Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 10:42
Au coeur de Perpignan, l'artiste Véronique Lopez-Aliot installe son atelier - Port-Argelès: la concertation
Au coeur de Perpignan, l'artiste Véronique Lopez-Aliot installe son atelier - Port-Argelès: la concertation

Au coeur de Perpignan, l'artiste Véronique Lopez-Aliot installe son atelier -

 

C'est rue de la Barre, face au Crédit agricole, que Véronique Lopez, mariée depuis l'été dernier à Louis Aliot, va installer son atelier de peinture. A quelques petits mètres de la mairie de son chéri, la sous-directrice de la communication pourra opérer des allers-retours antre les deux lieux, entre art et politique, en mêlant les deux car Madame Aliot connaît l'art de la politique...

Une grille ferme pour l'accès à un patio profond et à cet immeuble classe du XVII° siècle... (payé par qui ? par la municipalité ? Mais tu déconnes, jipé, pour parler comme Macron !! T'es mauvaise langue ! Et pourquoi Aliot n'aurait pas préempté ..? )

En tout cas, souhaitons une belle année picturale à l'artiste...en attendant d'être invité au vernissage...Merci !!!

job

PORT-ARGELÈS : LA CONCERTATION CONTINUE

01 OCTOBRE 2021

Par délibération du conseil municipal en date du 30 septembre 2021, la commune d'Argelès-sur-Mer a décidé d'engager une concertation avec la population sur le projet de requalification et de recomposition du port de plaisance et de son quartier.

La présente concertation a pour objet :
  1. D’informer le public sur le cadre de la concertation et sur son objet
  2. L’implication du public dans la compréhension de son fonctionnement et de ses enjeux et du dimensionnement de sa trajectoire
  3. La consultation du public
  4. L’expression des attentes et des avis des personnes intéressées
 

La concertation se déroulera sur une période de trois mois, du 15 octobre 2021 au 15 janvier 2022, selon les modalités suivantes :
 
  • Information du public sur le site internet de la commune, par voie d’affichage et par voie de publication locale, 15 jours avant le démarrage de la concertation, des modalités et de la durée de la concertation (3 mois) ;
  • Exposition de présentation du projet et mise à disposition d’un dossier au public en mairie, au siège de la Communauté de commune ACVI et à la Capitainerie pendant toute la durée de la concertation ;
  • Ouverture d’un registre en mairie, au siège de la Communauté de commune ACVI et à la Capitainerie permettant la consignation d’observations ;
  • Mise en place d’un site internet spécifiquement dédié  ;
  • Organisation d’une réunion publique d’ouverture le vendredi 15 octobre 2021 à 18h, salle Buisson, et d’une réunion publique de clôture le 14 janvier 2022 ;
  • Organisation d’ateliers thématiques (sur inscription) prévus le mercredi 20 octobre 2021 à l'espace Waldeck-Rousseau.
En fonction des contraintes liées à la situation sanitaire et des règles sanitaires en vigueur, les réunions publiques et ateliers thématiques pourront être organisés soit en présentiel, le cas échéant après inscription préalable, soit en hybride, avec la possibilité de participer soit en présentiel soit à distance, soit exclusivement à distance via une plate-forme de visio-conférence.

Consulter les documents supports à la concertation :
https://view.genial.ly/61167b036e02be0dce98df69

S'inscrire aux ateliers thématiques 
(mercredi 20 octobre 2021 à l'espace Waldeck-Rousseau) :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSf8Y7_E1WmBeIWtd47ygAMz3xk3RskcgoI9jozjI6hNoDclVg/viewform



Cette concertation porte sur les objectifs suivants :

Dans le cadre de l’opération de requalification et de recomposition du port de plaisance et de son quartier :
  • Recomposer le bassin nautique avec l’opportunité d’une extension du bassin afin de créer plus de 250 nouveaux emplacements ;
  • Redéployer et créer des activités vectrices d’attractivité pour le port et son quartier, autour de l’économie bleue dans l’ensemble de ses composantes (nautiques, sportives, patrimoniales, halieutiques, touristiques, ressources marines, économie circulaire, etc….), et des activités supports de son repositionnement (commerces, services, …) ;
  • Requalifier les espaces publics actuels du port ;
  • Recomposer et améliorer l’accessibilité du port et son quartier, par la création d’une nouvelle entrée sud, des cheminements doux et la création d’un pôle mobilités ;
  • Engager le port et son quartier dans la transition écologique ;
  • Préserver et valoriser les espaces naturels à forts enjeux environnementaux et la dimension paysagère du projet.

Dans le cadre de la mise en compatibilité du SCOT Littoral Sud :
  • Préciser ou définir, le cas échéant dans le cadre d’un secteur de projet urbain stratégique (SPUS), les modalités d’application de la loi Littoral dans le périmètre du projet de requalification et de recomposition du port de plaisance et de son quartier.

Dans le cadre de la mise en compatibilité du PLU d’Argelès-sur-Mer :
  • Modifier, si nécessaire, la vocation de certains secteurs situés dans le périmètre du projet et les constructions qui y sont autorisées pour y permettre la réalisation du projet de requalification et de recomposition du port de plaisance et de son quartier.
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2022 5 07 /01 /janvier /2022 10:07
MACRON se prend pour CAMBRONNE !

Macron/Cambronne

 

Bien sûr, ce n'est pas très élégant, surtout de la part d'un président de la République, qui doit être au-dessus de la mêlée; mais Macron a voulu par là se montrer candidat, désormais, et donc tout est permis, même le langage ordurier et les tactiques tordues...

 

Le plus grave est de traiter de "non-citoyens" les non-vaccinés, les irresponsables...

 

Bref Macron, en évoluant dans le merdier de la campagne, pas napoléonienne, mais électorale, a voulu montrer que, même seul et aux prises avec les difficultés, il osera, restera, ne se rendra pas.. Bien courageux, ce président !

Sa tactique de basse politique consiste à diviser les partis de droite et d'extrême-droite, qui défendent les non-vaccinés, et ainsi de rallier à soi l'ensemble des vaccinés et personnels de santé qui voient arriver des antivax demandant l'aide de l'hôpital, après avoir joué les fiers-à-bras...

 

Macron joue à présent au "politiquement incorrect", à l'image de Zemmour, en abordant avec franchise les tabous, non-dits et pensées tues de l'électorat de la France silencieuse. Il n'est plus question de la dialectique du "en même temps" qui voulait évoluer dans la nuance et dire que la vérité n'est pas un bloc, mais que chaque faction du pays détient une part de ce vrai. Le président-candidat revient au réel, au parler-vrai.

 

Fini l'intellectuel-philosophe qui apprit avec Ricoeur les développements nuancés de la pensée : maintenant place au bulldozer, comme d'autres ont recours au karcher ...

 

La campagne est vraiment lancée, centrée sur la crise sanitaire (afin doublier le social, l'économie, l'écologie..?) : on ne va pas s'emmerder ..!

 

JP.Bonnel - 7 janvier 2021

 

- - -

18 juin 1815. Napoléon a fui. La bataille de Waterloo est perdue. Cernés de toutes parts, les bataillons de la Vieille Garde refusent de céder. A la tête de ces hommes, Cambronne. Ce général d’empire, qui s’est illustré durant les guerres napoléoniennes, refuse de se rendre en dépit des sommations anglaises. Le général ennemi, Colville, lui ordonne de déposer les armes. Il lui aurait alors fièrement répondu : « La garde meurt mais ne se rend pas ! » Colville insiste encore, et c’est alors que Cambronne lui aurait répondu d'un court mais clair : « Merde !»

Personne ne sait si ces mots ont été réellement prononcés. Mais les jours suivants la bataille, la légende prend corps dans la presse parisienne, puis à la Chambre des députés. Le mot permettait surtout de se consoler de la défaite par un acte de bravoure mêlé de panache.

 

Le « mot » devint aussitôt un élément de la légende napoléonienne, que Victor Hugo acheva d’immortaliser dans les Misérables (1862), en écrivant : « L’homme qui a gagné la bataille de Waterloo, c’est Cambronne. Foudroyer d’un tel mot le tonnerre qui vous tue, c’est vaincre. » Depuis le « mot de Cambronne » est resté une manière indirecte de dire m… dans une situation difficile.

 

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2022 4 06 /01 /janvier /2022 12:41
Pied par Maillol

Pied par Maillol

De Job à Pams, les itinérances perpignanaises de Paul Gervais

 

Balade avec Stéphanie Diaz, guide conférencière ; samedi 8 janvier à 15h. Organisée par le Musée d’art Hyacinthe Rigaud. Réservation conseillée.

 

Stéphanie Diaz vous invite à suivre les pas de l’artiste, depuis son travail publicitaire aux productions monumentales, et à découvrir deux oeuvres moins connues, issues des réserves du musée : La Source et Les Centaures, récemment restaurées et déposées à l’Hôtel Pams. 

L’artiste toulousain Paul Gervais (1859-1944) est bien connu des Perpignanais pour avoir réalisé nombre d’œuvres exposées à l’hôtel Pams : les fresques du grand escalier, les portraits des familles Bardou et Pams, des toiles monumentales tel Le Jugement de Paris ; il a également participé aux affiches JOB dont l’œuvre matricielle, Femme coiffée à l’antique, est présentée au musée Rigaud.

 

- - -

 

 

 

 

Conseiller numérique

 

 

 

 

 

 

 

 

À la médiathèque d'Argelès-sur-Mer, un conseiller numérique sera présent les mercredis matin de 10h à 12h pour répondre à vos questions en informatique ou pour vous aider dans des démarches administratives en ligne.

 

 

 

 

 

 

- - -

 

 

 

 

 

 

 

 

z.gif* Pour une nuit de la lecture à Perpignan : prenons exemple :

 

Évènement de Médiathèque Astrolabe

 

Public

 

 

* Samedi 22 janvier, l'Astrolabe et La Boussole célèbrent La Nuit de la Lecture ! Découvrez le programme :

 

- À 10h // ATELIER : Marque-page

Créez votre marque-page sur ordinateur puis découpez-le grâce à nos outils numériques.

À partir de 10 ans / Sur réservation

- À 14h30 // NUMÉRIQUE : Appli'time

Au programme de cette séance : découverte de jeux et d'applications littéraires.

À partir de 7 ans / Sur réservation

- À 14h30 // ATELIER : Poupée Tracas

Venez créer votre poupée tracas pour ne plus vous faire de bile et apaiser vos nuits.

Tout public / Entrée libre (Cet atelier aura lieu à La Boussole)

- À 15h // ATELIER : DIY Pocket boxes

Venez confectionner votre petit boite décorative sur le thème de la nuit !

À partir de 12 ans / Sur réservation

- À 16h // LECTURE : D'un livre à l'autre

Ce samedi nous vous proposons des pépites en lien avec le thème des Nuits de la lecture "Aimons toujours ! Aimons encore !"

Public adulte / Entrée libre

- À 18h // SPECTACLE : Rêv'à sons

Un spectacle hors des sentiers battus, un univers tout doudou pour petits et grands !

Tout public / Sur réservation (Ce spectacle aura lieu à La Boussole

- À 19h // LECTURE : On lit sous la lune

Des histoires à partager en famille dans une ambiance festive et tamisée.

À partir de 5 ans / Sur réservation

- À 19h // SPECTACLE : Pluie d'encre

Une serre vide, de longs rouleaux de papier, de l'encre noire écoulée... Performance par Violaine Burgard et Geneviève Grabowski.

Tout public / Entrée libre

- À 20h // JEU : Loups-garous

Venez participez au jeu d'ambiance "Les loup-garous de Thiercelieux".

À partir de 15 ans / Sur réservation (Ce jeu aura lieu à La Boussole)

- À 22h // LECTURE : Lectures horizontales

Des lectures courtes et variées qui rassemblent deux thématiques : le fantastique et l'insomnie.

À partir de 8 ans / Sur réservation

- À 23h // LECTURE : H12-12H dans la vie d'une femme

Lecture de monologues extraits du recueil H24-24H dans la vie d'une femme.

À partir de 15 ans / Sur réservation

Réservations par téléphone au 01-60-56-04-70 ou par mal à l'adresse contact@astrolabe-melun.fr.

 

 

Plus d'informations sur www.astrolabe-melun.fr

 

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2022 3 05 /01 /janvier /2022 10:40
2021, le temps des imposteurs ! Raoult, Bogdanoff, Guéan, Buzin, Poivre d'Arvor, Hulot, Zemmour...Le quotidien L'Indépendant publie -et c'est exceptionnel- une opinion
2021, le temps des imposteurs ! Raoult, Bogdanoff, Guéan, Buzin, Poivre d'Arvor, Hulot, Zemmour...Le quotidien L'Indépendant publie -et c'est exceptionnel- une opinion
2021, le temps des imposteurs ! Raoult, Bogdanoff, Guéan, Buzin, Poivre d'Arvor, Hulot, Zemmour...Le quotidien L'Indépendant publie -et c'est exceptionnel- une opinion

2021, le temps des imposteurs ! Raoult, Bogdanoff, Guéan, Buzin, Poivre d'Arvor, Zemmour...

 

On a pu les aimer, à une époque, pour leurs talents en médecine (Buzin, Raoult), leur sens du médiatique (Poivre, les frères Bogda...), leur parler-vrai et politiquement incorrect (Eric Z.)... 

 

Puis on s'est rendu compte qu'ils furent incompétents, menteurs, manipulateurs, escrocs (les politiques proches de Sarkozy). Raoult, à Marseille, donne des statistiques tronquées, omettant les morts après ses expériences à la chloro...

 

Les frères Bogdanoff publient des livres à succès qui sont, en vérité de véritables plagiats : l'astrophysicien Than les accuse d'avoir recopié des pages de son best-seller La mélodie secrète (1988). Ces pseudos scientifiques qui n'ont pas les diplômes requis et diffusent des travaux dépourvus de valeur scientifique ainsi que de fausses thèses universitaires. Enfin, ils sont accusés d'avoir escroqué un milliardaire...

 

Outre les domaines scientifiques, politiques (Cahuzac, Sarko), médicaux, les affaires de plagiat littéraire et d'impostures médiatiques sont légion, accompagnées souvent d'affaires de moeurs et de harcèlements sexuels... Citoyens anonymes, nous voici désillusionnées par des personnalités choyées par les médias en quête de sensations, ayant perdu confiance en nos élus et dirigeants politiques, désespérant de nos intellos : affaires Duhamel, d'Arvor, Nicolas Hulot...). 

 

Imposteurs, complotistes, Trumpistes, anti-vaccin...la liste est longue de ceux qui jouent les révoltés, gilets jaunes et insoumis, mais ne sont en fait que des bonimenteurs, esbroufeurs, charlatans...

 

JPB (5.1.22)

​​​​​​​

- - - - - 

 

 

Publié le 04/01/2022 à 08:21

 

Décès des frères Bogdanoff : “ils se croyaient immunisés” contre le covid révèle leur ami Pierre-Jean Chalençon Coronavirus. Les frères Bogdanoff, décédés du covid à six jours d’écart, se pensaient "immunisés" contre le covid, grâce à leur "hygiène de vie extraordinaire" …

 

* C’est une première judiciaire concernant la gestion gouvernementale de l’épidémie de Covid-19. L’ex-ministre de la santé Agnès Buzyn a été mise en examen vendredi 10 septembre pour « mise en danger de la vie d’autrui » à l’issue de son audition par des magistrats de la Cour de justice de la République (CJR), qui enquête sur la gestion de l’épidémie de Covid-19, a-t-on appris du parquet général de la CJR.

Première personnalité à être mise en cause dans ce vaste dossier, Mme Buzyn a par ailleurs été placée sous le statut plus favorable de témoin assisté pour « abstention volontaire de combattre un sinistre », a précisé la même source...

 

 

- - - - - -

 

 

Le quotidien L'Indépendant publie -et c'est exceptionnel- une opinion déconstruisant les propos du président de la République : 

 

Opinion - "Irresponsables", "plus des citoyens" : les propos inquiétants d'Emmanuel Macron, l' "emmerdeur" des non-vaccinés

  •  

Publié le 05/01/2022 à 10:11 , mis à jour à 10:18

La violente charge du président de la République contre les personnes non-vaccinées révèle une conception inquiétante de la société.

"Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout", en "limitant pour eux, autant que possible, l'accès aux activités de la vie sociale" a déclaré Emmanuel Macron dans une interview accordée au journal Le Parisien/Aujourd'hui en France, publiée mardi 4 janvier....

 

​​​​​​​

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2022 2 04 /01 /janvier /2022 10:53
Société Agricole, scientifique, littéraire (SASL Perpignan) : un nouvel élan avec Sylvain Chevauché -  Artistes de 2021

SASL rectificatif :

 

mon article fin décembre 2021 était déjà obsolète. J'avais capté des infos non actualisées sur la toile, Facebook, etc... Heureusement Clarisse Requena et Sylvain Chevauché, les animateurs (avec Pierre Coureux, vice-président) de la nouvelle équipe, m'ont appelé...

 

Après une réunion houleuse et le départ de Mme Cabanas, un nouveau bureau a pris la direction de la vieille et prestigieuse association culturelle de la ville catalane...

S. Chevauché, le jeune érudit, diplômé de l'Ecole des Chartes, connu déjà ici pour ses recherches et conférences sur la patrimoine et les hôtels particuliers de Perpignan (Hôtel Pams, voir YouTube), après renouvellement du conseil d'administration, a été désigné président. Le bureau fut élu à l'unanimité par les adhérents. L'ancienne équipe, frappée d'immobilisme depuis des mois, et s'étant engagée auprès de la nouvelle municipalité, n'est plus en fonction depuis novembre dernier.

Ainsi, Clarisse Requena, conférencière, collaboratrice régulière de la revue stendhalienne HB, spécialiste de Mérimée (thèse chez l'éditeur Champion) a été élue secrétaire générale; Michel Bouguin, ancien avocat, auteur à succès du livre sur le partage de la Catalogne (cf. photo), est vice-président, tandis que Brigitte Bélair demeure dans les murs et prend le rôle d'archiviste, après le départ de Françoise Capdet.

 

Cette nouvelle direction devrait, malgré l'effacement de J. Cabanas, recevoir l'agrément et les subventions de la direction de la culture : André Bonet, perspicace et dynamique adjoint à la culture a vite discerné le talent et l'érudition de Sylvain Chevauché.

Clarisse, elle,  sera de plus en plus connue : trois conférences d'elle sont prévues, le 14 janvier à 18h30 au Cube de Torreilles, à l'UTL en mars et ensuite à Banyuls avec l'association. Walter Benjamin...)

Quant à Pierre Coureux, personnalité culturelle infatigable, de Paris (Amitiés A.Malraux) à Perpignan ( De Fossa, concerts dans la ville et tout le département depuis trois ans), il est désormais reconnu par A.Bonet, avec qui il a organisé un colloque mémorable sur Malraux au palais des Congrès il y a plus de 15 ans...

 

La SASL mérite l'aide des autorités locales et bien plus, au niveau régional...On souhaite à la nouvelle structure une belle année, malgré la crise sanitaire, la perte de nombreux adhérents et les relations diplomatiques un peu complexes avec la municipalité...

JPB

La SASL des P-O sur la toile : https://www.youtube.com/channel/UC_C8YexW1C-U2jzrDPwghkQ

Artistes de Catalogne et d'Occitanie :

 

Ils nous ont quittés en 2021.

 

(C) Artistes d'Oc

 

Capture-décran-2022-01-03-à-14.59.30.png.webp

 

 

Janvier
Dans le Gard, la peintre Elise Poncet
Dans le Tarn et Garonne, le céramiste Alain Dejardin

Février
A Toulouse, le dessinateur Nicomix
A Montpellier, Maurice Garagnani
A Montpellier, la jeune photographe Marion Jaillot

Mars
A Prayssac (Lot), le peintre figuratif Jean-Jacques Marais
A Béziers, André Barthès, alias Anbart

Mai
La céramiste sétoise Valentine Schlegel, 96 ans.
A Montpellier, le peintre Pierre Fournel, co-fondateur du groupe Montpellier-Sète

Juin
A Aubais (Gard), le plasticien Yvon Guillou

Juillet
En Haute-Garonne, Jean-Claude Millot, alias Milo

Aout
A Montpellier Guy de Rougemont

Septembre
Dans le Tarn, le peintre abstrait Michel Carrade
A Sète, le peintre Philippe Routier

A Montpellier, Bruno Roy, fondateur des éditions Fata Morgana

Novembre

A Grabels (Hérault), Joël Bast, le père des “présences”
A Toulouse, la galeriste Céres Franco

A Toulouse, le résistant et peintre naïf Lucien Vieillard

 

Décembre : des souvenirs chaleureux avec Jean LABELLIE :

A Eus (Pyrénées-Orientales), le peintre Jean Labellie à 101 ans


A Nîmes, décès d’Hélène Fabre, du duo Les Matons.
Dans le Tarn, décès du peintre Alex Tomaszyk.

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2021 4 30 /12 /décembre /2021 11:13
SASL : SOCIÉTÉ AGRICOLE SCIENTIFIQUE ET LITTÉRAIRE DES PO
SASL : SOCIÉTÉ AGRICOLE SCIENTIFIQUE ET LITTÉRAIRE DES PO
SASL : SOCIÉTÉ AGRICOLE SCIENTIFIQUE ET LITTÉRAIRE DES PO

C'est une des dernières revues culturelles et de recherches érudites dans le département : 

la SOCIÉTÉ AGRICOLE SCIENTIFIQUE ET LITTÉRAIRE DES PO, ancienne (historique ci-dessous) et plurielle (nombreux collaborateurs de toutes obédiences depuis le 19° siècle), est marquée désormais par l'engagement politique de sa présidente, qui a pris position pour L. Aliot, lors des dernières municipales...

J. Cabanas, spécialiste de La Sanch (ouvrage publié chez Trabucaire éditorial),  est aussi chargée par le maire de faire avancer le projet d'un parc à thèmes (style De Villiers) à Perpignan; c'est ainsi qu'elle s'est rendu sur plusieurs lieux et en particulier en Espagne pour étudier ce phénomène ludique et commercial...


Avec la SASL, le silence des oppositions et intellos, avec la collaboration des associations et des artistes, avec la modération du quotidien local, avec l'engagement de certains médias (Le Journal catalan...) la mairie d'extrême-droite n'est-elle pas en train de tirer sa toile pour étendre son hégémonie culturelle...?

JPB - 30 déc. 2021)

 

 

 

-SASL des P-O :

SOCIÉTÉ AGRICOLE SCIENTIFIQUE ET LITTÉRAIRE DES PO

 

21 décembre, 17:22

 

 

21 décembre 1833 : première réunion de la Société Philomatique de Perpignan

Pour inaugurer notre nouvelle page Facebook, sur laquelle nous évoquerons régulièrement des personnalités ou des épisodes de l’histoire de la SASL et du Département, que pouvions-nous souhaiter de mieux qu’une coïncidence qui nous relie aux origines mêmes de notre Société : la première réunion de la Société Philomatique de Perpignan, un 21 décembre il y a tout juste 188 ans ?

Il s’agit du premier nom de la SASL, tiré du grec « philomathès » (ami de l’étude, terme présent dans La République de Platon) – l’orthographe correcte serait donc Philomathique même si le nom Philomatique est resté.

Comme nous l’apprennent les recherches du regretté Cyr Descamps (décédé le 21 septembre dernier, et auquel nous tenons à rendre hommage ici), archéologue spécialiste des fouilles sous-marines et ancien membre de la SASL, la création de la Société Philomatique dut beaucoup à la volonté et l’énergie du pharmacien Joseph Nabor Bonaventure Farines (1792-1864).

 

Voici ce que disent les registres originaux de la Société, encore conservés dans nos archives :

« Vers la fin de l'année 1833, feu Capdebos, artiste peintre (...) conçut l'idée de fonder à Perpignan une Société Libre des Beaux-Arts, Sciences et Belles-Lettres. Il fit part de son projet à plusieurs de ses amis (...) il se décida à convoquer une quarantaine de citoyens. La réunion eut lieu chez M. de Gazagnola mais l'attente de l'artiste fut trompée, peu de personnes répondirent à son appel, et, après un débat assez animé, il fut décidé, à la majorité des suffrages, que la Société (...) ne pourrait pas s'établir à Perpignan, que notre département ne lui offrait pas de garanties d'existence.

 

La minorité de cette réunion, mue par un sentiment contraire, se rendit le soir même chez M. Farines, pharmacien ; là, il fut convenu que l'idée heureuse de Capdebos de fonder une société à Perpignan ne devait pas être abandonnée, et, passant outre à la décision prise chez M. de Gazagnola, on convint encore qu'une nouvelle convocation aurait lieu. En effet, à quelques jours de là, MM. Farines et Sirven envoyèrent des circulaires, qu'ils signèrent, à soixante personnes de la ville. Quatorze se rendirent à leur invitation. Cette première séance eut lieu le 21 décembre 1833 à la salle du Musée. M. Farines s'en constitua le président provisoire. Il proposa de donner à la Société le nom de Société Philomathique de Perpignan et présenta à l'approbation des membres présents un projet de règlement ».

 

Joseph Farines fut très actif pendant les premières années de la Société, particulièrement dans le domaine de géologie et de minéralogie. Il est à l’origine de la découverte de la grotte préhistorique de la Caune de l’Arago, célèbre pour ses restes humains de l’« homme de Tautavel » et où des découvertes continuent à être faites.

 

Illustrations : la couverture du 1er bulletin de la Société Philomatique (Archives SASL) ; le Musée, à l’époque hébergé dans l’ancienne Université (carte postale coll. L. Fonquernie)

Activité(s) Editeur de revues

Genre(s) Culture régionale

 

En 1833 est crée la Société Philomatique de Perpignan. En 1842, elle prend son nom définitif de Société Agricole, Scientifique et Littéraire des Pyrénées-Orientales, et fait paraître en1835, le premier volume de son bulletin, dont la publication devait se poursuivre, jusqu’à nos jours. Ses collections témoignent de la qualité des travaux publiés dans la revue à laquelle ont collaboré tous ceux qui ont marqué, depuis plus d’un siècle et demi, la vie intellectuelle du Roussillon. Au XIXe siècle, elle a joué un rôle considérable de recherche et de diffusion des connaissances, en particulier en agriculture : les progrès dans ce domaine en Roussillon au XIXe siècle sont dus pour une bonne part à la Société. Au XXe siècle, le développement des services officiels agricoles et la concurrence d’autres associations aux finalités plus spécifiques lui ont enlevé partiellement certaines de ses fonctions, mais elle n’en poursuit pas moins remarquablement sa mission en particulier dans le domaine historique.

 

Date de création : 1833

 

- - -

 

SOCIÉTÉ AGRICOLE SCIENTIFIQUE ET LITTÉRAIRE DES PO

Dernière mise à jour : moins de 5 ans (26/02/2018)

 

Objet : La SASL des PO a été fondée en 1833, ce qui fait d'elle une des plus anciennes sociétés savantes de France. Son but est de porter à la connaissance du public le résultat des recherches faites dans les Pyrénées-Orientales dans le domaine des Sciences Humaines et de l'Agriculture de ce département. Elle organise donc des conférences tout public et publie un volume annule rendant compte de ces recherches. En 2014 c'est le 121ème numéro qui est sort: belle preuve de longévité et de renouvellement

Activités :

  • CULTURE
  • ACTION SOCIOCULTURELLE (mouvements éducatifs de jeunesse et d'éducation populaire)
  • PRÉSERVATION DU PATRIMOINE
  • RECHERCHE (recherche sur l'environnement et le climat, association de recherches scientifiques)
  • REPRÉSENTATION ET DÉFENSE D'INTÉRÊTS ÉCONOMIQUES (associations d'exploitants agricoles)
  • ENVIRONNEMENT, CADRE DE VIE

 

 

Equipe dirigeante (au 26/02/2018)

présidente : Josianne Cabanas

secrétaire général : Cédrik Blanch

trésorier : Roland Roger

archiviste : Françoise Capdet

 

 

14 décembre : 

Le Conseil d'Administration et le Bureau de la Société Agricole, Scientifique et Littéraire des Pyrénées-Orientales sont heureux de vous retrouver sur ce nouvel espace, une page Facebook destinée à faire connaître à tous les activités de la Société : conférences, colloques, publications papier et en ligne, visites, etc. Elle mettra aussi en relief des épisodes importants de l'histoire de cette association, la plus ancienne du département, créée en 1833.

N'hésitez pas à inviter vos amis à rejoindre cette page.

 

**SASL des P-O

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2021 3 29 /12 /décembre /2021 11:28
Antivax : pas d'hôpital public pour nos Talibans- Aide à domicile ou dans les cliniques

Antivax : pas d'hôpital public pour nos Talibans - Aide à domicile ou dans les cliniques

 

Le service de santé publique doit accepter tout le monde. Certes, mais quand les lits et les personnels manquent et qu'on remet à plus tard des opérations "non urgentes" ou qu'on ne diagnostique plus les cancers : on sauve des malades du Covid mais on tue ceux atteint d'une maladie grave...

 

Faut-il continuer à choisir ainsi ? Se dire que les cancéreux sont condamnés à terme..? Réserver la majorité des lits à ceux qui refusent la prévention, l'immunité d'une population, par leur attitude égoïste fondée sur de prétendus discours médicaux qui sont faux et complotantes..??

 

Faut-il demander à nos Talibans d'aller se faire soigner ailleurs, dans les cliniques privées, ou à l'étranger, ou en Afghanistan ??

 

Ou à domicile car le service public installe en effet des respirateurs chez des malades..?? Nous nous posons des problèmes éthiques, alors que ces révoltés, insoumis, inspirés par des gourous, ne semblent pas penser à la vie en collectivité...

 

Certains, philosophes prudents, restent en retraite, dans leur solitude, confinés dans leur maison ou leur montage, refusant émonde, les contacts et se protégeants avec des herbes et des huiles essentielles...Pourquoi pas..? Les autres sont des irresponsables, naïfs, crédules, facilement manipulables (on l'a vu avec les militants de Trump...)

 

Il faut donc en finir avec les non-dits et poser les questions qui déplaisent car taboues... Si le pays ne peut accueillir toute la misère du monde, l'hôpital public ne peut accepter en son sein ceux qui refusent les règles de santé publique.

Ethique, morale publique, la prise en charge actuelle des malades de la covid pose problème, désormais !

jpb - 28 déc. 2021

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2021 2 28 /12 /décembre /2021 12:10
Sant-Vicens - Conrad Paris - La crèche - Le parc Sant-Vicens
Sant-Vicens - Conrad Paris - La crèche - Le parc Sant-Vicens
Sant-Vicens - Conrad Paris - La crèche - Le parc Sant-Vicens
Sant-Vicens - Conrad Paris - La crèche - Le parc Sant-Vicens

Sant-Vicens - Conrad Paris - La crèche - Le parc Sant-Vicens

Sant-Vicens à Perpignan : balade décevante -

 

Historique par Eric Forcada - Le parc Sant-Vicens

 

  Ce fut un haut-lieu de l'art, céramiques et tapisseries, avec la venue de Lurçat, Picasso, et le cortège surréaliste de Dali..! Eric Forcada raconte fort bien cette histoire. (lire ci-dessous)

Désormais, c'est bien du passé et la nostalgie guette. La famille n'a guère les moyens de donner une impulsion nouvelle à cet endroit mythique, où l'on pouvait se promener, prendre des photos pour un mariage; à présent l'espace public est limité et les barrières permettent le calme pour les descendants de la famille Baby...

La salle de vente est plus commerciale qu'artistique et les motifs des céramiques sont banals, les objets étant destinés à des cadeaux, les prix restant très modestes... 

Les souvenirs des grands artistes sont à voir dans les anciennes caves où sont exposés, de façon temporaire, les tableaux, ternes et naïfs, d'un artiste de Bompas...

Il manque de l'argent et de la motivation pour faire venir de grands créateurs, organiser des résidences, des échanges transfrontaliers... La ville a été plus intéressée à organiser le parc qui jouxte le mas des Baby, espace agréable et vivifiant aux pores de la ville, tout près de Cabestany...

Le département ou/et la Région pourraient faciliter un nouvel envol pour Sant-Vicens et les ateliers roussillonnais...mais le patrimoine est vaste et d'autres problèmes, non-culturels, sont si prégnants...

job

 

- - -

L’histoire de Sant Vicens est un voyage au cœur de la terre, d’une Terre. Eric Forcada catalogue de l’exposition

Sant Vicens, foyer de la céramique d’art en Catalogne

 

A la fin des années 30, Firmin Bauby, décorateur,  acquiert un mas viticole en périphérie de Perpignan, pour y créer un centre de céramiques. Il a apprivoisé la terre auprès de Gustave Violet, dans sa prime jeunesse, à Prades.

Le projet est vite contrarié par les évènements, mais réussi à voir le jour grâce aux parrainages d’Aristide MaillolRaoul Dufy, et Albert Bausil. Le premier four est opérationnel le 3 janvier 1943. Louis Antico est le chef d’atelier. Les premières poteries de Sant Vicens perpétuent la tradition catalane, jusqu’en 1944, où Firmin Bauby fait appel à des sculpteurs, comme Miquel Paredes, pour célébrer la Libération.

Lucien Goron viendra alors des manufactures de Sèvres pour apprendre les techniques céramiques les plus pointues aux ouvriers de l’atelier. Dès 1948, de nouveaux créateurs s’y installent. La plupart travaillent pour l’atelier, et oeuvrent à leurs propres créations pendant leur temps libre.

Firmin Bauby doit alors aménager un endroit où exposer ces pièces au public : la cave du domaine, avec ses futs en chêne, se transforme en lieu d’exposition. Denys Bauby, le frère de Firmin, prend la direction administrative et commerciale de Sant Vicens. Parallèlement, Firmin tient à perpétuer une tradition familliale : celle de la crèche (pessebre, en catalan). Il demande aux artistes de l’atelier d’y participer, ce qu’ils font avec enthousiasme. Depuis, le pessebre de Sant Vicens est toujours un moment attendu par les perpignanais.

En 1951, Jean Lurçat rend visite à Firmin Bauby, et lui confie ses créations céramiques. Il séjourne deux fois par an à Sant Vicens, jusqu’à sa mort, en 1966. Il crée des dessins, des formes,  imagine des couleurs, jusqu’à les soumettre à Gumersind Gomila, chef d’atelier, et Eugène Fabrégas, tourneur, qui réalisent un prototype.  De cette collaboration naitra une production abondante, exportée dans le monde entier.

   Firmin Bauby développe aussi une démarche artistique plus globale. C’est ainsi qu’il reçoit Pablo Picasso en 1953, 1954 et 1955. Salvador Dali, ami d’enfance, achèvera son voyage triomphal à Sant Vicens, le 25 août 1965, où il prononcera un discours, déclarant la gare de Perpignan comme étant le centre du monde. Catherine DeneuveJacques Perrin et Bernadette Lafont y feront leurs premiers pas cinématographiques dans Et Satan mène le bal, supervisé par Roger Vadim.

En 1978, après des études aux Beaux Arts, Paul Bauby, le fils de Denys, prend la direction de Sant Vicens et des ateliers.

Firmin Bauby s’éteint le 1er novembre 1981, à l’âge de 82 ans.

 

Depuis 1998, Claire Bauby Gasparian, la fille de Paul, a intégré l’atelier, et en assure la continuité. 

 ** Sant Vicens, foyer de la céramique d'art en Catalogne 

textes d'Eric Forcada, édité par Mare Nostrum

25 € disponible dans l'E.SHOP et en boutique

- - -

 * Depuis 1949, la famille Bauby crée un décor de crèche autour des santons de Conrad Paris. La nouveauté 2018, les scénettes s’articulent autour d’un conte de Noël en Pays Catalan, spécialement écrit par Gabrielle DuBasqui.

 Une ambiance poétique est créée, grâce au conte récité par Emmanuelle Malé, de la Compagnie du Théâtre Chez Soi, enregistré par Olivier Moulaï, de l’école de cinéma Dynamo et mis en lumière par Olivier Sargatal, éclairagiste TV et cinéma (Scènes de ménage, Dunkerque, Intouchables…). 

Rendez-vous au 40 rue Sant Vicens à Perpignan, quartier Saint-Gaudérique. Jusqu’au 31 décembre ouvert tous les jours, de 10h à 12 h et de14h30 à 19h. Fermé le dimanche matin et le lundi matin. À partir du 2 janvier ouvert du mardi au samedi de 14h30 à 18h30. Fermé le 25 décembre et le 1er janvier. Renseignements au 04 68 50 02 18.

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2021 1 27 /12 /décembre /2021 11:17
le dernier livre de L. Aliot

le dernier livre de L. Aliot

Le livre d'ALIOT en cadeau ! 

 

A Noël, un livre vous est parfois offert, par hasard, comme "les exploits de chasse du président de l'UDI"...

Ou, cette année, m'échoit un présent de vraie littérature, le livre récent du maire de Perpignan...

 

S'agit-il du geste perfide d'un invité, d'un clin d'oeil original d'un membre de la famille... En tout cas sous le sapin, -et ça le sent pas encore, pour moi: j'écrirai encore quelques vacheries!-, j'ai trouvé la pépite, et ce titre, inspiré du slogan célèbre et ancien de la SNCF. 

 

Oui, impossible n'est pas français, mais pour Loulou, la possibilité d'accéder au pouvoir central s'éloigne: ou alors, après avoir tué le (beau)-père, il faudra éliminer Zemmour... pour que les voix radicales reviennent vers Marine...

 

En tout cas, cet livre proustien sur le temps, narre les amours adolescentes de Louis, entre descentes de ski et aventures ariégeoises...puis les années militantes, auprès du chef, ce cyclope à la grande gueule, que seul, un Ulysse comme Macron peut défier...

 

Adieu, Ax, Bonascre et les sorties alcoolisées au Pas de la Casa, il faut désormais se coltiner l'idéologue des détails de l'Histoire, diriger ses campagnes électorales, avec patience, de 2% de voix à tutoyer la majorité...

 

LoupAliot est patient, en attendant de prendre Perpi, à la troisième temporade, il voyagera avec Marine, de l'Amérique raciste de Steve Banon à l'Autriche, berceau d'Hitler, où il est bon de valser avec les dignitaires néo-nazis...

 

Cependant un conseiller futé, un Renaud Camus stoïque, lui enjoignit d'attendre et surtout de quitter le beauf... Exit Jean-Marie, les gros repas au "Château", les flirts sous les bosquets fleuris "Pierre Sergent" ...

La fortune, il faut, désormais, se la faire: conquérir une ville de plus de cent mille âmes, lire Gramsci et son idée d'hégémonie culturelle... 

 

Aliot a donc des lectures marxistes et apprend qu'on conquiert les structures municipales ou étatiques en s'emparant d'abord des superstructures :  à nous les culturels, les intellectuels ! D'abord se débarrasser de la Marine : le mieux, après l'échec de la chute dans la piscine vide de la villa de Millas, c'est de se marier et d'apparaître ainsi comme un homme encore plus neuf : la morale à un sou, brillante comme un sou neuf...

Ensuite, à Perpignan, s'entourer du grand manitou des lettres méditerranéennes, nommer quelques copains à des postes-clés et entretenir les communautés de la ville : archipel des cultures... 

La révolution aliotique avance à petits pas prudents... Qui osera apporter le caillou susceptible d'entraver l'engrenage de la machine..?

job - 27 doc. 2021

 

- - -


De ses premiers pas de « militant de base », dans son Ariège natale, à sa conquête de Perpignan, plus grande ville RN de France, c'est à une plongée inédite dans les coulisses du Rassemblement national, dont il fut notamment secrétaire général, vice-président, parlementaire européen et député, que nous entraîne Louis Aliot. Enfant d'une «?double culture?», pyrénéenne par son père, pied-noire par sa mère -, celui qui fut, au côté de Marine Le Pen, l'architecte de la « dédiabolisation?» du parti, en profite aussi pour tirer les leçons des erreurs du passé qu'il aborde sans tabou ni langue de bois. Le projet défendu par Louis Aliot est alternatif, sur le plan national comme sur le plan local. Enraciné et ouvert. Généreux et exigeant.

 

S'inscrivant dans la durée, il suppose un bouleversement national et populaire; une véritable « révolution culturelle » qu'il prépare depuis longtemps avec de nombreux amis. Sans rien renier des «?fondamentaux?» de son mouvement - priorité nationale, culte de la nation, ordre républicain - Louis Aliot s'attelle dans cet ouvrage truffé d'anecdotes à fixer le cap d'un «?nouveau RN?», capable, en rassemblant le plus largement possible, de porter Marine Le Pen à l'Élysée en 2022.

(C) L'éditeur

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2021 6 25 /12 /décembre /2021 11:26
Perpignan : Centre d'art contemporain, annexe de la galerie Casting : après G.Ferrer, Poutiline

Perpignan : Centre d'art contemporain, annexe de la galerie Casting : après G.Ferrer, Poutiline...

 

 

Le centre d'art baptisé Walter Benjamin sous Pujol 1 est mort...

 

Le centre d'art contemporain de Perpignan est ouvert aux artistes du galerie de la rue Rabelais : Roger Castang...

 

Lieu aux multiples usages, annexe de la médiathèque, du musée Rigaud, il a perdu sa personnalité, il n'a pas trouvé sa vocation... On espère un lieu artistique vivant, de création, de partage, de dialogue, avec ciné, conférences, colloques... 

 

Hélas,lieu de loques !

 

JPB.

 

 

Expo du peintre russe peu connu (pas de rencontres avec lui..?) Anatoly Poutiline au centre d’art contemporain.

 

L’œuvre de Poutiline est un ovni dans la création picturale contemporaine pour bien des raisons : son inspiration céleste, sa technique séculaire et la mystique obsessionnelle qui le hante, sont aux antipodes des préoccupations artistiques actuelles.

 

Cette exposition présente une soixantaine de toiles sur les vingt dernières années de sa production.

 

Exposition visible du 6 novembre 2021 au 23 janvier 2022 de 11h à 17h30, Place du Pont d'en Vestit. Entrée libre si passe…

 

(C) Mairie de Perpignan

 

 

- - - Joyeux Noël, tout de même !!!!

​​​​​​​

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens