Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 09:08

camp-nou.jpeg  Des milliers de voix pour l'Indépendance de la Catalogne :

90.000 voices for independence at Barcelona's Camp Nou concert (VilaWeb)

Catalan and international artists support the pro-independence movement at a huge rally

90,000 people attended a Catalan pro-independence festival in Barcelona on Saturday, held at FC Barcelona's stadium, the biggest in Europe. Tickets were sold out and in several cities the concert was rebroadcast live on big screens in public squares. Catalan public TV also broadcast the event. The audience waved Catalonia's yellow and red striped flag with the pro-independence star, and made up a mosaic with the flag's colours and the words Freedom Catalonia 2014. A referendum is expected to be held in Catalonia next year on independence from Spain.

At the six-hour 'Concert for Freedom' many Catalan musicians performed, along with poets and actors. Artists from several other countries joined the Catalans. Among them were Italians Alessio Lega, Greek singer Nena Venetsanou, Arab Nabil Mansour, Amazigh Yacine Belahcene, Americans Gwen Perry and Gisele Jackson, Basques Jon Muguraza and Gorka Knörr or Spaniards Paco Ibáñez and Ramoncín. Catalan artists came from all the Catalan-speaking countries including L'Alguer, the Sardinian Catalan-speaking city, from which Franca Massu joined the concert.

The intention of the organizers, Òmnium Cultural, was to fill the stadium in an attempt to refocus international attention on the process of independence taking place in Catalonia. Òmnium is the oldest Catalan culture NGO, and has worked to support the Catalan language and culture since the darkest era of Franco's dictatorship. It is considered to be one of the main civil society organizations in Catalonia, with more than 30,000 members.

The concert also paid tribute to singer Lluís Llach, who retired six years ago from the stage. The second part of the concert was dedicated to his songs, performed by other artists as well as the singer himself. Many people remember Lluís Llach's concert at the same stadium back in 1985.

Also in attendance at Camp Nou were nine current ministers of the Catalan government and high-ranking members of most Catalan political parties, all of which support the right of self-determination of the Catalans. Only the pro-Spanish parties, a minority in the Catalan parliament, didn't attend. Muriel Casals, president of Omnium addressed the people and said that 'Catalan independence is not against anyone' asking the government to fulfill the aspirations of independence.

 

*Et si c'était une sardane..?

Une chaîne humaine de 360 kilomètres  pour "transformer en réalité le désir de la majorité des Catalans de voir un nouvel état en Europe".
Tel est le projet fou qui pourrait se transformer en coup de force que veulent réussir les indépendantistes catalans, le 11 septembre 2013, jour de la fête nationale catalane, pour clamer à la face du monde leurs envies séparatistes.
Un an après la manifestation monstre de Barcelone où près de deux millions de personnes étaient descendus dans les rues, l'idée est de frapper à nouveau les esprits. Comme l'avaient fait en 1989, les 2 millions de Baltes qui avaient unis, en une chaîne humaine de 560 km, les capitales baltes, Vilnuis (Lituanie), Riga (Lettonie) et Tallinn (Estonie). Pays qui vivaient alors sous domination soviétique.
Ce 11 septembre, des millions de Catalans (ou sympathisants) sont appelés à se donner la main d'un bout à l'autre de la Catalogne, d'Alcanar, au sud, au Perthus, au nord, en passant par Barcelone, évidemment. Cette chaîne humaine sur ce que les organisateurs appellent la Via Catalana a également vocation à être prolongée, au sud vers Valencia, et au nord vers Perpignan.

Partager cet article
Repost0
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 08:26

portbou.JPG Portbou (photo J.P.Bonnel)

 

   Les éditions Trabucaire publient un livre important et passionnant (16 euros, avril 2013, Perpignan)de l'anthropologue et professeur de l'université de Columbia, à New York : A.Alland s'est attaché au peuple catalan, a appris sa langue; depuis des années, il vient en Catalogne avec son épouse Sonia et retrouve ses amis catalans.

 

Son travail, mené ici de 1997 à 2005 présente le fait catalan contemporain à travers des entretiens avec des habitants de Cerbère et de Portbou; ilson regard d'anthropologue propose un état des lieux d'une nation qui a "nvie d'être".

 

Comment penser l'Histoire de la Catalogne ? Comment définir son identité et la diffuser à travers le monde..?

 

Le livre traite de la langue (page 12), du nationalisme (p.26), des fêtes (La Saint-Jean, p.39), de l'université d'été de Prades (p.126), des symboles catalans (p;63), de Walter Benjamin (p. 96 et 102), qui confère à Portbou une dimension culturelle mondiale, même si certains, tel le maire actuel, ne semble pas l'avoir compris... On ne peut se contenter de la penya du Barça, une des plus anciennes de Catalogne..!

 

Le livre, objectif et vivant, fait donc le portrait de deux villes jumelles, catalanes, à cheval sur la frontière, séparées plus par la bêtise centralisatrice que par les Pyrénées... Cerbère est à l'abandon, isolée à cause d'une route malaisée, à cause d'un trafic ferroviaire très limité (si le fret passe un jour par la nouvelle gare de Perpignan, c'est la mort de la ville symbolisée par le chien à trois têtes : Cerbère sera alors à la porte de l'enfer...) Malgré la volonté de la municipalité : animations artistiques, spectacles au mythique Rayon vert, la station est immobile...

 

Portbou est plus dynamique; décrite de la page 28 à la page 37, elle a un marché, des commerçants, un port, une ouverture sur le sud avec le tunnel qui désenclave, un projet d'éoliennes, un autre pour la fondation W.Benjamin si la Generalitat trouve des subventions...

 

Un livre riche, auquel il faudra revenir pour penser la frontière, les relations entre deux populations qui sont plus proches qu'on ne le pense...

Partager cet article
Repost0
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 17:10
T'ho cal recordar? és avui que la llengua catalana torna a ocupar Perpinyà, l'ocuparà de manera reivindicativa i festiva.

totes les invitacions a participar... 
https://www.youtube.com/potonejada

tota la informació per a ser partícep de la festa, de la reivindicació per la llengua catalana.
Què cal fer a la potonejada?
El que cal saber: Participar a la POTONEJADA és participar a un acte reivindicatiu i festiu. Reivindicatiu ja que demanem a les institucions estatals una llei que nos doni el dret d'usar la llengua....

 

El 13 d'abril tots a Perpinyà per a reivindicar un dret, una llei pel català

cartell-1000-V3.jpg

Autres photos de Potonejada Perpinyà

 

 

 

 

 

El 13 d'abril tots a Perpinyà per a reivindicar un dret, una llei pel català

cartell-1000-V3.jpg

Autres photos de Potonejada Perpinyà

 

 participar a la POTONEJADA per la llengua catalana.

 

proxy.jpg

proxy.jpg

favicons.png

Qui sem »

El Coŀlectiu 2 dabril neix de la voluntat de capgirar la lògica republicana francesa de cara a la política lingüística de lEstat. Des de fa dècades els militants per la llengua catala...

 

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 18:16

rifle-elne.jpg  Voici un texte que j'ai déjà publié l'année dernière à la même époque, mais je ne m'en lasse pas ! Et vous..?

 

  * Eloge de la rifle :  Le quine -ou loto, selon les régions- est un jeu convivial qui permet de se retrouver en famille ou entre amis, autour d'un carton et de passer quelques heures joyeuses ensemble.

  Même si le hasard, la chance, la bonne ou mauvaise fortune, limitent ici l'initiative du joueur, cette activité ludique exige cependant des qualités certaines. 

  Ainsi, une gymnastique précise des doigts est nécessaire pour placer sur les chiffres le témoin choisi : grain de maïs, lingot de Saint-Girons ou piécettes de deux ou cinq centimes d'euro. Surtout, c'est l'attention qui est sollicitée afin de ne pas omettre une annonce ou l'explication d'une règle du jeu : c'est pourquoi la salle exige le silence (mais c'est aussi par colère et jalousie) quand un malheureux apostrophe le sort en criant : "Emmène-le !".

  Parfois, par jeu et mimétisme, des groupes poussent la même exclamation -seul moment où le public s'accapare la parole-, et l'animateur, au micro, de réclamer le silence : son autorité a été menacée ! C'est surtout son pouvoir, né de la création verbale, de sa capacité à dire de "bons mots", en annonçant les chiffres fatidiques), qui est "volé", un instant, par l'auditoire...

 

  Cependant, cette rivalité est un rite : elle permet un dialogue amusant, un échange amical entre les joueurs et les organisateurs. Malgré les codes et les formules connues -et souvent coquines- (le 4: à 4 pattes; 66 : les deux en l'air; 69 : la culbute, ou la télé du pauvre;68 : l'antichambre...), les réparties sont joyeuses et souffle, souvent, au coeur de la rifle, l'esprit !

 

  Le bel esprit et l'humour sont incarnés par l'annonceur qui, en général, est une figure du village; il doit faire preuve d'imagination et d'invention langagière, afin que le jeu ne se résume pas à une affaire de gain, de lots gagnés ou de recettes pour un club, une association, etc...

 

  Soudain, le vainqueur de la ligne ou du carton plein jette un explosif "Halte !" et la foule pousse un soupir collectif de déception; on attend la vérification en espérant que le joueur ait commis une erreur...  Hélas ! Mais ça recommence, voici une nouvelle partie; fusent les "Monte-le !", les "Touche-le !"; l'annonceur plonge sa main dans le sac bourré de nombres et sa voix enjouée distille des mots doux : "Le 6 : le facteur part en tournée!", le 9 : queue en bas : le facteur revient de tournée!"; "68 : à la porte du bonheur !"; "75 : les Parisiens, les envahisseurs !"

   Le public s'amuse, rigole; on boit des bocks, des cafés... On ignore le plus souvent que la quine, à l'origine, était un jeu de bagnards; il était fait pour faire patienter ceux qui devaient partir pour la Guyane; les illettrés était légion, c'est pourquoi, on donnait à chaque numéro une appellation; les bagnards qui partaient de l'Arsenal de Toulon ont essaimé le loto dans tout le sud de la France...

   Les jambons sont partis, presque tous les lots ont été distribués... La soirée s'achève sur une "consolante" ! Les familles et les amis repartent chez eux bredouilles ou chargés d'un lourd panier, mais tous ont passé un agréable après-midi d'hiver dans le café de leur village ou de leur quartier... On se rejoue les parties : "70 : l'année terrible", "51: avec un glaçon", "54: Mireille", "69: en l'air et en bas", "33 : chez le docteur", "75 : boum-boum", "2 : c'est un mâle", "15: l'Usap", " 72 : lève la blouse !", " "59 : les gens du Nord", "11 : les deux gendarmes", "11 : les gens de l'Aude" ou : "les belles jambes", "7 : bien compté", "4 : chapeau !", " 14 :l'homme fort", "20 : il est chaud", "3 : en Champagne", "80 : dans le coin", "34 : le héros", "7 : la picasse", "12 : à la douzaine", "58 : la CRS", "26 : la musique", "30 : en poussant", "2: comme papa", "89 : la mère Denis"... 

 

  * Eloge de la rifle :  Le quine -ou loto, selon les régions- est un jeu convivial qui permet de se retrouver en famille ou entre amis, autour d'un carton et de passer quelques heures joyeuses ensemble.

  Même si le hasard, la chance, la bonne ou mauvaise fortune, limitent ici l'initiative du joueur, cette activité ludique exige cependant des qualités certaines. 

  Ainsi, une gymnastique précise des doigts est nécessaire pour placer sur les chiffres le témoin choisi : grain de maïs, lingot de Saint-Girons ou piécettes de deux ou cinq centimes d'euro. Surtout, c'est l'attention qui est sollicitée afin de ne pas omettre une annonce ou l'explication d'une règle du jeu : c'est pourquoi la salle exige le silence (mais c'est aussi par colère et jalousie) quand un malheureux apostrophe le sort en criant : "Emmène-le !".

  Parfois, par jeu et mimétisme, des groupes poussent la même exclamation -seul moment où le public s'accapare la parole-, et l'animateur, au micro, de réclamer le silence : son autorité a été menacée ! C'est surtout son pouvoir, né de la création verbale, de sa capacité à dire de "bons mots", en annonçant les chiffres fatidiques), qui est "volé", un instant, par l'auditoire...

 

  Cependant, cette rivalité est un rite : elle permet un dialogue amusant, un échange amical entre les joueurs et les organisateurs. Malgré les codes et les formules connues -et souvent coquines- (le 4: à 4 pattes; 66 : les deux en l'air; 69 : la culbute, ou la télé du pauvre;68 : l'antichambre...), les réparties sont joyeuses et souffle, souvent, au coeur de la rifle, l'esprit !

 

  Le bel esprit et l'humour sont incarnés par l'annonceur qui, en général, est une figure du village; il doit faire preuve d'imagination et d'invention langagière, afin que le jeu ne se résume pas à une affaire de gain, de lots gagnés ou de recettes pour un club, une association, etc...

 

  Soudain, le vainqueur de la ligne ou du carton plein jette un explosif "Halte !" et la foule pousse un soupir collectif de déception; on attend la vérification en espérant que le joueur ait commis une erreur...  Hélas ! Mais ça recommence, voici une nouvelle partie; fusent les "Monte-le !", les "Touche-le !"; l'annonceur plonge sa main dans le sac bourré de nombres et sa voix enjouée distille des mots doux : "Le 6 : le facteur part en tournée!", le 9 : queue en bas : le facteur revient de tournée!"; "68 : à la porte du bonheur !"; "75 : les Parisiens, les envahisseurs !"

   Le public s'amuse, rigole; on boit des bocks, des cafés... On ignore le plus souvent que la quine, à l'origine, était un jeu de bagnards; il était fait pour faire patienter ceux qui devaient partir pour la Guyane; les illettrés était légion, c'est pourquoi, on donnait à chaque numéro une appellation; les bagnards qui partaient de l'Arsenal de Toulon ont essaimé le loto dans tout le sud de la France...

   Les jambons sont partis, presque tous les lots ont été distribués... La soirée s'achève sur une "consolante" ! Les familles et les amis repartent chez eux bredouilles ou chargés d'un lourd panier, mais tous ont passé un agréable après-midi d'hiver dans le café de leur village ou de leur quartier... On se rejoue les parties : "70 : l'année terrible", "51: avec un glaçon", "54: Mireille", "69: en l'air et en bas", "33 : chez le docteur", "75 : boum-boum", "2 : c'est un mâle", "15: l'Usap", " 72 : lève la blouse !", " "59 : les gens du Nord", "11 : les deux gendarmes", "11 : les gens de l'Aude" ou : "les belles jambes", "7 : bien compté", "4 : chapeau !", " 14 :l'homme fort", "20 : il est chaud", "3 : en Champagne", "80 : dans le coin", "34 : le héros", "7 : la picasse", "12 : à la douzaine", "58 : la CRS", "26 : la musique", "30 : en poussant", "2: comme papa", "89 : la mère Denis"... 

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 12:30

POURindependance.jpg  Affiche :  Le 25 novembre, vote pour l'indépendance.

 

 

CONTRE : Le réalisateur Pedro Almodovar, l'écrivain Mario Vargas Llosa et "plusieurs centaines d'intellectuels" ont signé un manifeste, publié dimanche par El Pais, contre l'indépendantisme prôné par le Generalitat de Catalogne. "Plusieurs centaines d'intellectuels et de professionnels ont signé en Catalogne un appel en faveur de la gauche et du fédéralisme, en réponse au sécessionnisme croissant stimulé" par le gouvernement catalan et "d'autres forces politiques proches du nationalisme", débute le manifeste, publié dans le journal de centre gauche. "Les indépendantistes convertissent leur idée particulière de l'Espagne en bouc émissaire sur lequel faire peser tous les malaises", dont les grandes difficultés provoquées par la crise économique, poursuivent les signataires, parmi lesquels figurent des écrivains, des acteurs, des économistes et des responsables politiques de toute l'Espagne.


La Catalogne est en conflit ouvert avec le gouvernement central espagnol qui a opposé en septembre une fin de non-recevoir à sa proposition visant à obtenir une plus grande autonomie budgétaire, avec la possibilité de lever l'impôt. Au pouvoir depuis fin 2010, son président Artur Mas, de la coalition nationaliste et conservatrice Convergencia i Unio (Ciu), a convoqué des élections anticipées le 25 novembre. En cas de victoire, il affirme vouloir organiser un référendum sur l'autodétermination de la Catalogne . Selon un sondage publié dimanche par le journal catalan El Periodico, 50,9% des 2.000 personnes interrogées dans la région est en faveur d'un "état indépendant" catalan. Ce pourcentage tombe cependant à 40,1% si l'indépendance s'accompagne d'une sortie de l'Union européenne, selon l'enquête réalisée du 29 octobre au 1er novembre par Gesop, pour la chaîne de télévision Telecinco.

 

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 11:11

coll-manrella.jpg  * Dissabte 20 d'octubre France3 Perpinyà, País Català t'espera al peu del Castellet a les 11 del matí.

L'emissió d'informació local de France 3 és en perill. Per raons de crisi econòmica, la direcció de France 3 ha decidit suprimir les informacions locals per les vacances de Tots sants i de nadal.

Aquesta supressió va a l'encontra de la diversitat de la informació i és incoherent amb els objectius mateixos de France3 que hauria de ser una televisió dels territoris, la televisió de la descentralització.

Vos invitem a encontrar el grup de France 3 País Català al peu del Castellet i a adherir a la petició digital

 

 

  ** Diumenge, 21 doctubre de 2012 XXXIV TROBADA AL COLL DE MANRELLA  

72è aniversari de l assassinat del president Lluís Company

12.00 h  Actes al Coll de Manrella davant del Monument

Arribada de la Flama de la Llibertat. 

Salutació i benvinguda del batlle dAgullana. 

Ofrena floral de les entitats i dels infants. 

Lectura dadhesions.  

Paraules en memòria dEnric Garriga Trullols i Armand Samsó, premis Coll de Manrella, traspassats. 

Concessió del Guardó Coll de Manrella 2012 a una persona destacada pel seu servei al país.      

Parlaments

 . Batlle dArenys de Munt, Il Sr. Josep Manel Ximenis. 

 . Batllessa de Santpedor, Il. Sra. Laurà Vilagrà. 

 . Batlle de Sant Pere de Torelló, Il. Sr. Jordi Fàbrega. 

 . Batllessa de la Vajol, Il. Sra. Dolors Manzanera. 

 . Sra. Carme Forcadell, presidenta de lAssemblea Nacional Catalana 

 . Interpretació de cançons per Ramon Gual, cantant de Catalunya del Nord. 

               Dinar popular. 

               Llevant de taula: ballada de sardanes,amb la cobla Rossinyolets

 

www.catalunyanord.cat  -   grup-independentista@catalunyanord.cat

 

 

   *** 2 évènements Cinémaginaire  - infos à faire circuler sans modération

Mercredi 24 octobre à 21 h  - Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer

Vendredi 26 octobre à 18 h 30 - Cinéma Vautier - 66  Elne

> MIREM CATALA - une nouvelle saison démarre !  Cycle de cinéma en catalan

Une fois par mois, des films rares réalisés en Catalogne, fictions, comédies ou documentaires, diffusés sur grand écran en version originale catalane, avec sous titres en français, pour le plaisir de la langue et le goût de la découverte

Download.html.jpg

Camp d’Argelès

Film de Felip Solé (Barcelone, 2009, 1h30 VOversion longue (1h30) inédite

Un docu-fiction unique sur les conditions de vie des républicains espagnols à leur arrivée en France en 1939, fuyant le fascisme franquiste.

La plage d’Argelès, battue par la tramontane, était un village de pêcheurs. Un lieu tranquille et sans histoire.

En février 1939 toute la Catalogne est occupée par les troupes fascistes, 465.000 réfugiés traversent la frontière, c’est la Retirada des républicains.

Les autorités françaises font bâtir un camp sur la plage...

Le film évoque l'existence du camp de concentration d'Argelès sur Mer (Pyrénées Orientales),

de sa création en janvier 1939 jusqu'à sa fermeture en septembre 1941.

Tarif : 5 euros

 

Vendredi 26 octobre à partir de 19h  - Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer     

> CINE CHANSON - nouveau ! Hommage à la chanteuse Barbara

Film + repas + concert = 12 euros !

Download.html_1.jpg

€ 19h00   2 films inédits

Une femme qui chante

film de Roger Louis (France 1966 - 15’)

Emission PANORAMA diffusée en Décembre 1966 sur la première chaîne de l’ORTF

Roger LOUIS rencontre Barbara qui est en répétition à Bobino pour son troisième passage 

(mais cette fois en tête d’affiche) puis chez elle rue de Rémusat.

Un bijou de l’INA

 

Ma plus belle histoire d’amour

film de Guy Job (France 2007 - 52’)

Voix inoubliable, femme forte face à son piano,

icône insaisissable et parfois mystérieuse, poète, être généreux délivrant amour espoir et réconfort,

BARBARA est toutes ces femmes à la fois.

Face à cette artiste le parti pris de ce film est la simple expression des images et des mots qui parlent d’eux-mêmes.

Le fil conducteur est  tiré de son autobiographie  « il était un piano noir » racontée par son ami Gérard Depardieu.

 

€ 20h30    repas concert

Marie-Jo Eychenne, chant    Louis de Koning, piano

Marie-Jo Eychenne admire  Barbara et la chante depuis toujours.

Depuis plusieurs années, elle monte sur scène avec la bénédiction de Roland Romanelli,

pour chanter les mots de Barbara avec subtilité et douceur.

Louis de KONING talentueux pianiste ajoute sa touche personnelle à la musique de Barbara.

Loin de la trahir il l’habille d’une émotion particulière.

Repas exclusivement réalisé avec des produits frais, bio et du terroir

réservations au 04 68 08 22 16

Cinémaginaire

réseau cinéma de proximité en Pyrénées Orientales

www.cinemaginaire.org

Partager cet article
Repost0
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 14:32

Programa IDENTI'CAT 2012

Dimecres 30 de maig

  • 20h30 : Concert polifònic a l’església
    de Bao amb la Coral Solsti ci, Baho Chante, Cant’Airenou

Dijous 31 de maig

20h30 : Teatre a la Sala Evora amb BIP Brigada d’Intervenció Poèti ca que presentarà
 "Cremat l'home" a partir de l'obra de Joan Pau Giné, i esquetxos escrits per Pere Manzanares .

Divendres 01 de juny

  • 21h00 : Concert amb la Carrau al fogar La Carrau celebra 15 anys, Identi'CAT en celebra 10. La Carrau participava el 2002 a la primera edició de la Trobada de la Catalanitat a Catalunya Nord. Un concert excepcional
  • 22h30 : cremat i xicolatada

Dissabte 02 de juny

  • 15h : Jocs de bitlles catalanes amb la col.laboració de Jordi Bancells, del Fogar Rural de Trasseres, del Municipi dels Angles
  • 18h : 90 anys del Cercle Català a Marsella Exposició de fotos i presentació de llibres al fogar a càrrec dels catalans de Marsella amb la participació de 
    Sergi Bachs: "He trobat l'hivern una mica llarg" (versió francesa i ccatalana).
    Maria Bell.lloch: "Records de la meva infànci" (Versió francesa i catalana.), "Una nova vida comença" (Versió catalana.)
    Liquela Juan: "3 de mayo" (Versió francesa)
    Francesc Panyella: "Quate coses." (Versió catalana.)
  • 19h : Aperitiu al fogar
  • 19h30 : Menjar al fogar (sobre reservació)
  • 21h00 : Concert amb Raph Dumas i The Primeveres al fogar 
  • 22h30 : Correfoc pels carrers del poble amb Diables i Bruixes del Riberal
  • 23h30 : Concert amb Raph Dumas DJ

Diumenge 03 de juny

  • 8h00 : Esmorzar popular Plaça de la Font
  • 9h30 : Cercavila amb

cartell2012.png

 

 

Avui dijous Identi'CAT vos proposa una vesprada de Teatre 

Dijous 31 de maig

20h30 : Teatre a la Sala Evora amb BIP Brigada d’Intervenció Poèti ca que presentarà


 "Cremat l'home" a partir de l'obra de Joan Pau Giné i esquetxos escrits per Pere Manzanares

Entrada gratuita

  • 10h00 : Retolació d’un carrer del poble
  • 10h30  : Pilar al balcó de l’ajuntament.
  • 11h00 : Ball de Gegants, balls folklòrics (Plaça de la Font)
  • 11h30 actuació castellera (Plaça de la Font)

 

** torca.jpg

 

 LIBRAIRIE TORCATIS 10. Rue Mailly PERPIGNAN LES LANGUES ANCIENNES ONT-ELLES UN AVENIR ?

>  

> Jeudi 31 Mai à 18h00 à la Librairie TORCATIS le journaliste Nicolas CAUDEVILLE

> s'entretiendra avec

> Olivier RIMBAULT

> qui a publié aux Presses universitaires de Perpignan

>  

> L'AVENIR DES LANGUES ANCIENNES: REPENSER LES HUMANITES CLASSIQUES

> Suivi de POESIES NEOLATINES POUR LE XXIe SIECLE

http://www.larchipelcontreattaque.eu/article-societe-les-langues-anciennes-comme-le-latin-le-catalan-ont-elle-un-futur-interview-olivier-rim-104635738.html

 

*** Jeudi 31 mai à 20h30, au théâtre du Réflexe, à Canohès (près du supermarché, route de Thuir, sortie Canohès) : 0468553977-

Monologue de et avec Hanna FIEDRICH   (10 et 12 euros l'entrée)

hannah.jpg

Partager cet article
Repost0
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 15:48

                 * Voir la fête des fleurs à Gérone : temps de flors a Girona !


gerone.jpg

   Barcelone en miniature :

 

Situé à 11 kilomètres de Barcelone, dans une petite municipalité nommée Torrelles de Llobregat, Catalunya en miniatura est aujourd’hui le plus grand parc miniature au monde. On y retrouve plus de 120 modèles miniatures des édifices et monuments les plus importants de l’histoire de la Catalogne dont le Parc Güell et la Família Sagrada d’Antoni Gaudí, le monastère de Montserrat, l’Aqueduc de Tarragone et beaucoup d’autres.

Une entreprise à l’origine familiale qui existe depuis 1982 cherche à promouvoir la richesse de la culture catalane à travers les monuments et bâtiments réalisés par les grands artistes de renom à travers l’histoire. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle qu’on dit que ce parc d’exposition n’est pas seulement destiné aux enfants, il est en essentiel un regroupement de l’héritage catalane en matière de l’architecture qui est à partager avec les visiteurs de tous les âges.

Cette année, Catalunya en miniatura célèbre son 30e anniversaire et vise à ouvrir ses portes à plus de 100,000 visiteurs. Plusieurs activités sont organisées afin d’attirer le plus de personnes possible. Les visiteurs peuvent même choisir de parcourir le parc suspendus sur des cordes en métal. Ce qui les permet de contempler l’ampleur du terrain d’exposition qui est estimé à plus de 35,000 mètres carré. De plus, ce qui est encore plus intéressant est le fait que certains modèles miniatures peuvent bouger...

 

   * Merci aux auteurs du site "envolées.cat"  -  Exposition à Gérone sur le thème des fleurs : fleurs à gérone

Partager cet article
Repost0
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 11:38

100_0321.JPG(C) Tableau de D.Baillieux.

 

   *** La Fête des fleurs, même la nuit

Le samedi, le 19 mai, espaces verts, musées et  boutiques ouvriront jusqu'à minuit
La ville de Girona  veut encourager davantage le public

Dans une initiative novatrice, l'équipe de gouvernement de la ville a décidé que les cours du samedi, 19 mai, les jardins et les expositions florales seront ouverts jusqu'à minuit, ce qui permet d'avoir une vision radicalement différente de la traditionnelle 57ème éditionde la  fête de fleurs.

L'ouverture d'environ 130 lieux sera faite pour coïncider avec la Nuit des musées.

Un troisième élément le deuxième samedi du week-end sera la tenue des fleurs appelé Shopping Night qui se fait déjà dans de nombreuses capitales européennes et également être ajoutées pour conserver les magasins ouverts jusqu'à minuit.

Gérone, temps des fleurs, qui se tiendra du 12 au 22 mai, aura de nombreuses nouvelles fonctionnalités cette année,

  ** L'Image de marque de Gérone

 

   Gérone est une ville de Catalogne,au nord de Barcelone, dont les problèmes économiques des dernières années ont eu un impact considérable. Au cours des 30 dernières années, elle a dû reconstruire son image en apportant certains changements à sa métrople. 

   Cette nouvelle image de Gérone : la crise économique fut un moyen positif pour se la forger. Ainsi, la municipalité a, en 1991, implanté une nouvelle université, ainsi de développer et enrichir le potentiel de cette vieille cité pittoresque : passer de la ville maussade à une petite ville joyeuse et tranquille.

 Le mensuel Descobrir Catalunya lui consacre en mars son numéro 166 en titrant: “Instants de bonne vie dans une ville charmante”. Sans travestissement, une fine sélection d’atouts est détaillée, parmi lesquels une longue histoire, des traditions authentiques, un statut qualifié de “capitale du bien manger” et une effervescence artistique étalée sur toute l’année, souvent comparable à l’offre montpelliéraine voire toulousaine : jazz, théâtre, expositions, animations originales...

 Dans une approche éminemment barcelonaise et objectivement “bobo”, le centre historique, l’ambiance et l’art de vivre, la taille humaine de Girona, exaltent le titre du groupe Sàpiens Publicacions, sis à Badalona. Cette perception extérieure, propre aux prescripteurs de destinations touristiques, met en avant le “caractère introverti” des habitants, visiblement acteurs d’une Catalogne singulière et authentique aux yeux de la cible, barcelonaise au sens le plus large.  http://www.la-clau.net/info/7233/ancienne-cite-grise-girona-developpe-son-image-cosy-7233  -  http://www.open.cat/article/fr/1265/girona-star-des-magazines-un-hasard

Brièvement, cette citation nous explique qu’en 2012, Gérone a eu la chance d’être la cible de critiques et commentaires positives via le mensuel Descobrir Catalunya, journal et revue catalane. En effet, ils la décrivent comme étant une petit ville chaleureuse avec beaucoup d’histoire, où il est très agréable d’y manger. De plus, ils y expliquent la vision extérieure des gens ou des villes aux alentours. Source : http://www.descobrir.cat/

Toutefois, un autre journal, «le numéro 67 du trimestriel Terres Catalanes», en 2012, a fait un comparatif avec une étude fait en 2009, et ainsi découvrir que, malgré l’effervescence de cette ville actuellement, la crise économique a, bien sûr, des conséquences négatives. En effet, depuis 2006, le taux de chômage a grimpé de près de 10%. Cependant, la tranche d’âge majoritaire dans la ville, les 35-44 ans, rencontrait 14,48 % de taux de chômage en février 2012, contre à peine 4,79 % en novembre 2006, deux pourcentages enviables pour Perpignan.  Source: http://www.open.cat/article/fr/1265/girona-star-des-magazines-un-hasard

   Finalement, la ville est perçue sous deux angles différents, mais cela ne lui enlève pas toutes ses potentialités attractives ainsi que les changements apportés des derniers années. En effet, Descobrir Catalunya lui concède tous ses efforts et en fait sa promotion, tandis que Terres Catalans a une vue plus objective et qui ne s’empêche pas d’évoquer certains de ces problèmes, malgré sa transformation.

* Sources : Envolées.

Partager cet article
Repost0
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 15:55

CONCERTS : GouinChilemmeTrenc.jpg

1/ Dans les salons bourgeois ou aristocratiques qui animaient la vie culturelle parisienne aux alentours de 1900, la musique occupait une place de choix. Autour du grand piano Pleyel se rassemblait une communauté féconde d’artistes qui allait assurer le rayonnement de la culture française. Marcel Proust, André Gide, Emile Zola, Auguste Renoir, Claude Monet et tant d’autres venaient y apprécier la musique de chambre de César Franck, Camille Saint Saëns et Maurice Ravel, les mélodies de Gabriel Fauré, Reynaldo Hahn et Claude Debussy, et les airs de Massenet. Le samedi 28 avril à 17h à Thuir, salle Lambert Violet, les Amis d’Alain Marinaro reconstitueront une soirée musicale dans un salon de la Belle Epoque avec trois jeunes artistes qui mettront leur immense talent et leur dynamisme au service de ces musiques. Les qualités du violoniste toulousain Guillaume Chilemme ont été mises en lumière en 2010 par un grand prix au célèbre concours de violon Long-Thibaud. En 2009, le CNSMD de Lyon a décerné à la soprano Amandine Trenc un diplôme national supérieur professionnel de musique en chant. Si le pianiste Nathanaël Gouin peut exhiber ses succès au concours Johannes Brahms 2009 de Portschäch (Autriche) et au concours de Collioure 2011, le talent qu’il déploie dans ses interprétations lui suffit à convaincre tous les publics. Au concert de Thuir, le violoniste, la chanteuse et le pianiste seront habillés par Danielle Hamelin de vêtements de l’époque pour rendre l’illusion plus crédible et favoriser le rêve.

Entrée 5 €. Pot convivial et dégustation des vins du château Las Collas.. Animation en partenariat avec la Ville de Thuir.

 

2/ Le dimanche 29 avril à 17h, les Amis d’Alain Marinaro seront heureux de produire à la mairie de Brouilla le duo composé du violoniste Guillaume Chilemme et du pianiste Nathanaël Gouin. Malgré leur jeune âge (ils ont 25 et 24 ans) et leur grande simplicité, ces deux artistes ne sont plus des débutants. Formés tous deux au Conservatoire de Toulouse, ils y nouent des relations d’amitié qui s’épanouiront au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Guillaume s’impose comme un des violonistes les plus talentueux de la jeune génération. En 2008, il a été sélectionné pour participer à la prestigieuse Académie internationale Seiji Ozawa en Suisse et, en 2010, il a obtenu le troisième grand prix au célèbre Concours Long Thibaud.

Nathanaël surprend par sa fougue et sa maturité. En 2009, il obtient le premier prix au Concours Brahms de Portschäch en Autriche. En 2010, il est sélectionné pour se perfectionner au sein de la prestigieuse Julliard School de New-York et, en 2011, il gagne le grand prix Alain Marinaro au Concours international de Collioure.

Leur duo a remporté en 2010 le premier prix au Concours international de duos de Katrineholm en Suède. Quel plaisir de découvrir à Brouilla Schubert, Debussy et Ravel avec de tels artistes.

Entrée 5 €. Pot convivial offert par la Mairie. Animation en partenariat avec la Ville de Brouilla.

 (Renseignements au 04 68 89 65 96)

 

** Délation : Catalogne: la police lance un site web pour dénoncer les auteurs de violences urbaines

Publié le 25.04.2012 - La police de Catalogne a lancé mercredi un site web montrant les photos de 68 personnes soupçonnées d’avoir participé fin mars à des violences urbaines à Barcelone, et demandant aux citoyens de…

View post:
Catalogne: la police lance un site web pour dénoncer les auteurs de violences urbaines

Source : Electro Selection By Guiguidu44

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens