Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2021 2 23 /03 /mars /2021 08:22
Jean Nouvel devant le chantier de la Philarmonie de la Villette - Evénements culturels interdits dans le 66 - Calce - Auréie Lafourcade à Cordes/Ciel - Séminaire à Toulouse : écritures de femmes -
Jean Nouvel devant le chantier de la Philarmonie de la Villette - Evénements culturels interdits dans le 66 - Calce - Auréie Lafourcade à Cordes/Ciel - Séminaire à Toulouse : écritures de femmes -
Jean Nouvel devant le chantier de la Philarmonie de la Villette - Evénements culturels interdits dans le 66 - Calce - Auréie Lafourcade à Cordes/Ciel - Séminaire à Toulouse : écritures de femmes -
Jean Nouvel devant le chantier de la Philarmonie de la Villette - Evénements culturels interdits dans le 66 - Calce - Auréie Lafourcade à Cordes/Ciel - Séminaire à Toulouse : écritures de femmes -
Jean Nouvel devant le chantier de la Philarmonie de la Villette - Evénements culturels interdits dans le 66 - Calce - Auréie Lafourcade à Cordes/Ciel - Séminaire à Toulouse : écritures de femmes -

Jean Nouvel devant le chantier de la Philarmonie de la Villette - Evénements culturels interdits dans le 66 - Calce - Auréie Lafourcade à Cordes/Ciel - Séminaire à Toulouse : écritures de femmes -

L'Architecte

Jean Nouvel devant le chantier de la Philarmonie de la Villette -

 

Evénements culturels interdits dans le 66 : à Cabestany, Alénya...

La culture interdite : c'est incompréhensible et in défendable : ce gouvernement se perdra à cause de cette politique culturelle qui propose l'assistanat plutôt que la vie, la création...

 

Peinture :

Paysages liquides à Calce - Aurélie Lafourcade à Cordes/Ciel -

 

Séminaire à Toulouse : écritures de femmes - 

 

ie de Paris : Jean Nouvel contre-attaque

L’architecte poursuit en justice la Cité de la musique après que celle-ci lui a réclamé 170 millions d’euros, dont 110 millions de pénalités pour des retards.

as son bâtimentDébouté en 2015 d’une plainte sur des questions de droit d’auteur dont il espérait qu’elle lui ouvre le droit à des travaux modificatifs, il attaque aujourd’hui la Cité de la musique/Philharmonie de Paris sur un tout autre front, au pénal....(à suivre sur Le Monde)

 

 

Par 

Publié le 21 octobre 2019 à 06h54 -

ARTS.  BARCELONE,  04/03/2021

 

L'Institut Ramon Llull présente « Melting Spaces: When Restrictions become Options »

 

Après une année d’urgence sanitaire mondiale, artistes, conservateurs, chercheurs et institutions culturelles brouillent plus que jamais les frontières entre le numérique, l’espace public et les manières traditionnelles de se réunir pour partager des expériences culturelles. 

 

Depuis mars 2020, tous les opérateurs ont été forcés de trouver des moyens alternatifs aux rencontres de groupes en présentiel. C’est pourquoi cette série de conférences propose une réflexion sur la manière dont les pratiques culturelles ont changé et une analyse de celles qui ont évolué. On construira un espace d’ouverture pour discuter sur comment tirer les leçons de cette situation, pour partager des chances et des difficultés, pour évaluer la transformation numérique, pour découvrir des espaces publics en mutation et pour mettre sur le tapis le rôle des institutions publiques qui promeuvent la culture à l’étranger. 

 

Un projet organisé par l’Institut Ramon Llull en collaboration avec le Goethe Institut. Animé par Aina Tur et Gila Kolb.

ARTS DE LA SCÈNE.  VALENCIENNES,  19/02/2021

 

Soren Evinson présente « Just Desire » au Cabaret de curiosités de Valenciennes

 

Dans le cadre des séances ouvertes aux professionnels de la culture, le 10 et 11 mars l’artiste performeur offre la première en France de son dernier travail, Just Desire, auquel l’artiste a donné corps en septembre pendant un séjour de création à l’Espace Pasolini, en collaboration avec Le Phénix et avec le soutien de l’Institut Ramon Llull.

ARTS.  METZ,  19/02/2021

 

Le Pompidou-Metz présente l'architecture gonflable de Josep Ponsatí dans l'exposition « Aerodream »

 

Dès l’ouverture des centres culturels et jusqu’à la fin d’août 2021, l’exposition proposera une révision de l’art gonflable à travers les œuvres de plusieurs artistes, parmi lesquels Josep Ponsatí. Le Catalan s’est fait connaître internationalement comme artiste conceptuel à partir des années soixante-dix grâce à ses sculptures gonflables éphémères.

LITTÉRATURE.  FRANCE,  03/03/2021

 

Nouvelle traduction française d'Albert Sánchez Piñol: « Fungus. Le roi des Pyrénées », chimérique allégorie champignonnesque du pouvoir

 

L’un des auteurs les plus internationaux de la littérature catalan revient en français avec un roman de tournure épique fantastique. Traduit comme d'habitude par Marianne Millon, dans la collection Exofictions d'Actes Sud.

 

 

LITTÉRATURE.  EN LIGNE,  21/01/2021

 

Séminaire interuniversitaire dématerialisé : « De la cryptogynie à la médiatisation des écrivaines : nouvelles approches de la littérature catalane »

 

Ce séminaire est conçu comme un espace de discussion et d’échange visant à s‘interroger sur la (non)médiatisation des dispositifs littéraires des femmes dans l’historiographie sur le patrimoine culturel catalan. Nous nous proposons d’explorer des approches actuelles à ce corpus, traditionnellement négligé, afin de mettre en lumière les œuvres et les écrivaines récemment (re)découvertes et d‘interroger les perspectives théoriques, méthodologiques, interprétatives et même didactiques qu‘elles ouvrent.

CONNAISSANCE.  EN LIGNE,  22/02/2021

 

Les propositions pour le mois de mars du Centre d'études catalanes de la Sorbonne

 

Toujours en ligne, le Centre d’études catalanes accueille en mars un séminaire de présentation de deux derniers ouvrages sur l contreculture et la poésie expérimentale, et deux rencontres littéraires, l’une avec le poète Carles Duarte et l’autre avec la romancière Marta Orriols.

LITTÉRATURE.  EN LIGNE,  23/02/2021

 

Trois nouvelles séances du séminaire « Écriture de femmes occitanes (XIX-XX) »

 

Le laboratoire de recherche Littérature et Herméneutique (LEH) de l’université Toulouse 2 Jean Jaurès organise depuis le mois de novembre le séminaire Écriture de femmes occitanes (XIX-XX) sous forme de sept conférences échelonnées, qui se prolongeront encore jusqu’en avril. Les conférences sont accessibles à distance.

LANGUE.  BARCELONE,  05/03/2021

 

L'Institut Ramon Llull lance un programme international de bourses de doctorat dans le domaine des études catalanes

 

Les bourses ou contrats, selon les particularités de chaque pays, seront administrés par les universités Paris 8 (France), Université technique de Chemnitz (Allemagne), Saint Andrews University (Écosse) et aux États-Unis par le biais de la NACS (North American Catalan Society).

ARTS.  BARCELONE,  01/03/2021

 

Lancement de six appels à projets pour la traduction et la promotion internationale

 

Ouverture de l’appel public à propositions concernant des aides pour l’internationalisation de la littérature et des arts visuels catalanes, octroyées par l’Institut Ramon Llull. Trouvez dans cet article l’information principale des aides.

LITTÉRATURE.  BARCELONE,  23/02/2021

 

L'Institut Ramon Llull lance un nouveau programme pour les traducteurs littéraires du catalan et de l'occitan

 

L’Institut Ramon Llull met en marche un programme de soutien spécifique aux traducteurs littéraires du catalan et de l’occitan aranais vers d’autres langues afin d’encourager la promotion internationale des auteurs patrimoniaux de la littérature catalane et aranaise. Le programme cherche également à soutenir le parcours professionnel des traducteurs, en renforçant leur rôle de prescripteurs dans le secteur international de l’édition.

 

Contact: info@llull.cat

 

Partager cet article
Repost0
13 mars 2021 6 13 /03 /mars /2021 09:08
J.L. Prat

J.L. Prat

 
 

ELNE.
M. Erwan PRAT, son fils ;
Lisa et Joan, ses petits-enfants ;
sa famille ;
parents et alliés
ont la tristesse de faire part du décès de
Monsieur
Jean Louis PRAT
survenu à l'âge de 77 ans.
Une cérémonie civile aura lieu le mardi 16 mars 2021, à 15 heures, au crématorium de Perpignan.
Un dernier hommage peut lui être rendu à la chambre funéraire Roc Eclerc, 4, boulevard Jacques-Albert à Elne, où un registre à signatures est mis à votre disposition.
Selon sa volonté, ni fleurs ni couronnes.
La famille remercie par avance toutes les personnes qui, par leur présence ou leurs témoignages d'amitié,
s'associeront à sa peine.
P.F. SUD MEDITERRANEE
ROC ECLERC - PERPIGNAN- ELNE
04.68.36.15.37

 

- - -

Il écrivait encore il y a deux jours sur les réseaux sociaux...Avec humour et érudition, avec modération, aussi, toujours, il aimait les dialogues intellectuels sur l'actualité, la Catalogne, lui le Catalan illibérien, parlant bien cette langue mais philosophant en français...


Je garde le souvenir d'un repas chez lui, sous la treille de son petit jardin, en sa modeste maison. Avec Paul Gérard, Jacques Geneste...il parlait peu mais de façon intense et ses idées étaient répercutées par sa voix rocailleuse...

D'esprit libertaire, d'une grande érudition, d'une personnalité à la Jacques Quéralt, cet homme discret manque déjà à sa ville et à ses amis, comme le Jaume...

J.P.Bonnel

 

*Merci à Joan IGLESIS pour ses envois précieux qui nourrissent ce blog. Puissent d'autres partenaires apporter de l'eau et des infos à cette source, remuée par un lanceur d'alerte, qi n'a pas la vocation de plaire, mais de dire le vrai... JPB

 

Jean Iglesis

12 mars 2021

 

Hommage à Joan Llu ís Prat
Né en 1944, professeur agrégé de philosophie, nous regrettons la disparition de Joan Llu ís Prat.
Homme de convictions, Il. Libérien discret, j'aimais lui parler et évoquer, au hasard de nos rencontres, et surtout à l'occasion du marché du vendredi à Elne - comme si nous étions frères de pensée et de cœur - la poésie de Joan Pau Giné...
Joan Llu ís Prat avait été professeur de philosophie à l'Institut Aragon et était également étudiante du professeur Jacques Rodier, très bien avant qu'il ne devienne son collègue...
Joan Llu ís Prat était tout un intellectuel qui partageait avec une foi intime et passionnée et aussi avec beaucoup de délicatesse l'amour de la langue et de la terre catalanes...
Très économe quand il parlait, il était nogensément un riche conseiller de sagesse qui s'est imposé en tant qu'observateur précieux et en tant qu'analyste fin...
Aujourd'hui c'est un compagnon très aimé et très intelligent qui disparaît...
Repos à Pau Joan Llu ís...
Vous avez accompli votre travail et vous avez fait votre chemin...
En votre mémoire, nous nous battrons pour ce qui nous reste...
Nous le ferons tous ensemble... Et même si la nuit est noire maintenant et ici, le soleil levant brillera sous notre drapeau demain...
Sincères condoléances à votre famille...
J.I.
en catalan par J.I.

 
Nascut l'any 1944, professor agregat de filosofia, lamentem avui dia la desaparició de Joan Lluís Prat.
 
Home de conviccions, Il.liberià discret, m'agradava enraonar amb ell i evocar, a l'atzar dels nostres encontres, i sobretot a l'ocasió dels divendres de mercat a Elna - com si fóssim germans de pensament i de cor - la poesia de Joan Pau Giné...
 
Joan Lluís Prat havia estat professor de filosofia a l'Institut Aragó i també havia estat alumne del professor Jacques Rodier, molt ben abans que ell esdevingués el seu col·lega...
 
Joan Lluís Prat era un intel·lectual sencer i sincer que compartia amb una intima i apassionada fe i també amb molta delicadesa l'amor de la llengua i de la terra catalanes...
 
Molt ecònom quan parlava, era nogensmenys un conseller ric de saviesa que s'imposava tant com observador preciós i tant com analista fi...
 
Avui dia, és un company molt estimat i molt intel·ligent que desapareix ...
 
Descansa En Pau Joan Lluís...
 
Has complert la teva feina i has fet el teu tros de camí...
 
En el teu record, lluitarem pel que ens queda...
 
Entre tots ho farem tots... I encara que la nit sigui negra ara i aquí, el sol ixent lluirà a sota la nostra bandera demà...
 
Sincer condol a la teva família...
Partager cet article
Repost0
10 mars 2021 3 10 /03 /mars /2021 08:50
Hôtel de l'Europe/hôtel des Ros (photos JPB)
Hôtel de l'Europe/hôtel des Ros (photos JPB)
Hôtel de l'Europe/hôtel des Ros (photos JPB)
Hôtel de l'Europe/hôtel des Ros (photos JPB)
Hôtel de l'Europe/hôtel des Ros (photos JPB)
Hôtel de l'Europe/hôtel des Ros (photos JPB)

Hôtel de l'Europe/hôtel des Ros (photos JPB)

Un musée catalan au coeur de Perpignan ?

La Casa Pairal installée à l'hôtel de l'Europe, rue des abreuvoirs.?

 

On a déjà parlé de cet hôtel particulier, qui appartint, aux 17°/180 siècles à des avocats et magistrats perpignanais célèbres, puis accueillit G.Sand et Chopin lors de leur périple vers les Baléares, Majorque en particulier...

 

L'actuel propriétaire, Paul Boyssen, musicien, chanteur, écrivain, psychanalyste...poursuivi par le fisc,  a déjà vendu un appartement luxueux, détenu en ce moment par un marchand de biens.

P. Boyssen a rénové à grands frais son propre appartement, faisant dialoguer architecture catalane (cairou, galets de rivière...) et matériaux contemporains... Il est disposé à vendre ce qu'il reste, dans ce labyrinthe de pièces, de recoins, de greniers, de caves...Les quatre propriétaires, constitués en SCI, sont disposés à refaire l'unité de la maison pour la bonne cause. Même, peut-être, le célèbre cuisinier international, Paul X., possédant les pièces de gauche, en regardant la rue des abreuvoirs, pourrait vendre aussi, car peu présent à Perpignan...

 

L'ensemble exige, certes, une rénovation coûteuse et complexe, mais le notaire, tout près, le cabinet Desboeuf, possède les plans, les archives des ventes...et pourrait mettre du clair dans cette vaste demeure, parfois obscure, mais s'ouvrant sur la lumière d'un jardin insoupçonné et d'une terrasse lumineuse ! Le mur de briques, au fond, une fois ouvert sur la rue du Castillet (on reste tout près de l'ancienne Casa Pairal !) donnera vie à la future entrée principale (la rue des abreuvoirs, étroite, est située dans la zone piétonne) et surtout permettra l'accès du musée aux handicapés...

 

Le projet est faisable, il ne manque plus que l'accord de la mairie, qui opterait plutôt pour un musée à l'extérieur de Perpignan, plus accessible...mais un local neuf, alors que Perpignan le propose en coeur de ville, pour revivifier le centre et trouvant sa olace dans un itinéraire culturel et touristique de premier plan !

 

En visitant les lieux, grâce à P.Boyssen et Alain Gélis, artiste qui verrait bien une partie de ses collections d'art premier dans une aile du musée nouveau, j'ai pu constater l'enthousiasme de Georges Puig, de Mme Moly, de Sylvain Chevauché... Une visite de ces élus, avec A.Bonet, et des architectes, est programmée dès ce vendredi...Car il faut aller vite, les Italiens intéressés par les lieux doivent signer le contrat de vente fin mars !

Ne reste que la signature du maire, qui doit prendre conscience de la grandeur historique et artistique du lieu, ouvrant des perspectives pour la renommée de la ville...

 

J.P.Bonnel (10 mars 2021)

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 mars 2021 4 04 /03 /mars /2021 10:52
Manif pour la culture 4 mars 2021

Manif pour la culture 4 mars 2021

 
"Nightvision" de Clara Claus au festival du Cinéma du Réel


lus ...

détails
 
 
 
 
 
 
 
Je suis honorée que mon premier film Nightvision fasse partie de la sélection de la 43ème édition du festival du Cinéma du Réel, qui aura lieu du 12 au 21 mars 2021: https://www.cinemadureel.org/film/nightvision/
 
Comme vous le savez déjà, malheureusement la crise sanitaire ne permet pas un festival dans les salles de cinéma, il aura donc lieu en ligne. Chaque film sera diffusé 2 fois avec une limite de 400 visionnages. 
 
Nightvision (37min) sera diffusé le jeudi 18 mars à 18h et le vendredi 19 mars à 13h.
Il sera projeté avec un autre film de la sélection Un monde flottant de Jean-Claude Rousseau. 
Chaque projection sera suivie de l'enregistrement d'une conversation avec le critique de cinéma Jérôme Momcilovic et le réalisateur Jean-Claude Rousseau.
 
 
la billeterie est ouverte ici:
(Mon film est dans "court-métrage #5")
 
 
 
 
 
 

LA BILLETTERIE EN LIGNE
DE CINÉMA DU RÉEL EST OUVERTE ! 

 
Du 12 au 21 mars, Cinéma du réel proposera une forme spécifique, fédératrice et augmentée sur CANALRÉEL

Au programme, une compétition de films français et internationaux, l’intégrale des films du cinéaste Pierre Creton, la programmation « Cinéaste en son jardin », qui vient, en regard de cette rétrospective, mettre en lumière des cinéastes qui ont choisi la nature comme lieu de vie et de cinéma. La section Front(s) populaire(s) revient cette année sous la thématique « À quoi servent les citoyens ? ». Le festival parlé explorera les rapports entre littérature et cinéma documentaire. Et aussi, une proposition d'avant-premières, de raretés et d'inédits et Paris DOC, la plateforme professionnelle du festival.
 

DÉCOUVREZ TOUTE LA PROGRAMMATION
 
Vous pouvez dès à présent et jusqu'au dimanche 21 mars, dernier jour du festival, acheter des billets à la séance ou des Pass Journée ! 
* Pour des questions juridiques et de sécurité, la plateforme est géobloquée.
Les visionnages sur CANALRÉEL sont uniquement possibles depuis la France.
__
IMPORTANT 
Comme dans une salle de cinéma, la séance pourra être visionnée uniquement au jour et à l’horaire donné. À partir de l’horaire de début de la séance, vous avez 15 minutes
pour lancer le visionnage et assister à la séance dans son intégralité.
Passé ce délai, la séance ne sera plus disponible.
 
BILLETS À LA SÉANCE :  3 €

L’achat d’un billet à la séance garantit une place pour la séance choisie. Pour tout achat sur CANALRÉEL, il faudra au préalable créer votre compte (en haut à droite de la page).

À NOTER :
Le nombre de places par séance est limité, comme dans une salle de cinéma. Quand l’ensemble des places d’une séance a été réservé, la séance sera indiquée COMPLÈTE et la réservation ne sera plus possible. La totalité des films de la compétition, de la rétrospective Pierre Creton et de la programmation Cinéaste en son jardin est diffusée deux fois.

ACHETER DES BILLETS À LA SÉANCE
 
PASS JOURNÉE :  8 €

Lorsque vous achetez un Pass journée, vous accédez au programme complet de la journée choisie. Pour tout achat sur CANALRÉEL, il faudra au préalable créer votre compte (en haut à droite de la page). 

À NOTER :
L’achat d’un PASS JOURNÉE garantit une place pour toutes les séances du programme du jour choisi.

 

L'ARBRE - Patrimoine

Manifestation nationale de découverte du patrimoine rural à l'initiative de nos organisateurs d'animations, les Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins seront sur le thème L’arbre, vie et usages.

Pour vivre cette thématique, découvrez les paroles de nos organisateurs partout en France et participez les 26 et 27 juin prochains  !

 

 

 

Découvrir l'association Les Chantiers

Tramasset

 

Nouvelle-Aquitaine

 

 

Les inscriptions aux Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins sont ouvertes !

 

Cette 23e édition, parrainée par Jean-Pierre Pernaut, portera le thème L’arbre, vie et usages !

 

Associations, collectivités, artisans, architectes, propriétaires, offices de tourisme... sont invités à faire découvrir leur patrimoine de proximité, savoir-faire et paysages lors de cette manifestation nationale !

Tous peuvent proposer une animation ou plusieurs pour les samedi 26 et/ou dimanche 27 juin 2021 et s'inscrire avant le 15 avril 2021 :

 

Inscription

 

Cette année, le thème mis à l'honneur sera L'arbre, vie et usages !

L’arbre, élément de biodiversité et ressource naturelle, est aussi un marqueur important de nos paysages de villes et campagnes. Il peut être remarquable, spirituel, utile à la faune, nourrir l’homme… Il peut border les canaux, les biefs, couper du vent… Le bois, matériau renouvelable et durable est utilisé et travaillé depuis des siècles. Il est un élément indispensable dans la construction de bâtiments, de navires, d'outils, d’instruments de musique...

A travers cette diversité, la richesse de ce thème sera au coeur des 1000 animations proposées partout en France les 26 et 27 juin 2021. Rejoignez la programmation et inscrivez-vous avant le 15 avril !

 

 

Comme toujours, les organisateurs peuvent proposer des animations sur le patrimoine rural :

  • Circuit de découverte de l'architecture vernaculaire,
  • Démonstration de savoir-faire artisanaux, 
  • Présentation de collections dédiées au monde rural et de savoir-faire de la vie quotidienne,
  • Découverte du moulin et présentation du travail du meunier,
  • Spectacle vivant, théâtre, reconstitution, danse,
  • Portes ouvertes de lieux habituellement fermés au public,
  • Découverte de chantiers de restauration,
  • Foire, marché, fête…

 

Les organisateurs d'animations et le comité organisateur des JPPM ont en commun la volonté de faire connaitre le patrimoine rural, témoin de la vie quotidienne d'autrefois et d'encourager une prise de conscience permettant de le protéger et de le transmettre aux générations futures. Le secrétariat de la manifestation vous apporte : un relai presse, une visibilité sur internet et les réseaux sociaux ainsi qu'un kit de communication papier (10 affiches A3 par animation enregistrée).

 

Idées d'animations, fiches techniques sur l'inscription et l'organisation d'une animation et pistes de réflexions : 

 

Devenez acteur

 

 

 

 

Secrétariat des Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins

Fédération Patrimoine-Environnement

6-8 passage des Deux-Soeurs - 75009 PARIS

01 42 67 84 00 - jppm@associations-patrimoine.org

 

© 2021 Patrimoine-Environnement

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 mars 2021 2 02 /03 /mars /2021 09:53
Chez Guy Ferrer (C) JPB - Avec son compagnon B.Lacombe, grand spécialiste et collectionneur de masques du monde entier - Avec Pierre Coureux sur le toit de l'atelier...
Chez Guy Ferrer (C) JPB - Avec son compagnon B.Lacombe, grand spécialiste et collectionneur de masques du monde entier - Avec Pierre Coureux sur le toit de l'atelier...
Chez Guy Ferrer (C) JPB - Avec son compagnon B.Lacombe, grand spécialiste et collectionneur de masques du monde entier - Avec Pierre Coureux sur le toit de l'atelier...
Chez Guy Ferrer (C) JPB - Avec son compagnon B.Lacombe, grand spécialiste et collectionneur de masques du monde entier - Avec Pierre Coureux sur le toit de l'atelier...
Chez Guy Ferrer (C) JPB - Avec son compagnon B.Lacombe, grand spécialiste et collectionneur de masques du monde entier - Avec Pierre Coureux sur le toit de l'atelier...

Chez Guy Ferrer (C) JPB - Avec son compagnon B.Lacombe, grand spécialiste et collectionneur de masques du monde entier - Avec Pierre Coureux sur le toit de l'atelier...

 

André Bonet, adjoint à la culture, nous apprend que la Ville de Perpignan consacrera sa grande exposition d’été à l’artiste Guy Ferrer au centre d’art contemporain. 

 

On estime beaucoup l'artiste qui réside à Canet-village, on se souvient de l'installation de sculptures au Campo Santo, à l'initiative de Michel Pinell (adjoint à la culture et à la médiation sous l'ancien maire), mais on ne sort guère de la routine...

Pas d'initiative nouvelle, originale, la culture poursuit son petit calendrier local : la crèche à la mairie (culture religieuse anti-laïque), les graffiti dans la rue culture qui anime et décore), la Véronique Samson l'été au Campo (on prend les mêmes et...)...

A présent G.Ferrer au "Centre d'art contemporain" (on ne dit plus Walter Benjamin, on laisse tomber ce nom qui ne cause que des ennuis et n'intéresse pas la majorité des citoyens): donc l'établissement du Pont d'En Vestit n'est pas vendu..? Quid des Italiens intéressés..? On nous cache tout, on nous dit rien...

Le CAC WB, il faut dire que ça n'a jamais fonctionné, dans l'esprit du philosophe allemand : par facilité et incompétence; on a préféré monter des expos faciles, sans trop de frais, à mettre des livres et ordis lors de la rénovation de la médiathèque... On continue et on privatise le lieu, (c'était déjà avant A.Bonet) en invitant le galeriste privé  R. Castang à présenter ses "poulains" dans le lieu public : pour vendre ses tableaux...

 

J.P.Bonnel

- - -

 

Guy Ferrer, né à Alger en 1955, est un sculpteur et peintre français de mère italienne et de père catalan. Il est également architecte et poète.

« Grand voyageur, il puise dans ses nombreux séjours de travail à l’étranger la matière humaine qui anime son œuvre et lui insuffle son esprit. Passionné par les spiritualités du monde, il nous offre avec puissance sa vision sensible et poétique de l’Homme, pris dans le Temps et face à la dialectique de sa destinée paradoxale : l’homme est, selon Ferrer, à la fois de lumière et de boue, et le chemin de la vie est initiatique2. »

 

Guy Ferrer développe une carrière internationale balisée d’expositions en de nombreux musées et galeries.

Il a reçu plusieurs commandes du gouvernement français[réf. nécessaire] :

  • sculpture monumentale pour l’ambassade de France à Singapour
  • grande fresque peinte pour l’ambassade de France à Bakou-Azerbaïdjan
  • monument à Ciudad Bolivar, Venezuela, sur le fleuve Orénoque
  • monument en hommage aux 5 nations constitutives du Turkménistan à Achkhabad
  • bronze pour le site central du Ministère des Affaires étrangères à l’Imprimerie nationale, Paris.
  •  

L’O.C.D.E. à Paris possède et expose en permanence l’œuvre intitulée Liberté-Egalité-Fraternité[réf. nécessaire], et plusieurs grandes entreprises françaises ont sollicité son partenariat artistique pour les accompagner dans leurs démarches[réf. nécessaire] : Champagne Nicolas Feuillatte, magasin Au Bon Marché, vignobles du Bordelais, Lefranc & Bourgeois, Champagne Jacquart...

Partager cet article
Repost0
25 février 2021 4 25 /02 /février /2021 10:03
Canigou - Affiche et graffiti à Perpignan 2018 - L. Aliot sur CNEWS (C) L.Ferrer
Canigou - Affiche et graffiti à Perpignan 2018 - L. Aliot sur CNEWS (C) L.Ferrer
Canigou - Affiche et graffiti à Perpignan 2018 - L. Aliot sur CNEWS (C) L.Ferrer
Canigou - Affiche et graffiti à Perpignan 2018 - L. Aliot sur CNEWS (C) L.Ferrer

Canigou - Affiche et graffiti à Perpignan 2018 - L. Aliot sur CNEWS (C) L.Ferrer

Actions culturelles à Perpignan :

Meeting of styles… en 2021..?

 

De: Perpignan Culture <perpignan.culture@mairie-perpignan.com>

Objet: RE: Meeting of styles cette année ?

Date: 22 février 2021 11:31:14 UTC+1

À: lise thely <lise.thely@gmail.com>

Bonjour,

En réponse à votre demande, je vous informe que pour le moment, les organisateurs du MOS à Perpignan ne se sont pas rapprochés de la Ville pour faire connaître leurs intentions quant à une édition en 2021.

Restant à votre disposition,

Bien cordialement.

PERPIGNAN CULTURE - MAIRIE DE PERPIGNAN

 

*Culture à Perpignan : Meeting of styles… en 2021..? - 

LE MOS FRANCE C’EST QUOI ?

Le Mos France est l’une des étapes les plus prestigieuse de la planète car elle se déroule dans un lieu historique. L’intégralité

des oeuvres sont réalisées sur des structures en panneaux bois surdimensionnés, spécialement mis en place pour l’évènement.

Chaque année une sélection de 50 artistes internationaux reconnus dans le monde entier est invitée à peindre en live les 1200m² de surface afin de créer une galerie d’art géante à ciel ouvert

LE MOS FRANCE C’EST QUI ? L’association U.I.S.C. – Union Internationale de la Street Culture a pour but de promouvoir et diffuser la
culture urbaine principalement sous forme d’événements ! De nombreuses rencontres humaines, artistiques et professionnelles ont permis à l’U.I.S.C de se structurer, d’évoluer et de se professionnaliser grâce aux compétences, au savoir-faire de chacun et au dévouement d’une équipe de passionnés. Ces évolutions ont conduit à l’organisation du MOS France – Festival International de Graffiti. En effet, depuis 2010, l’association U.I.S.C. représente chaque année l’étape Française du Meeting Of Styles (MOS), qui est tout simplement l’événement itinérant de référence en matière de Graffiti à l’échelle mondiale depuis plus de 15 ans. Depuis 2011, l’U.I.S.C est accueillie chaque été par la Ville de Perpignan et organise le festival dans l’enceinte de l’Arsenal, bâtiment classé monument historique.

- - -

Débat sur le nom du département des Pyrénées-Orientales: 66 ou Pays catalan ou Catalogne..?

1. points de vue :

Bonjour,

voici une prise de position "sur le vif", assortie d'une photographie de qualité, issue de CNEWS.

Bien à vous. LF.

 

** Louis Aliot défend le nom “Occitanie - Pays Catalan” sur CNEWS

Ce mardi 23 février à 8h25, sur CNEWS, le maire de Perpignan, Louis Aliot, a prononcé le nom de région “Occitanie - Pays Catalan”.

Lien vidéo : https://youtu.be/z2u2ilWlY_I

Que l’on soit de droite, du centre ou de gauche, comment ne pas saluer cette affirmation identitaire sur un média national ?

Contre le négationnisme géographique qui dilue Perpignan, Collioure, Font-Romeu (etc) dans un magma occitanien, les Patriotes Catalans saluent ce geste d’affichage. Désormais, il faut aller plus loin, en additionnant les forces de tous bords, pour réhabiliter le Pays Catalan, honteusement banni par la présidente régionale Carole Delga et par un certain nombre d’élus de notre département 66, trop heureux de percevoir ses subventions.

Laetitia Ferrer, coordinatrice

patriotescatalansmail@gmail.com

2. Pour moi, c'est Catalogne car ce fut toujours son nom...JPB

 

3. Poème de Joan Iglesis

 

Mon pays

 

Mon pays est une jeune fille au cœur lourd

Que le massif crayeux des Corbières protège

Des assauts d'un vent fou dont le rire rend sourd,

Démon né de quelque terrible sortilège.

 

Mon pays est une jeune fille aux yeux doux

Dans lesquels le sculpteur, le peintre ou le poète

Voient la source couler au pied du Canigou

Et Collioure aux quartiers éclairés par la fête.

 

Mon pays est une jeune fille aux pieds nus

Qui marche dans les champs en dépit des blessures

Que l'existence inflige à ses membres menus,

Si pauvre qu'elle ne peut porter de chaussures.

 

Mon pays est une jeune fille aux cheveux

Que la marinade amoureusement caresse

Et que le vent d'Espagne au long souffle nerveux

Fait frémir sous d'étranges bouffées de tendresse.

 

Mon pays est une jeune fille aux chansons

Qui viennent apporter à l'oreille autochtone

Ces cris d'espoir, montant de tous les horizons,

Qui naissent au printemps et meurent en automne.

 

Mon pays est une jeune fille qui dort ;

La nature, en avril, lui fait une litière

De mimosas, de genêts et de boutons d'or

Et pose un long baiser sur tout son corps de pierre.

 

Jean Iglesis

Partager cet article
Repost0
19 février 2021 5 19 /02 /février /2021 09:44
Panneaux pour street art. C'est moche, mais c'est l'art contemporain: le concept de beauté n'existe plus; seul compte le concept envisagé...

Panneaux pour street art. C'est moche, mais c'est l'art contemporain: le concept de beauté n'existe plus; seul compte le concept envisagé...

Les artsites nîmois dans l'arène. Action concrète, engagement. Quid des artistes et écrivains d'ici ?

Les artsites nîmois dans l'arène. Action concrète, engagement. Quid des artistes et écrivains d'ici ?

Culture à Perpignan, février 2021 (3) L'action d'André Bonet

 

On apprend, par la rumeur, non par la presse autorisée, que la maison Quinta, ancien commerce d'objets décoratifs, au pied du Castillet, est préemptée par la mairie pour un projet de circuit touristique, en raison de l'existence d'un tunnel entre le centre ville et la cathédrale… 

Tourisme aveugle des taupes processionnaires… Le culturel, au sens large, englobant le patrimoine, la littérature, le spectacle vivant, les sciences humaines, la spiritualité, cède le pas aux activités lucratives et abêtissantes… 

Dans cette optique à courte vue, on attend le projet de grand parc d'attractions à base "historique" dans la lignée de celui du Puy du Fou…

 

Alain Gélis artiste-peintre, créateur de l'infinitisme, propriétaire de la "Casa de Fossa", du nom du célèbre compositeur-guitariste (voir l'association des Amis de Fossa, parution prochaine d'une bande dessinée sur sa vie, concerts d'été programmés dans tout le département…) : silence de M. l'adjoint à la culture qui avance le prétexte du virus pour ne pas venir visiter la maison du quartier de la Révolution française : c'est pourtant un don de M. Gélis à la ville de Perpignan, mais non rien… on le fait attendre…L'ancien maire, déjà, venu surplace, avait promis avec chaleur : "ça vaut le coup!"

 

Rappelez-vous les promesses de M.Pujol : "réhabiliter le cloître de la caserne Mangin, au couvent des Dominicains (Changer la ville, 3 nov.2015)…"Je voudrais une culture un peu moins élitiste et l'amener dans es quartiers"…les collections de la Casa Païral seront présentées dans un bâtiment illustre de Perpi, comme la Casa Xanxo…création d'un biennale d'art contemporain (exit, comme son promoteur, Jordi Vidal) expositions patrimoniales : Cocteau à Perpi au musée Rigaud…mettre en marche l'Archipel des théâtres,…achever enfin le musée archéologique de Ruscino (un perpétuel scandale!)…(conseil municipal du 15 mai 2012)…On connaît la suite : rien de tout ça…

Aujourd'hui, après le beau programme annoncé par André Bonet pour le candidat Aliot, on s'achemine vers une nouvelle trahison des citoyens...

 

Peur de la pandémie…

 

Pourtant M. l'adjoint incite les artistes à sortir de leur atelier…A Nîmes, ils pénètrent dans l'arène ! Ici, il faudra investir la Loge et la mairie !

 

Pourtant André Bonet avait été présent au concert organisé à l'église Saint-Jacques, grâce à un accord entre les Amis de Fossa et la municipalité… 

La pandémie est un bon alibi : on va annuler les fêtes littéraires, la Sant-Jordi au lieu de proposer aux écrivains des lieux, des places, pour montrer leurs livres…lire leurs textes…

 

A quand une maison des écrivains ? Un projet d'ensemble et cohérent pour la culture à Perpignan..?

 

 Pas d'argent ?  Le maire a été tenté de baisser la subvention au théâtre de l'Archipel… Il y eut le bon réflexe de M. Halimi : il va pas rester en poste longtemps cet intello ! Heureusement qu'il est religieux, ça va bien à Perpi la bigote…

 

On attend la vente du CAC W.Benjamin ? Encore du prêt-à-porter à Perpignan ! Argent sale d'une maffia italienne, calabraise..? On s'attend à tout ici après la pseudo-vente de l'Ecole des Beaux-Arts à des macédoniens en eaux troubles…

 

Où va la culture, en détruisant peu à peu les points névralgiques, en n'achetant pas les hôtels prestigieux (voir l'article sur l'hôtel du 17° siècle, rue des abreuvoirs, séjour de Sand et Chopin) : bien sûr, des caméras, des armes pour la police, c'est essentiel et ça rassure les petites gens, mais c'est inefficace car le ver est dans le fruit : violence et folie des hommes, appât du gain, commerce international de la drogue, fracture sociale, chômage…

JPB

Bon, c'est pas gai…Je laisse la parole à l'ami Caudeville, qui présente les projets positifs de la ville :

 

8 décembre 2020

Perpignan: Live au Camping, pour Beth Hart Kendji Girac, Ines Reg, Véronique Sanson, Alain Souchon en juillet 2021 ...la culture contre attaque! par Nicolas Caudeville

 

Par ces temps de malheurs, qu'il est bon d'avoir de bonnes nouvelles, la culture à Perpignan va ressusciter en juillet 2021 ! Preuve en est, nos antennes ont capté une émission sous la forme de la vidéo de la conférence de presse de "Live au Campo". Avec à l'affiche de la dite conf: André Bonet, l'adjoint à la culture, Louis Aliot, le maire de Perpignan, David Garcia des "déferlantes"

https://www.lasemaineduroussillon.com/2019/09/04/apres-les-deferlantes-vivendi-rachete-live-au-campo/ et une représentante de la région Occitanie.

 

 

On n’est jamais trop prévoyant en matière de culture à Perpignan. Et il ne faudrait surtout pas qu'on croit, qu'elle soit oublier au prétexte du confinement et du COVID-19. Et puis, c'est aussi un message d'espoir aux artistes d'ici et de las-bas : tout n'est pas perdu (sauf le pain), quand Perpignan résiste ! http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2020/11/malgre-le-covid19-et-le-confinement-perpignan-reste-une-fete-introduction-a-l-oeuvre-de-e-hway-par-nicolas-caudeville.html

Du 20 au 27 juillet retrouvez le festival Live au Campo à Perpignan ! À l’affiche de cette édition 2021 :Beth Hart ,Kendji Girac, Ines Reg, Véronique Sanson, Alain Souchon.

Et bé, on ne se fout pas de nos gueules, on innove, on dégaine l'audace comme un sabre laser !

Dans une ambiance TV RDA recolonisée pour l'occasion, des gens au regard sans illusions derrière veulent vous vendre culture et enthousiasme dont ils n'ont pas d'échantillons sur eux.

 À part nommer les artistes, et de rajouter que leur première partie sera assurée par des locaux de la Casa Musicale, on ne fait que parler de l'entreprise culturelle et ses déboires en mode condoléances.

 La représentante de la région dans une sorte de joie hystérique et crispée (quid de l'absence du président de la commission culture Serge Regourd ?

 

 http://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/2020/10/covid19/occitanie-quel-futur-pour-la-culture-en-region-la-reponse-du-president-du-president-de-la-commission-culture-serge-regourd-i) parle de tous les financements culturels de la région Occitanie dans les PO et en particulier l'investissement en subvention dans "Live au Campo". David Garcia, représentant de l'entreprise qui programme nous parle même de l'emplois généré par la "sécurité" du festival... Quand il ne concède pas que la moitié du programme est du réchauffé de l'année précédente, annulé pour raison de COVID-19.

Le même David Garcia signataire d'un appel d'avant deuxième tour, contre Louis Aliot, avec 49 autres membres du monde culturel et du divertissement :"Les acteurs culturels de Perpignan et d’ailleurs se battent pour des valeurs : la liberté d’expression, le droit à la subversion et à la lutte contre toute forme de sectarisme. Notre ville a besoin d’un monde culturel libre de penser, libre de créer, libre d’interpréter et de critiquer. La culture ce n’est pas une vision idéologique de l’histoire. L’art d’aujourd’hui est essentiel à notre expression culturelle, il est la seule forme d’art sans précédent. La culture c’est nous aussi. Le 28 juin 2020, ne permettons pas que cela change".https://www.lindependant.fr/2020/06/25/municipales-a-perpignan-mobilisation-du-monde-culturel-contre-louis-aliot,8949351.php

Comme quoi, le nouveau maire sait tendre l'autre joue quand il le faut...

 

Sur le programme en lui-même, c'est entre Radio Nostalgie et Chérie FN (heu FM). Bref en juillet 2021 , sortez vos boules à facettes et vos bob Pernod Ricard, c'est Live au Camping paradis : comme dans la chanson des VRP's, ambiance "mardis gras" assurée ! À vous faire regretter "Les Estivales" de Marie-Pierre Bauxhttp://l-archipel-contre-attaque.over-blog.fr/article-festival-les-estivales-les-eclats-de-memoires-de-marie-pierre-baux-rafraichiront-ils-celles-de-121640498.html

Il n'y aura pas de paillettes dans nos vies!

 

A Nîmes, les artistes exposent leurs œuvres devant les arènes

 

Samedi 13 février, en fin  de matinée, plusieurs dizaines d’artistes gardois ont investi le parvis des Arènes de Nîmes, et symboliquement déposé leurs œuvres au sol.

Organisée par le photographe Claude Corbier, épaulé notamment par Gérald Kapski et Philippe Lonzi, cette manifestation leur a permis de voir le soutien dont ils bénéficient:  soutien des personnes prévenues de la manifestation et venues les soutenir, mais également soutien d’élus venus s’enquérir de leurs besoins, ou de la presse venue en nombre rendre compte de la manifestation.

Les artistes devraient recommencer dans un mois, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire d’ici là.

Les artistes devraient maintenant avoir un rendez-vous avec l’adjointe à la culture, Sophie Roulle, pour discuter d’actions possibles avec la Ville de Nîmes.

Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 09:10
Culture à Perpignan, février 2021 (2), selon le maire L. Aliot

Culture à Perpignan, selon le maire L. Aliot - février 2021 (2)

 

 

* Le candidat frontiste, pour les municipales de 2014, présentait un large projet de revitalisation du cœur de ville qui passait par la création dun pôle alimentaire en trois ou quatre sites, dont celui de la place de la République :

« Après deux décennies de déclin de lattractivité de son cœur de ville, suite à des choix politiques favorisant les zones commerciales périphériques et la consommation de masse, Perpignan doit redevenir la vitrine des savoir-faire du département. Ce positionnement aura vocation à redonner la vie commerciale à laquelle Perpignan, chef-lieu du Roussillon, est destinée. »

 

Les réalisations devaient être:

 - un itinéraire gourmand favorisant les produits et vendeurs locaux pour des flux de passants sur toutes les artères du cœur de ville. - attirer à nouveau les vendeurs ambulants locaux avant la re-création dun vrai marché couvert en concertation avec les commerçants. 

Mise en œuvre du projet : 

- place Gambetta : marché ouvert aux vins et spiritueux locaux. Dégustations, etc.. - place République : création dune structure légère, type halle ouverte, pour les maraîchers sans empiéter sur les terrasses des cafés vecteurs de chalands sur la zone. - place des Poilus : marché aux poissons et coquillages. 

- parvis du Castillet : emplacements pour vendeurs ambulants volaillers, bouchers. - marché de végétaux hebdomadaire sur la place Méditerranée. 

- lancienne école Lavoisier (Cloche dor) est aujourdhui le seul lieu central crédible et disponible pour un marché couvert, mais elle ne dispose pas dune superficie à la hauteur des attentes des Perpignanais (mais) pourrait être, à moyen terme, aménagée pour les bouchers, volaillers et charcutiers en conformité avec les exigences dhygiène et de sécurité. Un accès via la place de la République en complément de la rue de la Cloche-dor serait créé par la préemption dun local commercial reliant la cour arrière, comme Aux 100 000 Paletots, aujourdhui vacant.

 

CULTURE ET SPORT - Soutien à la réhabilitation du patrimoine religieux. - Retour des Estivales au Campo santo. - Essayer de rentabiliser le théâtre de lArchipel en diversifiant loffre. - Créer une grande médiathèque communautaire au Centre del mon et un Pass culture pour toute lAgglo. - Un musée de lhistoire du Roussillon à lhôtel Pams qui fusionne avec celui du Castillet. - Retrouver un grand carnaval. - Une salle des sports alternatifs.

 

** En février 2021 :   Le maire de Perpignan et la culture

 

Dans son programme de mars 2020, L. Aliot avait avancé des promesses : création d'un musée d'art juif, d'une radio gitane, d'une école des Beaux-Arts, etc (voir ce blog)…Un an après, on en est loin…

Bien sûr, il y a la pandémie, ce sera un bon alibi…mais les perspectives ne sont pas tracées, les acteurs locaux ne sont pas contactés…il faut dire que beaucoup renoncent à participer à une entreprise d'une mairie RN…

 

La presse locale : 

*Louis Aliot promet de nouvelles mesures pour la culture

Le maire RN de Perpignan a annoncé le lancement d'une nouvelle opération en faveur des artistes-peintres ainsi que la gratuité jusqu'à la fin de l'année de la médiathèque et de toutes les bibliothèques. 

... dans les médias...

En parallèle de la visite, ce mardi matin 9 février, de la réouverture du musée Hyacinthe-Rigaud, le maire a dévoilé une nouvelle série de mesures visant à épauler le monde culturel en souffrance face aux restrictions en lien avec l'épidémie de la Covid-19.  Il a ainsi décidé d'ouvrir les patios de l'hôtel de Ville et de l'hôtel Pams aux artistes perpignanais...

Le maire Louis Aliot soutient la culture à Perpignan, offre la gratuité totale des bibliothèques et rouvre les musées

9 février 2021 - Louis Aliot, donne également la parole aux street-artists qui pourront créer des œuvres sur des panneaux d’exposition installés le long du quai Vauban, Place Arago, Place de la République et Place Rigaud.

Les artistes intéressés peuvent s’inscrire : 04 68 66 33 18 / 04 68 66 18 53

Mail : perpignan.culture@mairie-perpignan.com

Le maire Louis Aliot soutient la culture à Perpignan, offre la ...

www.le-journal-catalan.com › A la une

 

A Perpignan, Louis Aliot a rouvert quatre musées municipaux

www.lemonde.fr › Culture › Rassemblement national

Il y a 23 heures — Budgets culture maintenus. C'est néanmoins politiquement bien joué pour le maire de Perpignan. Le candidat, soutenu par le RN, qui l'a ...

 

Réouverture des musées à Perpignan : "Je prends la ministre ...

www.midilibre.fr › 2021/02/09 › reouverture-des-muse...

Il y a 2 jours — "La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a entrouvert une porte, expliquait ce lundi Louis Aliot le maire RN de Perpignan, je m'y suis glissé ...

 

- - -Ville de Perpignan

5 février, 13:30

Ce vendredi 5 février en matinée, André Bonet, Adjoint au maire délégué à la culture, a rendu visite au collectif d’artistes Agit'hé installé dans ses locaux, avenue Torcatis à Perpignan.

Véritable tiers-lieu consacré à plusieurs esthétiques artistiques, le site héberge des ateliers pour les membres du collectif, des espaces pour l’accueil d’artistes en résidence et pour l’organisation d’ateliers de pratique amateur destinés aux scolaires et au tout public.

L’équipe d’artistes, outre leur travail de création, fort preuve d’un véritable engagement à transmettre leurs savoirs au plus grand nombre.

Une équipe qui s’investit au quotidien dans la vie du quartier et dans toutes les activités qui peuvent y être organisées, comme le « Pont des arts » qu’elle a animé sur la passerelle de l’Archipel en août dernier.

L’élu a d’ores et déjà repris rendez-vous avec le collectif afin d’étudier les formes de la coopération qui pourrait être instaurée entre l’association et la Ville.

 

* PERPIGNAN | VISITE DE L’EGLISE DES CARMES FUTUR LIEU DE CULTURE  

 

Visite de l’Eglise des carmes en présence de Charles Pons Premier adjoint et de Florence Moly

élue au patrimoine en vue de l’aménagement du sol visant à accueillir du public lors des manifestations culturelles.

Le site de l’ancien arsenal, qui fut à l’origine le Couvent des Grands Carmes, est utilisé comme lieu d’expression musicale depuis 1998, sous le nom de Casa Musicale.

Dans ce cadre et de manière occasionnelle, l’ancienne église désaffectée et en partie à ciel ouvert, offre l’opportunité d’un espace culturel polyvalent, de type lieu de concert, lieu de spectacles, de projections cinématographiques de plein air ou autres.

Pour cet usage, la municipalité souhaite aménager ce site exceptionnel et s’assurer des conditions de sécurité pour recevoir du public.

 

* les aspects positifs de l'action culturelle la médiation :

 

 

L'inscription aux bibliothèques de la ville de Perpignan gratuite pour tous !

Nous avons le plaisir de vous annoncer que l'inscription aux bibliothèques de la ville de Perpignan est désormais gratuite pour tous, et ce jusqu'au 31 décembre 2021.

Pour vous inscrire ou renouveler votre abonnement, une pièce d'identé et un justificatif d'adresse de moins de 3 mois suffiront ! (et toujours le livret de famille et l'autorisation parentale pour les mineurs).

S'inscrire à la bibliothèque c'est :

Pouvoir emprunter, sur place ou via le "Clique & collecte" :

- 15 documents

- 8 revues

- 4 CD musique

- 4 DVD

- 1 jeu de société

- 1 liseuse (adultes uniquement)

- 1 lecteur de livres lus (médiathèque uniquement)

Pouvoir se connecter :

- en accés limité depuis nos postes multimédia

- en accès illimité via la Wi-fi

Pouvoir participer à des ateliers numériques :

- ateliers d'inititation informatique

- ateliers d'aide aux démarches administratives

- permanence numérique sur rendez-vous "des aides et des clics"

Pouvoir accéder, 24h/24, à "la bibliothèque en ligne" :

- 3 films en VOD par mois

- jusqu'à 8 livres numériques téléchargés en même temps

- presse, musique, jeux en ligne, autoformation (langues, informatique, musique, sport, soutien scolaire, code de la route...) en illimité.

La bibliothèque (hors contraintes sanitaires actuelles), c'est aussi, en accès libre et gratuit :

- venir lire, travailler, révasser sur place...

- assister à des rencontres, des projections, des spectacles,

- participer à des ateliers, des rendez-vous...

N'hésitez plus, nous vous attendons !

Vos bibliothécaires dévoués.

- - -

Culture à Perpignan, février 2021 (2), selon le maire L. Aliot
Partager cet article
Repost0
17 février 2021 3 17 /02 /février /2021 10:42
(C) Roger Dimanche

(C) Roger Dimanche

* CULTURE, février 2021 : le point de vue de la mairie :

 

Perpignan - Louis ALIOT ouvre la ville aux artistes et lance l'opération : L'Art prend l'air

Par Ville de Perpignan, le 09 Février 2021

 

Louis Aliot soutient la culture L’ART PREND L’AIR à Perpignan Et... gratuité totale des bibliothèques

Louis ALIOT, Maire de Perpignan, ouvre la ville aux artistes et lance l’opération « L’Art prend l’air ».

Le patio de l’Hôtel de Ville et le patio de l’Hôtel Pams accueilleront des expositions d’artistes perpignanais qui ne peuvent pas exposer depuis maintenant un an en raison de la crise sanitaire du COVID 19.

Louis Aliot, donne également la parole aux street-artists qui pourront créer des œuvres sur des panneaux d’exposition installés le long du quai Vauban, Place Arago, Place de la République et Place Rigaud.

  • Les artistes intéressés peuvent s’inscrire : 04 68 66 33 18 / 04 68 66 18 53
  • Mail : perpignan.culture@mairie-perpignan.com

Autre mesure de soutien à la culture perpignanaise, le maire de Perpignan a décidé la gratuité totale de la médiathèque et de toutes les bibliothèques de la Ville jusqu’à la fin de cette année 2021.

Ville de Perpignan (09-02-21)

 

** Conseil municipal du 16.2.21

 Ce mardi, le musée Hyacinte-Rigaud affichait la déception de la municipalité d'avoir dû refermer les musées, avec une banderole indiquant "Musées fermés, la culture condamnée". "Roselyne Bachelot doit être la première ministre de la Culture à se réjouir qu'un musée soit fermé", a quant à lui ironisé André Bonet, adjoint en charge de la culture.

 

Toujours est-il que le conseil municipal a réaffirmé son désir de soutenir les acteurs culturels en votant plusieurs délibérations : les médiathèques de la ville seront notamment gratuites pour tous jusqu'à la fin de l'année, et l'opération L'Art prend l'air * va être lancée. Elle permettra aux artistes qui le souhaitent d'afficher leur art dans plusieurs endroits de la ville, contre rémunération. "Ils toucheront 600 € pour une œuvre de 8 m² et 1 000 € pour 20 m²", a expliqué André Bonet.

 

*Evenement créé en 2015.

 

- - -à Montréal :


Vous êtes un artiste, un organisme ou un collectif artistique professionnel montréalais? Vous pourriez bénéficier d’une bourse allant jusqu’à 15 000$ afin de présenter un projet de performances artistiques dans un espace extérieur privé qui ne nécessite aucun permis municipal d’occupation. Visant un rayonnement aux quatre coins de l’île de Montréal, ces performances pourront avoir lieu, par exemple, sur les balcons, devant un CHSLD, sur les toits d’une résidence, dans les cours extérieures, les stationnements ou les vitrines de commerçants.

Créé dans le contexte exceptionnel de la pandémie de la COVID-19, le programme vise à soutenir la circulation d’œuvres artistiques conçues pour l’espace urbain extérieur. Il se veut complémentaire au circuit des Voies actives sécuritaires (VAS) de la Ville de Montréal qui prévoient entre autres des aménagements pour favoriser la découverte culturelle et historique de Montréal, tout en respectant les mesures de distanciation.

Une attention particulière sera accordée aux projets artistiques qui favorisent la représentativité de la diversité culturelle, l’inclusion, les liens intergénérationnels et interculturels.

 

Pour déposer une demande:
www.artsmontreal.org/fr/orora
 

- - -en France 

Envie de culture ou de découvrir des créations artistiques sans s'enfermer ? Dans les quartiers de Brest l'art fait le mur à ciel ouvert et du côté du port de commerce il anime la rue tous les jeudis.

L'art fait le mur    "Les murs prennent la parole". Ce projet parrainé par Christophe Miossec est constitué de 10 oeuvres urbaines monumentales qui attachent sur les murs une partie de l'histoire, de la vie et de l'ambiance de la ville.

Au dédale des rues vous tomberez peut-être nez à nez avec des graffs majestueux emplis de poésie et de détails, ce sont certainement ceux du projet "Crimes of Minds". Un collectif international de graffeurs qui sont venus poser leur peinture partout dans la ville. Leur objectif : transformer la ville en une immense toile vivante sans critères en plaçant l'art à portée de tous d'une façon cosmopolite. Les artistes invités pour ce projet ont  tous exposé dans de superbes galeries à travers le monde avant de mettre de la couleur sur les murs de Brest. 

- - -

à Nantes :

L’art prend l’air à Nantes, demandez le programme ! Pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore cet événement en Loire-Atlantique, en voici le concept : Environ de 300 artistes du département (120 sur Nantes) ouvrent gratuitement leurs ateliers le temps d’un week-end. Arts visuels, sculpture, photographie, peinture, gravure… Il ne faut surtout pas hésiter à sonner, frapper et pousser les portes pour découvrir des univers artistiques bien sympas. Le plan est gratuit donc venez venez nombreux vous balader d’ateliers en ateliers dans les rues de Nantes.

L’Art prend l’air à Nantes : Au programme 120 artistes

En ce qui concerne les spots artistiques qui attirent notre attention dans les rues de Nantes, on notera la rue Jean Bouin et le numéro 34 de la maison rose de Roger Dimanche. Ce qu’on aime bien également avec l’art pendre l’air ce sont les lieux collectifs qui permettent de rencontrer dans un même espace différents univers. Pour cette édition 2014, la rue des Carmélites avec Le Cinématographe (7 artistes réunis) et le 16P (2 artistes) va être un lieu de passage obligé. Après, on va pas vous détailler l’ensemble du programme puisque l’idée reste avant tout de se balader dans les rues de Nantes et de se faire surprendre par des oeuvres inattendues.

 

L’Art prend l’air Nantes : Organisez votre parcours sur le site internet 

Si vous voulez en savoir plus sur cet évènement et si vous voulez organiser votre parcours, on vous conseille vivement d’aller faire un tour sur le site internet de L’art prend l’air. Vous pourrez ainsi choisir votre ville ainsi que les thèmes qui vous branchent le plus (peinture, sculpture, gravure, dessin, performance…) pour ne rien louper de ce w

- - -à Perpignan : 2016 :

 

« Assegut alla al mitg », (« Assis là-bas au milieu »), de Carme Albaigès, plasticienne qui vit et travaille à Barcelone.

Son travail exprime sa volonté de caractériser l’expérience humaine et d’autopsier les sentiments : « Je cherche à refléter les ressentis, les passions, les inquiétudes, le doute, le manque de congruence… je veux traduire l’essence de l’expression, qu’elle passe par le corps, le regard ou le mouvement. »
Œuvre prêtée par « La Mouche », lieu d’art contemporain à Béziers.

 

« Il faut cultiver son jardin », de Lionel Laussedat, plasticien qui vit et travaille dans l’Hérault.

Après une formation de maître foreur et une longue expérience sur diverses plateformes pétrolières, Lionel Laussedat a choisi de se consacrer pleinement à la sculpture...

« Citron » de Vincent Torguet, plasticien qui vit et travaille à Collioure.

Créateur de bijoux, il a aussi choisi, depuis quelques années, de se consacrer à la sculpture...

Renseignements :
04 68 66 33 18 ou perpignan.culture@mairie-perpignan.com

 

 

 http://leblogabonnel.over-blog.com/
 http://leblogabonnel.over-blog.com/

 http://leblogabonnel.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
3 février 2020 1 03 /02 /février /2020 10:14
Desnoyer à St-Cyprien - Retirada à Port-Vendres -
Desnoyer à St-Cyprien - Retirada à Port-Vendres -

Desnoyer à St-Cyprien - Retirada à Port-Vendres -

Alors qu'elle devrait être au coeur du débat citoyen, afin de rassembler les habitants autours de projets mobilisateurs (expos, concerts, échanges intellectuels, artistiques...), la culture n'est pas mise en exergue, si ce n'est sous forme de catalogue dans les tracts de campagne...si triste, si conventionnelle !!!

Pas un écrivain, pas un artiste (sauf A.Guerrero chez JM.Pujol) sur les listes. Peu passionnés par le vieux monde politicien, ils ne s'engagent pas ou on ne les sollicite pas...Tant pis pour eux, qu'ils fassent leur cirque entre eux, sous le regard ou l'indifférence des "sans-dents"...

JPB

 

*Centre d'art contemporain :

La municipalité semble vouloir faire revivre le CAC W.Benjamin. C'est très bien. Cependant, si vous consultez le programme de M.Pujol (dépliant "engagements respectés..." et surtout la page 9 consacrée à la culture et au patrimoine) vous ne lisez pas l'existence de ce centre...

Est-il toujours destiné à la vente..? La mairie actuelle veut-elle le supprimer..?

Sans doute, mais on voudrait savoir...merci !

J.P.B. (à propos de la proposition de la mairie à Vincent Noireaux...privé de subvention pour ciné/arts au Castillet...

Il faudra revoir la politique des subventions aux copains et coquines...

 

- - -L'amphi/théâtre municipal

 

Michel Pinell

15 janvier, 14:09

 

Sans vouloir remettre en cause ni l'impartialité ni l'objectivité de quiconque, il me semble tout de même important de compléter cet article de quelques détails passés sous silence. La transformation de notre théâtre municipal en amphithéâtre lui fait perdre près de 200 places ce qui n'est pas rien (près de 40% de sa capacité d'origine). Il est bien dit que les résidences théâtres seront au nombre de 3 cette année mais ce que l'article oublie c'est qu'elles étaient deux fois plus nombreuses avant les travaux. Concernant la convention avec le Conservatoire, là encore, l'article ne précise pas qu'il s'agit de petits concerts qui se déroulaient (ou pouvaient se dérouler) à 300 m de là, au conservatoire qui dispose déjà d'un auditorium parfaitement adapté et qui d'ailleurs aurait très bien pu être utilisé par l'UPVD. Autre précision, si l'on évoque des concerts dans un théâtre, c'est tout simplement parce qu'ils n'obligent pas à des délais de montage et d'installation de décors contrairement à des pièces de théâtre ce qui, avec la convention d'utilisation signée de longue date avec l'UPVD, ne sera que rarement possible pour des raisons de calendriers. Il aurait également été intéressant de questionner sur l'utilisation par les jeunes scolaires comme cela était le cas auparavant. En réalité, le Théâtre n'aura de théâtre que son nom. Enfin, l'article confirme bien que la Salle Cocteau reste fermée sans donner de date pour sa réouverture. Et pour cause !

 

Littérature :

Vendredi 6 février, à partir de 18h30, au café Le Tanger (Place Cassanyes, à Perpignan) : lectures  autour de la Méditerranée,

par Clarisse Réquéna (Mérimée et les gitans), par J.Pierre Bonnel (Walter Benjamin à Ibiza - Le mythe méditerranée de la Lidia de Cadaqués, sorcière, la "Ben plantada" d'Eugenio d'Ors)

 

Sous l'égide de l'Association Walter BENJAMIN sans frontières

 

 

          J’ai le plaisir de vous rappeler que la prochaine manifestation culturelle de  Rivages des Arts  est une conférence sur :

« La  vie  de  Joë  Bousquet »

par Serge  BONNERY 

 

Mardi  4 février 2020  à 17h au

Palais des Congrès  de  Perpignan

Participation au buffet : 8  euros

Notre conférencier Serge Bonnery est un ancien journaliste mais aussi écrivain et poète. Il partage son goût de la littérature grâce à de nombreux médias : « le Banquet du livre » de Lagrasse, un blog de littérature « l’incassable épervier ».

          Lecteur, il est attiré par les « carnets/journaux » d’écrivains.

          Il a écrit plusieurs romans et poèmes: aux éditions le temps qu’il fait, L’ Armourier. « Les roses noires », « Une patience »

          Des essais : « Triptyque pour Claude Simon », Claude Massé l’homme liège conversations avec Serge Bonnery », « Les Cathares » et enfin en 2018 « Les blessures de Joë Bousquet 1918-1939 ».

 

          Serge Bonnery est membre fondateur du Centre Joë Bousquet situé dans la maison du poète à Carcassonne.

          C’est donc là qu’il a commencé à partager simplement sa passion et son immense érudition sur cet homme devenu poète à cause d’une balle reçue pendant la guerre en mai 1918 à l’âge de 21 ans et qui le paralysa...

         Au travers des témoignages recueillis, Serge Bonnery  va nous montrer comment la guerre a influencé ce grand écrivain ami de Paul Eluard.

        Aujourd’hui nous avons la chance de l’écouter.

       Je vous salue bien amicalement et à mardi prochain.

 jcAutonès

2020 : commémoration du centenaire de leur naissance...

Nés tous trois en 1920, Pierre Jonquères d'Oriola, Jordi Barre et Jordi Pere Cerdà, trois illustres Catalans du Nord, auraient eu 100 ans au cours de cette année 2020...

Tous trois ont disparu, à l'âge de 91 ans, au cours de l'année 2011...

Sources : Wikipédia:

Pierre Jonquères d'Oriola, né le 1er février 1920 à Corneilla-del-Vercol (département des Pyrénées-OrientalesFrance) et mort le 19 juillet 2011 à l'âge de 91 ans dans sa propriété de Corneilla-del-Vercol, est le cavalier français le plus titré aux Jeux olympiques, en saut d'obstacles.

 

Jordi Barre, né Georges Barre le 7 avril 1920 à Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) et mort le 16 février 2011 à Ponteilla (Pyrénées-Orientales) est un auteur-compositeur-interprète français d'expression catalane.

 

Jordi Pere Cerdà, né Antoine Cayrol, à Saillagouse (Pyrénées-Orientales) le 4 novembre1920  et décédé le 11 septembre 2011 à Perpignan (Pyrénées-Orientales), est un écrivainpoète et dramaturge français d'expression catalane.

 

Info : Jean Iglesis

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens