suite.

THÉÂTRE UNIVERSITAIRE le 17 Avril à 17h

COMME CHAQUE ANNÉE, AU PRINTEMPS,  LES ÉTUDIANTS DU LYCÉE FRANÇAIS DE BARCELONE  VIENNENT JOUER LEURS CRÉATIONS AU THÉÂTRE DE LA RENCONTRE ...   UN LONG COMPAGNONNAGE LIE LES DEUX STRUCTURES DEPUIS LONGTEMPS À TRAVERS STAGES, RENCONTRES, SÉMINAIRES ET CRÉATIONS MUTUELLES ...    CETTE ANNÉE, TOUJOURS DIRIGÉ PAR LEURS PROFESSEURS CHRISTIAN RENAULT ET CÉLIA WEIL  ILS ARRIVENT AVEC DEUX ADAPTATIONS ORIGINALES    ''LE …

Lire la suite.

 

- - -Teresa REBULL au ciné Castillet :

 

CINÉMA CASTILLET

1 bd Wilson , 66000 PERPIGNAN

 

Projection "Teresa Rebull, Âme déracinée"

Samedi 22 avril à 19h

Projection en présence de la réalisatrice Susanna Barranco.

"Teresa Rebull, Âme Déracinée" explore la figure de Teresa Rebull comme femme politique et activiste, comme femme artiste, chanteuse et peintre, et montre sa richesse et sa complexité. D'un côté, le documentaire explore les difficultés du chemin de l'exil et la dureté d'une réalité imposée et, de l'autre, la trajectoire de la grand-mère de la Nouvelle Chanson (Nova Cançó) catalane, sa passion pour la peinture et la force avec laquelle elle faisait face à la vie.

 

 

Partager cet article
Repost0
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 10:29
Devant les pompes funèbres, place de la cathédrale, Perpignan

Devant les pompes funèbres, place de la cathédrale, Perpignan

La procession du Vendredi saint : la mort en spectacle et la laïcité trahie - Paroles d'avocats perpignanais...

 

Image : Devant les pompes funèbres, commerce appartenant à un conseiller municipal chargé du patrimoine...place de la cathédrale, Perpignan...

 

Comme j'ai considéré que la procession de la Sanch était un accroc à la laïcité, un signe ostentatoire religieux dans l'espace public de la République, un "ami" facebookien me suggère de quitter le territoire puisque je n'aime pas les "traditions" de ce pays catalan. Attitude d'indépendantiste catalaniste ou de Français fanatique désirant fermer les frontières..? Merci pour votre hospitalité !

 

Traditions : la sardane, les chants, les costumes, etc...oui, mais la procession du "Sang" me semble constituer un événement religieux porteur de signes catholiques évidents (croix, saints, évocation du martyre, du chemin de croix...). Ce "spectacle" et cette ostentation rétrograde du "sacré" avaient d'ailleurs été interdits il y a quelques décennies...

 

Cet ami de Facebook, cet avocat perpignanais prétend donc que la Sanch n'est que du folklore, et ne relève pas de la religion. Nous vivons dans une civilisation judéo-chrétienne"...c'es vrai, depuis l'empereur romain Constantin, mais depuis, de nombreux brassages, passages, ont eu lieu et la culture française est faite de cultures accumulées, diverses, l'enrichissant, et la civilisation française doit être plus européenne et ouverte que fermée sur l'esprit identitaire et l'affirmation spectaculaire d'une éternelle identité catholique...

 

La laïcité est malmenée : je suis pour l'interdiction de tout signe ostentatoire religieux dans l'espace public (il y a des églises, mosquées, synagogues...espaces privés pour pratiquer sa religion) : pas de croix, bijou ou pas, pas de tchador, pas de kipa…pas de burkini...rien, mais la mode ou l'excentricité vestimentaire selon la liberté de chacun !

 

A ce propos, il me semble que c'est là le point de vue du Front national et je m'en félicite (pour une fois ..! ; cependant il est étrange que Louis ALIOT, avocat et vice-président du FN, se déguise en pénitent…Contradiction ou volonté de séduire le milieu catho-identitaire..?

 

Enfin, sur la laïcité, lire le numéro de Charlie Hebdo du 12 avril (aujourd'hui) : les candidats ont répondu; si Hamon et Fillon sont tièdes et sont prêts à des accommodements, Fillon et Le Pen prêchent pour une "laïcité identitaire". L'ancien 1er ministre, ce "petit tas de secrets", soutenu par "Sens commun" fait surtout référence à l'identité chrétienne, et ne s'affirme pas en garant farouche de la loi de 1905.

 

Je me range alors à l'avis de Mélenchon qui tient ferme : pas d'accommodements avec la loi de 1905, pas de compromis, de relation floue entre le public et le privé: ainsi, pas de subventions de l'Etat aux écoles confessionnelles privées..!!!

JPBonnel

 

- - - Dédicace par un autre avocat perpignanais : 

 

* Librairie Torcatis, Perpignan :

 

Mercredi 12 avril à partir de 18h30

Rencontre avec JACQUES LAVERGNE pour son dernier ouvrage Maures à Venise

 

Partager cet article
Repost0
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 07:42
Images de la Sanch (vendredi saint à Perpignan)
Images de la Sanch (vendredi saint à Perpignan)
Images de la Sanch (vendredi saint à Perpignan)
Images de la Sanch (vendredi saint à Perpignan)
Images de la Sanch (vendredi saint à Perpignan)

Images de la Sanch (vendredi saint à Perpignan)

*Culture et patrimoine à Perpignan, le pire (3):

 

Le Sang exhibé dans les rues - Procession religieuse dans un pays laïque - Tchadors, masques et caparutxes... Religion et Inquisition... Un parti de la droite "identitaire "(Les Républicains, avec F. Fillon, J.Marc Pujol...) permet l'exhibition de signes religieux dans un pays laïque sous le prétexte que c'est une tradition...Ce n'est plus qu'un événement touristique, alors, cette procession..?

 

*Suite à mon article du 30 mars 2017 (Culture et Patrimoine à Perpignan : le pire et le meilleur (?) 2 L'affaire Jacques DELONCLE ),

je verse au dossier (points de vue de la Clau et de la CGT) le compte-rendu d'un autre syndicat, SUD CT et le courrier qu'il a adressé au maire de Perpignan le 21 décembre 2012, signé des 2 représentants de SUD siégeant pour la catégorie A (catégorie pour laquelle Deloncle siégeait avant son affaire pour le syndicat FO) s'inscrit dans la suite de la CAP du 18 décembre de la même année (cf. pp. 3 et 4 du PV de la CAP du 18/12/2012) et ce, au vu des réponses de l'administration que nous avions jugées peu convaincantes. (fichiers joints)

 

Les représentants de sud affirment de façon solennelle : 

Nous ne voudrions pas laisser penser que notre syndicat n'a pas réagi à l'affaire, bien au contraire nous avons été en première ligne puisque nous regrettions que le conseil de discipline, instance de la CAP, ne soit pas saisi.

Tel n'a pas été le cas : nous pensons pouvoir dire que Deloncle a joui par là d'une immunité particulière puisqu'il a échappé au Conseil de discipline."

JPB

 

 

 

***LA SANCH à Perpignan

 

L'adhésion à la Sanch est un acte identitaire qui traduit un enracinement dans les traditions catholiques et catalanes du pays. L'appartenance se transmet volontiers de père en fils. Joseph Deloncle, le père de l'actuel secrétaire général de la confrérie, Jacques Deloncle, directeur de la Casa Pairal, le musée catalan, se démena, au lendemain de la guerre, pour ressusciter la procession du vendredi saint. Henri Ducommun y fut entraîné, dès l'âge de 14 ans, par son grand-père. Aujourd'hui encore, nombre de vieilles familles de l'aristocratie catalane - les Jonquères d'Oriola, de Massia, Ducup de Saint Paul, du Lac, etc. - se font un devoir d'entrer dans la confrérie….

 

J.Molenat - L'Express 6/11/2013 (extrait)

- - -

 

Semaine Sainte et Procession de la Sanch à Perpignan :

(point de vue officiel : ville, office de tourisme...)


La procession est une tradition instaurée par les moines dominicains au XVème siècle, pour raviver la foi des fidèles et rappeler la nécessité de pénitence. Remise au goût du jour à Perpignan en 1950 par le conservateur du Castillet, Jacques Deloncle, elle va connaître un succès grandissant au fil des ans et devenir un évènement populaire pour les autochtones et les curieux venus du monde entier. 

Revêtus d’une tunique et d’une capuche pointue, les membres de la confrérie de la Sanch (du sang) portent de très lourds « mystères », représentations des arrêts sur le chemin de croix,  et se flagellent sur le trajet . Point d’orgue des festivités de Pâques, la procession du Vendredi « Saint » (le 3 avril) à Perpignan attire croyants et simples curieux toujours plus nombreux. D’autres processions ont lieu à Bouleternère, Arles sur Tech et Collioure, le soir venu.

 

Semaine Sainte et Procession de la Sanch
Perpignan

: Le défilé de pénitents accompagnés de chants religieux que constitue la Procession de la Sanch s’inscrit comme le point d’orgue de la célébration de la Semaine Sainte. L’on attribue les origines de la procession du Vendredi Saint, appelée Procession de la Sanch à Saint Vincent Ferrier, né à Valence en Espagne, en 1416, suite à son passage à Perpignan, est fondée en l’église Saint-Jacques, l’archiconfrérie de la Sanch (du sang, en français). 

Outre l’aspect spirituel, le but de la Confrérie était la commémoration de la Passion par les processions et l’assistance aux prisonniers et aux condamnés à mort avant, pendant et après leur exécution. L’originalité de la Semaine sainte en Roussillon et à Perpignan, sa capitale, ne se situe pas particulièrement dans le rituel mais dans son mode d’expression. 

Les traditions ont su garder ici une réelle authenticité, la ferveur d’aujourd’hui n’a d’égale que celle d’hier. Tout ce qui touche au cérémonial des fêtes de la Semaine sainte et de la Passion est prévu, réglé avec minutie depuis des siècles. Ainsi, chaque année, le public répond présent. Plus agnostiques et curieux que réellement impliqués comme les fidèles d’antan, les nombreux spectateurs ressentent, malgré tout, la chaude ferveur de cette manifestation.

 

Un peu d’histoire …

Le 11 octobre 1416, à l’église Saint-Jacques de Perpignan, les jardiniers (hortolans) et les tisserands (teixidors) fondèrent la Confrérie du Très Précieux Sang de Jésus-Christ, connue sous le nom de Confrérie de la Sanch. Ils subirent la puissante influence du Dominicain Vicens Ferrer (saint Vincent Ferrier), prédicateur de renom né à València en 1350, lequel s’entourait partout où il passait de pénitents revêtus d’une robe noire et d’une cagoule, et se flagellant pour la rémission de leurs péchés. A Perpignan, Vicens Ferrer vint deux fois, appelé à participer au Concile de La Real qui devait apporter la résolution du Grand Schisme d’Occident ; au début de l’année 1416, avant de quitter Perpignan, il prononça un sermon au couvent des Clarisses, et il semblerait que ce sermon déterminât la fondation de la Confrérie de la Sanch Celle-ci se fixa plusieurs missions : accompagner les condamnés à mort au gibet, recueillir leurs restes et les enterrer en terre consacrée, et commémorer la Passion du Christ lors d’une grande procession qui se déroulait le Jeudi-Saint. Les pénitents portaient sur leurs épaules des statues et des groupes statuaires, les « misteris », représentant chaque étape de la Passion du Christ, et leur cortège se déroulait au son du Miserere et des « goigs » spécialement composés pour l’événément. Au XVIIIe siècle, on verra apparaître les Vierges des Douleurs aux poignants visages. Toujours au XVIIIe siècle, la procession de la Sanch fut victime de dérives ostentatoires, et de l’hostilité du clergé français. Monseigneur de Gouy d’Avrincourt édicta des interdictions qui réduisirent le sens et le contenu de cette manifestation authentiquement catalane, tradition religieuse touchée d’hispanité à laquelle le Roussillon entier se montrait très attaché. Après la Révolution Française, la procession de la Sanch fut confinée dans l’étroit périmètre de l’église Saint-Jacques. Grâce à Joseph Deloncle, au Chanoine Mestres, curé de St Jacques, et à l’évêque Mgr Bernard, la procession de la Sanch retrouva les rues de la vieille ville en 1951, et depuis 1958 a lieu le Vendredi-Saint, l’après-midi, aux trois coups  sonnés au clocher de Saint-Jacques. Il s’agit d’une manifestation unique en France, héritage d’un Roussillon rattaché à la couronne de Catalogne-Aragon, puis d’Espagne, héritage d’une foi populaire qui a su garder fidèlement toute son authenticité. Chaque Vendredi-Saint, Perpignan baigne dans une atmosphère unique qu’il faut partager pour mieux comprendre la séculaire procession de la Sanch.

 

Programme Semaine Sainte 2017

 

Coordonnées : Office de tourisme Palais des Congrès +33 (0)4 68 66 30 30 Place Armand Lanoux 66000 Perpignan Tél : 04 68 66 30 30

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens