Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 08:58
Expo la Caixa à Barcelona - Expo Lacombe à St-Cyprien
Expo la Caixa à Barcelona - Expo Lacombe à St-Cyprien
Expo la Caixa à Barcelona - Expo Lacombe à St-Cyprien
Expo la Caixa à Barcelona - Expo Lacombe à St-Cyprien
Expo la Caixa à Barcelona - Expo Lacombe à St-Cyprien

Expo la Caixa à Barcelona - Expo Lacombe à St-Cyprien

***Des nouvelles de Barcelona (par Robert Willing,

envoyé spécial du blog)

 

MOLT   PORTANT  FEU-NE  MOLTA  DIFUSIÓ

 

ARTICLES 8.1 I 155 DE LA CONSTITUCIÓ ESPANYOLA (CE), ELS MOSSOS I LA TV3     

 

Creieu, penseu que  en cinc dies ens podrien aplicar l'article 155 de La Constitució espanyola (CE) ? De fet, el realment voldrien és fer  servir l'esperit I la lletra de l'article 8.1 CE. Però que vagin en compte, ja que darrerament dos important mitjans de comunicació europeus , els rotatius Le Monde i Der Spiegel són contraris al govern Espanyol i volen que votem. Per altra banda     

fixeu-vos que la maquinària , la superestructura judicial espanyol s'ha llançat com una fera contra dos -molt imports- pilars de les anomenades estructures d'estat, de la nostra estimada nació catalana: els Mossos i la televisió de Catalunya , la TV3. No ho podem tolerar de cap d e les maneres. Cal seguir insistim que la mobilització fins el 1-O ha de ser cívica i permanent . Hem de fer possible repolititzar el màxim nombre de catalans (provocar que adquireixin més consciència social i nacional) i , alhora, fer saber a Europa i al món sencer que el model / règim espanyol delk 1977/1978 està completament exhauritat, és autoritari, molt centralista, poc democràtic i “podrit” de corrupció pels quatre costats .

 

- - -

 

Cal que se sàpiga

 

 

PASSA-HO

 

http://www.elnacional.cat/ca/politica/diada-barcelona-manifestacio_190377_102.html

http://video.lefigaro.fr/figaro/video/mobilisation-massive-des-separatistes-catalans-a-barcelone/5572122761001/http://www.directe.cat/noticia/638755/estat-dexcepcio-a-la-turca-la-fiscalia-convoca-el-major-dels-mossos-josep-lluis-trapero

 

 

https://www.theguardian.com/world/2017/sep/11/catalonia-barcelona-independence-national-day-diada

 

Spanish Officials Crank Up Pressure on Catalan Breakaway Bid

https://www.nytimes.com/aponline/2017/09/13/world/europe/ap-eu-spain-catalonia.html

  •  

MADRID — Spain's top prosecutor is investigating more than 700 Catalan mayors for cooperating with a planned referendum on the region's independence after the nation's constitutional court ordered the vote put on hold, the prosecutor's office said Wednesday.

Catalonia's regional police force is under orders to arrest the mayors if they refuse to appear for questioning, State Prosecutor Jose Manuel Maza's office said.

The announcement significantly raised the stakes in an increasingly tense standoff between Catalan independence supporters and national authorities over the referendum planned for Oct. 1.

If mayors and their municipalities cannot help organize balloting, the vote is unlikely to proceed. Maza's order also puts regional police officers in the uneasy position of carrying out commands from Madrid in their towns and cities.

Advertisement

Continue reading the main story

The pro-independence coalition ruling Catalonia has vowed to hold the referendum, defying a prohibition by Spain's Constitutional Court. It has asked the 947 mayors in the northeastern region to provide voting facilities.

Continue reading the main story

 

ADVERTISEMENT

Continue reading the main story

 

 

Maza ordered the prosecutors in Spain's 17 provinces to investigate the 712 mayors who already have offered to provide municipal premises as polling stations.

Most of Catalonia's mayors have said they would cooperate with the referendum. However, the willing mayors represent less than half of the region's voting-age population.

Urban support is key for the pro-independence movement, especially the Catalan capital of Barcelona, which is home to around 20 percent of voters.

Newsletter Sign Up

Continue reading the main story

The Interpreter Newsletter

Understand the world with sharp insight and commentary on the major news stories of the week.

Please verify you're not a robot by clicking the box.

Invalid email address. Please re-enter.

You must select a newsletter to subscribe to.

Sign Up

 

You agree to receive occasional updates and special offers for The New York Times's products and services.

 

Thank you for subscribing.

An error has occurred. Please try again later.

You are already subscribed to this email.

View all New York Times newsletters.

 

Barcelona Mayor Ana Colau, who opposes secession but supports a vote, says she wants to help arrange the referendum but won't do so without assurances that she and her staff would be acting legally.

Such assurance is unlikely to materialize, and without Barcelona's participation, the referendum would lack legitimacy.

Prime Minister Mariano Rajoy appealed to Catalans to ignore calls from independence supporters to turn out to vote.

"If anyone urges you to go to a polling station, don't go, because the referendum can't take place, it would be an absolutely illegal act," Rajoy said.

Spain's King Felipe VI also entered the fray, stepping up the pressure on Catalonia by vowing that the Spanish Constitution "will prevail" over any attempt to break the country apart.

In his first comments on the growing political crisis, Felipe said the rights of all Spaniards will be upheld against "whoever steps outside constitutional and statutory law."

 

https://www.nytimes.com/aponline/2017/09/13/world/europe/ap-eu-spain-catalonia.html

 

 

***Robert VINAS à BARCELONA :

 

Mon cher Jean Pierre, je n'ai pas eu l'occasion de te parler à Collioure, mais c'est avec grand plaisir que je te transmets cette invitation officielle

 

Bien amicalement

 

Robert Vinas

Je signe le livre à la semaine du livre en catalan, avinguda Catedral à Barcelone, stand 45, le vendredi 15 septembre à 19 heures.

 

- - -

***BARCELONA : personalidades del arte y la cultura e intelectuales de diferentes ámbitos ofrecerán sus reflexiones y experiencias en las conferencias de CaixaForum Barcelona.

 

 

 

CONFERENCIAS

 

"WARHOL. EL ARTE MECÁNICO". CONFERENCIA A CARGO DEL COMISARIO

 

14 de septiembre, a las 19 h

 

El comisario de la exposición, José Lebrero-Staels, director del Museo Picasso de Málaga, ofrecerá las claves para adentrarse en la retrospectiva del icónico artista pop.***Robert VINAS à BARCELONA :

 

Mon cher Jean Pierre, je n'ai pas eu l'occasion de te parler à Collioure, mais c'est avec grand plaisir que je te transmets cette invitation officielle

 

Bien amicalement

 

Robert Vinas

Je signe le livre à la semaine du livre en catalan, avinguda Catedral à Barcelone, stand 45, le vendredi 15 septembre à 19 heures.

 

- - -

Certains de mes livres (W.Benjamin, Balades culturelles en Catalogne…sont disponibles à la librairie JAIMES de Barcelona (quartier de Gracia)

rue d'Athènes.

 

JPBonnel

- - -

***BARCELONA : personalidades del arte y la cultura e intelectuales de diferentes ámbitos ofrecerán sus reflexiones y experiencias en las conferencias de CaixaForum Barcelona.

 

 

 

CONFERENCIAS

 

"WARHOL. EL ARTE MECÁNICO". CONFERENCIA A CARGO DEL COMISARIO

 

14 de septiembre, a las 19 h

 

El comisario de la exposición, José Lebrero-Staels, director del Museo Picasso de Málaga, ofrecerá las claves para adentrarse en la retrospectiva del icónico artista pop.

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans barcelone
commenter cet article
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 10:08
Palais de la musique / Palau de la musica à Barcelona (C) jean-pierre bonnel - De Fossa par Nicole YRLE
Palais de la musique / Palau de la musica à Barcelona (C) jean-pierre bonnel - De Fossa par Nicole YRLE
Palais de la musique / Palau de la musica à Barcelona (C) jean-pierre bonnel - De Fossa par Nicole YRLE

Palais de la musique / Palau de la musica à Barcelona (C) jean-pierre bonnel - De Fossa par Nicole YRLE

***BARCELONE : un tourisme massifié

 

Quand Paris perd de nombreux touristes en raison des attentats et quand Perpignan, n'étant plus une fête, en raison du chômage et du dépérissement du centre-ville, cherche à devenir une "destination", Barcelona, la prodigieuse auberge espagnole" (pardon "catalane"), est envahie par un tourisme de masse...

 

Nombre d'habitants, face à l'aubaine de l'afflux de touristes, jouent les loueurs d'appartements illégaux. Les locataires s'adonnent à la sous-location, à la co-location… 

La cité de 1,6 million d'habitants a accueilli l'année dernière 29 millions de personnes, visiteurs d'un jour ou résidents éphémères (17 millions y ont passé une nuit a moins) : le centre-ville est saturé, les touristes vont vers les ramblas, le centre gothique et la mer (les nouvelles plages de la Barcelonnette); le nord a moins de succès: en tout cas, la ville ne peut s'étendre en raison de la mer et de la montagne…

 

Les commerçants s'adaptent à la foule qui aiment les terrasses, les jus de fruits et les barquettes de fruits exotiques au marché de la Boqueria. Souvenirs de mauvais goût: la Barça étale ses produits dérivés, maillots et cendriers… Et la foule aussi pour l'art nouveau, les immeubles de Gaudi : la Pedrera gonfle ses prix d'entrée…

 

On vient à Barcelone pour le week-end : Ryanair et les vols lowcost ont le vent en poupe. Les curieux arrivent aussi par la mer : un gros tourisme de croisière se développe : 2,6 millions de passagers chaque année pour la capitale catalane…ce qui perturbe la vie sociale et a des conséquences sur l'environnement : bruits, saletés, incivilités…

Cependant ces croisières créent 6700 emplois stables… 

Ce nouveau tourisme est massification : un "tourisme hooligan" et non un "tourisme durable", de qualité !!

 

Cette ville attachante, sentimentale, riche en patrimoine, inventions, créations artistiques et autres devient une colonie des temps de la consommation effrénée et la nouvelle mairie dirigée par Ada Colau a pris conscience de cette dépendance…

Elle a décidé d'entamer une campagne énergique de "décroissance touristique"… Mais face aux concurrences de la société "ubérisée" (locations d'appartements avec Airbnb), à la spéculation immobilière, aux agences touristiques parfois dépourvues de morale, que faire..?

Face à cette massification, comment réagir ? Inventer un tourisme "autre", de qualité, fait de circuits artistiques, culturels, historiques, architecturaux et de spectacles de haut niveau…

à suivre...

 

JPB (16 nov. 2016)

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans barcelone
commenter cet article
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 19:09

images-copie-26.jpeg Couvent de Pedralbes, à Barcelone

 

Origines de a ville : Une première légende dit que le nom Barcelone est la version modifiée de Barke-no, nom original que les habitants ibériques avaient attribué à la ville.

La deuxième légende dit que Barcelone a été nommée ainsi par les carthaginois et que le nom est venu du nom de famille Barca qui signifie rayon.

La légende romaine dit que durant une expédition de 9 navires, il y eut une grande tempête. Les huit premiers navires réussirent à séchapper sans souci, mais le neuvième sest perdu, et cest Hercules qui la retrouvé échoué à Montjuïc. Lendroit a tellement plu aux navigateurs quils lont nommé comme le navire perdu « Barca Nona » (le neuvième navire)

Il est impossible de prouver quune légende est plus vraie quune autre. Cependant, ce qui est sur, cest que Barcelone a été conquise par les Wisigoths en 415 et a été connue, pendant plus de 300 ans, comme Gothland, ce qui veut dire « la Terre des Dieux ».

Barcelone a récupéré son nom et son identité quand elle a été reprise par Ludovico o en lan 801, et est ainsi redevenue terre chrétienne. Depuis cette époque le nom de Barcelone na pas été changé. Par contre, ce que la ville inspire aux gens au jour daujourdhui a bien changé.

Au début des années 80, on faisait référence à Barcelone comme étant trois syllabes : Bar, cel, ona, qui veulent respectivement dire en Catalan, bar,cieletvague.

 

* Barcelone est propre : des équipes de balayeurs sont en action toute la journée. Des poubelles imposantes sont placées dans tous les quartiers. Et d'autres, plus petites, plius esthétiques, partout dans les rues. Surtout les Barcelonais ont opté pour le réflexe propre...

** Visité ce dimanche l'ancien marché du BORN, où se trouve l'imposante centre culturel catalaniste, rendant hommage à la chute de Barcelone, brisées par les troupes madrilènes des Bourbons en 1714, date à laquelle Barcelone a perdu ses droits, sa constitiutio...

 

¨¨¨La belle catalane se rebelle

Balançant entre tradition et nouveauté, Barcelone est fidèle à sa mémoire à travers ses muséesseruelles aux bâtisses d'architectes de renom et son marché couvert de la Boqueria datant de 1860.

Elle laisse aujourd'hui libre cours à l'imagination débridée de ses designers d'avant-garde, de ses fêtes et festivals et des facétieux saltimbanques de la mythique Rambla...

Barcelone est aussi la ville des cafés et des bars, où il est agréable de grignoter à toute heure des tapas ou boire du vin dans les quartiers trendy.

Inlassable noctambule, les nuits barcelonnaises sauront vous séduire à coups de néons high-tech, paillettes et rococo.

Casa Batlló, la maison des os

C'est l'une des réalisations de l'architecte Antoni Gaudí, le porte- étandard du modernisme, connu pour ses réalisations très imaginatives.

La Casa Battló est née de la transformation de l'immeuble d'un riche armateur entre 1904 et 1906, situé au 43, Passeig de Gràcia, au cœur du quartier de l' Eixample.

On prête diverses interprétations aux balcons de sa façade ondulée et composée d'une mosaïque de verre et céramique : tantôt des masques vénitiens, tantôt des fragments de crâne avec les ouvertures pour les yeux et le nez. Plus vraisemblablement, la façade serait une allégorie de saint Georges tuant le dragon.

 

Une promenade mythique

Las Ramblas est une large avenue piétonne d'1,7 km de long, bordée d'arbres qui part de la place de Catalogne, au centre de la ville, pour rejoindre le vieux port où trône la statue de Christophe Colomb, face à la mer.

Ts fréquentée de jour comme de nuit par les Barcelonais et les touristes, c'est l'artère la plus animée de la ville. On s'y rencontre ou on s'y retrouve, les personnes âgées discutent sur les bancs...

Las Ramblas est bordée de marchands d'oiseaux et de petits animaux, de boutiques de fleuristes et de beaux marchés couverts dont la Boqueria. On y rencontre également le célèbre théâtre du Liceu. C'est aussi le lieu de rassemblement des caricaturistes et autres peintres de rue.

 

Comme dans un conte de fées

Encore une création sortie de l'imagination de l'architecte Gaudì, le Parc Güell peut évoquer "Alice au pays des merveilles" ou la maison de confiserie dans "Hansel et Gretel"...

Son œuvre s'intègre totalement à la nature et la reproduit, comme la fameuse salamandre de céramique colorée : celle-ci gît au pied d'un escalier qui grimpe jusqu'à une forêt de 84 colonnes. Plus haut, une charmante esplanade offre une vue panoramique sur la ville, délimitée par un banc qui ondule comme un serpent de 150 mètres de long.

Jardin public depuis 1923, on y trouve également la maison où vécut l'artiste à la fin de sa vie.

 

L'emblème de Barcelone

Situé également dans le quartier de l'Eixample de Barcelone, le Temple expiatoire de la Sainte Famille, gigantesque cathédrale aux 4 tours dominant la ville, est une œuvre inachevée de l'architecte Gaudí, qui débuta en 1882.

Chargées de références mystiques, ses façades biscornues symbolisent la naissance, la passion et la mort du Christ. Oeuvre majeure de l'architecte, il consacra les 15 dernières années de sa vie à la réalisation de cet édifice. Seule la tour de la Nativité fut achevée avant sa mort.

Selon les voeux de Gaudí, aucun financement d'aide à la construction ne doit provenir du gouvernement, mais de dons privés ou carritatifs, ainsi l'ensemble de l'édifice sera achevé entre 2025 et 2030, pas avant

 

Une colline magique

 

La colline de Montjuïc est un promontoire situé au sud-ouest de Barcelone, surplombant le port et la vieille ville.

Elle a accueilli l'Exposition universelle de 1929 et de nombreux édifices y furent construits, également pour les Jeux olympiques de 1992, notamment le stade olympique de Montjuic. Plus haut se trouve la fondation Miró et le Castell de Montjuic, d'où un métro aérien et un téléphérique permettent d'y accéder.

Située au centre de la colline, la Fontaine Magique, construite pour l'Exposition universelle, constitue un spectacle d'eau, détonnant de lumières, de couleurs et de musiques.

 

 

Barri Gòtic, l'art gothique catalan

Le Barri Gòtic est le plus grand quartier médiéval de toute l'Europe. A l'intérieur d'un dédale de rues piétonnes, des édifices gothiques datant du XIIIe au XVe siècles côtoient des magasins de souvenirs et des petits bars sympathiques...

A l'instar du gothique flamboyant venu du Nord, le style gothique catalan privilégie la simplicité au foisonnement ornemental, la pureté des lignes aux décorations superflues, conservant quelques traces de l'art roman à travers ses voûtes et ses toits plats.

 A ne pas manquer : la cathédrale La Seu, la Plaça del Rei, l'église Santa Maria del Mar, le gothique catalan totalement achevé et homogène et l'église Santa Maria del Pi, avec son clocher octogonal et sa magnifique rosace.

 

Fraîcheur, sport et détente

La ville possède de nombreuses plages, de la Barceloneta jusqu'au Riu Besòs au nord de la ville. Le bord de mer est aménagé de pistes cyclables, avec des plages bien équipées en beach-volley, gymnases en plein air et jeux en tout genre. 

Attention tout de même à la fréquentation excessive de ces plages : il est conseillé ainsi de s'y rendre en matinée, avant une journée de visite mouvementée. Ou bien de s'éloigner du centre-ville pour des plages plus calmes.

A l'approche de la nuit, bars et discothèques prennent vie tandis que des groupes se forment sur le sable pour jouer de la guitare...

 

Une architecture à part

La dernière réalisation de Gaudì sur laquelle on ne peut faire l'impasse est la Casa Milà, communément appelée Pedrera ou "carrière", à cause de sa façade de pierre très contestée par le passé

La Casa Milà fut édifiée de 1906 à 1912. L'absence de projet architectural, l'aspect organique du bâtiment et le fait qu'il ne comporte pas de ligne droite, fut très mal perçu par les promoteurs qui le qualifièrent "d'horrible".  

Et pourtant, la Casa Milà est aujourd'hui l'un des monuments les plus visités de Barcelone. Sur le toit, on peut apercevoir ces étranges cheminées appelées "espantabruixes".  

 

Couleurs, odeurs et saveurs

Au milieu de la promenade de Las Ramblas, se trouve l'un des plus beaux marchés couverts au mondela Boqueria, dans une petite rue adjacente.

Sa construction date de 1217 où l'on trouvait des étalages de viande ambulants. Après de nombreuses transformations, passant de marché aux cochons à poissonnerie, il est reconnu officiellement en 1853.

C'est aujourd'hui le marché des fruits et légumes par excellence, des épices et fruits séchés, des poissons et fruits de mer et des friandises, le tout dans un vaste espace couvert de 6 000 m², qui fait de ce marché le plus vaste d'Europe.

 

 

Le musée de Picasso

Peintre natif de Màlaga, c'est dans la ville de Barcelone que le peintre Picasso s'est formé à l'art, où il s'y installe avec sa famille à l'âge de 14 ans. C'est aussi à Barcelone qu'il y expose pour la première fois ses oeuvres; le 1er février 1 900 au cabaret Els Quatre Gats.

Inauguré en 1963, l'actuel musée de Picasso présente une collection originale de ses premiers dessins et esquisses lorsqu'il était enfant. Le musée accueille également ses oeuvres de la maturité, des périodes bleue, rose et cubiste aux gravures, en passant par les céramiques et les estampes.

 Les oeuvres à ne pas manquer : La Première Communion (1896) et Las Meninas (1957).

 

Un havre de paix

L'Exposition universelle de 1 888 prit place dans le parc de la Ciutadella, où il fut décidé de construire l'Arc de Triomphe de Josep Vilaseca i Estapà par lequel on entrait dans l'enceinte de l'exposition.

Le parc abrite en son sein des bâtiments gouvernementaux tel que le Parlement de Catalogne, les musées de zoologie, de géologie et d'Art moderne.

Cet endroit est idéal pour se reposer sur l'herbe, assister à des séances de tai-chi-chuan, faire un tour de barque sur le lac ou découvrir la Cascada et ses fontaines...

 

Au temple de la musique classique

Le Palais de la Musique, orné de vitraux, céramiques, mosaïques et sculptures, a été bâti sur le site d'un monastère en 1908, dans le style moderniste catalan et des arts décoratifs, par Lluis Domènech i Montaner.

La lumière, qui traverse les immenses vitraux de la coupole, crée une atmosphère inoubliable. Il s'agit de l'unique salle d'Europe éclairée par la lumière naturelle !

 

**** Le peuple est dehors : Les concerts de musique classique y sont presque quotidiens dans cet édifice exubérant à l'armature d'acier, bâti en briques rouges et décoré de bustes de grands compositeurs (Palestrina, Bach et Beethoven). Vous vous laisserez bercer par la musique, installés confortablement dans une de ses loges...

 * Grande ambiance dans le quartier gothique : queue jamis vue pour accéder au musée Picasso.

**Le soir, les Arène de la plaza d'Espanya sont prises d'assaut : les restaurants du sommet autorisent une vue circulaire sur la ville, mieux que depuis l'(esplanade du MNAC : concert pour la Croix Rouge samedi soir, on danse sur les marches...

 

Des places et du shopping

Le paradis des calamars à la romaine, des amateurde timbres, de chiromanciennes, artistes et vagabonds se trouve dans la place Reial. La place abrite un restaurant, Les Quinze Nits, d'où vous pourrez admirer ces scènes de vie. Observez bien les lampadaires qui sont une oeuvre de jeunesse de l'architecte Gaudì.

Quant aux amateurs de shopping, sachez qu'à Barcelone vous trouverez votre bonheur : pendant que les artisans et petits commerçants animent les quartiers anciens du barrio Gotico ou de Ribera, les joailliers et stylistes de luxe abondent dans le quartier de l'Eixample. Quant aux jeunes designers, on les trouve au sein du Raval ou de Gràcia.

 

Catalans avant tout

L'identité et la singularité catalane de Barcelone reste inchangée, malgré son ouverture au monde (seulement 59% des résidents barcelonais sont nés en Catalogne) et son développement urbain avec la naissance du quartier de l'Eixample et le secteur ultramoderne de Poblenou.

Le peuple de Catalogne, l'une des 17 communautés autonomes qui forment l'Espagne, a maintenu au cours des siècles sa vocation de peuple autonome. Aujourd'hui, son statut d'autonomie lui offre un grand pouvoir décisionnel au niveau historique, juridique et institutionnel, vis à vis de l'Etat espagnol.

Les Barcelonais ont beau être Espagnols, ils se revendiqueront toujours catalans.  

 

Une tour pas comme les autres

La tour Agbar, conçue par le célèbre architecte français Jean Nouvel, est le bâtiment le plus élevé de Barcelone, avec 142 mètres de hauteur.

A son ouverture en 2005, elle fut l'objet de débats, à cause de sa forme plus ou moins équivoque (certains Barcelonais la surnommerait le "suppositoire").

Cette tour d'affaires de 28 étages qui abrite les bureaux de la Compagnie des Eaux de la ville est recouverte de 60 000 lames de verre colorées de rouge et de bleu. A la nuit tombée, la tour s'illumine de 4 500 lumières, à chaque fois changeantes.tour-a-forme-ovoide-525028.jpg


Repost 0
Published by leblogabonnel - dans barcelone
commenter cet article
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 15:12

images-copie-25.jpeg  J. PLA

 

1

Barcelone : Souvenir de Montjuic par Josep Pla

 

Montjuic est, à Barcelone, une colline ou plutôt, étymologiquement parlant, une montagne qui culmine à 173 mètres au-dessus du port. Dès le Moyen Age, elle a été utilisée à des fins militaires. Un musée militaire peut d'ailleurs y être visité au sein du château reconstruit au 18ème siècle. L'Exposition universelle de 1929 a transformé le paysage de la colline.

Le pavillon de l'Allemagne de l'architecte Mies van der Rohe est encore visible bien que refait entièrement en 1986. Il reste aussi de cette Exposition, le Village espagnol qui rassemble des bâtiments provenant de différentes régions d'Espagne et dont la grand-place a servi de cadre à une scène du film "Le Parfum" d'après le livre de Patrick Suskind.

En 1992, c'est à Montjuic que se sont déroulés les Jeux Olympiques. Josep Pla, journaliste et écrivain Catalan, a, au fil de son oeuvre, parlé de Montjuic :

 

"Le quartier d'El Poble-sec était une agglomération humaine comme celles que l'on trouve, d'après ce qu'on m'a dit, dans le Sud de l'Italie. Il y avait tant de linge mis à sécher aux fenêtres et aux balcons, tant de marmots criant dans les rues, tant d'hommes et de femmes groupés, comme il doit y avoir, à mon avis, dans le Sud de l'Italie. Il y avait tant de chansons, et de telles vociférations de balcon à balcon, qu'en traversant ce monde on avait la sensation de recevoir une pluie de coups de bâton sur le dos. Une fois l'agglomération urbaine finie, dans le creux de l'entaille que fait ici la montagne, commençait soudain un surprenant et grand silence. Là, partait un chemin flanqué de bidons de pétrole. Aux deux côtés, on voyait quelques potagers minuscules, rachitiques, à la terre argileuse et rouge, superposés au-dessus du versant. Dans ces jardins, on n'y voyait jamais personne.

 

Le chemin était caillouteux : des gravats de démolitions urbaines y étaient éparpillés ; il y avait des figuiers de Barbarie, d'un vert poussiéreux et aigre. Mais, après la bande de terrain aux tristes potagers, on arrivait à la friche de la montagne. Un grand panorama apparaissait alors. On cherchait un peu d'herbe sèche où s'asseoir, à l'ombre claire d'un figuier. Le parfum du thym, de la lavande, étaient intenses. Le panorama, fascinant. Le calme, délicieux, flottait au-dessus du bruit sourd de Barcelone. Les perspectives lointaines étaient si obsédantes que leur présence lyrique faisait, par contraste, ressortir davantage l'immédiat : le bruit du vent dans les pins tout proches, le frisson de l'air dans l'ombre du figuier, l'aboiement d'un chien invisible et lointain.

 

On voyait le château sur la partie haute. Comme toutes les forteresses anachroniques que j'ai eu l'occasion de voir, Montjuic me produisait une grande impression romantique. Il me faisait penser aux gravures espagnoles du dix-neuvième siècle et aux feuilletons français - deux choses qui m'ont toujours plu. Le château et la terre pelée des alentours constituaient une estampe oblongue. Au-dessus des longues lignes horizontales des glacis, émergeaient, à ras de ligne, les structures dont on ne voyait plus que la visière apeurée et trapue. On voyait aussi une grande étendue de mer, avec les vapeurs noirs et les voiliers - partant vers le large ou s'approchant de la terre -, comme des jouets abandonnés.

Et, entre mes eux genoux, apparaissait le spectacle de la grande ville descendant, en pente douce, des collines de Collserola, jusqu'au port, avec ses blancs rutilants et les taches gris-tourterelle, tremblantes, des vieilles pierres. Vue de l'extérieur, Barcelone est une ville blanche. De l'intérieur, elle est grise aux légères touches jaunes - de la couleur de la poudre à récurer. Avec le soleil, la ville blanche dégageait une grande flamme vive que le vent faisait osciller vers l'Ouest, vers l'Est, et qu'il emportait parfois au loin...

 

(Le cahier gris)

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans barcelone
commenter cet article
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 11:22

catalonia.JPG    "Catalonia is not Spain", photo de J.P.Bonnel prise à Port-Bou.

 


 

La revendication indépendantiste se fait, en Catalogne, de plus en plus pressante et le langage revendicatif devient violent, souvent haineux

 

C'est ainsi que les Catalans font l'inventaire des "crimes" commis par la capitale espagnole à leur égard depuis trois siècles. Comme le montre un reportage passionnant du quotidien "Le Monde", daté du 30 décembre 2013, c'est une "façon d'écrire l'Histoire en prévision d'un référendum sur l'indépendance, annoncé à l'automne 2014."

 

Un séminaire de trois jours appelé "Espagne contre Catalogne, un regard historique, 1714/2914" a été organisé par la direction du centre d'histoire contemporaine de Catalogne, rattaché à la Généralité (Generalitat, le gouvernement régional). La conférence "L'apothéose de la spoliation" a conclu que l'Espagne a dérobé 250 milliards d'euros à la Catalogne en 35 ans...

 

Il apparaît ainsi que "l'humiliation est le détonateur de l'éclosion indépendantiste."

 

L'Histoire est devenue pour les Nationalistes un outil fondamental de promotion de la cause indépendantiste, écrit Sandrine Morel, envoyée spéciale du journal à Barcelona.

 

Les conférences, séminaires, expositions se sont succédé pour trouver une justification historique à un mouvement "revigoré par la crise économique".

 

Cependant, au fil du reportage, les critiques affleurent : des historiens reconnus, tel John H.Elliott, se sont "offusqués de l'interprétation biaisée et partielle de l'Histoire qui y a été donnée"... En outre, les conférences ont toutes été prononcées en catalan et les questions du public ou "l'échange d'opinions n'était pas autorisé..."

 

--- 

 

Cartell_Signa_800.jpg

Signa un VOT a Catalunya Nord

Dissabte 11 de gener de 2014

a Perpinyà, al peu del Castellet de les 10 a les 17h

a Prada Plaça de la República de les 9 a les 12h

 

80% dels ciutadans de CATALUNYA SUD 

VOLEN  UN REFERÈNDUM SOBRE LA INDEPENDÈNCIA

i el govern espanyol no els vol deixar votar

(El Regne Unit accepta el referèndum escossès , el Canadà ha acceptat i acceptarà nous referèndums al quebec)

 

Per mor que Catalunya tingui el mateix tracta que Escòssia o el Quebec, l'ANC organitza una gran petició.

 

Un vot anticipat pels sud catalans

Un vot de suport, una acte de solidaritat, una afirmació de catalanitat per nosaltres

 

 

Amb una Catalunya lliure a la frontera

Catalunya Nord serà totalment transformada

econòmicament

culturalment

políticament... 

 

Signa per la llibertat  

Signa per solidaritat

Signa per la catalanitat

 

LLegeix tota la informació i Signa un VOT

Signa un VOT és un recollida de vots per la independència de Catalunya.

Només se pot adherir-hi de manera presencial. Només els apoderats, és a dir socis de l'ANC formats per l'acte poden recollir els vots. 

Cal obligatòriament dur el carnet d'identitat o passaport.

 

 envia a un amic

Copyright © 2014 ANC - Cat Nord, All rights reserved.

Reps aquest correu per haver estat inscrit a la nostra llista, agraïm l'interès.

Correu:

ANC - Cat Nord

23 avinguda del Liceu

Perpinyà 66000

France

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans barcelone
commenter cet article
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 11:52

 

 

images-copie-1.jpeg Barcelone, chanson de Boris Vian

 

Barcelone

Des pavés, du soleil, des visages

Un été plein d´images

Et de fleurs

Barcelone

Dans le port un bateau qui s´amarre

Le bourdon des guitares

Et mon cœur

J´ai revu

Cette rue sous le ciel de septembre

J´ai revu

La fenêtre grillée de sa chambre

Jours trop courts

Le vent chaud caressait nos visages

Et l´amour

Nous jetait des étoiles au passage

Barcelone

Souvenir de nos nuits haletantes

D´un été qui me hante

Barcelone

 

Ce matin

Je reviens dans la rue douce et triste

Le chemin

M´a mené jusqu´au banc de jadis

Et soudain

Te voilà c´est bien toi rien n´existe

Dès demain

Tous les deux nous irons vers la vie

Barcelone

Sur le port, dans le vent qui se lève

Je vois vivre mon rêve

Barcelone

 

 

71648101.jpg

 

 

"Semences Néolithiques"

Du 13 avril au 6 juin 2013 au Centre d’Art Contemporain de Perpignan Àcentmètresducentredumonde

 

 

Miquel Navarro (Mislata, Valencia, 1945) est considéré internationalement comme l'une des voix les plus personnelles de la sculpture contemporaine.

Ce sculpteur a débuté son activité artistique par la peinture et le dessin au milieu des années 60, mais c'est en 1973 que Miquel Navarro réalise la première de ses villes.

Ces grandes métropoles humanisées en plomb, zinc et aluminium, s'étendent jusqu'à l'horizon, uniquement bornées par des structures emblématiques projetées verticalement que sont les tours, qui envahissent l'espace.

Navarro nous invite à naviguer parmi ces installations urbaines, composées de petites pièces variables et à réfléchir sur la notion d'échelle humaine ainsi que sur la différente et la confluence entre le réel et le mental.

L'ordre et le désordre de notre société industrielle sont mis en évidence dans ces sculptures, grâce auxquelles Navarro synthétise et exprime dans toute sa complexité son discours sur la dialectique entre architecture et sculpture. Selon l'artiste "même mes sculptures les plus schématiques, sans abandonner la figuration, permettent de suivre la trace de l'homme ».

 

 

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans barcelone
commenter cet article
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 21:10

9-mai--flamenco.jpg  9-mai.jpg  


  • Presses Universitaires du Mirail

  • Capitale catalane, cœur économique de l’Espagne, métropole méditerranéenne, siège de l’exposition universelle de 1929 et des Jeux olympiques de 1992, Barcelone a traversé l’histoire. Depuis les années 1980, ses quartiers anciens – la « Ciutat Vella » des Barcelonais – ont fait l’objet d’une politique ambitieuse associant réhabilitation du patrimoine, développement du tourisme et construction de nouveaux équipements culturels et de logements sociaux : un Modelo Barcelona dont on connaît mieux, trente ans après, les limites.
  • L’ouvrage livre une analyse des transformations sociales et urbaines contemporaines qui ont bouleversé le paysage des quartiers anciens de Barcelone. L’exemple de la métropole catalane est une invitation à s’interroger sur les mutations qui affectent les grandes villes européennes depuis les années 1980 : patrimonialisation, développement du tourisme urbain, mais aussi gentrification, transformation démographique des quartiers anciens et renouvellement de leur population, parfois au détriment de leurs catégories populaires.
  • Hovig Ter Minassian est géographe, maître de conférences à l’université François Rabelais de Tours et membre de l’équipe CoST du laboratoire CITERES (UMR 7324). Spécialiste de Barcelone, ses travaux portent sur la gentrification, le patrimoine, l’action publique et plus généralement sur les transformations sociales et urbaines des quartiers anciens.
  • Pur plus d'informations, vous pouvez consulter notre site: http://w3.pum.univ-tlse2.fr/~Changer-Barcelone~.html
Repost 0
Published by leblogabonnel - dans barcelone
commenter cet article
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 23:25

cadaques.jpg   Col·lectiu Oliba

Message à la presse française et francophone (Col·lectiu Oliba)

Recomanem el comunicat Message à la presse française et francophone que publica el Col·lectiu Oliba i els felicitem per la seva iniciativa.

Observez la Catalogne, cest passionnant

P
ourquoi, le 11 septembre dernier, plus dun million et demi de Catalans ont-ils manifesté à Barcelone en faveur de lindépendance de la Catalogne?

Ce jour-là, cest un raz-de-marée populaire qui a pris de court la plupart des observateurs. Cette manifestation a surpris par son volume (cest la plus importante de lhistoire de la Catalogne, et lune des plus imposantes de lhistoire récente de lEurope), par son caractère pacifique (pas un seul incident na été déploré), par sa transversalité (tous les courants politiques, toutes les catégories sociales et toutes les générations y étaient représentés) et par sa détermination (un seul slogan était scandé: « Independència!»).

Des analystes du monde entier se sont alors penchés sur cette Catalogne jusquici si discrète. Force est de constater que dans bien des cas leurs commentaires ont montré quils navaient pas saisi la pleine mesure de ce qui se passe en Catalogne. La plupart des observateurs ont, en effet, localisé lorigine de cette manifestation autour de la crise économique mondiale. Ce faisant, ils ont ignoré une donnée fondamentale: la Catalogne nest pas une création ex nihilo destinée à canaliser un prétendu égoïsme économique régional. La Catalogne a toujours cultivé la conviction dêtre un pays et, depuis la perte de son indépendance par la force des armes au début du XVIIIe siècle, elle a toujours essayé, peu ou prou, de retrouver les chemins de sa liberté. Elle a une histoire particulière, une langue propre officielle, un corpus juridique millénaire et, surtout, elle a conscience delle-même en tant que nation. Ce quelle na pas: un Etat qui lui soit spécifique. La revendication de cet Etat nest pas nouvelle: voilà plus dun siècle quexistent en Catalogne des mouvements politiques indépendantistes, toujours pacifiques, qui furent réprimés par la dictatures de Primo de Rivera et par quarante ans de franquisme.

Or, voilà que depuis quelques années lindépendantisme fait un retour en force. Une force sans violence. Une force pacifique, dont le respect pour la démocratie saute aux yeux, ainsi que le fort désir dintégration à la destinée commune forgée par lUnion Européenne.

B
ien sûr, la crise économique a eu un effet démultiplicateur, mais la coupe était déjà pleine et ne demandait quà verser. LEtat espagnol démocratique, depuis plusieurs années, na eu de cesse de sappliquer à saboter lautonomie de la Catalogne, à limiter ses domaines de compétence, à porter gravement préjudice à sa langue, à la priver des investissements structurels nécessaires à son développement, à spolier son économie par des ponctions fiscales démesurées.

Nul ne sait si la majorité qui, selon tous les sondages, demande aujourdhui lindépendance de la Catalogne aura gain de cause, nous en serons tous témoins quand les urnes auront parlé. Ce quil est important de savoir est que réduire la volonté de cette majorité au contexte économique est une erreur. Une grande partie des citoyens de Catalogne veut aujourdhui cette indépendance pour participer de plein droit au concert des Nations. Ni plus, ni moins. Et ce dans le respect le plus strict du débat démocratique.

La Catalogne est devenue un sujet dobservation passionnant parce que cest aujourdhui la société civile qui rythme le tempo de sa propre histoire et quelle le fait avec un sens du civisme qui force le respect. En Catalogne, aujourdhui, tous les citoyens font de la politique, en cela quils débattent quotidiennement de ce quil adviendra de ce pays dans les mois et les années à venir. Les élus ont pris acte de ce mouvement et y participent, que ce soit pour aller vers lindépendance ou pour maintenir lunion avec lEspagne.

En fin de compte, cette Catalogne si passionnante pourrait devenir bientôt le nouveau voisin de la France. Il faudrait donc que la France commence à apprendre à la connaître. Elle ne pourra que lapprécier.

 

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans barcelone
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 18:13

du-silence-source-inconnue.jpg   Pour la récupération de la mémoire historique de Catalogne :

50252_124345250911462_2171_q.jpg

Associació per a la recuperació de la memòria històrica de Catalunya

 

  * Madrid, mesa redonda en el Ateneo el 16 de octubre de 2012, sobre "el rol del Tribunal Europeo de Derechos Humanos frente la impunidad de las desapariciones forzadas de la Guerra civil y el franquismo.

 

Madrid, table ronde à l'Ateneo sur 16 octobre 2012, sur "le rôle de la Cour européenne d'impunité front humain de droits pour des disparitions forcées dans la guerre civile et le franquisme". 

 

** Sala Golferichs: la memòria històrica inexcusable. Del de novembre al 29 de desembre. 

Exposició organitzada per l'Associació Plataforma contra la impunitat del franquisme i coordinada per Joaquim Lleixà, professor de Ciència Política de la UB.

 

Taula rodona inaugural, el dimecres 7 de novembre a les 19h.

Sala Golferichs : référence de la mémoire historique. Du 7 novembre au 29 décembre. 

Exposition organisée par l'Association de la plateforme contre l'impunité de Franco et coordonné par Joaquim Lleixà, professeur de sciences politiques à l'UB.

 

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans barcelone
commenter cet article

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens