Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2018 6 24 /02 /février /2018 10:31
 Objectif Municipales 2020 à Perpignan : ALIOT, GRAU, PUJOL...

 

 

* Objectif Municipales 2020 à Perpignan :

 

-Pour moderniser le FN et faire oublier le mauvais débat de Marine Le Pen, elle va se marier à Louis Aliot et devenir Marine Aliot. 

 

-Louis a compris, il ne s'appellera ni FN ni Le Pen. Restera anonyme, sans étiquette pour balayer large (Wauquiez, Patriotes, indécis, abstentionnistes).

 

* Slogan pour la campagne municipale de mars 2020 à Perpignan : "Aliot fleurit l'OAS. Grau tresse la couronne d'EAS…

 

"Romain GRAU, l'homme fort de la ville."

 

"Prendre Perpignan, un travail de Romain !"

 

"Perpignan, tout un Roman…Grau !"

 

"Grau, ultime rempart contre Aliot..?" Va encore falloir choisir par défaut…

 

-A paraître début mars 2018, le livre de J.P.Bonnel "Perpignan une ville en sursis - J.M.PUJOL, un maire à mi-mandat…" (dans les bonnes librairies)

 

Partager cet article
Repost0
23 février 2018 5 23 /02 /février /2018 11:38
(C) JP.Bonne: L'entonnoir a bien résisté - L'artiste (à gauche), son avocat (à doite, J. Codognès) et son conseiller juridique pour la propriété intellectuelle
(C) JP.Bonne: L'entonnoir a bien résisté - L'artiste (à gauche), son avocat (à doite, J. Codognès) et son conseiller juridique pour la propriété intellectuelle

(C) JP.Bonne: L'entonnoir a bien résisté - L'artiste (à gauche), son avocat (à doite, J. Codognès) et son conseiller juridique pour la propriété intellectuelle

En direct, la destruction de l'oeuvre de MA2F (voir reportage sur Facebook)

 

A 8h45 devant le museum, portes closes, le quartier de Cassanyes est calme. Seul sur le trottoir : c'est fou le nombre de gens qui me demandent des renseignements !

à 9 h, les ouvriers arrivent avec leur camion. Arrivée aussi des parents de l'artiste, effondrés, puis  de J.Bernard Mathon, président de l'association pour la préservation du patrimoine, et Jean Codognès. L'avocat de MA2F restera longtemps sur le site, dans le hall du museum, plus d'une heure à discuter avec l'artiste et le journaliste de L'Indépendant, Julien Marion.

 J. Codognès fourbit ses arguments: facile face à la légèreté des explications de la mairie et de l'adjoint à la culture : l'oeuvre s'effrite...des bêtes nichent dedans... On rigole, c'est n'importe quoi !

Or les ouvriers ont bien vu que l'oeuvre en schiste a résisté et qu'aucune bête (cafard, rat ou araignée) n'est sortie...
L'avocat nous régale d'anecdotes et ironise : les bêtes ont fui dès que l'arrêté de la mairie a été placardé sur la porte ! Elles ont eu peur de l'arrivée de M. Pinel ou de Me Parra..!

En outre, si des araignées se trouvaient en ce lieu, ce serait bon signe, preuve que l'oeuvre n'est pas insalubre ! D'ailleurs, Marie Costa, ancienne directrice de la culture et à l'origine de l'érection de l'entonnoir réagit déjà sur les réseaux sociaux en écrivant que l'oeuvre n'est pas en aussi mauvais état que la mairie le prétend...

La mairie : personne... Les adjoints ont trop à faire ou ont peur d'être hués. Ils ont le courage des référés, de la tour d'ivoire de leurs bureaux, de l'épaisseur de leur bunker ! Ils ne veulent pas le contact avec les citoyens; d'ailleurs les habitants les ignorent et ne les connaissent pas !

La maman de Marc-André pleure. Le public est silencieux. Les autorités détruisent une oeuvre d'art. Elles s'en lavent les mains, mains occupées à d'autres corruptions ! On n'attend plus rien de cette municipalité. A l'agonie. En perte de cohérence. La censure existe, nous l'avons rencontrée… Surtout nous avons rencontré la bêtise, l'inculture, l'indifférence…

 

Le conservateur du museum (seul représentant obligé de l'autorité municipale) prend des photos : à la place de l'entonnoir, il réfléchit à une autre oeuvre, en relation avec le fonds du musée, une bête, des plantes, des suspensions... Il ne dira plus rien : c'est une décision juridique !

Et si c'était une décision politique...

On part. Marc-André me confie que son oeuvre a un avenir, reconstruite grâce à un mécène, en un lieu proche d'ici. On repart presque heureux...

J.P.Bonnel

 

Partager cet article
Repost0
22 février 2018 4 22 /02 /février /2018 09:16
Guy Jacques (C) RV de St-Estève - Entonnoir de MA2F : lire l'étude de Catherine DELONCLE (Alter Ego édition)
Guy Jacques (C) RV de St-Estève - Entonnoir de MA2F : lire l'étude de Catherine DELONCLE (Alter Ego édition)
Guy Jacques (C) RV de St-Estève - Entonnoir de MA2F : lire l'étude de Catherine DELONCLE (Alter Ego édition)
Guy Jacques (C) RV de St-Estève - Entonnoir de MA2F : lire l'étude de Catherine DELONCLE (Alter Ego édition)

Guy Jacques (C) RV de St-Estève - Entonnoir de MA2F : lire l'étude de Catherine DELONCLE (Alter Ego édition)

Cocteau : la voix humaine, spectacle par Hanna Fiedrich, le 23 février 2018, Banyuls

Lecture théâtralisée le 23 février 2018, à 18h 15, Banyuls, salle Novelty La voix humaine, de Jean COCTEAU, par l'actrice Hanna FIEDRICH Réservez : 5 euros (3 euros pour les adhérents de l'Association Walter BENJAMIN Contact : 06 31 69 09 32 Valentin,

VENDREDI 23 FEVRIER 2018 A 18 H

Salle Novelty Banyuls S/Mer

 

  L'association Walter Benjamin «sans frontières»

 présente

                                           

Lecture théâtralisée

 

La voix humaine

Monologue de Jean Cocteau

 

Comédienne : Hanna Fiedrich

 

« Allô, c’est toi ? » Une femme parle au téléphone pour la dernière fois avec son amant. Elle sait qu’il va la quitter.

Le téléphone est le dernier contact qui lui reste.

On n’entend parler que la femme, déchirée entre ses efforts pour rester forte et ses doutes, entre une indifférence apparente et des accès de sentiments. Elle dissimule, trompe, ment, mais pourtant dit tout. Va-t-elle s’effondrer sous la rupture ou bien peut-elle se libérer de l’objet de son désir ?

 

La voix humaine a été portée plusieurs fois à l’écran (avec Anna Magnani et Ingrid Bergman, entre autres). Francis Poulenc s’est inspiré du texte pour son opéra « La voix humaine » en 1959. Il servit aussi pour un fameux solo, une tragédie en un acte, pour soprano et orchestre. L’adaptation de Klaus Kinski fut interdite en 1949 par l’administration britannique à Berlin.

 

Hanna Fiedrich, d’origine allemande a étudié l’art dramatique à Munich. Elle a participé à un atelier d’Ariane Mouchkine et a rejoint une école de cinéma à Berlin. On l’a vue dans des pièces comme « Lieber Georg » de Thomas Brasch à Munich, « Les aveugles » de Maeterlinck et « Excédent de poids, insignifiant, amorphe » de Werner Schwab au Théâtre National de Toulouse et Bordeaux. Elle a aussi joué la princesse dans « La princesse blanche » de R.M. Rilke au musée Ingres de Montauban.

 

http://hanna.fiedrich.free.fr

 

Association Walter Benjamin « sans frontières »

Diffuser la pensée et le destin tragique du philosophe allemand Walter Benjamin, né à Berlin et mort à Port-Bou, en Catalogne. Créer des événements (conférences, lectures, expositions, rencontres, randonnés culturelles…). Pour un chemin de mémoire de Banyuls à Berlin…

 

http://walterbenjamin.canalblog.com

 

Contact réservation :  06 31 69 09 32 (5 et 3 euros la place)

 

 

La Famille ARAGO (suite de mon article cité par Guy JACQUES, ci-dessous) :

 

J’ai pris connaissance de votre blog " Pour un musée François Arago en Pays catalan, à Estagel..? 

 

Comme vous citez mon ouvrage vous savez qu’à travers mes livres (je viens également de publier Jacques Arago, Ce frère inattendu) et mes nombreuses conférences je milite pour une réhabilitation de ce personnage.

 

En juin paraîtra chez Cap Béar édition un nouvel ouvrage La famille Arago. Un clan entre dans l’histoire suivi de Sur les traces de François Arago dans les Pyrénées-Orientales. Je présente dans cet ouvrage, les frères et soeurs, les parents, les autres membres du « clan » (les Mathieu-Laugier, certains descendants, dont Emmanuel et Alfred et même le meilleur ami de la famille Alexandre de Humboldt.

 

J’ai assisté à Paris à l’inauguration de la nouvelle statue dans les jardins de l’Observatoire ayant d’ailleurs rédigé un texte dans la plaquette de présentation. Quand j’ai été interviewé par FR3 devant la statue d’Arago à Perpignan los de al sortie de mon ouvrage, le journaliste s’était montré passionné par cette inauguration désirant même aller à Paris quelques jours pour un reportage à l’observatoire. Puis plus rien. L’Indépendant, La Semaine du Roussillon, FR3 et France bleue prévenus de cette cérémonie n’ont pas bougé le petit doigt.

 

La Semaine du Roussillon a publié un texte pleine page sur Jean Arago, le général mexicain et je lui en ai transmis un autre sur Joseph, le colonel mexicain et aide de camp du Président du Mexique.

Autre bonne nouvelle : la Mairie de Perpignan et le musée Rigaud ont accepté mon projet d’une exposition au musée Rigaud François Arago et la photographie. Elle aura lieu en août 2019.

Pour aller plus loin vers d’autres expositions, voire un musée, il , faudrait des appuis politiques qui me manquent.

Nous pouvons entrer en contact et je suis toujours preneur d’idées..

 

Guy JACQUES

"Guy Jacques" <gj.jacques@wanadoo.fr>

 

Livre : Guy Jacques raconte un Arago à la vie agitée

 

 

PUBLICITÉ

Dans la famille Arago, je voudrais le frère. Le turbulent, l’agité, l’inattendu selon la description de Guy Jacques, expert de cette famille catalane originaire d’Estagel. C’est en opérant des recherches sur François, le plus célèbre, qu’il a été attiré par le parcours peu banal de Jacques. Seul à ne pas embrasser la carrière militaire, il a toujours été sans le sou, n’hésitant pas à demander l’aide de sa famille bien qu’il n’ait aucune reconnaissance envers elle. Journaliste, dessinateur, écrivain ou aventurier, il a passé trois fois le cap Horn, ce qui au XIXe siècle n’est pas un mince exploit.

Ce Français, ouvert au monde, fait partie de la race des curieux, des audacieux. Il a notamment pu embarquer à bord de l’Uranie entre 1817 et 1820, réalisant un tour du monde qu’il a relaté dans un livre qui a remporté un beau succès à son retour. Celui de Guy Jacques consacre de nombreuses pages à ce voyage exotique, reprenant des extraits de sa correspondance et des dessins qu’il a réalisés. On admire par exemple le portrait en couleur de Kaonoé, reine des îles Sandwich. Jacques Arago est passé une première fois par le Brésil et y retournera par la suite. Un pays qu’il apprécie particulièrement, même si dans son premier contact il fustige l’esclavage qui « me brise le cœur et me remplit d’indignation». Il tient aussi des paroles très dures envers la religion : « Les moines, troupe ignare et crapuleuse, assez puissante pour s’emparer du pouvoir suprême. »

De retour en France et avant de se lancer dans de nouvelles aventures au-delà des océans, Jacques Arago écrit beaucoup. Notamment des Physiologies, sortes de pamphlets sur la société. Ce qui lui attirera les foudres de la censure de l’époque. Le travail d’érudit de Guy Jacques rend justice à un homme qui n’a jamais établi de plan de carrière mais mérite de laisser une trace dans la grande histoire culturelle de la France.

 

  • (C)  Michel Litout-L'Indépendant
  •  
  • Le 17 décembre 2017

 

Partager cet article
Repost0
21 février 2018 3 21 /02 /février /2018 08:11
ENFANTS : classe à MONTLOUIS - Enfants de Mémoire - Exils d'Espagne - Spectacle sur Cocteau à Banyuls vendredi 23 février à 18h15, salle Novelty (5 et 3 euros)
ENFANTS : classe à MONTLOUIS - Enfants de Mémoire - Exils d'Espagne - Spectacle sur Cocteau à Banyuls vendredi 23 février à 18h15, salle Novelty (5 et 3 euros)
ENFANTS : classe à MONTLOUIS - Enfants de Mémoire - Exils d'Espagne - Spectacle sur Cocteau à Banyuls vendredi 23 février à 18h15, salle Novelty (5 et 3 euros)

ENFANTS : classe à MONTLOUIS - Enfants de Mémoire - Exils d'Espagne - Spectacle sur Cocteau à Banyuls vendredi 23 février à 18h15, salle Novelty (5 et 3 euros)

 

Contre la fermeture de notre classe à Mont Louis

 

           Nous sommes un collectif de parents d'élèves du RPI

(Regroupement Pédagogique Inter-Communalité) du Cambre d'Aze. 

Nous luttons contre la décision de fermeture d'une classe de l'école de Mont Louis et in fine d'une école.

Nous avons écrit au Président de la République, aux deux Sénateurs de la circonscription et à la Rectrice de Montpellier.

Ci joint le courrier qui a été adressé au Président, avec les arguments qui confirment pourquoi cette fermeture est injuste, et non fondée.

Toute action, intervention, aide et soutien sous la forme qui vous paraîtra la plus efficace sera bienvenue pour que la fermeture ne soit pas actée à la rentrée de septembre 2018. 

En vous remerciant,  vous pouvez joindre Nathalie au  0684426909 

Mathilde  au 0620661839  ou Hélène au 0650219004

 

Le collectif de parents

 

**Collectif des parents d'élèves 

RPI du Cambre d'Aze.

Rue des écoles laïques 

66210 MONT-LOUIS

 

***Mr le Président de la République

Palais de l'Elysée

55, rue Faubourg St Honoré

75008 PARIS

 

Mont-Louis le 13 février 2018,

 

Monsieur le Président de la République, 

 

Nous sommes un collectif de parents qui  luttons contre la fermeture d'une de nos classe pour la rentrée scolaire 2018-2019, et, in fine, d'une école.

 

En effet, nous avons appris le projet de fermeture, alors que les effectifs sont réglementaires. 

Notre école fait partie d'un regroupement pédagogique intercommunal avec trois autres communes. Chaque école du RPI fonctionne avec deux classes sauf une école qui n'en a qu'une. Actuellement, l'équipe pédagogique a réparti les trois cycles du primaire de manière claire entre ces quatre écoles. Le fonctionnement de notre RPI est donc clair dans la tête de nos enfants et dans celles des parents. Rien ne justifie une fermeture de classe, et encore moins d'école. La fermeture d'une classe entraînerait une nouvelle classe isolée sur notre RPI.

Nous sommes dans un regroupement scolaire en zone de montagne, déjà fragilisée par une économie difficile, la fermeture d'une école impacterai l'attrait de notre territoire. Nous militons pour le respect de la spécificité des écoles de montagnes. La perte d'une classe, et d'une école ne confirme que la perte de services publics de proximité, les inégalités d'accès à l'éducation en France, et la baisse de l'attractivité de  notre secteur.

Nos écoles qui à ce jour souffrent d'une probable perte de classe, sont aussi celles qui ont permis la scolarisation de grands champions, qui à l'heure des JO d'hiver porte le drapeau. Ce sont ces mêmes écoles de la République qui ont donné  la possibilité à Martin et Simon Fourcade, mais aussi Camille Lacourt de s'instruire dans un milieu rural,  pour pouvoir aujourd'hui porter les couleurs de la France au niveau international.

Les parents d'élèves ne comprennent donc pas ce projet qui entraînerait une dégradation des conditions d'accueil des élèves et de la qualité de l'enseignement dans des locaux de surcroît non adaptés à ces effectifs. La fermeture occasionnerait des classes à triple niveaux. Avec des effectifs

en maternelle difficilement tenables dans les locaux actuels (27 TPS-PS).

 

D'autre part dans un lieu où l'on prépare l'avenir de façon concrète, le projet d'école en cours serait compromis.

Lors de  votre Conférence Nationale des Territoires du 17 juillet 2017,  vous avez affirmé :

«  Ce qui est sûr c'est que les territoires en particulier les plus ruraux, ne peuvent plus être la variable d'ajustement d'économie.

C'est pourquoi d'ici là en particulier, il n'y aura plus de fermeture de classe dans les écoles primaires. »

Nous sommes en ZRR (Zone de Revitalisation Rurale),  et constatons que les mesures qui veulent être prises par l'Académie, ne sont pas en accord avec vos propos.

 

Les syndicats d'enseignants sont unanimes pour dénoncer le très grand nombre d'ouvertures (une quarantaine!) prévues à la rentrée 2018 dans les écoles de Perpignan. Or beaucoup ne sont pas justifiées et n'étaient pas réclamées des enseignants, il est donc facile de garder les postes de nos classes de montagne.

Les parents d'élèves sont très mobilisés : Une pétition pour le maintien de nos classes est en cours. Nous avons également eu un entretien avec l'Inspecteur de l’Éducation Nationale lundi matin, mais les parents ne se sont pas sentis compris. Suite à cela, une demande de rendez vous avec l'Inspecteur d’Académie a été faite, sans réponse à ce jour. Nous poursuivons donc l'occupation de l'école et nous avons participé à plusieurs manifestations sur notre secteur. En dernier recours, associé à votre courrier, nous avons envoyé une copie au Rectorat d'Académie de Montpellier, ainsi qu'aux deux sénateurs de notre circonscription.

A ce stade, aucun élément ne permet donc de préconiser cette fermeture de classe à l’école de Mont-Louis !

Nous attendons votre soutien Monsieur le Président.

Ayant confiance en votre bienveillance, nous vous prions d'agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de toute notre gratitude et de notre très haute considération.

 

Collectif de Parents 

du RPI du Cambre d'Aze

*RETIRADA : 

Nous avons le plaisir de vous informer du concert de VerdCel, avec Rusó Sala et la collaboration de Juanjo Bosk, qui aura lieu au MUME le jeudi, 22 février, à 21h.

 

Dans le cadre de la commémoration annuelle des “Chemins de la Retirade 2018”, organisée par l’Association FFREEE d’Argelès, le MUME collabore avec le présentation du spectacle de VerdCel “Sota les cunetes. Justícia!”, un concert choral en hommage à des victimes de la terreur infligée par le franquisme pendant la Guerre Civile et la longue dictature.

 

“Sota les cunetes. Justícia!”  sont les chansons de notre vie, les chansons de la Nova Cançó (Nouvelle Chanson) interprétées à nouveau par des voix jeunes. Des chansons qui montrent le souffle de vie et le pouls têtu sous la dictature, des titres avec une grande puissance évocatrice comme bande sonore de la  lutte antifranquiste  et qui, désormais, elles sont devenues un cri haut et fort contre l’impunité des crimes commis. Les plus célèbres sont  Bonet, Raimon, Ovidi, Llach, Pi de la Serra, Rossell, Serrat, Ribalta, Isaac, Giné, d’Efak, Rebull et Muntaner.

 

 

**Bonjour à toutes et à tous,

Il reste encore quelques places pour le concert jeudi 22 février à 21 h au MUME, concert dédié aux fosses en Espagne, de même pour la paëlla et le spectacle "Enfants de Mémoires" de François Godard le samedi 24 février 2018 à la salle Jean Carrère.  

 Envoyez un mail à FFREEE ou bien nous appeler au 

06 52 01 35 32.

Equipe FFREEE

 

 

*Chemins de l'exil : 

 

 

Exils d’Espagne, de la Retirada à aujourd’hui

 

 

Exilios de España, de la Retirada hasta hoy

 

 

 

 

 

raconté par Susana Azquinezer

 

 

musiques: interprétation Patrick Licasale, accordéonistecompositions : Bernard Ariu


 

Notre Album double-CD " Exils d’Espagne, de la Retirada à aujourd’hui " paru chez Oui’Dire Editions est retenu par France Culture comme finaliste pour le prix du Livre Audio, Lire dans le noir 2018.

Il s'agit maintenant pour le public de désigner les lauréat parmi les finalistes dans chacune des 3 catégories.  
Le vote vous est ouvert sur internet jusqu’au 7 mars 2018.

 

Rendez vous sur la page  :  https://www.franceculture.fr/evenement/prix-du-livre-audio-france-culture-lire-dans-le-noir-2018-decouvrez-la-selection-et-votez

 

 Après la découverte de la sélection 2018, en bas de la page internet, cliquez sur "ICI " ,

remplissez le questionnaire et ensuite passez à vos choix. Pour chaque catégorie 3 œuvres sont proposées.

Après avoir voté pour les catégories "Jeunesse" et "Fiction", vous trouverez " Exils d’Espagne… " dans la catégorie "Non-fiction".


Merci de votre soutien !

 

« Exils d’Espagne, de la Retirada à aujourd’hui » double CD, en français et en espagnol, chez Oui’Dire Editions.  Vous pouvez en écouter des extraits en ligne sur le site de l’éditeur.

 

 

 

 

Exils d’Espagne, de la Retirada à aujourd’hui

Exilios de España, de la Retirada hasta hoy

 

raconté par Susana Azquinezer

musiques: interprétation Patrick Licasale, accordéonistecompositions : Bernard Ariu

 

Susana Azquinezer crée ce spectacle de fictions inspirées de son collectage de récits de vie et de l’Histoire.

La Retirada, l’Exode de 500.000 Espagnols traversant à pied les Pyrénées durant l’hiver 1939. Et après, les camps, les barbelés… Un tissage de récits croisés sur trois générations de Madrid à Montpellier, d’Argelès à Santiago du Chili.  Vécu sensible, intime. Saga des anonymes mais aussi Antonio Machado, Pablo Neruda, Lorca... 

Brefs récits poétiques, dynamiques pour dire et chanter le noyau indestructible de l’être humain. Camp de Rivesaltes : Espagnols, Juifs, Tziganes... Courage et solidarité, dignité des réfugiés... Chants, jeux, rires, créations pour dépasser la faim, la peur, les humiliations, pour exprimer leur soif de vie, de liberté, d’humanité.

Susana Azquinezer, conteuse   narradora oral   

www.susana-azquinezer.com

susana.azquinezer@gmail.com

Conter42 rue Adam de Craponne, 34000 Montpellier, tél : +33 6 20 65 59 54 

 

« Susana Azquinezer parvient avec brio et justesse à retracer cette histoire collective de Républicains espagnols au travers de destins individuels. Avec la braise des mots et de la musique, sans volonté d’incendie et sans jamais se départir d’une retenue humaniste, elle nous conte les réfugiés, la guerre civile, l’exode, les camps et surtout leur réussite en exil ».

Cristina Marino, journaliste au Monde, signe un bel article de présentation sur son blog, L'Arbre aux contes.

Illustration de l’album : Ghislaine Herbéra

 

oui'dire éditions

6 rue de l'Isle 26000 Valence FRANCE

Mobile FRA +33 (0)6 86 28 30 07

Fixe +33 (0)9 54 34 80 92

www.oui-dire-editions.fr

www.facebook.com/OuiDireEditions

www.youtube.com/user/ouidireeditions

 

 

Partager cet article
Repost0
19 février 2018 1 19 /02 /février /2018 18:45
Photos de l'entonnoir par Renaud RUHLMANN -
Photos de l'entonnoir par Renaud RUHLMANN -
Photos de l'entonnoir par Renaud RUHLMANN -

Photos de l'entonnoir par Renaud RUHLMANN -

Une oeuvre de l'artiste Marc-André de Figueres (photos Renaud RUHLMANN), commandée à l'époque par la municipalité, va être détruite par la mairie !

 

vendredi 23 février à 9 heures, destruction de l'entonnoir en pierres sèches installé dans le hall du muséum d'histoire naturelle..!

 

La ville n'en veut plus. MA2F est condamné pour occupation illégale de l'espace public… De plus, l'artiste écope de 1000 euros d'amende ! L'avocat de l'auteur des célèbres "points de vue" installés à Collioure, de son essai sur la vision érotique de l'église de Collioure, de multiples oeuvres réfléchissant sur la question de l'androgyne…est Jean Codognès.

Etrange politique culturelle !

 

Pourtant, à l'époque de l'installation de l'imposant entonnoir dans le musée du quartier Cassanyes, la municipalité et le maire en particulier, M. J.-Marc Pujol, ne cachait pas leur intérêt pour cette oeuvre.. A présent, retournement incompréhensible ! Où est la cohérence dans l'action municipale de la ville de Perpignan…

 

 Cette nouvelle polémique fait suite à 

-l'idée d'amphithéâtre pour les étudiants dans le théâtre municipal,

- à la destruction de la fresque "street art" commandée pour le mur extérieur de la médiathèque,

-à la réfection de l'avenue Foch, "artère culturelle", qui avait été rénovée il y a peu de temps

-à la fermeture de l'Ecole d'art, à sa vente ainsi qu'à celle du Centre d'art contemporain Walter Benjamin…

 

J.P.Bonnel

 

 

**Les textes pour revivre le contexte de l'époque : 

 

 

Entonnoir en Pierre Sèche de Ma2f
Musée d’histoire naturelle de Perpignan

 

Dans la perspective de l’ouverture du Grand Rigaud, l’ambition plastique de Perpignan s’affirme selon deux axes : les expositions à caractère local ou patrimonial, dans lesquelles s’inscrit l’exposition « Job et les artistes » et les expositions consacrées aux créateurs d’aujourd’hui qui ont pour mission d’investir la ville, comme l’exposition multi-sites à laquelle nous convie MARC-ANDRE 2 FIGUERES autour du thème de L’ENTONNOIR.

 

 Une itinérance ludique qui fait un clin d’oeil aux musées en s’invitant au MUSEUM D’HISTOIRE NATURELLE autour d’une construction en pierres sèches, à la Casa Pairal avec des néons graphiques qui semblent traverser l’espace de la place de Verdun à la place de la Victoire, au musée Rigaud avec une galerie de portraits à l’entonnoir improbables, et enfin, à l’espace Maillol où s’installent des grands formats majestueux.

 

 Enigmatiques et triviaux à la fois, les ENTONNOIRS de MARC-ANDRE 2 FIGUERES interrogent et interpellent le spectateur, le scrutent au coeur de son identité. Ils perturbent et bousculent. N’est-ce pas justement la fonction de l’art et la condition même de l’évolution ?


JEAN-MARC PUJOL Maire de Perpignan

 

 

- - -

Les retombées économiques sont elles-aussi spectaculaires :

 

Un drôle d’entonnoir qui en impose et qui attire

A Perpignan, l’entonnoir en pierre sèche érigé par l’artiste Marc-André 2 FIGUERES(MA2F) a également contribué à booster la fréquentation du plutôt discret muséum d’histoire naturelle. Trônant à l’entrée du muséum depuis 2012, ses dimensions imposantes suscitent évidemment la curiosité de tous les passants, au point de provoquer un appel d’air pour le site : 3 mètres de haut et 3 mètres de diamètre, voilà pour les mensurations. Cette œuvre monumentale avait été commandée à l’époque par Me Maurice HALIMI et Marie COSTA, respectivement maire-adjoint délégué à la Culture et Directrice des Affaires culturelles, dans l’optique de la création d’un futur musée des techniques contemporaines de création.

La fabrication de cet entonnoir a nécessité six semaines d’un boulot intense à l’artiste épaulé par deux assistants. La construction s’est faite pierre à pierre de schiste local. L’accumulation des pierres n’est pas le fruit du hasard : le choix de chacune permet l’équilibre de l’ensemble. « Il est le lien entre les murets des vignobles millénaires haut-perchés sur la Côte Vermeille et l’architecture classique, gardienne traditionnelle entre mer et collines », légende MA2F. D’ailleurs, c’est sur les hauteurs de Port-Vendres et Collioure, dans le site du Fort Dugommier plus précisément, que l’idée d’un tel entonnoir a fait son chemin.

Au moment de son installation dans le patio du muséum, MA2F avait déclaré : « L’idée originale était de montrer comment des sculpteurs peuvent s’emparer de techniques ancestrales pour créer des sculptures contemporaines. Le lien avec l’entonnoir est de montrer comment les éléments (l’eau en particulier) passe à travers (comme l’entonnoir lui-même!) sans le déformer. Sauf vandalisme bien sûr, ce sont des œuvres pérennes quasi indestructibles (…) ».

Pour Marie COSTA, à l’époque, l’idée était de commander une œuvre chaque année à un artiste et de monter la collection dudit musée (en dons).

Aujourd’hui, sur place, on reconnaît que « cette œuvre insolite ramène à elle seule plus de visiteurs que le musée n’en attire par son contenu. Elle valorise les collections ».

MA2F est un habitué des coups médiatiques qui le propulsent dans les jités nationaux : rond-point solaire à Perpignan, cadran solaire à Sorède… et, encore et toujours, ses fameux cadres « points 2 vue » à Collioure, disposés judicieusement sur les parcours empruntés au siècle dernier par les maîtres du fauvisme – Derain, Dufy, Matisse… – pour peindre son clocher, sa baie, ses plages, exaltés par les couleurs et la lumière si particulière qui baigne la « perle » de la Côte Vermeille.

Vingt-deux ans après leur implantation, dix des douze cadres toujours en activité sont littéralement pris d’assaut par les touristes pour produire quelque 1 000 photos au quotidien depuis les smartphones ! 150 à 200 clichés sont ainsi publiés tous les jours en ce moment sur la seule application instagram. Liens et connexions s’envolent, c’est complètement délirant.

Cette année également, le centre européen de préhistoire à Tautavel, connaît une embellie.

Tous ces constats amènent à une réflexion intéressante concernant un tourisme culturel grandissant qui vient rivaliser avec le tourisme de masse qui encombre les stations balnéaires du Pays catalan. En tout cas, les chiffres viennent témoigner que ce tourisme dit « culturel » a toute sa place dans nos animations estivales.

Et si c’était là « LE » chemin pour ouvrir la voie vers un autre développement touristique, et sortir de la ringardise issu du seul « youpla boum tagada tsoin tsoin »

 

 

 

---

L'art rencontre l'extravagance, jusqu'au 30 septembre

Les entonnoirs de Marc-André 2 Figueres sont à Perpignan

Jeudi 7.7.2011. 00:15h

 

Une rétrospective de l'artiste Marc-André 2 Figuères, "Entonnoirs : du sexe au genre", est visible dès ce jeudi à Perpignan. Il s'agit de 320 oeuvres qui comportent l'entonnoir comme point commun. Cet objet usuel ne cesse de fasciner le plasticien parisien, enfant du Roussillon.

 

L'attrait de Marc-André de Figueres pour les entonnoirsn'est pas une nouveauté. En 1987, "MA2F" développait déjà sa collection consacrée à ces objets que l'artiste qualifiait d'hermaphrodites, car possédant une dualité, selon son appréciation. La critique d'art Maud Mazur, qui décrypte sa pensée, propose une clef de lecture: "posé sur sa base, l’entonnoir-convexe est masculin, retourné il est concave et féminin", alors que pour la journaliste Nicole Mari, spécialiste en histoire et techniques de l'art, les entonnoirs à l'envers expriment "l'idée d'un rassemblement à l'intérieur d'une limite".

En 2004, une exposition du singulier garçon, au Fort Dugommier de Collioure, mettait déjà en valeur les déclinaisons en peinture et céramique de ses entonnoirs, alors qu'en 2007, une galerie parisienne présentait ses "Chaises aux portraits entonnoirs". Enfin, l'artiste a fait de l'entonnoir un lien avec les collectionneurs de ses œuvres, en réalisant des "portraits à l'entonnoir", dans lesquels des personnalités du Pays Catalan, dont le maire de Collioure, Michel Moly, ou encore le président de l'agglomération Perpignan-Méditerranée, Jean-Paul Alduy, et André Joffre patron du pôle solaire DERBI, sont apparus dans despostures loufoques

A partir de ce jeudi, jusqu'au 30 septembre, Perpignan héberge une rétrospective de 320 œuvres réalisées entre 1994 et 2010 , et réparties entre le Castillet, le Palais des Congrès, le Musée Rigaud, le Muséum d'histoire naturelle et la Haute Ecole d'Art. Pour couronner cette exposition, un entonnoir monumental est installé Place de Catalogne.

 

 

Partager cet article
Repost0
19 février 2018 1 19 /02 /février /2018 11:24
Livres de Catherine Deloncle sur Picasso, Dufy, Dali, Brune, MA2F...DUFY par Pierre CAMO -
Livres de Catherine Deloncle sur Picasso, Dufy, Dali, Brune, MA2F...DUFY par Pierre CAMO -
Livres de Catherine Deloncle sur Picasso, Dufy, Dali, Brune, MA2F...DUFY par Pierre CAMO -
Livres de Catherine Deloncle sur Picasso, Dufy, Dali, Brune, MA2F...DUFY par Pierre CAMO -
Livres de Catherine Deloncle sur Picasso, Dufy, Dali, Brune, MA2F...DUFY par Pierre CAMO -
Livres de Catherine Deloncle sur Picasso, Dufy, Dali, Brune, MA2F...DUFY par Pierre CAMO -
Livres de Catherine Deloncle sur Picasso, Dufy, Dali, Brune, MA2F...DUFY par Pierre CAMO -

Livres de Catherine Deloncle sur Picasso, Dufy, Dali, Brune, MA2F...DUFY par Pierre CAMO -

DUFY par Catherine DELONCLE et Pierre CAMO,

 

Une exposition sur Raoul Dufy aura lieu à Perpignan (au Musée Rigaud) durant l'été 2018. On oublie parfois certains auteurs et critiques importants, qualifiés de "locaux", tel Pierre CAMO, qui écrivit un beau livre sur Dufy.

On oublie aussi ceux et celles qui, au contraire, vivant plus à Paris qu'à Perpignan, ne sont pas estimés : il faut pourtant se référer à ces essais fondateurs, et on citera à ce sujet l'incontournable Les pionniers de l'art moderne, 1904/54 (éditions Alter Ego, céret), de Catherine DELONCLE.

 

- - -

*Pierre Camo naquit à Céret en 1877, fit des études de droit à Toulouse et à Paris, puis entra dans la magistrature à Madagascar, en 1903. Il resta dans la « grande île », qu'il aima beaucoup, jusqu'à sa retraite, en 1934. Il vécut ensuite surtout au mas Camo, où il mourut, presque centenaire, en 1974. Il est connu surtout comme poète (Le jardin de la sagesse, Les beaux jours, Treize romances barbaresques...) recueils qui lui valurent le Grand Prix de l'Académie Française. Il fut aussi un excellent prosateur et un bon biographe de Maillol et de Dufy. Il fréquenta, à Paris, les plus grands écrivains et artistes de son temps.

 

- - -

 

*Oublié des grandes célébrations, le peintre français Pierre Brune, père du Musée de Céret, revient dans la ville, non pas dans « son » Musée, mais à la modeste médiathèque.

 

Céret se rappelle Pierre Brune, père de son Musée

Vendredi 9.1.2009. 21:00h

 

L’organisation « bon enfant » d’une exposition pleinement consacrée à Pierre Brune à Céret est un événement dans la torpeur hivernale, tant, au fond, l’existence même de l’artiste a fondu dans le public, depuis la rétrospective que lui consacrait le Musée de Céret en 1963. La capitale de la région du Vallespir a réuni en un temps record une petite vingtaine d’œuvres de son enfant d’adoption, Pierre Brune, peintre jonglant entre paysages, portraits et natures mortes, qui a largement croqué et peint Céret, dans une observation quasi-savante. Atterri au pays du cerisier au hasard d’un séjour de santé dans le sillage de la grande guerre, grand classique pour bon nombre d’artistes de la partie Nord de la France, Brune, né en 1887 à Paris, a déjà exposé en 1910 au salon parisien des Indépendants lorsqu’il vient en Catalogne, fort d’un élan artistique savamment échafaudé, signalé par des dessins rigoureux sur les bords. Il a déjà, en 1913, fait sa première exposition aux côtés de Raoul Dufy, et Georges Rouault, et c’est donc avec un capital, dans toutes ses acceptions, qu’il construit sa maison, le « Castellàs », le « grand château », précisément sur les ruines du château féodal cérétan, bientôt affrété en une « résidence » avant l’heure où le rejoignent en 1919 ses amis artistes, également baignés par la France. On retrouve ainsi à Céret les Krémègne, Soutine, Masson, Loutreuil, parfois déjà connus de Pierre Brune en tant que voisins d’atelier à Paris… Le « Castellàs » est détruit par un incendie en 1946, l’artiste le fait reconstruire, lui qui ne quitte Céret que pour y revenir, avant d’imaginer dès 1948 un Musée pour la ville.

Pierre Brune, marginalisé par l’histoire de l’Art ?

La communication de masse préfère asseoir les notoriétés écrasantes des Matisse, Picasso, Derain, et Chagall, exposé dès le 16 février au Musée de Céret, que soutenir Pierre Brune, qui a pourtant eu la « politesse » de mourir dans sa ville d’accueil, en 1956, après y avoir créé un musée, en 1950, en usant de son influence auprès du maire d’alors, Henri Guitard, pendant que l’autochtone commun maintenait une économie productive, par l’agriculture et à la petite industrie. Picasso et Matisse avait alors fait don de quelques œuvres pour démarrer le projet, Brune tenant le rôle de conservateur. L’artiste est donc choisi cette année par la médiathèque de Céret, ouvrage fonctionnel et moderne inauguré en 2007, suite à un appel lancé, sans budget, aux collectionneurs cérétans et perpignanais auxquels se joint la passionnée Catherine Deloncle, auteur de l’ouvrage « Des berges de la Seine aux collines de Céret », qui tente d’introduire Brune dans la sphère commune. Pierre Brune, tantôt cubiste, tantôt plus engoncé dans des constructions plus apparentes, géométriques, a réalisé d’innombrables paysages de villes de ce « grand Sud » cher à tant d’artistes du Nord, telles Albi, Montauban, Toulouse et même Lyon. Il a vécu sa gloire très tôt comme en témoigne sa présence, attestée en 1926, dans nombre de lieux, comme Baltimore, aux USA, ou le Musée d’art moderne de la Ville de Paris et les musées de Toulouse et Albi. La modeste exposition actuelle prendrait ainsi quelques allures de simple dû.

Exposition Pierre Brune, Médiathèque Ludovic Massé de Céret. Maison Companyó, 2, rue du Commerce. Du 9 au 22 janvier. Le 16 janvier à 18h, vernissage et conférence "Pierre Brune, des berges de la Seine aux collines de Céret" par Catherine Deloncle Saint-Ramon.

 

Pierre Brune, "Panier de grenades sur chaise". Huile sur bois 54X37cm (collection particulière)

 

 

 

La Clau, 9.1.2009

Partager cet article
Repost0
16 février 2018 5 16 /02 /février /2018 08:07
J.Bonnel, joueur de l'OM. - J.P.Bonnel - Stéphanie MISME - Une toile de F. Desnoyer - Spectacle d'Hanna FIEDRICH le 23 février à Banyuls
J.Bonnel, joueur de l'OM. - J.P.Bonnel - Stéphanie MISME - Une toile de F. Desnoyer - Spectacle d'Hanna FIEDRICH le 23 février à Banyuls
J.Bonnel, joueur de l'OM. - J.P.Bonnel - Stéphanie MISME - Une toile de F. Desnoyer - Spectacle d'Hanna FIEDRICH le 23 février à Banyuls
J.Bonnel, joueur de l'OM. - J.P.Bonnel - Stéphanie MISME - Une toile de F. Desnoyer - Spectacle d'Hanna FIEDRICH le 23 février à Banyuls
J.Bonnel, joueur de l'OM. - J.P.Bonnel - Stéphanie MISME - Une toile de F. Desnoyer - Spectacle d'Hanna FIEDRICH le 23 février à Banyuls

J.Bonnel, joueur de l'OM. - J.P.Bonnel - Stéphanie MISME - Une toile de F. Desnoyer - Spectacle d'Hanna FIEDRICH le 23 février à Banyuls

* La mort du footballeur Joseph BONNEL :

C'était un grand dans un football moins porté à la notoriété, un Ariégeois et un cousin lointain.

 

Joseph Bonnel s'est éteint…

OM.net - Olympique de Marseille

Jo Bonnel avait été élu dans l'équipe de légende aux côtés de Didier Deschamps, Manuel Amoros, Chris Waddle, Carlos Mozer, Jean-Pierre Papin ou encore Josip Skoblar, à l'occasion des 110 ans du club. Lorsqu'il portait le maillot de l'OM, on ne voyait pas toujours le rôle essentiel qu'il tenait sur le ...

OM : L'ancien joueur Joseph Bonnel a tiré sa révérence - FOOT-SUR7.fr

 

Vernissage

Exposition «François Desnoyer, la couleur pure»

Stéphanie Misme s’occupe de ses convives

 

Vendredi 9 février, aux Collections de Saint-Cyprien, avait lieu le vernissage de l’exposition « François Desnoyer, la couleur pure », qui se tient jusqu’au 20 mai 2018.

Après une brève présentation par Stéphanie Misme, la responsable du musée, les visiteurs ont pu se baigner dans la vive lumière émanant des toiles du maître, décédé en 1972 dans la commune. Des plages de Saint- Cyprien aux souvenirs de voyage en Inde notamment, le parcours pictural permettait un circuit parmi des unités thématiques : paysages, portraits. Quelques personnalités avaient fait le déplacement comme des élus mais aussi Jean-Pierre Bonnel, bien connu dans la région notamment pour ses ouvrages sur le Roussillon et qui est déjà venu aux Collections de Saint-Cyprien pour une conférence sur Walter Benjamin, son philosophe de prédilection. Rappelons quelques titres de sa bibliographie : L’infini de l’enfance, Walter Benjamin, La mort à Port-Bou, Machado de Séville à Collioure, Méditerranéennes, Catalogne en peinture, Je te haine… à se procurer dans toutes les bonnes librairies. 

Mentionnons encore son blog consacré à l’information culturelle en Catalogne et son association « Walter Benjamin sans frontières », sise à Banyuls. 

Voilà,un vernissage qui a permis de découvrir ou redécouvrir Desnoyer et de faire de belles rencontres autour d’un buffet. Collections de Saint-Cyprien, au village, tél. : 04 68 56 51 97. 

Clarisse Requena

  photos:

L’écrivain Jean-Pierre Bonnel devant une oeuvre de Desnoyer

 

 

 du jeudi 15 au mercredi 21 février 2018  - - -

Le Petit Journal Catalan I 66@lepetitjournal.net

- - -

 

* Parler de soi

 

 

*Publications prochaines :

 

1. Cinémoi (Mémoires provisoires 1.)

 

 

2. Perpignan, une ville en sursis

M.  Jean-Marc Pujol à mi-mandat, 2013-2018 –

 

 

Jean-Pierre BONNEL

 

1.  Le maire de Perpignan, Jean-Marc PUJOL

 

* Le maire de Perpignan, M. Jean-Marc Pujol à mi-mandat ...

Promesses tenues ? Ou réalisations ténues..?

 

Depuis la campagne de mars 2014, beaucoup d'eau et de torrents de polémiques ont déferlé sur la ville : secteur sauvegardé, propreté, sécurité, désertification du centre, installation de supermarchés en périphérie, utilisation du théâtre municipal pour les cours de la faculté de droit, horodateur nouveau, endettement de la ville, etc…

 

Afin de se défendre et de contre-attaquer, en fait surtout pour lancer la course aux élections de mars 2020, le maire organise des grands travaux urbains et soigne sa communication : rencontres citoyens, documents, flyers : 

 

Ainsi, sous le slogan de "Perpignan-destination", se cache en fait celui de "Perpignan-horizon 2020 !"

 

Pour dresser un bilan à mi-course, et pour s'interroger sur les actions républicaines" du maire "républicain", on se demandera d'abord : 

Qui s'émeut du non-respect des règles républicaines? Qui oserait inculper le maire..?

...

Partager cet article
Repost0
15 février 2018 4 15 /02 /février /2018 06:53
S. Cazenove: avec le président, sur l'affiche des législatives, par le Bourricot, site satirique
S. Cazenove: avec le président, sur l'affiche des législatives, par le Bourricot, site satirique
S. Cazenove: avec le président, sur l'affiche des législatives, par le Bourricot, site satirique

S. Cazenove: avec le président, sur l'affiche des législatives, par le Bourricot, site satirique

Je ne connais pas S. Cazenove. "Ali" sur Facebook, je lui ai écrit (message privé) pour une demande de subvention d'aide aux associations : pas de réponse depuis plusieurs semaines.

 

Il m'a aussi envoyé ses voeux car j'habite dans sa circonscription.

C'est un député présent sur le terrain : réunions, inauguration... mais sa personnalité est effacée. Peu actif au niveau de l'assemblée (des questions écrites, seulement), novice au parlement, il a un passé au PS, mais n'a pas vraiment marqué le parti localement.

Référent du président et de son parti, les réunions en direction des citoyens sont rares...

JPB

 

*Sébastien Cazenove, né le 28 décembre 1976 à Perpignan (Pyrénées-Orientales), est un homme politique français. Référent départemental du parti La République en marche ! dans les Pyrénées-Orientales, il est élu le 18 juin 2017, député de la quatrième circonscription des Pyrénées-Orientales.

 

Membre du Parti socialiste de 2004 à 2008, il est devenu Référent départemental du parti La République en marche !dans les Pyrénées-Orientales au mois de juillet 20161.

Élections législatives de 2017

Issu de la société civile, il est investi par La République en marche ! en mai 20172

A l'issue du premier tour de l'élection, il arrive en tête des suffrages avec 29 % des voix. Il est opposé au second tour à un candidat du Front National3. Il est élu le 18 juin avec 57,97% des votes exprimés4.

Député des Pyrénées-Orientales (depuis juin 2017)[

Il est aujourd'hui membre de la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale.

Accessoirement, il est trésorier de l'Amicale parlementaire de rugby, qui regroupe plus d'une centaine de parlementaires et qui est la plus ancienne amicale de l'hémicycle.

...

 

Il étudie à l'Université de Perpignan et est titulaire d'une Maîtrise de droit public obtenue en 2002.

De 2002 à 2006, il est juriste-conseil, puis directeur adjoint de l'Association des Maires des Pyrénées-Orientales (AMF 66).

De 2006 à 2008, il est Directeur de Cabinet en collectivité.

De 2008 à 2017, après avoir obtenu des concours administratifs, il occupe en collectivité des fonctions de responsable de service urbanisme et marchés publics.5.

Notes et références

  1. « Sébastien Cazenove, référant En Marche des P.-O.: « Une révolution citoyenne » » [archive], sur lindependant.fr, 11 mai 2017 (consulté le 15 février 2018)
  2. « Législatives : Seulement deux investitures En marche ! dans les P.-O. » [archive], sur lindependant.fr, 12 mai 2017 (consulté le 15 février 2018)
  3. « Pyrénées-Orientales - 4ème circonscription » [archive], sur interieur.gouv.fr (consulté le 15 février 2018)
  4. Résultats de la 4ème circonscription des Pyrénées-Orientales [archive] sur le site ouillade.eu, 18 juin 2017
  5. « Les partisans de Macron tentent l'union en Pays Catalan » [archive], sur la-clau.net, 27 avril 2017 (consulté le 15 février 2018)

 

 

  • Proposés
  •  
  • Signés
  • 0
  • Total
  • 61
  • 0
  • adoptés
  • 32
  • 0
  • rejetés
  • 3
  • 0
  • tombés
  • 1
  • 0
  • retirés
  • 19
  • 0
  • non soutenus
  • 1
  • 0
  • irrecevables
  • 5

 

- - -Paris/ Assemblée Nationale : le député de la 4ème circonscription des P-O, Sébastien Cazenove, nommé à la co-présidence du Groupe d’études Urbanisme

par ADMIN le Fév 6, 201816 h 47 min

Pas de commentaire

 

Hier, lundi 5 février, le président de l’Assemblée Nationale, François De RUGY a désignéSébastien CAZENOVE (LREM/ La République En Marche!), député de la 4ème circonscription des P-O,  coprésident du « groupe d’études Urbanisme » à l’Assemblée Nationale : « Je partagerai cette mission avec Serge LETCHIMY, député Nouvelle gauche de la 3ème circonscription de Martinique », a précisé le parlementaire des Aspres.

Ce groupe d’études va pouvoir mettre en place des auditions de membres du gouvernement, de responsables de l’administration, de personnalités du secteur de l’urbanisme ; des visites de sites, de collectivités ou d’entreprises dans le but d’assurer une veille juridique et technique sur des questions très spécialisées en la matière. « Cette désignation à la co-présidence de ce groupe d’études s’inscrit dans la continuité logique de mon parcours et de mes compétences que je suis heureux de mettre au service l’Assemblée Nationale ».

© Ouillade

Sébastien Cazenove 

Question N° 1307 au Ministère de l'éducation nationale

source

Question soumise le 26 septembre 2017

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

 

par e-mail

 

M. Sébastien Cazenove attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale à propos de l'enseignement du catalan. En effet, la circulaire n° 2017-072 du 12 avril 2017, qui a certes rappelé le quota horaire de 3 heures pour les langues régionales dans les collèges, n'a pas permis de répondre à la demande croissante des élèves d'enseignements en catalan. Faute de moyens financiers suffisants, les établissements doivent faire des choix et ne peuvent tenir les heures dévolues à cet enseignement. À cela s'ajoute les difficultés de recrutement pour répondre aux besoins dans cette spécialité en termes de professeurs. Il lui demande donc quelles mesures seront mises en œuvre pour assurer l'adéquation des moyens aux objectifs de préservation du patrimoine linguistique et de sa transmission aux nouvelles générations.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

 

Comment améliorer NosDéputés.fr ? Lisez notre lettre aux questeurs : Cliquez ici !

 

Les derniers commentaires sur l'activité de Sébastien Cazenove

 

 

19 commentaires

Proposition de résolution N° 512, bernard janody a dit le 14/02/2018 :

 

bonjour je viens d'être informé que la mutuelle complémentaire à laquelle j'ai souscrit pendant 25 ans va être amputé par l'augmentation de la CSG , si j'ai souscris à cette formule complément retraite , c'était dans le but d'améliorer ma retraite professionnelle qui n'ai pas suffisamment co...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, Laïc1 a dit le 13/02/2018 :

 

Ils (les députés) lisent ce site, mais ils se gardent bien de réagir. Quand on est député, on est dans une autre dimension, c'est une forme d'aristocratie finalement, qui s'abstient de parler d'égal à égal avec le commun des mortels, ceux que l'on appelle par commodité les "citoyens" (quand ce n'...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, Sonate au clair de lune a dit le 13/02/2018 :

 

Remarque très pertinente de Nikau Tise, les Députés ne lisent pas les remarques sur le présent site, aucun n'a jamais réagi..Raison pour laquelle j'ai cessé mes commentaires;;;Un peu plus de chances en leur adressant un courriel directement à l'AN ou à leur permanence, et encore...Plusieurs Déput...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, NikauTlse a dit le 13/02/2018 :

 

N'oubliez pas que les députés ne reçoivent pas vos messages sur ce site. Ce n'est pas un site d'Etat. C'est un site indépendant pour s'informer sur les interventions des députés, c'est tout. Si vous voulez écrire en personne aux députés, il faut le faire par le site de l'assemblée nationale. Car ...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, Ana 87 a dit le 12/02/2018 :

 

Mme la députée je viens de recevoir un avis ma caisse complémentaire de retraite m'informant que son montant actuellement de 269 euros et 34 centimes sera amputée de 11 euros et 58 cts passant ainsi à 257.76 euros. Etant en maison de retraite je ne paye pas de taxe d'habitation et heureusement ...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, Bernard (retraité) a dit le 10/02/2018 :

 

Mme la députée, vous avez été élue par défaut; souvenez vous bien de votre mandat, car il y a de fortes chances que se soit le dernier. Vu votre implication dans l’hémicycle et les lois anti démocratiques que vous votez vous et vos comparses de lrem, nous saurons nous souvenir de vous. Un retrait...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, michel simon a dit le 08/02/2018 :

 

Pas très vaillante la députée !Pour 12000€/mois on serait en droit d'en attendre plus !! Ah oui c'est vrai c'est le smic qui est trop élevé et les smicard qui sont des fainéants ! Bon d'accord , mais au moins question économie elle doit être compétente non ? Ah mais là aussi c'est oublier que La ...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, pierre champvert a dit le 06/02/2018 :

 

Très bonne initiative. En tant que citoyen inquiet de savoir si les centrales nucléaires et le centre de la Hague posent des problèmes de sécurité, je suis tout à fait heureux de voir que des élus prennent cette décision. La diffusion du documentaire 'Sécurité nucléaire le grand mensonge' diffu...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, piault (retraite) a dit le 02/02/2018 :

 

un député que personne ne connait et qui ne cherche pas a se faire connaitre ,dommage je n'es pas voté pour lui ,j'ai tjrs voté ,mais la ça suffit je ne voterai plus ,pays de M....

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, guychede a dit le 26/01/2018 :

 

on parle toujours des indices boursiers qui ne concernent que peu de français. Je préférerais l'indice GINI qui me concerne beaucoup plus puisqu'il indique la répartition des richesses. Au vu des résultats 2017 de la distribution des richesses ( 81% sont allés à 1% de la population)il faut arrête...

 

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, françoise savalli a dit le 24/01/2018 :

 

"N'écoutons pas les populistes, on sait où ils nous ont toujours mené!" Cet argument est fort pénible à entendre. Car c'est le "populiste" qui paie au final, il est braqué, molesté, sacrifié, moqué. Les partages, les sacrifices, les contributions financières lourdes consentis par le "populo", so...

 

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, ramos a dit le 24/01/2018 :

 

la proposition de résolution N° 512 peut indisposer du fait que tant la sureté que la sécurité soient étudiées. Il est vraisemblable qu'en cas d'accident, nul n'est infaillible, la population serait en droit d'exiger des comptes si tant la sureté que la sécurité n'étaient pas toutes deux étudiées...

 

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, ramos a dit le 24/01/2018 :

 

SI on attend d'un député (e) qu'il agisse dans le clientélisme, certains peuvent être déçus, de mauvaises habitudes ont été prises en France sur ce point. Compte des charges de ce mandat et du travail en adéquation, avec mes deux enfants, je serai incapable de trouver le temps de faire l'ensemble...

 

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, Harry KAUVAIR a dit le 23/01/2018 :

 

Pas très performant ce député. Les citoyens du canton ont perdu au change.

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, marsoin a dit le 13/01/2018 :

 

bonjour peut importe ce qu'ils font il ne servent plus a rien seul Bruxelles décide, seul chose qu'ils doivent faire suivre la feuille de route impose par Bruxelles cela s'appelle les gopé grande orientation de politique économique

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, Bernard Gilles (retraité éducation nationale) a dit le 12/01/2018 :

 

Je viens de m'inscrire car un peu inquiet sur l'activité de notre députée de circonscription qui ne semble pas très active, inquiétude qui va de paire avec le sentiment général que nous nous sommes faits confisquer en quelques mois une relation démocratique avec les élus au profit d'une catégorie...

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, françoise savalli a dit le 09/01/2018 :

 

au sujet de la surconsommation d'électricité : vu les salaires et la précarité, je connais de plus en plus de foyers qui renoncent au chauffage en hiver. Il faut vous renseigner un peu mieux que ça chers députés

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, aspes34160 a dit le 08/01/2018 :

 

la vigilance sans faille devrait déjà être normale (et ce n'est pas le cas - voir la question des sous traitants). Et en cas de sortie du nucléaire, elle sera encore nécessaire fort longtemps. Une commission d'enquête est nécessaire pour valider les constats de GreenPeace ? Pour trouver les pilot...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Proposition de résolution N° 512, nant longtemps. (Retraité (Education Nationale)) a dit le 08/01/2018 :

 

Il me semble en effet qu'une vigilance sans faille s'impose car nous aurons malheureusement encore besoin du nucléaire pendant longtemps. Il faudrait aussi mieux informer la population sur la consommation électrique. Ainsi il me paraît drôle qu'on pousse encore le consommateur à souscrire à des p...

 

Partager cet article
Repost0
14 février 2018 3 14 /02 /février /2018 07:53
Valentin, Valentine - Poèmes de Jean IGLESIS - Cocteau : la voix humaine, spectacle par Hanna Fiedrich, le 23 février 2018, Banyuls
Valentin, Valentine - Poèmes de Jean IGLESIS - Cocteau : la voix humaine, spectacle par Hanna Fiedrich, le 23 février 2018, Banyuls

Lecture théâtralisée le 23 février 2018, à 18h 15, Banyuls, salle Novelty

 

La voix humaine, de Jean COCTEAU, par l'actrice Hanna FIEDRICH

 

Réservez : 5 euros (3 euros pour les adhérents de l'Association Walter BENJAMIN

 

Contact : 06 31 69 09 32

 

Valentin, de galentine et galanterie, la fête semble désuète, commerciale. Autrefois fête des célibataires et des orgies, elle est devenue celle des amants sages, du romantisme, de la famille à construire...

Sur l'autre versant, la société s'adonne à une sexualité toujours plus libre, aux sites pornographiques, au harcèlement, à "la culture du viol"... 

Tout est bon pour gagner de l'argent avec les mythes, les légendes, les festivités : j'ai même vu hier des bourriches d'huîtres emballées dans  un papier célébrant la Saint-Valentin ! Vive l'amour courtois ! Vive le nouveau désordre amoureux !!

JPB

 

- - -

 

Poèmes pour la Saint-Valentin

 

 

Jean Iglesis

 

 

Credo (je t’aime…)

 

Comme l’enfant rêvant sous le ciel étoilé

Qui laisse sur la mer s’enfuir tous les voiliers

Je t’aime

 

Comme le chêne voit les ombres une à une

Mourir sous le soleil qui rend la terre brune

Je t’aime

 

Comme le mendiant aux portes de l’église

Qui tend la main vers le destin malgré la bise

Je t’aime

 

Comme l’oiseau volant vers des climats féconds

Quitte  soudain sa voie pour d’autres horizons

Je t’aime

 

Comme le marinier découvre au cœur de l’huître

Une perle d’espoir à l’éclat blanc ou bistre

Je t’aime

 

Comme le paysan au sortir du printemps

Délaisse les moissons pour n’écouter qu’un chant

Je t’aime

 

Comme la pluie des pleurs qui brise le silence

Pour offrir au maudit une nouvelle chance

Je t’aime

 

Comme l’esclave aux bras meurtris qui prend la fuite

Laisse derrière lui une geôle détruite

Je t’aime

 

Comme le loup-garou au soir de pleine lune

Hurle passionnément sa douleur sur la dune

Je t’aime

 

Et simplement pour ne le dire qu’en deux mots

Sachant ce que j’éprouve au creux de tous mes maux

Je t’aime

                       Dans le regard des femmes

 

Le retour du roi qu'on acclame,

Sa mise en échec par la dame,

Reflets d'un verre ou d'une lame, 

Brillent dans le regard des femmes.

 

Je n'ai nul besoin de sésame

Pour entrer au cœur d'une trame.

Je vois le glaive, avant le blâme,

Poindre dans le regard des femmes.

 

Amant de quelque psychodrame

Ou simple client de Paname,

Chaque soir donne le programme

D'un film, dans le regard des femmes.

 

De wagon-lit en vague à l'âme,

Je voyage tout feu tout flamme

Et les draps sont des oriflammes,

Battant dans le regard des femmes.

 

Les espoirs vont en télégrammes,

Plaintes déposées sans réclame, 

Baisers écrits en calligrammes,

Perdus dans le regard des femmes.

 

 

Dans l'or de tes cheveux

 

Dans l'or de tes cheveux, j'ai vu grandir le monde,

Chaque jour éclairé par l'astre de ton cœur,

Mon amour s'étendant comme une plaine blonde

Aux épis frémissant sous ton rire moqueur.

 

Dans l'or de tes cheveux, j'ai découvert des plages,

Chaque matin baignées de soupirs et de pleurs,

Mon amour embarquant sur des rêves volages,

Promesses de marins ivres de chants menteurs.

 

Dans l'or de tes cheveux, j'ai retrouvé l'enfance,

Chaque soir oubliée à la lune naissant,

Mon amour scintillant au creux du ciel immense,

Reflétant un bonheur tracé, luminescent.

 

Dans l'or de tes cheveux, j'ai vu luire la flamme

Chaque nuit ravivée au lit de nos ébats,

Mon amour parcourant tous tes sentiers de femme,

Paysages mêlés dans l'ardeur des combats.

 

Dans l'or de tes cheveux, j'ai réécrit l'histoire,

Chaque page effeuillée au souffle de mes vœux,

Mon amour relisant les lignes d'un grimoire

Aux mots nés puis éteints dans l'or de tes cheveux...

 

 

Des choses de la vie

 

Me passerais-je même des milliers de fois

"Les choses de la vie" en vidéocassette, 

Je n'oublierais jamais le timbre de ta voix, 

Un jour heureux de mars, vibrant de 5 à 7.

 

Des mots, mots démodés dans cet aréopage

D'aveux et de refus, éclatants et secrets,

Et puis toi, proue aimée, brisant de ton visage

Le calme de la mer, infini de regrets.

 

De la suite des ans, peuplés d'instants volages,

Je voudrais conserver la passion et le miel

Qui fixent à jamais les banales images,

Aux anges refusant de remonter au ciel.

 

Quel amour mensonger - dût-il brûler la chair ! -

Serait assez puissant pour effacer nos rêves ?

Le cœur, dissimulé sous le masque de fer,

Bat pour toi sans faillir, ma Princesse de Clèves.

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2018 2 13 /02 /février /2018 08:44
Louis ALIOT votre député agit-il ou s'agite-il ? - Les MIGRANTS sauvés des neiges
Louis ALIOT votre député agit-il ou s'agite-il ? - Les MIGRANTS sauvés des neiges
Louis ALIOT votre député agit-il ou s'agite-il ? - Les MIGRANTS sauvés des neiges
Louis ALIOT votre député agit-il ou s'agite-il ? - Les MIGRANTS sauvés des neiges

Louis Aliot, député non-inscrit de la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales

 

Présences en commissions et participation en hémicycle au cours des 8 premiers mois

0

2

4

6

8

10

12

14

Juil. 17

Août 17

Sept. 17

Oct. 17

Nov. 17

Déc. 17

Janv. 18

Févr. 18

Séances par semaine

  Présences détectées     Participations     Questions orales    Vacances parlementaires   Médiane des députés    Lire plus d'explications

Activité (8 premiers mois) :

 

Informations

Contact

  • Par e-mail :
  • Par courrier :
    • Assemblée nationale, 126 Rue de l'Université, 75355 Paris 07 SP
    • Permanence parlementaire 18 Boulevard Georges Clemenceau 66000 Perpignan 04 68 57 92 64
  • Collaborateurs :
    • M. Alexandre Bolo
    • Mme Rania Messiha
    • M. Jean-François Lopez

Responsabilités

Travaux législatifs

Ses derniers dossiers

Tous ses dossiers

Ses interventions

Consulter ses travaux en commissions

Consulter ses travaux en hémicycle

Consulter toutes ses interventions

Ses amendements

Consulter tous ses amendements

Proposés

 

Signés

19

Total

266

0

adoptés

0

13

rejetés

169

0

tombés

7

1

retirés

8

5

non soutenus

55

0

irrecevables

20

0

en attente

7

Suivre l'activité du député

 

par e-mail

 

par RSS

 

sur mon site

Champ lexical (sur 7 mois)

inscrit militaire règlement sein stratégique

Tous ses mots

Productions parlementaires

Ses derniers rapports

Ce député n'a déposé aucun rapport.

Ses dernières propositions de loi

Ce député n'a déposé aucune proposition de loi.

Toutes ses propositions de loi cosignées

Questions au gouvernement

Ses dernières questions orales

Ce député n'a posé aucune question orale.

Ses dernières questions écrites

Toutes ses questions écrites

Derniers commentaires concernant les travaux de Louis Aliot 

Proposition de loi N° 226, Laïc1 a dit le 18/10/2017 :

 

"Par conséquent, si un maire peut mettre en place un menu de substitution..." Il n'y a aucune raison pour un maire de mettre en place un repas de substitution, si cette substitution est due à des considérations religieuses, du fait du principe de laïcité qui interdit la prise en compte de la reli...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme - Suite à ses propos du 26/09/2017, Laïc1 a dit le 28/09/2017 :

 

C'est quoi exactement l'idéologie islamiste ? Quelle différence avec les 2 premières sourates du coran ?

Lire dans le contexte

Louis Aliot, député NI de la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales

 

Présences en commissions et participation en hémicycle au cours des 8 premiers mois

0

2

4

6

8

10

12

14

Juil. 17

Août 17

Sept. 17

Oct. 17

Nov. 17

Déc. 17

Janv. 18

Févr. 18

Séances par semaine

  Présences détectées     Participations     Questions orales    Vacances parlementaires   Médiane des députés    Lire plus d'explications

Activité (8 premiers mois) :

 

Informations

Contact

  • Par e-mail :
  • Par courrier :
    • Assemblée nationale, 126 Rue de l'Université, 75355 Paris 07 SP
    • Permanence parlementaire 18 Boulevard Georges Clemenceau 66000 Perpignan 04 68 57 92 64
  • Collaborateurs :
    • M. Alexandre Bolo
    • Mme Rania Messiha
    • M. Jean-François Lopez

Responsabilités

Travaux législatifs

Ses derniers dossiers

Tous ses dossiers

Ses interventions

Consulter ses travaux en commissions

Consulter ses travaux en hémicycle

Consulter toutes ses interventions

Ses amendements

Consulter tous ses amendements

Proposés

 

Signés

19

Total

266

0

adoptés

0

13

rejetés

169

0

tombés

7

1

retirés

8

5

non soutenus

55

0

irrecevables

20

0

en attente

7

 

Suivre l'activité du député

 

par e-mail

 

par RSS

 

sur mon site

Champ lexical (sur 7 mois)

inscrit militaire règlement sein stratégique

Tous ses mots

Productions parlementaires

Ses derniers rapports

Ce député n'a déposé aucun rapport.

Ses dernières propositions de loi

Ce député n'a déposé aucune proposition de loi.

Toutes ses propositions de loi cosignées

Questions au gouvernement

Ses dernières questions orales

Ce député n'a posé aucune question orale.

Ses dernières questions écrites

Toutes ses questions écrites

Derniers commentaires concernant les travaux de Louis Aliot 

Proposition de loi N° 226, Laïc1 a dit le 18/10/2017 :

 

"Par conséquent, si un maire peut mettre en place un menu de substitution..." Il n'y a aucune raison pour un maire de mettre en place un repas de substitution, si cette substitution est due à des considérations religieuses, du fait du principe de laïcité qui interdit la prise en compte de la reli...

Lire dans le contexte

Voir tous ses commentaires

Sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme - Suite à ses propos du 26/09/2017, Laïc1 a dit le 28/09/2017 :

 

C'est quoi exactement l'idéologie islamiste ? Quelle différence avec les 2 premières sourates du coran ?

Lire dans le contexte

Site : Louis Aliot, député NI de la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales

 

Présences en commissions et participation en hémicycle au cours des 8 premiers mois...

  Présences détectées     Participations     Questions orales    Vacances parlementaires   Médiane des députés    Lire plus d'explications

Activité (8 premiers mois) :

Informations

Contact

  • Par e-mail :
  • Par courrier :
    • Assemblée nationale, 126 Rue de l'Université, 75355 Paris 07 SP
    • Permanence parlementaire 18 Boulevard Georges Clemenceau 66000 Perpignan 04 68 57 92 64
  • Collaborateurs :
    • M. Alexandre Bolo
    • Mme Rania Messiha
    • M. Jean-François Lopez

Responsabilités

Travaux législatifs

Ses derniers dossiers

Tous ses dossiers

Ses interventions

Consulter ses travaux en commissions

Consulter ses travaux en hémicycle

Consulter toutes ses interventions

Ses amendements

Consulter tous ses amendements

Proposés

 

Signés

19

Total

266

0

adoptés

0

13

rejetés

169

0

tombés

7

1

retirés

8

5

non soutenus

55

0

irrecevables

20

0

en attente

7

Suivre l'activité du député

Productions parlementaires

Ses derniers rapports

Ce député n'a déposé aucun rapport.

Ses dernières propositions de loi

Ce député n'a déposé aucune proposition de loi.

Toutes ses propositions de loi cosignées

Questions au gouvernement

Ses dernières questions orales

Ce député n'a posé aucune question orale.

Ses dernières questions écrites

Toutes ses questions écrites

Derniers commentaires concernant les travaux de Louis Aliot 

Proposition de loi N° 226, Laïc1 a dit le 18/10/2017 :

"Par conséquent, si un maire peut mettre en place un menu de substitution..." Il n'y a aucune raison pour un maire de mettre en place un repas de substitution, si cette substitution est due à des considérations religieuses, du fait du principe de laïcité qui interdit la prise en compte de la reli...

cf. le site :   http://www.nosdeputes.fr/circonscription

 

Présences en commissions et participation en hémicycle au cours des 8 premiers mois

Séances par semaine

  Présences détectées     Participations     Questions orales    Vacances parlementaires   Médiane des députés    Lire plus d'explications

Activité (8 premiers mois) :

Informations

Contact

  • Par e-mail :
  • Par courrier :
    • Assemblée nationale, 126 Rue de l'Université, 75355 Paris 07 SP
    • Permanence parlementaire 18 Boulevard Georges Clemenceau 66000 Perpignan 04 68 57 92 64
  • Collaborateurs :
    • M. Alexandre Bolo
    • Mme Rania Messiha
    • M. Jean-François Lopez

Responsabilités

Travaux législatifs

Ses derniers dossiers

Tous ses dossiers

Ses interventions

Consulter ses travaux en commissions

Consulter ses travaux en hémicycle

Consulter toutes ses interventions

Ses amendements

Consulter tous ses amendements

*ACCUEIL DES MIGRANTS :

 

 Plus d'un millier de Briançonnais se sont mobilisés pour parer aux urgences des migrants qui arrivaient à leurs portes dans les pires conditions. Une chaîne exceptionnelle portée par la fraternité. Rencontre avec ceux qui donnent sens à la dignité.

L'image a fait la une de tous les médias. À l'appel des professionnels de la montagne, plus de 350 personnes ont formé, le 17 décembre 2017, une cordée solidaire lézardant sur les pentes abruptes du versant français du col de l'Échelle (Hautes-Alpes). Partis du village de Névache, à 20 kilomètres de Briançon, ils sont venus crier leur refus que les Alpes deviennent « le cimetière des personnes en détresse ». 

Un tombeau pour migrants, en provenance pour l'essentiel d'Afrique de l'Ouest, en majorité mineurs, qui, depuis la fermeture drastique de la vallée de la Roya et de Vintimille, empruntent cet itinéraire excessivement dangereux. Le col de l'Échelle (1 762 m), fermé à la circulation en hiver ; une trouée entre l'Italie et la France particulièrement exposée pour ceux qui ne connaissent rien aux dangers de la montagne. Un danger accru par la présence de forces de gendarmerie qui, selon Stéphanie Besson, accompagnatrice en montagne et l'une des coordinatrices du mouvement Tous migrants, « ne les empêche pas de passer, mais, au contraire, leur fait emprunter d'autres chemins plus risqués pour échapper à la police, frôlant ainsi la mort ».

"J'ai d'abord vu des traces de pas dans la neige" Bruno Jonnard, pisteur-Dameur.

 

Depuis janvier 2017, plus de 2 000 exilés ont franchi ce col devenu symbole de la souffrance migratoire et de l'engagement citoyen du Briançonnais.

Septembre 2015, à Briançon, Marie Dorléans, révulsée devant la photo du corps du petit Aylan Kurdi gisant sur une plage turque, monte le collectif Pas en notre nom, rapidement rebaptisé Tous migrants, pour exprimer son indignation face à l'inaction politique vis à-vis de ce drame humanitaire. Son appel au rassemblement de solidarité regroupe 200 personnes dans la cité Vauban, de 12 500 habitants. Le mouvement est lancé. Dans la foulée, le maire (PS), Gérard Fromm, positionne officiellement Briançon comme ville d'accueil. Début novembre 2016, à la suite du démantèlement de la « jungle » de Calais, le premier centre d'accueil et d'orientation (CAO) reçoit une vingtaine de Soudanais. Une cellule de coordination rassemble associations, mairie et mouvement citoyen. Tous migrants trouve sa place et multiplie les actions de sensibilisation, et les plaidoyers sur la place publique comme dans les établissements scolaires. Le réseau touche plus de 500 personnes.

 

"Comme Zola, j'ai le devoir de dire : J'accuse", Max Duez, chirurgien dermatologue.

Il s'agit d'informer, d'échanger, d'alerter. Un deuxième CAO est ouvert. Des bénévoles offrent leur temps aux demandeurs d'asile : sorties, activités, cours de français, transport. La solidarité éclot alors que d'autres migrants franchissent timidement le col de l'Échelle. Névache puis Briançon en point de chute sur leur parcours d'exode. Les Briançonnais prennent conscience et s'activent.

 

Des maraudeurs, professionnels de la montagne, sillonnent la nuit, à pied ou chaussés de leurs skis de randonnée, les sentes et les combes. Ils arrachent à la mort des hommes gelés, des âmes brisées. Contactent les secours (PGHM) quand il faut les hélitreuiller vers l'hôpital, les réchauffent, les nourrissent, les logent au nom du devoir d'assistance à personne en danger, faisant fi d'éventuelles poursuites judiciaires. Les réfugiés sont de plus en plus nombreux, les citoyens mobilisés aussi.

 

"Ils m'ont rendu ma dignité humaine", Clarisse Vergnaud, bibliothécaire.

La mairie met à disposition une petite maison près du cimetière pour héberger les réfugiés. Cela ne suffit pas. Le réseau Welcome regroupe 150 familles proposant un hébergement temporaire.

ON DÉPLIE LES CANAPÉS

Les canapés se déplient, les chambres d'amis s'ouvrent. Personne ne se cache de sauver des gens perdus en montagne. Le mouvement solidaire est naturel, il prend de l'ampleur autour de Tous migrants, qui poursuit son plaidoyer et organise le parrainage républicain de 48 demandeurs d'asile. Sur le marché, des tracts circulent, les langues se délient, « le berger en a 5 dans sa bergerie », Briançon bruisse de plus en plus fort. Les migrants sont dans toutes les conversations. Tout le monde connaît quelqu'un qui...

 

« Depuis le mois de mars dernier, 4 000 nuitées ont été offertes. À l'échelle de notre territoire, c'est beaucoup. » Christophe Bruneau, ingénieur à la retraite.

 

La neige fond, les crocus pointent, l'exode devient massif sur fond d'application du règlement de Dublin III*. Les demandeurs d'asile reçoivent leur notification de reconduite à la frontière, ils campent devant la MJC et entament une grève de la faim. La population est outrée, « ils s'étaient si bien intégrés ».

 

 "Nous sommes prêts à les adopter", Florence Ringenbach et Fabien Sicard.

Une marche pour le droit d'asile, reliant Briançon à Gap, est organisée du 21 au 24 juin 2017. Plus de 600 personnes y participent. Pendant ce temps, le col livre chaque jour son lot d'exilés passés entre les filets tendus serrés de la police et de la gendarmerie. Les bénévoles, plus d'un millier, sont débordés. La communauté de communes présidée par Gérard Fromm leur ouvre l'ancienne maison affectée jusqu'alors aux... CRS !

 

Le Refuge solidaire est né. Quinze lits, une cellule médicale, une cuisine collective, un vestiaire et beaucoup de vie et de générosité. Chacun s'inscrit pour laver le linge chez soi, assurer les permanences d'accueil, préparer les repas avec les résidents accueillis pour une à quatre nuits. Une halte pour se remettre sur pied avant de poursuivre leur route vers l'espoir, ailleurs. La chaîne de solidarité s'intensifie. Particuliers, commerçants, institutionnels, touristes apportent leur contribution aux 80 bénévoles. Des repas préparés, des vêtements, du matériel médical, beaucoup de temps et d'écoute. Le Refuge déborde certains soirs de l'été. Jusqu'à 70 personnes à loger... Un nouveau collectif se crée pour proposer une alternative : Chez Marcel. « Un squat » sur les hauteurs de Briançon. Une solution de plus en attendant que l'État prenne la mesure du phénomène et assume ses responsabilités, aujourd'hui portées avec dignité et audace par les citoyens de ce territoire des Alpes du Sud.

 

*Selon le règlement Dublin III, les migrants doivent demander l'asile dans le premier pays d'arrivée, où sont conservées leurs empreintes digitales.

 

> > « Les migrants passeront, qu'on le veuille ou non »

Gérard Fromm, maire PS de Briançon, refuse la politique gouvernementale. La population a raison, dit-il, de ne pas avoir peur : 2 000 migrants sont arrivés sans aucun incident.

HD. Vos voeux 2018 plaçaient cette année sous le signe fort de la solidarité, pourquoi ?

GÉRARD FROMM. À Briançon, nous nous occupons de toutes les populations en difficulté, d'où qu'elles viennent. 13 % vivent ici en dessous du seuil de pauvreté. Je suis déterminé à renforcer le lien entre les forts et les faibles, mais aussi à faciliter l'action des associations citoyennes, qui se sont mobilisées de façon incroyable dans la crise des migrants.

« Je suis fier de la générosité de cette ville frontalière, qui n'oublie pas son histoire, ni ses valeurs montagnardes. »

Je suis très fier de la générosité exceptionnelle de cette ville frontalière, qui n'oublie pas son histoire et revendique ses valeurs montagnardes. le Briançonnais s'est développé grâce aux différentes migrations économiques. la solidarité n'est pas un vain mot dans cette commune au fort tissu associatif. la mixité de ce territoire, de surcroît un peu isolé, explique sans doute son esprit solidaire et son acceptation de l'étranger. et les Briançonnais ont raison de ne pas avoir peur : 2 000 migrants sont passés ici dans une discrétion absolue, aucun incident n'a été enregistré.

 

HD. La mairie met-elle tout en oeuvre pour accompagner les associations d'aide aux migrants ?

G. F. on peut toujours faire plus, mais comment et avec quels moyens ? Je suis prêt à étudier toutes les solutions, mais pour l'instant j'ai mis à disposition tout ce que je pouvais : la maison du cimetière et les locaux du refuge solidaire. la collectivité prend en charge les coûts de fonctionnement, soit environ 20 000 euros par an.

HD. Comment jugez-vous la politique migratoire menée par le gouvernement ?

G. F. elle n'est pas sérieuse. elle me heurte. Je suis profondément déçu. les migrants passeront. Qu'on le veuille ou non. la question de savoir si on a besoin de cette immigration ne se pose pas. Quand les espagnols, les italiens, les Polonais sont venus, la France les a intégrés sans se mettre en péril, ils ont contribué à la richesse de notre pays. on parle de 200 000 personnes, pas de millions... rappelons que après son élection en 1981, François Mitterrand a régularisé 100 000 sans-papiers sans que cela soit un drame pour la France. Je ne fais aucune demande à l'état, je connais sa réponse.

Reportage de Marie-Stéphane Guy (textes) et Julien Benard (photos) - Vendredi, 2 Février, 2018

Humanité Dimanche

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens