Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2019 3 26 /06 /juin /2019 08:28
Serge Barba - S.Barba et J.P.Bonnel à Banyuls - La pouponnière à Banyuls - Dominique Baudry
Serge Barba - S.Barba et J.P.Bonnel à Banyuls - La pouponnière à Banyuls - Dominique Baudry
Serge Barba - S.Barba et J.P.Bonnel à Banyuls - La pouponnière à Banyuls - Dominique Baudry
Serge Barba - S.Barba et J.P.Bonnel à Banyuls - La pouponnière à Banyuls - Dominique Baudry
Serge Barba - S.Barba et J.P.Bonnel à Banyuls - La pouponnière à Banyuls - Dominique Baudry
Serge Barba - S.Barba et J.P.Bonnel à Banyuls - La pouponnière à Banyuls - Dominique Baudry
Serge Barba - S.Barba et J.P.Bonnel à Banyuls - La pouponnière à Banyuls - Dominique Baudry
Serge Barba - S.Barba et J.P.Bonnel à Banyuls - La pouponnière à Banyuls - Dominique Baudry
Serge Barba - S.Barba et J.P.Bonnel à Banyuls - La pouponnière à Banyuls - Dominique Baudry

Serge Barba - S.Barba et J.P.Bonnel à Banyuls - La pouponnière à Banyuls - Dominique Baudry

« C’était la Maternité d’Elne… » et la pouponnière de Banyuls.

 

 CONFERENCE de Serge BARBA

  Vendredi 28 juin 2019, 18h30 

à Banyuls-sur-mer

 

Salle Jean Jaurès (derrière la mairie, jardin, place Dina Vierny) – Entrée libre –

*Sous l’égide de  l’Association Walter BENJAMIN            (06.31.69.09.32)

La Pouponnière de Banyuls

 

De juillet 1941 à novembre 1942 une pouponnière a été installée à Banyuls mais rares sont les banyulencs qui ont gardé dans un coin de leur mémoire le souvenir de la présence sur le territoire de la commune de cet établissement appelé "la Pouponnière de Banyuls". La Maternité Suisse d’Elne et à sa tête la jeune Elisabeth Eidenbenz permettait aux femmes internées dans les camps de réfugiés, notamment d’Argelès et Rivesaltes, d’accoucher dans de bonnes conditions. Mais pour faire face à une situation sanitaire très dégradée, elle recherchait un lieu pour y installer une pouponnière avec pour mission de soigner et remettre sur pieds des nouveaux-nés ou des enfants de santé précaire. Le choix s’est porté sur une villa appartenant à la famille du Docteur Géraud, médecin qui travaillait pour la Maternité d’Elne. Cette maison, la Villa Saint-Jean, située en front de mer à Banyuls, offrait la possibilité de jouir du grand air, de l’ensoleillement et du calme de notre petit village.

 

Elle était dirigée par Mlle Durand assistée d’une infirmière et de deux ou trois aides-soignantes. Ellles s’occupaient des enfants, leur faisaient faire la promenade, tâchaient de leur faire reprendre des forces. Cela n’a pas toujours été couronné de succès puisqu’on a enregistré cinq décès d’enfants à Banyuls mais des dizaines de bébés condamnés à mourir dans les camps y ont été sauvés.

La Pouponnière a dû fermer ses portes en novembre 1942 quand l’armée allemande a envahi la zone libre pour éviter un débarquement allié sur les plages du sud de la France. Le enfants ont été regroupés à Elne puis envoyés à Castres.

La villa Saint-Jean, vendue au Laboratoire Arago, a été détruite, ouvrant ce bref moment de l’histoire locale à l’oubli collectif.

 

C'est au cours d'une soirée exceptionnelle organisée en mai 2009 par l'Association Générations Banyuls sur le thème de l'exil et de la Retirada, que le Maire d’Elne, Nicolas Garcia, qui a fait beaucoup pour que soit connue la Maternité Suisse d'Elne, a évoqué l'existence de cet établissement qui lui était étroitement lié. Ce fut ensuite un long travail de recherches, de rencontres notamment avec l’auteur du livre sur la Maternité Suisse d'Elne "Femmes en exil, mères des camps", Tristan Castanier, avec les petites filles des propriétaires de la Villa Saint-Jean, de quête de témoignages. Cela a donné naissance à un petit recueil édité par l’Association Générations Banyuls : La Pouponnière de Banyus-sur-Mer , une annexe de la Marternité Suisse d’Elne – juillet 1941 – novembre 1942  qu’on peut trouver à la Maison de la Presse de Banyuls.

 

Dominique Baudry

Partager cet article
Repost0
25 juin 2019 2 25 /06 /juin /2019 08:52
Abel B. Cradle of life - Enjoy the pristine beauty - Melancholia -
Abel B. Cradle of life - Enjoy the pristine beauty - Melancholia -
Abel B. Cradle of life - Enjoy the pristine beauty - Melancholia -
Abel B. Cradle of life - Enjoy the pristine beauty - Melancholia -
Abel B. Cradle of life - Enjoy the pristine beauty - Melancholia -

Abel B. Cradle of life - Enjoy the pristine beauty - Melancholia -

 

Exposition / Juin 2019

ABEL BURGER
« CHASSER LES ESPRITS »

Vernissage mercredi 26 juin à partir de 18h30 Exposition du 26 juin au 3 juillet

 

C'était annoncé : L'Isba ouvrait des parenthèses dans son activité et fermait ses portes pour les rouvrir à d'autres projets et à de nouveaux artistes.

Mercredi 26 juin, c'est avec une sélection d'oeuvres récentes - peintures et dessins, d'ABEL BURGER, rencontrée à Berlin et retrouvée à Port-Vendres que s'inaugurent nos nouveaux rendez-vous artistiques.

Abel Burger vit et travaille entre Berlin et Port-Vendres : la capitale que l'on connaît et une petite ville au bord la mer où elle a jeté l'ancre au terme de longs voyages.

Pendant un temps, à Paris et aux Etats Unis, elle a fait partie de la scène artistique underground, reconnue pour l'originalité et la spontanéité de son écriture (poésie) mais aussi pour la qualité de ses courts métrages.
Elle ne fréquente aucune école d'art. Autodidacte donc ; Sans en ignorer les formes et la réthorique, elle se tient à distance du milieu de l'art contemporain et recentre son travail dans un espace visuel. Abel travaille avec acharnement, quotidiennement, sur toile libre ou sur papier, affirmant une

 

L'Isba-art contemporain / association loi 1901 / lisba66@gmail.com / 00 + 33 6 75 79 18 17

 

expression très personnelle qui fait coexister peinture et écriture. BORN TO BE WILD.

Abel travaille à fond la caisse et en musique. Echappant à toute mise en catégories, elle vire et tournevire comme un électron libre, entre peintures, dessins et textes.
Abel creuse l'intime et l'espace opaque des non-dits, axes qui articulent son travail. Elle raconte la vie des autres. Récemment, au cours d'une résidence artistique (Berlin Art Institute, The Village Berlin), elle s'est consacrée pendant plusieurs mois à la réalisation de portraits de personnes rencontrées sur les réseaux sociaux : facebook, tinder.(« Lost and Found » suivi de « Beautiful Weirdos »).

QUEER/ Weirdo ; Abel va et vient dans le monde, pose les questions du genre, de l'identité. Ni activiste, ni féministe, elle questionne la brutalité et la violence d'un monde en/de mutation.

Sollicitée par L'Isba pour une exposition personnelle, Abel saisit l'opportunité de cette carte blanche pour recentrer avec pudeur une traque très personnelle qui met en jeu des principes élémentaires de sa survie : traquer, expulser, tuer des fantômes qui baladent leurs silhouettes douloureuses mais aussi préserver quelques démons apprivoisés saisis dans la beauté d'instants vécus.

 

A propos de « Détruire », prochaine étape de ses projets, elle cite volontiers Marguerite Duras : « Je suis pour qu’il n’y ait plus aucune mémoire de ce qui a été vécu, c’est-à-dire de l’intolérable ». (Détruire dit-elle, 1969)


« Détruire » ne porte aucune revendication mais montre de manière radicale l’opacité derrière l’illusoire transparence du vide. Il défait l'évidence de ses oppositions : enfance/bonheur, émotions/pouvoir, masculin/féminin, amour de soi/dévotion. Ainsi placée dans l'écart, elle réinvente son identité. Dans l'écart, tout peut être ré-interrogé et ainsi ouvrir de nouvelles perspectives.
L’acte de peindre et d’écrire dans charge subversive devient critique. Il démonte peu à peu et permet le réinvestissement dans l'histoire. Le sujet de l’intime ici prend donc une mesure plus personnelle.

Total Eclipse, 2019

Exposition / Juin 2019

 

L'Isba-art contemporain / association loi 1901 / lisba66@gmail.com / 00 + 33 6 75 79 18 17

 

Exposition / Juin 2019

 

Cradle of Life, 2019

A l'occasion de l'exposition, Abel Burger et Richard Meier présenteront ensemble les récentes éditions réalisées pour Voix Editions.

 

L'Isba-art contemporain / association loi 1901 / lisba66@gmail.com / 00 + 33 6 75 79 18 17

 

ABEL BURGER - REPERES BIOGRAPHIQUES Née en 1982

EXPOSITIONS, RESIDENCES ARTISTIQUES et PERFORMANCES :

 

Chasser les Esprits, galerie L'Isba, Perpignan


GIFT Hotel, Paris-Berlin
Exposition collective, Instinct Berlin,
Instinct Berlin - questioning identities, masculinities and gender (Résidence) Beautiful Weirdo, The Village, Berlin

Berlin Art Institute - projet “Lost and Found”
Lost and Found , Green House, Berlin, Performance d'écriture, Lab galerie Artyfact, Paris Rodeo, lecture. La Mutinerie, Paris


2011 : Flux tendu, performance éditoriale, La Maison des Metallos, Zinc editions.Paris 2010 : 24 heures d'écriture, performance organisée par la ville de Paris.Paris

Vjing ,La Mutinerie, Paris.

PUBLICATIONS :

2019 : Livre d'artiste, “Voix Editions” , Perpignan
2018 : “Handcastle”, peinture et poésie, magazine Boston.
2016 : fiction “Roches Noires” en cours de lecture aux éditions de “La Contre Allée” 2015 : Finesite, scénario pour l’actrice Fanny Ardant
2013 : Beef (Nouvelle ), Walrus editions
2012 : Arrrgh magazine & textes, Paris
2012 : nouvelle dans le magazine Branded, Paris
2011 : poétrie, revue littéraire “La main Blanche”, Paris
2010 : 12 cordes, (nouvelle ), Antidata editions, Paris
2009 : Poésies, «La revue des 100 voix”, Paris

DIVERS :
2014 : Metamorphosis, réalisation - Short film, Paris

2012 : La Meute, creation d’un collectif multidisciplinaire Paris PRESSE :

2019 : Kaltblut Magazine, Berlin 2018 : Vent sud magazine

Art Majeur Occitanie BaronMag NeonPajamas (Eng)

 

« C’était la Maternité d’Elne… » et la pouponnière de Banyuls.

 

 CONFERENCE de Serge BARBA

  Vendredi 28 juin 2019, 18h30 

à Banyuls-sur-mer

 

Salle Jean Jaurès (derrière la mairie, jardin, place Dina Vierny) – Entrée libre –

 

*Sous l’égide de  l’Association Walter BENJAMIN            (06.31.69.09.32)

Partager cet article
Repost0
24 juin 2019 1 24 /06 /juin /2019 10:12
 Neus BALLUS, cinéaste catalane - Serge Barba à Banyuls : maternité et pouponnière - l’Institut des Arts du Masque de Limoux  -
 Neus BALLUS, cinéaste catalane - Serge Barba à Banyuls : maternité et pouponnière - l’Institut des Arts du Masque de Limoux  -

« C’était la Maternité d’Elne… » et la pouponnière de Banyuls.

 

 CONFERENCE de Serge BARBA

  Vendredi 28 juin 2019, 18h30 

à Banyuls-sur-mer

 

Salle Jean Jaurès (derrière la mairie, jardin, place Dina Vierny) – Entrée libre –

 

*Sous l’égide de  l’Association Walter BENJAMIN            (06.31.69.09.32)

LE CLUB DES AMIS DE L’INSTITUT

ETE 2019 BREVES INFORMATIONS  

 

Chers amis,

 

Quelques nouvelles à moins d'un mois de notre ouverture estivale

Les expositions d'été de l'Institut ouvriront le 18 juillet prochain à 15h 

 

Ce fut en ce printemps, deux invitations  "L'Institut hors les murs" 

A Collioure une très belle exposition  

« Mémoires Maritimes, de Collioure à Carthage » ... en PJ

 ancienne salle de la mairie - du 12 avril au 5 mai dernier

 

En ce moment - à Montauban  - Festival de Sculpture 

 jusqu'au 30 juin prochain à la Petite Comédie

Une exposition : "Carthage Passage(s)  Masques en Scène/Masques Puniques en PJ

 

A

l’Institut des Arts du Masque de Limoux

 

cet été - du 18 juillet au 18 août 2019

Masques en Scène  "La Paix fil à fil »  une création en hommage à Marc Chagall

 Cet été : les jeudi vendredi samedi de 15h à 19h et les dimanches 21/07 et 18/08

Cet automne : les vendredi samedi dimanche des Journées Européennes du Patrimoine  puis certains we d’octobre et novembre …

 

L’exposition estivale sera l’occasion d’admirer au Musée Petiet la lithographie de Marc Chagall « Zebulon » et d’évoquer son séjour à Limoux auprès de son ami Joseph Delteil en 1927

 

Nous comptons sur votre présence pour découvrir ce parcours d'une création théâtrale pour Marc Chagall, imaginée et réalisée à l'occasion de l'inauguration de la Tapisserie «La Paix» à Sarrebourg. Découvrir ou revisiter l’exposition de la Collection d'Emile Taillefer du Carnaval de Limoux qui sera transférée l'hiver prochain - pour partie dans la future salle permanente dédiée au Carnaval de Limoux. Ainsi l'Institut présentera deux salles d'expositions permanentes :  Le Carnaval de Limoux et la Ménagerie de l'Arche de Noé 

 

Vous en souhaitant bonne réception, 

je vous remercie de votre présence, de votre bienveillance et de votre fidélité à nos côtés

 

Amitié. G.Lagnel



Nous avons le plaisir de vous inviter à une rencontre avec la cinéaste catalane Neus Ballús, qui aura lieu lundi 24 juin à 18h30 à l'Institut d'Etudes Ibériques.

http://crimic-sorbonne.fr/manifestations/cineastas-emergentes-rencontre-neus-ballus/
http://www.gnolas.org/joomla/index.php/different

Neus Ballús est un nouvel exemple de la fécondité du vivier des cinéastes catalans. Après un master en documentaire de création à l'Université Pompeu Fabra de Barcelone et la réalisation de court-métrages qui la font remarquer dans le circuit des festivals nationaux, son premier long-métrage, La plaga (2013), lui assure une reconnaissance internationale. En effet,  elle participe avec ce projet au programme Talent Campus de la Berlinale et la première du film aura lieu dans ce festival. Staff Only (2019), avec Sergi López, l'histoire des vacances d'une famille au Sénégal, est son premier film de fiction. Il partage avec les œuvres précédentes de la réalisatrice un intérêt poignant pour les sujets les plus contemporains et une recherche formelle qui passe par le croisement des genres.

Le festival Dífferent !, en collaboration avec le CRIMIC, propose une rencontre avec la cinéaste en partenariat avec le projet Cineastas emergentes, qui veut favoriser la visibilité de metteuses en scène ayant commencé leur carrière au XXIe siècle.

La rencontre sera animée par Marta Álvarez (co-éditrice, avec Annette Scholz, du livre Cineastas emergentes. Mujeres en el cine del siglo XXI) et Sergi Ramos Alquezar (maître de conférences à Sorbonne Université).

Réservation par mail obligatoire pour le public externe à la Sorbonne : ballussorbonne@gmail.com

Au plaisir de vous y retrouver,
Sergi Ramos Alquezar 

Partager cet article
Repost0
22 juin 2019 6 22 /06 /juin /2019 09:33
Nicilas Cau... Pujol et Grau, les bons amis ...MUSIQUES
Nicilas Cau... Pujol et Grau, les bons amis ...MUSIQUES
Nicilas Cau... Pujol et Grau, les bons amis ...MUSIQUES
Nicilas Cau... Pujol et Grau, les bons amis ...MUSIQUES

Nicilas Cau... Pujol et Grau, les bons amis ...MUSIQUES

Pujol jean-Marc, maire de Perpi, jette donc le gant. Laisse un autre gang s'installer...Je me suis trompé, moi qui croyait que JMP avait le sens de l'honneur et voulait être un rempart contre la bête immonde Aliot !

Il laisse la place à Romain Grau. Seule condition, que sa maîtresse-femme ait une bonne place sur la liste. Les magouilles ont commencé et nous allons bien rire et déchanter...On ne peut voter pour ces gens amis-ennemis-puis complices de nouveau ! C'est ça la politique ?

 

 

10 ans de Caudeville, ça suffit !!!

 

Nicolas Caudeville, le grand blogueur-interwieveur-provocateur souverainisme adorateur d'Amiel m'a tout donat... fête ses dix ans de carrière au coeur de Perpi, de Cassanyes à place Rigaud, du bar Cassanyes à l'UBU, désormais bureau et lieu d'enregistrement, où il reçoit les plus belles personnes d'ici : hier le matois Louis Aliot, et très bientôt, le maire de Perpi-la jolie, parti pour une nouvelle aventure : celle des jolis draps...

 

JPB

 

Lire ce bel article sans faute d'orthographe (une fois n'est pas coutume) du site

Merdre in Perpinya :

 

Made In Perpignan

Site d'information et d'actualité – Politique Économie Culture Tourisme – Pyrénées Orientales

 

 

Nicolas Caudeville : 7 ans d’archipel, 7 ans de contre-attaque

 2 juin 2016

Joyeux anniversaire à l’Archipel Contre-Attaque !

Depuis 7 ans, Nicolas Caudeville secoue l’intelligentsia perpignanaise, se pose en voix dissonante et impose sa propre tonalité. Après des années de procrastination à égratigner ceux qui tiennent les  manettes de la politique locale, il se voit plus aujourd’hui dans un rôle d’entremetteur : “j’ai toujours eu une âme de maquerelle”. Un portrait dans lequel Nicolas Caudeville nous dévoile son amour indéfectible pour le pays catalan et prend son chat à témoin de la situation politique locale…

Les interviews

“J’aime beaucoup les interviews, car j’aime beaucoup les gens, je suis curieux de l’humanité, un des derniers territoires à explorer et t’as pas besoin de sous-marin, juste besoin d’être psychologue. Je ne fais pas d’interview de personnes que je déteste”.

Car même s’il avait été “sa muse” et le prétexte à la création de L’archipel contre-attaque, Nicolas Caudeville a fini tout de même fini par interviewer Jean-Paul Alduy qui “s’était toujours refusé à lui”, celui qui “il y a 7 ans incarnait le mal absolu”.

À son “tableau de chasse”, 600 entretiens avec aussi bien des politiques (Louis Aliot, Clothilde Ripoull, Nicolas Garcia, …), des chercheurs que des artistes. Nicolas Caudeville débat avec son interlocuteur durant de longues interviews sur la politique locale ou nationale, la place de la culture dans la ville ou les initiatives qu’il souhaite mettre en avant.

L’archipel contre-attaque a depuis sa création attiré 500.000 lecteurs uniques, preuve s’il en fallait de l’attrait des lecteurs pour ce décrypteur de langue de bois politique.

Un homme de digression mais toujours dans l’humour et l’irrévérence
Nicolas Caudeville aime le beau, le bon mais surtout l’intelligent. Il déteste le discourt lénifiant et uniforme qui est distillé localement. L’archipel est un site dont Nicolas Caudeville revendique “la subjectivité”, qui est le meilleur moyen, selon lui, “de se rapprocher de l’objectivité en ne mentant pas sur une pseudo neutralité des médias”. 

Volontiers irrévérencieux, il aime à prendre un angle différent et souvent drôle pour évoquer les faux-pas de la politique municipale. Pour exemple, quand les médias locaux et nationaux se sont intéressés à la mésaventure de Stan, le faiseur de bulles qui reçu une contredanse salée pour avoir diverti les passants de la place de la République, Nicolas Caudeville écrivait “Casimir arrêté place de la république pour traffic de bulles de savon !

Sa relation aux canidés…

« Quand le chat n’a pas sa bouffe et qu’il miaule je lui dis, attention c’est moi ou le front national  et crois moi tu vas moins rire ! »

Son amour pour le pays catalan 

“Arrivé à 8 ans avec la diligence de mon père de Picardie qui a acheté un commerce à Argeles c’est là que tout  a débuté”

Ce catalan d’adoption n’a pas hésité à investir la langue et à faire deux mémoires sur l’histoire de la Catalogne. Parce que “j’aime ce pays à m’en rendre malade, à rentrer dans des colères noires” quand il voit chaque jour l’incompétence de ceux qui sont censés mettre en valeur son territoire et ses talents ! “Cette colère je la transforme dans le personnage que la plupart des gens connaissent !”

Nicolas Caudeville a longtemps été animateur de Radio Zygomar, fréquence associative dont certains perpignanais se souviendront, et animée par des jeunes bénévoles qui  voulaient faire la promotion des initiatives musicales locales.
Une radio libre dont l’objectif était de développer le sens civique et l’esprit citoyen de ses adhérents tout en suscitant celui de ses auditeurs. Une radio qui a fermé son antenne en décembre 2008.

Son combat actuel pour la création musicale catalane

Nicolas Caudeville a entamé en janvier 2016 un combat pour plus de visibilité de la création musicale qu’il estime en déficit de soutien par les institutions qui sont sensées les accompagner et notamment France Bleu Roussillon.

Le journaliste, dans son article “Comment je me suis auto-radicalisé en écoutant France Bleu Roussillon”,accuse, la radio publique de donner une “représentation folklorique du territoire, façon “l’aççant catalan, rugby et cargolade” au prétexte d’audimat. Il déplore l’absence sur sa play-list de création musicale locale.

 

Et toujours L’archipel contre-attaque comme outil de réflexion

“Aujourd’hui je suis selon la clau « penseur critique ». Moi ce qui m’intéresse c’est la réflexion sans me prendre pour Michel Onfray ou Bernard Henri Levy. J’essaye d’introduire la réflexion dans des médias actuels qui t’expliquent qu’ils ont pas le temps, pas le temps d’enquêter, de réfléchir, il faut coller à l’information. Aujourd’hui j’agis plus que je ne critique, je ne suis plus ado, j’ai 43 ans et je suis devenu adulte !”

Désormais, il a dépassé le stade de la colère dans laquelle les responsables locaux l’ont mis. Après une analyse du territoire, “parce qu’il faut pas déconner, c’est pour ça que j’ai fait des études !”, il construit en mettant en relation des gens croisés au long de ses rencontres. Des gens qui travaillent ensemble, souvent sans reconnaissance mais pour le bien du territoire. Malgré cette étape Nicolas Caudeville maintient sa“guérilla” et pour conclure déclare :

“En 2020 je verrai qui a survécu à l’highlander local, il ne doit en rester qu’un !” 

 


Musique

 

Quand, dans la case de bambou,
Le sorcier, sur des rythmes fous, 
Frappe son tam-tam et tempête,
Je m'entends renaître à tue-tête.
Enfant modèle cependant,
Je joue ma vie tambour-battant.
Je suis la musique et m'amuse
Au long de mélodies confuses.

 

Au son du violon je tombe,
Comme en plein vol une colombe
Peut, par le chasseur, être atteinte.
Je vais, mourant telle une plainte, 
Note au bloc-notes de l'automne,
Perdue dans l'adieu que l'on donne.
Je suis la musique et je pleure
Lorsque sonne la dernière heure.

 

Je n'aime pas serrer les mains
Des artistes sans lendemain.
Les pianos, les clavecins
Connaissent bien tous mes desseins.
Les flûtes, même traversières, 
Sifflent des airs dont je suis fière.
Je suis la musique et j'enchante
L'oreille la plus réticente.

 

 

Parfois, n'atteignant pas mon but,
Lasse des fa dièses, des ut,
Je prends mes gammes sous le bras,
Quittant la scène à l'opéra.
Dans le silence je m'endors
Pour chercher de nouveaux accords.
Je suis la musique et m'éloigne
Lorsque le désespoir me gagne.

 

Je sais toujours donner le la,
Vagabondant de-ci de-là, 
Réécrivant en doubles croches
Bonheurs enfuis et anicroches,
Faisant remonter sur les planches
Le soir les noires et les blanches.
Je suis la musique et je rêve
Quand d'un demi-ton l'on m'élève.

 

Les cris des peuples à genoux
Me mettent sens dessus dessous
Et leur sort m'inspire sans fin
Des chants de révolte et de faim
Où la guitare est dans mon camp
Contre les cuivres triomphants.
Je suis la musique et je lutte 
Quand c'est le droit qu'on exécute.

 

Jean Iglesis

Partager cet article
Repost0
21 juin 2019 5 21 /06 /juin /2019 10:16
Melancholia (bientôt à Perpignan !) - Concert d'été à Palau du Verre - Aquarelles à Pézilla - Avant la nuit
Melancholia (bientôt à Perpignan !) - Concert d'été à Palau du Verre - Aquarelles à Pézilla - Avant la nuit
Melancholia (bientôt à Perpignan !) - Concert d'été à Palau du Verre - Aquarelles à Pézilla - Avant la nuit
Melancholia (bientôt à Perpignan !) - Concert d'été à Palau du Verre - Aquarelles à Pézilla - Avant la nuit

Melancholia (bientôt à Perpignan !) - Concert d'été à Palau du Verre - Aquarelles à Pézilla - Avant la nuit

Palau du Verre :

 

CONCERT D’ÉTÉ

Visages de Méditerranée

 

 

SAMEDI 22 JUIN

21h Place de l’église

L’ensemble “LIBERE” Rencontre de Trois Virtuoses
David Salleras, saxophoniste et compositeur Maria Camahort, guitariste et compositrice François Ragot, violoncelliste, chef d’orchestre O. Gonzalez, D. Salleras, M. Camahort,
A. Piazzola, K. Dorham, Georges Gershwin

 

DIMANCHE 23 JUIN

17h, jardin du Mas St Galdric*

L’APRÈS MIDI AU JARDIN avec PEDRO SOLER, guitare. “... FOU DE MÉDITERRANÉE” En hommage à Philippe Andrea

 

SAMEDI 29 JUIN - 21h, Eglise VIVALDI EN TOUTES SAISONS “MARE NOSTRUM MUSICAE”
et “Les jeunes talents Mare Nostrum Musicae 2019/ 2020”
Pierfrancesco Fiordaliso, violon soliste, Heriberto Fonseca, violon 1

Gisèle Lopez, violon 2
Fanny Kobus, alto,
François Ragot, violoncelle, Raphaël Quaretti, contrebasse, Guillem Gironès Lopez, violoncelle, Jordi Gironès, théorbe et guitare baroque.
CAMERATA DELS PIRINEUS, orchestre amateur de jeunes
*entrée par le camping le Haras -Palau del Vidre

DIMANCHE 30 JUIN

17h, jardin du Mas St Galdric*

L’APRÈS-MIDI AU JARDIN avec Miquela Vails
“LES COULEURS DE SIMONE GAY” Et le Duo “AIRINA”
Jean-Paul Sire, accordéon,
Alex Augé, saxophone soprano

 

VENDREDI 5 JUILLET - 21h, Eglise L’ensemble “SARABANDE” Malvina Martrille, flûte à bec, Catherine Morrison, violoncelle Elisabeth Picard, clavecin, François Picard, violoncelle MUSIQUE ITALIENNE

DE L’ÉPOQUE BAROQUE

S. Rossi, GP. Cima, A. Falconieri, GV. Fontana, A. Vivaldi, A. Corelli, F. Geminiani, F. Mancini

 

SAMEDI 6 JUILLET - 21h, Eglise Maria Luisa Colom, piano MUSIQUE ESPAGNOLE
M. Blasco de Nebra, D. Scarlatti, A. Soler, F. Mompou, E. Granados, I. Albéniz

 

DIMANCHE 7 JUILLET - 18h, Eglise

Ensembles polyphonique “MADRIGALIS”
et instrumental “MARE NOSTRUM MUSICAE” “L’INFLUENCE DE LA MUSIQUE ITALIENNE EN EUROPE AU XVIII
e
G F. Haendel “Dixit Dominus”

 

TOUT LE PROGRAMME SUR www.concertdetepalau.eu
ENTRÉE : 15• Abonnement à trois concerts : 40- ADHÉRENTS : 13- Abonnement à trois concerts : 35Etudiants : 5- Abonnement à trois concerts : 15• Enfant de -10 ans : gratuit
RENSEIGNEMENTS ET RESERVATIONS : Concert d’été : 04 68 37 98 38 - 04 68 55 87 39 ou Mairie de Palau del Vidre : 04 68 22 37 41 (le lundi, mardi, jeudi, vendredi, le matin uniquement) ou concert.d.ete@wanadoo.fr

 

 

- - -

Expo/vernissage : 

«Rodin-Maillol, face à face » 

 

SAM. 22 JUIN  11 h30

 

 

​​​​​​​

  • à 10H30 vernissage de l'expo André MASSON à Céret
  • - - -

FFREEE : 

  • Maire de Saint-Cyprien,
  • Conseiller départemental,
  • Président de la Communauté de communes Sud Roussillon,
  • et le Conseil municipal
  • vous convient à l’inauguration
  • de la stèle commémorative
  • du camp de Saint-Cyprien
  •  
  • Samedi 22 juin 2019 à 11h
  • à la Pinède (entrée nord de Saint-Cyprien)

Merci de confirmer votre présence au 04 68 37 68 13


- - -

BANYULS :

  •  21 Juin 2019 – 21h
  • Eglise de la Rectorie
  •  
  • Duo Bensa-Cardinot
  • Au programme
  • Renaissance Anglaise de John Dowland (guitares et chant)
  • 3 chants de Gabriel Fauré (guitare et chant)
  • 9 insectes en musique extraits du recueil "Microfaune" d'Olivier Bensa (guitare solo)
  • Musique d’inspiration populaire (deux guitares)
  •  
Partager cet article
Repost0
20 juin 2019 4 20 /06 /juin /2019 10:06
L.Aliot est-il un démocrate ou avance-t-il masqué..?
L.Aliot est-il un démocrate ou avance-t-il masqué..?
L.Aliot est-il un démocrate ou avance-t-il masqué..?

L.Aliot est-il un démocrate ou avance-t-il masqué..?

Perpignan est un laboratoire et Louis Aliot un apprenti-chimiste ! Mais démocrate ?

 

Mélanchon a prôné le dégagisme (son livre) et la révolution : Macron aussi (cf. son livre sur la révolution !) : le président a siphonné les partis de gauche devenus des groupuscules impuissants, ainsi que la droite : sauve-qui-peut aux républicains !

 

Le député Aliot lance la même stratégie : appel aux élus républicains pour qu'ils se rallient au RN : les anciens arrangements occultes (Blanc avec le FN de la région Languedoc-Roussillon) se font dans la lumière ! M. Aliot est décomplexé. Autrefois médiabolisé avec la famille Le Pen, il se présente désormais à Perpignan en citoyen local, sans étiquette, enlevant tout sens politique à l'élection municipale... Le responsable d'extrême-droite se fait agneau et tente de tromper l'électorat en jouant le sauveur d'une ville en déshérence, avec un discours apaisé...

 

Il sait que Perpi est un laboratoire, que sa décomposition est avancée et qu'il faut vite une radicale recomposition politique : exit la droite classique et ses élus installés et inactifs ! Quant à la gauche, elle pèse peu sur la ville et ses divisions sont des blessures longues à cicatriser... La route est libre : une personnalité nationale, si elle gagne une ville de plus de 120 000 habitants, ce sera un début triomphant avant les présidentielles de 2022... M.Aliot ouvrirait un destin enfin heureux à sa compagne ! En cas d'échec, on peut s'attendre à un retour rapide (mais elle est présente et silencieuse) de Marion Lepen "Maréchal nous voilà" , extrémiste moderne, intellectuelle, et d'autant plus dangereuse... Exit alors Aliot et tous les beaux gars de la Marine !

 

L. Aliot est un sacré alchimiste, il perturbe l'ordre mortifère du pays catalan, il oeuvre dans le "labo Arago", il veut faire tout péter, ce Monsieur Tournesol ! 

 

En fin de compte, la question à laquelle il faudra bien qu'il réponde, en avançant des preuves et des arguments : est-un vrai démocrate..???

 

JPB

 

Ce soir à partir de 18h30, tous à l'UBU, café place Rigaud pour un échange entre Clarisse REQUENA, docteur es-lettres, et les responsables de la communauté gitane.

 

Il sera question de littérature (avec Mérimée) et des problèmes actuels du quartier Saint-Jacques...

Entrée libre.

Partager cet article
Repost0
19 juin 2019 3 19 /06 /juin /2019 10:16
1ère photo : intervention poétique sur un mur du camp de Rivesaltes
1ère photo : intervention poétique sur un mur du camp de Rivesaltes
1ère photo : intervention poétique sur un mur du camp de Rivesaltes

1ère photo : intervention poétique sur un mur du camp de Rivesaltes

Mémorial/Mémoire

Actions artistiques libres dans le camp de Rivesaltes

 

"L'EXPOSITION INVISIBLE" une expo sans autorisations, sans subventions, sans appuis institutionnels proposée et activée par Rafael Gray. 


Une Actions en Off des commémorations officielles à la « Retirada » de 1939 et en hommage aux « Indésirables » de tout temps. Plus de 30 artistes contemporains exposent là où il n’est plus donné à voir, là où la mémoire est en zone interdite. 


Un regroupement d’actions poétiques libres, dans un ancien camp de rétention. En occupant un espace pour faire poésie et revendiquer une liberté d’exister hors des circuits balisés. En squattant un lieu interdit, un territoire rendu «invisible», loin des regards, à découvrir par l’exploration. Un no man’s land de ruines, verdoyant à ciel ouvert, mis hors champ du Mémorial «Officiel», à l’écart, comme «en rétention» même.

 

Il s’agit bien d’opposer des forces poétiques vivantes et permanentes à tout ce qui pétrifie et enferme la mémoire dans un espace/temps opaque et abstrait.

On a beau écrire, graver dans la pierre ou le béton « Plus jamais ça ! », force est de constater que rien n’y fait. Alors nous voulons raviver l’Histoire par l’action permanente afin de la rendre présente en raison et conscience.

 

Au contraire de l’idée d’art-marchandise, les actions sont éphémères et gratuites, les œuvres, de toutes les pratiques artistiques ne sont pas à vendre mais seulement déposées ou crées in-situ en exposition permanente. « L’Exposition Invisible » se fait sans autorisations, sans subventions, sans appuis institutionnels. Elle s’oppose à toute récupération. Les artistes qui y participent ont pris à leur charge les contraintes qu’imposent leur création.

 

Entrez dans le musée de la « Mémoire Au Présent ».

 

avec Max Horde. Rafael Gray. Charles Dreyfus. Michel Giroud. Joël Hubaut. Arnaud Label Rojoux. Elohim Féria & Francoise Vincent. Ben Vautier. Serge Pey. Fuzi UV TPK. Patrick Pinon. Ramon Cañales. Martine Viale. Max Wyse. Anita Gallego. Alain Campos. José-Maria Gonzalez. Xavier Pinon. Black Sifichi. Pascale Goëta. Roberto Martinez. Antonio Gallego. Mathieu Tremblin. Hervé Bréhier & Laura Morsch-Kihn. Cynthia Montier é Myriam Suchet. Alain Declercq. Souad El Maysour. Escif. Jakob Gautel. Icy & Sot. Leila Payet. Jacque Sy. Nathalie Albaladejo. Corine Pagny. Emmanuelle Jamme.

  JOURNEES DU PATRIMOINE DE PAYS

   MONASTIR  DEL  CAMP  les 22 et 23 juin 2019 

  

 Samedi 22 juin       portes ouvertes de 10 heures à 18 heures 

     

     de 13 à 15 heures exposition de 12 « Porsche » de collection 

      

          15 heures      Visite commentée du  Prieuré

          16 heures      Concert   « chant sacré a capella »

                                      par l' ensemble  CORAM

 

Dimanche 23 juin  portes ouvertes de 10 heures à 18 heures                  

     

    16 heures     Visite commentée du Prieuré

     17 heures    Concert chants polyphoniques « VEUS ASPRES » 

 

Partager cet article
Repost0
18 juin 2019 2 18 /06 /juin /2019 10:25
Monastir del Camp - Abel BURGER (bientôt) - Color Gang/Yves Olry - Camps de St-Cyprien - Clarisse REQUENA -
Monastir del Camp - Abel BURGER (bientôt) - Color Gang/Yves Olry - Camps de St-Cyprien - Clarisse REQUENA -
Monastir del Camp - Abel BURGER (bientôt) - Color Gang/Yves Olry - Camps de St-Cyprien - Clarisse REQUENA -
Monastir del Camp - Abel BURGER (bientôt) - Color Gang/Yves Olry - Camps de St-Cyprien - Clarisse REQUENA -
Monastir del Camp - Abel BURGER (bientôt) - Color Gang/Yves Olry - Camps de St-Cyprien - Clarisse REQUENA -

Monastir del Camp - Abel BURGER (bientôt) - Color Gang/Yves Olry - Camps de St-Cyprien - Clarisse REQUENA -

   JOURNEES DU PATRIMOINE DE PAYS

   MONASTIR  DEL  CAMP  les 22 et 23 juin 2019 

  

 Samedi 22 juin       portes ouvertes de 10 heures à 18 heures 

     

     de 13 à 15 heures exposition de 12 « Porsche » de collection 

      

          15 heures      Visite commentée du  Prieuré

          16 heures      Concert   « chant sacré a capella »

                                      par l' ensemble  CORAM

 

Dimanche 23 juin  portes ouvertes de 10 heures à 18 heures                  

     

    16 heures     Visite commentée du Prieuré

     17 heures    Concert chants polyphoniqu

 www.librairietorcatis.com

JUIN 2019

 

               FILAF 2019

Du lundi 17 juin au dimanche 23 juin 2019 à Perpignan

 

9ième édition du Festival International

du Livre d'Art et du Film.

Soirée d’ouverture officielle du Filaf

Mercredi 19 juin, dès 19h30.

Vernissage à la Chapelle basse du Couvent des Minimes, en présence des artistes.

Pour en savoir plus:

https://www.filaf.com/filaf-2019-1

 

 

 

 

Mardi 18 Juin à partir de 18H00 Salle des Libertés - Perpignan

Jérome FOURQUET présentera son ouvrage:

L'ARCHIPEL FRANCAIS  éd. du seuil

 

En quelques décennies, tout a changé. La France, à l'heure des gilets jaunes, n'a plus rien à voir avec cette nation une et indivisible structurée par un référentiel culturel commun. Et lorsque l'analyste s'essaie à rendre compte de la dynamique de cette métamorphose, c'est un archipel d'îles s'ignorant les unes les autres qui se dessine sous les yeux fascinés du lecteur. 

 

Partager cet article
Repost0
16 juin 2019 7 16 /06 /juin /2019 10:55
(C) Claude Parent pour les 5 dernières images
(C) Claude Parent pour les 5 dernières images
(C) Claude Parent pour les 5 dernières images
(C) Claude Parent pour les 5 dernières images
(C) Claude Parent pour les 5 dernières images
(C) Claude Parent pour les 5 dernières images
(C) Claude Parent pour les 5 dernières images
(C) Claude Parent pour les 5 dernières images
(C) Claude Parent pour les 5 dernières images

(C) Claude Parent pour les 5 dernières images

L'HISTOIRE DU SOLDAT / LA FURA DELS BAUS

 

Festival Castell de Peralada

 

 

Àlex Ollé présente la version Fura de la fable L'Histoire du soldat d’Igor Stravinsky. Une adaptation boulever sante convertie dans une dénonciation et une profonde réflexion sur les conflits armés d’aujourd’hui et un appel à la paix et à la liberté.

Video: Punt TV Comunicació Audiovisual

Partager cet article
Repost0
15 juin 2019 6 15 /06 /juin /2019 10:55
débat Pujol/Aliot, municipales 2014 (C) L'Indépendant

débat Pujol/Aliot, municipales 2014 (C) L'Indépendant

Municipales Perpi 2020 : pourquoi Louis ALIOT ne peut pas "prendre" la ville

 

La commission nationale d'investiture de la Rép en Marche a fini son tour de France; à Perpignan, où la situation locale est complexe (chômage, pauvreté, région de passage, d'immigration, nostalgérie, vote fort en faveur du RN...), elle a opté pour Romain Grau, député, camarade de Macron, face à un maire affaibli et repoussé par 75% de l'électorat...Alain Richard, ancien socialiste ministre de la défense et Marie Guévenoux, les envoyés de la Rép...ont estimé que, face au danger RN, seul le centriste, ancien socialiste, ancien Républicain...pouvait peser face à Louis Aliot.

 

R.Grau aura cependant du mal à regrouper la droite : effondrement des Républicains, en outre divisés, et...problème du MODEM de F.Bayrou faisant l'objet d'une enquête de l'Office central de lutte contre la corruption ! Le partenaire de la Rép est bien affaibli avec l'affaire des assistants parlementaires !

 

C'est la même épine qui gêne les anciens eurodéputés de feu le FN : Marine LePen, Louis Aliot...Opposés à l'Europe, absents au parlement, ils profitaient pourtant des salaires des assistants pour renflouer le parti...

 

C'est ainsi que le député de Perpignan ne pourra pas "prendre" la ville, comme il dit, dans un style militaire, ou comme on le dit vulgairement pour une femme que l'on désire conquérir...

 

Il a beau changer de peau : oublier le "beau-père", président du FN, qui a fondé le parti avec quelques nostalgiques de Vichy et du nazisme... Oublier le FN trop fascisant en changeant de nom...

 

Prendre ses distances avec Marine qui s'affiche avec des responsables racistes et pros-nazis : la Ligue de Salvini en Italie, l'AfD en Allemagne...

 

Ne pas parler du RN et partir "sans étiquette" car la situation est "locale": faire comme Macron qui invite les Républicains à se rallier...

 

Or L.Aliot sait que, comme le dit Carl Lang : "le FN vivait grâce à ce système de rémunération via le PE (parlement européen) pour rémunérer des personnes du RN..."

Un système frauduleux a été mis en place depuis 2012: des mises en examen pour abus de confiance, détournements de fonds publics ont été lancées. La menace judiciaire se précise: des années d'emprisonnement peuvent être requises...

 

Le risque politique peut suivre : dix ans d'inégibillité en cas de condamnation... M.Aliot peut ainsi se trouver dans l'impossibilité de se présenter aux élections...

 

A moins que R.Grau, via Macron, ne ralentisse la justice et n'opte pour la solution qui permet d'être élu en misant sur le désistement des candidats du premier tour, face à la menace de l'extrême-droite... 

 

Grau, seul, face à Aliot : pari risqué car une triangulaire se profile pour mars 2020...

 

JPB (15 juin 2019)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens