Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juillet 2022 5 29 /07 /juillet /2022 10:54
Col de Banyuls fermé

Col de Banyuls fermé

Banyuls sur mer : parkings payants et col fermé ne gâchent pas la fête

 

Les touristes et quelques habitants de la ville "lumineuse" ont eu la surprise de devoir payer pour se garer, cet été. Après l'essence, l'autoroute, la location, payez maintenant votre place en ville...

En contrepartie, vous aurez une belle animation, des festivals de musique et théâtre...

 

Les estivants passent rarement par le col pour se rendre en Espagne; ce qui n'est pas le cas de travailleurs transfrontaliers... Il faudra encore faire le tour par Port-Bou : malgré l'interdiction par Schengen de créer des frontières intérieures à l'Europe, Macron en a décidé autrement !

 

Pour faire plaisir au RN, qui, d'ailleurs, vient pour le gouvernement de plus en plus souvent... La droite radicale n'en finit pas de se dédiaboliser : Le Pen, Aliot et Bardela sont désormais (presque) des anges !!!

 

JPB

 

- - - - - -  

 

Contrôles aux frontières intérieures :

La plus haute juridiction administrative avait été saisie par plusieurs organisations de défense des exilés, dont l'Anafé (association nationale d'assistance aux frontières pour les étrangers), qui reprochent en substance à la France d'avoir fait depuis 2015, au lendemain des attentats de Paris et Saint-Denis, d'une mesure exceptionnelle la norme, au profit du contrôle migratoire dans un espace Schengen fondé sur la libre circulation.

À l'appui de leur requête, les associations en se basant sur une décision de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE), estimaient que Paris, en échouant à justifier de «menaces nouvelles», n'apportait pas de motivation suffisante en faveur d'une prolongation de six mois de ces contrôles. Or le Conseil d'État a jugé que les «éléments nouveaux» motivant la demande française étaient bel et bien justifiés.

Le gouvernement «a pu légalement décider, pour parer le plus efficacement possible à ces menaces nouvelles, de renouveler le contrôle aux frontières intérieures pour une nouvelle période de six mois», écrit le Conseil d'État. «Bonne nouvelle ! Le Conseil d'État valide le maintien par la France de contrôles aux frontières intérieures de l'Union européenne. Ces contrôles sont nécessaires pour prévenir au maximum le risque terroriste et contrôler les flux migratoires», s'est réjoui le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin sur Twitter.

Parmi les éléments nouveaux, le gouvernement avait listé «le risque accru de retour de combattants terroristes en provenance d'Irak ou de Syrie lié à l'instabilité sécuritaire dans la région» notamment après l'attaque de la prison d'Hassaké dans le nord-est syrien le 20 janvier 2022, «l'augmentation du nombre d'appels à commettre des attentats émanant de mouvements terroristes islamistes» ou encore le verdict du procès des attentats du 13 novembre 2015.

Côté sanitaire, le gouvernement s'est fondé sur «l'arrivée de nouveaux variants dominants du covid-19». Selon le Conseil d'État, une menace peut être considérée comme nouvelle «soit lorsqu'elle est d'une nature différente de celles des menaces précédemment identifiées, soit lorsque des circonstances et événements nouveaux en font évoluer les caractéristiques dans des conditions telles qu'elles en modifient l'actualité, la portée ou la consistance».

(C) AFP et Figaro le 27.7.2022

 

Partager cet article
Repost0
10 juin 2022 5 10 /06 /juin /2022 10:57
Prix Walter Benjamin sans frontières 2022 - Steffen Haug : Une collecte d'images à la BN (Paris)- Conférence de Pierre COUREUX à Banyuls/MER le 17 juin 2022 - Police de Perpignan -

Prix Walter Benjamin sans frontières 2022 (WBSF) :

 

Steffen Haug : Une collecte d'images à la BN (Paris) 

 

Après la parution des Sonnets de W. Benjamin (Prix WBSF 2021), nous sommes heureux de mettre l'accent sur cette nouvelle actualité : la publication en France des matériaux visuels accumulés par le philosophe dans les bibliothèques de Berlin et Paris (surtout à partir de son exil dans la capitale en 1933 jusqu'à sa mort en 1940). 

 

 

Voici un WB très moderne, qui comprend vite que son livre des Passages parisiens doit être accompagné d'images. Cette étude monumentale, commente les gravures, vignettes...toute une imagerie populaire montrant le XIX° siècle, en accompagnant les textes de WB.

 

A lire en même temps que les livres sur l'Oeuvre d'art...et la petite histoire de la photographie.

 

 

Ce livre inattendu arrive au moment même où, à Banyuls/Mer, nous avons consacré nos dernières conférences, très récentes -avril et mai 2022- à

-l'image (de Cosquer aux réseaux sociaux, par André ROGER, psychanalyste)

et

-à la photographie (selon WB, F. Arago et Mérimée, par Clarisse REQUENA, docteur es-lettres, qui écrit dans la revue stendhalienne H et a publié sa thèse sur Mérimée chez Champion.)

L'association WBSF vous invite ce mois-ci : le

 

Vendredi17Juin

De 17:30 à 19:30

Conférence proposée par Walter Benjamin Sans Frontières présentée par Pierre Coureux, Président des AIAM Paris, intitulée « Le voyage des œuvres d'art dans l'histoire », 17h30, Salle Novelty, entrée libre.

J.P.Bonnel

 

 


***Entre 1927 et 1930 à Berlin, puis de 1934 à 1940 à Paris, Walter Benjamin travaille à accumuler des matériaux pour un projet de vaste envergure : retracer, à partir de l'étude des passages parisiens, une « préhistoire du XIXesiècle ».

 

La rédaction du texte est sans cesse différée, tandis que l’immense corpus préparatoire semble voué à croître indéfiniment, devenant une somme composite de citations que double parfois, à la manière d’une note de régie, une réflexion ou une remarque énigmatique.

 

Au fil de ses recherches, Benjamin se rend à l’évidence : il faudra que son Livre des passages soit enrichi par des images. Une « documentation visuelle » se constitue bientôt, écrit-il, glanée pour l’essentiel dans les recueils du Cabinet des estampes de la Bibliothèque nationale où il travaille pendant son exil parisien.

 

Une centaine de notes témoignent de cette collecte et conservent, enfermée dans leurs plis, la mention d’une ou de plusieurs images qui sont restées pour la plupart inconnues jusqu’ici.

 

Steffen Haug a voulu retrouver cette réserve enfouie.

Gravures et dessins de presse, tracts, réclames, affiches et photographies, de Meryon et Grandville à Daumier, en passant par l’infinie cohorte anonyme et le tout-venant de la production visuelle à grand tirage du XIXe siècle : la moisson rapportée ici est surprenante.

 

Elle invite à lire ou relire les Passages en faisant à l’image toute la place qu’elle occupe dans la pensée du dernier Benjamin, à l’heure où s’élaborent, sous la menace de temps assombris, son essai « L’œuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique », le projet de livre sur Baudelaire ou ses Thèses sur le concept d’histoire.

 

Édition Première édition 

Éditeur Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris

(550 pages - 30 euros -)

ISBN-10 2-7351-2854-7

---------------------------------------

Police tue ?????     suite –

Police à Perpignan : à voir

https://actu.fr/occitanie/perpignan_66136/la-police-municipale-de-perpignan-a-la-tele-sur-quelle-chaine-et-quand-voir-le-documentaire_51527368.html

 

George Orwell : « S’il faut définir la liberté, elle signifie, avant tout, le droit de prononcer des vérités que les gens ne veulent pas entendre ».

Partager cet article
Repost0
4 juin 2022 6 04 /06 /juin /2022 10:18
Maillol et Banyuls (3) : avec Sébastien Frère
Maillol et Banyuls (3) : avec Sébastien Frère
Maillol et Banyuls (3) : avec Sébastien Frère
Sébastien Frère peintre

Extrait optimisé sur le Web

 
Sébastien Frère est un pur produit du terroir roussillonnais. Ses toiles s'en ressentent. En observant l'accrochage du Musée Rigaud, certaines peintures de l'artiste amènent directement l'amateur dans un mas de la Vallée-heureuse. À Sorède plus précisément, dans la vieille maison familiale de Sébastien Frère.
 
Sébastien est le petit-fils du poète Joseph-Sebastia PONS , d'Ille sur Têt

Maillol & Banyuls/Mer (3)

 

  Chez Sébastien Frère

 

 

Je veux insister sur la modestie de mon père, et sur sa « naïveté » : il était au-dessus de la politique, je dis cela quand on parle des rapports de Ma         Maillol avec les Allemands, Arno Brecker, le Comte Kessler… A Banyuls et ailleurs, il a été accusé de délation…

Peut-être parce que, comme les Allemands, Maillol était un helléniste convaincu… Il estimait l’art allemand, mais c’était un antimilitariste convaincu !

 

      Ma mère (85 ans à ce jour) lui donnait à manger ; il n’avait qu’une dent ou deux, mais il croquait dans le gigot ! il venait se reposer dans l’atelier, dans le moulin, au-dessus…

 

Sa manière de lutter contre les occupants, c’était de leur faire accepter son art : ils reconnaîtront vite sa sculpture !

 

Il allait vers l’abstraction, c’est-à-dire le sens de l’épure, la simplification du sentiment, la recherche de la pureté.

Il avait cette idée de théoricien : celle du passage entre deux courants : force de la sensualité en lui et romantisme chez Rodin, mais il affirmait que Rodin n’avait eu aucune influence sur ses sculptures. Leur point commun était la vie car il s’agit là de deux œuvres très vivantes, énergiques.

 

Je possède une conférence inédite prononcée par mon père lors de l’exposition de ses tableaux en 1983 (enregistrée par Michel Taster, au secteur culturel du Crédit agricole).

 

En ce qui concerne son engagement, Henri pense qe l’artiste n’a pas un rôle social : s’il est contemporain, il est automatiquement « sociual » engagé dans la société de son temps).

Une œuvre ne peut pas changer le monde, ni les guerres qui viennent. Inquiétude…

Selon lui, le sens de l’œuvre d’art : se situer dans la créatio,, contre la destruction : il s’agit d’une « sorte d’humanisme ».

 

« Je veux montrer la beauté. Le peintre peint et c’est à son premier engagement. Montrer la richesse des sentiments : en ce moment, je veux traduire le mouvement du poignet d’un violoncelliste. Je travaille sur du bois avec des spatules dans la matière ; puis avec le papier, il y a évolution, peinture fraîche, du figuratif parfois, mais quand il y a une figuration, je la masque pour donner la vie, l’énergie ; je ne donne pas de titre, ou de faux titre… »

La décoration ne doit pas prendre le pas sur le sens, qu’il soit idée ou sentiment.

 

J’essaie de trouver le sens de la beauté : il faut de la retenue pour que ce qu’on dit ait plus de force. Chez moi, il n’est pas question d’un refus de me livrer, mais d’une certaine pudeur…

JPB.

 

(Sorède, 22 NOVEMBRE 1999)

 

 

Partager cet article
Repost0
3 juin 2022 5 03 /06 /juin /2022 10:03
Michel Pagnoux à Opoul - Maillol : la métairie, atelier de la Roume -
Michel Pagnoux à Opoul - Maillol : la métairie, atelier de la Roume -

Michel Pagnoux à Opoul - Maillol : la métairie, atelier de la Roume -

MAILLOL et BANYULS /Mer (2)

 

 

                        Chez Francis COSTE

 

Chez lui, à Banyuls/Mer (1999)

 

*Le modèle du Monument aux morts : le mort était le « chef de cabinet » : il nettoyait les toilettes du village.

*Manolo Valiente à Banyuls, où il a reçu Giacometti et Bonnard.

*Prieuré du Vilar, près de Villelongue del Monts : c’était une bergerie brûlée, mais on a vu que c’était, en fait, une chapelle. Une femme du coin l’achète car la mairie refuse de la rénover. Son mari travaille dans le bâtiment ; il trouve la croix du chemin de Saint-Jacques de Compostelle, et, dessous, une cathédrale. On marchait sur le toit de cet édifice ! Il y avait eu un glissement de terrain !

 

*Un Américain, qui écrivait sur les dernières dynasties chinoises, a acheté une cave des Templiers ; à côté, un pipe-line servait à faire descendre le raisin, voire le vin, depuis le lieu des vendanges, jusqu’au village !

 

*On pourrait en dire sur les mafias de Banyuls ! Il y a beaucoup de francs-maçons venus de Gérone…

 

*Le 30/9/1999, Francis me montre :

-un tableau inachevé de Maillol composé à la fin de sa vie, et la dernière toile, fauve, de Lucien.

-une photo inédite de la construction du Monument aux morts.

-des textes inédits de Kessel.

-la revue de Rodez, La tour du feu, sur les ateliers de Maillol : l’un d’eux a été vendu par Lucien ; un autre a disparu , « Le Miramar » (ancien hôtel),. Il me montre un buste de femme, taillé en bois, fait par Maillol dans cet atelier, non reconnu par Dina.

 

Dina a hérité du fils Lucien ; elle s’est mariée avec un sculpteur polonais, Vierny, qui a reconnu les deux fils de Dina, Olivier et Bertrand, nés de deux pères différents.

-la thèse de Mme Compagnon, prof au lycée de Charleville, sur Maillol, dirigée par Jean Sagnes. Il s’agit de l’histoire de la construction du Monument aux morts de banyuls, par un des meilleurs amis de Maillol, proviseur au lycée de Mende.

(Mme Compagnon, 8 rue Basse, 08800 Les Fours).

 

Il me parle de Charles Blazy, ami de Rollinat ; cet intime de Maillol l’a défendu au plan local ; il s’est aussi occupé du transport de ses cendres, de l’émission de timbres…

Il me conseille fortement d’aller rendre visite à Raymond Gerbal, à Port-Vendres (05 68 82 30 98)…

 

 

- - - Maillol et Banyuls…

 

  • Les « emprunts » de Dina Vierny :

 

Témoignage de X, époux de Marie-Françoise :

« Mon grand-père avait un mas face à l’atelier de Maillol, de l’autre côté de la rivière ; dans la famille, nous avions des statuettes de M. comme presque tous les habitants du vieux village ; les gens s’en sont séparés peu à peu pour quatre sous : Dina Vierny les a achetées…

Ou elle disait aux villageois : « Cette statuette est abîmée ; je vais la faire restaurer et je reviendrai vous la rapporter. » Elle gardait l’original et faisait une copie pour les prêteurs naïfs…

 

  • Avec le tourisme, le village a perdu son âme :

C’est la renommée de Banyuls qui fait que les gens veulent le beurre et l’argent du beurre : on vend tout et après on regrette ; le pays catalan ne possède plus rien. Il n’a pas retenu les artistes , ni construit des musées, ni acheté les œuvres de bonne heure, quand elles ne coûtaient pas grand-)chose…Et à présent, on est obligé de monter des expos avec des bouts de rien, des brouillons, des esquisses et surtout des slogans :

« L’art en Roussillon à l’origine de l’art moderne » ! Ou avancer que c’est à Céret que Picasso a inventé le cubisme, et pas à Horta ou Gosol, en Catalogne.. !

 

  • La catalanité, c’est le même phénomène : on n’a pas défendu la langue et la culture en son temps, pour la protéger des immigrations successives : Italiens, Espagnols, Pieds Noirs, Arabes…
  • A présent, on répète la formule « Perpignan la Catalane » pour se donner une image de marque ; c’est bien mais un peu trop tard ; c’est désormais une fiction, une image touristique…Qui parle catalan ? Les vieux, les Gitans ? Qui écoute les chanteurs catalans comme L. Llach : la génération qui a connu la fin du franquisme, la censure de la dictature au temps de « L’Estaca » (le pieu)…

(Banyuls/Mer, nov. 1999)

à suivre...

 

(Chez Sébastien Frère)

EN LA MEMOIRE DE JOSEPH DELONCLE

 

RENOVATEUR DE LA PROCESSION DE LA SANCH

SES AMIS LUI FONT DIRE UNE MESSE.

LE VENDREDI 3 JUIN 2022

A  18H  A CALCE

SUIVI DU VERRE DE L’AMITIE

 

 

2, 3 et 4 juin 2022

au Théâtre de l'Étang à Saint Estève

Hommage à

 

Miloš FORMAN

 

 

Miloš Forman naît en Tchécoslovaquie en 1932. Ses études le conduisent à l’École des Hautes Études Cinématographiques de Prague. 

Son premier long métrage, L’As de pique (1963) remporte un succès international.

 

Ensuite Les Amours d’une blonde (1965) révèle les absurdités du socialisme tchèque des années 1960. Au feu, les pompiers !(1967) déclenche un scandale par son anticonformisme.

Après le printemps de Prague, Miloš Formans’exile aux États-Unis. Il y tourne Taking Off (1970). En 1975, Vol au-dessus d’un nid de coucou triomphe (5 Oscar). En 1984, avec Amadeus, Miloš Formanretrouve sa verve caustique et le succès. Valmont (1989) est un échec. Deux réussites ensuite : Larry Flynt (1996) et L’homme dans la lune(1999).

En 2005, Miloš Formanréalise son dernier film, Les Fantômes de Goya.

Il meurt en avril 2018.

 

Cinq films:

Jeudi 2 juin, 20h30 Film : Vol au dessus d'un nid de coucou(1975 - 2h05 - VF)

Vendredi 3 juin, 20h30 Film : Amadeus (1984 - 3h00 - VF)

Samedi 4 juin, 14h Film : Hair (1979 - 2h01 - VF)

Samedi 4 juin, 17h Film : Larry Flynt (1996 - 2h10 - VF)

Samedi 4 juin, 20h30 Film : Ragtime (1981 - 2h35 - VF)

Festival Les Toiles en entrée libre et gratuite

Les contraintes liées à la situation sanitaire actuelle devront être obligatoirement respectées 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens