Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juillet 2022 5 01 /07 /juillet /2022 09:01
Balade littorale Port-Vendres - SASL : Danse au Centro espagnol -
Balade littorale Port-Vendres - SASL : Danse au Centro espagnol -
Balade littorale Port-Vendres - SASL : Danse au Centro espagnol -

Balade littorale Port-Vendres - SASL : Danse au Centro espagnol -

Communiqué de la SASL :  Conférence dansée au Centro espagnol 

 

 

Pour le premier événement de son agenda culturel 2022-2023, la SASL vous invite à une rencontre exceptionnelle le mercredi 6 juillet prochain : la chorégraphe et historienne argentine Teresita Campana, de la Compagnie de Danse baroque de Buenos Aires, nous présentera una conférence dansée (conferencia danza) consacrée au Codex Martínez Compañón, un manuscrit contenant des images et des partitions relatives à la musique et à la danse dans l'ancienne vice-royauté du Pérou au XVIIIe siècle, marquées par un fort métissage entre influences européennes et indigènes. En partenariat avec Bumerang/Renaud Semper.

La SASL est heureuse d'accueillir à Perpignan cette artiste en exclusivité, pour sa première en France, au cours de sa tournée européenne, et tient à marquer ici une première étape vers d'autres projets associant le baroque latino-américain au baroque catalan.

CENTRO ESPAGNOL, Perpignan, 26 rue Jeanne d'Arc - 6 juillet 2022 - 18h30

Entrée libre

 

Nous espérons vous y retrouver nombreux ! 

 

Cette conférence marquera le début du cycle 2022-2023, dont nous sommes en train de finaliser le programme. Ce dernier sera fixé et imprimé au cours de la première quinzaine de juillet.

 

Avec nos sentiments fidèles,

Le Bureau de la SASL

 

- - - - - - - - -  

 

 

Littérature de la guerre d'Espagne :

 

La guerre d’Espagne dans la littérature,

 d’hier à aujourd’hui

Sous la direction de Jean-Pierre Amalric, Geneviève Dreyfus-Armand et Bruno Vargas

Ce volume reprend les contributions présentées lors des Journées Manuel Azaña 2016, 2017 et 2019 consacrées à la guerre d’Espagne et ses écrivains, en trois ensembles de textes :

  • Écrire en temps de guerre : écrivains espagnols :

Auteurs espagnols engagés dans le combat républicain et qui en ont rendu compte par l’écriture : Manuel Azaña qui prend la plume pour répondre à ses interrogations sur la guerre qu’il subit sans l’avoir voulue. Mais aussi le grand poète militant, Miguel Hernández, qui finira dans la geôle franquiste, et un intellectuel engagé à l’œuvre multiple, Max Aub. Ainsi qu’une figure ignorée, redécouverte à une date récente : le journaliste, reporter et témoin Manuel Chaves Nogales. 

  • Écrire en temps de guerre : écrivains du monde :

Des écrivains étrangers ont été les témoins ou même les acteurs de la guerre d’Espagne qui a mobilisé convictions et enthousiasmes de par le monde. Des œuvres majeures : L’Espoir d’André Malraux, Hommage à la Catalogne de George Orwell, Un Testament espagnol d’Arthur Koestler, Pour qui sonne le glas d’Ernest Hemingway… La lumière est portée aussi sur l’engagement, souvent moins bien connu, d’auteurs venus d’horizons différents, comme le surréaliste Benjamin Péret, la grande journaliste Andrée Viollis, la philosophe et militante Simone Weil, le poète afro-américain Langston Hughes ou le Soviétique Mikhaïl Koltsov.

  • Les écrivains d’aujourd’hui et la guerre d’Espagne :

Quelles sont les écritures contemporaines de la guerre d’Espagne ? Quels liens entre histoire, roman et littérature ? Jusqu’où réviser l’histoire de la guerre d’Espagne ? Révisionnisme, falsification documentaire et littérature contemporaine en contexte européen ? Autant de questions débattues avec des auteurs d’aujourd’hui.

 

Un volume de 400 pages au prix de souscription de 15 euros !

 

NOM, prénom

Adresse :

Adresse électronique, téléphone :

Nombre d’exemplaires :            x 15 euros =               euros

Bulletin et chèque joint à envoyer avant le 15  octobre 2022 à :

Présence de Manuel Azaña - 29 rue Calmette et Guerin   82000 MONTAUBAN

 

*CULTURE à Perpignan :

 

Une excellente initiative de la municipalité de Perpignan et des services culturels, à signaler :

 


 l'ancienne église des Carmes dévoile un nouveau lieu culturel

à ciel ouvert

pour des nuits musicales, théâtrales, littéraires... étoilées...

 

 

... Après avoir fait l’objet de plusieurs phases de travaux de rénovation successives, cet édifice religieux de style gothique méridional construit au début du XIVe siècle par l’Ordre des mendiants s’est enfin mué en espace culturel polyvalent d’une capacité de 500 personnes grâce à un sol stabilisé permettant d'accueillir des concerts ou spectacles de plein air.

 

L’église des Carmes, l’un des fleurons patrimoniaux de la ville a pourtant été longtemps laissé à l'abandon : une explosion survenue le 19 août 1944 incendia la toiture et occasionna, 20 ans plus tard, l’écroulement du chœur alors que l’endroit était utilisé comme arsenal militaire.

 

 En 1966, le ministère de la Culture fait alors le choix d’une restauration sans reconstruction de ce Monument historique avant que la Ville n’en reprenne la propriété en 1997.

 

Depuis, l’église et le couvent des Grands Carmes (qui héberge l'Arsenal, la Casa Musicale et l’institut Jean-Vigo) ont fait l’objet d’études historiques et archéologiques permettant notamment la découverte d’une crypte du XVe siècle dont le dispositif est comparable à celui de la cathédrale de Barcelone, mais aussi de nombreuses tombes.

 

"Une construction majestueuse mais relativement sobre au niveau des matériaux, avec une haute nef unique couverte d’une charpente et un large chœur comprenant sept chapelles rayonnantes", décrit Florence Moly, élue chargée au patrimoine. Cette dernière se réjouit de "pouvoir à nouveau déambuler dans ce magnifique site patrimonial et admirer l’ampleur de ses volumes, sa simplicité et son articulation particulièrement adaptée à des spectacles de tout ordre."

 

André Bonet, adjoint à la culture : "C'est un moment historique pour la culture de la ville. On en avait rêvé il y a deux ans et nous n’avons pas traîné pour redonner à ce lieu toute l’ampleur et le rayonnement qu’il mérite."

 

Au total, ces travaux ont coûté 750 000 euros, dont 300 000 euros de contribution de l’Etat et 36 000 du Département, représenté par Mathias Blanc. Pour cet élu (socialiste) du canton perpignanais, "cet espace doit être un lieu d’échange et de croisement de toutes les mémoires et les cultures."

 

*Calendrier estival 

- Du 17 au 25 juillet, Les scènes étoilées des Grands Carmes proposeront plusieurs concerts. Le 17 juillet à 21h, tout le charme et la sensualité de l’opérette viennoise et romantique investiront les lieux avec de grands noms de l’art lyrique comme Strauss, Offenbach ou Feldman...

 

-Le 19 juillet à 21h, le célèbre ensemble vocal The King’s Singers fait son retour avec un programme allant des compositions sacrées du XVIe siècle à un florilège de folksongs emblématiques des îles britanniques.

 

-Le 25 juillet, le concert España(s) polyphonies espagnoles d’hier et d’aujourd’hui sera lui au théâtre municipal Jordi Pere Cerda.

 

-Toutes les semaines du 5 juillet au 9 août à partir de 20h, la cinémathèque propose une saison de cinéma de plein air pour 5 soirées d’été mêlant cinéma, guinguette, concert, ateliers cinéma et jeu vidéo... Avec une programmation familiale mêlant films d’auteur, récents et raretés au tarif unique de 5 euros. (Cry Baby de John Waters le 5 juillet, Lou et l’île aux sirènes de Masaaki Yuasa le 12 juillet, Ave Cesar de Joël et Ethan Coen le 26 juillet, Les sorcières de Zugar Ramurdi d’Alex de la Iglesia le 2 août, Projectionde Tsui Hark le 9 août.)

 

(C) extraits de L'Indépendant

Partager cet article
Repost0
29 juin 2022 3 29 /06 /juin /2022 10:03
Musiques à Palau Del Vidre - Pour Bénarès - Chemins de la liberté - Débat:  hommage à des militants de l'OAS par le maire de Perpignan -
Musiques à Palau Del Vidre - Pour Bénarès - Chemins de la liberté - Débat:  hommage à des militants de l'OAS par le maire de Perpignan -
Musiques à Palau Del Vidre - Pour Bénarès - Chemins de la liberté - Débat:  hommage à des militants de l'OAS par le maire de Perpignan -

Débat, suite, hommage à des militants de l'OAS par le maire de Perpignan

 

Point de vue : 

 

Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !

Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.

 

O. Le Cour Grandmaison

Université d'Evry-Val d'Essonne, sciences politiques et philosophie politique

Ce blog, publié sur le site de Mediapart, est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 

 

Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement, à hauteur de 100 000 euros, la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste [1], et d’accueillir ses membres et les participants au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Il se confirme que la loi scélérate du 23 février 2005, jamais abrogée faut-il le rappeler, qui établit une interprétation officielle et apologétique de la colonisation française en Algérie et dans le reste de l’empire, n’était pas l’épilogue d’une entreprise de réhabilitation de ce passé mais le prologue bien plutôt. Le discours du candidat Nicolas Sarkozy affirmant, à la veille des élections présidentielles de 2007, que le « rêve de la colonisation » n’était pas un « rêve de conquête » mais « un rêve de civilisation », celui de François Fillon quelques années plus tard et, plus généralement, les positions de la direction des Républicains en témoignent. Fustigeant une prétendue « repentance » et vantant les aspects supposément « positifs » de la colonisation de l’Algérie, les responsabilités de ces derniers sont majeures, établies et accablantes [2]. De même celles de certains intellectuels, chroniqueurs et bateleurs médiatiques qui, au nom de la lutte contre « la pensée unique » hier, contre le « décolonialisme » aujourd’hui, redécouvrent les « beautés » de la colonisation aux couleurs de la France.

 

N’oublions pas l’un des pionniers de cette réhabilitation, A. Finkielkraut, qui déclarait doctement que l’entreprise coloniale « avait aussi pour but d’éduquer » et « d’apporter la civilisation aux sauvages. » (Haaretz, 18 novembre 2005). Indigne philosophe et vrai idéologue qui, sur ce sujet entre autres, débite des opinions rebattues en les prenant pour de fortes pensées. A l’instar des personnalités politiques précitées, il ressasse les trivialités mensongères de Malet et Isaac, ces historiens officiels qui, de l’entre-deux-guerres au début des années soixante, n’ont cessé de contribuer à l’élaboration et à la diffusion de la mythologie impériale-républicaine ; celle-là même qui, depuis plus d’une décennie, est désormais reprise par les différentes forces que l’on sait à des fins partisanes et électoralistes. En ces matières, les uns et les autres ne sont que les piteux ventriloques de discours élaborés par les élites politiques – mention spéciale à Jules Ferry, cet ardent promoteur de l’empire et du racisme élitaire de saison – et académiques de la Troisième République pour légitimer « la course à l’Afrique » et les guerres de conquête menées en Cochinchine et à Madagascar.

Sur ces sujets en particulier, il y a longtemps que le prétendu « front républicain » a disparu au profit de convergences et de compromissions toujours plus graves et toujours plus assumées avec l’extrême-droite, les partisans de l’Algérie française et les soutiens des généraux putschistes. Dans ce contexte, auquel s’ajoute la spectaculaire progression politique du Rassemblement national, sinistrement confirmée par les résultats des élections présidentielles et législatives qui viennent d’avoir lieu, la tenue du Congrès du Cercle algérianiste dans la ville de Perpignan ne saurait surprendre. Le soutien apporté par le maire à cette initiative est parfaitement conforme aux orientations défendues depuis toujours par le Front national et le Rassemblement qui lui a succédé. Apologie de la colonisation, révisionnisme historique, mensonges par omission, minorisation et dénégation des massacres, des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité commis par les armées françaises entre 1830 et le 19 mars 1962, tels sont quelques-uns des piliers idéologiques de cette extrême-droite qui demeure fidèle à ses traditions.

 

Il faut y ajouter la glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.

 

En élevant « au rang de citoyens d’honneur de la ville des représentants des familles d’Hélie Denoix de Saint-Marc, des généraux Edmond Jouhaux et André Zeller… [3] », Louis Aliot persévère dans cette voie, ce qui jette une lumière pour le moins singulière sur la conversion des dirigeants du RN aux « valeurs républicaines ».

 

Commandant par intérim du 1er régiment étranger de parachutistes, Denoix de Saint-Marc a joué un rôle de premier plan lors de la tentative de coup d’Etat à Alger, ce qui lui a valu d’être condamné à dix ans de réclusion criminelle par le Haut tribunal militaire. Ayant réussi à s’échapper, Jouhaud a poursuivi son combat au sein de l’organisation terroriste, OAS, laquelle est responsable de l’assassinat de 2360 personnes, auxquelles s’ajoutent 5419 blessés, majoritairement algériens [4]. Arrêté le 24 mars 1962, Jouhaud est condamné à mort puis gracié par le général de Gaulle, et sa peine commuée en détention à perpétuité. Zeller, qui a rejoint le « quarteron de généraux » putschistes, écope lui de quinze ans d’emprisonnement. Signalons enfin que le programme officiel des journées perpignanaises du Cercle algérianiste prévoit que l’ancien membre d’un commando de l’OAS à Oran, Gérard Rosenzweig, impliqué dans plusieurs attentats, remette le « Prix universitaire algérianiste » en tant que président du jury. Tels sont quelques-uns des multiples honneurs qui seront rendus à des hommes, anciens criminels lourdement condamnés par la justice, décédés ou vivants, dont le point commun est d’avoir défendu l’Algérie française, par tous les moyens, y compris les pires.

 

Un scandale, assurément. Nonobstant l’initiative locale et courageuse du « Collectif 66 pour une histoire franco-algérienne non falsifiée », ce scandale ne semble pas, à l’heure où ces lignes sont écrites, susciter l’indignation et la mobilisation nationales que l’on serait en droit d’attendre des gauches partisanes, syndicales et associatives pour s’opposer à cette nouvelle offensive de l’extrême-droite. Non seulement, cette dernière ne désarme pas mais, plus grave encore, elle se sent pousser des ailes en raison de la conjoncture politique que l’on sait. Une telle situation devrait obliger celles et ceux qui ne se résignent pas à cette progression, jusqu’à présent irrésistible, et à ses conséquences depuis longtemps désastreuses sur tous les plans. Eu égard à l’importance politique et stratégique que le RN accorde à ce 43ème Congrès du Cercle algérianiste, une riposte d’ampleur s’impose. Organisons-là lors des prochaines commémorations des massacres du 17 octobre 1961 en en faisant une initiative unitaire, anticoloniale et antiraciste, pour la vérité historique, la justice et la reconnaissance des crimes de guerres et des crimes contre l’humanité commis par la France en Algérie et dans les autres territoires de l’empire.

 

Le Cour Grandmaison, universitaire. Derniers ouvrages parus : « Ennemis mortels ». Représentations de l’islam et politiques musulmanes en France à l’époque coloniale, La Découverte, 2019 et avec O. Slaouti (dirs), Racismes de France, La Découverte, 2020.

 

[1]. Créé le 1er novembre 1973 pour réhabiliter les combats des partisans de l’Algérie française et la colonisation de ce territoire, ce Cercle, qui se présente comme une « association culturelle des Français d’Afrique du Nord », n’a cessé de rendre hommage aux anciens terroristes de l’OAS et aux généraux putschistes, entre autres.

[2] Avec la finesse qui le caractérise, L. Wauquiez livre aux Français ébahis cette analyse dont la profondeur et la rigueur laissent pantois : « Ajoutez (…) une repentance systématique et vous comprendrez pourquoi des jeunes issus de [ l’] école en viennent à prendre les armes contre leur propre pays. » Le Figaro, 14 février 2016. 

[3]. Cf., le programme : 43ÈME CONGRES NATIONAL DU CERCLE ...

[4]. Y. Benot, « La décolonisation de l’Afrique française (1943-1962) », in Le Livre noir du colonialisme, XVIe-XXIsiècle. De l’extermination à la repentance, sous la dir. de L Ferro, Paris, R. Laffont, 2003, pp. 517-556.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 juin 2022 2 28 /06 /juin /2022 10:53
Solidarité à Perpignan - J.Maureso, Musique à Palau Del Vidre, Arts et Littérature à Villefranche
Solidarité à Perpignan - J.Maureso, Musique à Palau Del Vidre, Arts et Littérature à Villefranche
Solidarité à Perpignan - J.Maureso, Musique à Palau Del Vidre, Arts et Littérature à Villefranche

Solidarité à Perpignan : Y a pas que l'OAS et le racisme -

A Perpi, capitale de la NostAlgérie, du bon temps des colonies, du regret de l'Algérie française...

Ville du cercle algérianiste, de Pierre Sergent (OAS), de L. Aliot (FN, puis RN)...

Cité extrêmement à droite...il y a d'autres valeurs, un autre idéal :

 

A Perpignan, les ferronniers catalans réalisent une sculpture en solidarité avec le peuple ukrainien

 

Le département des Pyrénées-Orientales a inauguré la sculpture réalisée par les ferronniers catalans, Solidaritat Ykpaiha, en solidarité avec le peuple ukrainien. La sculpture a été installée dans le patio de la Maison de la Catalanité.

Cette sculpture réalisé par les ferronniers catalans a été pensée comme un message de paix européenne. Le Département a acquis l’oeuvre pour une somme de 10 000 €, somme qui sera intégralement reversé aux forgerons d’Ukraine avec lesquels l’association catalane de ferronnerie a noué des liens forts.
L’oeuvre compte des colombes, du blé, des tournesols et des coquelicots, ainsi que des couleurs ciblées: du bleu, du jaune, du rouge et du vert. L’objet, imaginé et réalisé dans les ateliers de la Ferronerie Bruno Vidal à Le Soler, a été conçu à l’aide de 35 ferronniers bénévoles provenant de plusieurs départements de la Région et de Catalogne Sud. Il a nécessité plus de 1000 heures de travail pour une œuvre de 4 mètres de haut pesant 1,2 tonnes.


Sa réalisation s’est faite grâce à l’aide des sociétés Baures Prolians, Sud Produits Métallurgique, Comptoir central du Languedoc, Thermopro et CAPEB Pays Catalan.
L’association a reçu un message de félicitations de la part du Président ukrainien Volodymyr Zelensky pour cet acte de solidarité.



 

 

Partager cet article
Repost0
27 juin 2022 1 27 /06 /juin /2022 10:55
Perpignan : artistes pour l'Ukraine -  Le Département, partenaire numéro 1 des associations des Pyrénées-Orientales - Pourquoi le succès du RN aux législatives ?
Perpignan : artistes pour l'Ukraine -  Le Département, partenaire numéro 1 des associations des Pyrénées-Orientales - Pourquoi le succès du RN aux législatives ?

CD66 et le monde associatif

Le Département est le partenaire numéro un des associations des Pyrénées-Orientales.

 

Il intervient notamment pour organiser des temps de rencontres lors des ateliers associatifs tout au long de l’année.

En 2018 et 2019 des « Rencontres de la vie associative et du bénévolat » (titre provisoire) ont également été organisées. 

Après la période « Covid » il a paru indispensable de renouveler cette manifestation pour les associations, les bénévoles et les citoyens.

 

Le Département organise donc, le samedi 22 octobre 2022, la fête des associations, du bénévolat et de l’engagement citoyen.

Cet évènement aura lieu au Palais des Rois de Majorque à Perpignan.

Cette journée se déroulera en deux temps forts :

 

Le matin sera consacré à des ateliers associatifs. Le détail de l’organisation et les thématiques vous seront indiquées plus tard. Pour assister à ces temps d’échange, une inscription sera nécessaire. Nous reviendrons vers vous à partir de septembre 2022 pour de plus amples informations. 

 

L'après-midi sera consacrée à la rencontre des associations et du public (citoyens et bénévoles) avec de nombreux stands et animations pour recruter des bénévoles et présenter les associations.

Si vous souhaitez tenir un stand l'après-midi, vous pouvez proposer votre candidature en cliquant ici (places limitées soumises à validation).

Attention : date limite d’envoi des candidatures : Lundi 18 juillet 2022

 

A votre disposition pour tout complément.

L'équipe de la Direction de la vie associative

-Le Département des Pyrénées Orientales

   www.pass66.fr

Permanences téléphoniques : 04 68 85 89 92 - le lundi, mercredi et vendredi matin de 9h à 11h30 et le mardi et jeudi après-midi de 14h à 16h30.

 Permanences physiques : 30, rue Pierre Bretonneau (2ème étage) à Perpignan - sur Rendez-Vous

Par mail pass66@cd66.fr

- - - Extrême-droite : succès du RN dans le 66 et le péri-urbain

 

Perpignan a moins voté pour le RN...et son maire...

Le FN était un symptôme des erreurs et fautes de la gauche (abandon des classes populaires...reniement, éloignement...) et une façon populiste d'exprimer sa colère, comme pour les gilets jaunes et les insoumis... à présent, le RN qui entre en force au parlement est-il intégré à la République et est-il devenu démocratique..?

 

On peut en douter : Marine Le Pen voulait détricoter l'Europe par des décrets, désirait supprimer la ligue des droits de l'Homme, voulait se débarrasser des médias gênants en privatisant les chaînes publiques et France-Inter...

 

JPB

- - - - - -


Pyrénées-Orientales : pourquoi le périurbain s'est jeté dans les bras du Rassemblement national

 

Les universitaires Nicolas Lebourg et David Giband se penchent sur les résultats des élections à Perpignan et dans les Pyrénées-Orientales.  

(C) L'Indépendant - Publié le 25/06/2022 à 17:26

Les universitaires David Giband, professeur en urbanisme, et Nicolas Lebourg, historien et spécialiste de l'extrême droite, analysent les résultats des législatives et des présidentielles en se penchant sur l’évolution territoriale du vote en faveur du Rassemblement national dans les Pyrénées-Orientales. Et plus particulièrement au regard de la situation à Perpignan dirigée depuis deux ans par Louis Aliot. Votes dans le périurbain, dynamiques électorales à Perpignan, situation de la gauche, les chercheurs apportent leurs réflexions et dressent les perspectives pour les années à venir. 

Comment expliquez ce succès de Louis Aliot et du Rassemblement national lors de ces législatives ?

David Giband : Il y a une explosion du vote RN dans le périurbain. On remarque bien un effet de traînée de poudre en quelques années à travers les trois vallées et une percée très nette en débordant du périurbain vers les zones de montagne. On a des progressions fortes dans des villes où le vote RN ne devrait pas être si fort. C’est Céret, une commune bourgeoise, sans trop de problèmes, ou encore Prades, qui a eu il n’y a pas si longtemps Jean Castex comme maire. On peut parler d'Elne, cette ville paradoxale qui vote RN et dont le maire Nicolas Garcia est communiste. Puis dans certaines communes, le vote pour Marine Le Pen a progressé de près de 80 % comme à Pollestres ou Pézilla-la-Rivière.

 

Nicolas Lebourg : Si on considère les données socio-économiques de ces villes plutôt que leurs étiquettes partisanes, on peut mieux comprendre les choix de ses électeurs. Ces villes sont en périphérie de Perpignan, censée être la ville-centre même si elle ne dirige pas l’Agglo. Quand vous prenez les 20 circonscriptions où Marine Le Pen a obtenu ses meilleurs scores près de 31% de la population y vit dans une commune rurale périurbaine, soit le triple que dans les 20 circonscriptions où elle a ses plus mauvais scores. C’est quelque chose de net depuis longtemps : le score lepéniste est très lié à l’aménagement du territoire.

Selon vos études, vous corrélez cette poussée du RN dans le périurbain par la raréfaction du foncier entraînant contestation et colère ? 

David Giband : Les explications de ces votes aux présidentielles et aux législatives sont assez classiques. Je les associe aux évolutions du département et notamment aux évolutions foncières. Le foncier augmente fortement et se raréfie sur la plaine du Roussillon. Cela pénalise tout un tas de population, plutôt les classes moyennes inférieures, ouvriers, employés, qui pour se loger, se replient de plus en plus à l’intérieur des terres. Ils vivent doublement difficilement la situation nationale compliquée et la situation locale encore plus difficile. Ce sont des populations qui aujourd’hui ont du mal à joindre les deux bouts notamment avec cette hausse du foncier. Il y a une amertume de ne plus pouvoir se loger dans le village du Roussillon où on a grandi et de devoir s’installer au-delà d’Ille-sur-Têt, parfois après Prades. C’est la double peine : c’est loin et ça coûte cher car le prix du pétrole explose. Le vote RN va prospérer et s’enraciner si les conditions économiques perdurent. On est là sur une clientèle électorale que l’on retrouve dans le Nord-Pas-de-Calais. Des classes moyennes inférieures qui ont toujours ce souhait fort d’accéder à la propriété. Elles pouvaient par le passé voter à gauche, plutôt PS, et elles ne sont pas forcément passées par Macron ou la droite traditionnelle avant de basculer sur un vote RN. On remarque aussi que ces populations se sont aussi beaucoup abstenues. Cette dynamique économique et foncière, on la retrouve également dans l’Aude et dans l’Hérault avec toujours cette pression forte pour les employés et ouvriers.Cela a débuté sur le littoral et plus récemment avec les nouvelles restrictions limitant les constructions afin de préserver l’environnement, l’agriculture et les zones inondables. On a une raréfaction très forte du foncier. Mais dans le même temps, la demande continue d’augmenter avec 3 000 nouveaux arrivants tous les ans sur la plaine du Roussillon avec un tiers de retraité à peu près et avec des moyens plus élevés. Il y a une mise en concurrence du foncier, c’est d’autant plus clair dans le pavillonnaire, avec des gens qui ont les moyens, souvent extérieurs au département et plus âgés, puis les jeunes d’ici, des villages et aux revenus modestes, qui ont du mal à acheter et qui se reporte très loin sur la plaine

Cela créait des tensions et un système autour du foncier assez malsain avec cette obsession du pavillonnaire qui n’est pourtant plus possible pour qui ce soit. Il y a de la détresse et un sentiment d’abandon avec un vote de contestation qui de plus en plus devient un vote d’adhésion. Le contexte de pauvreté joue ici beaucoup avec cette part de représentation très forte de l’assistanat stigmatisant certaines catégories de la population.

 

Nicolas Lebourg : Tout à fait : conservons notre jeu de comparaison entre les meilleures et pires circonscriptions pour le vote Marine Le Pen, et comparons la 2e circonscription où Anaïs Sabatini a réussi à rassembler plus de 61% des électeurs aux 20 pires circonscriptions pour Marine Le Pen : dans la deuxième, on dépend quasiment deux fois plus de la voiture pour aller travailler, de même il y a beaucoup plus d’habitants qui n’ont pas sur leur commune de résidence accès à une pharmacie, ou un médecin. Ils peuvent plus difficilement se reconvertir professionnellement aux nouveaux emplois : le taux de bac +5 est trois fois plus faible que dans les territoires les moins lepénistes. Enfin, élément essentiel : c’est aussi un territoire inégalitaire : les classes populaires y représentent plus de 50% de la population contre 40% nationalement, tandis que les classes aisées ne représentent que la moitié de leur taux national. L’idée donc qu’on est un brave travailleur pris entre des "profiteurs d’en haut" (des élites, des riches) et des "profiteurs d’en bas", le discours sur l’assistanat des immigrés, peut plus aisément résonner.

À Perpignan, même avec quatre députées élues le 19 juin, ses scores électoraux sont bien moins bons que dans la dizaine de villes gérées par le RN ? 

David Giband : On a l’impression effectivement que le vote RN à Perpignan a atteint un seuil et s’est stabilisé. Sa marge de progression reste plus limitée. Dans la ville centre, le vote RN est un croissant nord-sud, avec les quartiers pavillonnaires périphériques alors que le bloc macroniste-libéral se trouve plutôt du côté de l’est et les quartiers résidentiels où on retrouve les catégories socioprofessionnelles plus aisées (Platanes, Mas Llaro). Enfin, on est devant une percée de la Nupes-France insoumise dans le centre-ville et les quartiers populaires (bas-Vernet est et ouest). C’est une image différente de celle que l’on avait vue lors des municipales 2020. Dans Perpignan, les marges de manœuvre restent maintenant faibles. Plus surprenant, il y a des quartiers résidentiels où on retrouve les catégories socioprofessionnelles plus aisées et qui avaient fait basculer la Ville du côté de Louis Aliot, là, elles ne veulent pas voter pour Marine Le Pen et ses candidats aux législatives. C’est un choix stratégique et pas d’adhésion. Il y a une nette différence entre un choix stratégique de ces catégories sociales supérieures (médecin, chef d’entreprise, professions libérales, cadres supérieurs) qui vont voter libéral dès lors que ce sont des enjeux nationaux mais localement vont privilégier une image d’un RN bon gestionnaire.

Nicolas Lebourg : Très clairement on a eu affaire nationalement à un vote de classe : au premier tour, 34% des cadres ont voté Macron et 14% Le Pen, tandis que les ouvriers ont voté à 17% Macron et 35% Le Pen. Dans une ville comme la nôtre cela favorise le vote lepéniste. Mais dans les secteurs plus aisés de la ville l’aliotisme n’est effectivement toujours pas un marinisme, on le voit au mas LLaro où Eric Zemmour fait le double de son score national. Les conceptions économiques et sociales de Marine Le Pen et le doute sur sa présidentialité restent des repoussoirs pour des gens qui ont voté Aliot aux municipales. On comprend que sur les tracts des législatives, le parti ait choisi d’encadrer les candidats à la fois par Marine Le Pen et Louis Aliot : l’une est une vitrine pour les catégories populaires, l’autre rassure les catégories plus intégrées.

Vous qualifiez Louis Aliot de maire attentiste. Mais n'est-ce pas la suite logique de sa volonté de normalisation ?

David Giband : C’est pour le moment un maire attentiste, prudent, qui sait qu’on l’attend au tournant, notamment l’État et les autres collectivités territoriales. Mais c'est surtout une personnalité politique qui veut montrer qu’il est un bon gestionnaire. Son équipe, pour la plupart, est sans aucune expérience de mandat politique. Il ne faut aussi oublier la dimension stratégique. Attendait-il la fin des élections pour lancer des projets plus structurés ? C'est une hypothèse. 

Nicolas Lebourg : Il est aussi dans une situation subtile puisqu’il n’avait pas fait mystère qu’il souhaitait succéder à Marine Le Pen à la tête de son parti si d’aventure celle-ci se retirait après la présidentielle de 2022. Il lui fallait donc agir à la fois en tant que maire, ce qui privilégie le pragmatisme, et en tant que candidat à une potentielle élection interne à son parti, ce qui dans tous les partis favorise les candidats ayant une position dogmatique (et Jordan Bardella, son principal concurrent, n’a pas lui de mandat local mais européen, donc peut se présenter à l’élection interne sur une ligne plus identitaire). Forcément, c’est une position d’équilibriste.

La "start-up nation" dans un tissu où tout manque, cela ne colle pas

Quelles sont les raisons des échecs électoraux d'Emmanuel Macron et des candidats Ensemble sur le département ?

David Giband : Il y a plusieurs éléments interreliés. Il y a un problème de positionnement de l’État que beaucoup considèrent comme pas suffisamment présent. Le chaînon manquant de la LGV, le mal développement, etc.... Ce sont aussi des régions qui attirent essentiellement les pauvres et les précaires avec du coup des tensions sociales énormes. Les départements qui financent le RSA sont mis à rude épreuve, les écoles connaissent de graves difficultés avec une paupérisation du public scolaire dans les Pyrénées-Orientales, dans l’Aude et l’Hérault. Des évitements de carte scolaire vers le privé avec des sociétés qui se fracturent. On est aussi devant un démantèlement des services publics dans les zones périurbaines. C’est très marqué à Prades. Sur tout cela, le discours macroniste ne percute pas, la "start-up nation" dans un tissu où tout manque, cela ne colle pas. Il y a cinq ans, il y avait l’effet de nouveauté, qui s’est poursuivi ici dans une volonté de dégagisme. Depuis, il y a eu les Gilets jaunes, particulièrement importants ici, avec beaucoup de sympathie et la mobilisation antivax très importante sur tout l’ancien Languedoc-Roussillon. Dans le même temps, tous les indicateurs économiques ont continué à se dégrader. 

La Nupes et LFI perdent également les élections mais avec des résultats marquants sur certains territoires ? 

David Giband : En plus des votes dans les quartiers populaires, on constate une poussée de la gauche dans des quartiers péri centraux (Remparts, Lunette, Las Cobas, Champ-de-Mars) avec un vote contestataire Nupes-LFI qui s’installe. À la différence du RN, il n’y a pas de figure locale qui pourrait porter cela car les socialistes locaux n’étaient pas dans la Nupes. Ce n’est pas nouveau mais le manque de leadership risque de les freiner. Les fortes poussées de la Nupes, on les constate dans des secteurs, comme dans l’Aude, où il y a anciennement des mouvements de néoruraux. Un retour à la terre, la recherche du bien-être, avec des bastions très clairs pour la Nupes, même si démographiquement, cela ne représente pas beaucoup d’électeurs. Ce sont des lieux où on retrouvait également beaucoup d’antivax (Mosset, la haute vallée de l’Aude autour de Quillan). Ce sont des secteurs qui ont été en forte dépopulation puis progressivement repeuplés par des vagues de néoruraux qui continuent aujourd’hui, à bas bruit depuis les années 70-80, à s’installer dans ces zones en reprenant les activités agricoles et artisanales et en construisant un écosystème alternatif, pas forcément visible, mais qui se voit dans les urnes.

Nicolas Lebourg : C’est vrai que la gauche est identifiée au niveau départemental et régional mais a peiné à avoir des figures installant un ton, un style dans les législatives. Là où elle s’en sort bien c’est dans la troisième, avec Nathalie Cullel, sans doute d’une part par l’absence d’une candidature concurrente de centre gauche, d’autre part peut-être par son profil (elle a été Gilet jaune, mouvement qui fut important dans le département mais qui n’a pas trouvé de débouché autonome : là elle permettait de faire la jonction entre gauche « classique » et ce mouvement social protéiforme).

Partager cet article
Repost0
16 juin 2022 4 16 /06 /juin /2022 08:36
Nathalie CULLELL - Pierre COUREUX - Guillaume LAGNEL -St-Hilaire et Expo -  Couverture Angelus - SOULIE - Affiche : l'art à St-Hilaire -
Nathalie CULLELL - Pierre COUREUX - Guillaume LAGNEL -St-Hilaire et Expo -  Couverture Angelus - SOULIE - Affiche : l'art à St-Hilaire -
Nathalie CULLELL - Pierre COUREUX - Guillaume LAGNEL -St-Hilaire et Expo -  Couverture Angelus - SOULIE - Affiche : l'art à St-Hilaire -
Nathalie CULLELL - Pierre COUREUX - Guillaume LAGNEL -St-Hilaire et Expo -  Couverture Angelus - SOULIE - Affiche : l'art à St-Hilaire -
Nathalie CULLELL - Pierre COUREUX - Guillaume LAGNEL -St-Hilaire et Expo -  Couverture Angelus - SOULIE - Affiche : l'art à St-Hilaire -
Nathalie CULLELL - Pierre COUREUX - Guillaume LAGNEL -St-Hilaire et Expo -  Couverture Angelus - SOULIE - Affiche : l'art à St-Hilaire -
Nathalie CULLELL - Pierre COUREUX - Guillaume LAGNEL -St-Hilaire et Expo -  Couverture Angelus - SOULIE - Affiche : l'art à St-Hilaire -
Nathalie CULLELL - Pierre COUREUX - Guillaume LAGNEL -St-Hilaire et Expo -  Couverture Angelus - SOULIE - Affiche : l'art à St-Hilaire -

Nathalie CULLELL - Pierre COUREUX - Guillaume LAGNEL -St-Hilaire et Expo - Couverture Angelus - SOULIE - Affiche : l'art à St-Hilaire -

Nathalie CULLELL

 

candidate aux législatives pour la Nupes, elle peut créer la surprise...si le front républicain fonctionne (Républicains, Socialistes dissidents votant pour la prof de Lettres classiques du lycée de Font-Romeu), si un "front anti-Mélenchon" ne se met pas en place... Mais la haine et la mesquinerie politiques sont tenaces...

 

C'est sûr, le Merluchon suggère souvent le repoussoir : l'ancien sénateur socialiste pépère s'est mué en enragé, pour la forme, en insultant flics et journaux, mais pas dans le fond, les réformes de la new alliance populaire (smic à 1500...) n'ayant rien de radical...

 

Cependant Nathalie de La Cabanasse, inspirée par l'air du haut-confluent et une culture gréco-latine qu'elle veut diffuser partout, n'a rien de cette caricature. Elle élève le débat : elle n'est ni communautarisme ni islamophobe-gauchiste...Si elle fut révolutionnaire au NPA (ex Ligue Coco Révolue...), parti besancenotien auquel J.Luc emprunta le fameux et élégant slogan de "la police tue", si elle fut "gilette jaune", elle ne promet pas pour autant de raser gratis...

 

Elle nous propose simplement de changer le paysage politique de ce territoire qui, fatigué par les politiciens en place (PS, Rép, PCF...inamovibles, ne faisant émerger aucune personnalité jeune) s'en remet désormais, non par fascisme, mais par désespoir, à un parti populiste et sectaire... Chiche !

 

Oui, croire en Nathalie dimanche prochain sur la 3ème circonscription !!

 

J.P.Bonnel 16.6.2022

  Banyuls-sur-Mer

Conférence de Pierre COUREUX

Président des Amitiés internationales AndréMalraux  

 

Le voyage des œuvres d’Art

Vendredi 17 juin à 17h30, salle Novelty, gratuit.

Association. W.BENJAMIN

   

Guillaume Lagnel communique :

 

L'Institut des Arts du Masque de Limoux

 "L'Institut Hors les Murs"  à l'Abbaye de St Hilaire
 
Chères Amies et Amis bonjour
 
A l’Abbaye de St Hilaire (Aude) 

l’exposition  «Sur les Chemins du Maître de Cabestany -l'Art Roman - De la Sculpture au Masque» est ouverte 

 Ouverte au 1er mai l'exposition est présentée au public jusqu’au dimanche 26 juin

Après avoir été accueillie durant tout l’été 2021 à l’Abbaye de Bonnefont (31) cette exposition est ouverte depuis le 1er mai à l’ancien réfectoire des moines de l’Abbaye de St Hilaire accueillie par les Amis de l’Abbaye et la Commune de St Hilaire

«Masques en Scène» du spectacle «Du Maître et des Anges» une création de la Cie L’Arche de Noé  / - «Moulages» réalisés par Alphonse Snoeck de l’Atelier de Lagrasse.

 

Le Maître de Cabestany est un sculpteur roman anonyme de la seconde moitié du XIIème siècle. Par son style très original, on reconnaît ses œuvres et celles de son atelier dans des édifices religieux du Languedoc, du Roussillon, de Catalogne, de Navarre et de Toscane.

Rappelons que le célèbre tympan a été découvert à Cabestany, dans les Pyrénées orientales en 1930, lors de la réfection de l’église. Le « Maître de Cabestany », sculpteur auquel on a donné le nom du lieu de cette découverte, est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands et mystérieux sculpteur du monde roman de la Méditerranée.

Ses sculptures sont particulièrement présentes dans l’Aude, que ce soient les chapiteaux et modillons du chevet de l'abbaye de Saint-Papoul, le sarcophage reliquaire sculpté de l'église de Saint-Hilaire-d'Aude, des chapiteaux de l'église Sainte-Marie de Rieux-Minervois, divers éléments sculptés provenant de l'ancien portail de l'abbaye Sainte-Marie de Lagrasse ou, encore, deux chapiteaux attribués à l'atelier du maître de Cabestany qui sont conservés au musée archéologique de Narbonne.

https://saint-hilaire-aude.fr/abbaye/le-maitre-de-cabestany

 

C’est à l’invitation de la Ville de Cabestany, produit par le Centre de sculpture romane que Guillaume Lagnel a créé «Du Maître et des Anges» en forme d’un opéra joué sur place, puis au MNAC de Barcelone, qui a réuni dans sa dramaturgie un grand nombre de masques et personnages qui ont été invités ensuite dans de nombreux lieux du patrimoine roman sur les Chemins du Maître de Cabestany. 

 

 Dans le cadre de cette exposition, les célèbres moulages d’Alphonse Snoeck, de l'Atelier de Lagrasse (Aude) y sont présentés. Plasticien et spécialisé dans la reproduction de sculptures anciennes destinées aux monuments historiques, aux musées et aux collections privées. Alphonse Snoeck est à l'origine des ouvrages qui sont constitutifs du Centre de Sculpture Romane de Cabestany regroupant la présentation complète des oeuvres identifiées du Maître de Cabestany

https://www.alphonse-snoeck.fr/cv.

 
Exposition réalisée par  l'Institut des Arts du Masque avec la complicité et le soutien des Amis de l'Abbaye de St Hilaire (Aude)
Les Amis de l'Abbaye Tel 0601764697      Ouvert tous les jours de 10h à 18h   jusqu'au 26 juin
 
Déjà pour prendre date :  Semaine estivale sur le Chemin du  Maître de Cabestany à l'Abbaye de St Hilaire  du 21 au 26 juin 2022 - 
Un programme de visites et de rencontres et de trois rendez vous : 
Le 23 juin : Lecture par l'auteur et écrivain François Henri Soulié  "Angelus" roman historique paru chez 10/18 -  à 20h30
Le 25 juin : Conférence Rencontre "A la recherche d'un Opéra Perdu" le Maître de Cabestany avec Guillaume Lagnel, metteur en scène  à 21h30
Le 26 juin  : Conférence d'Alphonse Snoeck  "L'oeuvre du Maître de Cabestany" à 17h 
 
Vous en souhaitant bonne réception
Bien cordialement  GL
 

La Page FB d’IAM témoigne de nos actualités  :   @IAM.LIMOUX     - https://www.facebook.com/IAM.LIMOUX/?ref=ts&fref=ts

Prendre date

Semaine estivale sur les Chemins du Maître de Cabestany à l'Abbaye de St Hilaire du 21 au 26 juin 2022      Visites, rencontres, conférences et lecture

 

Le 23 juin à 20h30 :   

Lecture et dédicace  

Rencontre autour de François Henri Soulié «Angélus» Editions 10/18  au cloitre

 

Premier tome de la trilogie «Occitania», Angélus a pour point de départ la création du sarcophage de St Sernin par le Maître de Cabestany. Ce roman a reçu le Prix Historia et le Prix Radio France-Bleu. À la source même de son inspiration, François-Henri Soulié nous invite à parcourir cet univers du XIIème siècle où anges et démons se côtoient dans l’imaginaire collectif. Un voyage sur les sentiers de l’écriture, à la rencontre des chevaliers, des imagiers et des « hérétiques » : mis en voix par l’auteur avec la complicité des comédiens Nathalie Pagnac et Harold Crouzet. 

(entrée libre)

 

 

Le samedi 25 juin à 21h30  : 

Rencontre «A la recherche d’un Opera Perdu»  avec Guillaume Lagnel  au cloître  Riche d’un parcours artistique de plusieurs décennies de création sur les chemins de l’art roman, Guillaume Lagnel nous fera part du cheminement d’une de ses créations, «Du Maître et des Anges» / Cie L’Arche de Noé -inspirée du Maître de Cabestany. Composition, choix des œuvres sculptées qui ont conduit à la réalisation des masques, des costumes, et des décors, écriture des récits, choix musicaux, jeu et interprétation des acteurs..: Comment le metteur en scène fait-il éclore une création ? (entrée libre)

 

Le dimanche 26 juin à 17h  :

Conférence «L'œuvre du Maitre de Cabestany» par Alphonse Snoeck à l’église      Plasticien et historien, il a réalisé l’intégralité des copies des œuvres reconnues du Maître de Cabestany qui constituent aujourd’hui le Centre de Sculpture de Cabestany. Mais aussi de nombreuses copies que l’on peut retrouver présentées dans bien des Musées de Grande Région. Fort de son expérience, il nous propose aujourd’hui de partager ses connaissances sur le travail caractéristique de ce grand Maître de la sculpture romane. (entrée libre)

A 16h visite guidée et rencontre autour du Moulage du tympan du Maître avec Alphonse Snoeck - Remi Delguel et Judith Morand du Musée des Automates     

G. LAGNEL

Partager cet article
Repost0
14 juin 2022 2 14 /06 /juin /2022 11:36
BANYULS/MER : Ass. W.BENJAMIN, calendrier - Le voyage des œuvres d’Art, par Pierre COUREUX, Président des Amitiés André Malraux, Président des Amis de De FOSSA

BANYULS/MER : Ass. W.BENJAMIN, calendrier - Le voyage des œuvres d’Art, par Pierre COUREUX, Président des Amitiés André Malraux, Président des Amis de De FOSSA

Banyuls-sur-Mer

Conférence de Pierre COUREUX

Président des Amitiés André Malraux

 

 

Le voyage des œuvres d’Art

 

par Pierre COUREUX, Président des Amitiés André Malraux, Président des Amis de De FOSSA

 

le 17 juin, de 17h30 à 19h30

 

 

Salle Novelty, entrée libre et gratuite

 

par Association. Walter BENJAMIN SANS FRONTIERES

 

 

 

W B S F                                      Walter Benjamin Sans Frontières                                 08 février 2022                                                                      66650 BANYULS S/MER

 

Association à but non lucratif déclarée sous le régime de la loi 1901 - * W661002211 

Blog : http://walterbenjamin.canalblog.com   Contact : 7 route de Bages - 66180 Villeneuve de la Raho –   06 31 69 09 32  -

 Courriel : jean-pierre.bonnel@orange.fr  - Le Blog a Bonnel -

 

CALENDRIER  1er et 2e semestre 2022

 

 

 

                                                        

 

MOIS

 

DATE ET HEURE

LIEU

DESCRIPTION

CONTACTS

JANVIER

 

///////////

//////////////

/////////////////////////////////////////////////////

///////////////

FEVRIER

Vendredi 11

17h30

 

BANYULS S/MER

Salle Novelty

*Conférence Serge BARBA – Ancien président de Free, né à la maternité d’Elne « Les jours bleus d’Antonio Machado »

 

Entrée libre                      Pass sanitaire obligatoire et port du masque

 

Jean-Pierre BONNEL

06 31 69 09 32

MARS

Samedi 19

17 h

BANYULS S/MER

Salle Novelty

*Conférence d’André ROGER – Psychanalyste – « Les images de la grotte Chauvet au cinématographe »

 

Entrée libre                      Pass sanitaire obligatoire et port du masque

Jean-Pierre BONNEL

06 31 69 09 32

AVRIL

Samedi 09

17 h30

BANYULS S/MER

Salle Novelty

* Conférence de Maurice PIFERRER, écrivain -  intulée : « Récit de mon action humanitaire en Afrique »

D’après son livre : « l’eau de l’étranger »

 

Entrée libre                         

Jean-Pierre BONNEL

06 31 69 09 32

 

Vendredi 22

9h

BANYULS S/MER

Puig del Mas

*Randonnée sur le chemin de Walter Benjamin – Collège de St André Elèves accompagnés de leur professeur Claude CANET –

 Guide Jean-Pierre Bonnel

Pour tous renseignements …………………………………………………

 

Jean-Pierre BONNEL

06 31 69 09 32

MAI

 

Samedi 21

17 h30

BANYULS S/MER

Salle Novelty

*Conférence Clarisse REQUENA, docteur en lettres,  « la photographie selon François Arago et Walter Benjamin »

 

Entrée libre                     

Jean-Pierre BONNEL

06 31 69 09 32

JUIN

Vendredi 17

17h30

BANYULS S/MER

Salle Novelty

 

*Conférence Pierre COUREUX, Président des AIAM (Amitiés Internationales André Malraux) - Paris –

« Le voyage des œuvres d’art dans l’histoire ».

 

Entrée libre                     

Jean-Pierre BONNEL

06 31 69 09 32

Juillet/août

 

///////////////////

/////////////////////////

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

SEPTEMBRE

Samedi 24

17h30

BANYULS S/MER

Salle Novelty

 

*Conférence Pierre Jean BRASSAC –

« Contrebandiers à la frontière »

 

Entrée libre

OCTOBRE

Vendredi 21

17h00

BANYULS S/MER

Salle Novelty

 

*Conférence Myriam MAS -

« Orwell et hommage à la Catalogne » 

 

Entrée libre

NOVEMBRE

Samedi 26

17h00

BANYULS S/MER

Salle Novelty

 

*Jo Fallieu - Poésies et Musique autour de Rimbaud

 

Entrée libre

Partager cet article
Repost0
11 juin 2022 6 11 /06 /juin /2022 10:46
Anne Cambis - J.Louis Vila - J.P.Bonnel - R. Vinas - Atelier de JL.Vila -
Anne Cambis - J.Louis Vila - J.P.Bonnel - R. Vinas - Atelier de JL.Vila -
Anne Cambis - J.Louis Vila - J.P.Bonnel - R. Vinas - Atelier de JL.Vila -
Anne Cambis - J.Louis Vila - J.P.Bonnel - R. Vinas - Atelier de JL.Vila -
Anne Cambis - J.Louis Vila - J.P.Bonnel - R. Vinas - Atelier de JL.Vila -

Anne Cambis - J.Louis Vila - J.P.Bonnel - R. Vinas - Atelier de JL.Vila -

 

Les prolos militent...Les insoumis s'activent...

les bourgeois et les pseudo intellos de "gauche" courent aux expos et vernissages ...

 

*A lire librairie Torcatis et Libreria catalana : Une mémoire culturelle en Catalogne

Une des personnalités rencontrées : Robert VINAS, historien.

 

 

 

Samedi 11 juin, à partir de 18h00, 
nous avons le plaisir de vous convier, en compagnie de Jean Louis Vila, 
à la clôture de l'exposition en cours consacrée à ses derniers travaux.

Isabelle Bagnouls, 
Sophie Phéline
Isabelle du Cailat
--
L'isba /art contemporain
Contact : Isabelle Bagnouls
+ 33 (0)6 75 79 18 17
19, avenue des Palmiers
66000 Perpignan
www.lisba.fr lisba66@gmail.com  
 
Partager cet article
Repost0
9 juin 2022 4 09 /06 /juin /2022 09:51
L'été annoncé : expo aux Hospices de Canet - Paola Maureso au Boulou - MA2F  : PY 3.1416... et ses cadrans
L'été annoncé : expo aux Hospices de Canet - Paola Maureso au Boulou - MA2F  : PY 3.1416... et ses cadrans
L'été annoncé : expo aux Hospices de Canet - Paola Maureso au Boulou - MA2F  : PY 3.1416... et ses cadrans

L'été annoncé : expo aux Hospices de Canet -

 

Paola Maureso au Boulou -

 

MA2F  : PY 3.1416... et ses cadrans

Lu dans la presse :

MA2F : PY 3.1416...

Dans les Pyrénées-Orientales, le sculpteur Ma2f réalise un troisième cadran solaire, à Py, le village de son enfance

L’artiste catalan Marc-André de Figuères doit inaugurer le 21 juin, jour de l’été, un nouveau cadran solaire, dans son village natal, Py, œuvre intitulée logiquement, Py 3.14.

L’artiste catalan Marc-André de Figuères doit inaugurer le 21 juin, jour de l’été, un nouveau cadran solaire, dans son village natal, Py, œuvre intitulée logiquement, Py 3.14.

Elle prendra la suite de ses deux premières réalisations sur ce thème, un premier – Himalaya – à Sorède et surtout, un deuxième, monumental, Solart2 installé à l’entrée nord de Perpignan, mais démontée en 2019 suite à des actes de vandalisme qui avait fragilisé la structure.

Ayant de la suite dans les idées, l’artiste poursuit donc son “parcours solaire” dans le village de son enfance: Marc-André de Figuères savait que l’une des maisons les mieux orientées du village, la maison Bardy, avait été dotée, il y a quelques décennies, d’une “méridienne”, autrement dit un cadran solaire simplifié (qui ne donne parfois que l’heure de midi).

L’artiste contacte alors le propriétaire et lui propose de réaliser un double cadran solaire, qui sera installé sur deux faces de la maison – face sud et face ouest, si celui-ci accepte de repeindre toute la maison en blanc, volets, balustrade compris, afin que les seuls éléments tranchants soient les noir et rouges des œuvres à venir.

 

Il convainc ensuite l’architecte des Bâtiments de France de valider le projet. Les deux façades vont donc chacune accueillir dans une dizaine de jours un cadran, jouant avec les ombres de manière forcément différente, puisque le résultat dépend de l’orientation du soleil. 
Chaque cadran se composera de signes peints en noir sur la façade et d’une avancée métallique rouge dont l’ombre sur la façade permettra la lecture de l’heure.

En plus des interventions sur les deux façades de la maison, l’artiste prévoit de réaliser deux cercles de marbre blanc issu des anciennes carrières du village. Situé à une cinquantaine de mètres de la maison Bardy, ces deux cercles (2 Pi, donc deux fois 3,14 cm) invite le visiteur à se positionner en leur centre pour voir et entendre le “midi” : voir le clocher et entendre les cloches sonner tout en voyant les ombres afficher midi de deux manières différentes sur les deux pans de murs de la maison Bardy.

L’artiste a pu réaliser cette œuvre grâce au soutien de la Fondation du Patrimoine, de la Région et du Département des Pyrénées-Orientales, qui ont apporté 80% du budget nécessaire. Les 20% restants ont pu être rassemblés par des dons privés.

Ce projet ne lui fait pas oublier les déconvenues de son œuvre phare, le cadran solaire Solart 2, toujours stocké par son propriétaire, l’Agglomération de Perpignan sans pour autant que celle-ci apporte de solution pour une éventuelle réinstallation.

L’artiste, qui poursuit la métropole, a donc pris les choses en main et projette de le réinstaller à Olette, dans un cadre cette fois-ci mi-médiéval mi-futuriste: proche des tours médiévales de la ville, mais non loin d’un futur champs de panneaux photovoltaïques.

(C) Arts Occitanie, juin 2022

Partager cet article
Repost0
7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 08:50
L'été à Collioure...Voix à Monastir Del Camp - [𝗝𝗔𝗭𝗭 𝗔̀ 𝗝𝗨𝗛𝗘̀𝗚𝗨𝗘𝗦, 𝗹𝗮 𝟮𝟬𝗲̀𝗺𝗲 !]  - Maurice Azra - CIP photo VISA Perpignan -
L'été à Collioure...Voix à Monastir Del Camp - [𝗝𝗔𝗭𝗭 𝗔̀ 𝗝𝗨𝗛𝗘̀𝗚𝗨𝗘𝗦, 𝗹𝗮 𝟮𝟬𝗲̀𝗺𝗲 !]  - Maurice Azra - CIP photo VISA Perpignan -
L'été à Collioure...Voix à Monastir Del Camp - [𝗝𝗔𝗭𝗭 𝗔̀ 𝗝𝗨𝗛𝗘̀𝗚𝗨𝗘𝗦, 𝗹𝗮 𝟮𝟬𝗲̀𝗺𝗲 !]  - Maurice Azra - CIP photo VISA Perpignan -
L'été à Collioure...Voix à Monastir Del Camp - [𝗝𝗔𝗭𝗭 𝗔̀ 𝗝𝗨𝗛𝗘̀𝗚𝗨𝗘𝗦, 𝗹𝗮 𝟮𝟬𝗲̀𝗺𝗲 !]  - Maurice Azra - CIP photo VISA Perpignan -

L'été à Collioure...Voix à Monastir Del Camp - [𝗝𝗔𝗭𝗭 𝗔̀ 𝗝𝗨𝗛𝗘̀𝗚𝗨𝗘𝗦, 𝗹𝗮 𝟮𝟬𝗲̀𝗺𝗲 !] - Maurice Azra - CIP photo VISA Perpignan -

[𝗝𝗔𝗭𝗭 𝗔̀ 𝗝𝗨𝗛𝗘̀𝗚𝗨𝗘𝗦, 𝗹𝗮 𝟮𝟬𝗲̀𝗺𝗲 !] 

 

Du 15 au 17 juillet prochains, Ville de Torreilles fête le jazz 🎺à l’occasion de la 20ème édition du festival “Jazz à Juhègues”.

Deux décennies que ce site magique est devenu le rendez-vous incontournable des amoureux du swing 🎶, du blues🎙, du boogie-woogie 🎹… et des soirées inoubliables 🤩.

Une programmation 2022 résolument festive 🎉qui vous entraînera pour un voyage au cœur des origines du jazz, entre swing et New Orleans, ponctué de belles surprises !

Tout le détail ici : ▶️http://ville.torreilles.fr

 

-Ouverture de la billetterie demain, vendredi 3 juin à partir de 10h !

au Bureau d'Information Touristique de Torreilles village - Le Cube, place des souvenirs d'enfance,

en ligne sur le site torreilles.festik.net

 

 04 68 28 41 10

 

JOAN CHAMORRO Santandreu Jazzband myriamswanson @ArtemZhuliev Susana Sheiman Big Band Jazz Maresme

Partager cet article
Repost0
5 juin 2022 7 05 /06 /juin /2022 11:27
Poutine - Plensa Jaume (en noir)
Poutine - Plensa Jaume (en noir)

Poutine - Plensa Jaume (en noir)

Céret : dernier jour pour l'expo PLENSA :
 
 
« Chaque être humain est un « lieu ». Chaque femme, chaque homme, chaque enfant, chaque vieillard est un espace habitable en soi qui se déplace et se développe ; un « lieu » dans le temps, la géographie, le volume et la couleur.
Villes entières construites avec des corps qui s’ouvrent et se ferment comme des portes. Lumières clignotantes.
Chaque fois qu’un être humain meurt, une maison se ferme et on perd un « lieu ».
Mon œuvre est sa mémoire. La fixation congelée de tant de corps se développant et disparaissant dans la fugacité de la lumière.
Mon œuvre est son volume. »
Jaume Plensa, Barcelone, juillet 2000.
🖋

Jean IGLESIS 

images.jpg


 

Qu’avons-nous retenu des leçons de l’Histoire?...

 

Qu’avons-nous retenu des leçons de l’Histoire:

Les champs d’honneur, peuplés de soldats morts sans gloire?

Les veuves éplorées, les enfants sans mémoire?

Les crève-cœurs, inscrits en tête des grimoires?

Les monuments et leur hommage ostentatoire

Aux combattants de guerres lasses, illusoires?

 

Qu’avons-nous retenu des leçons de l’Histoire:

Les peuples décimés au pied d’un oratoire?

Les chants de foi, noyés dans les chansons-à-boire?

Les idéaux si flous qu’ils sont aléatoires?

Les statues exaltant le jour dans la nuit noire,

Oublieuses du sang versé dans leurs victoires?

 

Qu’avons-nous retenu des leçons de l’Histoire:

L’impuissance d’épouvantails sans trajectoire?

La verve de tyrans aux discours péremptoires?

L’ego de dictateurs aux serments dérisoires,

Fous adulés, pâles meneurs de champs-de-foire,

Pantins rendus héros, au fiel invitatoires?

 

Qu’avons-nous retenu des leçons de l’Histoire:

La misère d’Etats noyés dans leurs déboires?

Les adeptes de dieux, aux vers blasphématoires?

Les prières aux libertés attentatoires?

Les crimes d’innocents, devenus faits notoires?

L’unique vérité, vouée sur l’écritoire

Au culte de l’argent, désespérant l’espoir?

 

Avons-nous bien compris les leçons de l’Histoire?...

 

Jean Iglesis

 

 

Dans le lit de la haine 

Dans le lit de la haine,

Ne sommeillent ni les nounours,

Ni l'espoir en de meilleurs jours.

Les enfants dans la nuit d’ébène,

Cernés par les croquemitaines,

Rêvent de gloires incertaines.

Bercés par le chant des sirènes,

Poings serrés et mains déjà pleines,

Ils dorment tandis que reviennent

Les vieux démons qui les ramènent

Aux horreurs de l’histoire ancienne,

Dans le lit de la haine.

Dans le lit de la haine,

Il fait si noir que dans un four.

Les comptines ont tourné court.

Les enfants sous le ciel amène,

Repus de joies un rien obscènes,

Rêvent d’une vie mise en scène

Et de conquêtes aériennes.

Ils dorment sans qu’ils se souviennent

Des libertés perdant haleine,

Des droits que l’on bafoue sans gêne,

Des leçons de l’histoire ancienne,

Dans le lit de la haine.

Dans le lit de la haine,

Les craintes ont exclu l’amour.

Le doute bat sous l’abat-jour.

Les enfants sous la lune pleine,

Croulant dessous le joug des chaînes,

Rêvent de guerres inhumaines,

Remportées sans aucune peine.

Ils dorment tandis que reviennent

Les navires sans capitaine,

Les chefs de l’armée mexicaine,

Les relents de l’histoire ancienne,

Dans le lit de la haine.

 

Jean Iglesis

 
Conférence "Jaume Marial, "mestre de isglesias"

ConférenceMarquer comme favori (connexion)Promouvoir l'évènement

ven. 10 juin. 22

18h30

Libre 

Conférence ayant pour thème “Jaume Marial, "mestre de isglesias" - la vie et l'oeuvre d'un maître maçon catalan du XVIIème siècle”, par Alexandre Charrett-Dykes.

Plus d'infos http://www.torreilles.fr/

Office de Tourisme "Le Cube" - Torreilles

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens