Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2018 6 25 /08 /août /2018 09:24
Rue de l'anguille, quartier Sant-Jaume - Pace Cassanyes avec Alain et Jean Gimenez, Bruno, Raphaël Brière (photos de Clarisse Requena-Le Petit Journal)
Rue de l'anguille, quartier Sant-Jaume - Pace Cassanyes avec Alain et Jean Gimenez, Bruno, Raphaël Brière (photos de Clarisse Requena-Le Petit Journal)
Rue de l'anguille, quartier Sant-Jaume - Pace Cassanyes avec Alain et Jean Gimenez, Bruno, Raphaël Brière (photos de Clarisse Requena-Le Petit Journal)
Rue de l'anguille, quartier Sant-Jaume - Pace Cassanyes avec Alain et Jean Gimenez, Bruno, Raphaël Brière (photos de Clarisse Requena-Le Petit Journal)
Rue de l'anguille, quartier Sant-Jaume - Pace Cassanyes avec Alain et Jean Gimenez, Bruno, Raphaël Brière (photos de Clarisse Requena-Le Petit Journal)

Rue de l'anguille, quartier Sant-Jaume - Pace Cassanyes avec Alain et Jean Gimenez, Bruno, Raphaël Brière (photos de Clarisse Requena-Le Petit Journal)

Perpignan destination Saint-Jacques, village dans la ville - Les médias, les politiques et la communauté gitane 2

 

La presse locale s'intéresse au quartier Saint-Jacques : le Petit Journal catalan a envoyé avant-hier une journaliste, Clarisse REQUENA, avec qui j'ai passé l'après-midi à rencontrer les responsables des habitants d'origine gitane. Le petit hebdo veut sans doute faire oublier le fâcheux reportage et la couverture qui a choqué et a entraîné un procès et la condamnation du directeur :"A quoi servent les Gitans ?"

 

Si quelque chose énerve ces Français d'origine gitane, ces Français à part entière, citoyens d'ici, "hommes libres", c'est bien le racisme : ne dites donc plus "Les Gitans", mais "les Français d'origine gitane" !!!

 

Aujourd'hui samedi, c'est au tour d'un reporter du quotidien parisien et catholique "La Croix" de se rendre à Perpignan, au coeur du quartier Sant-Jaume: l'accueil sera parfait, comme d'habitude car les habitants sont chaleureux et prêts à vous faire découvrir leur village, ravagé, sale, c'est vrai (la municipalité laisse le quartier dépérir depuis des décennies pour dire ensuite "c'est insalubre" et le détruire...), mais les intérieurs sont très propres, même si beaucoup, ici, sont pauvres. 80% de chômeurs : ils ne veulent pas travailler ! Non, mais sans diplôme, ils n'ont rien : "Que la mairie nous donne 200 emplois et vous verrez comme nous allons travailler !"

 

Mais ils n'attendent plus rien de cette mairie; ils en veulent surtout à l'adjoint chargé de la rénovation urbaine, qui les a trahis, leur a promis des avantages, les a utilisées pour les élections et autres actions clientélistes. A présent, c'est fini, plus de dialogue avec M. Amiel, il est hors-jeu, même s'il essaie de s'expliquer et communique beaucoup…Le maire le laisse dire car c'est lui, Amiel, qui prend les coups, qui accuse le député Grau de manipuler les meneurs, puis M.Pujol le laissera tomber: un rival de moins pour les municipales qui se profilent...

 

 Un sacré mauvais coup, cette révolte de St-Jacques : le maire envisage tous les scénarios pour éviter l'élection de R.Grau : adhérer à La République en marche pour gêner le député..?

 

A droite, il est obnubilé par une éventuelle victoire du RN (ex FN) : en effet, Louis Aliot est très discret mais très présent dans le quartier : les gitans aiment cette attitude, pas politicienne, mais franche car le député du parti de la droite radicale dit ce qu'il peut ou ne peut pas faire, rien de plus. 3000 voix ce n'est pas négligeable quand l'élection se joue à très peu d'écart et que l'abstention est massive.

 

En discutant pendant des heures au café place Cassanyes, où on constate les rapports cordiaux entre les Français maghrébins et le Français gitans (pas tous sont corrects, bien sûr, et on redoute ces nuits de rodéos sur la place, ces coups de feu à l'arme lourde, il y a quelques jours et la presse n'en dit rien : consignes de la maire et de la préfecture… Avec tous ces enfants qui, à trois heures du matin, ne sont pas couchés…), où on constate une vraie mixité sociale...

 

Les Gitans sont pacifiques, mais il ne faut pas les trahir, les insulter, les énerver : ils peuvent alors tout casser, et nous en sommes là...

 

Le préfet, M. Chopin, a raison d'être diplomate : à la fin de la réunion, en préfecture, la semaine dernière, il a mis sa main sur l'épaule de M. Pujol : "On va arrêter les démolitions pour un moment, n'est-ce pas,  M. le maire."…

Celui-ci, durant la rencontre, au fur et à mesure que les représentants du quartier prenaient la parole, baissait la tête et ne disait rien… 

 

     La mairie ne peut plus relever la tête… Qui le fera ???

 

J.Pierre Bonnel

06 31 69 09 32

Partager cet article
Repost0
24 août 2018 5 24 /08 /août /2018 06:00
Laure Maltese (ELNE) - Santiago VINAS (Castelnou) -
Laure Maltese (ELNE) - Santiago VINAS (Castelnou) -

Laure Maltese (ELNE) - Santiago VINAS (Castelnou) -

Mercredi 29 Août 2018   18h- 21h - VERNISSAGE 

Ré - inventer la couleur

Galerie de Santiago  VIÑAS

5 carrer del Mig   CASTELNOU

+33 7 77 30 39 14     +33 4 68 63 92 85

 

Pour Eluard, "la terre est bleue comme une orange ", et pour Santiago ViÑAS, la couleur s'interprète comme un texte de théâtre ! 

Cette nouvelle exposition à Castelnou, village de sa famille, nous permet de voir le monde avec ses yeux d’artiste complet : Jacques VIÑAS, dit Santiago, est aussi un comédien qui interprète toujours des textes fondateurs de la culture européenne, d’auteurs  importants tels que Rilke ou Rimbaud. Il se produit sur scène seul ou en compagnie d’autres comédiens prestigieux, dont son amie Marie-Christine BARRAULT.

 

N’oublions pas que Castelnou est l’un des dix plus beaux villages médiévaux de France et que la route qui y conduit en partant de Perpignan passe par Thuir, de quoi régaler toutes les curiosités culturelles et gustatives puisque Thuir est à l’origine du développement du vin de Byrrh. La galerie de Santiago VIÑAS vous ouvre ses portes et vous offre une jolie halte à Castelnou le mercredi 29 Aout prochain, pour ce vernissage de travaux inédits ou une re-découverte des plus anciens, à partir de 18h, au 5 carrer del Mig. Cette exposition sera en place jusqu’en novembre, avec visite sur réservation téléphonique à partir de fin- septembre. L’exposition est organisée par L’association (Loi 1901) D.A.D.O.U - Des Artistes et Des Oeuvres Uniques. A très bientôt ! 

 

Sujet : VERNISSAGE à la Galerie de Santiago VIÑAS 

Titre : Ré-inventer la couleur - Mercredi 29 aout 2018 

Lieu : 5 carrer del Mig  - Village de Castelnou - de 18h à 21h

Parking à l’arrivée à Castelnou, en bas du village

Galerie  Santiago VIÑAS   +33 4 68 63 92 85 - Horaires 11h-18h - Visites sur réservation téléphonique à partir de fin septembre. 

L’association (Loi 1901) D.A.D.O.U - Des Artistes et Des Oeuvres Uniques 

6, rue de la Vieille Intendance - 66000 PERPIGNAN

Elne : Un atelier de restauration d'art en Ville Haute :

Laure Maltese rénove, revisite, réhabilite...

« Le temps de l'Art devient soudain l'art du Temps... »

 

Installé au cœur de la vieille ville, l'atelier de Laure Maltese offre une seconde vie à vos œuvres.

Restaurer est une opération technique qui a pour but de prolonger la vie d'une œuvre en ralentissant le processus de dégradation dû au vieillissement de sa matière à un accident extérieur naturel ou provoqué par l'homme.

Les interventions effectuées au cours de la restauration sont faites dans le respect de l’œuvre : lisibilité, stabilité, réversibilité.

La restauration d'art assure la transmission du patrimoine privé au public, dans un souci déontologique d'authenticité. Qu'il s'agisse d'une opération de nettoyage à moindre frais ou dune intervention plus importante, le travail de restauration assure la conservation d'une œuvre et en augmente la valeur !...

La restauration à la feuille d'or selon les techniques traditionnelles à la colle de peau de lapin permet de conserver l'intégralité de l’œuvre originale, conformément au style et à l'époque de l'objet restauré. La dorure sur bois concerne tous les objets en bois doré (cadres, miroirs, statues, consoles...) .

Laure Maltese est diplômée  (en 2004) de l'école de restauration de tableaux de Châteaurenard (ATEC), au titre de technicienne supérieure en restauration d’œuvres picturales. Elle exerce la restauration d’œuvres d'art depuis huit ans déjà.

L'atelier réalise des travaux de conservation et de restauration  qui s'adresse aux collectivités, à une clientèle privée,  aux collections particulières, aux marchands, aux antiquaires... 

Laure Maltese – Restauration de tableaux – Rue du Couvent – Parking Sant Jordi – 66200 Elne (à côté de l'Office du Tourisme) 

Tel : 06 72 92 94 71 - e-mai :  "mailto:laure.maltese@yahoo.fr"laure.maltese@yahoo.fr

Site web:  "http://www.atelierlauremaltese.fr/"http://www.atelierlauremaltese.fr  

 

Jean IGLESIS

Débat, polémique, dialogue :

 

Commentaire de 

esthétiqueabjection338 (le 24/08/2018 04:21) 

à mon article du 12 janvier 2018 :

 

L'écrivain Céline censuré : ses pamphlets antisémites ne seront pas publiés par Gallimard (cette année, du moins...)

 

Salaud, odieux, raciste, nauséeux, délateur, l'auteur duVoyage...est tout cela ! La mort, aurait-il mérité, comme Brasillach, le putain de nazi ! Le Céline, aussi, nazi, plus que collabo, boucher dans ses mots, ses articles des revues infamantes de Vichy et de l'extrême-droite fasciste, l'aurait mérité la mort; a goûté la prison puis l'exil, a souffert un peu, mais pas assez, l'ordure !

 

On comprend les gens qui veulent censurer TOUTE l'oeuvre de Ferdinand Destouches: pas seulement ses "romans allemands", ses saloperies pamphlétaires, mais aussi ses chefs-d'oeuvre, car eux aussi, c'est exact, sont remplis de racisme -qui est un délit, pas une opinion - mêlant les juifs et les nègres dans une haine incroyable.

 

En effet, Céline se nourrissait de la haine, il la cherchait, ainsi que les malheurs, les catas, les épreuves, les horreurs pour alimenter son oeuvre et transmuer en or - je veux dire en STYLE - le machiavélisme et la barbarie éternelle des hommes ! Abject le racisme de ce génial écrivain, intellectuel méprisant du bourgeois, médecin des pauvres, menant une vie de misérable, jouant au martyr pour aller au tréfonds de l'immonde...

*Lire l'excellente biographie d'H. Godard (Gallimard)

 

Le biographe défend la publication des oeuvres maudites car sa verve, au service de la propagande nazie, est encore souvent verve, ironie, trouvailles stylistiques, même si la logorrhée anti-juif et la rhétorique facile dominent...

 

Comme dans son Retour d'URSS, où il dit la beauté poétique de St-Pétersbourg... Où il écrit bellement la pollution à Moscou...

 

Interdire Céline est une hypocrisie car ses oeuvres sont disponibles dans le monde virtuel ! Le censurer, c'est censurer son style, même si celui-ci ne doit pas être un argument pour dédouaner ce salopard ! Il fallait l'envoyer au bagne, le faire souffrir à petits feux..Et encore aurait-il été content : ce martyre nouveau lui aurait tiré de nouvelles pages éternelles !

 

Il faut refuser toute censure en littérature et ailleurs, surtout 70 ans après. Le censurer, l'infâme, à son époque, oui, dans son contexte, que diable, mais la France était régie par des Français fascistes et antisémites ! Alors, la parole tueuse était libre...

 

Publier ou pas ces Bagatelles… (qui n'en sont pas !), que feriez-vous, vous..? 

JPBonnel

 

* Réponse : 

 

Selon un certain Stéphane Zagdanski, dans une émission diffusée sur Arte en 2011 les pamphlets de Céline sont des « textes très drôles, étonnants de comique »,propos qu’il répète en espérant qu’ils produisent un sens.La thèse très célinienne de l’écrivain clown,paranoïaque et délirant est grotesque.Cette émission est un tissu d’erreurs,de contre-vérités,un galimatias de non-sens inspirés par un inquiétant aveuglement.

Cet aveuglement,très célinien également,est délirant,débilitant,nocif,dangereux.Il porte un nom :l’antisémitisme.Les « pamphlets » de L.F. Destouches ne sont pas « stupéfiants » mais criminels.Non « Bagatelles pour un massacre » n’est pas un « traité de style » :selon LF.Destouches la littérature c’est de la merde et,pour la bien pratiquer,il conviendrait de « bien chier » (« chie pas juste qui veut »).Est-ce une position esthétique ?Non,c’est la volonté de promouvoir un projet esthétique inspiré par l’abjection.Non,l’histoire du XXème siècle n’est pas un « délire »,la littérature ne l’est pas davantage. « Un écrivain, un génie est en lutte contre son époque, il ne collabore pas avec son époque, il ne fait pas confiance à son temps »ajoute M.Z.

Ce M.Z. est visiblement peu informé et se laisse aveugler par son amour pour ledit Céline qui échappa au poteau d’exécution parce qu’il prit la fuite, la « merde au cul »….

Il est attesté que M.LF Destouches a été un collaborateur actif et zélé des nazis (agent du Sicherheitsdienst ou SD dirigé par Heydrich) et a même appelé au meurtre de différents écrivains parmi lesquels Robert Desnos, assassiné dans le camp de Terezin.Robert Desnos, lui, a résisté à son temps avec un courage exemplaire et l’a payé de sa vie..L’antisémitisme, indissociable de la haine de l’Occident démocratique, a été une affaire très sérieuse, la seule sans doute, pour Céline : si on l’occulte il reste bien peu de choses de son « œuvre ».

Pour ma part je préfère amplement la truculence langagière de Rabelais ou celle de Clément Marot. Certains voudraient à toute force réhabiliter Céline pour des raisons peu avouables.

Qu’ils se rassurent : Céline est bien parvenu à se hisser au sommet d’un seul podium, celui des plus grands écrivains racistes et antisémites de tous les temps.

 

**à vous la parole...

 

Partager cet article
Repost0
23 août 2018 4 23 /08 /août /2018 09:02
Ane Alvaro et Pedro Soler au Mémorial de Rivesaltes, le 24 aout, à 5h du matin - Marisa Madieri à Portbou - Ferme d’escoums à Nyer -  Tarascon sur Ariège. : ESTIVADES POETIQUES 2018 -
Ane Alvaro et Pedro Soler au Mémorial de Rivesaltes, le 24 aout, à 5h du matin - Marisa Madieri à Portbou - Ferme d’escoums à Nyer -  Tarascon sur Ariège. : ESTIVADES POETIQUES 2018 -
Ane Alvaro et Pedro Soler au Mémorial de Rivesaltes, le 24 aout, à 5h du matin - Marisa Madieri à Portbou - Ferme d’escoums à Nyer -  Tarascon sur Ariège. : ESTIVADES POETIQUES 2018 -

Ane Alvaro et Pedro Soler au Mémorial de Rivesaltes, le 24 aout, à 5h du matin - Marisa Madieri à Portbou - Ferme d’escoums à Nyer - Tarascon sur Ariège. : ESTIVADES POETIQUES 2018 -

 Vicente Pradal.

CE LUNDI 27 AOUT A 21H30 - UN SOIR AU CALONI -
COLLIOURE ACCUEILLE HERANCIA AVEC LE TRIO PRADAL
«Un voyage au cœur de l’Espagne profonde des poètes Lorca, Unamuno, ou Miguel Hernandez, Machado, un témoignage de la mémoire vivace de l’exil »

Au-delà des mots : je vous invite à découvrir le Trio Pradal ce lundi 27 août au square Caloni. Il s’agira là assurément d’un grand moment d'art, de poésie et de généreuse vitalité artistique à partager à Collioure.

 

Vicente Pradal n’est pas revenu d’une telle manière depuis longtemps en terres catalanes….Vicente poursuit une carrière impressionnante et exigeante.
La Ville de Collioure s’honore d’accueillir au square Caloni - Vicente Pradal.-En trio - avec ses enfants, Rafael et Paloma, dans un spectacle simple et profond où l’on découvre les compositions instrumentales flamencas du jeune pianiste Rafael PRADAL, la confirmation des magnifiques qualités d’interprète de la jeune Paloma PRADAL et la personnalité affirmée de Vicente PRADAL.

Vicente est un ami de longue date - il m’avait confié la mise en espace d’une oeuvre musicale - hors du commun «La Nuit Obscure» d’après St Jean de la Croix qui avait bouleversé le public de Toulouse et Midi Pyrénées, dès sa création à Montauban - avant de partir à l’International. Avec Vicente Pradal, création musicale et guitare, Ruben Velasquez et Serge Guirao,chant, Fabien Laval, piano et Renaud Garcia Fons, contrebasse, qui donnait il y a deux ans concert à ce même square Caloni.

Pour qui ne connaitrait pas le square Caloni - voici une belle occasion de s’y rendre. Une scène ouverte - face au clocher, au port et à la mer, quand les lumières en miroir se posent en cet instant magique où s’éveillent au delà des ombres des barques catalanes, les lucioles des rues, les premières étoiles et parfois même la lune. Sur un fond de l’air où se rapprochent peu à peu comme pour presque les toucher - la pierre, la mer et le ciel…. Collioure s’inscrit alors scéniquement dans la haute cour des sites de Méditerranée qui peuvent encore nous inviter au voyage millénaire de nos origines et de nos mythologies … De Collioure à Byblos, au Liban, - de boramars, en jetées, en ports et rivages - nous entrons ici même en Mer Mediterranée.

Merci à Collioure de cette confiance donnée d’avoir pu concrétiser en 2014 ce rêve ancien d’une Scène Ouverte à la Mer - à l’occasion de l’accueil de Francis Huster venu dire
Camus.

Tout est là pour donner sens à se retrouver ce lundi 27 août autour de Vicente, Rafael et Paloma Pradal Billeterie 0468821547

 

 

*****Salon littéraire Passatges de Portbou

 

Samedi le 25 août, du 18h. à 20h., à l'Hotel Comodoro, c/Méndez Núñez, 1, de Portbou

"Verd d'eau", de Marisa Madieri

Salon guidé par  Cari Oriol i RosannaTocchetto

Le livre nous parle de l'exode des italiens di Fiume qu'en 1947 passe à la Croatie de l'ancienne Yougoslavie 

 à travers les souvenirs tragiques et comiques de son enfance.

 

Confirmation: info@passatgescultura.org / 660827023

Organisation: Associació Passatges de Cultura Contemporàn

salut aux amis aux visiteurs, militants écolos ou simples curieux

un joli prétexte pour se rencontrer entre amis ou entre futur amis, le WE à la Ferme d’escoums à Nyer ne manque pas de propositions

Jo FALIEU et Marie-Thé

 

Ces derniers mois, vous vous êtes intéressés de près ou de loin à l’aventure de la Ferme d’Escoums.

Si cela vous dit, vous êtes invités :

 

Vendredi 24 aout

ALLER VOIR LES VACHES EN ESTIVE

Guillaume vous propose de vous emmener voir en estive ses génisses au Tres Estelles.

Altitude maxi : 2 000 m

Dénivelé positif : 900 m

Environ 8 h de marche et contemplation

Il ne s’agit pas d'une balade du dimanche après-midi mais d'une vraie marche en montagne, d’un vrai effort sportif.

Attention donc à ne pas sur-estimer ses capacités. Cela dit, un néophyte en bonne forme peut très bien faire.

Et ça vaut le coup !

Impérativement, si vous souhaitez être du voyage, contactez dès maintenant Guillaume - 06 65 58 79 51 - guillaume (at) itaca-net.com

Notre page internet ici.

SAMEDI 25 AOUT, à partir de 20 h

RELAX … la FIESTA

Auberge espagnole, on déguste ce que chacun a amené ….

Musique ! … Aurélie Nogues et Tony Erdal, 2 membres du groupe LILIBABA, nous font le plaisir de venir nous faire partager leurs vibrations.

On est d’accord, ce ne sera pas du LILIBABA … juste la même énergie et la même colère transcandée et créatrice !

Notre page internet ici.

Et comme ce sera la même énergie et qu’on ne dispose pas de vidéo du duo, nous ne résistons pas à vous mettre le lien du dernier clip LILIBABA.

Juste histoire de vous donner envie !

 

Dimanche 26 aout - 10 à 22 h

PORTES OUVERTES

Toute la journée, accueil du public par les coopérateurs, visite des bâtiments, explications sur le fonctionnement de la ferme et sur les installations photovoltaïques.

Midi et soir, repas préparés par les coopérateurs, avec dégustation de "la viande de Guillaume"

10 h à 12 h 30 - Une seconde vie pour les arbres fruitiers d’Escoums. Avec vous ?!

Notre coopératrice Lucie Julien, passionnée d’arboriculture, nous fera faire le tour des vergers de la ferme pour nous donner envie de leur apporter soins et attentions … du bon jus de pomme en perspective ! Pour cela, qui, quoi, quand ?

Lucie nous expliquera sa vision de la taille, douce évidemment.

Curieux bienvenus.

Notre page internet ici.

 

dans l’après-midi, après le repas, vers 16h par exemple

  Jo propose un partage poétique avec les amoureux de la poésie

  avec présentation et lecture de quelques poèmes des deux deniers recueils parus ce printemps aux éditions ITACA, pur produit du terroir:

  —  « Silence sous les pierres » 

  —  « Mai…bien sûr » illustrant plusieurs aspects de ce qu’évoque encore pour quelques uns ce que fut Mai 68, moment d’ardeur révolutionnaire s’il en fut;

  dédicace possible pour les mordus

HÉBERGEMENT

camping possible, sous les bâtiments ou dehors, avec électricité, points d’eau, WC sec

quelques places chez des coopérateurs catalans

des gîtes aux alentours

Demandez !

REPAS

Auberge espagnole pour le vendredi et samedi.

Le dimanche, repas préparé par les coopératives.

Et si vous venez accompagnés, nous serons encore plus contents de vous accueillir !

Bien cordialement.

Guillaume et Jean

Un Salon du Livre Poétique et Littéraire cet été à Tarascon sur Ariège !

 

La première édition des ESTIVADES POÉTIQUES, labélisées par Le Printemps des Poètes, parrainées par le comédien Antoine Coesens et organisées par l’Association La Voix du Scribe, aura lieu le 25 août et le 26 août 2018 dans le quartier de la veille ville et de la place des Consuls à Tarascon sur Ariège.

Au programme des ESTIVADES POÉTIQUES : salon du livre, concours de poésie, ballade poétique, animations diverses, scène ouverte, buffet et soirée poétiques…etc

Vous trouverez en pièce jointe de ce mail les éléments si vous souhaitez participer aux ESTIVADES POETIQUES 2018.

 

Merci de faire tourner sur vos réseaux culturels.

Bien cordialement.

Jean-François MARC

Président de l'association La Voix du Scribe

 

Renseignements : 

Florence CORTES Responsable du Comité de Pilotage des Estivades

05 34 14 53 52

Un site internet a été ouvert sur lequel vous pouvez trouver tous les renseignements au sujet de ces ESTIVADES, vous inscrire au Salon du Livre et/ou participer au concours de poésie : www.estivadespoetiques.com

 

Partager cet article
Repost0
22 août 2018 3 22 /08 /août /2018 11:17
L'arrêt de la démolition place du Puig (C) N.Caudeville - Article de Fabien Palem (C) Mediapart
L'arrêt de la démolition place du Puig (C) N.Caudeville - Article de Fabien Palem (C) Mediapart
L'arrêt de la démolition place du Puig (C) N.Caudeville - Article de Fabien Palem (C) Mediapart
L'arrêt de la démolition place du Puig (C) N.Caudeville - Article de Fabien Palem (C) Mediapart

L'arrêt de la démolition place du Puig (C) N.Caudeville - Article de Fabien Palem (C) Mediapart

 

La communauté gitane de Saint-Jacques, les politiques et les médias

 

Le conflit estival à Perpignan s'est nationalisé et même internationalisé avec le récent article du NewYork Times faisant une synthèse objective de la politique de la ville dans le secteur sauvegardé. Publié par l'Indépendant, il a dû être retraduit de façon correcte pour les réseaux sociaux (par P.Fosse et l'Asphar, association de défense, dirigée par J.Bernard Mathon).

 

Après la critique acerbe et documenté de La Gazette de l'Art, c'est Mediapart qui traite des démolitions à Sant-Jaume : Fabien Palem, que je connais pour l'avoir côtoyé lors d'un café-débat organisé au café de la Poste, par Clotilde Ripoull, a dressé un bon bilan de l'affaire en faisant l'historique et en citant (c'est le premier qui le fait) les études sociologiques d'Alain Tarrius (F. Palem oublie Lamia Missaoui, complice de Tarrius *

 

Le problème avec cet article de Mediapart, c'est qu'il s'intéresse à stigmatiser le député Romain GRAU, en reprenant les propos très durs d'Olivier AMIEL à l'encontre de son ancien collègue de la mairie de Perpignan.

R Grau aurait poussé les habitants de St-Jacques à la révolte pour stopper les démolitions et s'opposer ainsi, en vue des municipales, au maire J.Marc Pujol. 

 

Ce serait scandaleux de la part d'un élu d'inciter à la violence ! Bien sûr la violence est illégale, mais elle peut être légitime, en cas de violence de la part du pouvoir, de la mairie (chantage, menaces, pression sur l'emploi, la famille…) On y reviendra…

 

                   Fabien Palem était-il présent lors de la venue impromptue de R. Grau, sans convocation des médias ?

 

 Moi, je n'y étais pas, mais je me trouvais, le matin et l'après-midi, à partir de 16h, place du Puig, avant la "descente" à la préfecture d'une cinquantaine de personnes (pas 200 comme l'écrit Mediapart). F. Palem n'était pas présent : pour les médias, on notait la présence de L'Indépendant, de FR3 et d'Antoine Gasquez pour la Semaine du Roussillon…C'est tout !

 

Deux jours avant la venue du député, j'ai entendu les jeunes décidés à mettre le feu à la nouvelle fac de droit, qui grignotte le quartier et même le coeur de ville (maison des syndicats récupérée, occupation du théâtre municipal): la communauté gitane, excédée, n'avait pas besoin des conseils de R. Grau.

 

Je reste dans la fibre politicienne puisque l'article cité, orienté, le veut… Olivier Amiel organise encore sa défense, au plan national, dans le media Causeur qui est un site d'inspiration juive, animé par Elisabeth Lévy et A. Finkielfraut, philosophe jugé réactionnaire (mais que j'apprécie).

 

 L'adjoint au maire, chargé du logement et de la rénovation urbaine) délivre de belles paroles : on détruit l'insalubre, on garde l'architecture valable, on reloge les habitants… Or, dans les faits, dans ce gruyère hideux qu'est devenu le quartier historique de St-Jacques, on peut constater que les promesses ne sont pas tenues…

 

Le clan de la mairie veut crier à la récupération politique; or, très peu d'élus et de responsables, en vacances, ont été présents sur le terrain. On a pu voir des militants et surtout Françoise Fiter, élue du canton, pour le PCF. Signalons aussi la venue de la présidente du CD66 (Parti socialiste), pour jouer les conciliateurs...

 

 

JPBonnel

 

* extrait du début de l'article :

 

Article d'Alain TARRIUS :

 

Plan

Figures

 

Gitans de Barcelone à Perpignan : crise et frontières [article]

Alain Tarrius Lamia Missaoui

Revue Européenne des Migrations Internationales  Année 1997  13-3  pp. 99-119

Fait partie d'un numéro thématique : Les catalognes, laboratoire de l'Europe

  • Résumés Référence bibliographique
Partager cet article
Repost0
20 août 2018 1 20 /08 /août /2018 08:47
J.f.leroy.

J.f.leroy.

Visa pour l image 2018.

 IMAGE pour Perpignan : Leroy VISA et tira sur la Catalogne. Vasi. Zivépa !

 

 

À la fin de sa carrière au service de la mairie de Perpignan et du festival sur l'image-témoignage, le parisien Leroy ne finit pas en beauté.  

Il a constaté que les photos sur le référendum en Catalogne n'étaient pas bonnes: pour l'esthétique il devrait aller à Arles... Et puis, on croyait que le photojournalisme, c'était l 'événement brut... depuis quelque temps les catastrophes  du monde étaient magnifiées et le retouchage de rigueur...

 

Oui au pays catalan et Jordi Vera ont raison d organiser un Visa out et catalan rue Mailly : Vasi. 

 

Là  j'irai. A visa zivépa...Répondre à la censure et à l'orgueil de celui qui a le pouvoir par le boycott..!

 

Garder et relancer VISA sur de nouvelles bases avec des bénévoles des gens et des mécènes d'ici. Un autre enjeu des élections prochaines..!  

 

Jpbonnel 

Partager cet article
Repost0
17 août 2018 5 17 /08 /août /2018 09:43
Avec j.p.chevènement

Avec j.p.chevènement

Olivier Amiel futur maire de Perpignan..?

 

 

S'il était écrivain comme son homonyme suisse Henri Frédéric on l'aimerait.

Visage d'ange, on était charmé ; moins à présent avec ses poils clairsemés. 

Avocat des droits de la culture, on le respecte.

 

Délégué pour la culture du parti de J.P.. Chevènement on reste ébahi surtout parce qu'on ne le voyait jamais aux réunions du MRC, au Moulin à Vent de Perpignan..

Opposant avec la gauche au conseil municipal de Perpignan, on appréciait ses arguments. 

 

Rallié à J.Marc Pujol, on cria à la trahison...Il est exclu en janvier 2014 avant les élections municipales et incarne l'ouverture prônée par le futur maire. Opportunisme ou conviction de pouvoir changer la ville avec la droite..?

 

Il cherchait celui qui correspondait le plus à son idéal gaulliste. Pur et dur, on le constate avec la politique de la ville menée de façon narcissique dans le quartier Saint-Jacques. 

 

 Candidat républicain à la mairie, il va s'opposer au maire actuel, qui pour l'instant le défend.  Pourtant exclu des discussions pour les quartiers, il semble hors course.

Son amertume s exprime alors par l'insulte, à l'égard de S. BERN, des associations de défense, des militants et habitants "voyous"...  Ou par la délation, ce qui ôte son prestige à cet intellectuel égaré dans le jeu politicien.

 

Jpbonnel 

Partager cet article
Repost0
14 août 2018 2 14 /08 /août /2018 08:04
Chasse sous- marine : une belle prise de j.m.Pujol ( c) wikidrive

Chasse sous- marine : une belle prise de j.m.Pujol ( c) wikidrive

Depuis l'Afrique. Le maire de Perpignan a déclaré à l heure où la pelleteuse du crépuscule s est abattue sur le quartier saint  Jacques :

Perpignaniais je vous appelle à la résistance.  Depuis le transat de mon ryad je vous demande d accompagner la tractopelle qui doit finir de mettre à terre l îlot de la place du Puig.

Tous au Puig c' est à dire au sommet du Canigou des gitans  ! 

Et repoussons ce groupuscule de voyous, de délinquants et de politiciens récupérateurs  comme le dit si bien mon adjoint à la polis ( politique de la ville) qui maître de l insulte et de la délation mériterait de mener notre belle police...

J.m.pujol

The Ghost and cacahuète...

 

(C)  jpb 14.8.18

Partager cet article
Repost0
13 août 2018 1 13 /08 /août /2018 08:55
Actualité des associations Walter Benjamin : Banyuls, Port-Bou, Paris - été 2018

Association W. Benjamin sans frontières (Banyuls) - Contact : 06 31 69 09 32 - 

 

Bilan mai/août et perspectives : septembre/novembre 2018

 

 

-Après la conférence de Gérard Malgat sur Guernica, le 22 mai (voir articles dans L'Indépendant et Le Petit Journal, sites Le Journal catalan, Ouillade, Le site catalan…

-24 juin, rencontre avec Evelyn, journaliste allemande qui prépare un guide sur les PO et Pyrénées : rencontre avec JPB et Karl à Banyuls (voir Banyuls infos)

-30 juin, lectures d'Allemands, de WB, par Gilberte de Poncheville et Dominique Delpirou, au mas Reig.

-2 juillet : conférence de notre amie Clarisse Requena, docteur en littérature, journaliste, sur "Le Roussillon de Mérimée", à Vilerase (présence d'Alain Badia et JPB)

 

-3/7 : JPB est reçu par la directrice de la culture au CD66, avec Alexandra Kügler : subvention et dossier à remplir pour janvier 2019 sur le chemin (anniversaire de la Retirada avec la Région : dossier pour le 15/9 - Action de l'assoc., historique du chemin, livre : avec Roger RULL)

-12/7: au salon du livre de Sahorre.

-19/7 : flyer envoyé aux adhérents (dates de sept)

 

-25/7 :contact avec Véronique DEIT Carcassonne) : projet d'expo photos sur WB et le Mémorial (salle à trouver) 

-3 août : rencontre à Foix avec Mathieu Arnal, journaliste de la revue toulousaine GIBLATAR pour un reportage de 15 pages sur WB, le chemin, le Mémorial… avec JPB. et Pilar Parcerisas. à paraître en novembre.

 

-16/8 : à Port-Vendres : Dans le cadre du festival La Galline

à Port Vendres

 (http://www.lefestivaldelagalline.fr/)   Dominique Delpirou (récitant)

et Pedro Soler (guitare) présentent Jeu et théorie du Duende de Federico García Lorca,  Le 16 août à 20H Au Dôme

 Entrée : Day pass, 10 euros - Point de vente : Office de tourisme - 1 quai François Joly. Tel : 06 68 82 62 95

 

-26/8 : fête majorale de Banyuls, invitation par M.Le Maire à 10h30, mairie.

-2ème week-end de septembre : salon du livre de Collioure.

 

***Septembre : Journées  commémoratives W.Benjamin, septembre 2018, par 

Association Passatges de Port-Bou et Assoc. WB sans frontières de Banyuls

 

(voir flyer) - Hall de la mairie de Banyuls : 

*26 septembre : André ROGER et JPBonnel présentent le livre d'Anne Roche.

*Conférence de Roger RULL (jeudi 27, 18h30) sur son livre récent, sur le chemin WB…

vendredi 28 : Jean-Pierre Bonnel et le traducteur Fernand Menier présenteront le livre de Roser Amills sur Asja Lacis le vendredi 28, à 19h. 

Présence à Port-Bou, de la lauréate du prix de l'essai WB 2018. 

Samedi 29 : à 11h, réception d'Anne ROCHE,   lauréate en la mairie de Banyuls -discours : M.Le maire J.Michel Solé, M. l'adjoint à la culture Olivier Capell, des représentants du CD66, du CML, des adjoints à la culture de Collioure, Port-Vendres…

 

Présentation du lauréat par JPBonnel et Maria Mailat, qui a rédigé une analyse approfondie de l'oeuvre…

Apéritif offert par la municipalité.

 

Repas au restaurant Le Miradou, à 13 heures

(contacts : JPB : 06 31 69 09 32 - Pascale Rède : 04.68.88.02.80.)

L'après-midi, balade sur le chemin à partir de Puig del Mas - échanges, lectures de/sur W.Benjamin (Lisa Fittko…) 

Commentaires par Bruno Tackels et Jean Lacoste, s'ils peuvent être parmi nous. D'autres auteurs sélectionnés seront aussi présents… (F. Pajak devait venir, mais malentendu : il était heureux d'avoir reçu le Prix de l'essai WB…)

 

*à Port-Bou du 29 au 30 septembre :

 

Pilar : "Finalement, la 3ème. École d'été Walter Benjamin 2018 à Portbou aura lieu du vendredi 28 à l'après-midi au dimanche 30 Septembre. Le samedi 29 soir sera la séance plus française. La thématique sera WB et la pensée marxiste, étant donné que c'est le 200 anniversaire de la naissance de Karl Marx.

Il y aura aussi un workshop de danse et corps par Yael Karavan, la fille de Dani Karavan et on a prévu un dialogue théâtrale Walter Benjamin/Bertold Brecht (j'espère) qu'a écrit Maria Maillat."

dimanche 30 : à 11 h, discours. Au Mémorial, visite par Pilar et exposé du lauréat :

Anne ROCHE, lauréate du Prix Walter Benjamin à Banyuls fera le discours commémoratif au cimetière de Port-Bou le dimanche 30 au matin."

Contact à Port-Bou s'inscrire auprès de Pilar :

 00 34 660 82 70 23

- - -Exposition d'Hélène PEYTAVI, "Traversées" (voir sur : helenepeytavi.blogspot.fr),  dans le hall de la mairie du 16 au 30 septembre. LE 16: accrochage - 

vernissage le samedi 22 à 17h à la mairie de Banyuls, précédé d' une présentation de sa démarche en lien avec l'association W.B. sans frontières + signature de MOUNTAINS AND SEA (édité par Richard Meier)

 

* Octobre : le 3, à Paris, proclamation du prix de l'essai à la librairie Vrin (Sorbonne) en présence d'Anne Roche et de membres de l'association...

conférences envisagées : Pierre Parcé, sur WB et la photo - Alain Badia : mélancolie de gauche…Clarisse Requena : les bohémiens (en rapport avec l'actualité des gitans de Saint-Jacques de Perpignan) - Mickaël Paraire : Arago et WB…(sur la photo…)

 

*novembre : salon du livre de Sainte-Marie - café philo : sur la guerre (WB, Jünger…), par A.Roger.

Parution de l'article dans Gibraltar.

 

 

- - - WB à Marseille: septembre 2018:

 

Walter-Benjamin-wbenjamin.org 

Walter Benjamin à Marseille

  • Evénement culturelTable ronde - rencontres - débatProjectionLecture - café littéraireHistoire et sciences humain

 Du 15 Sep 2018 au 28 Fév 2019

 Musée d'Histoire de Marseille / Voie historique

 

QUAND ?

Du 15 sept. 2018 au 28 févr. 2019

 

COMBIEN ?

Tarifs - Entrée

  • A partir de 0,00 €
  • Prix Min : 0,00 € / Prix Max : 5,00 €

Les propositions sont gratuites sur inscriptions sauf les projections au Vidéodrome : 5 EUR + 3 EUR d'adhésion

OÙ ?

MUSÉE D'HISTOIRE DE MARSEILLE / VOIE HISTORIQUE

AU MUSÉE D'HISTOIRE DE MARSEILLE ET HORS LES MURS - MARSEILLE

Walter Benjamin (Berlin 1892 – Portbou 1940), philosophe, historien de l’art, critique littéraire et de l’art,
est venu à Marseille, à plusieurs reprises, et a écrit plusieurs textes qui rendent compte de ses déambulations
dans la ville, comme Haschich à Marseille publié en 1935 dans les Cahiers du Sud.

La pensée prophétique du philosophe des technologies, de la ville et de la modernité est accessible dans
le web documentaire L’écran et la fumée, création numérique de Renaud Vercey, réalisateur multimédia, et
produit par les Films du Tambour de Soie, comme un voyage numérique en littérature : portrait de l’écrivain
philosophe, portrait d’une ville et portrait d’une époque. Création numérique accompagnée d’une sélection
d’archives et d’oeuvres originales.

[séquence 13 – parcours des collections]
CRÉATION NUMÉRIQUE L’ÉCRAN ET LA FUMÉE
15 SEPTEMBRE 2018 > 28 FÉVRIER 2019
Soirée de lancement le vendredi 14 septembre de 18h à 21h
Entrée libre dans la séquence 13.

Programmation culturelle :

CONFÉRENCES – LECTURES – RENCONTRES BALADES URBAINES – PROJECTIONS – DÉBATS
15 SEPTEMBRE > 15 OCTOBRE 2018 au musée d’Histoire de Marseille et Hors Les Murs

VISITES COUP DE CŒUR

Tarifs : Droit d’entrée au musée. Réservation conseillée.
Par Anne Roche
Mardi 18 septembre de 12h30 à 13h30 [séquence 13 – parcours des collections]
Anne Roche, Essayiste, écrivain (roman, récit, théâtre), et professeur de littérature française à l’université d’Aix-Marseille : elle est l’auteur de nombreux ouvrages théoriques et critiques, dont Exercices sur le tracé des ombres, Walter Benjamin, éditions Chemin de Ronde, 2010.

> Carte blanche à Frédéric Pajak
Vendredi 28 septembre de 12h30 à 13h30 [séquence 13 – parcours des collections]
Auteur de Manifeste Incertain aux Éditions Noir sur blanc : récits écrits et dessinés dont des planches originales seront exposées autour de création numérique Walter Benjamin à Marseille

CONFÉRENCES

> Mardi 18 septembre à 18h
De Berlin à Marseille : les chemins de Walter Benjamin, par Anne Roche Université d’Aix-Marseille, auteur d’Exercice sur le tracé des ombres. Walter Benjamin. Éditions Chemin de Ronde, coll  » Strette « , 2010.
[Auditorium musée]
Tarif : entrée libre dans la imite des places disponibles

> Mardi 25 septembre à 18h
De la flânerie à l’exploration urbaine. Marseille dans le regard de Walter Benjamin
Par Sylvain Maestaggi, philosophe, auteur avec Christine Breton de Mais de quoi ont-ils eu si peur ? Walter Benjamin, Ernst Bloch et Siegfried Kracauer à Marseille le 8 septembre 1926 (Editions Commune, 2016)
[Auditorium musée]
Tarif : entrée libre dans la imite des places disponibles

> Mercredi 26 septembre à 19h
Walter Benjamin : la ville comme expérience, par Philippe Simay, philosophe, enseignant à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville, chercheur au laboratoire Ipraus et directeur de la revue Métropolitiques.
[Hors les murs – Maison de l’Architecture et de la Ville, 12 Boulevard Théodore Thurner, 13006 Marseille]
Tarif : entrée libre, dans la limite des places disponibles

RENCONTRES

Dimanche 16 septembre à 12h30
De Walter Benjamin à la ville-port d’aujourd’hui, des contrefictions qui trament une histoire commune
Une proposition du Bureau des guides du GR2013 et d’Hôtel du Nord : épisode 1 autour de l’installation par Christine Breton avec Julie de Muer et Jean Cristofol, scénograpie Théo Paolo Goedert et Milena Walter.
[Hors les murs – 152, la Canebière 13001 Marseille]

> Jeudi 27 septembre, à partir de 19h
Rencontre avec Sabine Günther, auteur et Marc-Antoine
Serra, artiste photographe Lecture et dédicace à l’occasion de la parution de Sous l’emprise de la ville. Walter Benjamin à Marseille de Sabine Günther, éditions Passage and co.
Vernissage de l’installation Ceux qui sont vraiment installés ici et qui savent quelque chose de la tristesse de Marseille de Marc- Antoine Serra (du 15 septembre au 15 octobre).
Présentée en vitrine du MarsMédiaLab 1
[Hors les murs – Urban Prod : 8 rue Colbert 13001 Marseille]

PARCOURS URBAINS

> Balades littéraires : Dans les pas de Walter Benjamin à Marseille.
Samedi 15 septembre, dimanche 16 et samedi 29 septembre de 10h à 12h
Par Sabine Günther, auteur de Sous l’emprise de la ville. Walter
Benjamin à Marseille, Éditions Nord-Sud-Passage
Départ : Bureau des Guides, 152 la Canebière > Arrivée au musée d’Histoire de Marseille
Tarifs : gratuit les 15 et 16 septembre (JEP) 15 EUR le 29 septembre
Sur réservation préalable obligatoire auprès de : info@nordsud-passage.com / 06 51 69 49 77

> Balades urbaines
Dimanche 30 septembre
Propositions du Bureau des guides GR2013, de Hôtel du Nord et de l’association Les Labourdettes : épidode 2. [Hors les murs]

• à 10h (durée 2 h) : Suivre Walter Benjamin
Par Christine Breton, Julie de Muer, et les habitants de l’association Les Labourdettes. De la vitrine sur la Canebière aux tours Labourdette, pour suivre les arpentages inquiets de Walter Benjamin, en passant par le café Riche et l’Hôtel du commerce et des négociants.

• à 14h : Que de la bouche
Par Nicolas Memain, une performance d’équilibriste explorant l’émotion ressentie par les gens du Nord qui découvrent le physique des Marseillais, en direct dans l’animation de nos rues et places [Hors les murs]
Départ au 151, la Canebière > arrivée au musée d’Histoire de Marseille
Programme détaillé Bureau des Guides du GR2013 : gr2013.fr

PROJECTIONS-RENCONTRES

> Berlin, symphonie d’une grande ville de Walter Ruttmann (documentaire, Allemagne, 1927, 79 min.)
Ciné-concert en plein air. Création musicale originale de Nicolas Cante.
Une proposition d’Image de ville.
Dans le cadre de la 23e édition du Ciné plein-air par Tilt.
Samedi 15 septembre à la tombée de la nuit.
[place Villeneuve Bargemon 13002]

> Le retour du flâneur
Cycle proposé par Image de ville, conçu et présenté par Sylvain Maestraggi, photographe et critique de cinéma. Une constellation de regards filmés s’accordant avec les images de pensée de Walter Benjamin.
Samedi 22 septembre : Le retour du flâneur # 1 à 18h et 20h
Dimanche 23 septembre : Le retour du flâneur # 2 à 16h, 18h et 20h
Dimanche 14 octobre : Le retour du flâneur # 3 à 18h
[Vidéodrome 2 , 49 Cours Julien, 13006 Marseille]
Tarifs : 5 EUR + 3 EUR d’adhésion
Programme des films projetés : imagedeville.org

Autour de WALTER BENJAMIN à MARSEILLE
Programmation culturelle d’octobre à venir conférences – lectures – rencontres – balades urbaines –
projections-débats
15 septembre > 15 octobre 2018 au musée d’Histoire de Marseille et Hors Les Murs

Publié par : Ville de Marseille

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 août 2018 7 12 /08 /août /2018 09:54
Honji et Sébastien - Le couple au théâtre de l'Archipel, Perpignan (C) Nanda Gonzague) - Salomé et Jean-Loup (C) @stefaniarousselle sur instangram
Honji et Sébastien - Le couple au théâtre de l'Archipel, Perpignan (C) Nanda Gonzague) - Salomé et Jean-Loup (C) @stefaniarousselle sur instangram
Honji et Sébastien - Le couple au théâtre de l'Archipel, Perpignan (C) Nanda Gonzague) - Salomé et Jean-Loup (C) @stefaniarousselle sur instangram

Honji et Sébastien - Le couple au théâtre de l'Archipel, Perpignan (C) Nanda Gonzague) - Salomé et Jean-Loup (C) @stefaniarousselle sur instangram

 

L’été de l’amour : 

Couples d'artistes de Perpignan « Nous sommes en union libre, nous n’appartenons pas l’un à l’autre »

 

* Série du journal Le Monde, tout cet été, sur des couples ou trios tels, ci-dessous, la Coréenne Honji et le Français d'origine espagnole Sébastien, danseurs de hip-hop, ou les cinéastes Salomé Biechmans et Jean-Loup Carrenard, 37 ans, qui vit à Perpignan… Ville catalane, lieu de passage, de brassage, d'exil, de rencontres fortuites, mais aussi cité où l'on crée, en silence, sans aide de mécènes ni d'institutions, mais les projets sont multiples, ça grouille dans les quartiers déshérités, ça sortira un jour, comme pour ces deux couples, qui goûtent aussi au "trouple"…

JPB

 

La journaliste et réalisatrice Stefania Rousselle a sillonné les routes de France pour entendre des histoires de cœur. Elle a rencontré Salomé, 32 ans. 

Salomé Blechmans, 32 ans, cinéaste, à Perpignan (Pyrénées-Orientales).

« Il n’y a jamais eu de drague ni de petits regards entre nous. Tout a été dans le dialogue, dans un rapport intellectuel. Alors, le jour où il m’a appelée pour me dire que je lui plaisais, je ne m’y attendais pas. Pourtant, je le savais au plus profond de moi, et je lui ai répondu : “Tu es mon âme sœur.” Je m’en souviens, j’étais dehors, il pleuvait, c’était très beau.

J’ai immédiatement saisi sa volonté de tout comprendre. Je suis tombée amoureuse de lui à cause de ça. J’ai eu un peu peur. Je me demandais si j’allais être à la hauteur. J’en avais le vertige. Moi, j’étais bordélique et irrationnelle. Lui, non.

« Si tu restes dans un couple classique, cela veut dire que tu te reposes sur l’autre pour ton propre bonheur, pour tes besoins sexuels. Et ça pète. Je dois arriver dans mon couple heureuse. »

Jean-Loup, c’est le feedback que j’attendais pour devenir meilleure. Nous sommes sans cesse dans l’analyse et l’introspection. Des choses les plus anodines, comme l’épilation, jusqu’aux plus compliquées, comme l’éducation ou nos relations avec nos ex. C’est très exigeant. Rien n’est fait dans la futilité ni dans l’insouciance. Et cela peut être épuisant. Je ne veux pas être médiocre. Je lui donne mieux accès à sa sensibilité, et lui me permet de structurer ma pensée pour faire les bons choix. C’est mon mentor. Il est toujours dans l’amour et la bienveillance. Je l’admire énormément. C’est lui qui m’a appris à être indépendante et autonome, à avoir une démarche féministe.

Ce dialogue nous pousse à sortir de notre zone de confort. A nous dépasser. Nous concevons des projets artistiques ensemble. Nous essayons de trouver des façons innovantes de voir le couple. Nous sommes en union libre. Mes parents l’avaient été. C’est moi qui ai été initiatrice de cette décision, dès le départ. Nous n’appartenons pas l’un à l’autre. Et c’est mieux...

Continuer à lire sur Le Monde (reportage du 12/13/8/2018

 

- - -Perpignan : Honji Wang et Sébastien Ramirez, de Perpignan, au théâtre de l'Archipel le 25 juillet 2018

 

Le Monde.fr | 22.03.2016 

C’est un phénomène. Pour la troisième fois depuis sa création en 2013, le spectacle Borderline, chorégraphié par Sébastien Ramirez et Honji Wang, est à l’affiche du Théâtre de la Ville, à Paris. Voilà qui lève le voile sur le succès exceptionnel de ce couple de hip-hopeurs franco-coréen basé à Berlin. Leur parcours artistique, entamé en 2009, les a conduits au hit-parade international. Ils viennent de collaborer au nouveau show Rebel Heart Tour, de Madonna.« Mais on ne fait pas la tournée, précise Sébastien Ramirez. Nous privilégions notre travail personnel. »

Lire la critique parue en octobre 2013 : La grâce juvénile de Sébastien Ramirez

Ce formidable coup de projecteur n’affecte pas le tempérament direct et simple de Sébastien Ramirez. Pas question de frôler la surchauffe lorsque les dates des spectacles se succèdent. Impossible d’attraper la grosse tête lorsqu’on intitule une pièce Borderline. 

Un moindre paradoxe que ce gars originaire de Perpignan assume avec l’évidence d’un homme qui connaît ses racines… espagnoles.

Partager cet article
Repost0
11 août 2018 6 11 /08 /août /2018 09:42
CHEMINS estivals : Musiques dels Monts - Barcelona, festival de Gracia - Peintures de LABELLIE à LIMOUX, Guillaume LAGNEL, masques -  DUENDE par Pedro Soler et D. Delpirou -
CHEMINS estivals : Musiques dels Monts - Barcelona, festival de Gracia - Peintures de LABELLIE à LIMOUX, Guillaume LAGNEL, masques -  DUENDE par Pedro Soler et D. Delpirou -
CHEMINS estivals : Musiques dels Monts - Barcelona, festival de Gracia - Peintures de LABELLIE à LIMOUX, Guillaume LAGNEL, masques -  DUENDE par Pedro Soler et D. Delpirou -
CHEMINS estivals : Musiques dels Monts - Barcelona, festival de Gracia - Peintures de LABELLIE à LIMOUX, Guillaume LAGNEL, masques -  DUENDE par Pedro Soler et D. Delpirou -

CHEMINS estivals : Musiques dels Monts - Barcelona, festival de Gracia - Peintures de LABELLIE à LIMOUX, Guillaume LAGNEL, masques - DUENDE par Pedro Soler et D. Delpirou -

Dans le cadre du festival La Galline à Port Vendres

 (http://www.lefestivaldelagalline.fr/)   Dominique Delpirou (récitant)

et Pedro Soler (guitare) présentent : 

 Jeu et théorie du Duende de Federico García Lorca

  Le 16 août à 20H Au Dôme

 

Entrée : Day pass, 10 euros

Point de vente : Office de tourisme

1 quai François Joly. Tel : 06 68 82 62 95

CHEMINS

 

  DE L'ETE - IAM LIMOUX - AOUT 2018

 

LE CLUB DES AMIS DE L’INSTITUT 

 

Nous voici  à notre quatrième et avant dernière semaine estivale d'exposition  à l'Institut,

CHEMINS - MASQUES EN SCENE

 

Ce dimanche 5 août dernier :  - Journée et Nocturne au Palais étaient dédiées au peintre Jean Labellie

 Carrers et Chemins de Vie 1990 - 1998  et  Cosmogonies  

 

Les Expositions   CHEMINS - MASQUES EN SCENE se poursuivent 

les jeudi 9 / 16 août   vendredi 10/17   samedi 11/18    et dimanche 18/19 août - de 15h à 19h 

Entrée libre  Clôture de l'exposition dimanche 19 août à 23h  à l'issue de la troisième Nocturne au Palais 

(rdv à 21h30  pour une visite guidée selon un parcours nocturne au fil des espaces de l’ancien Palais) 

 

Dans le cadre exceptionnel  de l'ancien Palais de Justice de Limoux

5 Expositions  sont présentées par l'Institut des Arts du Masque

 

 MASQUES EN SCENE :   CHEMINS 

Chemins de l’Art Roman

Moissac « Masques en Scène Les Vieillards de l’Eternité » 

Chemins de Compostelle

Santiago de Composte  « Masques en Scène : E Ultréia - En Partance»  

Carrer, Chemins de Vie Peintures  de l’artiste Jean Labellie

Chemins du Maître de Cabestany

Cabestany « Masques en Scène : Du Maître et des Anges »

        Et      La Ménagerie   

      collection permanente  :   "A Limoux on n'a pas de zoo, mais une Ménagerie, oui  ..."

 

Au fil des jours :  suivez - actualités et témoignages  de l' Institut   Aimez la Page FB

https://www.facebook.com/IAM.LIMOUX/?view_public_for=302028096839648 

 

http://iam-limoux.fr/la-menagerie/

Avec le dernier texte de François Henri Soulié : Fabuleux bestiaire

PEINTURE « CARRER » de JEAN LABELLIE

Il y a bien longtemps que l’Auvergnat Jean Labellie a opté pour les chemins de traverse au cœur des arbres, puis du minéral, plongeant au cœur du détail - la feuille d’olivier, le pavé des rues pentues de son village d’Eus (P.O) pour renouer avec le Tout. Abolissant la permanence du châssis au profit du devenir incertain de la bâche. Il offre ainsi son œuvre au glaive flamboyant de la lumière dont il est né comme un éternel retour du cycle et du cercle dans la danse pieuse, tracée,de la vie. Marie Costa mai 2018

Guillaume Lagnel

  • *Chapelle de VILERASE (Saint-Cyprien) :
  •  
  • -  Jeudi 16 août, Florence MOLY, Docteur en Histoire de l’Art, diplômée de l’École normale supérieure de Pise et ancien chercheur associé : 
  • -  « Sienne et ses trésors entre moyen-âge et renaissance» 
  • -  Jeudi 30 août, Jean-Luc ANTONIAZZI, Docteur en Histoire, spécialiste d’art sacré en
    Pyrénées-Orientales :
    « Le Caravage»
    Ces conférences sont données à 18 h, sur le site de la chapelle Saint Etienne de
    Villerase, route d’Alénya, 66750 SAINT-CYPRIEN.
    Le site sera ouvert dès 16 h, avec possibilité d’assister à la messe à 17h Renseignements au 06 25 48 67 75.
    Ouverture du site pour les Journées du patrimoine : 10h - 12h30 et 16h - 18h30. 

Perpignan carrillons :Festival de Carillon Perpignan - mardi 14 août

 

Laure Marie Rueslåtten - Mardi 14 Août à 18 heures

 

 

« J'ai tendu des cordes de clocher à clocher ; des guirlandes de fenêtre à fenêtre ; des chaînes d'or d'étoile à étoile et je danse. » Arthur Rimbaud

 

 

Ljom for timer de Arne Nordheim (1931-2010) Bergrosa, Pièce traditionnelle norvégienne

 

Austin Wind Chimes de Laura Brackney (née en 1986) Sonata voor beiaard de Jef van Hoof (1886-1959)

 

 

Ljoset over landet dagna extrait des Olavsmusikken (1100-tallet) Campanarium novum de Klaus Lang (né en 1971) 

 

Fanitullan frå Ål - Skjaldmøyslaget - Bjelleslåtten, Pièces traditionnelles norvégiennes Speilinger

 

Tåkeslør : phase 1- phase 2- phase 3 de Johan Adriaenssen (né en 1950) Ljom for klokker de Arne Nordheim (1931-2010)

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens