Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2019 1 30 /09 /septembre /2019 13:58
Livre de Danièle Roth -

Livre de Danièle Roth -

Sortir de l'exil ? Des frontières, rencontres de Cerbère
Sortir de l'exil ? Des frontières, rencontres de Cerbère
Sortir de l'exil ? Des frontières, rencontres de Cerbère

Sortir de l'exil ? Des frontières, rencontres de Cerbère

 Exil et Retirada - Images de l'exil au Bervédère de Cerbère -
 Exil et Retirada - Images de l'exil au Bervédère de Cerbère -

Exil et Retirada - Images de l'exil au Bervédère de Cerbère -

 

À travers la frontière

L’exil en marche : Cerbère, Port-Bou, Banyuls

 

Une exposition et un livret de Pierre-Julien BRUNET (textes) et David TATIN (photographies)

 

Entre 1939 et 1944, des milliers de personnes ont emprunté les routes et sentiers du Levant pyrénéen pour se réfugier par-delà leur pays. 

Exode massif hors d’Espagne (la Retirada causée par la victoire du camp franquiste) ou innombrables fuites clandestines hors de France (juifs et résistants menacés par l’occupant allemand et le gouvernement de Vichy).

Les auteurs ont marché durant trois jours dans les paysages sublimes de l’extrême est des Albères pour essayer de réduire la distance entre nature et culture, passé et présent, espace et temps. Pour essayer de ne pas trahir les réfugiés déjà passés et de ne pas oublier les prochains...

Nous serions très heureux de vous rencontrer lors du vernissage le 3 octobre 2019 à 19h au Belvédère du Rayon-Vert (Cerbère) dans le cadre des Rencontres cinématographiques de Cerbère Portbou (http://www.rencontrescerbere.org/).

 

Nous restons également à votre disposition pour envisager ensemble des modalités d'exposition de ce travail à la suite des Rencontres.

Contact :

David Tatin

Photographe

+33 (0)6.70.58.68.57.

www.davidtatin.com 

 

Le programme complet de la 15e édition des Rencontres Cinématographiques de Cerbère-Portbou, en cliquant sur le lien suivant :

http://www.rencontrescerbere.org/web/wp-content/uploads/PROGRAMME-cerbere_2019.pdf

 

David Samblanet pour

la galerie PHOTOEIL

https://photoeil-sud.fr/

+33(0) 06 83 92 37 47

Sur les réseaux sociaux :

Facebook

Instagram

Twitter

 Conférence de Claude RAZOULS,

 

le samedi 5 octobre, salle Novelty, à Banyuls, à partir de 17 heures

 

 Claude Razouls, Docteur ès Sciences, ancien Maître de Conférences, 

Université Sorbonne (ex P.et M.Curie) Paris -

 

  Spécialité scientifique: Océanographie biologique

 

  Capitaine de Frégate (H)- Branche "recherche 

scientifique"

 

Dernières publications :

 

"Diversity and geographic distribution of Marine Planktonic Copepods" 

(voir le site "Copepodes Banyuls-sur-mer)"

"Histoire électorale de banyuls sur mer, de 1945 à 2017"(voir le site: 

 

http://banyulselections.canalblog.com)

 

** le même jour, de 15h à 16h30, présentation des livres du lauréat 2019 (Prix W.Benjamin), Marc BERDET, par A.Roger et J.P.Bonnel, hall de la mairie de Banyuls.

entrée libre aux  2 événements.

 

Contact : 06 31 69 09 32

 

Òmnium Cultural Catalunya Nord 

a le plaisir de vous inviter à la présentation du livre de 

Robert et Agnès Vinas

 

Jaume Ier le Conquérant, le Livre des Faits

 Paru au Livre de Poche, dans la collection des Lettres Gothiques 

 

Mercredi 2 octobre 2019 à 18 h

Salle des Libertés – Rue Bartissol à Perpignan

 

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2019 1 30 /09 /septembre /2019 13:58
Livre de Danièle Roth -

Livre de Danièle Roth -

Sortir de l'exil ? Des frontières, rencontres de Cerbère
Sortir de l'exil ? Des frontières, rencontres de Cerbère
Sortir de l'exil ? Des frontières, rencontres de Cerbère

Sortir de l'exil ? Des frontières, rencontres de Cerbère

 Exil et Retirada - Images de l'exil au Bervédère de Cerbère -
 Exil et Retirada - Images de l'exil au Bervédère de Cerbère -

Exil et Retirada - Images de l'exil au Bervédère de Cerbère -

 

À travers la frontière

L’exil en marche : Cerbère, Port-Bou, Banyuls

 

Une exposition et un livret de Pierre-Julien BRUNET (textes) et David TATIN (photographies)

 

Entre 1939 et 1944, des milliers de personnes ont emprunté les routes et sentiers du Levant pyrénéen pour se réfugier par-delà leur pays. 

Exode massif hors d’Espagne (la Retirada causée par la victoire du camp franquiste) ou innombrables fuites clandestines hors de France (juifs et résistants menacés par l’occupant allemand et le gouvernement de Vichy).

Les auteurs ont marché durant trois jours dans les paysages sublimes de l’extrême est des Albères pour essayer de réduire la distance entre nature et culture, passé et présent, espace et temps. Pour essayer de ne pas trahir les réfugiés déjà passés et de ne pas oublier les prochains...

Nous serions très heureux de vous rencontrer lors du vernissage le 3 octobre 2019 à 19h au Belvédère du Rayon-Vert (Cerbère) dans le cadre des Rencontres cinématographiques de Cerbère Portbou (http://www.rencontrescerbere.org/).

 

Nous restons également à votre disposition pour envisager ensemble des modalités d'exposition de ce travail à la suite des Rencontres.

Contact :

David Tatin

Photographe

+33 (0)6.70.58.68.57.

www.davidtatin.com 

 

Le programme complet de la 15e édition des Rencontres Cinématographiques de Cerbère-Portbou, en cliquant sur le lien suivant :

http://www.rencontrescerbere.org/web/wp-content/uploads/PROGRAMME-cerbere_2019.pdf

 

David Samblanet pour

la galerie PHOTOEIL

https://photoeil-sud.fr/

+33(0) 06 83 92 37 47

Sur les réseaux sociaux :

Facebook

Instagram

Twitter

 Conférence de Claude RAZOULS,

 

le samedi 5 octobre, salle Novelty, à Banyuls, à partir de 17 heures

 

 Claude Razouls, Docteur ès Sciences, ancien Maître de Conférences, 

Université Sorbonne (ex P.et M.Curie) Paris -

 

  Spécialité scientifique: Océanographie biologique

 

  Capitaine de Frégate (H)- Branche "recherche 

scientifique"

 

Dernières publications :

 

"Diversity and geographic distribution of Marine Planktonic Copepods" 

(voir le site "Copepodes Banyuls-sur-mer)"

"Histoire électorale de banyuls sur mer, de 1945 à 2017"(voir le site: 

 

http://banyulselections.canalblog.com)

 

** le même jour, de 15h à 16h30, présentation des livres du lauréat 2019 (Prix W.Benjamin), Marc BERDET, par A.Roger et J.P.Bonnel, hall de la mairie de Banyuls.

entrée libre aux  2 événements.

 

Contact : 06 31 69 09 32

 

Òmnium Cultural Catalunya Nord 

a le plaisir de vous inviter à la présentation du livre de 

Robert et Agnès Vinas

 

Jaume Ier le Conquérant, le Livre des Faits

 Paru au Livre de Poche, dans la collection des Lettres Gothiques 

 

Mercredi 2 octobre 2019 à 18 h

Salle des Libertés – Rue Bartissol à Perpignan

 

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2019 5 27 /09 /septembre /2019 10:16
G.Dandin (C) L'Archipel - Culture à Alénya 66 - G.Groyer et Ludmila à Thuir - Cartel Trobada, Opoul (C) Angelets - Fête de la CNT -
G.Dandin (C) L'Archipel - Culture à Alénya 66 - G.Groyer et Ludmila à Thuir - Cartel Trobada, Opoul (C) Angelets - Fête de la CNT -
G.Dandin (C) L'Archipel - Culture à Alénya 66 - G.Groyer et Ludmila à Thuir - Cartel Trobada, Opoul (C) Angelets - Fête de la CNT -
G.Dandin (C) L'Archipel - Culture à Alénya 66 - G.Groyer et Ludmila à Thuir - Cartel Trobada, Opoul (C) Angelets - Fête de la CNT -
G.Dandin (C) L'Archipel - Culture à Alénya 66 - G.Groyer et Ludmila à Thuir - Cartel Trobada, Opoul (C) Angelets - Fête de la CNT -
G.Dandin (C) L'Archipel - Culture à Alénya 66 - G.Groyer et Ludmila à Thuir - Cartel Trobada, Opoul (C) Angelets - Fête de la CNT -

G.Dandin (C) L'Archipel - Culture à Alénya 66 - G.Groyer et Ludmila à Thuir - Cartel Trobada, Opoul (C) Angelets - Fête de la CNT -

Molière à Alenya : Les Femmes savantes, ce vendredi 27.

 

et :

Premier spectacle de la saison 19I20 de l'Archipel !

 

MOLIÈRE

GEORGE DANDIN ou le mari confondu

mis en scène par Jean-Pierre VINCENT

 
vendredi 27 septembre 20h30
le Grenat | 1h 50 sans entracte

tarif 12 à 30 €

Association Passatges

Walter Benjamin sans frontières : site

 

www.walterbenjaminsansfrontieres.fr

 

Université d'été - Passatges - Contact : Pilar Parcerisas

 

*SAMEDI 28 SEPTEMBRE  PORT-BOU 

 

LA FRONTIERE SAUVAGE - 80 ans de la Retirada 

-11 h30 : Anne Roche- Lauréate 2018 – Frontières de la mémoire – 2 lieux de mémoire : Village de Belchite et mémorial Rivesaltes.

- 15h-15h30 -  Madeleine Claus  - Docteur en littérature allemande – Allemands qui fuirent la France. (Fuite organisée par Varian Fry etc.)

 

*DIMANCHE 29 SEPTEMBRE  – PORT-BOU 

-11 h  - Présentation du  livre Walter Benjamin et Bertolt Brecht : Rencontre à Port-Bou de Maria Mailat traduit par Anna-Maria Corredor.

 dimanche 29, matin,  Maria Mailat – Anthropologue – Ecrivain – Professeur

 Ce que révèlent les photographes des passages de frontières de la Retirada. 

- 18h-19h30 – Manolo Laguillo – Photographe et spécialiste Walter Benjamin – La photographie et Walter Benjamin 

- 20h-21h – Inauguration de l’exposition – Paysages souhaités des artistes résidents de la fabrique de création – La Escocesa -  Salle des douanes de la gare internationale de Port-Bou.

 

La lettre de Cinémaginaire  n° 190 –  25 SEPTEMBRE 2019

Cinémaginaire réseau cinéma en Pyrénées Orientales / diffusion, éducation, festivals, création, formation

 

Pour donner un petit coup de pouce à Cinémaginaire, lire cette lettre et la faire suivre aux amis  !

Pour se désabonner de cette lettre, répondre "NON" à ce mail

 

>  Toutes les propositions de Cinémaginaire 

    > Découvrir toutes les actions de Cinémaginaire : <http://www.cinemaginaire.org> 

    > Télécharger le programme complet en cours de Cinémaginaire : <http://www.cinemaginaire.org/images/pdf/progA.pdf>

 

du 25 au 29 septembre Amphithéâtre DE L’OBSERVATOIRE OCÉANOLOGIQUE – 66 Banyuls sur Mer

> FESTIVAL VISAGES & IMAGES DE MÉDITERRANÉE <

Projections et réflexions sur la Méditerranée

FILMS / EVÈNEMENTS / INVITÉS / ATELIERS / CINÉ-CONCERT

Entrées libres / Places limitées

       > télécharger le programme complet  du festival : <http://www.cinemaginaire.org/images/pdf/prog_FVIM_2019.pdf>

--------------

Mardi 1er octobre 2019 à 20h00

Cinéma  Vautier  - 66 Elne  

> FILMS DE TOUJOURS, TOUJOURS AU CINÉMA <

LA VIE EST BELLE

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mercredi 2 octobre 2019 à 15h00 Cinéma  Foyer Rural – 66 St Paul de Fenouillet 

Mercredi 9 octobre 2019 à 15h00 Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer

LE CINÉ DES ENFANTS <

Film pour le Jeune Public, présentation + projection + jeux + goûter 

UN PETIT AIR DE FAMILLE

Film d’animation  (France 2019 – 43’)

Tarif : 3 euros pour tous

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 1er octobre 2019 à 18h30

Cinéma  Vautier  - 66 Elne  

> CINÉ ADOS <

LA VIE SCOLAIRE

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Samedi 5 octobre 2019 à 14h30 Cinéma Jaurès - 66  Argelès-sur-Mer

Dimanche 6 octobre 2019 à 15h30 Cinéma  Vautier - 66 Elne

> CONNAISSANCE DU MONDE <

CHINE

en présence du réalisateur

Tarif : 6, 50   euros pour tous

 

Dimanche 5 octobre 2019 à 11h

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur Mer  

> AVANT-PREMIÈRE <

DONNE MOI DES AILES

 

Mardi 8 octobre 2019 à 20h00

Théâtre des Aspres – 66 Thuir  

CINECAT <

Cinémaginaire présente un film catalan, version originale en langue catalane, sous-titré français

Cette séance de Mirem Català est organisée en partenariat avec OMNIUM CATALUNYA NORD

CATALUNYA UBER ALLES

Film de RAMON TERMENS (Catalogne 2011 - 1h38)  VOSTF

Tarif : 5 euros pour tous

 

Jeudi 10 octobre 2019 à 19h00

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer    

> LE CINE FORUM <

Présenté par  les  Amis de Cinémaginaire d’Argelès sur Mer - chaque premier jeudi du mois

Formule du Forum : Présentation + Film + Casse-croûte tiré du sac + Débat

JEANNE

Film de BRUNO DUMONT (France 2019 - 2h18)  

Tarif : 5   euros pour tous

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 11 octobre 2019 à 21h

Cinéma  Vautier  - 66 Elne  

> CINÉ CONCERT <

LE PREMIER MOUVEMENT DE L’IMMOBILE

Film de SEBASTIANO AYALA (Italie 2019 )  /   Musicien  RADEK KNOP

Tarif : 5 euros pour tous

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche 13 octobre 2019 à 11h

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur Mer  

> AVANT-PREMIÈRE <

SHAUN LE MOUTON 2

 

Cinémaginaire

réseau cinéma de proximité en Pyrénées Orientales

contact@cinemaginaire.org

<http://www.cinemaginaire.org> 

 

 

Opoul-Périllos : musique et poésie pour la liberté et la démocratie

 

Samedi 28 septembre, les Angelets de la Terra organisent la première Trobada per la Llibertat, en solidarité avec les prisonniers et exilés politiques catalans. Une déambulation amènera musiciens, poètes et public dans des lieux extraordinaires tels que le château de Salveterra, le genévrier millénaire, le trou de la Caune et le village abandonné de Périllos.

 

Venez découvrir un paysage lunaire et grandiose dans la commune la plus au Nord des Pays Catalans. Le rendez-vous est donné à 14h sur le parking du château d’Opoul où les Amics du Castell vous expliqueront l’histoire de cette fortification immense, construite au 13ème siècle par le grand roi catalan Jaume Primer el Conqueridor (Jacques 1er le Conquérant0,) pour défendre la Catalogne face au Royaume de France.

 

A 15h, des poètes clameront des vers sous le vieux genévrier, un arbre monumental de plus de 1200 ans. A 16h30, Muriel Perpigna chantera dans la le trou de la Caune, une grotte grandiose au milieu de la garrigue. À 18h30, visite de Périllos avec l’association Terre de Pierre qui se charge de restaurer et de redonner vie à ce petit village plein de charme.

Ceux qui ne souhaitent pas mettre les chaussures de marche toute l’après-midi pourront venir directement à 18h30 aux pieds de l’église de Périllos ou à la salle des fêtes d’Opoul, s’il fait mauvais temps.

 

Des poètes de Catalogne Sud et Nord monteront sur scène, pour des interventions courtes et dynamiques. Franck Sala (Llamp te Frigui), Joan Ortiz et Julio Leone (Ghetto Studio), sont quelques-uns des musiciens roussillonnais qui alterneront la soirée avec de la musique. Un chanteur, poète et conteur nord-catalan réputé dont les organisateurs ne veulent dévoiler l’identité sera parmi les convives.

 

Tous les poètes, les conteurs et les musiciens de Catalogne Nord sont invités à participer à cette scène ouverte, festive et revendicative, pour partager leurs langues et leurs cultures. Toute la soirée sera filmée par une équipe de tournage venue de Toulouse et des photographes de l’exposition Visca per la Llibertat seront là pour prendre des images de cette Trobada per la Llibertat qui sera à n’en pas douter mémorable.

 

Le public qui pourra assister gratuitement à un spectacle exceptionnel est invité à amener de quoi manger et à le partager. C’est aussi cela l’esprit des Angelets de la Terra pour qui la culture est aussi un moyen de créer du lien dans une ambiance conviviale et décontractée.

 

Pour avoir plus d’informations : ramon@angeletsdelaterra.com ou 0668898271.

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2019 3 25 /09 /septembre /2019 12:08
Visages de la Méditerranée - Ciné à la frontière - Christophe Massé - AUB et la république espagnole - Comité de solidarité catalane - Homère à Thuir en catalan -
Visages de la Méditerranée - Ciné à la frontière - Christophe Massé - AUB et la république espagnole - Comité de solidarité catalane - Homère à Thuir en catalan -
Visages de la Méditerranée - Ciné à la frontière - Christophe Massé - AUB et la république espagnole - Comité de solidarité catalane - Homère à Thuir en catalan -

Homère à Thuir en catalan

 

Culture à Thuir

 

 

TROIA, UNA VERITABLE ODISSEA ! Un spectacle théâtral polyphonique pour tous les publics.

La saison 19/20 ouvre ses portes en vous proposant un voyage à travers les épisodes les plus palpitants de L’Iliade et L’Odysée, deux des œuvres mythologiques d’Homère. Trente choristes, dans un décor sur-dimensionné, feront évoluer l’histoire, tout en créant une véritable fusion entre musique et théâtre gestuel. Vous entendrez Bach, Purcell, Haëndel, Mozart, Verdi, Wagner et bien d’autres.

 

 

THEATRE DES ASPRES : un spectacle d’ouverture qui augure un long voyage et une très belle saison !

 

Le spectacle est composé de deux parties bien différenciées : L’Iliade et ses dieux olympiques responsables du sort des hommes, et L’Odysée avec les aventures d’Ulysse. 

 

Troia, una véritable Odissea ! nous parle des préoccupations qui ont toujours troublé l’humanité… la recherche du succès, du pouvoir, de l’immortalité et du besoin d’aimer et d’être aimé. Depuis 3000 ans, nous nous battons toujours pour résoudre ces conflits.

 

La compagnie catalane Cor de Teatre est un ensemble vocal qui sait se libérer des structures conventionnelles pour y incorporer mouvement, action et théâtralité et vient de créer une école pour jeunes interprètes dont l’un des principaux objectifs est d’offrir aux jeunes générations les moyens d’avoir un impact positif sur leur vie et notre société. Avec Troia, la compagnie est en tournée en Catalogne, Espagne, France, Suisse, Belgique et Allemagne.

 

NFORMATIONS PRATIQUES – www.thuir.fr

Renseignements et réservations : 04 68 84 67 87

Entrée : 15€ adulte, 13€ enfant jusqu’à 15 ans

INVITATION /  INVITACIÓ

 

OUVERTURE /  OBERTURA

de la 4éme édition de

> Cinéma à la Frontière <

Rencontres Professionnelles Eurorégionales

Cinéma – Audiovisuel

Avec le soutien de l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée

amb el suport decisiu de l’Euroregió Pirineus-Mediterrània

jeudi 26 septembre 2019 à 15h00

Auditori Josep Irla - Plaça Popeu Fabra, 1 – Girona

 

ECHANGES - ATELIERS - FILMS

INTERCANVIS-TALLERS-FILMS

traduction simultanée / traducció simultània

 

Avec les professionnels du cinéma et l’audiovisuel,

Les enseignants, les intervenants de l’éducation à l’image,

les institutions culturelles et éducatives

 

Amb professionals del cinema i l'audiovisual,

professors, animadors culturals de l'educació a la imatge

i institucions culturals i educatives

 

 

> INSCRIPTION / INSCRIPCIÓ <

 

Vous  souhaitez participer à toutes les propositions des Rencontres

Accès gratuit mais attention places limitées - inscription préalable obligatoire sur :

 

Voleu participar a totes les propostes de les Trobades

Entrada lliure però atenció, places limitades - inscripció recomanada en :

 

<https://framaforms.org/inscription-calf-girona-2019-15672072 

 

Association NORD/SUD FILMS

info@nordsudfilms.com

site <http://www.nordsudfilms.com >

sur Facebook : <https://www.facebook.com/nordsudfilms/

 

 www.librairietorcatis.com

Septembre 2019

 

 

Mercredi 25 Septembre

à 18h00 

Vernissage de l'exposition de Christophe Massé.

 

Dans l'espace d'exposition de la Librairie Torcatis à Perpignan du 23 septembre au 5 Octobre 2019, présentation d'un ensemble de travaux récents, acrylique & divers sur papier, du Journal de la Traversée 3, accompagné d'objets peints.

La Librairie proposera une sélection d'ouvrages, dont les derniers parus chez Paraules, à l'Atelier des Brisants, chez Pierre Mainard éditeur et chez Voix/éditions.

Rencontre avec celles et ceux qui le souhaiteront, le mercredi 25 septembre à 18h00.

C. Massé

www.librairietorcatis.com

en continu sur notre site internet

 

Ahir a la nit al Casal de Perpinyà uns 20 o 25 socis del Comitè de Solidaritat se van reunir

Farem una ressenya més extensa aviat

per ara noteu a les vostres agendes que a davant la situació actual:

  • quasi 2 anys de presó pels Jordis
  • quasi 2 anys d'exili per mig Govern
  • un any i mig de presó per l'altra part del Govern
  • més de 2 anys de persecusions i de repressió

i pel cop d'accelerador que tornen a posar des de Madrid amb noves detencions injustificades

 

el Comitè de Solidaritat Catalana 

convoca una concentració 

al peu del Castellet a Perpinyà

aquest dijous 26 de setembre a 18h30 

-- 

Heu rebut aquest missatge perquè esteu subscrit al grup "Comitè de Solidaritat Catalana" de Google Groups.

Per cancel·lar la subscripció a aquest grup i deixar de rebre els seus missatges, envieu un correu electrònic a comit-de-solidaritat-catalana+unsubscribe@googlegroups.com.

Per veure aquest debat al web, visiteu https://groups.google.com/d/msgid/comit-de-solidaritat-catalana/CALRALnLXkD6jy9FEQAAkT9-NPG5TT%3DuYOek83jGsHBBL1i0r8w%40mail.gmail.com.

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2019 2 24 /09 /septembre /2019 10:36
Au palais des Congrès de Perpignan, lundi 23/9/2019 (C) J.Pierre Bonnel
Au palais des Congrès de Perpignan, lundi 23/9/2019 (C) J.Pierre Bonnel
Au palais des Congrès de Perpignan, lundi 23/9/2019 (C) J.Pierre Bonnel
Au palais des Congrès de Perpignan, lundi 23/9/2019 (C) J.Pierre Bonnel

Au palais des Congrès de Perpignan, lundi 23/9/2019 (C) J.Pierre Bonnel

Eric ZEMMOUR historien de la décadence de la France

 

Au palais des Congrès de Perpignan, lundi 23/9/2019

 

J'en ai dit tellement du mal les jours précédents, que je suis allé voir si je pouvais en dire du bien...

 

Affirmatif, mon colon : le discours fut de haute qualité, à se demander si le public, âgé, populaire, pouvait suivre ce flot de réflexions mêlant dates, événements, personnages, citations...

 

Zemmour est prolixe et on se demande s'il va répondre à la question, tellement il se perd dans les origines d'un haut fait...puis il revient au sujet...

 

On notera quelques inexactitudes (sur la phrase de Lénine attibuée à Marx, sur l'exil de Descartes en Suède au lieu d'Amsterdam...), ce qui n'est pas grave.

Ce qui l'est, c'est d'arriver à un bilan qui veut montrer la décadence de la France, et la colononisation des Français qui ne seraient plus que des "Indiens"...

 

Si les Européens ont massacré les peuples d'Amérique pour conquérir de nouveaux territoire, a reconnu Z., si les pays européens, et a France en particulier, ont colonisé et pratiqué des actes condamnables, affirma l'orateur, ils sont à présent colonisés par les immigrés.

 

C'es le grand "renversement", bien sûr, expression non prononcée par Eric Z. qui fut très prudent, après sa condamnation récente pour racisme à l'égard des musulmans et incitation à la haine raciste. Le mot "race" ne fut prononcé que deux fois, mais dans le contexte du 19° siècle...

 

Perte de la grandeur de la France...Si le public avait pu répondre (seuls L. Aliot et deux autres députés -européens avaient le droit de parler), il aurait pu dire que notre pays est encore la 5ème puissance nucléaire mondiale...Quant à la langue, si l'arabe est parlé de plus en plus en Europe et dans le monde, on aurait pu évoquer la francophonie et le statut du français comme langue encore "universelle", à l'ONU...

 

Le tableau était noir et l'espoir était "si le peuple français se réveile", ce qui voulait signifier : voter RN et ici, à Perpignan, Loup Aliot... 

 

Le député Aliot, candidat sans étiquette, heureux de placer sa campagne sous le signe de l'Histoire et d'un intellectuel, évoqua le problème du catalan et des langues minoritaires.

Zemmour ne prit pas parti, sauf de façon implicite : il montra, et c'est juste, que le capitalisme mondial et, en France, la royauté et la 3ème République avaient tout fait pour éliminer les "dialectes" et pour uniformiser le parler et la culture...

 

Il trouva encore un rapprochement inattendu entre l'extrême-droite et l'extrême-gauche, dont on voit des exemples au niveau intellectuel, sans aborder la critique de la presse (pas de liberté d'expression, affirma L.Aliot), des juges, du parquet et du pouvoir par Mélanchon et Aliot, entre autres...

 

Ce fut un éloge du nationalisme, même celui de Poutine et de l'ex-URSS. Ce fut une condamnation de l'immigration et de la religion des Droits de l'Homme... Les solutions firent défaut...Renvoyer tous les déboutés du droit d'asile et les prochains arrivants ? Même ceux qui viennent pour raison politique ou de maladie..? 

 

Expulser ceux qui commettent des vols, viols en France, mais s'ils sont Français et puis il y a des accords bilatéraux avec les pays du Maghreb, etc...

 

Il faudrait agir pour l'intégration et mettre toutes les conditions matérielles  pour changer les quartiers-ghettos...

 

Agir pour le développement des pays, hélas souvent gouvernés par des dictateurs, des politiciens corrompus avec la complicité de l'Etat français...

 

Zemmour est resté bien discret sur ces questions d'immigration et de sécurité, thèmes centraux de la campagne des candidats du RN. 

 

Je pense que le public, hier soir, est resté sur sa faim, venu pour un débatteur cultivé, et pour sa faconde, mais surtout pour entendre des propos qui leur feraient plaisir et non pas cette objectivité froide, que Zemmour a pratiquée souvent, de façon inattendue, je l'avoue...

 

JPB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(C) J.Pierre Bonnel

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2019 6 21 /09 /septembre /2019 06:29
Toile d'Andy Person : le port d'Istanbul - Handi'Chiens - Joana Biarnes à la médiathèque du Boulou (66)
Toile d'Andy Person : le port d'Istanbul - Handi'Chiens - Joana Biarnes à la médiathèque du Boulou (66)
Toile d'Andy Person : le port d'Istanbul - Handi'Chiens - Joana Biarnes à la médiathèque du Boulou (66)

Toile d'Andy Person : le port d'Istanbul - Handi'Chiens - Joana Biarnes à la médiathèque du Boulou (66)

 

24 Septembre à Céret :

Maurice Durozier présente son CD

Public · Organisé par Le Gai Savoir et MúSIC - Musée des instruments, Céret

 

 

  • Mardi 24 septembre 2019 de 18:00 à 21:00
    Semaine prochaine · 

 

 

 

Entrevista a l’actor, músic i cantant del barri del Baix Vernet a Perpinyà: Maurice Durozier

Serà en concert  al museu d’instruments de Ceret el 24 de setembre

 

El Maurice Durozier és actor i fa part de la tropa del Teatre du Soleil des de fa més de 10 anys. A més de ser actor, és autor, compositor i cantant.
Per ell, el teatre i la cançó són elements diferents però complementaris en la seva vida. El teatre du Soleil, «és un teatre èpic, contem la història de l’Home, fem teatre polític i actual», «la música és més íntim i més personal».

Descendent d’una família d’actors sobre 4 generacions, el Maurice Durozier va créixer al barri del Baix Vernet de Perpinyà, però és a París que va aprendre el català.
Als micros de ràdio Arrels, interpreta una de les seves composicions: Somni rodant.


HANDI'CHIENS

 

 

Jean Michel ERRE

 

Chargé de Communication et

Relations Publiques

Mobile : 06 09 55 57 99

 

Facebook : Association La Catalane Handichiens

Site Internet : http://www.tvlocale.fr/la-catalane-handi-chiens/index.html

Blog : https://www.catalane-handichiens.org

 

 

 


"Quand on n'a pas l'usage de ses jambes, c'est précieux d'avoir un ami qui en a quatre"

 

A Cerbère (66), l’hôtel du Belvédère accueille un premier festival artistique

 

A Cerbère (66), l’hôtel du Belvédère accueille un premier festival artistique

 

Mi-septembre 2019, les « Rendez-Vous Singulier(s) » accostent dans un lieu mythique en pays Catalan, le Belvédère du Rayon Vert, construit près de la gare de Cerbère en 1932.

 

Suspendu entre ciel et mer, le Belvédère du Rayon Vert surplombe ce village, dernière halte avant de passer la frontière espagnole. L’hôtel, construit comme en bateau amarré entre deux voies ferrées, est l’une des premières constructions en béton armé au monde, ce qui a permis une forme qui fait sa notoriété, avec une proue digne d’un paquebot. 

A une époque où les passagers devaient descendre des trains entre la France et l’Espagne, en raison d’un écartement des rails différent de part et d’autre de la frontière, l’hôtel a vu passer entre ses murs le gratin de la société des années folles, comme en témoignent des photos accrochées dans les couloirs de ceux passés entre deux trains : Joséphine Baker, Mistinguet, Michèle Morgan, Louis Jouvet, Orson Welles, parmi d’autres.

L’établissement est resté ouvert jusqu’à ce que la guerre d’Espagne mette un terme à son activité en 1936. Depuis une quinzaine d’années, il a été racheté par Jean-Claude Sin, le petit-fils de celui qui l’avait fait construire, qui mène depuis trois ans d’intenses travaux de restauration pour redonner tout son lustre au bâtiment. 

 

Jean-Charles Sin a accepté d’accueillir l’équipe des rendez-vous singuliers, le festival créé en 2013 à Saint Félix-du-Lauragais ayant déjà fait ses preuves  les années précédentes en terres audoises.

 

De manière logique pour un festival qui se tient lors des journées du patrimoine les 20, 21 et 22 septembre, Il a proposé d’exposer dans l’ensemble de l’hôtel les oeuvres de la trentaine d’artistes sélectionnés, permettant de mettre en valeur à la fois les oeuvres et le bâtiment, ses salles communes, son restaurant ou sa salle de cinéma notamment, resté dans son jus depuis les années 30.

 

Le bâtiment accueille déjà un festival de cinéma en octobre, mais c’est la première fois qu’il s’ouvre à un festival d’art contemporain.

 

20, 21 et 22 septembre 2019 lors des journées du patrimoine.
Du vendredi 14h au dimanche 18h.
Le samedi soir, les organisateurs proposent une soirée privée sur réservation, à 21h.
(*) 35 €  – Réservation 05 61 83 46 25 – rvsinguliers@yahoo.com

https://www.lesrendezvoussinguliers.com/

 

L'évènement

Mi septembre 2019, les « Rendez-Vous Singulier(s) » accostent dans un lieu mythique en pays Catalan, le Belvédère du Rayon Vert, paquebot arrimé au  quai de gare de Cerbère depuis 1932...


Suspendu entre ciel et mer, le Belvédère du Rayon Vert, surplombe ce village, dernière halte avant de passer la frontière espagnole.


Si « Le Belvédère » a vu passer entre ses murs le gratin de la société des années folles, le village de Cerbère n’est pas en reste et nous offre une histoire riche et passionnante.


En ouvrant une parenthèse sur l’Art Singulier, son propriétaire, Jean-Charles SIN nous accueille dans cet endroit magnifique les 20, 21 et 22 septembre 2019 lors des journées du patrimoine.

 

Les organisateurs

L’événement est proposé par « La Vieille Poste » et « Reg’Arts singuliers » organisateurs de spectacles et de festivals depuis plusieurs années... 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2019 5 20 /09 /septembre /2019 11:10
Photos G.Lagnel IAM Limoux - Sylvain Chevauché - Avec JP.Bonnel (photo C.Requena) - Musée de l'école - Sérignan : les chemins du sud en catalan - Cerbère: le Rayon Vert -
Photos G.Lagnel IAM Limoux - Sylvain Chevauché - Avec JP.Bonnel (photo C.Requena) - Musée de l'école - Sérignan : les chemins du sud en catalan - Cerbère: le Rayon Vert -
Photos G.Lagnel IAM Limoux - Sylvain Chevauché - Avec JP.Bonnel (photo C.Requena) - Musée de l'école - Sérignan : les chemins du sud en catalan - Cerbère: le Rayon Vert -
Photos G.Lagnel IAM Limoux - Sylvain Chevauché - Avec JP.Bonnel (photo C.Requena) - Musée de l'école - Sérignan : les chemins du sud en catalan - Cerbère: le Rayon Vert -
Photos G.Lagnel IAM Limoux - Sylvain Chevauché - Avec JP.Bonnel (photo C.Requena) - Musée de l'école - Sérignan : les chemins du sud en catalan - Cerbère: le Rayon Vert -
Photos G.Lagnel IAM Limoux - Sylvain Chevauché - Avec JP.Bonnel (photo C.Requena) - Musée de l'école - Sérignan : les chemins du sud en catalan - Cerbère: le Rayon Vert -
Photos G.Lagnel IAM Limoux - Sylvain Chevauché - Avec JP.Bonnel (photo C.Requena) - Musée de l'école - Sérignan : les chemins du sud en catalan - Cerbère: le Rayon Vert -
Photos G.Lagnel IAM Limoux - Sylvain Chevauché - Avec JP.Bonnel (photo C.Requena) - Musée de l'école - Sérignan : les chemins du sud en catalan - Cerbère: le Rayon Vert -
Photos G.Lagnel IAM Limoux - Sylvain Chevauché - Avec JP.Bonnel (photo C.Requena) - Musée de l'école - Sérignan : les chemins du sud en catalan - Cerbère: le Rayon Vert -
Photos G.Lagnel IAM Limoux - Sylvain Chevauché - Avec JP.Bonnel (photo C.Requena) - Musée de l'école - Sérignan : les chemins du sud en catalan - Cerbère: le Rayon Vert -
Photos G.Lagnel IAM Limoux - Sylvain Chevauché - Avec JP.Bonnel (photo C.Requena) - Musée de l'école - Sérignan : les chemins du sud en catalan - Cerbère: le Rayon Vert -
Photos G.Lagnel IAM Limoux - Sylvain Chevauché - Avec JP.Bonnel (photo C.Requena) - Musée de l'école - Sérignan : les chemins du sud en catalan - Cerbère: le Rayon Vert -
Photos G.Lagnel IAM Limoux - Sylvain Chevauché - Avec JP.Bonnel (photo C.Requena) - Musée de l'école - Sérignan : les chemins du sud en catalan - Cerbère: le Rayon Vert -
Photos G.Lagnel IAM Limoux - Sylvain Chevauché - Avec JP.Bonnel (photo C.Requena) - Musée de l'école - Sérignan : les chemins du sud en catalan - Cerbère: le Rayon Vert -
Photos G.Lagnel IAM Limoux - Sylvain Chevauché - Avec JP.Bonnel (photo C.Requena) - Musée de l'école - Sérignan : les chemins du sud en catalan - Cerbère: le Rayon Vert -
Photos G.Lagnel IAM Limoux - Sylvain Chevauché - Avec JP.Bonnel (photo C.Requena) - Musée de l'école - Sérignan : les chemins du sud en catalan - Cerbère: le Rayon Vert -

Photos G.Lagnel IAM Limoux - Sylvain Chevauché - Avec JP.Bonnel (photo C.Requena) - Musée de l'école - Sérignan : les chemins du sud en catalan - Cerbère: le Rayon Vert -

Sylvain Chevauché raconte l’histoire oubliée de la Casa Xanxo

 L’écrivain est l’invité du CML et la Ville de Perpignan ce samedi 21 septembre à 16h30 à la Casa Sanxo.

 

 À l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, nous vous invitons à la découverte d’un  lieu et d’un  monument emblématiques de Perpignan : la Casa Xanxo.

De Perpignan, nous connaissons surtout la cathédrale séculaire, le château royal dit « Palais des rois de Majorque », ou encore les vieilles paroisses Saint-Jacques ou La Réal, plus discrètes mais non moins symboliques. Ce sont les vestiges d’un passé glorieux, celui où Perpignan était capitale d’un royaume, où ses églises étaient riches et brillamment meublées. Cependant, à côté de ce patrimoine collectif de premier plan, existe également une forme plus discrète de patrimoine, l’architecture civile, et plus encore, l’architecture privée, porteuse d’autres messages, moins connus et souvent négligés.

De par son unité architecturale, son ensemble d’éléments sculptés, sa majesté, la demeure connue sous le nom de Casa Xanxo est, sans nul doute, le joyau du patrimoine civil de Perpignan. Toutefois, comme beaucoup d’autres hôtels historiques de la ville, son histoire est très mouvementée et profondément méconnue.

L’ouvrage de Sylvain Chevauché, archiviste-paléographe,présente pour la première fois la suite ininterrompue des propriétaires et des occupants, les mutations brusques et violentes (confiscations, mise en vente aux enchères), les aménagements et transformations du bâti depuis la période des Lumières jusqu’à aujourd’hui.

Par-delà ses murs immobiles et au travers de ses habitants, la Casa Xanxo nous raconte l’histoire sociale et politique de ce territoire catalan envié, disputé, conquis.

 

Le programme :

samedi 21 septembre 2019 à 16 h 30

Rencontre avec Sylvain Chevauché, pour la présentation et la dédicace de son livre

L’histoire oubliée de la Casa Xanxo Une demeure patricienne catalane à l’époque moderne (éditions Trabucaire)

Casa Xanxo · Rue de la Main-de-Fer · Perpignan.

Entrée libre.

 

 

Culture - Département des Pyrénées-OrientalesJournées Européennes du Patrimoine 2019

21 septembre

 

[ HOMMAGE | Musée de l'école ]

 

Cette année, le Musée de l'école et des DDEN ouvre les portes de ses nouveaux locaux, au collège Josep Sebastià Pons de Perpignan, avec comme thématique spécifique, un hommage aux enfants de la Retirada - dans le cadre des commémorations duDépartement des Pyrénées-Orientales, des 80 ans de la Retirada. 

 

📎 Conférences, exposition, visite guidée, chants d'une chorale, toutes les animations du musée sont à retrouver sur le : https://www.ledepartement66.fr/agenda/les-journees-europeennes-du-patrimoine/

 

🔸Gratuit

 

À l'occasion des Journées européennes du patrimoine 2019, les Éditions Trabucaire, avec le Centre Méditerranéen de Littérature et la mairie de Perpignan, vous invitent à la présentation de l'ouvrage de Sylvain Chevauché :

 

L'histoire oubliée de la Casa Xanxo. 

Une demeure patricienne catalane à l'époque moderne

 

La présentation aura lieu le samedi 21 septembre 2019, à 16h30, à la Casa Xanxo, 8 rue de la Main de Fer à Perpignan.

 

Nous vous y attendons nombreux!

Entrée libre

 

Les Éditions Trabucaire

11, rue Traverse de Pia

66000 Perpignan

04 68 61 02 82 

edition.trabucaire@orange.fr

www.trabucaire.com

 

- - -

Merci pour être venu aussi nombreux ce dimanche 15 septembre .... Quel plaisir de retrouver en ces lieux les Amis du Monastir !

Après cette superbe journée le Prieuré vous ouvre ses portes pour les journées du Patrimoine National : 

 

SAMEDI 21 SEPTEMBRE               portes ouvertes de 11 heures à 18 heures sans interruption (visite libre)

 

                                                  15 heures 30         Visite commentée du Monastir

                                                  17 heures               Concert de l' ensemble de clarinettes     Entrée :   libre participation

                                                                                   LA CLE DES ANCHES

                                                                                    au programme  :   " Clarinet'en Danses "

DIMANCHE 22 septembre

                                                     portes ouvertes de 11 heures à 18 heures (visite libre)

                                          

                                                          Possibilité l' après midi d' une visite commentée   (3 euros)

 

Cordialement

N.L.

Matrimoine ? Patrimoine roboratif : Masques/Chagall - S.Chevauché/Casa Xanxo - Musée de Sérignan en catalan/Eric Forcada - Musée de l'école - M.Delseny : SASL Perpignan -Monastir del Camp - Ille l'argentique - Sarah Butsavage à Banyuls - 

 

 

ILLE L'ARGENTIQUE

 

Les expositions seront ouvertes à la Catalane du vendredi 20 à dimanche 22 septembre, de 10 h à 18 h. Samedi 21 septembre à La Catalane (15 h) conférence avec Greg Calvache : conversation sur la pratique de l’argentique au XXIe siècle. À 17 h, Carlos Barrantes dédicacera ses livres.

Exposition. Grand angle sur l’Argentine.

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2019 4 19 /09 /septembre /2019 11:00
Zemmour (2), sa rhétorique islamophobe

Zemmour (2), sa rhétorique islamophobe

 

*Les outils de son argumentation :

 

il s'agit de durer, d'exister dans les médias et auprès du public, d'où l'utilisation des faits divers, le recours à la polémique, à la provocation, réactivation des scandales politiques...

 

Il ne peut insulter comme le faisaient les politiques des années 1930/60, mais use de règles linguistiques pour donner corps au discours identitaire.

 

En effet, il mobilise "le même genre de rhétorique identitaire que celle de Drumont à l'égard des juifs" (se reporter au point de vue de G.Noiriel, dans Le Monde du 10 septembre dernier : dans Le Venin dans la plume, l'historien montre les analogies avec les imprécations antisémites d'Edouard Drumont au XIX° siècle)

 

En outre, l'actualité est mobilisée : les scandales, les attentats, les crimes, les catastrophes sont des thèmes priés par les lecteurs et le public populaire.

 

**L'idéologie:

Zemmour n'est pas un idéologue fasciste : on ne peut parler à son sujet ni de racisme, ni d'antisémitisme, mais d'islamophobie. Surtout de nationalisme tourné vers la critique des Musulmans...

En fit, ses propos tendent à faire naître l'émotion (pas les idées), à alimenter les pulsions haineuses; Zemmour ne développe pas un discours objectif, scientifique, mais une vision historique déformée. L'Histoire devraient jouer un rôle civique, pédagogique; or Zemmour insiste sur des détails historiques, pour en faire des hauts-faits, comme on décrit des faits-divers en laissant de côté l'analyse rationnelle des événements...

 

***Les cibles de ses diatribes : Outre les Musulmans dans leur ensemble, sur lesquels s'exerce un discours islamophobe, il vise les "dominants" pour plaire au petit peuple; cette démagogie populiste attaque les intellectuels de gauche, les universitaires, les élites cultivées, les écrivains "bien-pensants", au mépris du savoir et de la recherche, en vue d'un succès immédiat pour vendre des livres et obtenir un bon audimat à la radio ou à la télé...

 

****Les conséquences : les médias sont le plus souvent complices en raison de la quête d'audience. Le plus grave est que la violence causée par des militants d'extrême-droite est cautionnée, justifiée par les discours islamophobes de Z...Les flots de haine, les mensonges et inexactitudes diffusés par les discours zemmouriens légitiment des passages à l'acte et les insultes, violences à l'égard des "étrangers", boucs émissaires faciles de tous nos problème !!

 

Après son succès à l'émission "On n'est pas couché", Zemmour a compris qu'il faut vendre ses livres à l'occasion de rencontres spectaculaires : bateleur, homme médiatique, historien d'une France populiste, il fait venir à lui des foules "sentimentales" qui n'ont pas pris le temps d'analyser ses livres obscurs, confus et orientés...

 

JPB

 

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2019 3 18 /09 /septembre /2019 09:45
Eric Zemmour (DR) - Affiche L. Aliot
Eric Zemmour (DR) - Affiche L. Aliot
Eric Zemmour (DR) - Affiche L. Aliot

Eric Zemmour (DR) - Affiche L. Aliot

Zemmour, Zorro christique, Zéro de l'Histoire - Le grand déZinformateur (1)

 

Info :

Louis ALIOT reçoit Eric ZEMMOUR à Perpignan


Lundi 23 septembre 2019 à 19h00
Auditorium Charles Trenet
Palais des Congrès – Place Armand Lanoux
66000 PERPIGNAN

Billetterie sur place :

Le jeudi 19 septembre 2019 de 9h à 12h
Le vendredi 20 septembre 2019 de 14h à 18h
Le lundi 23 septembre 2019 à partir de 17h

 

***Éric Justin Léon Moïse  Zemmour, né le 31 août 1958 à Montreuil, est un journaliste politique, écrivain, essayiste et polémiste français. Il commence sa carrière de journaliste dans la presse écrite, au Quotidien de Paris, de 1986 à 1994, avant de rejoindre en 1996 le service politique du Figaro. 

épouse : Mylène Chichportich - Enfants : Thibault Zemmour, Hugo Zemmour,Clarisse Zemmour

Livres : Le Suicide français, Le Premier Sexe, Destin français

 

- - - - Point de vue © Mediapart

 

Le destin français d'Eric Zemmour, chronique d'une peur identitaire

Lire du Zemmour est un vrai pensum, mais indispensable pour déconstruire une pensée haineuse, exclusivement tournée vers la peur identitaire et l'envahissement de la France par les musulmans. Pour cela, il fait appel à une vision prétendument historique, en réalité faussée par des erreurs et une vision biaisée de l'histoire de France.

 

 

 

 

 

 

 Difficile de ne pas lâcher un ouvrage truffé d'inexactitudes, porteur d'un message constamment orienté contre les musulmans, dans la nostalgie d'une France catholique, pure et puissante. Sa critique des Droits de l'homme est emblématique d'une pensée réactionnaire de droite, rappelons la caricature des "droits-de-l'hommiste" par Sarkozy durant son mandat présidentiel.

Dans les prémisses d'une telle vision frileuse et identitaire, le ton est donné "la France est morte en 1914".

Chez Zemmour, tout passe par la gloire militaire et le souvenir de sa puissance coloniale. Aux racines de cette vision étriquée de la citoyenneté qu'il étend jusqu'à Israël, il fait appel à son père  "Jusqu’à sa mort, mon père me répéterait que la gloire militaire d’Israël avait restauré la dignité du peuple juif et contenu définitivement l’antisémitisme !". 

Comme beaucoup de descendants de français de l'ex-colonie algérienne, Zemmour est profondément marqué par la perte de ce territoire. La plupart des pieds-noirs quittèrent la terre où ils étaient nés et la blessure ne s'est jamais refermée. Comme Robert Ménard et de nombreux "pieds-noirs", venant grossir les électeurs ou sympathisants du RN, c'est une fracture qu'ils ne mettront jamais à distance. La cible constante et jusqu'à l'obsession, reste les populations immigrées du maghreb. 

Lire la réfutation précise des thèses de ce mauvais pamphlet par Antoine Perraud. 

 

Il y reprend notamment les graves inexactitudes sur la politique antisémite de Pétain qui, selon Zemmour, a tout fait pour protéger les juifs français. Les juifs étrangers qui avaient fui l'Allemagne, la Pologne et autres régimes antisémites sont oubliés par Zemmour, tout à sa défense de l'identité française.

 

 Ce livre se veut une somme sur ce qui fait la spécificité de la France, et ce depuis Clovis. Cette prétention à réécrire l'histoire de manière orientée, souvent fausse, doit être réfutée, point à point.  L'objectif de Zemmour est limpide: s'approprier des faits historiques pour conforter sa vision, celle d'une France sublimée et qui doit être préservée de toute influence exogène. 

Déformer un passé idéalisé pour justifier une obsession de la pureté originelle de la France

 

Sans cesse, Zemmour, rapproche de manière improbable des faits historiques à un présent transfiguré. "À Montreuil, on a l’impression que la ville vit sous permanente transfusion malienne. Les commerces traditionnels ont fermé les uns après les autres, les boutiques halal fleurissent, les rares pâtisseries survivantes s’interdisent les babas au rhum.". 

J'ai habité durant 7 ans à Montreuil proche des populations maliennes que j'ai approché comme bénévole à RESF. Je n'y ai pas décelé ce que raconte Zemmour dans son livre qui se croit obligé de verser l'anecdote ridicule et fausse de l'absence de babas au rhum dans le pâtisseries à la litanie d'inexactitudes  qui ponctuent son livre.

 

Plus loin, Zemmour, cite André Suarès, écrivain juif : "Un peuple comme la France peut n’aller jamais à l’Église : il est chrétien dans ses moelles.".

 Toujours cette idée centrale que la France est restée éternellement chrétienne. Comme si la loi sur la laïcité de 1905 n'avait pas existé et sans prise en compte d'une France aujourd'hui largement déchristianisée, il soutient de manière profondément fallacieuse: "je suis convaincu qu’on ne peut être français sans être profondément imprégné du catholicisme, son culte des images, de la pompe, l’ordre instauré par l’Église". Sans les églises, point de salut pour le pauvre citoyen, une affirmation non seulement improbable mais fausse . 

La France est un des rares pays à avoir deux mythes d’origine : les Gaulois et les Francs ...

 

Recréer de toute pièce un récit national, tel est le propos zemmourien comme celui du Front National et de la droite identitaire. Mathilde Larrère, historienne, explique de manière claire sur Arrêt sur images  que l'histoire des Gaulois est une invention du II ème Empire. 

 

Inutile donc de revenir sur un roman national sublimé, à l'usage de l'électeur à qui il faut fournir un nouvel imaginaire. Pour construire son discours sécuritaire et identitaire, Zemmour se veut prophète apocalyptique " Dans le monde de 2100 où la population de l’Afrique représentera quatre fois celle de l’Europe, l’universalisme se fera (se fait déjà) conquête et colonisation de l’Europe par l’Afrique au nom des droits de l’homme. Une angoisse pathologique. Il demande aux immigrés de "donner la preuve qu’ils ont l’esprit de la patrie, et qu’ils ne répugnent pas à vivre selon elle". Le livre est parsemé de citations qui pourraient figurer dans un texte de café-théâtre:  " Jeanne d’Arc est mon arrière-grand-mère, Napoléon mon grand-père et Goethe un grand écrivain étranger."

 

Voici quelques exergues de la pensée zémourienne:

Pétain

"On reproche toujours au maréchal Pétain de n’avoir pas d’abord vu dans l’uniforme brun de Hitler l’idéologie nazie derrière le nationalisme allemand. Mais que voit le général de Gaulle sous la vareuse rouge de Joseph Staline, si ce n’est la nation russe « qui absorbera le communisme comme le buvard boit l’encre » ? Encore une opposition oiseuse et discutable entre de Gaulle et Pétain.

 

Et de citer "L’honneur civique de Pétain, qui protège les populations, et l’honneur militaire de De Gaulle qui refuse de s’avouer vaincu. » On retrouve dans la prose zemmourienne, la vieille thèse d'extrême droite du double jeu du maréchal frappé après 1945 d'indignité nationale ou encore, l'explication rancie du glaive et du bouclier.

 

La croisade opposée au Jihad  

A ce stade de transfiguration des événements historiques, l'analyse des croisades par Zemmour ne surprend pas. Selon lui, une [croisade] est « guerre juste » qui n’est pas la version chrétienne du « djihad. La croisade ne fut pas autre chose que l’instinct de conservation de la société occidentale en présence du plus redoutable péril qu’elle ait jamais couru; L’affaiblissement de l’esprit de croisade ne fut pas une marque de progrès moral mais une preuve de décadence.

Et dans une comparaison douteuse avec notre actualité, de défendre la position illibérale et identitaire du groupe de Visegrad, dont celle d'Orban en Hongrie "On comprend mieux alors le refus véhément en 2015 des dirigeants hongrois, polonais, ou même slovaques, d’accueillir des « migrants », venant pour la plupart de pays musulmans, en dépit des objurgations de l’Allemagne, des leçons de morale de la France et des menaces de la Commission de Bruxelles."  

 

Défense improbable d'Israêl et de Tsahal, son armée

"Tsahal renoue avec l’enthousiasme des soldats de l’an II et l’audace de ses jeunes officiers rappelle celle des généraux des armées du Rhin ou d’Italie".

 

 Les soldats de l'an II de 1793 sont les 300.000 hommes de 18 à 35 ans enrôlés de force par la  Convention. On doute beaucoup qu'ils se soient réjouis de cet engagement obligatoire qui n'est pas un gage de passion patriotique.

 

"Ce n’est pas un hasard si Israël est haï depuis des décennies par une gauche française postchrétienne et postnationale qui, après avoir vénéré l’Union soviétique de Staline et la Chine de Mao (certains de leurs aînés n’avaient pas hésité à collaborer avec l’Allemagne de Hitler), s’est soumise à l’Islam comme ultime bannière impériale pour abattre les nations. C’est la France qu’ils vomissent en Israël". 

Comme si la moindre critique de la politique proche de l'extrême droite menée par Nethanyaou était assimilable à un soutien à Staline ou  à la Chine de Mao. Sans commentaires.

 

Droits de l'homme

"la religion abstraite et aveugle des droits de l’homme" Tout est dit ...

 

 Des parallèles ineptes et permanents entre histoire et actualité 

"À l’époque de Charles VI, les grands esprits du temps voulaient se débarrasser du sacre qui donnait trop de pouvoir aux clercs et trop de puissance au roi adulé du peuple. De même, aujourd’hui, les élites progressistes n’ont jamais admis l’élection du président de la République au suffrage universel." Avec Zemmour, on passe directement d'Azincourt à Sarkoy puis on revient à l'histoire du moyen-âge lorsque ça l'arrange.

 

François Ier

"Il est paré pour les siècles et les siècles. C’est un héros à la fois antique et moderne, un séducteur et un guerrier, un amateur d’arts et de femmes. Dans une époque qui portait au pinacle les héros de l’Antiquité, il fut comparé à Hector défiant Achille. Pour notre temps qui ne jure que par l’Amérique, il est notre Kennedy, et Diane de Poitiers, sa Marilyn Monroe "  François Ier, c’est l’ancêtre de Poulidor, l’éternel perdant. Sans commentaires ...

 

Je reconnais avoir renoncé à poursuivre une lecture pétrie de rancœurs religieuses et d'une défense éculée d'une France mythifiée et réactionnaire. Le plus consternant reste que cette prose rancie s'est écoulée à 500.000 pour Le Suicide français -  en 2014 - et à plus de 100.000 exemplaires pour Destin français. Comme si ses lecteurs avaient renoncé à penser.

 

15 SEPT. 2019 PAR SERGE_ESCALE 

 

 HTTP://HUMEURSNUMERIQUES.WORDPRESS.COM

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2019 2 17 /09 /septembre /2019 12:14
G. Agamben - Son livre - saison culturelle en Alénya -
G. Agamben - Son livre - saison culturelle en Alénya -
G. Agamben - Son livre - saison culturelle en Alénya -

G. Agamben - Son livre - saison culturelle en Alénya -

Etes-vous contemporain ? - Lecture de Giorgio Agamben

 

Je poursuis la lecture des petits opuscules d'Agamben…

 

Il utilise le paradoxe, outil créateur, jouissif pour explorer la vérité… "Le contemporain est l'inactuel.", commence-t-il en citant Barthes…

 

Le contemporain est celui qui vit avec son temps…Pour Giorgio : "Contemporain est celui qui reçoit en plein visage le faisceau de ténèbres qui provient de son temps."

Pessimisme, annonce de la catastrophe, pensée proche de celle de W Benjamin…

 

Ne pas coïncider avec son époque: vous ne pouvez pas alors fixer votre regard sur elle, ne pouvez pas la voir… Le recul est nécessaire; en toute chose, journalisme, politique, justice, ne pas être dans la mêlée mais opter pour le point de vue de Sirius…ça nous rappelle un patron de presse au Monde…

 

Agamben aborde ensuite la poésie et le poème "Le Siècle" d'O. Mandelstam, avec la belle analyse d'A.Badiou. Siècle signifiant "temps de la vie"…

 

"Que voit-il celui qui fixe son temps ? Le sourire fou du siècle, les ténèbres du présent, l'obscurité .."

 

Le "mécontemporain" (néologisme d'Alain Finkielkraut, au sujet de Péguy * : Gallimard, 1991 : Agamben ne cite pas cet "essayiste" souvent décrié !)

serait donc un "archaïque" ? de "arkè"= de l'origine..?

 

"La contemporanéité s'inscrit, en fait, dans le présent en le signalant avant tout comme archaïque, et seul celui qui perçoit dans les choses les plus modernes et les plus récentes les indices ou la signature de l'archaïsme peut être un contemporain." (page 33)

 

JPB

 

* Pourquoi Péguy, maintenant ? Qu'avons-nous à faire des tourments d'un paysan normalien qui fut tout à la fois dreyfusard, catholique et socialiste, prophétique et désespéré..?

 

"On revient à l'oeuvre de Péguy quand s'épuisent les paradigmes reconnus et reçus (naguère le finalisme historique et l'idéologie du progrès) .Ainsi fait A. F. devant la crise des instruments que nous employions pour décrire, exalter ou rendre supportable, notre modernité…" 

Paul Thibaud, janvier 1992, L'Obs Livres.)

 

Extraits :


Le poète – le contemporain – doit fixer le regard sur son temps. Mais que voit-il, celui qui voit son temps, le sourire fou de son siècle? Je voudrais maintenant proposer une seconde définition de la contemporanéité: le contemporain est celui qui fixe le regard sur son temps pour en percevoir non les lumières, mais l’obscurité. Tous les temps sont obscurs pour ceux qui en éprouvent la contemporanéité. Le contemporain est donc celui qui sait voir cette obscurité, qui est en mesure d’écrire en trempant la plume dans les ténèbres du présent.

Avec ceci, nous n’avons pas encore tout à fait répondu à notre question. Pourquoi le fait de réussir à percevoir les ténèbres qui émanent de l’époque devrait-il nous intéresser? L’obscurité serait-elle autre chose qu’une expérience anonyme et par définition impénétrable, quelque chose qui n’est pas dirigé vers nous et qui, par là même, ne nous regarde pas? Au contraire, le contemporain est celui qui perçoit l’obscurité de son temps comme une affaire qui le regarde (…). Contemporain est celui qui reçoit en plein visage le faisceau de ténèbres qui provient de son temps

Giorgio Agamben, intitulé Qu’est-ce que le contemporain ? (traduit par Maxime Rovere, Rivages poche).


En espérant que dans l’obscurité il y aura les lucioles… Bien sûr revenir à G. Didi-Uberman…

 

- - -

AUTOUR DU SÉMINAIRE, BILLETS, LECTURES / READINGS, SUR LA NOTION DE CONTEMPORAIN

LECTURE : “QU’EST-CE QUE LE CONTEMPORAIN?” DE GIORGIO AGAMBEN

 

 

Lors de la séance du 16 décembre 2011 du séminaire Les Contemporains, Emmanuel Guy, chargé de du fonds Debord à la BnF, avait présenté le propos de ce texte en introduction liminaire de sa présentation. Laquelle portait sur une pratique contemporaine et populaire de montage musical et visuel hérité du détournement situationniste et baptisé aujourd’hui “mash-up”. D’après la lecture d’Emmanuel, le “contemporain” d’Agamben était par essence inaccessible à ses contemporains. Toujours en porte-à-faux, l’homme contemporain est à la fois impliqué directement dans le réel et ne peut s’en détacher pour l’analyser. Comme lorsqu’on regarde de trop près un détail, la vue est trop courte pour faire la mise au point : tout devient flou. Emmanuel analysait donc la posture du contemporain sur son contemporain comme une posture impossible, vouée à l’échec et qu’il fallait donc abandonner. C’est un petit peu en substance ce que dit Roland Barthes dans la postface de Mythologies, à propos de la posture du mythologue. Ce dernier ne peut s’extraire totalement du réel dans lequel il évolue, et quand bien même il le ferait, en s’excluant, il n’y aurait plus accès. On ressent bien en effet l’aporie qui guette l’horizon du mythologue ou du contemporain, coincé dans un double-bind critique et participatif à la fois, et Emmanuel semblait adhérer à cette vision fermée du contemporain (sans doute l’exemple de Debord peut mener à cette conclusion). Pourtant, le risque de l’écueil n’avait pas empêché Barthes de jouer à la déconstruction mythologique du monde médiatique qui lui était directement contemporain : et rien que pour cela, on peut le remercier de ne pas avoir trop cru aux réserves qu’il émettait dans sa postface.

(C)

07/06/2012  MAGALI NACHTERGAEL 

 

Pour Agamben, en 2006, que signifie être contemporain

 

il s’agit du texte de sa conférence inaugurale à la chaire de Philosophie théorétique à IUAV (Institut Universitaire d’Architecture de Venise), à l’image du texte de Foucault sur L’ordre du discours, le lecteur ne doit pas s’attendre à une analyse approfondie du terme “contemporain” ni même de la position épistémologique que la situation d’un “contemporain” implique.

Agamben cite d’emblée Nietzsche justement à travers Barthes et son dernier cours au Collège de France, La Préparation du roman : “Le contemporain est l’inactuel” déclarait Barthes alors aux prises avec sa propre contemporanéité et sa place de “contemporain”. On y entend l’écho direct des “Considérations inactuelles” de Nietzsche.

 Agambe voit dans les postures de ces deux philosophes, si on peut les mettre sur le même plan, une opération de “déphasage” : “celui qui appartient véritablement à son temps, le vrai contemporain, est celui qui ne coïncide pas parfaitement avec lui ni n’adhère à ses prétentions, et se définit, en ce sens, comme inactuel”. Barthes, donc, tout comme Nietzsche, est en plein dans le contemporain, du fait que “précisément par cet écart et cet anachronisme, il est plus apte que les autres à percevoir et à saisir son temps“. Pour le dire autrement, l’évocation du passé, le goût de l’anachronique ou du décalé est un signe de lucidité nécessaire à l’interprétation du présent (bien que le terme “présent” puisse encore être interprété autrement que contemporain, Agamben d’ailleurs ne le prononce pas). Mais, réjouissons-nous! Agamben ne voit pas dans ce passéisme léger une marque de la nostalgie, qui est comme la petite vérole du présent et le gâche irrémédiablement. Non, c’est le lot de chacun d’être à son temps, mais c’est le lot des véritables contemporains de se décoller légèrement de leur temps pour mieux le voir.

Emmanuel nous avait aussi rappelé que le contemporain était celui qui regardait l’obscurité de son temps, et non ce qui était en pleine lumière, et que c’était justement une des caractéristiques de ceux qui “éprouvent la contemporanéité” que de la voir sombre. Dans cet environnement ténébreux, le contemporain, à l’image des rétines et pupilles qui adaptent la vision au manque de luminosité, ajuste son regard et se met en mode “vision nocturne” (on active les “off-cells” expliquent les neurophysiologistes). À l’armée, des lunettes spéciales ont été conçues à cet effet mais seuls les modèles les plus perfectionnés sont capables de gérer les sources de lumière parasites et les contre-jours.

 

Evidemment, en disant cela, Giorgio Agamben me semble en quelque sorte contemporain de lui-même. Je m’explique : en mettant les ténèbres au coeur de sa contemporanéité, je crois entendre le murmure lointain du matérialisme historique d’Antonio Gramsci et même le voisinage radical d’Antonio Negri, qui ont placé la source révolutionnaire dans le refus des ténèbres. Conscient de l’impossibilité de saisir le contemporain, comme Baudelaire nommait la modernité, “le transitoire, le fugitif, le contingent”, Agamben prend pour exemple la lumière des étoiles que nous percevons si tard qu’elle a peut-être déjà disparu et la mode qui incarne ce changement perpétuel (et dont Barthes, encore lui, avait tenté de définir le système).

 

“La voie d’accès au présent a nécessairement la forme d’une archéologie” : car l’archaïque est tout aussi inaccessible que le présent, et qu’il faut faire le deuil même de ce sens dont l’origine s’éloigne toujours. “Et être contemporains signifie, en ce sens, revenir à un présent où nous n’avons jamais été”, comme par exemple lorsqu’on s’exclut momentanément de la jouissance d’une fête pour prendre en photographie un moment chaleureux, qui nous échappe du même coup.

Mais le contemporain porte une une autre gageure en lui, il n’est pas seulement là pour voir dans le noir, nous dit Agamben, ni pour couper le temps en petits morceaux pour réussir à le faire entrer dans sa poche, non, “il est celui qui (…) est en mesure de transformer (le temps) et de le mettre en relation avec d’autres temps, de lire l’histoire de manière inédite, de la “citer” en fonctionne d’une nécessité qui ne doit absolument rien à son arbitraire mais qui provient d’une exigence à laquelle il ne peut pas répondre”. Ainsi la lumière du passé peut éclairer l’obscurité du présent, et citant l’oeuvre de Foucault et de Benjamin, Agamben croit voir en eux les éclaireurs historiques du présent. Ils actualisaient donc l’inactuel et nous le rendaient contemporain. 

 

Et le but d’Agamben est bien de saisir quelque chose du “maintenant” pour se l’expliquer, se le clarifier suffisamment pour, à mon sens, envisager avec perspicacité les choix que nous sommes amenés à faire au présent. Ce qui est en soi, la lourde responsabilité de notre quotidien.

 

MARDI 17 SEPTEMBRE à partir de19h00

  Vous êtes invité à la présentation de la

SAISON CULTURELLE 2019/2020

 

 

 

 

 

 

Infos : OFFICE MUNICIPAL D'ANIMATION D'ALENYA

      

Avenue Jean Jaurès, 66200 Alénya - 04 68 22 54 56 - officetourisme@alenya.fr

 

  Saison Culturelle Alénya

 

www.alenya.fr

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens