Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mai 2018 1 07 /05 /mai /2018 08:55
Il fallait y être ! Pujol, Hermeline, la Delga, Fatima, Romain Grau...
Il fallait y être ! Pujol, Hermeline, la Delga, Fatima, Romain Grau...
Il fallait y être ! Pujol, Hermeline, la Delga, Fatima, Romain Grau...

Il fallait y être ! Pujol, Hermeline, la Delga, Fatima, Romain Grau...

USAP

 

Il fallait y être ! Fallait se montrer ! Ce fut une occasion rêvée...

Pujol, Hermeline, la Delga, Fatima, Romain Grau...

 

A Toulouse, hier dimanche, il fallait se montrer. L'Occitanie représentée par sa présidente, le pays catalan par la présidente du CD66, la mairie de Perpignan par Fatima, conseillère régionale, déléguée aux sports à a mairie de Perpignan... Le maire de Perpignan fut discret comme absent...???

Après la démagogie du "pain et des jeux" de la distribution des drapeaux et tee-shirts, il fallait bien rester dans les vestiaires et donner la parole aux femmes : les 3 en photo, réconciliant Oc, Catalogne et nouveaux arrivants : Delga, Fatima et Malherba...

 

Pourquoi tant d'amour ? Pour l'Usap, l'équipe d'une ville, d'un département, d'un pays, de tout un peuple..?

 

C'est pour le sport, d'abord, pour une belle journée -soleil et victoire- qu'on se rend au stade, en famille ou entre amis... Un divertissement, une façon de sortir, sortir de soi surtout, en criant, chantant, exprimant une solidarité avec une grande équipe...

 

Dans la joie, dans la mêlée des vivats, des choeurs, on n'a pas une pensée pour les aspects négatifs du sport (argent, dopage, violence, professionnalisation du sport exigeant des "mercenaires", venus de l'hémisphère sud pour remplacer les Catalans...), on se défoule, c'est la catharsis et on a l'illusion d'être unis !

 

Pour la foule des supporters, souvent moutonniers, les aspects politiques n'existent pas; ils se posent même pas la question : le but est de rigoler, faire une grillade, boire, chanter, gueuler, insulter l'adversaire ou l'arbitre, à l'occasion, mais c'est du folklore, c'est rituel, pas méchant…Saucisse et escargots, le jaune et le rouge, et "En davant !"…

 

Non, vous n'allez pas m'avancer le lieu commun : le sport, c'est le nationalisme, la guerre, donc..!

Bien sûr, avec le XIII, interdit sous Vichy, ce fut politique. 

Mais ici, avec le XV, rien de tout ça : l'union de tout un peuple, la solidarité des Catalans, de souche ou de coeur... Quoique…Certains Catalanistes, à l'inspiration indépendantiste critiquent déjà l'absence d'esteladas, les drapeaux catalans, l'absence de l'Estaca, l'absence d'écran géant à Perpignan…

Censures de l'Etat central ? C'est la loi : la Marseillaise dans le stade ! Et puis les supporters n'avaient qu'à entonner l'hymne catalan ! L'idée de catalanisme engagé, l'esprit d'indépendantisme n'était pas vraiment  présents lors du match Grenoble-Usap !

 

On s'y trouvait pour l'amour de la vie, une journée de plaisir… Et chut, un peu pour Un amour de soi, comme écrivait Proust...

J.P.Bonnel

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2018 7 06 /05 /mai /2018 14:02
Daniel Guerrin - D. Guerrier
Daniel Guerrin - D. Guerrier
Daniel Guerrin - D. Guerrier

Daniel Guerrin - D. Guerrier

*** Daniel GUERRIER présente Daniel GUERRIN, mercredi 9 mai 2018 

Conférence-débat de Daniel Guerrier autour du livre :

« Algérie 1954-1965, un combat anticolonialiste » de Daniel Guérin

 

Mercredi 9 mai 2018 à 18 H 00,

Au local de la CNT 66

39 rue des Rois de Majorque cour F, HLM St Mathieu Perpignan.

Les Éditions Spartacus viennent de rééditer, dans une version augmentée, un choix de textes sur ses engagements aux côtés des nationalistes algériens que le grand militant anticolonialiste et historien Daniel Guérin (1904-1988) avait écrits à l’époque.

 

Daniel Guerrier qui fut l'un des compagnons de lutte de Daniel Guérin durant près de vingt ans, et à l'origine de cette publication, en a rédigée la préface et présentera le livre le mercredi 9 mai à 18h au local de la CNT66. Un débat que nous espérons fructueux s’en suivra ainsi qu’un pot de l’amitié.

 

http://www.cnt-f.org/cnt66/spip.php?article1361

 

- - -

 

"J’ai connu Daniel Guérin lors d’une conférence sur la culture algérienne que j’ai donnée au Cercle Lénine, au cours de l’année 1952. Cette rencontre me vaut le privilège de présenter en avant-propos la réédition de ses textes sur l’Algérie. Mon adhésion à la cause prolétarienne facilita nos rapports. Je militais alors dans un parti d’essence plébéienne, le Parti du peuple algérien (PPA) de Messali Hadj. Mon engagement était alors le fruit d’une décision éthique et non l’expression d’une théorie. Mon initiation à sa justification scientifique, commencée au lycée Dominique-Luciani de Skikda (Philippeville) au contact de mon professeur d’histoire Pierre Souyri, s’est prolongée avec Daniel Guérin, qui mit entre mes mains les ouvrages rares sur les internationales ouvrières et la Révolution russe. Je lui dois à certains égards d’avoir échappé aux simplifications de la doctrine de Marx par les hommes qui se considéraient comme ses héritiers, mais aussi à l’enlisement dans les marécages du nationalisme au nom de la grandeur nationale ou de l’honneur. 

 

Daniel Guérin entreprit avec fermeté et rigueur le procès de la colonisation et mena ce combat contre la gangrène des esprits dans le mouvement ouvrier et en dehors. Il ne se méprenait pas sur les limites de l’anticolonialisme et du tiers-mondisme et s’en justifia en ces termes : « Aussi longtemps que les troupes françaises () fouleront la terre algérienne, tous les torts seront de notre côté ; et quelque attitude que les Algériens adoptent à notre égard, ou quoi qu’ils entreprennent et fassent contre nous, c’est eux qui auront raison (). Qu’y pouvons-nous si le programme des démocrates algériens les plus extrémistes est, de notre point de vue social, réactionnaire et qu’il tende à faire triompher les aspirations antipopulaires de () la bourgeoisie ?  C’est à leurs paysans, non à nous, de s’en expliquer avec eux. Et que sommes-nous donc pour nous croire le droit de blâmer ce que le programme algérien a d’étroit ? »2

 

Sur bien des points, dont la guerre civile entre le FLN (Front de libération national) et le MNA (Mouvement national algérien) de Messali Hadj, cet ouvrage est un remède efficace contre la désinformation et la propagande, relayées à certaines occasions par la presse de gauche. 

 

Dans cet ouvrage, Daniel Guérin complète ici, rectifie là certaines données de l’histoire algérienne avec un seul souci, celui de la vérité. Sans nous départir de la saine révolte qu’il a éprouvée devant l’absurdité des luttes civiles qui ont déchiré l’Algérie pendant la guerre d’Indépendance et qui se sont poursuivies après 1962, disons que dans la mesure où la colonisation n’a pas transformé radicalement l’Algérie et assuré sa sédimentation politique, et où le nationalisme n’a pas pu ou su dépasser ses divisions ethniques, sociales, culturelles et politiques pour construire la nation, il est permis de penser que les luttes civiles devenaient inévitables.

 

Après l’Indépendance, Daniel Guérin reprend contact avec l’Algérie. Il fut l’un des observateurs les plus avisés de l’Algérie de Ben Bella et du sort que celui-ci a réservé à ses propres engagements. Les critiques qui lui ont été faites sur ses appréciations du commandement militaire et sur son appui à Ben Bella manquent d’une connaissance concrète du monde ouvrier et du champ politique. Ses travaux sur « l’Algérie qui se cherche » et la caporalisation du pays resteront pour les chercheurs et les historiens des documents difficiles à occulter. Son expérience a le sens que Georges Bataille, cité par Martin Breaugh, a noté : « J’appelle expérience un voyage au bout du possible de l’homme. Chacun peut faire ce voyage, mais, s’il le fait, cela suppose nier les autorités, les valeurs existantes que limite le possible. »3 

   

Est-il meilleure définition du libertaire ?"

 

Mohammed Harbi

 

YOUTUBE

Marc Granié, un flic des Présidents témoigne à visage découvert sur les criminels au pouvoir

Artémisia Collège

4 728 vues

 

Ajoutée le 3 mai 2018

Assassinats ciblés maquillés en accidents, en suicides, en morts naturelles… Haute trahison du peuple et du pays… une mafia a confisqué le pouvoir et fait forfaiture sur forfaiture…
Marc Granié confirme par ses révélations ce que nous avons toujours publié ici.
Authentification : Les flics du Président à l’entraînement de tire à moto

Partager cet article
Repost0
5 mai 2018 6 05 /05 /mai /2018 09:47
Carcassonne assiégée (photo Anne Grillot) -
Carcassonne assiégée (photo Anne Grillot) -
Carcassonne assiégée (photo Anne Grillot) -

Carcassonne assiégée (photo Anne Grillot) -

 

Institut Ramon Llull/ Newsletter # 84

MAI 2018 / PARIS, FRANCE

 

PARIS,  05/05/2018

 

La Compagnie Roseland Musical secoue le centre de la Terre depuis La Villette

 

Librement adapté du classique de Jules Verne, Voyage au centre de la Terre raconte l’épopée fantastique de deux sœurs au cœur de la planète. La Compagnie Roseland Musical fait fusionner danses contemporaine, classique et breakdance avec les univers virtuels projetés sur les écrans. Du jeudi 3 au samedi 5 mai à la Grande Halle de La Villette.

**

« Catalogne, un pays littéraire » au Banquet du Livre de Printemps 2018

 

L’édition 2018 du festival des littératures étrangères de la Maison du Banquet de Lagrasse est dédiée à la Catalogne, et compte avec la participation des écrivaines Carme Riera et Najat El Hachmi et de l’éditrice Maria Bohigas. Elles parleront du rôle des femmes dans la littérature catalane contemporaine, d’écrire, d’éditer et de traduire en catalan et du fait d’émigrer en Catalogne.

+ info >>

PARIS,  26/05/2018

 

Eduard Márquez est l'invité de la Nuit de la littérature 2018

 

À l’occasion de la 6e édition de la Nuit de la littérature du Ficep - Forum des Instituts Culturels Étrangers à Paris, l’Institut Ramon Llull présente l’ouvrage La Décision de Brandes (éditions do, 2017) d’Eduard Márquez, traduit du catalan par Edmond Raillard. L’auteur, accompagné du traducteur et du comédien Philippe Catoire (La compagnie des Hommes) qui lira des extraits du livre, rencontrera ses lecteurs français au théâtre Le Mouffetard. La Nuit de la littérature est un parcours de rencontres littéraires internationales qui a lieu cette année le samedi 26 mai au Quartier Latin autour de 20 écrivains de pays divers.

***OUVERTURE inattendue de la 21°édition des Rencontres Culturelles de Riquer :

nous vous attendons nombreux, entrée libre

Dimanche 6 mai à 17h

à la chapelle du Mas Riquer. Catllar - « Music Connects Europe »

Caroline Busser : violoncelliste franco- allemande

Ivan Knezevic : violoniste serbe

L'Europe doit faire face à l'heure actuelle à de grands défis. Grâce à notre projet,

« Music Connects Europe », nous voulons apporter notre contribution à l'idée d'une Europe réunie et montrer que la musique, l'idée d'humanité et de nature dépassent les frontières.

Nous nous sommes mis en congés de nos postes de musiciens d'orchestres afin de voyager, avec notre camping car, à travers tous les pays de l'Union européenne. Nous nous produisons en duo, à travers ICstrings. Dans chaque pays, nous tournons une vidéo afin de montrer l'alliance entre la musique traditionnelle locale et la beauté des paysages traversés. A la fin, le film produit se terminera par un montage où défileront sur la musique de « Imagine » de John Lennon des images de tous les pays de l'Union européenne.

Nous ferons une halte dans les Pyrénées orientales début  mai, accueillis au Mas Riquer,  à Catllar, tout près de Prades et Molitg les bains, lieux où séjourna Pablo Casals.

Nous vous invitons le dimanche 6 mai à 17h à venir nous écouter, entrée libre.

 

le 6 mai à 17h,  nous recevons Caroline violoncelliste franco allemande et Yvan  violoniste serbe, qui  ont fait le projet de faire le tour d'Europe en camping car afin de démontrer que la musique est source de joie et de paix.

le 12 mai à 20h30:  Stéphanie et Cécile rendent hommage à Barbara.

le 26 mai à 20h30 : Jean Paul Sire ( accordéon )  et Alex Augé ( saxophone)

les rencontres culturelles de Riquer  06 15 43 50 60

 

***Dimanche 6 mai 2018 à 18h
au Théâtre de l'Etang

 

 

"L'athéisme"

Françoise FOURQUET-TURREL

 

 

 

Françoise Fourquet-Turrel

Professeure agrégée de Philosophie et d’Histoire des Arts
Ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure de Fontenay-aux-Roses

Enseigne depuis 1985 au Lycée Charles Renouvier de Prades

Conférencière à l’U.P.C. (Université Populaire du Conflent)

 

Tout d’abord on s’attachera à définir avec précision quelles sont les différentes significations de l’athéisme, car c’est une notion problématique. Puis on verra que l’athéisme n’est pas un courant de pensée moderne, comme on le croit souvent. En réalité la critique de la religion est présente dès le début de la philosophie dans la Grèce Antique, et tout au long de l’histoire, mais jusqu’au XIX° siècle, écrivains et athées ont souvent souffert de censure et de répression.
Etre athée, une expérience « insolite » ? Quelles questions (existentielles, éthiques) pose-t-elle et quelles réponses peut-elle y apporter?

 

Enfin pour quelles raisons l’athéisme a-t-il fait (et fait-il encore si souvent) l’objet d’intolérance et de persécutions? 

Qu’est-ce donc qui dérange tant chez l’athée ? Pourquoi son existence est-elle insupportable aux yeux de nombre de religieux?

 

 

 

Café débat en entrée libre et gratuite
dans la limite des places disponibles

 

 

 

 

 

Renseignements : www.rdvse.fr - rdvse@rdvse.fr - 06 72 80 39 86
Facebook : les-rendez-vous-de-saint-estevr

 

- - -

Lumière d'Encre

Photographie contemporaine

La lettre d'information - Mai 2018

 A partir du 5 Mai jusqu'au 15 Juin 2018 :

"Rosetta"

Cynthia Charpentreau

à la Galerie Lumière d'Encre

47 rue de la République

66400 Céret

Vernissage : samedi 5 mai 2018 à 11H30.

En 2004, l’agence spatiale européenne lance la sonde Rosetta pour recueillir des données sur la comète 67P / Tchourioumov-Guérassimenko. 

Les comètes sont des corps célestes composés en partie de glace d’eau qui, à l’approche du soleil, se subliment en surface sous l’action du rayonnement solaire. De la même façon, en travaillant avec le soleil comme source directe, (photo­gramme solaire non révélé mais fixé), j’ai produit une collection d’images de co­mètes imaginaires - corps presque incandescents interrogeant l’insaisissable et le déchiffrage de l’inconnu. Ainsi mon projet Rosetta célèbre-t-il d’une façon poétique et ironique, les vues recueillies par la sonde spatiale. Ne pouvant aller moi-même dans l’espace, j’ai découvert la possibilité d’imaginer/imager ce voyage des comètes à l’approche du soleil. Irradiées, luminescentes, fragiles... 

Ces images ne sont pas le résultat d’un véritable voyage spatial, et pourtant elles produisent un certain effet de réel. Dans le cadre de la recherche scientifique, la photographie n’est pas seulement un objet d’étude, elle a souvent valeur de preuve. Mes visions, créées avec les moyens du bord - du papier et du soleil - interrogent la vérité de ces images qui nous viennent from outer space. Ce bricolage compose peut-être les éléments d’une rêverie permettant d’imagi­ner d’autres façons d’incorporer à la réalité de la recherche spatiale une certaine épaisseur d’humanité...

Pour que vive l'art, nous avons besoin de vous.

Vous pouvez donner et/ou adhérer à Lumière d'Encre soit par le site de l'association, soit par la structure HelloAsso, en utilisant le lien suivant : Campagne de dons et d'adhésions 2018

Nous vous rappelons que Lumière d'encre est une association reconnue d'intérêt général et à ce titre vous recevrez un "reçu au titre des dons à certains organismes d’intérêt général" permettant de bénéficier d'avantages fiscaux

 

 

Les événements de Lumière d'Encre sont en entrée libre.
Lumière d'Encre
47 rue de la République
66400 Céret


Lumière d'Encre est soutenu par :
- Direction Régionale des Affaires Culturelles Occitanie-Pays Méditerranée
- La région Occitanie - Pyrénées Méditerranée
- Le Conseil départemental des Pyrénées orientales
- La ville de Céret

Karine Daudé UNE OEUVRE, UN MONUMENT

 

Felice Varini a une grande expérience des sites historiques sur lesquels il travaille depuis plusieurs décennies. Les techniques employées par l’artiste pour la réalisation de l’oeuvre sont respectueuses de l’intégrité du monument. Les protocoles de réalisation ont été étudiés en lien avec les services de conservation des monuments historiques.

LA TECHNIQUE

Une fois le dessin exécuté sur les murs, cordistes et techniciens encollent un support aluminium préalablement peint par des étudiants des Beaux-Arts de Carcassonne. La technique est réversible et sans aucun préjudice sur les pierres.

 

Voilà ... que l’on aime ou pas c’est une chose et tout avis de goût est respectable... en revanche la désinformation visant à dénigrer l’œuvre en prétendant qu’elle détruit le patrimoine est irrecevable ...

La Cité de Carcassonne, Felice Varini, Cercles Concentriques Excentriques

 

Le projet de Felice Varini, Cercles concentriques excentriques, s’inscrit dans le cadre de la manifestation IN SITU, Patrimoine et art contemporain dont Carcassonne est cette année la capitale régionale. Cette oeuvre monumentale célèbre le 20ème anniversaire de l’inscription de la cité de Carcassonne sur la liste du Patrimoine Mondial à l’UNESCO.

Depuis 1978 et son arrivée à Paris, Felice Varini (né en 1952 dans la région suisse du Tessin) a développé un art innovant et original: celui de l'anamorphose dont il est passé maître. Ce processus artistique permet de reconstituer une forme d'un point de vue unique. Et ce fou de couleurs et de géométrie relève tous les défis et propose des installations dans des lieux atypiques. «Le plus sculpteur des peintres» ou «le plus peintre des sculpteurs» comme il se décrit lui-même, réinsère la deuxième dimension dans le réel avec des couleurs tranchées, des formes souvent simples qu'il appose sur tous les supports. Dans une galerie, un square ou en habillage de chantier, il ne s'impose aucune limite.

Partager cet article
Repost0
4 mai 2018 5 04 /05 /mai /2018 08:08
C'est l'heure ! - Terrus par Maillol à Elne - N.Garcia, O.Traby, F.Delaris-Rossignol - Livre de JP.Barou sur Terrus
C'est l'heure ! - Terrus par Maillol à Elne - N.Garcia, O.Traby, F.Delaris-Rossignol - Livre de JP.Barou sur Terrus
C'est l'heure ! - Terrus par Maillol à Elne - N.Garcia, O.Traby, F.Delaris-Rossignol - Livre de JP.Barou sur Terrus
C'est l'heure ! - Terrus par Maillol à Elne - N.Garcia, O.Traby, F.Delaris-Rossignol - Livre de JP.Barou sur Terrus

C'est l'heure ! - Terrus par Maillol à Elne - N.Garcia, O.Traby, F.Delaris-Rossignol - Livre de JP.Barou sur Terrus

Surréalistes résistants tués par les nazis : le cas RIUS

 

*** Poètes surréalistes en résistance

Publié le 30/04/2018 à 11:30 par leblogcultureldyl

 

En décembre 1944, on découvrait en forêt de Fontainebleau les fosses contenant les corps de résistants abattus par les nazis, ceux entre autres d’une vingtaine de résistants exécutés le 21 juillet 1944 dans la plaine de Chanfroy, sur la commune d’Arbonne-la-Forêt, où les nazis avaient fait creuser au bulldozer une vaste fosse pour enfouir les cadavres des martyrs. Dans ce groupe de résistants cachés alors dans une grotte de la forêt se trouvaient deux amis liés au groupe surréaliste et proches d’André Breton : Jean Simonpoli et Robert Rius. L’un était corse, l’autre perpignanais. 


Après de longues années d’oubli un film relatant la vie et le destin de résistant de Jean Simonpoli a été réalisé et une association pour la mémoire de Robert Rius s’est créée à Collioure.

Le samedi 28 avril 2018, cette dernière a tenu son assemblée générale et organisé dans l’après-midi une rencontre en hommage aux deux amis que furent Jean Simonpoli et Robert Rius. Avec le concours du Ciné-Club de Collioure il y eut tout d’abord la projection du film  sur Jean Simonpoli "Ghjuva est mort" de Gérôme Bouda. Puis l’historien André Balent relata la vie, l'œuvre et l’action de résistant de Robert Rius. Et grâce aux poèmes lus par Serge Bonnery nous fîmes plus amplement connaissance avec l’infinie beauté évocatrice des mots de Robert Rius, poète surréaliste dès sa prime jeunesse, poète engagé pour qui la poésie fit que sous l’occupation, selon les mots de Grégory Hosteins « les lumières jaillis­saient de l’obscurité même des réseaux clandestins ».

 

Le film « Ghuva est mort »

Le film suit depuis les montagnes corses de son enfance, en Tunisie où son père avait été muté et à Paris où sa vocation l’attira, l’itinéraire de Jean Simonpoli. Témoignages émouvants des membres de sa famille, souvenirs de ses travaux sur les dialectes corses mais surtout son engagement dans la poésie surréaliste, son rôle à la Bibliothèque Nationale où il travailla avec son épouse et ses liens avec Robert Rius dont il partagea le destin tragique à la suite d’une longue activité de résistance poétique clandestine. Simonpoli créa et dirigea en 1941 Les Cahiers de poésie dont trois numéros furent publiés.

 
Simonpoli et Rius en résistance

En 1941, alors qu'André Breton et de nombreux surréalistes sont en exil en Amérique, Rius rentre à Paris rejoignant une poignée de jeunes gens qui  ont décidé de se réunir dans le but de maintenir le surréalisme en France occupée. En référence au vers de Rimbaud «  La Main à plume vaut la main à charrue  », le groupe se baptise La Main à plume et affiche sa volonté d’insoumission aux pouvoirs en place.

Serge Bonnery écrit à ce sujet « Editorial militant, textes en prose, poèmes, illustrations : La Main à Plume offre un large panorama de l’activité poétique et artistique de Résistance qui se développe à Paris, dans la clandestinité. Une trentaine de plaquettes individuelles, cinq plaquettes collectives : en tout, entre mai 1941 et juin 1944, sortiront des presses de La Main à Plume une quarantaine de publications - dont les Pages Libres de La Main à Plume, une petite collection purement surréaliste - qui constituent l’un des corpus les plus originaux de la littérature de Résistance. Le poème Liberté de Paul Eluard a été publié pour la première fois par La Main à Plume en 1942. »

 Y.L. (merci à Yvette LUCAS) : n'ayant pu assister à cette rencontre, je livre le compte-rendu de la camarade Y.L...

 

- - -à BANYULS : littérature et philosophie :

  1. 4ème rencontre avec les écrivains à Banyuls-sur-mer - YouTube - Banyuls infos -
    www.youtube.com

     

**Café philo : vendredi 4 mai, café "Les 9 Caves", à Banyuls (entrée libre, 1er étage), par l'Association W. BEBJAMIN sans frontières (06 31 69 09 32) :

 

"Les Surréalistes, un cercle d'hommes étroitement unis font éclater du dedans le domaine de la littérature en poussant "la vie littéraire "jusqu'aux limites extrêmes du possible...

..pour soudainement se confondre avec celui de la pratique politique."

"Gagner à la révolution la force de l'ivresse, c'est ce à quoi tend le surréalisme dans tous ses livres et toutes ses entreprises."

Voilà comment W. B. (prop)pose ce  premier point de vue dans son article en 1929 :

LE SURREALISME,  LE dernier instantané de l'intelligence européenne.

 

En 1934, dans L'ECRIVAIN FRANCAIS, article panoramique trés documenté sur les auteurs contemporains, il cite Louis Aragon :

"Les écrivains  révolutionnaires, lorsqu ils sont de provenance bourgeoise,apparaissent essentiellement  comme des traîtres à leur classe d'origine..."

ils deviennent, ajoute W.Benjamin, des militants politiques...et savent d'expérience pourquoi la création littéraire est chose dangereuse."

Dans "Une histoire d'amitié", Gerschom Scholem dira, à propos de son ami : "…cette réaction vis à vis du surréalisme fut assez semblable à ce qui s' est passé à la suite de son engagement avec ce qu'il appelait le "communisme radical"

Bien qu'il se tînt à l'écart de tous les cénacles littéraires, W.B. tenta, en vain, d être intégré dans le groupe des surréalistes.....!

iI ne pouvait être indifférent, avec quelques réserves, à ce "mouvement dialectique" initié et maintenu par André Breton, avec 

des partenaire,parfois difficiles : Soupault, Aragon, Peret, Eluard, Desnos, Artaud, Duchamp, Ernst, Miro, Masson, PIcabia...........

"Exprimer la pensée en termes historiques ne signifie pas la reconnaître telle qu'elle a été", remarque W.B. 

Ainsi nous essaierons de nous demander aussi comment concilier un engagement dans la structure d'un parti révolutionnaire et une soif absolue de liberté ??

 

André ROGER

TERRUS…en 2015…Dans le blogabonnel :

19 SEPTEMBRE 2015

PATRIMOINE : ETIENNE TERRUS, À ELNE - ART ET VIN À COLLIOURE - LE MAS PALÉGRY -

ELNE / TERRUS : Les Amis du Musée Terrus et les Amis d’Illibéris - 

SOUSCRIPTION ETIENNE TERRUS (1857 – 1922)

Proche de Maillol, Terrus était apprécié des grands peintres de son époque : Luce, ami de longue date, Matisse (dès 1905), Manguin, Camoin, Marquet, Derain ...

 

Il s’est isolé à Elne par choix, mais il va régulièrement à Paris, où il participe au Salon des Indépendants jusqu’en 1914, voit les expositions, se tient au courant des dernières tendances. Il correspond régulièrement avec ses amis, les reçoit à Elne. Quelle que soit la période, la lumière, la couleur, la construction, la poésie, l’émotion, la sérénité habitent ses toiles et ses aquarelles. Certes il fait siennes toutes les tendances de cette période si florissante de l’histoire de l’art, mais il les a interprétées, gardant sa propre écriture, ce qui donne charme et intérêt à son œuvre.

Depuis 1994 la ville d’Elne a créé un musée qui lui est dédié et qui présente une collection unique de ce peintre.
Les Amis d’Illibéris et les Amis du Musée Étienne Terrus vous proposent de les aider à enrichir cette collection en apportant votre contribution à la souscription qu’ils lancent pour acquérir des huiles, des aquarelles, des dessins provenant de trois collections et visibles sur les cimaises de la galerie l’IF.

L’IF, 4, Boulevard de la Liberté. ELNE Ville Haute Les samedis et dimanches après-midi, sur rendez-vous au 04 68 22 18 78, de septembre 2015 à mars 2016.

 souscription pour acquérir des œuvres de Terrus appartenant à des collections privées qui sont proposées à la vente, soit une quarantaine de tableaux.

les dons si petits soient-ils seront bien entendu les bienvenus.

Les tableaux seront exposés à Elne à la Galerie de l’IF à la ville haute près de la Porte Balaguer pour les journées du patrimoine tous les après-midi ainsi que les samedis et dimanches jusqu’en Mars 2016.

En dehors de ces journées sur RV au 04 68 22 18 78

 

…Sur le site La CLAU :

L'artiste d'Elne, disparu en 1922, est encore un célèbre inconnu

Vers la renaissance du peintre Etienne Terrus (Jeudi 17.12.2015. 22:00h)

 

L'oeuvre du peintre Etienne Terrus, trop éparpillée, fait l'objet d'une politique de rapatriement. Les particuliers et marchands d'art disposant de l'artiste d'Elne son invités à enrichir les collections du musée qui porte son nom.

Autant la figure et le parcours du sculpteur Aristide Maillolsont solidement installés dans l'histoire de l'art, autant Etienne Terrus reste un célèbre inconnu. Cet autre artiste catalan, né à Elne en 1857, mort dans la même ville en 1922, était ami de Maillol et de Matisse, mais encore de Derain et de Manguin. Préférant le rythme de vie du Roussillon aux ébullitions parisiennes, il a payé le prix de la marginalité et esquivé la reconnaissance, Paris étant alors la capitale du goût. Les toiles et aquarelles d'Etienne Terrus, élève du peintre académique Alexandre Cabanel, épousent les tendances de sa ligne de vie, selon une écriture propre. Il évitera toujours le plagia, travaillera sur la couleur et la lumière et jugulera le violet, l'ocre et le vert.

Financement participatif

Tantôt influencé par les impressionnistes et le mouvement nabi, parfois identifié comme inventeur d'un pré-fauvisme, mais avant tout lui-même, Terrus demande à renaître. Vers 2022, année du centenaire de sa disparition, la mairie d'Elne active le rapatriement d'oeuvres de l'artiste vers le musée qui porte son nom. Ce lieu inauguré en 1994 a reçu  «Paysage aux rochers mauves», le 9 décembre. Cette composition de pastel et de gouache intègre les collections via un prêt de particulier, sous convention de dépôt. Sur cette lancée, les collectionneurs privés et marchands d'art sont invités étoffer le fonds Terrus du musée. Ce plan d’acquisitions est soumis à l'expertise des associations des Amis du Musée Terrus et des Amis d’Illibéris. Une vingtaine d'oeuvres déjà rassemblées est à acquérir, moyennant un financement participatif, accessible jusqu’en décembre 2016. L'objectif est de cesser l'éparpillement d'une oeuvre singulière et d'éviter l'oubli.

 

…Dans l'Indépendant, en 2011 : Mis à jour le 20/07/2011 06:00 - 120 oeuvres de Terrus aux cimaises ELNE

Odette Traby, commissaire de l'exposition et directrice artistique du musée Terrus, a inauguré la superbe exposition d'actualisation des connaissances, relative à Etienne Terrus, peintre local, en présence du maire Nicolas Garcia, des responsables du pôle culture et d'élus. L'occasion d'acquérir le dernier catalogue de l'exposition, préfacé par le maire, illustré et commenté par Odette Traby, Floriane Delaris-Rossignol, étudiante en arts et Jean-Pierre Barou. 120 oeuvres, dont 50 prêtées par le musée Rigaud ou des possédants privés, ont été admirées par un public curieux et nombreux, parmi lesquels Michel Guisset, président des Amis d'Illibéris et Joan Lluis Mas, secrétaire de Terra dels Avis. Les hôtesses du musée guidaient l'assistance avide d'explications. L'agencement des toiles, le sens de la visite, les regroupements thématiques créaient une progression, où se comprenaient les audaces successives du peintre.

M.-T. B.-G. 

 

- - - Matisse et Terrus, par Jean-Pierre Barou - 2002 -

Matisse, Terrus (1905-1917)

Jean-Pierre Barou (Commissaire d’exposition)

Éditeur : INDIGENE (25/08/2002)

 

Cartes postales, photos, lettres: une correspondance, qui avait échappé à l'histoire, entre Henri Matisse et Étienne Terrus, peintre catalan (1858-1922), éclaire d'un jour nouveau la naissance du Fauvisme et ses développements. Les deux hommes se rencontrent dès mai 1905, alors que Matisse découvre Collioure, y loue à l'année un atelier et fait venir femme et enfants. Derain, puis les anciens de l'École des beaux-arts, Camoin, Manguin, Marquet, suivent et se lient aussi avec ce peintre dont le sculpteur Maillot a pu dire que ses couleurs sont " comme des notes de Mozart ".Terrus se révèle à la fois comme un maître de la couleur expressive et le confident privilégié des crises morales de Matisse, si secret, en ces années décisives. " Vous ne pouviez me faire un plus grand plaisir qu'en m'annonçant ces deux bonnes nouvelles : votre crise de volonté finie et Marguerite en train de guérir de la gorge ", lui écrit Terrus en 1910.

 

- - -« TERRUS » : Exposition au Musée Terrus - Elne (66) - 9 juillet- 2 novembre 2011.  -  Commissaire d’exposition : Odette Traby

Étienne Terrus (1857-1922) - œuvres présentées : 70 aquarelles, huiles, dessins.

Vernissage le 9 juillet 2011 à 11h

Contact presse : Floriane Delaris Rossignol 

 "mailto:flodel66@hotmail.fr" flodel66@hotmail.fr 06-09-24-03-27

 

Dans les multiples compilations où Terrus apparaît, sont consignés les mêmes poncifs : un ours acariâtre qui n’a jamais voulu quitter « son » Elne et qui a peint de belles aquarelles des paysages catalans.

L’exposition 2011 du Musée Terrus se donne pour but de présenter les différentes facettes  de ce peintre hors du commun qui consacre sa vie  à ses recherches picturales et à ses amis (peintres, musiciens, poètes, écrivains)

Dès ses premières études, il « interprète les œuvres des peintres connus de cette fin du XIXe siècle en leur donnant une connotation personnelle qui présage  de ses futures œuvres. Il évoluera  du classicisme d’un Cabanel dont il fut l’élève, à l’amorce d’un expressionnisme (sensible dans ses dernières aquarelles), tout en conservant une « écriture » personnelle  incontestable. Il appréhendera  différentes influences (en particulier celle de Monet puis celle des Fauves) sans jamais tomber dans le plagia, poursuivant inlassablement  ses recherches sur la couleur  et la lumière. Trois couleurs l’ont suivi toute sa vie : violet, ocre et vert, tel un leitmotiv qui marque ses créations. La composition restera une constante dans son œuvre bien qu’elle ne soit jamais visible au premier abord.

Fidèle en amitié, il fut apprécié de tous ceux qui l’ont côtoyé. Tous parlent affectueusement de ses côtés « ours et anarchiste », mais lui témoignent  un profond respect. C’est Maillol qui veillera  fidèlement sur ses derniers jours.

 

Le musée Terrus, créé en l’honneur de son grand peintre catalan Étienne Terrus né et mort à Elne (1857-1922), lui rend cet été un hommage exceptionnel. La présentation de dessins, aquarelles, huiles, permettra  d’avoir une idée d’ensemble de l’œuvre de cet artiste. 

 

Le catalogue 2011 permet une actualisation des connaissances sur l’artiste et sur son art au travers des articles suivants :

Préface de Nicolas Garcia, Maire d’Elne

. « Itinéraire artistique d’Étienne TERRUS » par Floriane Delaris Rossignol, doctorante en histoire de l’art

. « TERRUS, homme de contrastes, anarchiste, bon vivant, et la poésie au bout du pinceau » par Odette Traby, directrice artistique du Musée

. « De l’élève copiste au peintre confirmé (1874-1905) » par Floriane Delaris Rossignol

. « Créer, c’est résister» par Jean-Pierre Barou, historien d’art

. « De technique et de couleur» par  Odette Traby

Il réunit 50 reproductions de peintures et aquarelles.

Partager cet article
Repost0
3 mai 2018 4 03 /05 /mai /2018 06:42
Sébastien MICHEL chante au Soler les textes de Michel SITJA : intimité et sincérité
Sébastien MICHEL chante au Soler les textes de Michel SITJA : intimité et sincérité

*Concert

Sébastien Michel chantera les textes de Michel Sitja

à la salle Martin Vivès - Le soler

 

 

Sébastien Michel : La Valse des non-dits Vendredi 4 mai 2018 à 19h Salle Martin Vivès à le Soler . Réservation : 04 68 92 10 12

 

- - -

Ces "non-dits" sont pourtant dits, chantés, offerts au public du Campo Santo de Perpignan -été 2017 - et du Soler, ce 4 mai 2018...

 

Il faut oser cette intimité, qui rime avec sincérité, cette déclaration d'amour pour l'homme qui porte votre chanson, ces paroles si personnelles, venues de loin, du fin fond du coeur et, désormais, appartenant à tous ceux qui viendront, qui écouteront... 

 

Mariage pour tous, chanson pour tous... Le bonheur, la tendre complicité, le duo sur scène et le couple en ville, on ressent cette vérité.

Lyrisme mis en musique par la douce mélodie et les volutes envoutantes du jazz.

 

Pourtant, après le rêve éveillé, une mélancolie filtre, peu à peu, avec la prise de conscience de la réalité : le temps que l'on compte, la mort qui est au bout du refrain... Ce temps, il faut savoir le vaincre, en sachant qu'il apporte sérénité, tolérance, recul de l'expérience.

Il a permis la connaissance de l'autre et de soi. La totale libération d'eux-mêmes.

 

J.P.Bonnel

 

 

 

* La valse des non-dits

 

Enlaçons nous pour une valse comme sur les bords de Marne en nos vingt ans,

Soyons choquant et langoureux, grisés, noyés par la musique, soyons amants.

Dis-moi oui, rien folie mensonges, les mots qui ne durent que l’espace à trois temps,

Ma tête tourne, tes yeux chavirent, cette Viennoise est unique.

 

C’est la valse des non-dits,

Tournez tournez rêves d’autres fois,

C’est la valse des non -its,

Laissons danser enfin les jours meilleurs.

 

Ma joue est sur ton épaule, tes lèvres dans mon cou, ta main presse mes reins, mon cœur affole mon pouls,

Griserie, folie douce, vole le temps, glissons encore, aimons nous, aimons nous encore.

 

C’est la valse des non-dits,

Tournez tournez rêves d’autrefois,

C’est la valse des non-dits,

Pour l’infinie splendeur d’un dernier amour.

 

Valse de l’ombre, nos pas s’accordent, nos corps s’unissent, nos âmes s’étreignent,

Tournent nos vies, nos yeux laissent des larmes briller en perles sur nos joues, sur nos joues.

 

C’est la valse des non-dits,

Tournez tournez rêves d’autrefois,

C’est la valse des non-dits,

Laissons danser les jours meilleurs.

 

Diamants qui reflètent enfin l’adieu aux armes, la multiple splendeur est enfin mise a nue,

Il est bien temps que nos démons laissent danser les jours meilleurs.

 

C’est la valse des non-dits,

Tournez diamants des autres fois,

C’est la valse des non-dits,

Laissons danser les jours meilleurs.

 

Au coin de tes lèvres déjà une ride me gonfle de tendresse et j’y pose mon doigt,

Augmente le tempo, soyons les étoiles filantes, pour que cette valse s’appelle enfin l’ardente.

 

 

**Toi ma fille

 

Je suis rentré ce soir dans ta chambre d’enfant

Tes peluches sont sans comprendre, les yeux écarquillés

Et j’ai posé ma main au creux des oreillers

Où ton père embrassait ton front le soir depuis tant de temps 

 

Tu as laissé trainer, c’était ton habitude

Un pull tout fripé, des souliers non cirés

Ton bureau d’écolière est vide, la solitude

Vient soudain me surprendre sur ton lit à pleurer 

 

Sur la table de nuit, tes bijoux de gosse

Que ce matin l’alliance à ton doigt a remplacée

Tes poupées et pantins colorés me paraissent sans force
 

Pour me parler de toi, nous qui sommes ton passé 

 

Tu as laissé trainer, c’était ton habitude

Un pull tout fripé, des souliers non cirés

Ton bureau d’écolière est vide, la solitude

Vient soudain me surprendre sur ton lit à pleurer 

 

Tu n’as rien emporté, tu es partie si vite

Belle, radieuse et blanche, envoyant des baisers
 

Nous voulions ton bonheur, sans savoir qu’il abrite
 

Pour nous un temps de vide que je dois maîtriser 

 

Tu as laissé trainer, c’était ton habitude

Un pull tout fripé, des souliers non cirés

Ton bureau d’écolière est vide, la solitude

Vient soudain me surprendre sur ton lit à pleurer 

 

Tes objets sont restés, encombrant l’étagère
 

Ce matin notre gamine en femme s’est changée
 

Le Mickey te regardait devenir étrangère

Qui d’un amour à l’autre son destin engageait 

 

Tu as laissé trainer, c’était ton habitude

Un pull tout fripé, des souliers non cirés

Ton bureau d’écolière est vide, la solitude

Vient soudain me surprendre sur ton lit à pleurer 

 

Mais parmi les photos, j’ai vu manquer ton visage
 

Où nous riions nous deux quand tu avais huit ans

Sur la page je lis, inscrit ce doux message

Avec ton stylo rouge, je vous aime vraiment.

 

 

*** Tu seras

 

Tu seras ma dernière histoire d’amour

Je suis si las des combats

Tu seras l’estuaire des derniers jours

Toutes mes vies vont vers toi.

Tu seras le crépuscule flamboyant,

Le soleil rouge qui se meurt.

 

Tu seras l’addition de tous mes printemps,

Feu d’artifice permanent.

Tu seras l’ultime halte du désert,

Où j’ai perdu tant de vies.

Tu seras la fin de mes illusions,

Où mes rêves deviennent certitudes.

Tu seras une source au goût si doux,

Selon ma soif de folie.

 

Tu seras le printemps qui éclôt,

Dans les pétales d’une rose.

Tu seras un frisson que je vis vraiment

Parce que dans l’avenir.

Tu seras la caravelle dans le vent,

Somptueuse par ta voix.

Tu seras cette obscure clarté qui tombe,

Pour éclairer l’avenir.

Tu seras les mots qui manquent aux émotions,

Pour exprimer l’émoi profond.

Tu seras rien et pourtant le tout de tout,

Car le seul point final.

 

Je nous regarde marcher vers la fin,

D’un amour fait d’absolu.

 

Parce que c’est toi.

 

 

** J’ai appris….

 

J’ai renoncé pour que vienne l’oubli
Planté du lierre pour cacher les fissures
versé des larmes pour que tombent sans pli
l’oubli, la paix, la pesante voilure

 

J’ai appris à apprendre
pour pouvoir respecter
j’ai appris à entendre
pour oublier de pleurer

 

Mensonges morts nés, déceptions de l’âge
Chutes sans fin, hivers que dans le cœur
Rides à mon front, vie en gaspillage
Vieillir lentement sans angoisse ni peur

 

J’ai appris à admettre
pour pouvoir accepter
J’ai appris à me soumettre
pour ne pas distinguer

 

Cris étouffés, tant de rictus sordides
Des sourires tus, orgueil pour tenir
ironie amère, regrets candides
Remords jugulé même de repentis

 

J’ai appris à regarder
pour pouvoir reposer mes yeux
J’ai appris à rêver
pour savoir dire adieu

 

Paroles des chansons (C) Michel SITJA

Partager cet article
Repost0
2 mai 2018 3 02 /05 /mai /2018 09:50
TERRUS : on attend des explications ! - Tourisme trompeur - Prisonniers catalans : l'écrivain Carme Forcadell - Lettre au maire de Perpignan sur la situation en Catalogne

 

«TERRUS» 2018

 

Comment les responsables culturels de la ville d'Elne, depuis 20 ans, on-ils pu être trompés en achetant, en acceptant des dons, en exposant de tels tableaux, si moches et si peu caractéristiques du style de Terrus..?

 

On est sidéré alors qu'on a de l'estime pour Odette Traby, Floriane Delaris, Jean-Pierre Barrou, Sylvaine Candille, Annie Pezin... sans compter les prêts du musée de Céret, etc...

 

Ils devront s'expliquer. Nous expliquer... Pourquoi des achats à des antiquaires véreux ? Pourquoi ces dépenses, ces aveuglements..? Copinage, corruption, inculture..? Tout est possible ! Une enquête locale qui devra s'étendre à tout le département, et plus...

 

à suivre... Après les achats inconsidérés de l'ancien maire de Saint-Cyprien, de la vente du Centre d'art contemporain de Perpignan, de la destruction du musée d'art moderne de Saint-Cyprien par l'actuel maire (pour faire un parking !), le 66 est gangréné par l'argent mal placé et l'incompétence artistique !

 

JPBonnel

 

TERRUS 2011 : Exposition au Musée Terrus

-Elne9 juillet-2 novembre2011 - Commissaire d’exposition : Odette Traby

Étienne Terrus (1857-1922)

œuvres présentées: 70 aquarelles, huiles, dessins. - Vernissage le 9 juillet 2011 à 11h

Contact presse : Floriane Delaris Rossignol 

 

Dans  les  multiples  compilations    Terrus  apparaît,  sont  consignés  les  mêmes poncifs : un ours acariâtre qui n’a jamaisvoulu  quitter  «son»  Elne  et  qui  a  peint  de  belles 

aquarelles des paysages catalans.

L’exposition 2011 du  Musée  Terrus  se  donne  pour  but  de  présenter  les  différentes 

facettes  de ce peintre hors du commun qui consacre sa vie  à ses recherches picturales et à ses amis (peintres, musiciens, poètes, écrivains)

Dès ses premières études, il «interprète les œuvres des peintres connus de cette fin 

du  XIXe siècle  en  leur  donnant  une  connotation  personnelle  qui  présage    de  ses  futures œuvres.  Il  évoluera    du  classicisme  d’un  Cabanel  dont  il  fut  l’élève, à  l’amorce  d’un expressionnisme   (sensible   dans   ses   dernières   aquarelles),   tout   en   conservant   une «écriture»   personnelle      incontestable.

Il   appréhendera      différentes   influences   (en particulier    celle    de    Monet    puis    celle    des    Fauves)    sans    jamais    tomber    dans    le plagiat, poursuivant  inlassablement    ses  recherches  sur  la  couleur    et  la  lumière.  Trois couleurs l’ont suivi toute sa vie:  violet,  ocre  et  vert,  tel  un  leitmotiv  qui  marque  ses créations. La composition restera une constante dans son œuvre bien qu’elle ne soit jamais visible au premier abord.

Fidèle  en  amitié,  il  fut  apprécié  de  tous  ceux  qui  l’ont  côtoyé.  Tous  parlent affectueusement  de  ses  côtés  «ours  et  anarchiste»,  mais  lui  témoignent    un  profond respect. C’est Maillol qui veillera  fidèlement sur ses derniers jours.

Le musée Terrus, créé en l’honneur de son grand peintre catalan Étienne Terrus né et mort  à  Elne  (1857-1922) ,lui  rend  cet  été  un  hommage  exceptionnel.  La  présentation  de dessins,

aquarelles, huiles, permettra d’avoir une idée d’ensemble de l’œuvrede cet artiste

.Le catalogue 2011permet une actualisation des connaissances

sur l’artiste et sur son art au travers des articles suivants :

Préface de Nicolas Garcia, Maire d’Elne

«Itinéraire artistique d’Étienne TERRUS

» par 

Floriane Delaris Rossignol, doctorante en 

histoire de l’art

.«TERRUS, homme de contrastes, anarchiste, bon vivant, et la poésie au bout du pinceau

» par Odette Traby, directrice artistique du Musée

 

«De l’élève copiste au peintre confirmé (1874

-1905) par Floriane Delaris Rossignol

. «Créer, c’est résister» par Jean-Pierre Barou

, historien d’art -«De technique et de couleur»  par  Odette Traby Il réunit 50 reproductions de peintures et aquarelles.

Adjointe à la Culture : Annie PEZIN 

Directrice artistique : Odette TRABY

Direction culturelle et administrative: Sylvaine CANDILLE

- - -

 

Libération - Mis à jour le 28/04/2018 06:00

 

Elne: 82 tableaux de Terrus expertisés comme faux

ENQUÊTE. Les peintures suspectes ont dû être retirées des collections municipales qui ont été dévoilées au public ce vendredi.

L’affaire, révélée vendredi soir par le maire d’Elne, Yves Barniol, lors de la réouverture officielle du musée Terrus, risque de faire tâche d’huile sur le marché de l’art départemental. Sur 140 œuvres du peintre appartenant à cette collection municipale, 82 ne peuvent être offertes au regard du public car elles ont été expertisées comme étant des «faux».

La nouvelle a sidéré la municipalité en août dernier lorsqu’elle a décidé d’intégrer à la scénographie du musée, 47 œuvres issues de donations des associations des amis d’Illibéris et des amis de Terrus (qui avaient lancé une souscription commune en septembre 95 pour en faire l’acquisition), et 13 autres venant du legs de la collection privée d’Odette Traby (lire en page suivante). Le tout s’ajoutant aux 40 pièces achetées par la commune entre 2001 et 2013.

«Cet artiste n’a pas pu peindre ça»

Pour lancer cette initiative, en vue d’une exposition au mois d’octobre, il est fait appel à Éric Forcada, en tant que commissaire d’expositions et historien de l’art, qui reçoit les clichés des toiles par mail. Il les consulte et, dès le lendemain, demande à rencontrer l’adjointe à la culture de toute urgence. Il veut lui faire part de ses soupçons sur l’authenticité d’une grande majorité des toiles. «Ce n’est pas possible, au niveau stylistique, cet artiste n’a pas pu peindre ça», alerte-t-il. Un choc. La ville sollicite aussitôt une contre-expertise, réalisée par une commission de personnalités qualifiées (historiens de l’art, restauratrice de tableaux, artiste...) qui émettent un avis unanime. 60% des collections, d’un montant estimé à 160.000 euros, apparaissent comme des contrefaçons. Des toiles jamais peintes par Étienne Terrus, mais récupérées aux puces ou entièrement créées en s’inspirant de l’œuvre du peintre, de catalogues d’exposition ou de cartes postales d’époque sur lesquelles est ajoutée sa signature. Au premier regard, les spécialistes ont détecté d’énormes anomalies stylistiques, des impossibilités quant aux supports utilisés, des anachronismes grossiers... Trois pièces seulement laissent encore place au doute et doivent faire l’objet d’un examen poussé, avec rayons ultraviolets.

 

Enquête en cours

En octobre, la commune d’Elne décide ainsi d’annuler l’exposition, de fermer le musée et d’en profiter pour faire des travaux de rénovation. Puis, après délibération municipale du 30 mars, elle dépose plainte contre X pour «faux, usage de faux, escroquerie, contrefaçon, abus de confiance, recel, complicité...»  via son avocat Me Mathieu Pons-Serradeil. Au premier rang des victimes aussi, les associations concernées ont également engagé une procédure judiciaire, tandis que leurs responsables ont été entendus afin de fournir des éléments sur les conditions d’achat des œuvres. Elles auraient été, pour certaines, payées par chèques. Mais, pour la plupart, il apparaîtrait pour l’heure très difficile de remonter l’origine en l’absence d’éléments de traçabilité, de certificats, d’actes d’achats, de délibérations... Une enquête est donc en cours diligentée par les gendarmes de la brigade de recherches de Perpignan. En outre, des perquisitions auraient récemment été effectuées chez un revendeur perpignanais, sans que l’on sache si des découvertes importantes ont pu y être faites. Les 82 pièces concernées (ne pouvant être conservées ou présentées sous peine de poursuites pour recel), ont été placées sous séquestre. Dans l’attente de la poursuite des investigations destinées à démasquer le (ou les) marchand(s) d’art et surtout le (ou les) faussaire(s). Lequel paraît très bien connaître le pays catalan, et pourrait même y avoir planté son chevalet...
 
 

 *L'Indépendant - Mis à jour le 28/04/2018 17:33

 

Faux tableaux de Terrus à Elne: le maire Yves Barniolse dit "catastrophé"

Le maire d’Elne, Yves Barniol, a tenu à jouer la transparence vendredi soir avec ses administrés à l’occasion de la réouverture de son musée Terrus.

«Catastrophé, se dit-il aujourd’hui. Nous avions pour ambition de valoriser le musée et de faire une exposition dédiée à Étienne Terrus pour présenter au public les collections. Nous avons sollicité Éric Forcada qui nous a alertés. Puis la commission d’experts nous a avertis que la grande majorité des tableaux étaient faux. Ça a été la stupéfaction totale, une catastrophe pour la municipalité. Car, Étienne Terrus est le grand peintre d’Elne, il fait partie de la commune, c’est LE peintre de chez nous. C’est inqualifiable. De savoir que des gens sont venus dans ce musée et ont vu plus de la majorité de faux, je le vis très mal. J’espère que l’enquête ira au bout. Nous, nous ne lâcherons pas. On va rechercher tous les éléments, les délibérations, les certificats... qui nous permettront de remonter jusqu’aux faussaires. Nous n’en avons acheté qu’une en 2014, une vraie celle-là avec certificat d’authenticité. En fait, sous les anciennes municipalités, des gens prétendaient avoir des compétences qu’ils n’avaient pas. Là, j’attends un retour de la gendarmerie». Une personne a été recrutée voilà 6 mois afin de lancer un inventaire des œuvres de Terrus. Certains tableaux ont déjà été découverts dans les stocks municipaux dont les élus ignoraient l’existence.

«Les associations sont totalement désemparées, ajoute le maire. Elles ont la crainte que les souscripteurs qui ont participé à ces achats viennent leur demander des comptes alors qu’elles n’y sont pour rien». Pas question pour autant de baisser les bras pour la municipalité d’Elne qui veut rester optimiste et mise sur son musée Terrus, obligatoirement repensé. «On a investi plus de 300.000 euros dans ce musée pour rénover et attirer les gens sur la ville haute. Et nous continuerons à valoriser et à protéger les artistes de l’art roussillonnais».

(C) Laure Moyset

Le tourisme trompeur

 

1. Geoplus : 


Vos réponses resteront anonymes et nous serviront à élaborer le profil général des préférences touristiques, qui sera utilisé par l'organisateur et le sponsor de l'étude. Par ailleurs, vous pouvez découvrir à quoi ressemble le touriste moderne et voir dans quelle mesure vous vous inscrivez dans la mouvance. Inscrivez-vous dès maintenant pour recevoir le rapport d'enquête gratuit:Nous vous remercions pour votre participation

J'accepte le règlement

Votre voucher est prêt à être retiré

  • N° de voucher :86382-5517-5
  • Date de validité :2018-11-02 (6 mois)
  • Nombre de nuits :3
  • Nombre de personnes :2
  • Voucher réservé pour :15 min.

 

Lisez avant de retirer le voucher :

  • Le voucher donne droit à 2 personnes à utiliser 3 nuits d’hôtel gratuites dans l’un des 500 hôtels parmi 15 pays d'Europe appartenant à l'association Eurorest, le sponsor des enquêtes.
  •  
  • Le voucher est valable 6 mois à compter de la date d’émission. Une fois ce délai écoulé, il ne sera plus accepté.
  •  
  • Pour utiliser votre voucher, il vous suffit de choisir dans l’hôtel qui vous plaît dans le catalogue des hôtels, de prendre connaissance des conditions d’utilisation et de l’obligation qui vous incombe de prendre vos repas dans l’établissement, d’effectuer la réservation puis de vous rendre à l’hôtel par vos propres moyens. Le jour de votre arrivée, présentez le voucher à la réception pour être exempté des frais d’hébergement.
  •  
  • Vous pouvez recevoir le voucher par voie postale ou électronique. Vous décidez. Vous trouverez plus d’informations concernant l’utilisation du voucher dans le règlement.

 

Nous avons élargi votre voucher de 5 nuits!

Félicitations ! Votre identifiant indique que vous faites partie du groupe de personnes dont nous avons élargi gratuitement le voucher : vous passez ainsi de 3 à 5 nuits d’hôtel.

   

Vous pouvez actuellement bénéficier de 5 nuits pour 2 personnes dans chaque hôtel.

Cette faveur est GRATUITE, il s’agit d’une offre spéciale de la part du sponsor destinée aux personnes sélectionnées.

(il faut d'abord envoyer un virement de 31 euros...puis on verra !)

 

2. Tourisme et politique :

El   turisme, el    neofranquisme    i     la     justícia

La sentència de l’Audiència Provincial  de Navarra - “masclista, desproporcionada  i tercermundista”- sobre el cas “la manada”  a més de  les incongruents  i parafeixistes declaracions contra els alemanys  de Mallorca -i de tota la costa Mediterrània- per part d’un ràdio/predicador ultranacionalista castellano/espanyol d’extrema  dreta propietari d’una emissora de ràdio  de  Madrid poden/podríen tenir  una influència “molt negativa” en el turisme a Catalunya, els Països Catalans i l 'Estat Espanyol en el seu conjunt.

 

D’una vegada per totes cal dir amb “veu alta” que és  l'extrema dreta ultranacionalista castellano/espanyola -mediàtica  política i tetosterònica-   és  la  gran responsable de la fugida del turisme i les inversions europees de qualitat a Catalunya (potser també en el conjunt de l’Estat espanyol). Ja seria  hora que els hotelers  i el sector turístic català, en el seu conjunt,  siguin seriosos  i facin justícia, en el sentit que la marca turística Catalunya, con a marca de qualitat d’arreu del país  i coneguda  a tota  Europa deixin de dir atzagaiades sobre Catalunya i el dret a la nostra llibertat nacional  i  sobirania plena dintre de la interdependènncia europea.  

 

No hi ha dubte  que  entre els  ridículs espectaculars  d’una  justícia  espanyola molt poc independent  i els exabruptes neofeixistes dels  partits i associacions  unionistes  i assimilacionistes  de  Catalunya – ara també  amb “la cirereta amarga de Manolo Valls” - i  l’autoritarisme neofranquista  d‘un govern espanyol comandat  per un  partit polític, el PP espanol, més corrupte d’Europa, Catalunya pot  perdre  molt de  potencial econòmic i esdevenir, definitivament, una colonia tercermundista de l’imperial  Regne  d’Espanya.  Això no  es pot permetre  ni  tolera  de cap  de les  maneres.

 

http://in.directe.cat/josep-loste/blog/18628/el-turisme-el-neofranquisme-i-la-justicia

 

 

 

- - -

Sur les prisonniers catalans:

FRANCESC BITLLOCH

Carme Forcadell, premi Joan Blanca, és a la presó 30 abril 2018

Francesc Bitlloch escriu una carta al Batlle de Perpinyà, amb còpia a Carme Forcadell a la presó de Madrid

CARME FORCADELL va rebre fa dos anys el premi Joan Blanca.

AVUI ÉS A LA PRESÓ

Senyor Batlle de la Fidelíssima Vila de Perpinyà:

Un any més, per Sant Jordi, la Vila de Perpinyà ha atribuït el Premi Joan Blanca.

Joan Blanca va patir presó i mort perquè era català.

He de suposar que teniu, Senyor Batlle, la llista de persones que han rebut aquest premi. Tots són lluitadors per la llengua i pel país. No sé si recordeu que ara fa dos anys, vareu atribuir aquest premi a Carme Forcadell, Presidenta del Parlament de Catalunya. No sé si sabeu, Senyor Batlle de la Fidelíssima, que Carme Forcadell està tancada en una presó de Madrid. No sé si us han explicat que aquesta Senyora no ha estat condemnada ni jutjada, i que està en presó preventiva... aquella presó que només s'imposa quan el presumpte criminal és perillós per la societat.

En les declaracions que heu fet recentment afirmàveu que seu solidari amb els polítics empresonats ("collègues" dèieu) però que anomenar-los "presoners polítics" és una "radicalització". Francament, no us entenc. Perquè si no són presoners polítics, són uns radicals que mereixen la presó i no entenc com podeu ser solidari amb aquests criminals. Però el pitjor de tot és que després d'això declareu que l'única solució és un Referèndum! Un Referèndum és precisament lo que han organitzat aquests col·legues vostres. I és precisament per això que són a la presó! I precisament això que no vol Espanya (tot i que, segons centenars de juristes cabria perfectament en la constitució!)

Aquesta Senyora, a qui vàreu donar el premi Joan Blanca en gran pompa fa dos anys, està podrint en una presó infame al costat dels presos comuns perquè era Presidenta d'un Parlament elegit democràticament, que va tenir la gosadia de respectar el mandat popular i organitzar un referèndum! I en una altra presó de Madrid, hi ha per exemple els Presidents de l'ANC i ÒMNIUM, les Associacions més pacifiques i plurals del teixit civil català. Aquelles que han organitzat les manifestacions més multitudinàries i pacífiques d'Europa sense que es trenqui un vidre, ni un neumàtic ni un contenidor d'escombraries.

Heu vist alguna cosa semblant a França? No us interroga això?

I aquests perillosos activistes també estan podrint en presó preventiva... en espera de que les clavegueres del règim trobin alguna justificació per fer-los un judici que actualment no poden fer.

Us expliqui això, Senyor Batlle de la Fidelíssima Vila de Perpinyà, perquè tinc la impressió que no esteu al corrent o que esteu mal informat. Lo que us expliqui és tan gros que no puc creure que sabent-ho, no us manifesteu com a simple demòcrata en contra d'aquests procediments. Però des d'aquí ja senti la vostra objecció: "El referèndum no era acordat, no era legal". M'ho esperava perquè vaig llegir en les vostres declaracions que "l'Espagne est un état de droit et la constitution a été votée par beaucoup de monde" i que "la justice fait son travail".

El Senyor Batlle no deu llegir La Semaine du Roussillon que és un dels pocs diaris que han fet un treball seriós sobre l'extrema corrupció del règim polític espanyol, sobre la seva filiació directa amb el franquisme, sobre l'absència total de divisió de poders, sobre la politització de la justícia, de la policia i dels mitjans de comunicació.

Ens van "vendre" una "transició democràtica" que no era res més que cosmètica per tal que no canviés res.

La Constitució de la que parleu va ser negociada pels militars amb la pistola a la butxaca i l'amenaça d'un cop d'estat (i un cop d'estat: Tejero!). La monarquia no ha estat mai votada (hagués perdut!) sinó imposada per Franco que en va fer la garantia de que el seu règim autoritari i corromput continuaria després d'ell (atado y bien atado!) I l'amnistia va servir sobretot per impedir tota posada en causa dels jutges i policies i poíitics i empresaris compromesos amb el franquisme. Es tractava de permetre a aquesta judicatura, a aquesta policia, a aquesta classe política i a aquesta corrupció de continuar al mateix lloc (contràriament a lo que va passar a Alemanya o a Itàlia...). Tot això, avui, ja és de domini públic, Senyor Batlle: Ho sap tothom! I també se sap que el Parlament Català i el Govern van demanar el referèndum a Madrid divuit vegades de divuit maneres diferents i la resposta sempre ha estat l'absència de resposta política. Només respostes repressives.

Senyor Batlle, Catalunya va votar la Constitució amb la por al ventre i una esperança de canvi! Ho va fer tot en les regles de la "nova democràcia". Fins i tot, quan va voler modificar el seu estatut, el va negociar al Parlament amb una àmplia majoria, el va negociar al Congrés de Madrid, el va votar en referèndum per una àmplia majoria. I aquest estatut se'n va anar a les escombreries (poubelle!). Heu parlat d'estat de dret? L'estat de dret consisteix a canviar membres del Consell Constitucional, posar-hi membres del PP i del règim i fer-lo votar contra el nou estatut i tururut violes! Cop d'estat a l'estat de dret.

Ens heu dit, també, que la justícia fa la seua feina. Prefereixi pensar que esteu mal informat i per això us ho expliqui: El treball de la justicia consisteix a continuar la repressió violent i indiscriminada de la policia el dia del Referèndum: Heu de saber que la mateixa Vicepresidenta del govern espanyol ha declarat repetidament que és el govern i el partit popular qui ha decapitat i empresonat l'independentisme. Dir que la justícia fa el seu treball... és riure's de Montesquieu! Ja heu vist que l'estat de dret espanyol del que ens parleu, és incompatible amb l'estat de dret belga, amb el danès, amb el noruec, amb l'escocès...i ara amb l'alemany que deixa Puigdemont en llibertat, diu que no hi ha rebel·lió ni sedició en absència de violència, i aviat dirà que no hi ha ni malversació perquè no troben cap manera de demostrar-la.

Senyor Batlle de la Fidelíssima Vila de Perpinyà (és amb tota la intenció que insisteixi en aquest títol de la nostra vila, ja sabeu el perquè!) : Que estigueu a favor o en contra de la Independència de Catalunya no és el tema d'aquesta carta i és el vostre dret més estricte d'expressar-ho. Estem parlant aquí de drets fonamentals i de democràcia trepitjada sense vergonya. Sapigueu que la població de Catalunya Nord és molt sensible a aquesta qüestió i que segueix els esdeveniments amb inquietud. Seguim amb esperança els posicionaments de molts dels vostre col·legues, cada dia més. Sapigueu que les vostres declaracions han ferit molta gent. Si teniu ben present la història de la Vila que administreu, comprendreu el per què.

Us transmeti l'adreça de la Presidenta Forcadell, per si voleu enviar-li el vostre sosteniment, recordeu que té la medalla de la Fidelíssima Vila amb el nom de "Joan Blanca" . Recordeu Joan Blanca. Recordeu Carme Forcadell. Recordeu els lluitadors per la llibertat.

Carme Forcadell, Centro Penitenciario Madrid I, Mujeres, Mód B2

Carretera de Alcala-Meco Km 4, 5 / 28 805 Alcala de Henares (Madrid)

Francesc Bitlloch (Secretari de la Territorial ANC Cat Nord)

 

réponse du maire de Perpignan :

23 Avril 2018, 14:02pm |

Publié par Jean-Marc Pujol

(...)

J’ai toujours manifesté ma solidarité avec mes collègues catalans mis en cause, que ce soit Artur Mas ou M. Puigdemont et je resterai à leurs côtés.

Mais, je ne partage pas la radicalisation qui veut en faire des exilés politiques et des prisonniers. L’Espagne est un état de droit et sa constitution a été approuvée avec une grande majorité, dont celle des catalans.

A ce titre, les juges font leur travail qui peut être critiqué ou contesté mais doit être respecté.

M. Lafontaine ayant une formation lacunaire en matière de droit, mélange allégrement les notions et en vient à considérer les tribunaux espagnols comme « tribunaux politiques », c’est d’ailleurs la même argumentation que soulevaient les franquistes pour remettre en cause les tribunaux Républicains en 1936 et 1937.

Comme je l’ai toujours défendu, le règlement de la crise catalane doit passer par un véritable référendum où tout le monde pourra se prononcer, c’est cela le respect des libertés fondamentales.

Jean-Marc Pujol

Partager cet article
Repost0
1 mai 2018 2 01 /05 /mai /2018 12:32
André Breton - Jean Clottes et le site de la grotte Chauvet - André ROGER
André Breton - Jean Clottes et le site de la grotte Chauvet - André ROGER
André Breton - Jean Clottes et le site de la grotte Chauvet - André ROGER

André Breton - Jean Clottes et le site de la grotte Chauvet - André ROGER

LES Surréalistes vus par le philosophe Walter Benjamin : café philo à Banyuls (café-restaurant "Les 9 Caves", avenue De Gaule, salle 1er étage, entrée libre) : le vendredi 4 mai 2018 à 18h30.

 

"Les surréalistes, un cercle d'hommes étroitement unis font éclater du dedans le domaine de la littérature en poussant "la vie littéraire "jusqu'aux limites extrêmes du possible...pour soudainement se confondre avec celui de la pratique politique."

 

"Gagner à la révolution la force de l'ivresse, c'est ce à quoi tend le surréalisme dans tous ses livres et toutes ses entreprises."

 

Voilà comment W. B. (prop)pose ce  premier point de vue dans son article en 1929 : LE SURREALISME,  LE dernier instantané de l'intelligence européenne.

 

En 1934, dans L'ECRIVAIN FRANCAIS, article panoramique trés documenté sur les auteurs contemporains, il cite Louis Aragon :

"Les écrivains  révolutionnaires, lorsqu'ils sont de provenance bourgeoise, apparaissent essentiellement  comme des traîtres à leur classe d'origine..." Ils deviennent, ajoute W.Benjamin, des militants politiques...et savent d'expérience pourquoi la création littéraire est chose dangereuse."

 

Dans Une histoire d'amitié, Gerschom Scholem dira, à propos de son ami : "…cette réaction vis à vis du surréalisme fut assez semblable à ce qui s'est passé à la suite de son engagement avec ce qu'il appelait le "communisme radical".

Bien qu'il se tînt à l'écart de tous les cénacles littéraires, W.B. tenta, en vain, d'être intégré dans le groupe des surréalistes... II ne pouvait être indifférent, avec quelques réserves, à ce "mouvement dialectique" initié et maintenu par André Breton, avec des partenaire,parfois difficiles : Soupault, Aragon, Péret, Eluard, Desnos, Artaud, Duchamp, Ernst, Miro, Masson, PIcabia...

"Exprimer la pensée en termes historiques ne signifie pas la reconnaître telle qu'elle a été", remarque W.B. 

Ainsi nous essaierons de nous demander aussi comment concilier un engagement dans la structure d'un parti révolutionnaire et une soif absolue de liberté ??

 

André ROGER, psycahnalyste

 

Le préhistorien Jean CLOTTES a présenté la grotte Chauvet (28 déc. 1994 à Vallon Pont d'Arc)  à Tautavel  (conférence du 28 avril 2018)

 

Descendre par un petit trou, se trouver dans une petite salle... Déguisé en spéléo. "Avec le casque, vous ne passez pas par la chatière à baïllonnette..."

Il faut se détendre, sinon le corps gonfle...

Ce fut une visite de 5h30 dans une belle grotte qui sentait le frais,; beaucoup de teintes rougeâtres...

Dans la première partie, les salles sont rouges; celles du fond contiennent les gravures. Voici le panneau des chevaux, ère du magdalénien. Les dessins sont d'une qualité extraordinaire : Jean eut les larmes aux yeux. Beaucoup d'émotion ici...

La grotte Chauvet est en forme d'Y.

Ensuite, ce fut la salle des lions qui chassent les bisons : il s'agit d'une des plus grandes grottes ornées d'Europe. Le travail débuta en 1998. Chauvet date de l'Aurignacien : entre 32000 et 37OOO ans. La grotte contient une autre période, plus jeune : autour de 4000 ans.

Le fac similé -de 2015- est une grande réussite…

 

JPBonnel

 

Partager cet article
Repost0
30 avril 2018 1 30 /04 /avril /2018 10:05
Duo Doneda & Bec - Jean Clottes - Henri de Lumley (C) J.P.Bonnel
Duo Doneda & Bec - Jean Clottes - Henri de Lumley (C) J.P.Bonnel
Duo Doneda & Bec - Jean Clottes - Henri de Lumley (C) J.P.Bonnel
Duo Doneda & Bec - Jean Clottes - Henri de Lumley (C) J.P.Bonnel
Duo Doneda & Bec - Jean Clottes - Henri de Lumley (C) J.P.Bonnel

Duo Doneda & Bec - Jean Clottes - Henri de Lumley (C) J.P.Bonnel

 

 

Organisé par l'Ensemble Flashback

 

CONCERT

Duo Doneda & Bec  

Musiques improvisées

 

Vendredi 4 mai à 19h30

 

au Centre d'Art Contemporain àcentmètresducentredumonde

3, avenue de Grande Bretagne. PERPIGNAN

www.acentmetresducentredumonde.com

 

 

Les "R.-V. de l'ensemble Flashback" deviennent la "Saison Phonème" 2018 !

 

► Programme

 

Michel Doneda (saxophone soprano) et Mathieu Bec (batterie, percussions) - Musiques improvisées

 

Prêcheurs infatigables d'une action sonore férocement libre et poétique ces deux sculpteurs de musique improvisée se sont rencontrés sur le Festival "Et pendant ce temps là les avions" à Saillans (Drôme), l'an dernier.

L'un à l'apogée de sa carrière (on ne présente plus Doneda) l'autre creusant son propre sillon ou plutôt son tambour véritable marmite de sorcier.

Une expérience sensorielle unique s'offre aux auditeurs lorsque ces deux musiciens atypiques fusionnent leur univers originaux tant leur démarche commune s'éloigne des codes et des conventions. Un rituel archaïque les unit dans un chant vibratoire infini et animiste. A découvrir !

 

 

 

 

 

 

Présentation

 

Michel Doneda est une figure majeure de la scène des musiques improvisées. Son style très personnel se nourrit de ses échanges dans de nombreux domaines musicaux (musique traditionnelle, jazz, improvisation libre, rock expérimental) et avec d'autres formes d'arts (théâtre, cinéma, littérature, poésie...). Depuis les années 80, il multiplie les rencontres et les collaborations ; il participe notamment à un trio avec Daunik Lazro (saxophone alto) et Ninh Lê Quan (percussions). En 2007, il joue à Paris avec le groupe de rock indépendant Sonic Youth.

+ d'infos : http://puffskydd.free.fr/neda/

 

Mathieu Bec est un batteur, percussionniste et poète. Ex-batteur du duo électroacoustique Dubovnik, il s'est frayé un chemin nourri de ses sculptures sonores. Influencé par John Cage et son rapport aux bruits et aux sons, Mathieu Bec est lui aussi un iconoclaste. Improvisateur hors-pair, il tape, sollicite les silences, convoque les frottements, joue avec des objets ou des instruments en les détournant de leur usage conventionnel. Chaque instant vibre dans un espace qui nous happe et nous extrait du temps.

En écoute : https://soundcloud.com/mathieubec

 

► Informations pratiques

 

Adresse :

Le Centre d'Art Contemporain "À cent mètres du centre du monde", 3 avenue de Grande Bretagne 66000 Perpignan

 

Entrée :

5 € (Gratuit pour les moins de 15 ans et les demandeurs d'emploi).

Gratuit pour les adhérents ACMCM.

Convient aux enfants.

 

► La Saison "Phonème" 2018

 

En parallèle des activités qu'il propose au Labo Flashback (résidences, actions culturelles, formations...), l'ensemble Flashback organise une saison musicale et des concerts-rencontres mensuels autour des musiques d'aujourd'hui et des arts croisés.

L'occasion de découvrir des artistes locaux, nationaux et internationaux aux esthétiques variées, représentatifs de la diversité de la création musicale et artistique de notre temps.

 

Les concerts peuvent avoir lieu au Labo Flashback (sur le site de la Casa Musicale - 1 rue Jean Vielledent 66100 Perpignan) ou au Centre d'Art Contemporain "À cent mètres du centre du monde", 3 avenue de Grande Bretagne 66000 Perpignan ).

 

www.ensembleflashback.com

 

Avec le soutien de la Région Occitanie et de la Sacem.

N°Licences entrepreneurs de spectacle : 2-1098007 et 3-1098125

 

- - -CASA BICICLETA

 

Le beau temps est là, profitez-en à vélo !

 

Dans une semaine, Samedi 5 mai, La Casa Bicicleta organise sa Bourse aux Vélos d'occasion tout près de son atelier, à la place du Pont d'En Vestit.

Si vous voulez vendre un vélo : déposez le en bon état entre 10H et 16H. Cela vous coutera 5€/vélo. Une pièce d'identité vous sera demandée. Nous marquons chaque vélo avec un Bicycode. Max 2 vélos/personne. Vous fixez le prix, avec ou sans nos conseils. Si le vélos est vendu, nous gardons 10% du prix de vente. Un prix cassé peut etre décidé pour la dernière heure de vente, de 17H à 18H. Si votre vélo n'est pas vendu, il vous faudra venir le récupérer avant 18H30.

Si vous voulez acheter un vélo : venez entre 12H et 18H pour chiner les bonnes affaires !

 

Pour que cet évènement soit intéressant pour tout le monde, il faut qu'il soit le plus connu possible pour qu'il y ai beaucoup de vélos à vendre et beaucoup d'acheteur. Et pour cela, nous avons besoin de vous !

  • Parlez en autour de vous.
  • Venez récupérer des tracts ou des affiches à la Casa Bicicleta lors d'une permanence pour les distribuer.
  • Faites passer ce mail à votre entourage.
  • Si vous pouvez, partagez l'événement Facebook de la bourse aux vélos pour avoir plus de visibilité :https://www.facebook.com/events/158291221512392  Pour le faire il faut avoir un compte Facebook, aller sur la page de l'événement et vous faites partager sur Facebook ou/et sur votre page facebook si vous voulez l'avoir sur votre mur facebook.

Merci à vous de donner un peu de votre temps !

 

Et pour pouvoir profiter des bienfaits de votre vélo (peut être nouvellement acquis à la bourse aux vélos ! ), Dimanche 6 Mai nous vous enmenons en Balade à vélo ! Notre 6ème Balacyclette vous guidera jusqu'aux rives du lac de St Jean Pla de Corts : baignades et grillades possibles ! On s'occuppe du bois et des grilles. Chacun apporte son pic nic et ses grillades à partager.

 

DEPART à 10H devant l'entrée de l'université, avenue Paul Alduy. Retour prévu avant 18H.

63 km en tout, sans difficultés. Prévoyez votre matériel de réparation. Les participants sont seuls responsables, nous ne faisons que montrer le parcours.

 

Si mauvais temps, la sortie sera annulée la veille au soir, sur notre page Facebook (accessible sans compte Facebook).

Plus d'infos ici.

 

La Casa Bicicleta

_________________________

L'atelier est ouvert :

- MERCREDI 16H-19H

- JEUDI 18H-21H

- VENDREDI 15H-19H

- SAMEDI 10H-12H 30

_________________________

Association Loi 1901

13 Bis rue de la Lanterne

66 000 Perpignan

0983502311

Site Internet

Facebook

N° SIRET : 810 707 794 00022

 

***

 

***Lundi 30 avril 2018 à 18h30
au Théâtre de l'Etang

 

L'univers des nombres.

 

par Yvan BASSOU

et Jean Pierre RIVELAYGUE

 

 

 

 

Yvan Bassou et Jean-Pierre Rivelaygue

Le premier est professeur honoraire agrégé de mathématiques.
Le second est ingénieur informaticien. Tous deux font partie des membres fondateurs des Rendez-Vous de Saint Estève.

 

L’univers des nombres

Hormis leur valeur, les nombres sont-ils tous pareils ? 

Comment les distinguer ? 

Quels ensembles forment-ils ? 

Quels sont les systèmes de numération ? 

Qu’est-ce qu’un nombre premier ? 

Qui a inventé le zéro ?

Existe-t-il des nombres remarquables ? 

Peut-on dire que les nombres ont des propriétés ? 

Quels sont les mathématiciens qui se sont intéressés aux nombres ? Peut-on jouer encore avec les nombres ? 

 

Voici quelques-unes des questions auxquelles les conférenciers tenteront de répondre.

Pas de connaissance particulière pour ce CEPS ludo-scientifique. 

 

 

 

C.E.P.S. en entrée libre et gratuite

 


C.E.P.S. parrainé par

 

 

 

Pour tous renseignements : Les Rendez-Vous de Saint Estève

Mel : rdvse@rdvse.fr

Site web : www.rdvse.fr

facebook : Les-Rendez-Vous-de-Saint-Esteve

Tel : 06 72 80 39 86

 

- - -

 

 

***Littérature :  Librairie TORCATIS

 

Jeudi 3 Mai à partir de 18h00

Rencontre avec

 

Jean-Jacques BEDU

pour son ouvrage paru aux éd. Robert Laffont 

LES INITIES

 

Cet ouvrage, à vocation lui-même initiatique, permet au lecteur de se familiariser avec le monde des grandes traditions ésotériques à travers les principaux adeptes de la philosophie occulte, depuis l'origine jusqu'à nos jours.

 

Animé par Nicolas Caudeville- l'Archipel contre attaque

 

 

- - -

Bonjour,

J’ai le plaisir de vous convier au vernissage de l’exposition « BLACKFOOT, Au-delà des frontières » de l’artiste peintre Philippe BRINGEL, le mercredi 2 mai  2018 à 18h30 à la Mairie de quartier Centre historique au 12, rue Jeanne d’Arc à Perpignan.

 

Exposition du 23 avril au 25 mai 2018. Entrée libre.

Je vous prie d'agréer l'expression de mes sincères salutations.

 

Mme Caroline FERRIERE-SIRERE, Adjointe au Maire, Déléguée au Quartier Perpignan Centre

 

P/O

Serge MARTINEZ, Directeur Mairie de Quartier Centre Historique

Ville de Perpignan

04 68 62 38 77

 

- - -

Enrique Salvador

 

Vendredi 4 mai 2018 à l’Anthropo à partir de 20h30.

« Empreintes et portraits de Femmes » est une création qui marie autant les mots que les sons. Son univers poético musical se présente sous forme de tableaux qui se décline par le chant, des mots parlés, de la percussion et un piano.
La musique fait la part belle à l’esprit du jazz et aux influences africaines, brésiliennes et afro-cubaine.
« Empreintes et portraits de Femmes » est une approche poético musicale d’où émergent des femmes singulières et passionnantes qui en sont l’âme et la chair.

Enrique SALVADOR :
Chant, percussion. Il est l’auteur, le compositeur et l’interprète de la création « Empreintes et Portraits » Femmes »

Arnaud MARTIN :
Piano, il a collaboré aux arrangements musicaux.

Adresse : 28 bis rue des rois de Majorque Perpignan.

Entrée : Libre participation

Réservation pour les repas au 06 07 42 04 84 demander Wilfried.

Partager cet article
Repost0
28 avril 2018 6 28 /04 /avril /2018 09:19
Nous vivons dans l'absence : Camelia OTERO - Maître de CABESTANY - Robert RIUS - Salon du livre de Banyuls - Ciné-club Collioure - Josep ROCART - Blackfoot - Anne REYMOND -
Nous vivons dans l'absence : Camelia OTERO - Maître de CABESTANY - Robert RIUS - Salon du livre de Banyuls - Ciné-club Collioure - Josep ROCART - Blackfoot - Anne REYMOND -
Nous vivons dans l'absence : Camelia OTERO - Maître de CABESTANY - Robert RIUS - Salon du livre de Banyuls - Ciné-club Collioure - Josep ROCART - Blackfoot - Anne REYMOND -
Nous vivons dans l'absence : Camelia OTERO - Maître de CABESTANY - Robert RIUS - Salon du livre de Banyuls - Ciné-club Collioure - Josep ROCART - Blackfoot - Anne REYMOND -
Nous vivons dans l'absence : Camelia OTERO - Maître de CABESTANY - Robert RIUS - Salon du livre de Banyuls - Ciné-club Collioure - Josep ROCART - Blackfoot - Anne REYMOND -
Nous vivons dans l'absence : Camelia OTERO - Maître de CABESTANY - Robert RIUS - Salon du livre de Banyuls - Ciné-club Collioure - Josep ROCART - Blackfoot - Anne REYMOND -
Nous vivons dans l'absence : Camelia OTERO - Maître de CABESTANY - Robert RIUS - Salon du livre de Banyuls - Ciné-club Collioure - Josep ROCART - Blackfoot - Anne REYMOND -

*Demain dimanche 29 avril, à Banyuls, salon des écrivains Banyulencs ou ayant écrit sur Banyuls - à 9 h, hall de la mairie, jusqu'à 13 heures. Thème, la science, avec l'ouverture du nouveau laboratoire. Dédicaces d'écrivains scientifiques à la boutique de l'aquarium. A 15 h, conférence au labo sur le patrimoine des barques catalanes....

Je serai présent au hall de la mairie, à mon stand. JPBonnel

- - -

LES SAISONS DU PATRIMOINE

Sur les Chemins du Maître de Cabestany

Ce samedi 28 avril à 17h au Boulou à la Maison de l’Histoire - entrée libre

Une découverte qui s’annonce passionnante - sur grand écran - en présence des réalisateurs

 

CROSSMEDIA   Tellement contemporain

Le Crossmédia est une plateforme dédiée aux médias audiovisuels, accessibles sur le web. C’est un outil innovant et attrayant. Cette plateforme video participe à mettre en avant la dimension historique et contemporaine du Maître de Cabestany, à la fois inspirateur d’artistes d’aujourd’hui et participant l’économie culturelle et touristique régionale.

 

  Guillaume Lagnel

Film d'ouverture du Crossmédia - 3minutes - Il suffit de cliquer
https://www.facebook.com/MAITRECABESTANY/videos/1767580149954055/

La page FB  de l'Institut  pour  Actualités et Témoignages...

https://www.facebook.com/IAM.LIMOUX/?view_public_for=302028096839648

 

- - -Anne REYMOND

 

C'est avec grand plaisir que je vous invite à l'exposition 'du Trompe l'Oeil au Street Art' qui relate mon évolution au cours de douze ans de peinture.

Je remercie le Conseil Général de m'avoir proposé les salles du palais des Rois de Majorque où je m'installe pour ... un mois et demi.

Profitant des nombreux jours fériés du mois de mai, je compte offrir une série d'ateliers sur des thèmes liés à ce bel édifice. Pour en trouver le détail, faites descendre votre curseur jusqu'au verso de l'invitation; et à l'occasion, diffusez ce projet autour de vous.

 

A très bientôt,

Anne Reymond

 

- - -

PARIS : Centre d'études catalanes :

 

**Vernissage de Josep Ricart et journée literatura en femeni del segle XXI

 

 

 

 

 

Secretariat <secretariat.etudes-catalanes@listes.paris-sorbonne.fr



  Deux évènements au Centre d'études catalanes de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université en ce début du mois de mai :

- Journée d'étude Literatua en femeni del segli XXI : tradicio i nous llenguatges le 03 mai 2018 de 9h30 à 16h30.

- Vernissage le 03 mai 2018 à 18h30 de l'exposition "L'Esbós d'un serpent" de l'artiste Josep Ricart pour lequel nous avons le plaisir de vous faire parvenir ci-joint l'invitation.


N.B. : Nous vous demandons de bien vouloir vous inscrire par email ou téléphone
auprès du secrétariat en raison du plan Vigipirate et de présenter une pièce d'identité à l'accueil.

 

* Conférence à Perpignan, Association Equilibre :

 

En présence de l'auteur Laurent Mucchielli, sociologue et spécialiste des questions de sécurité, qui nous présentera son dernier livre " Vous êtes filmés ! Enquête sur le bluff de la vidéosurveillance. Un sujet passionnant autour duquel nous échangerons !

Mercredi 2 mai

Salle des Libertés -Entrée libre- 

 

- - -

 

Perpignan, une ville en sursis

à propos du livre de Jean-Pierre Bonnel : sur France-Bleu-Roussillon, dimanche 29 avril à 9h20. Avec Esteve Vaills.

Partager cet article
Repost0
27 avril 2018 5 27 /04 /avril /2018 08:21
Eliane Comelade a Collioure 22 avril 2018 -livre polémique de J.P.Bonnel
Eliane Comelade a Collioure 22 avril 2018 -livre polémique de J.P.Bonnel

Eliane Comelade a Collioure 22 avril 2018 -livre polémique de J.P.Bonnel

*insolente Eliane Home made : le maire de Perpignan vient saluer l ecrivaine au stand de la sant jordi place Arago.  Je suis content de vous rencontrer, lance JMPujol à Eliane. "LE PLAISIR N'EST PAS partagé. " lui rétorque- t-elle... et son fils le musicien qui doit bientôt passer au théâtre de l'archipel...

** Ce dimanche, à 9h20 je présente mon livre sur Perpi en SURSIS au micro d'Esteve Vaills à France Bleu Roussillon.

 

***liste Perpipolis pour un maire de proximité : PERPIGNAN en avant 2020 !

Perpinya en davant 2020 ( ou 2021). 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens