Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2021 7 04 /04 /avril /2021 11:07
BLASON : ALIOT doit redorer le sien - Hannah ARENDT, María ZAMBRANO, pour Merry SALES,  : Ces expos verront-elles le jour ? Montolieu: les voleurs de feu
BLASON : ALIOT doit redorer le sien - Hannah ARENDT, María ZAMBRANO, pour Merry SALES,  : Ces expos verront-elles le jour ? Montolieu: les voleurs de feu
BLASON : ALIOT doit redorer le sien - Hannah ARENDT, María ZAMBRANO, pour Merry SALES,  : Ces expos verront-elles le jour ? Montolieu: les voleurs de feu
BLASON : ALIOT doit redorer le sien - Hannah ARENDT, María ZAMBRANO, pour Merry SALES,  : Ces expos verront-elles le jour ? Montolieu: les voleurs de feu

 PAQUES d'un peuple pieux

L’une des traditions de Pâques est celle des "goigs dels ous". Ces chants à mi-chemin entre le sacré et le profane permettaient aux chanteurs de récolter des victuailles.

Le peuple catalan est un peuple pieux. Des siècles et des siècles de foi habitent nos églises, nos chapelles, nos ermitages. Alors, ici, pour célébrer cette Pâques joyeuse et pleine d’espoir, les traditions sacrées comme profanes ne manquent pas. On citera Pasques florides (les Rameaux), la semaine sainte, la Pitance du Farro, la bénédiction du Salpàs, la bruyante Patrica Patroca, les bunyetes... ou encore les célèbres goigs dels ous, terme aussi fantasque qu’imprononçable aux yeux des non avertis. (E.Hoerner)

 

- - - BLASON : ALIOT doit redorer le sien

 

A propos du blason inventé par la nouvelle municipalité (pour  REDORER son IMAGE de marque…)

De nombreux mouvements politiques  appellent à une manifestation publique samedi 10 avril, place de Catalogne, à partir de 15 heures:

 

"Nous appelons les Catalans à descendre dans la rue" annonce Jordi Vera. "Cela, afin que notre ville continue à être La Catalane. En effet, toute modification aussi profonde de notre image doit être soumise à un référendum démocratique ! Perpignan, c’est la Capitale du Pays Catalan et nous ne pouvons pas accepter qu'un changement qui touche à l’âme des Catalans soit décidé en catimini, par un quarteron dans les fonds d’un bureau"

 

- - - EXPO MERY SALES

 

En attendant l’autorisation de réouverture, tout est prêt au Centre d’Art Contemporain “àcentmètresducentredumonde”

pour accueillir le public. La nouvelle exposition : “Personnages hors champ” de Mery Sales attend les visiteurs, dès que possible et jusqu’au 13 juin 2021.

 

Galerie aidée par la mairie de Perpignan - M. l'adjoint à la Culture communique :

André Bonet annonce :

 

Mery SALES expose au Centre d'art contemporain "acentmetresducentredumonde" 

 

André Bonet, adjoint à la culture découvrait son exposition ce matin, intitulée "Personnages hors champ", et désormais fin prête à ouvrir ses portes, dans l'attente de l'autorisation de réouverture.

Commissaire Álvaro de los Ángeles

https://www.merysales.com/

 

« Ces dernières années, ma peinture m’a conduite vers ses lisières. Depuis sa périphérie, j’ai découvert d’autres points de vue, associés à des espaces jusqu’alors niés ou ignorés et qui, pour leur grande majorité, portent des noms de femme : Hannah Arendt, Simone Weil et María Zambrano.

 

L’empreinte laissée par leurs voix défie les paramètres de leur époque et cherche encore aujourd’hui un espace légitime pour être remarquée. Elles ont toutes trois échappé au carcan de leur époque, notamment parce qu’être une femme philosophe était alors totalement impensable et qu’elles ont osé emprunter une voie qui justement sortait des sentiers battus.

 

Travailler sur leur pensée procède au début d’un besoin intime inaliénable mais le potentiel de transformation de leur pensée m’amène à la traduire, à ma manière, en peinture et à essayer de la transcender.

Elles nous permettent de faire le lien entre une période et une autre, de dénouer les nœuds du passé pour en tisser de nouveaux dans la trame collective du présent.» 

Mery Sales

Centre d'Art Contemporain  Àcentmètresducentredumonde

#culture #ar

Cet événement est remis à plus tard - Culture censurée

Les voleurs de feu, 2021

La Coopérative-Musée Cérès Franco à Montolieu (Aude) ouvre ses portes sur une nouvelle saison le 3 avril à 10 heures. Elle présente pour la deuxième année consécutive l’exposition « Les Voleurs de Feu ».

2020 avait été marquée par l’officialisation de la donation aux collectivités territoriales des 1 651 œuvres de la collection Cérès Franco et du bâtiment à la Région par le mécène Henri Foch. Cette exposition a été dédiée à Dominique Polad-Hardouin, fille de Cérès, qui nous a quittés le 1er mars 2020, et qui a assuré le commissariat en choisissant le parti pris de la profusion, de l’abondance.

Les visiteurs vont découvrir, au travers de plus de 450 tableaux et sculptures créés par 150 artistes, les différentes facettes de la collection. Une exposition dont l’objectif est d’illustrer la richesse et la diversité des œuvres accumulées par Cérès Franco sur plus de quarante ans.

« Les Voleurs de Feu » présente ainsi la nouvelle figuration française, le mouvement CoBra, les peintres autodidactes venus d’Europe ou des confins du Brésil, du Maroc et de la Tunisie, les artistes marginaux, visionnaires ou singuliers aux côtés de figures majeures du monde de l’art, à l’image de l’art sans frontières que Cérès Franco a toujours défendu.

Parmi eux, Stani Nitkowski, Hugh Weiss, Abraham Hadad, Mao To-Laï et Alejandro Marcos seront particulièrement mis en lumière. Une étonnante série de portraits de Cérès Franco sera également présentée.

Tous les jours, 10-13h et 14h30-18h sauf lundi et ouverture exceptionnelle les lundis fériés

(*) Le GIP La Coopérative-Musée Cérès Franco a été constitué en 2019 pour accueillir, conserver, valoriser et faire découvrir au plus grand nombre la collection issue de la donation Cérès Franco. Il est constitué de la région Occitanie, du département de l’Aude, de Carcassonne Agglo, de Montolieu et de l’Association pour la valorisation de la collection Cérès Franco.

Début :

3 avril - 31 octobre

Catégories d’évènement:

Art Plastique, Aude, En Région Occitanie,Exposition, Musée

LIEU

La Coopérative-Musée Cérès Franco

5 Route d'Alzonne 

Montolieu, 11170 France + Google Map

Partager cet article
Repost0
3 avril 2021 6 03 /04 /avril /2021 10:50
PAYOTE FÊTE SES 5 ANNÉES D'EXISTENCE - Eloge de LEOTARD par Guy JACQUET
PAYOTE FÊTE SES 5 ANNÉES D'EXISTENCE - Eloge de LEOTARD par Guy JACQUET

 Pour ce matin … et pas autre chose

 

par jubarte696 *

 

Il donne un Chant de Maldoror 

Ce grand poisson de Léotard

Soufflant un  jusant de marée  

Aux copains du cœur lacéré. 

Sa nageoire autour du micro

Coiffé d'un feutre marron-gris

Les dauphins tiennent ses contes pour de vrai

Les requins s'assurent de douceurs

Le poisson Léotard plisse son regard

Jamais fermé

Fronce ses poches sous les yeux

Et darde sa voix d'alcool subtil

Pour qui la veut !

Il chante l'amour ultra-marin

Aux baleines d'iris bleu marine.

Bulles posées sur leurs joues pourpres

Où coulent des larmes invisibles.

Les étoiles d'océan s'étirent

Sur les éponges gorgées de soif

Dans les caves  sous-marins

Le poisson Léotard chante l’amour d'ambre rouge

Comme un renâcle

Et met le feu aux Océans

Comme les autres grands brûlés

Et des milliards de ballons éclatent

Sur sa tête de chevrier

Tendre et bourru

Les pieds dans une flaque de vin rouge

Où se reflète tant d'amour

Car sous l'eau quand un génie chante

Ce sont des bulles

... et pis c'est tout !

 

* Guy Jacquet

 

 # leblogabonnel

 

- - -

 

PAYOTE FÊTE SES 5 ANNÉES D'EXISTENCE ET OUVRE SON PREMIER ATELIER DE PROTOTYPAGE À PERPIGNAN

Payote est une jeune marque d'espadrilles 100% made in France créée par Olivier Gelly en 2016. Autodidacte, il s'est lancé le défi de remettre au goût du jour cette chaussure artisanale en lui apportant un vent de fraicheur tout droit venu de Perpignan. La marque a choisi de rester fidèle à l'artisanat traditionnel en préservant le mode de fabrication ancestral de cette chaussure estivale tout en cassant les codes avec des modèles originaux et décalés. 

Payote c'est aujourd'hui :

  • 150 000 espadrilles vendues depuis 2016
  • 1 millions d'euros : le chiffre d'affaires 2020
  • 1 premier atelier de prototypage ouvert à Perpignan début 2021
  • 14 emplois directs

@blogabonnel | Twitter

https://twitter.com/blogabonnel

leblogabonnel.unblog.fr/2021

http://leblogabonnel.over-blog.com/2021

- - -

LES DÉBUTS

L'histoire de Payote, c'est d'abord celle d'un faux départ ! Olivier part travailler un matin avec deux espadrilles dépareillées, une en 41 et une en 43. Le soir, il décide de customiser sa paire à coup de peinture, de couleurs et de feutres pour ne plus la confondre.

Une fois à ses pieds, c'est le carton ! Au vu du succès que connaissent ses espadrilles personnalisées, il contacte une usine française en 2015 et envoie ses premiers motifs. L'aventure Payote était lancée.

Au même moment, la fraîcheur et la modernité des espadrilles Payote tapent dans l'œil d'un géant de la distribution qui achète cash tout le premier stock d'Olivier. Il décide alors de créer son propre site de revente en ligne. 

Une levée de fonds est lancée en 2016 sur le site de financement participatif Kisskissbankbank où 9000 euros sont récoltés grâce aux quelques 229 contributeurs qui ont cru en son projet. En mars 2017, payote.fr est né et l'espadrille artisanale se voit propulsée dans le monde du digital ! 

PAYOTE EN CHIFFRE

 

LE DEFI DU MADE IN FRANCE

Parce que le Made in France va bien au-delà du simple fait de fabriquer français, Olivier s'était donné comme mission de redorer le blason de l'industrie française et de lui restituer la réputation qu'elle mérite. Ce sera donc à l'atelier d'espadrilles Megam, une petite usine traditionnelle qui existe depuis 3 générations située à Mauléon, capitale de la Soule au Pays-Basque, que sera confiée la fabrication des espadrilles Payote. 

Les espadrilles Payote sont fabriquées selon un cahier des charges très précis composé de 14 étapes. Du découpage de la toile, en passant par l'encollage, jusqu'à la couture de l'étiquette, tout est réalisé dans cet atelier traditionnel. Le slogan fort de la marque « METTEZ LA FRANCE A VOS PIEDS » est donc un beau rappel à la fabrication française des espadrilles Payote.

UN ATELIER DE PROTOTYPAGE À PERPIGNAN

En mars 2021, Payote a inauguré son premier atelier de prototypage à Perpignan. Avec un investissement de 50 000 euros, l'objectif de cette usine de production est la fabrication de 8 000 paires made in Perpignan. Elle permettra à la marque de se concentrer sur les collaborations et les paires personnalisées tout en poursuivant le travail avec l'atelier de Mauléon pour le reste de la collection. A terme, ce seront 20 emplois directs qui seront créés.

DES COLLECTIONS DANS L'AIR DU TEMPS

Chaque collection Payote est guidée par l'amour des pièces authentiques et des produits intemporels. Et surtout de l'esprit méditerranéen et de la douceur de vivre unique que l'on y trouve. C'est aussi une certaine vision de l'art de vivre au quotidien, qui conjugue des motifs et couleurs modernes au confort des matières simples et naturelles. Dans sa région d'origine, l'espadrille n'est pas un simple accessoire de mode, c'est un symbole emblématique du Sud de la France qui fait pleinement partie de son patrimoine culturel. 

Des espadrilles unies en passant par des modèles aux motifs plus « tape-à-l'œil » en passant par des modèles conçues pour les plus petits, Payote s'adresse à tout le monde. 

Payote a lancé à l'automne 2020 une toute nouvelle collection d'espadrille fourrées baptisés « PHÉNIX» fabriqués à partir de fibres de coton qui proviennent de vêtements usagés. Ces vêtements sont broyés et une fois réduits à l'état de pâte, la fibre de coton qui les compose est refilée pour former de nouveaux tissus. 

 

Depuis 2019, et en partenariat avec SEAQUAL, Payote propose un modèle d'espadrille éthique et écologique. Ce produit recyclé, fabriqué à partir de tissu en plastique recyclé récolté dans la méditerranée, perpétue le savoir-faire français, soutient l'emploi local et participe à la dépollution de nos mers.  

  • Engagement associatif

Chaque année, les fêtes de Noël sont un moment de partage, de joie et de retrouvailles en famille sous le signe de la convivialité et de la bonne humeur. Payote s'engage à préserver la magie de ce moment unique pour redonner le sourire aux enfants hospitalisés et en difficulté sociale qui ne peuvent pas profiter de ces moments. Un pourcentage des bénéfices est reversé à plusieurs associations, notamment Rêves et Apprentis d'Auteuil. 

  • PAYOTE x XV DE FRANCE

En 2019, devient le fabricant officiel de l'espadrille de l'équipe de France de rugby à XV.

Une collaboration qui permet de mettre en avant les valeurs que la marque partage avec le sport au ballon ovale, qui sont l'entraide, l'esprit d'équipe, le respect et la solidarité. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que la FFR a trouvé espadrille à son pied !

 

PAYOTE A L'ÉLYSÉE

Les espadrilles recyclées « Océan » ont été sélectionnées pour participer à la Grande Exposition du Fabriqué en France qui s'est tenue au Palais de l'Élysée le 18 et 19 janvier 2020.

 

Ce modèle a été choisi pour représenter le savoir-faire français et l'innovation écoresponsable grâce à sa toile fabriquée à partir de déchets plastique ramassés dans la Méditerranée. 

CONTACT PRESSE

Agence FLAG

Yantl Deroussen 

06 78 79 41 16 - yantl@agenceflag.com

 

 

Partager cet article
Repost0
1 avril 2021 4 01 /04 /avril /2021 08:11
On s'envoie en l'ait avec Aristide...

On s'envoie en l'ait avec Aristide...

Perpignan : opération l'art vous envoie en l'air : une nouvelle statue de Maillol à Perpignan 

 

La nouvelle municipalité de Perpignan la bigote, pleine d'imagination, veut redorer son blason et relancer les animations culturelles, en amplifiant l'opération culturelle "l'art m'envoie en l'air"...

 

Au 13ème ciel, exactement, en cette période des cloches pascales qui, de Rome volent vers la Rome (prononcer Rume), rivière qui borde le musée Maillol de Banyuls.

 

Ces objets volants cathos s'arrêteront rue de la cloche d'or, un peu loin, cependant de la résidence secondaire du rabbin Halimi.

 

Toutes les cloches de Perpignangnan assisteront alors à la pose d'une statue géante et obscène d'Aristide, création inédite découverte, sur le chemin des mas, par Olivier Capell, maître de la culture à B. de la Marenda.

 

Tous les oisifs, chômeurs, scolaires en vacances ou en télétravail, face à leur ordi mastubatoire, pourront ainsi s'esbaudir en caressant les formes amples de cette dame de bronze...

Bon confinement en plein air et sans distanciel, de 6h à 19 heures...

(pour s'inscrire à la mairie, demander Véro...)

 

J.P.Bonnel (1er avril 2021)

 

 

Partager cet article
Repost0
31 mars 2021 3 31 /03 /mars /2021 07:56
PERPIGNAN LA BIGOTE : UNE IMAGE RÉTROGRADE QUI EMPÊCHE LA MODERNITÉ DE LA VILLE
PERPIGNAN LA BIGOTE : UNE IMAGE RÉTROGRADE QUI EMPÊCHE LA MODERNITÉ DE LA VILLE
PERPIGNAN LA BIGOTE : UNE IMAGE RÉTROGRADE QUI EMPÊCHE LA MODERNITÉ DE LA VILLE
PERPIGNAN LA BIGOTE : UNE IMAGE RÉTROGRADE QUI EMPÊCHE LA MODERNITÉ DE LA VILLE
PERPIGNAN LA BIGOTE : UNE IMAGE RÉTROGRADE QUI EMPÊCHE LA MODERNITÉ DE LA VILLE

PERPIGNAN LA BIGOTE : UNE IMAGE RÉTROGRADE QUI EMPÊCHE LA MODERNITÉ DE LA VILLE

 

   C'EST UN DRÔLE DE TÉLESCOPAGE : je viens de publier un nouveau livre -morceaux de mémoire, textes d'époques et de genres divers : Cinémoi, "mon ciné à moi"- et la couverture représente la place Gambetta et la Cathédrale Saint-Jean. La photo n'est pas pour célébrer le catholicisme, mais pour dire que je suis né tout près, au 9 de la rue St-Jean.

 

Jean, Saint-Jean, le baptiseur et l'agneau pascal, et moi, Jean-P., baptisé là, ayant fait sa solennelle communion en cette cathédrale, ayant participé à une messe pour les obsèques de ma mère… mais depuis longtemps, depuis l'inutile catéchisme (lire une partie de mon autobio : L'infini de l'enfance, Cap Béar éditeur), devenu mécréant, laïcard, libertaire déçu de la gôche, des gauches…

 

Alors, le visuel de la mairie, on n'est pas étonné. Partout où il est élu, le RN entre dans le moule de la "culture" locale - en Provence, par exemple- déclinant le passé glorieux, le félibrige, les traditions, les costumes locaux, la célébration de la civilisation judéo (pas trop !) chrétienne (surtout catho )…

 

L. Aliot avait commencé à diviser les citoyens, à accentuer "l'archipel des communautés" en allant dans les pas christino-troubles de l'ancien maire (la crèche dans la mairie, la célébration de l'OAS, le drapeau en berne…), en n'appliquant pas la laïcité et les lois et décrets de la République (ouverture des musées, critique du couvre-feu…). Non légaliste, provocateur, ce maire religieux ne peut que choquer les nombreux citoyens juifs, musulmans, protestants…et bien sûr les "esprits forts", les libres penseurs, les libertins de l'intelligence…

 

   Le blason révèle est une image pieuse exprimant la "lumière" (soleil, capteurs solaires, Odeillo…) mais pas Les Lumières, issues du XVIII° siècle : Aliot est l'anti-Diderot ! Sa culture ignore l'Encyclopédie...

 

Ce visuel, d'une pauvreté graphiste et intellectuelle rare, accumulant les poncifs, mêle aussi le personnage religieux et le paysan, le paganisme, le personnage populaire, le vieux berger, descendant de sa montagne pour créer une ville : Père Pigne est représenté à l'entrée du Palais des Rois de Majorque à Perpignan.

 

   Même si la "catalanité" n'est pas affirmé de façon nationaliste, les nombreux Cathos de Perpignan pourront accepter cette icône, de même qu'une Catalogne, vivant au rythme des fêtes chrétiennes, avec l'onction des partis de droite extrême ou pas (Vox, Opus Dei) et de la gauche, indépendantiste, souvent réactionnaire, à l'image du parti de Puigdemont…

 

Ite misa est. Amen. La messe est dite. Que Perpignan la bigote enterre Perpinya la catalane… Loin d'une Barcelona, qui, malgré son enracinement catholique, a su, depuis longtemps, s'inventer la modernité de son temps…

 

JP.Bonnel

 

- - - Point de vue de la ville

Ville de Perpignan a changé sa photo de profil : 

 NOUVELLE IDENTITÉ VISUELLE POUR LA VILLE DE PERPIGNAN 

Perpignan, ville méditerranéenne ancrée dans son identité catalane, enracinée dans son Roussillon historique et pleinement française ! 

Le blason rappelle l’histoire de notre ville, son identité catalane par ses couleurs, sa culture et ses traditions notamment par la présence de Saint Jean Baptiste qui est fêté tous les 24 juin avec la flamme du Canigo qui finit son parcours ici à Perpignan à l’occasion du solstice d’été. 

On voit donc bien que c’est la Lumière qui est l’élément majeur, central qui fonde  Perpignan et ceci depuis des siècles. Une tradition séculaire reconnue par tous et ceci bien au-delà des croyances particulières qui appartiennent à chacun. 

 

Perpignan est cette ville rayonnante que nous célébrons à travers ce nouveau logo modernisé, enraciné qui retrouve son identité tutélaire.

La catalanité de Perpignan est une évidence que nous vivons tous d’ailleurs quotidiennement et librement aussi selon les sensibilités de chacun. Par exemple, en faisant apprendre ou non la langue catalane à ses enfants, en célébrant la Sant Jordi, la fête de la rose et du livre… cette catalanité s’inscrit d’ailleurs dans la République française et ceci sans ambiguïté.

 

En revanche, et ceci est particulièrement vrai dans cette période si difficile que nous vivons avec la crise sanitaire, il nous appartient aujourd’hui de redonner à Perpignan tout son éclat, toute la lumière dont elle est en réalité porteuse depuis sa fondation. 

Perpignan est une ville solaire, une ville de la Méditerranée aussi, cette Méditerranée  célébrée par les écrivains mais aussi les artistes et les peintres en particulier. 

Ville de Lumière, ville rayonnante, elle est naturellement une ville d’art. 

La lumière est synonyme de beauté, de grâce mais aussi de transcendance. La Lumière invite l’homme à se dépasser, à surmonter les obstacles. La Lumière est une énergie.

Cette Lumière que Perpignan porte engage aussi notre responsabilité. La Lumière est faite pour être transmise. Nous avons aujourd’hui cette responsabilité en redressant cette ville de Perpignan, en redonnant confiance à tous les Perpignanais, en donnant à chacun les moyens de trouver sa place.

 

* Louis Aliot a justifié le choix de ce logo :

 "La catalanité de Perpignan est une évidence que nous vivons tous d'ailleurs quotidiennement et librement selon les sensibilités de chacun. Elle s'inscrit dans la République française et ceci sans ambiguïté". 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2021 2 30 /03 /mars /2021 08:31
(C) Duchamp

(C) Duchamp

Barcelona i  la modernitat

BARCELONE et la modernité

 

David Clusellas i Codina analitza l'impacte literari de Barcelona en sis obres escrites en tres llengües en un assaig publicat per Edicions Trabucaire.

 

Jordi Llavina

 

Per fortuna, ja fa uns quants anys que vam deixar de sentir, en tertúlies culturals i en cenacles literaris diversos, aquella mena de cançó de l’enfadós que assegurava que Barcelona no ha tingut, en llengua catalana, la gran novel·la que es mereix. En castellà, sí: l’obra novel·lística de Juan Marsé i d’Eduardo Mendoza resulta, en aquest sentit, d’una importància capital. Els qui es planyien, però, que la tradició literària d’expressió catalana havia bandejat els atractius de la capital no deuen haver llegit Rodoreda o aquell monument literari que és Vida privada, de Josep M. de Sagarra. D’altra banda, si projectem la mirada més enllà de la frontera narrativa, el poeta Joan Margarit, per donar-ne un exemple ben clar, i recent, ha convertit la ciutat en un escenari molt habitual de les seves poesies.     

 

          David Clusellas i Codina és un periodista d’Avinyó —el del Bages, no el de França— que fa uns quants anys que viu i treballa a Perpinyà. El llibre que presento, Lire Barcelone. Promenade littéraire dans la capitale catalane, un assaig magnífic, té la gosadia de tornar a posar damunt la taula aquesta qüestió i la lucidesa d’analitzar-la en profunditat i sense prejudicis. Perquè Clusellas no tan sols analitza per menut dues obres d’expressió catalana (A la ciutat en obres, de Mercè Ibarz, i L’altra, de Marta Rojals), sinó també dues altres d’expressió castellana (El secreto de la modelo extraviada, d’Eduardo Mendoza, i Hoy he conocido a alguien, de Milena Busquets) i, encara, dues més d’expressió francesa (Rue des Voleurs, de Mathias Énard, i Barcelona!, de Grégoire Polet). Cal, doncs, d’entrada, subratllar l’ambició i l’originalitat del seu projecte, que abraça tres llengües i sis obres que se centren en el període que va de 2002 a 2015.

          “La Barcelona descrita per la majoria d’autors d’aquesta antologia —tradueixo, a partir d’ara, de l’original francès— és una ciutat en crisi, una metròpolis del sud d’Europa que mira de retrobar punts d’ancoratge per no enfonsar-se en el marasme total”. L’originalitat de l’assaig de Clusellas és que parteix del concepte de modernitat, que des de mitjan segle XIX, però, sobretot, al llarg del segle XX, ha esdevingut una mena de marca pròpia de la ciutat, si no una obsessió inajornable: “La modernitat de Barcelona és una constant que es reflecteix en la creació literària des de la revolució industrial i tot al llarg del segle XX. Sembla que formi part de l’ADN de la ciutat. A més, el desig de modernitat de Barcelona sempre ha estat lligat a un sentiment de progrés social”. Desenganyem-nos: en aquesta idea de la modernitat, la literatura hi fa un paper més aviat escarransit, feblement testimonial, assegura l’autor. Barcelona sembla imbuïda d’una permanent vocació per agradar. Moderna, sí, però sempre comercial: aquests dos adjectius, afirma Clusellas —que no s’està de criticar l’aparador de la capital— són sinònims.

 

El llibre és molt útil perquè, abans d’endinsar-se en les sis obres apuntades, l’autor ens proporciona informació valuosa sobre la vitalitat i la vigència literàries de la nostra capital, i esbossa la curiosa visió que n’han donat alguns il·lustres visitants literaris, per a la majoria dels quals la Gran Encisera és una ciutat exòtica i pintoresca, més aviat oriental, lliurada a la joie de vivre i al vici, mena de representació sinecdòquica (prendre el tot per una part) del cèlebre Barri Xino,incontournable —per fer servir l’adjectiu francès— si un vol conèixer l’encant del sud europeu d’aquesta riba de la Mediterrània. El llibre no passa per alt Nada, la cèlebre novel·la de Carmen Laforet, ni, per descomptat, La Marge, d’André Pieyre de Mandiargues, que va merèixer el premi Goncourt de l’any 1967. La Barcelona d’aquestes dues obres —ja no diguem la de Jean Genet— és una ciutat grisa, que té molt poc a veure amb la que protagonitza les novel·les dels quinze primers anys del 2000 —una urbs que comença a tenir molt lluny l’esplendor del 92—. És una Barcelona, aquesta darrera, presa per la gentrificació i animada pels moviments dels indignats i de l’independentisme. També hi ha sengles esments a la Roig d’El temps de les cireres i al Moix d’El dia que va morir Marilyn, la Barcelona dels setanta.

Abans d’abordar el nucli del llibre —l’anàlisi de les sis obres—, Clusellas es refereix a textos significatius sobre la modernitat (Poe, sobre Londres; Baudelaire, sobre París; Simmel, sobre Berlín). Fet això, i després d’exemplificar l’emmirallament de la capital catalana respecte a París, la gran capital cultural mundial del XIX i d’una part del XX (abans de l’hegemonia novaiorquesa), l’autor comença analitzant els textos d’Ibarz, que “es fan ressò dels moviments soterrats que tenen lloc a la capital catalana força abans que no siguin detectats en la superfície”. De la novel·la de Mathias Énard en destaca, entre altres virtuts, la capacitat per revelar un moment històric molt determinat, convuls, que és un element que pot agermanar-la amb la de Marta Rojals. Totes dues revelen “la inestabilitat i la fragilitat de la societat contemporània”, però la de l’escriptora catalana es mostra més punyent en la qüestió —central, com hem vist, per a aquest assaig— de la modernitat convencional. Clusellas qualifica la novel·la de Rojals d’avantguardista(molt abans, també havia atribuït aquest qualificatiu a la de Laforet, sens dubte per oposar-lo a la mera etiqueta realista psicològica), el millor exemple novel·lesc de “la crisi que ha viscut Espanya al començament dels dos mil, una crisi que ha modificat profundament els paradigmes per a una gran part de la població”.Barcelona!, de Grégoire Polet, aprofundeix també en aquestes qüestions, servint-se sovint de la ironia. Un element —aquest de la ironia—  que, com és sabut, és propi de la majoria de novel·les d’Eduardo Mendoza (i, en particular, de la que centra el comentari de Clusellas, que en francès es va traduir com Les Égarements de mademoiselle Baxter). Clusellas, entre altres qüestions, en remarca l’ús de l’esperpent. Pel que fa a l’obra de Polet, l’autor de l’assaig es permet de puntualitzar algunes percepcions sobre l’ús dels termes nacionalismei/o catalanisme. Aquí, podem considerar el catalanisme una forma particular de nacionalisme que, tanmateix, té poc a veure amb la idea que des de la nació veïna se sol tenir d’aquest concepte (només cal sentir o llegir l’excessiu Manuel Valls, que molt sovint condemna allò que sembla formar part de la seva pròpia convicció política i ideològica —i això és una opinió meva, no pas de Clusellas). Si el llibre de Milena Busquets es diferencia dels altres cinc és perquè es tracta d’una novel·lade classe (una història sobre la burgesia de la part alta de la ciutat). Passa a Barcelona (i a Londres i a Nova York), certament, però podria haver passat en qualsevol altra ciutat occidental.

 

Acabo amb l’expressió d’una consternació: ¿què ho fa que un assaig tan suggeridor com aquest s’hagi publicat en francès i no en català i castellà? Potser sí que, com suggereix Clusellas, en la idea de modernitat de Barcelona la literatura ha estat un element més aviat tènue, sense gaire distinció. En això, sens dubte, ens diferenciem (quin greu, que sigui així!) de metròpolis plenes com París, Londres o Nova York.   

******

 

      ... Appel aux artistes !!!

 

Artfabetic lance un appel aux artistes plasticiens actifs en France et dans l’ensemble de la francophonie

 

L’Institut Français des Arts et Artfabetic appellent les artistes plasticiens à se manifester afin d’être référencés dans les prochains volumes de son édition papier.

• Edité par Concordia Patrimoine et Culture, le premier volume d’Artfabetic, dictionnaire biographique des artistes plasticiens de France (qui s’ouvre aujourd’hui à la francophonie) présente une sélection de plus de 3000 artistes. Des grandes figures de l’art de la seconde moitié du XXe siècle y côtoient les représentants des tendances actuelles ainsi que de nombreux peintres, sculpteurs, graveurs, céramistes ou encore dessinateurs actifs en France et en francophonie.

La rédaction et la publication des notices sont entièrement gratuites

 

• Les artistes plasticiens qui souhaitent figurer dans les prochains volumes du Dictionnaire peuvent dès à présent compléter le questionnaire sur le site www.artfabetic.org. Il leur suffit d’aller sur l’onglet « questionnaire » et de répondre de manière précise aux questions posées afin de faciliter la rédaction de leur notice biographique. Une notice provisoire leur sera envoyée pour validation avant publication.

 

https://artfabeticdays.org/

Julien Dumas <julien.dumas28@gmail.com>

Partager cet article
Repost0
29 mars 2021 1 29 /03 /mars /2021 09:37
Véran rit de la prononciation et du lapsus d'Aliot...
Véran rit de la prononciation et du lapsus d'Aliot...

Véran rit de la prononciation et du lapsus d'Aliot...

ALIOT vous fait rire..?  Fister, lapsus...etc...

 

Le vaccin FISTER

 Olivier Véran a écouté de nombreuses personnalités politiques évoquer la vaccination, jusqu'à entendre une prise de parole pour le moins inattendue du maire de Perpignan. "Et enfin lequel des vaccins fait le plus mal quand on vous l'injecte ?" a interrogé Yann Barthès, avant de lancer un court extrait d'une interview de Louis Aliot sur France Info. "Monsieur vaccin disait" débute l'élu en parlant d'Olivier Véran face caméra, "qu'il n'avait aucun élément, sur les études faites sur le fameux vaccin "Fister". Une mauvaise prononciation du vaccin Pfizer et un lapsus allégrement moqué par Yann Barthès.

"Alors le vaccin 'fister' aurait une aiguille beaucoup plus grosse que les autres vaccins... beaucoup, beaucoup..." s'est amusé Yann Barthès en montrant son poing. Une blague gênante qui a fait beaucoup rir

 

**Le lapsus :

 lequel des vaccins fait le plus mal quand on vous l'injecte ?" a interrogé Yann Barthès, avant de lancer un court extrait d'une interview de Louis Aliot sur France Info."Monsieur vaccin disait" débute l'élu en parlant d'Olivier Véran face caméra, "qu'il n'avait aucun élément, sur les études faites sur le fameux vaccin "Fister". Une mauvaise prononciation du vaccin Pfizer et un lapsus allégrement moqué par Yann Barthès.

 

Le gros fou rire d'Olivier Véran

"Alors le vaccin 'fister' aurait une aiguille beaucoup plus grosse que les autres vaccins... beaucoup, beaucoup..." s'est amusé Yann Barthès en montrant son poing. Une blague gênante qui a fait beaucoup rire Olivier Véran. Incapable de se contenir, le ministre de la Santé s'est tourné de côté afin de se cacher pour rigoler, les larmes aux yeux, visiblement embarrassé par un tel lapsus. Reprenant rapidement son calme, il a adressé un message aux jeunes, promettant que le gouvernement allait continuer de les accompagner au mieux.

Crédits photos : Capture TMC

 

*sur Twitter : 

-Pardon mais cette séquence sur le vaccin « fister » et le fou rire d’Olivier Véran m’ont fait marrer #Quotidien  

 

-Quel vaccin fait le plus mal ? Fou rire d'Olivier Véran quand Louis Aliot critique le vaccin "Fister" 

  (et son aiguille beaucoup plus grosse) #Quotidien

9:43 PM · 24 mars 2021·Twitter for Android

 

- Qui a dit : "Cette année à Pâques, on aura que nos œufs pour pleurer"..

Partager cet article
Repost0
27 mars 2021 6 27 /03 /mars /2021 10:02
X. Niel - Expos au Mume et Fondation Casas : Campañà, PORTBOU_1939
X. Niel - Expos au Mume et Fondation Casas : Campañà, PORTBOU_1939
X. Niel - Expos au Mume et Fondation Casas : Campañà, PORTBOU_1939

X. Niel - Expos au Mume et Fondation Casas : Campañà, PORTBOU_1939

MUME : Memorial de l'Exil - La Jonquera

 

L'exposició Sota la llum del mar es va poder veure en un format més extens a la Fundació Vila Casas (Palau Solterra, Torroella de Montgrí) aquest estiu i tardor de 2020.

La mostra Sota la llum del mar de la fotògrafa catalana Espe Pons (Barcelona, 1973) és un assaig fotogràfic que pretén dignificar totes les víctimes del franquisme de l’Espanya de la Guerra Civil i la postguerra. El projecte es basa en la història del germà petit de l’avi de la fotògrafa, Tomàs Pons Albesa, que va ser afusellat al Camp de la Bota de Barcelona l’any 1941 amb 31 anys.

Per tal de poder resseguir aquesta història, l’autora ha transitat els indrets que el seu familiar va recórrer durant els últims moments de vida i ha recopilat informació de l’època relacionada amb el cas amb l'objectiu de reconstruir una història, fins ara, fragmentada.

Mitjançant aquesta proposta expositiva que combina fotografia contemporània amb testimonis documentals de l’època, Espe Pons construeix un nou relat que evoca un passat que se’ns fa present a través d’un paisatge carregat de llums i ombres.

Més informació:

Web d'Espe Pons

Expo Sota la llum del mar a la Fundació Vila Casas

Vídeo Sota la llum del mar (Fundació Vila Casas)

Properes activitats temporals del MUME (abril - octubre 2021):


Fins al 4 d'abril
Exposició Über alles, d'Àngel Jové

Del 10 d'abril fins al 26 de setembre de 2021
Exposició Antoni Campañà. L'Endemà de la Retirada: Portbou 1939


Exposició: Antoni Campañà. L’endemà de la retirada: Portbou, 1939

Títol:

Exposició: Antoni Campañà. L’endemà de la retirada: Portbou, 1939

Dis, 10. abril 2021 - Diu, 26. Setembre 2021

 

Exposició Temporal Futura

Exposició Antoni Campañà. L’endemà de la retirada: Portbou, 1939 

Del 10 d'abril al 26 de setembre de 2021.

Inauguració: Dissabte, 10 d'abril de 2021.


Activitats

Diumenge, 4 d'abril
Rutes de l'exili. Un dia per a la memòria. MUME i Agullana 

Dissabte, 10 d'abril
Inauguració de l’exposició:
Antoni Campañà. L’endemà de la retirada: Portbou, 1939

Dimarts, 20 d'abril (a Barcelona, a la Fàbrica Lehman)
Presentació del llibre: L’endemà de la retirada. Antoni Campañà. Portbou, 1939: autoretrat de l'absència


Diumenge, 25 d'abril
Jornada de portes obertes i visita guiada gratuïta

Dissabte, 17 d'abril
DIA INTERNACIONAL DE L'ART 2021. Ruta a peu Banyuls-Portbou 2020

Diumenge, 2 de maig
Rutes de l'exili. Un dia per a la memòria. La Vajol

Divendres, 14 de maig 
Conferència: Quantes històries hi caben en la història? amb Espe Pons

Dissabte, 21 de maig
Presentació del llibre: L’endemà de la retirada. Antoni Campañà. Portbou, 1939: autoretrat de l'absència

Diumenge, 30 de maig
Jornada de portes obertes i visita guiada gratuïta

Dissabte, 5 de juny 
Xerrada-debat: Aidez les réfugiés! Josep Maria Trias i Peitx i Philippe Gaussot, dos homes d'acció entre catòlics i quàquers, a càrrec de Carme Caballer i Felip Solé

Dissabte, 12 de juny
Taula rodona: La fotografia de guerra és una bomba

Diumenge, 12 de juny
Rutes de l'exili. Un dia per a la memòria. Portbou

Juny 2021
V Edició del Premi Internacional Memorial Walter Benjamin 2021-22


Diumenge, 27 de juny
Jornada de portes obertes i visita guiada gratuïta

Diumenge, 18 de juliol
Rutes de l'exili. Un dia per a la memòria. MUME i Búnquers de 1943

Diumenge, 25 de juliol
Jornada de portes obertes i visita guiada gratuïta

Diumenge, 15 d'agost
Rutes de l'exili. Un dia per a la memòria. Agullana i La Vajol

Diumenge, 29 d'agost
Jornada de portes obertes i visita guiada gratuïta

Diumenge, 12 de setembre
Rutes de l'exili. Un dia per a la memòria. Cotlliure

Diumenge, 26 de setembre
Jornada de portes obertes i visita guiada gratuïta

Diumenge, 10 d'octubre
Rutes de l'exili. Un dia per a la memòria. Coll de Lli

Diumenge, 31 d'octubre
Jornada de portes obertes i visita guiada gratuïta

Tout est faux dans ce « dossier spécial » sur l’investissement miracle de Xavier Niel

Un site peu scrupuleux usurpe les noms du « Monde » et du milliardaire pour vanter les mérites d’une cryptomonnaie douteuse.

 

Vous adorerez ce « raccourci vers la richesse », dévoilé dans un « dossier spécial » signé Le Monde. C’est en tout cas ce que vous promet le site Weeklycal, qui fait la promotion de cet « investissement de Xavier Niel » qui permettrait de faire fortune facilement. Attention, arnaque.

Tout part d’un lien douteux comme on peut parfois en voir dans des encarts publicitaires sur des sites Internet. « La France en deuil, tout le pays est sous le choc », lit-on ainsi dans le message visible parmi d’autres annonces en marge du site Actu.fr (contacté, ce dernier n’a pas réagi avant publication de notre article). Le lien sponsorisé est illustré par une photo de Xaviel Niel, le dirigeant de Free (par ailleurs actionnaire du Monde à titre individuel).

Avant de cliquer sur ce lien, on pourrait croire avoir affaire à une nouvelle alarmante, pour ne pas dire funeste, sur le fondateur de Free. Un simple clic sur l’article nous dirige en réalité sur une page d’un site dénommé Weeklycal. Ce dernier usurpe l’identité duMonde en reprenant son logo en en-tête et prétend dévoiler dans un dossier spécial « l’investissement de Xavier Niel que les grandes banques tentent de dissimuler ».

A en croire cet article, le milliardaire aurait dévoilé dans un entretien à l’émission « Quotidien » une astuce pour faire fortune facilement :

« Ce qui m’a fait réussir, c’est de profiter des nouvelles opportunités rapidement et sans hésiter. Et maintenant, le principal gagne-monnaie, c’est le nouveau programme cryptomonnaie appelé Bitcoin Evolution. De toute ma vie, c’est la plus grande opportunité que j’ai jamais vue pour se faire une petite fortune rapidement. J’invite tout le monde à s’informer avant que les banques fassent pression pour l’interdire. »

A en croire le site, Yann Barthès est resté pantois quand « Xavier Niel a sorti son téléphone pour montrer aux téléspectateurs combien il gagnait grâce à ce nouveau programme rémunérateur déjà bien connu dans le monde de la finance ».

En réalité, presque tout est faux dans cette publication. D’abord, elle utilise abusivement le logo et le nom du Monde. En réalité, rien ne permet d’identifier les personnes derrière le site Weeklycal, puisque le site n’a aucune page de présentation ou de contact et qu’aucune information sur son créateur n’est visible.

Par ailleurs, les supposés propos de Xavier Niel dans « Quotidien » reproduits dans l’article sont purement fictifs. Le dernier passage du milliardaire dans l’émission remonte à décembre 2018, au moment de la présentation de la dernière box de Free. A aucun moment le chef d’entreprise n’y a évoqué « Bitcoin Evolution », des astuces pour faire fortune, ni même sorti son téléphone portable.

Autres signes de la tromperie : les prétendus messages censés attester de la qualité des investissements par « Bitcoin Evolution »utilisent des photographies trouvées ailleurs sur Internet. Le portrait de « Thierry Michel », présenté comme un Lyonnais qui aurait réalisé « 9 200 euros de bénéfice après seulement un mois d’utilisation », est en réalité utilisé depuis des années sur d’autres sites anglais ou russes, notamment pour vanter des produits qui décupleraient les performances sexuelles.

De même, les messages qui ont l’apparence de commentaires émanant d’utilisateurs de Facebook en bas de page n’ont en réalité jamais été publiés sur le réseau social. 

Par Adrien Sénécat

Publié le 24 février 2020 à 11h19 - Mis à jour le 24 février 2020 à 18h28 

Partager cet article
Repost0
26 mars 2021 5 26 /03 /mars /2021 08:30
Le directeur du groupe La Dépêche/L'Indépendant...répond aux accusations de viol sur mineur
Le directeur du groupe La Dépêche/L'Indépendant...répond aux accusations de viol sur mineur
Publié le  , mis à jour 
 

l'essentielLe 25 février 2021, Jean-Michel Baylet a été entendu en audition libre par la brigade des mœurs dans le cadre d’une enquête pour « viols et attouchements sexuels sur mineur ». Des faits qui se seraient déroulés il y a 41 ans. Alors que la plaignante, Nathalie Collin, fille de l’ex-élu du Tarn-et-Garonne Yvon Collin, s’est longuement exprimée dans plusieurs médias, Jean-Michel Baylet prend la parole pour la première fois.

Voilà un mois que vous avez été auditionné par les enquêteurs, pourquoi ne vous êtes-vous pas exprimé plus tôt ?

close
volume_off
 

J’ai été abasourdi et profondément choqué par cette histoire et sa mise en scène médiatique. Dans ma vie politique j’ai mené beaucoup de combats, et je sais, hélas, que tous les coups sont permis. Mais je n’aurais jamais cru que l’on puisse à ce point calomnier. Le coup est d’autant plus douloureux que j’ai longtemps considéré ces gens comme mes amis. J’ai donc eu besoin de temps, pour encaisser le choc, essayer de comprendre et enfin parler.

Continuez-vous de nier les accusations proférées contre vous ?

Aujourd’hui comme il y a un mois, je conteste solennellement et avec la plus grande fermeté les faits odieux que l’on me prête.

La plaignante ne pouvait ignorer que les faits supposés, vieux de près d’un demi-siècle, ne donneraient lieu à aucune poursuite judiciaire. Pourquoi selon vous a-t-elle déposé plainte maintenant ?

D’abord, il importe de rappeler que ce n’est pas elle qui a initié cette procédure, mais son père. C’est lui qui a écrit au Procureur de la République de Paris, ce n’est pas anodin. Je ne souhaite pas accabler davantage sa fille, qui pour moi, a été instrumentalisée. L’objectif est clair : à travers elle, cet homme veut me détruire, et l’entreprise de destruction commence par tenter de compromettre ma participation aux prochaines échéances électorales.

Il s’agirait donc, selon vous, d’une vengeance politique ?

Yvon Collin a été condamné en octobre 2019 pour « trafic d’influence ». Pour une raison qui m’échappe totalement, il est persuadé que je suis à l’origine de la saisine de la justice, alors qu’il ne peut s’en prendre qu’à lui-même. La justice a fait son travail, mais il cherche un coupable. Je savais qu’il voulait m’atteindre par tous les moyens, il n’en a jamais fait mystère, mais je n’imaginais pas qu’il emploierait les plus indignes.

Dans son témoignage, la plaignante livre des détails sur des voyages, des lieux, des cadeaux, de nombreux moments passés ensemble. Comment expliquez-vous cette précision ?

Ses parents étaient mes amis et je considérais même son père, qui fût mon directeur de cabinet de 1985 à 1988, comme un « frère » à l’époque. Donc nous avons partagé des moments de convivialité, chez moi, chez eux, en vacances. C’est cette proximité amicale, familiale pourrais-je dire, que l’on tente de réinterpréter et de déformer aujourd’hui pour me salir. Je suis sidéré qu’un geste banal comme un cadeau que l’on fait à ses amis ou aux enfants de ses amis puisse ainsi devenir un élément à charge !

Dans son interview à Médiapart, Nathalie Collin dit « avoir cru à une histoire d’amour » avec vous. Que répondez-vous ?

C’est totalement grotesque ! C’était une enfant à cette époque-là et j’étais en couple avec quelqu’un. Cette personne a d’ailleurs été entendue par les enquêteurs et a été, elle aussi, indignée par de tels mensonges.

On vous sent affecté…

Je le suis, car au-delà de moi, c’est ma famille que l’on veut détruire. On parle du début des années 80. Je rappelle que ma fille, Victoria, est née en 1981 ; mon premier fils, Jean-Nicolas, en 1984 ; et mon second fils, Jean-Benoît, en 1987. Imaginez un peu l’impact que cela a pu avoir sur eux… C’est ignoble. La volonté de me nuire est totale, et qu’importent les dégâts collatéraux.

Maintenant que vous avez été entendu par les enquêteurs, y aura-t-il des suites judiciaires ?

À l’issue de mon audition du 25 février, les enquêteurs m’ont signifié que compte tenu de l’absence d’éléments dans ce dossier et de la prescription des faits, il n’y avait aucune procédure judiciaire, ni mise en examen.

Partager cet article
Repost0
25 mars 2021 4 25 /03 /mars /2021 09:16
JMB, le directeur du groupe de presse La Dépêche, Midi Libre, l'Indépendant...

JMB, le directeur du groupe de presse La Dépêche, Midi Libre, l'Indépendant...

L’ancien ministre Jean-Michel Baylet visé par une plainte pour viols sur mineur

 

* Site LA CLAU (seul média du 66 a avoir publié cette info)

Le propriétaire de L’Indépendant conteste des accusations de viol sur mineur

Jean-Michel Baylet a été entendu par la justice le 25 février

Mardi 2 mars 2021. 09:41h

Jean-Michel Baylet, propriétaire du groupe le Dépêche et notamment du quotidien L’Indépendant, a été entendu par la justice dans le cadre d’une enquête pour “viol et agression sexuelle sur mineur".

Jean-Michel Baylet, PDG du groupe La Dépêche, qui détient notamment les journaux Midi Libre et L’Indépendant en intégralité depuis novembre 2020, conteste les accusations qui le visent, au sujet d’une affaire de viol remontant à 1980. L’intéressé a été entendu par la police en audition libre jeudi 25 février,  dans le cadre d’une enquête ouverte par le parquet de Paris, le 9 juin 2020, pour "viol et agression sexuelle sur mineur", mais cette information n’a été révélée sur ce lundi 1er mars.

 

Revue de presse :

* VIOLENCES SEXUELLES ENQUÊTE

«Cela devenait étouffant. Je pense que je l’ai toujours eu dans un petit coin de ma tête depuis toutes ces années. Et un jour, c’est une évidence, il faut que ça sorte. » Nathalie Collin, 52 ans, a accepté de revenir auprès de Mediapart sur la plainte qu’elle a déposée contre l’ancien ministre Jean-Michel Baylet. Une nouvelle étape dans ce qu’elle considère être un « processus de libération » pour enfin admettre « qu’elle est une victime ». ...(C) médiapart

L’ancien ministre Jean-Michel Baylet entendu sur des ...

https://www.sudouest.fr/justice/l-ancien-ministre-jean-michel-baylet...

Le patron de la Dépêche du Midi a été entendu après des accusations de viols et d’agressions sexuelles sur mineur L'ancien ministre PRG Jean-Michel Baylet a été auditionné jeudi par la ...

 

-Tarn-et-Garonne. Jean-Michel Baylet entendu sur des ...

https://actu.fr/occitanie/valence_82186/tarn-et-garonne-jean-michel...

Le patron du groupe La Dépêche du Midi et maire de Valence d'Agen (Tarn-et-Garonne), Jean-MichelBaylet, est soupçonné de viols sur mineurs. Des faits qu'il conteste. Jean-Michel Baylet est visé...

 

-Accusé de viol, Jean-Michel Baylet a été entendu par la ...

https://www.lepoint.fr/justice/accuse-de-viol-jean-michel-baylet-a-ete...

01/03/2021 · Le patron de la Dépêche du Midi, entendu en audition libre, « a […] apporté toutes les précisions nécessaires » sur ces faits « qui se seraient déroulés il y a 41 ans », a réagi son avocat...

 

-Victime présumée de viols par Jean-Michel Baylet, elle ...

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/la-victime...

L’ancien ministre Jean-Michel Baylet, 74 ans, actuel maire PRG de Valence-d'Agen et patron du journal La Dépêche du Midi est visé par une plainte pour viols et agressions sexuelles sur mineur de...

Le propriétaire de L’Indépendant conteste des accusations ...

https://www.la-clau.net/info/14559/le-proprietaire-de-lindependant...

Jean-Michel Baylet, PDG du groupe La Dépêche, qui détient notamment les journaux Midi Libre et L’Indépendant en intégralité depuis novembre 2020, conteste les accusations qui le visent, au sujet d’une affaire de viol remontant à 1980.

 

-L'ancien ministre Jean-Michel Baylet visé par une enquête ...

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/l-ancien-ministre...

Jean-Michel Baylet est l'actuel président du groupe de presse La Dépêche du Midi. Maire de Valence-d'Agen dans le Tarn-et-Garonne, il a également une longue carrière politique derrière lui.

 

-Groupe La Dépêche/Midi Libre: L’affairiste Baylet ...

sentinellecitoyenne.fr/actualites/groupe-la-depeche-midi-libre-laffairiste-baylet...

Monsieur BAYLET a une vie politique bien chargée. Il a débuté sa carrière dans le journalisme jusqu’à devenir directeur général de « La Dépêche du Midi » en 1975. Il est co-fondatteur du Mouvement des radicaux de gauche (devenu PRG) en 1973 et en est président de 1983 à …

-Ouverture par la justice d'une enquête pour viol et ...

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/ouverture-par-la-justice-d-une...

Le parquet de Paris confirme, ce lundi 1er mars à France 3 Occitanie, qu'une enquête est en cours depuis le 9 juin 2020 des chefs de viol et d'agression sexuelle sur mineur de 15 ans visant l'ancien ministre Jean-Michel Baylet.

Les investigations ont été confiées à la Brigade de protection des mineurs. Le patron du groupe de presse La Dépêche du Midi a ainsi été entendu jeudi 25 février à Paris.

Une audition libre au cours de laquelle l'élu du Tarn-et-Garonne "a formellement contesté ces allégations mensongères et apporté toutes les précisions nécessaires" sur des faits "qui se seraient déroulés il y a 41 ans" a réagi son avocat Jean-Yves Dupeux, dans un communiqué envoyé à l'Agence France Presse. 

Plus d'informations à venir dans la journée du mardi 2 mars.    Sylvain Duchampt

 

-Jean-Michel Baylet entendu pour des accusations de viols ...

https://www.liberation.fr/societe/police-justice/jean-michel-baylet...

Jean-Michel Baylet entendu pour des accusations de viols sur mineur qu’il conteste Violences sexuelles: maintenant on agit dossier L’ancien ministre et actuel patron de «la Dépêche du Midi» est...

Partager cet article
Repost0
24 mars 2021 3 24 /03 /mars /2021 10:19
photos JPB - Brochure sur Maillol et Dina Vierny (chez l'auteur - 8 euros - 06 31 9 09 32 -
photos JPB - Brochure sur Maillol et Dina Vierny (chez l'auteur - 8 euros - 06 31 9 09 32 -
photos JPB - Brochure sur Maillol et Dina Vierny (chez l'auteur - 8 euros - 06 31 9 09 32 -

photos JPB - Brochure sur Maillol et Dina Vierny (chez l'auteur - 8 euros - 06 31 9 09 32 -

Maillol, de l'atelier de la maison rose de Banyuls à la métairie, 

où se trouve le tombeau de l'artiste (le sculpteur; d'abord enterré -et occulté- au cimetière de la ville, est transféré sous la statue Pensée, en 1961) et le musée qui lui est consacré.

 

Au sous-sol, la cuisine en schistes est ornée d'ustensiles et d'objets faïencés, ainsi que de pilon, marmites en fonte et en terre, verres émaillés…

On remarque une tapisserie grand format représentant deux femmes très belles qui se promènent et on croit deviner les visages cachés des amants..?

 

Les bronzes sont nombreux :

 Torse sur le dauphin (1910), Phryne, même année, un grand bronze intitulé "Torse du printemps" (1911), le Torse de l'été (idem), Torse "Action enchaînée", de profil, sans bras, daté de 1905, en écho au monument à la mémoire d'Auguste Banqui (Jardin des Tuileries, haut de 2,15 m); une copie et placé depuis 2020 sur la promenade de la plage de Banyuls.

Oeuvre de format réduit, comme le Monument à Cézanne (1912/25, présent aux Tuileries).

 

Ces "essais", ces "brouillons" d'une grande beauté sont entourés de terres fuites, tel le Torse, sans tête ni pieds de 1910. Notons aussi la gracieuse Nymphe assise de 1900…

 

De nombreuses photos de l'époque montrent un Maillol bucolique, heureux dans le paysage de la vallée de la Rome. Ainsi avec le calot noir, la longue barbe de l'artiste au visa fin et au nez allongé, en chemise blanche, dans un pantalon de flanelle…

 

La photo avec Matisse a été prise dans le jardin de la maison-atelier de confection de papier, de la maison de Marly-le-Roy, propriété aujourd'hui du chanteur Hugues Aufray…

 

A l'extérieur, la beauté de la nature méditerranéenne est magnifiée par les cyprès anciens et majestueux qui forment un quadrilatère protecteur autour de la robe silencieuse. Ces arbres d'une verticalité spirituelle dessinent une architecture  protectrice, face aux vents et aux foules bruyantes. 

Est mis en valeur ici la solitude d'un modeste cimetière personnel…

 

En fin d'après-midi, il faut être sensible aux rayons de lumière, filtrés par la carrure vête des géants longilignes. 

Seule, une faille dans l'armure d'un arbre, perturbe un peu la fraîcheur du lieu, apte à la méditation et à une pensée intime pour l'ermite éternel de la métairie…

 

JPB

 

(autres textes sur Maillol dans le livre CatalognArts et dans la brochure consacrée à Dina Vierny : Une grande dame au pays de Maillol (2000, Perpignan, assoc. Frontières,entretien avec D.Vierny, JP. Bonnel et André Roger)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens