Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 15:51

 

fa77d88aa3cdeb5aea893c4da7745be1.png
 

* Voir le site : http-//fr.ulule.com/eclipse-humaine/

Présentation du projet:

L'association l'Ombre et la Lumière est un réseau de passionnés de l'art qui cherche à développer sur Perpignan un pôle artistique autonomme. Dans le cadre de ses activités, Yannick Palomino a proposé aux membres intéressés par le cinéma de participer à la réalisation du film appelé "L'Eclipse Humaine". Nous avons été surpris du soutien des membres mais aussi d'une structure audiovisuelle locale qui nous ont aidé matériellement et humainement, nous avions entre autre du matériel professionnel. Aujourd'hui le film est entièrement tourné, il est en phase de post-production. En effet, nous avons besoin d'aide financière pour rémunérer les derniers "acteurs" du projets, à savoir les musiciens, monteur son et les créateurs d'effets spéciaux. 

Présentation de l'Eclipse Humaine:

L'Eclipe Humaine est l'histoire d'un groupe de survivants après la chute du monde que nous connaissons. Dans une ruine, durant un repas qui semble être le dernier, les 9 personnes se confessent en parlant de leur vie antérieure. De la mort jusqu'à la lâcheté, chaque personnage est le reflet de notre société meurtrie par un manque de morale ou un excès d'individualité. Ce repas se termine mais quelque chose va aussi commencer.

6fac1879e2bf5f4fae16692ee824df75.png

 

L'état du projet:

Nous avons commencé le tournage en juillet 2012 avec l'effort bénévole de chaque membre de l'équipe. Certains acteurs sont même venus de loin pour être présent sur le tournage à Baho (3KM de Perpignan), de Belgique, de Toulouse, de Montpellier, d'Agde... Nous avons pu tourner avec une petite production de l'association et l'aide financière des porteurs principaux du projet (réalisateur, cadreur, assistant réalisateur). Cependant, après 1 an et demi de travail, nous avons enfin atteint la phase de post-production et nous sommes confrontés à la difficulté de trouver les finances nécessaires à l'élaboration de cette dernière. Nous avons espéré obtenir des aides locales mais le projet n'a pas séduit les collectivités qui cherchent plutôt des projets lucratifs dans l'entreprenariat. C'est pourquoi nous sommes sur Ulule.

b30b530dfa78f0c59df297dcb3ae2093.png

L'avenir du projet:

Avec l'aide de nos partenaires internationnaux, nous souhaitons diffuser le film dans toutes les salles que nous pourrons (Mexique, Belgique, Allemagne, Catalogne, Espagne), de plus, nous organisons avec l'association les rencontres du cinéma du sud à partir de février 2014 et nous pourrons commencer la promotion du film à travers cet événement récurrent qui aura lieu tous les derniers mercredi du mois.

06a8c494af6db7a99e26593224793910.png

 

A quoi va servir le financement ?

Le financement servira à financer la post-production du film ainsi que sa promotion. Pour améliorer le film, nous aurons besoin d'effets spéciaux réalisés par un professionnel qu'il faudra rémunérer, il faudra également payer les droits musicaux d'un artiste de Perpignan.

 

Pour la promotion, nous espérons pouvoir nous déplacer de salle en salle pour présenter le film et son équipe.

 

A propos du porteur de projet

Présentation de Yannick Palomino

10eb3f6851e48f813f6533812ef00b77.png

A travers les arts que je pratique, je cherche avant tout à partager mes idées et donner à rêver. C'est avec une passion débordante que je me donne à l'écriture ou à la réalisation de projets artistiques, pour inventer, tenter de comprendre, exprimer un sentiment ou raconter et donner vie à des histoires.

Cela fait maintenant 5 ans que je suis dans le monde du cinéma, j'ai pu réaliser divers courts-métrages, des reportages, des maquettes de long-métrage, des clips, de la publicité et le pilote d'une émission franco-catalane. C'est un domaine qui évolue tout le temps et il nous aide également à grandir dans la vie de tous les jours. Je pense aussi qu'il est le meilleur moyen aujourd'hui de captiver un public pour raconter une histoire mais aussi le faire réfléchir sur des sujets plus ou moins importants.

Pour moi le cinéma doit être le reflet du monde dans lequel on vit tout en étant l'art de l'émotion.

Présentation de l'Ombre et la Lumière

"Notre but c’est de créer une structure assez forte et dynamique pour que nos artistes d’ici, dans notre petit pays catalan, puissent avoir une chance de concrétiser leur savoir-faire en trouvant son public, et cela aussi bien qu’ailleurs. Chaque jour qui passe nous rapproche de cet objectif et nous ne doutons pas de sa réalisation.

Il y en a qui sont là depuis le début, qui n’ont jamais rien lâché, je les remercierai jamais assez pour leur motivation et leur détermination; ils savent à quel point ça a été dur et ils savent par où nous sommes passés pour en arriver là. Vous savez, ce n’est pas facile, surtout quand on est jeune, qu’on est plein d’ambition ; malgré tout on ne nous aide que très peu, il faut toujours prouver qu’on peut y arriver, qu’on le mérite vraiment. Il faut être patient, endurant, prêt à recevoir des coups. Ce soir, je voulais vous dire qu’il ne faut jamais rien lâcher. Si vous avez un rêve, quelque chose qui fait cogner votre cœur sur les parois de votre poitrine, peu importe où cela vous mènera mais donnez-vous les moyens d’aller jusqu’au bout. Et n’oubliez pas de soutenir aussi ceux que vous aimez, parfois il suffit de rien pour leur donner du courage, pour qu’ils accomplissent les fruits de leurs passions."

Discours à la soirée Music Hall 2013

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 10:43

photos-2014-0070.JPG     On parle de décadence du monde occidental, de la fin de l'éthique, des utopies, des idéologies, pour une civilisation qui s'est arrêtée à Capoue...

 

Le matériel, l'argent, le confort, l'envahissement par les objets, les gadgets, la technique inventant sans cesse des engins plus performants prend le pas sur le sentiment, la morale, les grandes valeurs universelles : l'éthique, le respect de l'autre.

 

Les manifestations de haine récentes (Diabledonné ne critiquant pas le sionisme, mais les Juifs de façon souvent personnelle, vouant ainsi le journaliste Patrick Cohen au four crématoire...!) les attentats islamistes, la conduite d'Etats tels la Syrie ou Israël, tout ces événements semblent mener l'Homme à sa perte...

 

Mais non, cela dure depuis des millénaires, la décadence a toujours été présente même si les progrès de la science nous donnent l'illusion d'une marche vers la vérité et le bonheur...

 

Le rêve américain est démonté dans le récent film de M.Scorsese "Le loup de Wall Street" explore sans concession les utopies d'outre-Atlantique et montre les crimes du monde de la finance : l'argent et le pouvoir pervertissent nos responsables; le film est désespéré et n'apporte pas une vision lunmineuse du futur...

 

L'horizon est bouché, de l'autre côté de la planète, en cet extrême-Orient, qui nous apportait rêve de changement (Mao) et d'exotisme, de mystère et de poésie (relire Victor Segalen) : le film 

 

A Touch of Sin, drame réalisé en 2013 par Jia Zhang Ke  "A TOUCH OF SIN", de Jia Zhang-Ke,

 

exhibe la haine, la violence d'un peuple immense, d'un monde de salariés exploités, violés, dépouillés de leur âme... Il semble que face à la dictature, à l'univers de l'argent, il ne reste plus que la violence individuelle, Dahai, le "héros" de la première histoire... Ne demeure comme solution que l'acte bestial, terroriste ! Ou le suicide, tel celui du jeune homme dans l'ultime histoire....

 

Noirceur d'une année qui s'achève. Désespoir, de la couleur des tableaux de Soulages, décadence ou cheminement absurde (recours à Camus) d'un Homme déphasé, accident des hasards de l'infiniment grand..?

 

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 10:31

Download.html.jpg    

 

> Pour trouver le programme des 3 semaines en cours :   <http://www.cinemaginaire.org/www/images/news/progA.pdf>


> Pour trouver toutes les infos et en savoir plus sur Cinémaginaire :   <http://www.cinemaginaire.org/www/index.htm>


> Pour trouver le programme de toutes les salles de cinéma programmées par Cinémaginaire sur :   <http://www.allocine.fr/salle>


> Pour trouver l’agenda des évènements marquants Cinémaginaire septembre 2013 – juin 2014 :   <http://www.cinemaginaire.org/www/images/news/progF.pdf>

 

vos  prochains rendez-vous  du 17 décembre 2013 au 7 janvier 2014

 

----------------

 

mercredi 18 décembre à 14h30       

Cinéma Novelty – Banyuls sur Mer

LE CINÉ DES ENFANTS <

L’HISTOIRE DU PETIT PAOLO

4 films d’animation (France - Belgique 2012 – 59’) à partir de 3 ans

Tarif : film + jeu + goûter : 2,50 euros pour tous

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 20 décembre 2013 18h30

Cinéma Vautier - 66  Elne

ADOCINÉ <

TURBO

Film d’animation de David Soren (USA 2013 - 1h36) avec José Garcia

Turbo est un escargot qui n’a qu’un seul rêve en tête : être incroyablement rapide ! Son obsession pour la vitesse l’a rendu quelque peu impopulaire chez les siens, où lenteur et prudence sont de rigueur. Il s’embarque dans une aventure extraordinaire pour accomplir son invraisemblable destinée : courir contre le plus grand champion de course automobile, Guy La Gagne.

Tarif : 4 euros et 2,5 euros (PIJ)

---------------------------------------------------------------------------------

 

 

Vendredi 27 décembre 2013 21h

Cinéma Vautier - 66  Elne

Soirée spéciale au profit de Lyliö et Vince <

ENTRE CIEL ET MER

Film de Cyril Tricot (Roussillon 2013) en présence de Cyril Tricot

Soirée au profit de Lyliö et Vince (4 et 5 ans) atteints de maladie génétiques rares et d’IMC. Projection du film événement sur les P.-O., vues du ciel et sous l'eau ... Le pays catalan comme vous ne l'avez jamais vu ! Avec une séquence sur la maternité d'Elne et ses environs. En présence du réalisateur Cyril Tricot. Entrée payante (2€) au profit de l’association «Lylio L'ange Illibérien». A l’issue de la projection, vente du DVD reversée à l'association pour permettre au petit Lylio, 4ans, atteint d'une maladie génétique rare, de suivre un traitement exclusif dans une clinique de Barcelone qui accueille des patients du monde entier.

Tarif : 2 euros

-------------------------------------------------------------------------------------

Jeudi 9 janvier 2014 à 19h

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer    

LE CINE FORUM <

avec  les  Amis de Cinémaginaire

chaque premier jeudi du mois

Formule du Forum : Présentation + Film + Casse-croûte tiré du sac + Débat

THE IMMIGRANT

Film de Nabil Ben Yadir (France 2013 - 2h) avec Djamel Debbouze et Olivier Gourmet  (EN SORTIE NATIONALE)

En 1983, dans une France en proie à l’intolérance et aux actes de violence raciale, trois jeunes adolescents et le curé des Minguettes lancent une grande Marche pacifique pour l’égalité et contre le racisme, de plus de 1000 km entre Marseille et Paris. Malgré les difficultés et les résistances rencontrées, leur mouvement va faire naître un véritable élan d’espoir à la manière de Gandhi et Martin Luther King. Ils uniront à leur arrivée plus de 100 000 personnes venues de tous horizons, et donneront à la France son nouveau visage.

Tarif : 5  euros

 

 

*** gensane-205-2-.jpg L'association culturelle Les Rendez-Vous de Saint Estève, en partenariat avec le Théâtre de l’Étang, vous propose le

 Lundi 16 décembre, à 18h30, au Théâtre de l'Étang, à Saint Estève,

(Attention, exceptionnellement, ce C.E.P.S. n’a pas lieu un vendredi)

 

le quatrième C.E.P.S. (Cours d’Éducation Populaire Stéphanois) :

  Homère et la civilisation mycénienne, conférence donnée par Georges GENSANE.

 

 

Qui était Homère ? Dès l’Antiquité la question fut âprement débattue. Les incertitudes sur la biographie de l’auteur de l’arrangement final de cette merveilleuse composition d’ensemble, ce rhapsode qu’il est convenu aujourd’hui d’appeler « Homère », étaient telles qu’il n’était de cité de la côte égéenne qui ne revendiquât d’avoir donné le jour à l’illustre poète.

Mais l’Iliade et l’Odyssée partagent avec un certain nombre d’œuvres majeures de la littérature mondiale le privilège d’avoir un auteur... dont on ne sait presque rien.

Pourtant tous les Anciens étaient persuadés qu’Homère avait dit vrai, et visitaient déjà les lieux où la littérature et la légende situaient les hauts faits des poèmes homériques, Troie, Mycènes, Argos, Tirynthe, prestigieuses cités qu’Henri Schliemann parvint à exhumer à la fin du XIXème siècle.

Que pouvons-nous dès lors prétendre savoir de cette extraordinaire civilisation qu’Homère est censé avoir mise en scène dans ses poèmes ?

 

*** Maillol, dans "Le temps, ce grand sculpteur" de Marguerite Yourcenar *

 

 

"L'écrivain parle des statues érodées ou brisées, pages 62/63 : "Les dieux mutilés ont l'air de martyrs..."

 

"Un faux aspect d'art moderne naît de ces transformations involontaires de l'art antique  : la Psyché du musée de Naples, au crâne coupé net, scindé horizontalement, a l'air d'un Rodin; un torse décapité tournant sur son sol fait penser à un Despiau ou à un Maillol; ce que nos sculpteurs imitent par volonté d'abstraction, à l'aide d'un habile artifice de plus, est ici intimement relié à l'aventure de la statue elle-même." 

Et page 65, cette constation assassine : "De tous ces changements causés par le temps, aucun n'affecte davantage les statues que les sautes de goût de leurs organisateurs."

 

* NRF Gallimard, 1983.

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 10:52

boutonnet.jpg   A l'occasion de la sortie du livre de François Boutonnet Mnémosyne (éditions Disvoir - Paris 2013),

 

l'Espace Culture Multimédia Cinémaginaire 

propose

LABYRINTHE MNEMOSYNE 

Download.html.jpg

une séquence animée par François Boutonnet autour des 

Arts de la Mémoire 

de l'Antiquité à la création multimédia contemporaine

 

Séquence Labyrinthe Mnémosyne

intervention / projection

livre (Mnémosyne) 1h + film (Urbi et Orbi) 1h

partenariat Kalimago Films / Cinémaginaire - pour les publics des

Médiathèques, Espaces Multimédia, Centres d'Art, Ecoles d'Art et de Cinéma, Salles de Cinéma, Maisons de la Culture, Associations …

 

Une approche des Arts de la Mémoire, ce voyage aux confins du langage et de l’image,

se prête mal à une restitution exclusivement écrite, en contradiction avec le sens même de cette démarche.

C’est donc dans deux modalités indissociables que se mène cette expérience,

ce voyage aux confins du langage et de l’image, par l’incessant passage de l’un à l’autre.

 

Le livre Mnémosyne expose le fil rouge qui relie les antiques Arts de la Mémoire

aux créations audiovisuelles contemporaines, du cinéma aux arts numériques.

Il reprend une partie de la thèse de doctorat présentée par François Boutonnet à l'Université de Toulouse (ESAV) en 2010.

 

Download.html_1.jpgDownload.html_2.jpg

 

Le film Urbi et Orbi, réinvente une déambulation dans l'un des rares Palais de Mémoire conservé depuis la Renaissance : le jardin de Bomarzo en Toscane.

Chaque station du jardin de Bomarzo ouvre sur une évocation particulière d'un voyage en Amérique du Sud.

Cet itinéraire mène d’un site à l’autre par des passages aléatoires et

commence à cartographier le pays imaginaire qui s’étend au dedans de nous, comme le plan du trésor dans les histoires de pirates.

 

Cinémaginaire fournit toute la logistique technique de cette séquence

 

Infos et réservations

Espace Culture Multimédia Cinémaginaire

Tél 06 75 76 16 60

Mail : contact@cinemaginaire.org

Site : www.cinemaginaire.org 

 

 

. Autour des Arts de la Mémoire 

 

Mnémosyne préside depuis la nuit des temps aux fragiles émulations entre mémoire et création, connaissance et poésie, sciences et arts.

C’est sous son signe que les Arts de la Mémoire ont initié, il y a déjà vingt-sept siècles, dans la Grèce de l’Antiquité, un chemin vers un art global,

en associant pour la première fois, lieux et mémoire, espace et temps, représentation et mouvement, image et pensée.

Ce que les Arts de la Mémoire nous révèlent du lien entre pensée, lieux et images, c’est la fonction privilégiée de cette déambulation dans un paysage imaginaire.

Le parcours est découpé en séquences qui se succèdent dans un ordre précis. A l’ordre précis dans lequel sont visités les lieux, s’ajoute l’association ordonnée des images et des lieux.

Chaque séquence suscite l’invention de courtes scènes animées, dont les images seront projetées mentalement dans les lieux étapes du parcours, à chaque nouvelle déambulation.

Les Arts de la Mémoire préfigurent l’arrivée des images en mouvement. 

 

Aujourd’hui, les lieux (loci) individualisés et intimes des antiques Palais de Mémoire deviennent collectifs et poreux.

Les images (imagines) uniques et secrètes qui nourrissaient ces arts, deviennent multiples et publiques.

A l’image fixe façonnée par un regardant mobile, vient se substituer l’image mobile reçue par un regardant fixe.

Les couplages dialectiques lieux-images deviennent intelligence collective, séquences filmées ou sites interactifs.

Les nouvelles technologies permettent de passer de constructions d’un nombre fini de possibilités, à des dispositifs aux combinaisons infinies.

Ces dispositifs renouvellent la notion de labyrinthe, comme déambulation riche de sens entre des énigmes symboliques.

La déambulation elle-même passe d’un parcours balisé à des parcours connectés.

La réalité augmentée de ces nouveaux paysages virtuels, et les liens qui peuvent s’y tisser,

sont aujourd’hui au centre du questionnement artistique et du développement des savoirs. 

 

 

***JAZZ au PALAIS, ce dimanche :

 

372668_100005037816141_1762184762_q.jpgCulture CG PO - Carte Blanche à ... Vous aimez les chansons indémodables de "la Môme Piaf" et la profondeur mélodique et poétique de celles de Barbara ? 

Laissez vous emporter, dimanche 17 novembre à 17h, par le Muriel Falzon Quartet. Un contrebassiste, un batteur, un saxophoniste et une chanteuse réarrangent les chansons de ces deux artistes incontournables pour vous emporter dans l’émotion de leurs chansons. Un concert singulier et envoûtant !

 

Palais des Rois de Majorque - Entrée gratuite-

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 11:11

  à PERPIGNAN : 

RENCONTRES : MEMOIRE DES PORTS ANTIQUES-ROUTE DES PHENICIENS LES 7, 8 ET 9 NOVEMBRE:

 

Site archéologique de Ruscino et Casa Xanxo.

 

Dans le cadre du projet européen SUDOE « Saint-Cyprien/Perpignan, escale du pays catalan », des rencontres internationales se tiendront les 8 et 9 novembre à la Casa Xanxo, en présence du GEC Odyssea, des représentants des partenaires de SUDOE et de la Route des Phéniciens.

Le thème de ces rencontres consiste à définir les axes d’un nouveau développement économique solidaire basé sur un tourisme des quatre saisons à forte valeur culturelle et patrimoniale.

Préalablement, l’exposition « Les Alphabets sur les rives de la Méditerranée », proposée par Rina Viers, sera inaugurée le jeudi 7 novembre à 18h à Ruscino.

Informations : Relations internationales et développement du territoire ; Tél : 04 68 62 38 68 — à Didon à Carthage. Patrimoine et création - Guillaume Lagnel.

999112_1474057782819772_857710703_n.jpg

 

 

 

* CINEMA :  agenda des événements Cinémaginaire nov 2013 – juin 2014

En plus des séances régulières toute l'année, présentant les films de l'actualité cinéma, Cinémaginaire propose de nombreux évènements, faisant de la salle de cinéma un lieu de vie et d’échanges, de plaisir et de découvertes, d’expérimentations et de débats. La présente Lettre de Cinémaginaire vous en présente toutes les 3 semaines le détail. Vous pouvez dès à présent consulter l’agenda septembre 2013 – juin 2014 de ces évènements

> Pour découvrir l’agenda des évènements Cinémaginaire septembre 2013 – juin 2014 :   <http://www.cinemaginaire.org/www/images/news/progF.pdf>

 

 

vos  prochains rendez-vous  novembre 2013

 

Jeudi 7 novembre à 19h

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer    

Le Ciné-Forum avec  les  Amis de Cinémaginaire

chaque premier jeudi du mois

Formule du Forum : Présentation + Film + Casse-croûte tiré du sac + Débat

9 MOIS FERME

Film de Albert Dupontel (France 2013 - 1h22) avec Albert Dupontel et Sandrine Kimberlain 

Ariane Felder est enceinte ! C'est d'autant plus surprenant que c'est une jeune juge aux mœurs strictes et une célibataire endurcie.

Tarif : 5  euros

 

Dimanche 10 novembre à 15h30         

Salle des fêtes – Laroque des Albères

Cinémaginaire présente Le Ciné des enfants

ERNEST ET CELESTINE

film d’animation (France 2012 – 1h20) à partir de 4 ans

Dans le monde convention- nel des ours, il est mal vu de se lier d’amitié avec une souris. Et pourtant, Ernest, gros ours marginal, clown et musicien, va accueillir chez lui la petite Célestine.

Tarif : film + jeu + goûter : 2,50 euros pour tous

 

Mardi 12 novembre à 14 h 30

Cinéma Vautier - 66  Elne

Le Ciné des  Aînés présenté par les  Amis du Vautier

chaque deuxième mardi du mois

Formule du Ciné des Aînés : séance ouverte à tous, jeunes et moins jeunes, clôturée par un goûter offert par la ville d’Elne 

LES INVINCIBLES

Film de FRÉDÉRIC BERTHE (France 2013 1h38) avec Gérard Depardieu

L'annonce d'un tournoi international de pétanque organisé par le célèbre Darcy, va bouleverser la vie de Momo, et réveiller ses rêves enfouis par les aléas de la vie. 

Tarif : 5  euros

 

Du 14 au 16 novembre

Cinéma Vautier - 66  Elne

La Ville d’Elne présente 

LES RENDEZ VOUS DE L’HUMANITAIRE

L’agriculture durable et la lutte contre la faim – Ici et ailleurs

Films - débats - conférences – ateliers – expositions

En partenariat avec l’UNRIC et labellisée par la FAO, cette édition devrait nous permettre de réaliser un bilan sur l’agriculture durable dans le monde mais aussi de débattre de l’avenir de cette dernière et des orientations possibles pour la lutte contre la faim.

Infos : http://ville-elne.fr/ - 04 68 37 34 26 (Centre Social)

télécharger le programme détaillé : <http://www.cinemaginaire.org/www/images/news/rdvh2013.pdf>

 

Samedi 16 novembre à 14 h 30

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer 

Les Ciné-Conférences CONNAISSANCE DU MONDE, s'inscrivent dans une longue tradition de l'exploration française dans le Monde. La rencontre du public avec l'explorateur venu commenter son film, constitue le coeur du concept des Ciné-Conférences.

NEPAL

Tarif :  6  euros

 

Mercredi 20 NOVEMBRE à 15H30         

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer

Cinémaginaire présente Le Ciné des enfants

ERNEST ET CELESTINE

film d’animation (France 2012 – 1h20) à partir de 4 ans

Dans le monde convention- nel des ours, il est mal vu de se lier d’amitié avec une souris. Et pourtant, Ernest, gros ours marginal, clown et musicien, va accueillir chez lui la petite Célestine.

Tarif : film + jeu + goûter : 2,50 euros pour tous

 

DU 21 AU 24 NOVEMBRE

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer    

les  Amis de Cinémaginaire présentent

Festival ECRANS D’AUTOMNE

films – invités - expos – buffets - débats 

autour du thème :

Fric, flouze et p’tites pépettes

télécharger le programme détaillé : <http://www.cinemaginaire.org/www/images/news/ecrans-automne2013.pdf>

 

Mardi 26 novembre à 14 h 30

Cinéma Vautier - 66  Elne

Les Amis du Vautier présentent 

LE MAJORDOME

Film de Lee Daniels (USA 2013 2H10)

Le jeune Cecil Gaines, en quête d'un avenir meilleur, fuit, en 1926, le sud des États-Unis, en proie à la tyrannie ségrégationniste.

Tarif : 5   euros 

 

Mardi 22 octobre à 20 h 30

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer    

Les films du GNCR

Imagopublica présente un film soutenu par le GNCR (Groupement National des Cinémas de Recherche) dont Cinémaginaire est membre. Cette proposition régulière prend place au Cinéma Jaurès chaque dernier ou avant-dernier mardi du mois. 

LA FILLE DE NULLE PART

Film de Jean Claude Brisseau (France 2013 - 1h31 VO) 

Michel, professeur de mathématiques à la retraite, vit seul depuis la mort de sa femme et occupe ses journées à l’écriture d’un essai sur les croyances qui façonnent la vie quo- tidienne. Un jour, il recueille Dora, une jeune femme sans domicile fixe, qu’il trouve blessée sur le pas de sa porte et l’héberge le temps de son rétablissement.

Tarif : 5   euros

 

 

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 10:01

frontiere-copie-1.JPG  (photo Jean-Pierre Bonnel)  - Un prix "Walter Benjamin" sera décerné lors des rencontres ciné de Cerbère (au Rayon Vert)... Le nouvel espace consacré à l'art contemporain, à Perpignan s'appellera "W.Benjamin" (à moins qu'on n'honore le "philosophe" que d'une salle... WB à la mode, lui qui a été censuré, assassiné, puis occulté pendant cent ans !!!

 

 

* Rencontres Cinématographiques de Cerbère-Portbou.

Les prix : Un Prix Walter Benjamin, décerné par un jury informel constitué par les réalisateurs des courts métrages invités, est attribué à l’un des longs métrages. Ce prix pourrait être doté par la commune de Portbou avec le soutien de la Generalitat de Catalunya.

Parallèlement, un jury tout aussi informel constitué par les  réalisateurs de longs métrages distingue l’un des courts métrages, grâce à la contribution de la commune de Cerbère et le soutien de la Région Languedoc-Roussillon, et décerne ainsi un Prix du Rayon-Vert qui est parfaitement  équivalent à l’autre prix.

Ces prix permettent aux lauréats de séjourner un certain temps  à l’hôtel du Belvédère du Rayon-Vert pour y préparer (écriture et repérages) un film destiné à être tourné dans un territoire allant de Portbou à Collioure.

La remise de ses deux prix donnera lieu à une séance spéciale où les deux films lauréats seront projetés ensemble le dimanche soir à Portbou pour offrir une soirée de clôture aux Rencontres.

Enfin une personnalité du monde cinématographique a la possibilité de distinguer trois films. Ces trois prix, attribués sans tenir compte du métrage, sont constitués par des échantillons significatifs de la production viticole locale.

**Les HôteIl n’y a pas de sélection ni par conséquent de candidature à poser pour participer aux quatrièmes Rencontres Cinématographiques de Cerbère-Portbou.

Les Rencontres Cinématographiques de Cerbère-Portbou s’organisent à partir de 10 séances proposées par des festivals ou des cinéastes différents.

Depuis la première édition en 2005, cinq festivals : le FIDMarseille (Jean-Pierre Rehm), le festival l’Alternativa à Barcelone (Tess Renaudo), le festival Côte Court de Pantin (Jacky Evrard), Cinémaginaire (Jean-Pierre Bellay), et les Rencontres Cinématographiques de Cerbère-Portbou proposent chacun une séance. Pour la neuvième édition des Rencontres du 3 au 6 octobre 2013 le producteur sud-africain Steven Markovitz (dans le cadre de la saison culturelle sud-africaine en France). Le cinéaste Peter Hoffmann et Arnaud Hée (Cinéma du Réel / Critikat) proposent également chacun une séance.

Les Rencontres permettent de désigner deux lauréats qui bénéficient alors d’une résidence destinée à l’écriture et/ou aux repérages d’un film à venir (sur un territoire allant de Portbou à Collioure) la responsabilité de proposer chacun une séance.

CONTACT

Patrick Viret
Tel (+33) 06 82 71 93 30

recibel@wanadoo.fr 

INFORMATION

Pour déjeuner ou dîner à l’hôtel du
Belvédère du Rayon-Vert à l’occasion
des rencontres il est impératif de réserver
au (+33) 04 68 88 41 54

 

 

 

   *** LA  4èmeédition        de l’Automne Musical en Vallespir-Carrefour des Arts:

 


Vendredi4Octobre   à TAILLET -  ÉgliseSaint-Valentinà20h30

« Trio SYRTO »    Ambre Vuillermoz, accordéon - Hélène Duret, Clarinette - Chloé Lucas, contrebasse

Del’Amérique du Sud aux Balkans

Samedi 5 Octobre  à ST JEAN PLA DE CORTS -   Salle Polyvalenteà20h30

Concert dédié à Pau Casals                 enprésence dFrédériLODEON et

en hommage à Lucien-André Ragot, luthier, et André Peus, directeur du Conservatoire de 1939-

Quintette" Mare Nostrum Musicae" F. Descargues, 1er violon - E. Schütz, 2. violon - J. Felix, alto - D. Surroca, violoncelle - J. Testi, contrebasse et en solistes: F. Ragot, violoncelle et FM Rignol, pianodirection Michel PEUS

« Les chrysanthèmes » de G. PUCCINI pour quintette à corde - « Souvenir de Spa » op.2 de F.A. SERVAIS pour violoncelle et quintette à corde – (François Ragot au violoncelle) - « Lied romantique » pour Violoncelle, Piano et cordes de D. DE SEVERAC - (Michel PEUS , piano et François RAGOT, violoncelle) - “Oracion del torero” op.34 de J. TURINA pour cordes - “Rapsodia sinfónica » op. 66 de J. TURINA pour piano et quintette à cordes (François Michel RIGNOL, Piano) - Bolero “Recuerdos de Andalusia” de Eduardo OCÓN  transcription pour sextuor (François Michel RIGNOL Piano) - « Pantomime » et « Danse du feu follet » Extraits de l’Amour Sorcier M. DE FALLA - (piano et quintette sous la direction de Michel PEUS)

Dimanche 6 Octobreà  VIVES   Sallepolyvalenteà17h30

Solo - Duo et Quatuor de Saxophones "minima distancia"           enprésence dFrédériLodéon

Mi bailaora de David Salleras (solo saxophone) - Rodeando de David Salleras (quatuor de saxophone) - Soñando una nana de David Salleras (quatuor de saxophone) - Suite Hel·lenique de Pedro Iturralde (quatuor de saxophone) - Tango pour une princesse desespérée de David Salleras (quatuor saxophone) - Il momento perduto de David Salleras (quatuor de saxophone) - Danse de Daniel Lopez (quatuor de saxophone) - Retandote de David salleras (solo saxophone) - MIlonga en Re de Astor Piazzolla (quatuor de saxophone) - Escualo de Astor Piazzolla (quatuor de saxophone) - L'último suspiro de David Salleras (quatuor de saxophone)

 

RESERVATIONS : 06 99 88 90 43auprèsLes Formations de Chambre des Pays Catalans (organisateurs)

Partager cet article
Repost0
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 14:35

* Au Palais des Congrès de Perpignan, rez-de-chaussée, vernissage à 18h30, ce mercredi de tabeaux de Dominique Baillieux, d'Emile Moustachi...

 

Entrée libre, apéritifs, ventes et échanges... domi-a-barcelone.JPG D.Baillieux. femme-mauve.JPG (C) D.Baillieux  (voir l'article dans le nouveau livre de Jean-Pierre BONNEL :

 

  "Peintres en Catalogne (et ailleurs: Soutine, Cy Twombly, expositions à Paris, Madrid...) : du local à l'universel" (180 pages, photos, couverture cartonnée avec jaquette et rabats en couleur, tirage limité, 20 euros, (éditions GRINTA, Roumanie)

* disponible à partir du 1er juin -

 

 diffusion à Bucarest et en France, lors des salons du livre, en librairie -Torcatis à Perpignan, Maison de la Presse de Prades, de Collioure...   - ou chez l'auteur 06.31.69.09.32. chèque à JP.Bonnel - 7 route de Bages - 66180 - Villeneuve de la Raho)

 

  **  Colloque Salles Gomes - Jean Vigo

Publié le 28/05/2013 à 22:00 par leblogcultureldyl
Colloque Salles Gomes - Jean Vigo

 

Institut jean Vigo - Colloque Salles-Gomes – Perpignan –Montpellier

 

MERCREDI 29 MAI à 19 h 10


OUVERTURE DU COLLOQUE SALLES GOMES

Ungaretti em São Paulo  
Sergio MUNIZ, Brésil, 1970, 14’

Documentaire amateur où Salles Gomes présente la ville de

São Paulo au poète italien Ungaretti. 

Zéro de conduite   
Jean Vigo, France, 1933, 41’

 

Jeudi 30 mai 2013 - Institut Jean Vigo à Perpignan

 

9h00 SESSION 4 : « Jean Vigo, une biographie »

1. Luce VIGO (Auteur d’articles et de livres) « Salles Gomes et la Biographie de Jean Vigo un apport dans la compréhension du cinéaste par ses descendants ».

2. François AMY DE LA BRETEQUE « Deux biographies à 50 ans de distance ».

3. Guillaume BOULANGE : « Jean Vigo, cinéaste de notre temps» par Jacques Rozier : essai de biographie filmée ».

10h30Pause -café et visite de la Cin émat hèque

12h30Repas

14h30 SESSION 5 : « Jean Vigo/Salles Gomes regards croisés : cinéma et critique cinématographique mondial »

1. Maria Cecilia M. NOGUEIRA COELHO (Univ. Federal de Minas Gerais) :

« Hélène, un personnage mythique : autour du film L’Atalante et de la nouvelle ?Duas vezes com Helena” ».

2. Richard PEÑA. « Paulo Emilio: Cinéma et modernité ».

3. Fatima Sebastiana GOMES LISBOA « Salles Gomes et le transfert culturel France-Brésil ».

16h30Débat / 16h45Conclusion du Colloque

 

Suite du colloque à Montpellier

 

Partager cet article
Repost0
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 09:44

images-1-copie-13.jpeg F.Boutonnet (à droite)

 

Mardi 14 mai à 18h00 LIBRAIRIE TORCATIS

Rencontre avec Francois Boutonnet

pour la présentation de son livre:

 

Mnémosyne Une histoire des Arts de la Mémoire de l’antiquité à la création multimédia contemporaine
Editions Disvoir  

   

Mnémosyne préside depuis la nuit des temps aux fragiles émulations entre mémoire et création, connaissance et poésie, sciences et arts. C’est sous son signe que les Arts de la Mémoire ont initié, il y a déjà vingt-sept siècles, dans la Grèce de l’Antiquité, un chemin vers un art global, en associant pour la première fois, lieux et mémoire, espace et temps, représentation et mouvement, image et pensée. C’est sous son signe que se sont déployées dans le temps les diverses modélisations des connaissances. C’est sous son signe que se place l’idée même d’une pensée visuelle, d’une pensée en images. C’est en référence à Mnémosyne qu’au début du XXe siècle, Aby Warburg poursuit ses ultimes recherches d’une sorte de théâtre de la mémoire, faisant ainsi revenir au premier plan les inventions plusieurs fois millénaires des antiques Arts de la Mémoire.


Pourquoi éveiller au présent cette histoire ? Parce que les Arts de la Mémoire apparaissent comme un marqueur de la manière de pensée de chaque époque, comme une boîte noire des représentations du monde. Mais aussi parce que le mouvement même de l’histoire et les changements de paradigme suscités par les nouvelles technologies éclairent d’un jour nouveau les constructions des Arts de la Mémoire. Les lieux (loci) individualisés et intimes des antiques Palais de Mémoire deviennent collectifs et poreux. Les images (imagines) uniques et secrètes qui nourrissaient ces arts, deviennent multiples et publiques. Les couplages dialectiques lieux-images deviennent intelligence collective ou sites interactifs. D’un parcours balisé à des parcours connectés, les dispositifs se sont enrichis de combinaisons infinies qui renouvellent la notion de labyrinthe comme déambulation entre des énigmes symboliques. La réalité augmentée de ces nouveaux paysages virtuels et les liens qui s’y tissent sont aujourd’hui le lieu où se fabriquent la création artistique et les nouvelles modalités des savoirs.

 

François Boutonnet est né en 1951 à Perpignan. Il est réalisateur de films, docteur en cinéma, diplomé de l’Université de Toulouse Le Mirail. En 1983 il fonde l’Association Cinémaginaire, réseau de cinéma de proximité dans les Pyrénées Orientales, qui tisse autour de l'image en mouvement, un véritable projet culturel à travers des actions de diffusion, de formation, de création et d'éducation. En 2006 il fonde la coopérative de production cinéma Kalimago Films. Depuis une dizaine d’années, il développe une recherche avec l’Université de Toulouse Le Mirail (Ecole Supérieure Audio Visuel - ESAV) autour des rapports qu’entretiennent les Arts de la Mémoire et les Images en Mouvement. Dans le cadre de cette recherche, il réalise en 2008 le film-essai Urbi et Orbi. En 2010 il réalise un documentaire sur l’exil des républicains espagnols Il nous faut regader, et en 2012 le film Dans la peau de l’ours, sur les fêtes carnavalesques de Prats de Mollo dans les Pyrénées Orientales.

 

 

 

 

*** François Boutonnet      

auteur, réalisateur      
         
 
François Boutonnet est né en 1951 à Perpignan, au sud de l’Occitanie et au nord de la Catalogne, à deux pas du “centre du monde” selon Salvador Dali. Très tôt il cherche un “autre” centre à ce monde, curiosité qui le mène de Perpignan à Clermont Ferrand, puis en Toscane, à Toulouse, Barcelone, Paris et en Amérique du Sud. Il est successivement moniteur de ski, ouvrier fraiseur, professeur de mathématiques, potier, fabricant de cheminées, brocanteur, chomeur, régisseur de plateau au théâtre, machiniste, animateur cinéma, guide de montagne, constructeur de décor, exploitant de cinéma, réalisateur de courts métrages, éducateur auprès d’enfants sourds, voyageur, animateur d’ateliers d’éducation à l’image, fondateur et président depuis 1983 de l’association Cinémaginaire. Il prépare actuellement une thèse au département Cinéma de l’Université de Toulouse (ESAV), sur les rapports qu’entretiennent les Palais de Mémoire et le Cinéma. Le film Urbi et Orbi fait aussi partie du dispositif élaboré autour de cette thèse.
 
 
  filmographie      
         
  Urbi et Orbi est le premier long métrage de François Boutonnet, engagé depuis une vingtaine d'années, dans les aventures de Cinémaginaire et Kalimago Films, qu’il a créés en 1983 et 2006.      
         
  contact      
         
  Kalimago Films – 9 Traverse du Veinat 66690 SOREDE      
  tél : 04 68 08 22 16      
  fax : 04 68 08 22 17      

 

 

 

mail : francois.boutonnet@kalimago.com
Partager cet article
Repost0
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 14:44

beton.jpg (C) Jean-Pierre Bonnel

 

** CINEMAGINAIRE :


Mardi 12 mars à 14 h 30 - Cinéma Vautier - 66  Elne

Le Ciné des  Aînés présenté par les  Amis du Vautier, chaque deuxième mardi du mois

Formule du Ciné des Aînés : séance ouverte à tous, jeunes et moins jeunes, clôturée par un goûter offert par la ville d’Elne 

Tu honoreras ta mère et ta mère

Film de Brigitte Roüan (Fra/Lux/Belg 2012 1h20) avec Nicole Garcia, Eric Caravaca, Patrick Mille

Promenade fantasque dans le cerveau névrosé d’une mère de famille. Une comédie délirante et agitée. LES INROCKS- Brigitte Roüan installe une famille composée-recomposée en pleine hystérie collective sur une île grecque. LIBERATION - Tarif : 5   euros

 

Vendredi 15 mars à 14 h 30 - Cinéma Vautier - 66  Elne

L’association LGBT66 (Association Lesbiennes Gays Bi et Trans des Pyrénées-Orientales) présente Les Grandes et Belles Toiles avec le film

Hors les murs : Film de David Lambert (France/Belgique/Canada 2012 1h35) avec G. Gouix, M. Malliarakis, Mélissa Désormeaux-Poulin

Paulo, un jeune pianiste, rencontre Ilir, un bassiste d’origine albanaise. Aussitôt, c’est le coup de foudre. Du jour au lendemain, Paulo quitte sa fiancée pour s’installer chez Ilir. Le jour où ils se promettent de s’aimer pour la vie, Ilir quitte la ville et ne revient plus.

Projection suivie d’un débat et d’un pot de l’amitié.

Tarif : 5   euros

 

Samedi 16 mars à 14 h 30

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer 

Les Ciné-Conférences CONNAISSANCE DU MONDE, s'inscrivent dans une longue tradition de l'exploration française dans le Monde. La rencontre du public avec l'explorateur venu commenter son film, constitue le coeur du concept des Ciné-Conférences.

Pérou-Chili

Film de Hadrien Crampette

Tarif :  6  euros

 

Samedi 16 mars à 14 h 30

Cinéma Vautier - 66  Elne - Séance exceptionnelle

Un siècle d'histoire à Elne - Film de Bernard Arnaud (France 2012 Kalimago Films) - Tarif : 5   euros

 

Mardi 19 mars à 20 h 30

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer    

Le Groupement National des Cinémas de Recherche présente

Cette proposition régulière prend place au Cinéma Jaurès chaque dernier ou avant-dernier mardi du mois. Chaque séance sera accompagnée, et un "bonus" (comme on dit pour les DVD) suivra la projection du film et viendra aussi nourrir la conversation.

La poussière du temps - Film de Théo Angelopoulos (Fr/Rus/Gr/Ital 2012 2h05 VO) avec Willem Dafoe, Bruno Ganz, Michel Piccoli

ll s'agit d'une saga épique familiale dans la fin du xxe siècle. Un réalisateur américain d'origine grecque réalise un film qui raconte l'histoire de ses parents. Le récit nous emmène en Italie, en Allemagne, en Russie, en Ouzbékistan, au Canada et aux États-Unis. Le personnage principal est Eleni. C'est en même temps un voyage à travers la vaste histoire et les événements des cinquante dernières années. La poussière du temps trouble les mémoires.Mercredi  20 marsà 21 h                 nouvelle saison 2012 - 2013 !

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer

et

Vendredi 29 mars à 18 h 30

Cinéma Vautier - 66  Elne

Cinemaginaire présente MIREM CATALA, un cycle de films en version originale en catalan et sous titres français

Els nens salvatges

Film de Patricia Ferreira (Barcelone 2011 1h40) 

La plupart des parents aiment leurs enfants et s’en occupent, mais ils ont tendance à oublier combien la transition de l’enfance à l’âge adulte peut être difficile. Alex, Gabi et Oki sont trois adolescents perdus dans la grande ville. Comme d’autres, leur occupation consiste à tromper l’ennui en buvant, en se battant ou en taguant... Rien ne pouvait leur laisser présager, cependant, des conséquences terribles que leurs actes finiraient par avoir sur leur entourage.

Tarif : 4 euros

 

Jeudi 21 mars à 20 h 30      En présence du réalisateur      

Cinéma Vautier - 66  Elne

Le Collectif Anti-Pesticides 66 accueille Marie-Monique Robin pour son film

Les moissons du futur

Film de Marie-Monique Robin (France,2012, 1 h 36)

Après Le Monde selon Monsanto et Notre poison quotidien, Marie-Monique Robin enquête sur les méthodes de l'agroécologie dans différents points du globe. Un film plein d'espoir sur les solutions possibles à la crise alimentaire.

Tarif : 4 euros

 

Samedi 23 mars à 19 h 

Cinéma Vautier - 66  Elne

Dans le cadre du Printemps des Poètes, le Pôle Culture de la Mairie d'Elne présente en partenariat avec Cinémaginaire une soirée AUTOUR DE NERUDA :

à 19 h

Pablo Neruda

Film documentaire de  Amalia Escriva (France 1998 45')

Amalia Escriva a choisi de tirer le fil rouge du film à partir de l'autobiographie inachevée du poète, "J'avoue que j'ai vécu". Le film s'articule autour de quatre périodes de la vie de Neruda correspondant à quatre lieux géographiques ; ces moments forts sont rythmés par les poèmes de jeunesse, les poèmes engagés de la guerre d'Espagne et les œuvres plus contemplatives de la fin de sa vie.

suivi d'une pause gourmande

à 20 h 30

Le facteur

Film de  Michael Radford (R.U/Italie/France 1995 1 h 45) avec Philippe Noiret

Un jeune facteur italien quasiment illettré découvre le pouvoir des mots en compagnie de Pablo Neruda. Une fable initiatique qui allie simplicité et beauté, nostalgie et sincérité, où la poésie devient mode de vie. 

Tarif : 8 euros

 

Jeudi 28 mars à 19h

Cinéma  Jaurès  - 66 Argelès sur  Mer    

Le Collectif Anti-Pesticides 66, en partenariat avec Cinémaginaire, présente le film 

Des abeilles et des hommes

Film de Markus Imhoof  (France/Belgique/Canada 2012 1h35) avec Charles Berling, Robert Hunger-Buhler

Entre 50 et 90% des abeilles ont disparu depuis quinze ans. Cette épidémie, d’une violence et d’une ampleur phénoménale, est en train de se propager de ruche en ruche sur toute la planète. Partout, le même scénario : par milliards, les abeilles quittent leurs ruches pour ne plus y revenir. Aucun cadavre à proximité. Aucun prédateur visible. 

Tarif : 4  euros

 

***CinéMoi : Bibliothèque de Port-BOU : 

Passages of Contemporary Culture

Press Passages

 

Juan Goytisolo, “El crimen fue en Portbou”, El País, 05-08-1084

Narciso Alba, “El demonio no, la Gestapo. Precisiones a un libro de Lisa Fittko sobre la muerte de Walter Benjamin”, Quimera, n. 81, 1988

Pilar Parcerisas, “Portbou. Benjamin. Karavan”, Avui, 26-09-1993

Pilar Parcerisas, “Portbou, panteó Walter Benjamin”, Avui, 26-09-1996  

Moisès de Pablo, “La mort d’un filòsof. Benjamin a Portbou”, Serra d’Or, març 2000

Bruno Arpaia, L’última frontera comentat per Isaac Fernández Sanvisens, “Benjamin Walter”, Avui, 2000.

Enrique Vila-Matas, “Ser extranjero siempre”, Contracorrientes, 2000

Felix de Azúa, “Cada vez más crecidos”,  El País, 17-07-2000
http://www.elpais.com/articulo/opinion/vez/crecidos/elpepiopi/20100717elpepiopi_4/Tes

Stuart Jeffries, “Did Stalin's killers liquidate Walter Benjamin?”, The Observer, 08-07-2001
http://www.guardian.co.uk/world/2001/jul/08/humanities.internationaleducationnews

Eva Vázquez, “Els no-llocs”, El Punt, 04-03-2002

Eduardo Arroyo, “El trío Calaveras”, El Cultural, 10-04-2003
http://www.elcultural.es/version_papel/LETRAS/6813/El_Trio_Calaveras

Jean-Pierre Bonnel, "Antonio Machado et Walter Benjamin, deus destins à la frontière", Les Presses Littéraires, 2005

Rafael Rojas, “Benjamin no llegó a La Habana”, El País, 04-07-2006

José M. de Luelmo, “El principio era el fin: tras las huellas de Walter Benjamin“, Cuadernos del Minotauro, n. 3, 2006

Jeremy Harding, “Through the Trapdoor”, London Review of Books, 19-07-2007
http://www.lrb.co.uk/v29/n14/jeremy-harding/through-the-trapdoor

Rosemary Sullivan. “Villa Air-Bel. Cómo los intelectuales escaparon del nazismo”, El Cultural, 21-02-2008
http://www.elcultural.es/version_papel/LETRAS/22485/Villa_Air-Bel_Como_los_intelectuales_europeos_escaparon_del_nazismo

Enzo Traverso, "El segle XXI és el de l'eclipsi de la utopia" El Punt, 26-09-2009
http://www.elpunt.cat/noticia/article/5-cultura/19-cultura/85228-lel-segle-xxi-es-el-de-leclipsi-de-la-utopiar.html

Enrique Vila Matas, “El fondo eterno (Walter Benjamin)”, El País, Babelia, 18-09-2010
http://www.enriquevilamatas.com/textos/relbenjamin1.html

Manuel Reyes Mate, “Homenaje a un derrotado”, El Periódico de Catalunya, 13-10-2010
http://www.elperiodico.com/es/noticias/opinion/20101013/portbou-lugar-memoria/530402.shtml

Marià Veloy, “W. Benjamin. Com un intrús”,  Avui, 23-09-2010

Albert Lladó, “A Portbou, en busca de Walter Benjamin”,  La Vanguardia, 30-01-2011
http://www.lavanguardia.es/cultura/20110121/54104758304/a-portbou-en-busca-de-walter-benjamin.html

Partager cet article
Repost0
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 08:38

maillol.JPG  La Méditerranée à Banyuls (tombe de Maillol- photo J.P.Bonnel)

 

       Hier soir lundi, au cinéma Castillet, Fernando Trueba présentait son dernier film, en compagnie de l'actrice voluptueuse Aïda Folch. "L'artiste et son modèle" est un long métrage poétique, en noir et blanc, nourri de peu de dialogues ou de répliques sur l'art, mais les images, où coule la lumière horizontale d'une fin d'après-midi en Vallespir, mettent en valeur les épaules des statues...

 

Sur le thème du dialogue entre le vieil artiste et la jeune femme sensuelle, on pense tout de suite au récent Renoir : la réflexion sur l'art et les jeux de miroir entre le modèle et le peintre est très limitée. On se réfère surtout, pour une approche plus approfondie et pour des images encore plus voluptueuses, grâce aux formes d'Emmanuelle Béart, au film sur "La belle noiseuse".

 

Le film intimiste de Trueba se limite au face à face, dans un mas isolé (on pense à la "Métairie" de la vallée de la Rome, à Banyuls, avec sa rivière), dans la montagne : seule la venue d'un compagnon, d'un Résistant ou d'un Allemand, désirant écrire un livre sur le sculpteur, vient interrompre ce diaphane dialogue. Quelques scènes montrent l'épouse de l'artiste et le marché de Céret, mais ces moments de reconstitution rapide de la France de 1943, sont d'une utilité et efficacité très relatives. On préfère le retour à la glaise, au plâtre et à la peau caressante de la jeune fille...

 

F. Trueba a prétendu inventer un personnage fictif en s'inspirant de plusieurs artistes : son frère, décédé, Manolo Hugué, exilé à Céret, Picasso...et Maillol. 

 

    Il s'agit surtout de Maillol car tout (lieux, personnage de Dina, petites statuettes - on reconnaît "L'action enchaînée" et mille autres, la naïveté de sculpteur pendant l'Occupation et ses relations avec les Nazis...), même si manque la barbe à Jean Rochefort ! D'ailleurs le générique remercie Dina Vierny et son fils Olivier Lorquin, le conservateur de la fondation parisienne. 

 

   Dina n'a sans doute pas vu le film, mais elle serait contente de la vision, édulcorée, qu'en donnent le réalisateur et le scénariste, J.Claude Carrière : un Maillol Résistant (malgré lui, il est vrai), reclus dans son mas, une Dina qui organise des passages vers l'Espagne (on ne parle pas de la fameuse robe rouge, belle légende, mais c'est inutile : le film est en noir et blanc !)...En outre, Dina n'était pas, à Banyuls, aussi sage et présente qu'on nous le montre: les souvenirs de Frère, l'ami de Maillol, décrit les retards du modèle et les colères du sculpteur...


Ce n'est pas un personnage fictif: Maillol est partout, et surtout dans les images finales qui s'attardent sur la gestation de "La Méditerranée": erreur historique, car cette statue date de 1905/07, et non de 1943, et l'oeuvre ultime, inachevée d'Aristide est "Harmonie".

On a le droit de mélanger ainsi l'imaginaire et le réel, avec des personnages aussi ancrées dans l'Histoire..? 

 

Peut importe : on ne conservera que cette vision de la lumière sur "La Méditerranée" transformant le plâtre blanc en un marbre virginal... Vision, d'ailleurs, de la la version de marbre blanc qui se trouve au musée d'Orsay...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens