Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 août 2018 4 23 /08 /août /2018 09:02
Ane Alvaro et Pedro Soler au Mémorial de Rivesaltes, le 24 aout, à 5h du matin - Marisa Madieri à Portbou - Ferme d’escoums à Nyer -  Tarascon sur Ariège. : ESTIVADES POETIQUES 2018 -
Ane Alvaro et Pedro Soler au Mémorial de Rivesaltes, le 24 aout, à 5h du matin - Marisa Madieri à Portbou - Ferme d’escoums à Nyer -  Tarascon sur Ariège. : ESTIVADES POETIQUES 2018 -
Ane Alvaro et Pedro Soler au Mémorial de Rivesaltes, le 24 aout, à 5h du matin - Marisa Madieri à Portbou - Ferme d’escoums à Nyer -  Tarascon sur Ariège. : ESTIVADES POETIQUES 2018 -

Ane Alvaro et Pedro Soler au Mémorial de Rivesaltes, le 24 aout, à 5h du matin - Marisa Madieri à Portbou - Ferme d’escoums à Nyer - Tarascon sur Ariège. : ESTIVADES POETIQUES 2018 -

 Vicente Pradal.

CE LUNDI 27 AOUT A 21H30 - UN SOIR AU CALONI -
COLLIOURE ACCUEILLE HERANCIA AVEC LE TRIO PRADAL
«Un voyage au cœur de l’Espagne profonde des poètes Lorca, Unamuno, ou Miguel Hernandez, Machado, un témoignage de la mémoire vivace de l’exil »

Au-delà des mots : je vous invite à découvrir le Trio Pradal ce lundi 27 août au square Caloni. Il s’agira là assurément d’un grand moment d'art, de poésie et de généreuse vitalité artistique à partager à Collioure.

 

Vicente Pradal n’est pas revenu d’une telle manière depuis longtemps en terres catalanes….Vicente poursuit une carrière impressionnante et exigeante.
La Ville de Collioure s’honore d’accueillir au square Caloni - Vicente Pradal.-En trio - avec ses enfants, Rafael et Paloma, dans un spectacle simple et profond où l’on découvre les compositions instrumentales flamencas du jeune pianiste Rafael PRADAL, la confirmation des magnifiques qualités d’interprète de la jeune Paloma PRADAL et la personnalité affirmée de Vicente PRADAL.

Vicente est un ami de longue date - il m’avait confié la mise en espace d’une oeuvre musicale - hors du commun «La Nuit Obscure» d’après St Jean de la Croix qui avait bouleversé le public de Toulouse et Midi Pyrénées, dès sa création à Montauban - avant de partir à l’International. Avec Vicente Pradal, création musicale et guitare, Ruben Velasquez et Serge Guirao,chant, Fabien Laval, piano et Renaud Garcia Fons, contrebasse, qui donnait il y a deux ans concert à ce même square Caloni.

Pour qui ne connaitrait pas le square Caloni - voici une belle occasion de s’y rendre. Une scène ouverte - face au clocher, au port et à la mer, quand les lumières en miroir se posent en cet instant magique où s’éveillent au delà des ombres des barques catalanes, les lucioles des rues, les premières étoiles et parfois même la lune. Sur un fond de l’air où se rapprochent peu à peu comme pour presque les toucher - la pierre, la mer et le ciel…. Collioure s’inscrit alors scéniquement dans la haute cour des sites de Méditerranée qui peuvent encore nous inviter au voyage millénaire de nos origines et de nos mythologies … De Collioure à Byblos, au Liban, - de boramars, en jetées, en ports et rivages - nous entrons ici même en Mer Mediterranée.

Merci à Collioure de cette confiance donnée d’avoir pu concrétiser en 2014 ce rêve ancien d’une Scène Ouverte à la Mer - à l’occasion de l’accueil de Francis Huster venu dire
Camus.

Tout est là pour donner sens à se retrouver ce lundi 27 août autour de Vicente, Rafael et Paloma Pradal Billeterie 0468821547

 

 

*****Salon littéraire Passatges de Portbou

 

Samedi le 25 août, du 18h. à 20h., à l'Hotel Comodoro, c/Méndez Núñez, 1, de Portbou

"Verd d'eau", de Marisa Madieri

Salon guidé par  Cari Oriol i RosannaTocchetto

Le livre nous parle de l'exode des italiens di Fiume qu'en 1947 passe à la Croatie de l'ancienne Yougoslavie 

 à travers les souvenirs tragiques et comiques de son enfance.

 

Confirmation: info@passatgescultura.org / 660827023

Organisation: Associació Passatges de Cultura Contemporàn

salut aux amis aux visiteurs, militants écolos ou simples curieux

un joli prétexte pour se rencontrer entre amis ou entre futur amis, le WE à la Ferme d’escoums à Nyer ne manque pas de propositions

Jo FALIEU et Marie-Thé

 

Ces derniers mois, vous vous êtes intéressés de près ou de loin à l’aventure de la Ferme d’Escoums.

Si cela vous dit, vous êtes invités :

 

Vendredi 24 aout

ALLER VOIR LES VACHES EN ESTIVE

Guillaume vous propose de vous emmener voir en estive ses génisses au Tres Estelles.

Altitude maxi : 2 000 m

Dénivelé positif : 900 m

Environ 8 h de marche et contemplation

Il ne s’agit pas d'une balade du dimanche après-midi mais d'une vraie marche en montagne, d’un vrai effort sportif.

Attention donc à ne pas sur-estimer ses capacités. Cela dit, un néophyte en bonne forme peut très bien faire.

Et ça vaut le coup !

Impérativement, si vous souhaitez être du voyage, contactez dès maintenant Guillaume - 06 65 58 79 51 - guillaume (at) itaca-net.com

Notre page internet ici.

SAMEDI 25 AOUT, à partir de 20 h

RELAX … la FIESTA

Auberge espagnole, on déguste ce que chacun a amené ….

Musique ! … Aurélie Nogues et Tony Erdal, 2 membres du groupe LILIBABA, nous font le plaisir de venir nous faire partager leurs vibrations.

On est d’accord, ce ne sera pas du LILIBABA … juste la même énergie et la même colère transcandée et créatrice !

Notre page internet ici.

Et comme ce sera la même énergie et qu’on ne dispose pas de vidéo du duo, nous ne résistons pas à vous mettre le lien du dernier clip LILIBABA.

Juste histoire de vous donner envie !

 

Dimanche 26 aout - 10 à 22 h

PORTES OUVERTES

Toute la journée, accueil du public par les coopérateurs, visite des bâtiments, explications sur le fonctionnement de la ferme et sur les installations photovoltaïques.

Midi et soir, repas préparés par les coopérateurs, avec dégustation de "la viande de Guillaume"

10 h à 12 h 30 - Une seconde vie pour les arbres fruitiers d’Escoums. Avec vous ?!

Notre coopératrice Lucie Julien, passionnée d’arboriculture, nous fera faire le tour des vergers de la ferme pour nous donner envie de leur apporter soins et attentions … du bon jus de pomme en perspective ! Pour cela, qui, quoi, quand ?

Lucie nous expliquera sa vision de la taille, douce évidemment.

Curieux bienvenus.

Notre page internet ici.

 

dans l’après-midi, après le repas, vers 16h par exemple

  Jo propose un partage poétique avec les amoureux de la poésie

  avec présentation et lecture de quelques poèmes des deux deniers recueils parus ce printemps aux éditions ITACA, pur produit du terroir:

  —  « Silence sous les pierres » 

  —  « Mai…bien sûr » illustrant plusieurs aspects de ce qu’évoque encore pour quelques uns ce que fut Mai 68, moment d’ardeur révolutionnaire s’il en fut;

  dédicace possible pour les mordus

HÉBERGEMENT

camping possible, sous les bâtiments ou dehors, avec électricité, points d’eau, WC sec

quelques places chez des coopérateurs catalans

des gîtes aux alentours

Demandez !

REPAS

Auberge espagnole pour le vendredi et samedi.

Le dimanche, repas préparé par les coopératives.

Et si vous venez accompagnés, nous serons encore plus contents de vous accueillir !

Bien cordialement.

Guillaume et Jean

Un Salon du Livre Poétique et Littéraire cet été à Tarascon sur Ariège !

 

La première édition des ESTIVADES POÉTIQUES, labélisées par Le Printemps des Poètes, parrainées par le comédien Antoine Coesens et organisées par l’Association La Voix du Scribe, aura lieu le 25 août et le 26 août 2018 dans le quartier de la veille ville et de la place des Consuls à Tarascon sur Ariège.

Au programme des ESTIVADES POÉTIQUES : salon du livre, concours de poésie, ballade poétique, animations diverses, scène ouverte, buffet et soirée poétiques…etc

Vous trouverez en pièce jointe de ce mail les éléments si vous souhaitez participer aux ESTIVADES POETIQUES 2018.

 

Merci de faire tourner sur vos réseaux culturels.

Bien cordialement.

Jean-François MARC

Président de l'association La Voix du Scribe

 

Renseignements : 

Florence CORTES Responsable du Comité de Pilotage des Estivades

05 34 14 53 52

Un site internet a été ouvert sur lequel vous pouvez trouver tous les renseignements au sujet de ces ESTIVADES, vous inscrire au Salon du Livre et/ou participer au concours de poésie : www.estivadespoetiques.com

 

Partager cet article
Repost0
11 août 2018 6 11 /08 /août /2018 09:42
CHEMINS estivals : Musiques dels Monts - Barcelona, festival de Gracia - Peintures de LABELLIE à LIMOUX, Guillaume LAGNEL, masques -  DUENDE par Pedro Soler et D. Delpirou -
CHEMINS estivals : Musiques dels Monts - Barcelona, festival de Gracia - Peintures de LABELLIE à LIMOUX, Guillaume LAGNEL, masques -  DUENDE par Pedro Soler et D. Delpirou -
CHEMINS estivals : Musiques dels Monts - Barcelona, festival de Gracia - Peintures de LABELLIE à LIMOUX, Guillaume LAGNEL, masques -  DUENDE par Pedro Soler et D. Delpirou -
CHEMINS estivals : Musiques dels Monts - Barcelona, festival de Gracia - Peintures de LABELLIE à LIMOUX, Guillaume LAGNEL, masques -  DUENDE par Pedro Soler et D. Delpirou -

CHEMINS estivals : Musiques dels Monts - Barcelona, festival de Gracia - Peintures de LABELLIE à LIMOUX, Guillaume LAGNEL, masques - DUENDE par Pedro Soler et D. Delpirou -

Dans le cadre du festival La Galline à Port Vendres

 (http://www.lefestivaldelagalline.fr/)   Dominique Delpirou (récitant)

et Pedro Soler (guitare) présentent : 

 Jeu et théorie du Duende de Federico García Lorca

  Le 16 août à 20H Au Dôme

 

Entrée : Day pass, 10 euros

Point de vente : Office de tourisme

1 quai François Joly. Tel : 06 68 82 62 95

CHEMINS

 

  DE L'ETE - IAM LIMOUX - AOUT 2018

 

LE CLUB DES AMIS DE L’INSTITUT 

 

Nous voici  à notre quatrième et avant dernière semaine estivale d'exposition  à l'Institut,

CHEMINS - MASQUES EN SCENE

 

Ce dimanche 5 août dernier :  - Journée et Nocturne au Palais étaient dédiées au peintre Jean Labellie

 Carrers et Chemins de Vie 1990 - 1998  et  Cosmogonies  

 

Les Expositions   CHEMINS - MASQUES EN SCENE se poursuivent 

les jeudi 9 / 16 août   vendredi 10/17   samedi 11/18    et dimanche 18/19 août - de 15h à 19h 

Entrée libre  Clôture de l'exposition dimanche 19 août à 23h  à l'issue de la troisième Nocturne au Palais 

(rdv à 21h30  pour une visite guidée selon un parcours nocturne au fil des espaces de l’ancien Palais) 

 

Dans le cadre exceptionnel  de l'ancien Palais de Justice de Limoux

5 Expositions  sont présentées par l'Institut des Arts du Masque

 

 MASQUES EN SCENE :   CHEMINS 

Chemins de l’Art Roman

Moissac « Masques en Scène Les Vieillards de l’Eternité » 

Chemins de Compostelle

Santiago de Composte  « Masques en Scène : E Ultréia - En Partance»  

Carrer, Chemins de Vie Peintures  de l’artiste Jean Labellie

Chemins du Maître de Cabestany

Cabestany « Masques en Scène : Du Maître et des Anges »

        Et      La Ménagerie   

      collection permanente  :   "A Limoux on n'a pas de zoo, mais une Ménagerie, oui  ..."

 

Au fil des jours :  suivez - actualités et témoignages  de l' Institut   Aimez la Page FB

https://www.facebook.com/IAM.LIMOUX/?view_public_for=302028096839648 

 

http://iam-limoux.fr/la-menagerie/

Avec le dernier texte de François Henri Soulié : Fabuleux bestiaire

PEINTURE « CARRER » de JEAN LABELLIE

Il y a bien longtemps que l’Auvergnat Jean Labellie a opté pour les chemins de traverse au cœur des arbres, puis du minéral, plongeant au cœur du détail - la feuille d’olivier, le pavé des rues pentues de son village d’Eus (P.O) pour renouer avec le Tout. Abolissant la permanence du châssis au profit du devenir incertain de la bâche. Il offre ainsi son œuvre au glaive flamboyant de la lumière dont il est né comme un éternel retour du cycle et du cercle dans la danse pieuse, tracée,de la vie. Marie Costa mai 2018

Guillaume Lagnel

  • *Chapelle de VILERASE (Saint-Cyprien) :
  •  
  • -  Jeudi 16 août, Florence MOLY, Docteur en Histoire de l’Art, diplômée de l’École normale supérieure de Pise et ancien chercheur associé : 
  • -  « Sienne et ses trésors entre moyen-âge et renaissance» 
  • -  Jeudi 30 août, Jean-Luc ANTONIAZZI, Docteur en Histoire, spécialiste d’art sacré en
    Pyrénées-Orientales :
    « Le Caravage»
    Ces conférences sont données à 18 h, sur le site de la chapelle Saint Etienne de
    Villerase, route d’Alénya, 66750 SAINT-CYPRIEN.
    Le site sera ouvert dès 16 h, avec possibilité d’assister à la messe à 17h Renseignements au 06 25 48 67 75.
    Ouverture du site pour les Journées du patrimoine : 10h - 12h30 et 16h - 18h30. 

Perpignan carrillons :Festival de Carillon Perpignan - mardi 14 août

 

Laure Marie Rueslåtten - Mardi 14 Août à 18 heures

 

 

« J'ai tendu des cordes de clocher à clocher ; des guirlandes de fenêtre à fenêtre ; des chaînes d'or d'étoile à étoile et je danse. » Arthur Rimbaud

 

 

Ljom for timer de Arne Nordheim (1931-2010) Bergrosa, Pièce traditionnelle norvégienne

 

Austin Wind Chimes de Laura Brackney (née en 1986) Sonata voor beiaard de Jef van Hoof (1886-1959)

 

 

Ljoset over landet dagna extrait des Olavsmusikken (1100-tallet) Campanarium novum de Klaus Lang (né en 1971) 

 

Fanitullan frå Ål - Skjaldmøyslaget - Bjelleslåtten, Pièces traditionnelles norvégiennes Speilinger

 

Tåkeslør : phase 1- phase 2- phase 3 de Johan Adriaenssen (né en 1950) Ljom for klokker de Arne Nordheim (1931-2010)

 

 

Partager cet article
Repost0
3 août 2018 5 03 /08 /août /2018 08:36
Barcelone (Cinéma) - Laroque des Albères (BD) - Prats (Livres) - Parc naturel régional des Pyrénées
Barcelone (Cinéma) - Laroque des Albères (BD) - Prats (Livres) - Parc naturel régional des Pyrénées
Barcelone (Cinéma) - Laroque des Albères (BD) - Prats (Livres) - Parc naturel régional des Pyrénées
Barcelone (Cinéma) - Laroque des Albères (BD) - Prats (Livres) - Parc naturel régional des Pyrénées

Barcelone (Cinéma) - Laroque des Albères (BD) - Prats (Livres) - Parc naturel régional des Pyrénées

Gandules’18. Cinema d’estiu al CCCB. Del 7 al 23 agost (Barcelona)

 

Al CCCB (BCN).

Màgia, lisèrgia i ocultisme: tres maneres d’il·luminació i de celebració en un present ombrívol. Aquest any, el cinema d’estiu del CCCB proposa nou pel·lícules que apel·len a la il·luminació com a via d’entusiasme i revelació en un cicle comissariat per la crítica d’art Mery Cuesta i organitzat en el marc de l’exposició La llum negra.

Estem vivint una revaloració de les tradicions místiques, esotèriques i espirituals. Potser això es deu a la necessitat de creure que hi ha altres formes d’experiències alienes a «la realitat» que ens envolta, cada vegada més ombrívola per a l’individu.

Les tres primeres sessions de Gandules’18 se centren en la màgia i el fet fantasmal, amb la qual cosa volen recuperar l’esperit inicial del cinema com a esdeveniment màgic, però també com a territori ideal per representar un món sobrenatural. Esperits que fan la seva funesta aparició a mitjanit, dimonis invocats a través de manuscrits ocultistes, o espectres d’allò més castís poblen les sessions d’arrencada del cicle.

La següent declinació del concepte d’il·luminació és la il·luminació mental. Al llarg de la història l’individu ha buscat en certes substàncies naturals i químiques el passaport cap a estats de consciència i percepció desenganxats de la normalitat. Les sessions següents del cicle proposen tres trips. El primer d’ells, un viatge literal al llarg del món a la recerca de pràctiques rituals i d’alt impacte; el segon ofereix una experiència de transpersonal amb tints deformants i amb un final de trajecte que és la desesperació més profunda, i el nostre últim trip ens tornarà a l’Espanya dels setanta per mostrar el poder vampíric de les drogues i del mateix cinema com a mitjà.

Després de les il·luminacions induïdes, finalitzem el cicle apel·lant a la il·luminació espiritual, la que deriva de la convivència amb corrents del vast camp del misticisme i l’ocultisme. La nostra programació es tanca amb tres pel·lícules que il·lustren diverses creences. La primera remet a una forma particular de culte a antigues civilitzacions que resultarà en la concepció d’una nova societat basada en la màgia sexual. La sessió següent aprofundirà en els rituals vampírics dins de la cultura afroamericana, i, finalment, recalarem en la bruixeria com a pràctica avui en alça des del feminisme. Comença la projecció, encenguem el Llum.

Del 7 al 23 d’agost, cada dimarts, dimecres i dijous a les 22.00 al Pati de les Dones. Entrada gratuïta. L’aforament és limitat. En cas de pluja, la sessió es traslladarà al Hall del CCCB.

 

- - - Barcelona

 

FESTIVAL MAS I MAS: CONCERTS DE JAZZ, MUSIQUE CLASSIQUE, FLAMENCO, TECHNO…

 

Bonne nouvelle pour les mélomanes: le festival Mas i Mas organise plus de 100 concerts de jazz, flamenco, musique classique, funk, soul ou techno.

 

Où?

plusieurs espaces de la ville

Quand?

De 31 juillet au 1er septembre 2018

Combien?

A partir de 8€

Pourquoi?

pour sa programmation de qualité

Fan de musique? Vous pouvez vous réjouir: Barcelone dispose d’une offre musicale impressionnante et surtout en été. Le festival Mas i Mas, bel exemple de cette richesse culturelle, met en avant le jazz, la musique classique, le flamenco, le funk, la soul ou encore la techno. En tout, plus de 100 concerts auront lieu de fin juillet à septembre 2018.

FESTIVAL MAS I MAS, AU CARREFOUR DES GENRES MUSICAUX

Pour comprendre l’ADN complexe du festival Mas i Mas, il faut connaître l’histoire de sa conception. Tout a commencé en 1986, à l’ouverture du Mas i Mas Bar, ce bar musical mettant en avant la musique noire: funk, soul, blues, R&B…

En 1991, l’entreprise inaugure La Boîte, un concept ambitieux visant à combiner concerts en direct et sessions de discothèque. Les genres musicaux de prédilection de La Boîte étaient le jazz, le flamenco, le rock, la salsa mais surtout le blues.

Face au succès, le groupe Mas i Mas ouvre deux salles en plus sur la Plaça Reial le Jamboree et los Tarantos, respectivement connues pour la qualité de leurs concerts de jazz et leurs spectacles de flamenco.

En 1998, le groupe Mas i Mas devient aussi l’un des leaders de la scène techno-house à Barcelone en ouvrant le club Moog. En plein cœur du Raval, cette boîte avant-gardiste valorise particulièrement la créativité et l’expérimentation lors des sets des DJs.

Tous ces genres musicaux et toutes ces années à baigner dans la scène musicale de Barcelone ont donné naissance à un festival de grande qualité unique en son genre: le Mas i Mas.

 

FESTIVAL MAS I MAS: LA PROGRAMMATION

La programmation du festival Mas i Mas est, comme à son habitude, aussi éclectique que pointue. Un de ses plus: les concerts sont répartis dans différentes salles en fonction du genre musical:

  • Palau de la Música: cette salle emblématique de l’art nouveau catalan accueillera majoritairement des concerts de piano et de musique classique.
  • Jamboree: de nombreux concerts jazz et des sessions jams.
  • Tarantos: 3 spectacles de flamenco de 30 minutes par soir pendant tout le festival. Impossible de passer à côté!
  • Moog: Une boîte de nuit proche de la Rambla 100% techno!

En plus de ces salles principales, d’autres lieux sont mis à contribution pour accueillir diverses prestations. Retrouvez le programme complet du festival sur son site officiel. Vous pouvez notamment filtrer les concerts par genre pour une recherche plus agile.

QUELQUES INFOS PRATIQUES

  • Le festival Mas i Mas a lieu du 31 juillet au 1er début septembre 2018.
  • Il n’existe pas de pass donnant accès à tous les concerts du festival, il vous faudra acheter des entrées pour chaque concert auquel vous souhaitez assister.
  • Les prix varient de 8 à 45€ environ en fonction du concert.
  • Vous pouvez acheter vos entrées soit en ligne (en cliquant sur « comprar entradas »), soit sur place.

 

 

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2018 3 04 /07 /juillet /2018 09:11
Live au Campo - Censure au Palais des Congrès
Live au Campo - Censure au Palais des Congrès
Live au Campo - Censure au Palais des Congrès

Live au Campo - Censure au Palais des Congrès

CULTURE à PERPI :

 

*Censure à Perpignan : un artiste interdit (voir affiche) au palais des congrès (vivement que le directeur de cabinet du maire prenne ce poste !) : 

Eric Marsiam Un peu d'histoire pour les hypocrites qui censurent....Voir un des tableaux série" l'entre deux" de la grande artiste Léonor Fini exposé à Paris et qui figure sur nombreux livres d"art..Admiré par les critiques d'art (Mais c'est pas la province me direz vous encore moins le sectarisme Du milieu culturel Catalan du Nord alors plus ouvert au Sud!!) 

voir débat sur Facebook

 

**Le théâtre municipal, autrefois géré par l'équipe du palais des congrès est désormais entre les mains de la Direction de la culture, sous la responsabilité de Michel Pinell. L' adjoint a donc la responsabilité des changements opérés au théâtre municipal pour accueillir les étudiants : fauteuils, toilettes, issue de secours... Des représentations de fins de résidences auront lieu au théâtre municipal.Il s'agit d'harmoniser les cours de droit et les spectacles théâtraux...

Place serait accordée de plus en plus aux compagnies locales pour accéder aux salles de l'Archipel...à suivre.

 

***La direction de la culture a lancé un grand projet de rénovation de la Médiathèque : elle va évoluer vers une Maison des services publics culturels : ouverture le dimanche envisagée... Ce projet sera présenté à la rentrée de septembre... tout comme une renaissance du Théâtre de la Rencontre (salle rue des Romarins, à saint-Martin).

 

JPB

 

0-0-0-0-0-0-0- 2018-2.01 - Compte-rendu du conseil municipal, pour la culture (en gras, une faute d'orthographe)

 

 

CULTURE Grand Site Occitanie "Perpignan Méditerranée" - Approbation du contrat Rapporteur : M. Jean-Marc PUJOL Suite à l’appel à candidature de Juillet 2017, la Région Occitanie a attribué à la Ville au sein de « Perpignan Méditerranée Métropole » le label de Grand Site Occitanie. Les objectifs de cette stratégie régionale sont principalement d’organiser une démarche concertée des acteurs de la culture, du tourisme et de l’environnement et une offre structurée sur le territoire en vue d’en favoriser le développement, la notoriété et l’attractivité dans le cadre de la destination Occitanie/Sud de France. Il s’agit aussi de favoriser des démarches innovantes dans la préservation, la valorisation et la médiation vers les visiteurs et les habitants tout en préservant la qualité de vie dans le territoire. Le site labellisé, territoire de la Communauté Urbaine Perpignan Méditerranée Métropole, a pour objet « Perpignan, Méditerranée en pays catalan ». Il met en avant l’originalité de la capitale du Royaume de Majorque et la thématique de l’itinérance historique et géographique. Il s’organise autour d’un cœur emblématique, le Site Patrimonial Remarquable du centre ancien de Perpignan et de 6 établissements structurants : Le palais des Rois de Majorque, le musée d’art Hyacinthe Rigaud, le musée de la Préhistoire de Tautavel, le Mémorial du Camp de Rivesaltes, Le Lydia du Barcarès et l’Aquarium Oniria de Canet-en-Roussillon. Afin de formaliser ce projet stratégique transversal, il s’agit de signer le contrat « Grand Site Occitanie » qui a pour but : - D’organiser le partenariat entre la Région Occitanie, le Département des PyrénéesOrientales, et le Grand Site « Perpignan Méditerranée » ainsi que son inscription dans le réseau « Grands Sites Occitanie » ; - D’identifier le cœur emblématique, les lieux de visite majeurs et la zone d’influence du site ; - De définir le projet de développement du cœur emblématique et du territoire et une feuille de route répondant à la stratégie sur 4 ans (2018-2021), indiquant les principaux investissements. Les signataires en sont : La Région Occitanie, Le Département des Pyrénées-Orientales, la Communauté d’Agglomération Perpignan Méditerranée Métropole, la Ville de Perpignan, le musée d’art Hyacinthe Rigaud (Perpignan), le musée de la Préhistoire de 34 Tautavel, le Mémorial du Camp de Rivesaltes, Le lydia (le Barcarès), l’Aquarium Oniria (Canet-en-Roussillon). Le Conseil Municipal décide : 1) D'approuver le projet de contrat Grand Site Occitanie « Perpignan Méditerranée » 2) D’autoriser Monsieur le Maire ou son représentant à signer toutes pièces utiles en la matière. Le conseil municipal adopte à l'unanimité 53 POUR -0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0- 2018-2.02 - CULTURE Réalisation d'une étude ethnographique sur la procession de la Sanch à Perpignan et en Roussillon - Demande de subvention auprès du Ministère de la Culture Rapporteur : Mme Josiane CABANAS Depuis 2015, la Ville de Perpignan s’est engagée, avec la confrérie de la Sanch, dans la valorisation de la tradition pluri-centenaire de la procession du Vendredi Saint, notamment dans le cadre des manifestations à l’ancien évêché, centre d’exposition de la Sanch. Le projet de présenter les traditions de « La procession de la Sanch à Perpignan et en Roussillon » à l’inscription au Patrimoine Culturel Immatériel de la France et ensuite de l’Unesco est en cours. Afin de compléter le dossier scientifique, et en accord avec la Mission ethnologique du Ministère de la Culture, il est nécessaire de commander une étude ethnologique qui aurait pour but de : - Collecter et croiser les récits mémoriels et contemporains à ce sujet - Mettre en avant les enjeux et évaluer leur résonance dans l’espace urbain pour les participants et les spectateurs - Restituer cette manifestation dans son historicité et ses aspects actuels. Ce travail préparera aussi la présentation de la procession dans le Centre d’exposition de la Sanch dans l’ancien Evêché. Cette étude de 31 jours, sur le terrain (25 jours), avec restitution écrite (6 jours) au format « Inventaire national du Patrimoine Culturel Immatériel », est évaluée à 13 000 € TTC. C’est pourquoi, la Ville sollicite le Ministère de la Culture (DRAC Occitanie) pour une subvention la plus élevée possible pour la réalisation de cette étude. Il vous est proposé : 1) D'autoriser Monsieur le Maire à demander au Ministère de la Culture (DRAC Occitanie) une subvention la plus élevée possible pour la réalisation de cette étude. 2) D’autoriser Monsieur le Maire ou son représentant à signer toutes pièces utiles en la matière, Le conseil municipal adopte à l'unanimité 53 POUR -0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0- 35 2018-2.03 -

 

CULTURE Convention de partenariat culturel entre la Ville de Perpignan et l'association Archiconfrérie de la Sanch - Renouvellement Rapporteur : Mme Josiane CABANAS Par délibération du conseil municipal en date du 6 novembre 2014, la Ville de Perpignan a conclu avec l’association Archiconfrérie de la Sanch une convention de partenariat culturel pour le développement d’un projet autour des manifestations traditionnelles de la Semaine Sainte et notamment de la procession de la Sanch. Ce projet devait préfigurer un lieu de présentation permanent de ces traditions à l’ancien évêché. Cette convention était conclue pour une durée de trois ans et reconductible expressément. Durant les années 2015-2017, le partenariat culturel entre les deux signataires a permis la tenue de nombreuses manifestations (voir bilan en annexe). La réunion des parties, prévue à l’article 7 de la précédente convention, a constaté ce bilan positif ainsi que l’existence de plusieurs actions engagées qui sont à poursuivre conjointement dans ce même but. C’est pourquoi il est proposé qu’une nouvelle convention de trois ans soit conclue dans les mêmes termes entre la Ville de Perpignan et l’association archiconfrérie de la Sanch. Le Conseil Municipal décide : 1) D'approuver le renouvellement de la convention de partenariat entre la Ville de Perpignan et l’Archiconfrérie de la Sanch ; 2) D’autoriser Monsieur le Maire ou son représentant à signer toutes pièces utiles en la matière. Le conseil municipal adopte à l'unanimité 51 POUR 2 Ne participe(nt) pas aux débats et au vote : M. Louis ALIOT, M. Xavier BAUDRY. -0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0- 2018-2.04 -

 

CULTURE Ensemble statuaire "Dormition de la Vierge" de Notre Dame de la Réal Demande de classement au titre des monuments historiques Rapporteur : Mme Josiane CABANAS Lors de sa séance du 19 mai 2015, la Commission Départementale des Antiquités et Objets d’Arts a inscrit sur l’inventaire supplémentaire des objets Monuments Historiques, avec souhait de classement, l’ensemble statuaire de la « Dormition de la Vierge » conservé à l’église Notre-Dame de La Réal. Cet ensemble constitue l’un des derniers exemples de groupe de la Dormition encore conservé dans les églises du Roussillon et se compose de 6 statues, la Vierge et les anges, en bois, carton, tissus marouflés et empesés et accompagnés d’éléments de décor. Cette Dormition a été réalisée à la demande de l’abbé Viader pour l’église de la Réal entre 1804 et 1850 où elle fut exposée jusque dans les années 1965. En 2004 elle fit l’objet d’une restauration par une souscription de l’association culturelle de la cathédrale. 36 Le Conseil Municipal décide : 1) D’autoriser Monsieur le Maire ou son représentant à demander le classement au titre des Monuments Historiques de cette œuvre. 2) D’autoriser Monsieur le Maire ou son représentant à signer toutes pièces utiles en la matière Le conseil municipal adopte à l'unanimité 53 POUR -0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0- 2018-2.05 -

 

CULTURE Mise à disposition des espaces d'exposition et de projection pour l'édition 2018 du Festival Visa pour l'Image-Perpignan - Convention entre la Ville de Perpignan, l'Association Visa pour l'Image-Perpignan et l'EPCC Théâtre de l'Archipel Rapporteur : M. Pierre PARRAT Une convention d’objectifs a été signée le 14 décembre 2015, entre l’Etat (Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Occitanie), la Région Occitanie, la Ville de Perpignan et l’association Visa pour l’Image – Perpignan, pour les années 2016-2017-2018. Celle-ci prévoit notamment que la Ville de Perpignan apporte à l'association Visa pour l’image une aide logistique pour lui permettre d'organiser son festival, notamment, en mettant à sa disposition des lieux d’exposition. Comme pour les éditions précédentes, l’EPCC Théâtre de l’Archipel mettra à disposition du festival un lieu d’exposition. Il mettra aussi à disposition exceptionnellement la salle du Grenat durant les soirées de projection et/ou de remise des prix. La Ville de Perpignan, l’association Visa pour l’Image – Perpignan et l’EPCC Théâtre de l’Archipel conviennent de signer une convention qui précise les conditions d’accueil de l’édition 2018 du Festival à l’Archipel et fixe les obligations de chacune des parties. En conséquence, je vous propose : 1) d'approuver la conclusion de cette convention de mise à disposition des espaces d’exposition et de projection entre la Ville de Perpignan, l’association Visa Pour l’Image - Perpignan et l’EPCC Théâtre de l’Archipel, dans les termes ci-dessus énoncés ; 2) d'autoriser Monsieur le Maire ou son représentant à signer cette convention ainsi que tout document s'y rapportant ; 3) de décider que les crédits nécessaires seront prélevés sur les sommes prévues à cet effet au budget de la commune. Le conseil municipal adopte à l'unanimité 41 POUR 10 Ne participe(nt) pas aux débats et au vote : M. Jean-Marc PUJOL, M. Olivier AMIEL, M. Michel PINELL, Mme Danièle PAGES, Mme Chantal GOMBERT, Mme Marie-Thérèse SANCHEZ-SCHMID, M. Stéphane RUEL, Mme Caroline FERRIERE-SIRERE, M. Pierre-Olivier BARBE, M. Yves GUIZARD. -0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0- 37 2018-2.06 - CULTURE Organisation du 30ème Festival Jazzèbre - Convention avec l'association Strass pour l'attribution d'une subvention complémentaire exceptionnelle Rapporteur : M. Michel PINELL L’association Strass a pour but d’organiser des événements culturels, de mener des actions pédagogiques ou sociales à caractère culturel, visant au développement de la musique vivante et créative, et notamment autour des répertoires liés au jazz. Elle assure une mission de diffusion de ceux-ci, notamment en programmant et en produisant le festival annuel « Jazzèbre » qui fête son 30e anniversaire en 2018. Afin de soutenir l’organisation de cet évènement exceptionnel, la Ville décide d’aider l’association Strass par le biais d’une convention qui prévoit notamment : ENGAGEMENTS DE L’ASSOCIATION L’association Strass s’engage à faire de ce trentième anniversaire du festival Jazzèbre un nouveau temps fort de la vie culturelle locale, en proposant une programmation de concerts de haut niveau, axée sur la découverte des multiples facettes du jazz, grâce à des musiciens de renom tels que Michel Marre et la cobla La Mil-lenari, Titi Robin, André Minvielle, Louis Sclavis, Roberto Fonseca... ENGAGEMENTS DE LA VILLE La Ville s’engage à attribuer en 2018 à l’association Strass une subvention complémentaire exceptionnelle d’un montant de 10 000 € (dix mille euros), destinée à lui permettre d’assurer une programmation plus importante de concerts et de manifestations musicales dans le cadre du 30ème anniversaire du festival « Jazzèbre ». En conséquence, je vous propose: 1) d'approuver l’attribution de cette subvention complémentaire exceptionnelle de 10 000 € (dix mille euros) à l’association Strass, comme précisé ci-dessus, 2) de décider que les crédits nécessaires seront prélevés sur les sommes prévues à cet effet au budget de la commune, 3) d’autoriser le Maire ou son représentant à signer tout acte utile en la matière. Le conseil municipal adopte à l'unanimité 52 POUR 1 Ne participe(nt) pas aux débats et au vote : Mme Chantal GOMBERT.

Partager cet article
Repost0
25 juin 2018 1 25 /06 /juin /2018 07:25
W.Benjamin - Sur scène, Gilberte et Dominique - Portraits de Gilberte et Dominique Delpirou -
W.Benjamin - Sur scène, Gilberte et Dominique - Portraits de Gilberte et Dominique Delpirou -
W.Benjamin - Sur scène, Gilberte et Dominique - Portraits de Gilberte et Dominique Delpirou -
W.Benjamin - Sur scène, Gilberte et Dominique - Portraits de Gilberte et Dominique Delpirou -
W.Benjamin - Sur scène, Gilberte et Dominique - Portraits de Gilberte et Dominique Delpirou -

W.Benjamin - Sur scène, Gilberte et Dominique - Portraits de Gilberte et Dominique Delpirou -

BANYULS, Mas REIG, 30 juin 2018 à 20h30 

 

Durée : une heure et quart -  spectacle suivi d'une dégustation gratuite par la cave des TEMPLIERS -

 

Walter Benjamin : Allemands, une série de lettres 

 

 Entrée : 6 et 4 euros (adhérents à l’Association Walter Benjamin) – Réservation : 06.31.69.09.32.

 

Lecture par la Compagnie Théâtre du Tourtour, Gabrielle de Poncheville et Dominique Delpirou 

 

Compagnie : Atelier Théâtre du Tourtour

-Adresse : 156 boulevard Magenta – 75010 Paris

-Siret : 395 148 448 00065

-Contact : dominiquedelpirou@hotmail.fr

 

« De l'honneur sans la gloire, de la grandeur sans l'éclat, de la dignité sans la solde » (épigraphe de Benjamin)

 

En 1936, pendant son exil en Suisse, Walter Benjamin fait paraître, à Lucerne, sous le pseudonyme de Detlef Holz, Deutsche Menschen (Hommes Allemands), un livre réunissant vingt-cinq lettres qui couvrent un siècle entier, de 1783 à 1883. Goethe, Hölderlin, Nietzsche, Büchner et Metternich voisinent avec des personnalités moins connues, sinon inconnues. Ces lettres, précédées d’une brève introduction, avaient déjà été publiées séparément, entre 1931 et 1933, dans la Frankfurter Zeitung. Mais tandis que cette publication dans la presse avait eu un grand retentissement, celle du recueil, alors qu’Hitler occupait le pouvoir depuis déjà trois ans, passa complètement inaperçue. Gershom Scholem, l’ami le plus proche de Benjamin, écrira : « Ce volume resta pratiquement inconnu. On ne perçut rien d'un éclat désormais tout intérieur, à cause des conditions extravagantes de la publication du recueil chez un éditeur suisse obscur qui fit faillite peu après ». Il fut d’ailleurs interdit en Allemagne en 1938.

 

En réunissant ces lettres, Benjamin, qui ne cessa jamais de croire dans la force de l’écrit contre la barbarie nazie, accomplissait un geste de résistance intellectuelle. Il alertait ses compatriotes sur les risques d’anéantissement de l’esprit allemand, tel que l’Aufklärung [Les Lumières] et le romantisme l’avaient façonné. Mais il le faisait à sa manière, discrètement, avec une sobriété égale à celle de ces lettres, soigneusement choisies, agencées et présentées. Et si, comme Adorno, il est possible de voir dans la publication de ces témoignages du passé un recours contre « l’accélération catastrophique de l’histoire », on peut aussi la regarder, plus naïvement peut-être, comme l’ultime tentative, peu de temps avant qu’elle ne soit foulée aux pieds, de sauver quelque chose de la culture allemande, quelque chose d’humain. 

 

En effet, qu’il s’agisse de J.H Kant désirant avoir des nouvelles de son frère Emmanuel avant de mourir, d’Overbeck conseillant à Nietzsche, après la publication de Zarathoustra, de devenir professeur d’allemand dans un lycée, de Zelter retenant ses larmes après la mort de Goethe, ou encore de Wilhelm Grimm décrivant les constellations ou l’envol des cygnes à une jeune amie, tous, dans leurs écrits, expriment la même humanité. Une humanité qui passe par l’amitié, cette « amitié allemande », sur les deux versants de laquelle, l’un solaire, l’autre glacé, s’ouvre et se referme le recueil. Parce qu’elles annoncent la catastrophe de l’intelligence et qu’elles témoignent de l’impérieuse nécessité de se tenir, quoiqu’il arrive « à l’état d’esprit dans lequel nous avons été formés », comme l’écrivait Goethe à son ami Zelter, ces lettres que Benjamin aimait à lire à voix haute à ses interlocuteurs, nous sont proches et plus que jamais nécessaires. 

• Lettres extraites de Allemands ; une série de lettres (1936)- Traduction de Georges-Arthur Goldschmidt - Éditions de l’encyclopédie des nuisances, Paris, 2012.

 

La lectrice, le lecteur

Gilberte de Poncheville a été libraire à Paris. Pendant presque quarante ans, elle a fait découvrir à des habitués, ou des passants occasionnels, des livres et des textes, souvent peu connus, qui lui tenaient à cœur. Le recueil de lettres allemandes de Benjamin en faisait partie. Elle s’est aussi consacrée au théâtre, sa seconde passion, et a joué dans des pièces de Tchekhov, Duras, Thomas Bernhard, Pirandello, Beckett, sous la direction de Claudine Gabay. Elle a été l’une des cinq comédiennes d’Une Mouette, dans une adaptation de Tchekhov portée à la scène par Isabelle Lafon. Au cinéma, elle a joué dans Les Merveilleuses, moyen-métrage réalisé par Isabelle Lafon.

 

Dominique Delpirou a été directeur artistique de la compagnie Choliambe. Il a exploré  des textes qui ne sont pas d’emblée écrits pour le théâtre et a mis en scène Le Voyage en Arménie de Ossip Mandelstam, La Prose du Transsibérien de Blaise Cendrars, Poète à New York de Garcia Lorca, La Maladie du sens de Bernard Noël. Il a aussi donné plusieurs cycles de lectures sur la poésie américaine (Williams, Ginsberg, Kerouac) et fait entendre régulièrement Mallarmé. Artiste associé au Chapiteau des Turbulents qui permet à des adultes autistes d’accéder à des formations artistiques, il a monté avec eux Le Rêve d’Anselme, d’après Francis Ponge.

 

 

La lecture  

Pour que la lecture n’ait pas une durée trop longue et qu’elle soit portée par un rythme, il fallait faire un choix. Nous avons donc retenu onze des vingt-cinq lettres qui composent le recueil de Benjamin. Il ne s’agit pas d’un choix arbitraire ; c’est celui qui s’est imposé au cours de notre travail. Bien qu’ils soient, selon Gershom Scholem, sa plus belle réussite avec Enfance berlinoise, nous n’avons conservé des commentaires de Benjamin que sa présentation générale.

 

Les textes retenus : 

Présentation de Walter Benjamin

Karl Friedrich Zelter au chancelier von Müller, 31 mars 1832

Georg Christoph Lichtenberg à G. H. Amelung, début 1783

Johann Heinrich Kant à Emmanuel Kant, 21 août 1789

Georg Foster, 8 avril 1793

Heinrich Pestalozzi à Anna Schulthess

Friedrich Hölderlin à Casimir Böhlendorf, 2 décembre 1802

Johann Heinrich Voss à Jean Paul, 25 décembre 1817

Annette von DrosteHülshoff à Anton Matthias Sprickmann, 8 février 1819

Wilhelm Grimm à Jenny von DrosteHülshoff, 9 janvier 1825

Karl Friedrich Zelter à Goethe, 16 octobre 1827

Georg Büchner à Karl Gutzkow, fin février 1835

 

Extraits

« Je m’indigne autant à l’idée que le despotisme pourrait se répandre insupportablement en Europe si la France n’arrive pas maintenant à imposer ses intentions. Pour m’imaginer cela, il faut que je renonce à croire à la vertu, au droit, à la justice. Je préférerais encore désespérer de tout cela ensemble plutôt que de voir mon espoir anéanti. Les têtes froides sont ici peu nombreuses, on bien elles se cachent ; la nation est ce qu’elle fut toujours, primesautière et versatile, sans constance, sans chaleur, sans amour, sans vérité ; rien que de la tête et de l’imagination, mais ni cœur ni sensibilité. Avec tout cela, elle accomplit de grandes choses, car justement cette fièvre froide leur donne (aux français) cette agitation éternelle et l’apparence de s’émouvoir pour de nobles causes, alors qu’il n’existe en eux que l’enthousiasme des idées, mais non la sensibilité aux choses. »

(Georg Forster à sa femme, le 8 avril 1793)

 

« Écris-moi donc bientôt. J’ai besoin de tes sons purs. La psyché entre amis, la naissance des pensées dans la conversation et les lettres sont nécessaires aux artistes. Car nous n’avons pas de pensée pour nous-mêmes : notre pensée appartient à l’image sacrée que nous créons. » 

(Friedrich Hölderlin à Casimir Böhlendorf, le 2 décembre 1802)

 

« Mais je ne voudrais pas avoir trop l’air d’un mendiant devant toi. Appelle cela de la fierté-mais cette fierté est mon plaisir. Depuis ma jeunesse, je me suis senti attiré, poussé vers ceux qui savent davantage, qui savent ce qu’il y a de meilleur. Courageusement, j’ai surmonté ce qui pouvait me déplaire en eux. Je savais ce que je voulais, même si j’ignore ce que j’ai appris. Tu fus le seul à me soutenir et tu me soutiens encore, je pourrais renoncer à moi-même, non à toi » 

(Karl Friedrich Zelter à Goethe, le 16 octobre 1827)

 

« …En fait c’est le siècle des cerveaux capables, des hommes pratiques qui comprennent vite et qui, doués d’une certaine agilité d’esprit, sentent toute leur supériorité sur la masse, même si leurs dons ne s’élèvent pas jusqu’au niveau suprême. Tenons-nous-en autant que possible à l’état d’esprit dans lequel nous nous sommes formés ; avec quelques-uns, peut-être, nous serons les derniers d’une époque qui ne reviendra pas de sitôt »

(Goethe à Karl Friedrich Zelter)

 

 

 

 

Evénements de l'Association Walter Benjamin sans frontières   

*Samedi 30 juin : à BANYULS, Mas REIG, 30 juin 2018 à 20h30 

Walter Benjamin : Allemands, une série de lettres 

 par la Compagnie : Atelier Théâtre du Tourtour 'Gilberte de Poncheville & Dominique Delpirou. Lectures de lettres : Allemands, œuvre de Walter Benjamin, publiée en 1936 -  

*Compagnie : Atelier Théâtre du Tourtour - 156 boulevard Magenta – 75010 Paris - Siret : 395 148 448 00065 -   dominiquedelpirou@hotmail.fr

 

La lectrice, le lecteur : Gilberte de Poncheville a été libraire à Paris. Pendant presque quarante ans, elle a fait découvrir à des habitués, ou des passants occasionnels, des livres et des textes, souvent peu connus, qui lui tenaient à cœur. Le recueil de lettres allemandes de Benjamin en faisait partie. Elle s’est aussi consacrée au théâtre, sa seconde passion, et a joué dans des pièces de Tchekhov, Duras, Thomas Bernhard, Pirandello, Beckett, sous la direction de Claudine Gabay. Elle a été l’une des cinq comédiennes d’Une Mouette, dans une adaptation de Tchekhov portée à la scène par Isabelle Lafon. Au cinéma, elle a joué dans Les Merveilleuses, moyen-métrage réalisé par Isabelle Lafon.

 

*Dominique Delpirou a été directeur artistique de la compagnie Choliambe. Il a exploré  des textes qui ne sont pas d’emblée écrits pour le théâtre et a mis en scène Le Voyage en Arménie de Ossip Mandelstam, La Prose du Transsibérien de Blaise Cendrars, Poète à New York de Garcia Lorca, La Maladie du sens de Bernard Noël. Il a aussi donné plusieurs cycles de lectures sur la poésie américaine (Williams, Ginsberg, Kerouac) et fait entendre régulièrement Mallarmé. Artiste associé au Chapiteau des Turbulents qui permet à des adultes autistes d’accéder à des formations artistiques, il a monté avec eux Le Rêve d’Anselme, d’après Francis Ponge.

 

(durée du spectacle : une heure et quart- Entrée : 6 et 4 euros (adhérents à l’Association Walter Benjamin – Contact : 06.31.69.09.32)

 

 

** 29 septembre 2018 : proclamation du Prix européen de l’essai Walter BENJAMIN 2018

 en présence du lauréat : hall de la mairie de Banyuls, à 11 h. Réception par M. Le Maire, exposé du lauréat, apéritif, dédicaces…13 h, repas au Miradou (s’inscrire, repas  27 euros) 

*Le 30, réception à la mairie de Port-Bou. Discours, exposé, repas chez Samuel (s’inscrire) Visite du Mémorial avec Pilar Parcerisas (Association Passatges).

 

*Partenaires : Mairie de Banyuls – Conseil départemental 66 – CML – Hôtel Le Catalan – Restaurant Le Miradou – 

Partager cet article
Repost0
7 juin 2018 4 07 /06 /juin /2018 08:41
Café littéraire - Expo Chappert-Gaugal - Antiquaires à Collioure
Café littéraire - Expo Chappert-Gaugal - Antiquaires à Collioure

Café littéraire - Expo Chappert-Gaugal - Antiquaires à Collioure

 

Présentation à Saint-Nazaire, jeudi 7 juin 2018 à 18h30, salle du Centenaire, dans le parc, du

 

Livre sur les Communautés libertaires agricoles et libertaires (Trabucaire éditeur) : café littéraire, entrée libre, dialogue, dédicace du livre (15 euros), repas (facultatif) pour ceux qui veulent poursuivre la discussion...

 

Présentation des auteurs :

 

* Jean-Pierre Bonnel :

 né à Perpignan, professeur de Lettres, écrivain et blogueur, a publié une vingtaine d'ouvrages, dans lesquels la Catalogne est un décor privilégié : 30 balades culturelles en Catalogne (Presses du Languedoc), Les saisons de Collioure, Moi, Matisse à Collioure (Balzac éditeur), Machado, de Séville à Collioure (Cap Béar éditeur); ces deux livres ont été adaptés pour des spectacles au Château Royal et au Musée d'art moderne de Collioure ainsi qu'à la cathédrale d'Elne et au Conservatoire de Perpignan, musique de Daniel Tosi). 

 

Outre des romans (Je te haine, La dame de Consolation, Rafales sur Cap Béar), et des articles sur l'art (CatalognARTS, Les peintres en Catalogne), l'auteur a aussi publié un ouvrage remarqué sur Le chemin ultime de Walter Benjamin. Il prépare un recueil d'entretiens avec des personnalités susceptibles de conserver la "Mémoire culturelle de la Catalogne du Nord de 1914 à 2014."

 

 

  •  Paul Gérard :

né le 23 novembre 1945 à Cuers, dans le Var,- préposé aux PTT, à Paris, 18° arrondissement, de 1969 à 1991 - Eleveur caprin au mas des Carboneras, de 1971 à 1991 - Animateur de "lieux de vie", de 1991 à 2004 - Militant à la CNT (Confédération nationale du Travail ), de 1970 à 1976 - Militant au CRA (Collectif Réseau Alternatif), de 1977 à 1986 - Militant à GRPLA (Groupe d'Echanges rt de Recherches pour la Pratique des Lieux d'Accueil), de 1987 à 2000

 

Sommaire : 

-A ces amis rencontrés grâce au livre… Jean-Pierre Bonnel

 

-Introduction, par Ronald CREAGH

 

-Avant-propos de Jacques Geneste

 

-Historique – 

-Pour une définition de la communauté  -  

--L'influence des mouvements des années 60  

-Histoire et définitions de l'utopie  

-Les motivations des communautaires  - 

-Présentation, définitions et traits communs des communautés libertaires  - 

-Les idées-forces de la vie en communauté

-Relations des communautaires avec le monde extérieur  - 

Vivre en communauté –

 

A. Communautés libertaires agricoles dans le département des Pyrénées-Orientales :

 

-1. Communauté des Carboneras : présentation, historique… 

 

-Témoignage de Paul Gérard 

-Entretien avec Annie C.

-Entretien avec Armelle Kervedo

-Témoignage de Jeanine Mariette

-Entretien avec Colette Chazalet

-Entretiens avec Christian Vila  - 

-Témoignage d’Alain

-Entretien avec Christine Perrin  

-Témoignage de Nando - Nando à la forge  - 

-Témoignage d’Hélios  - 

-Annexes : Les lieux de vie : Les Carbos - Le Coral - - Le C.R.A.   

 

2. Communauté du Mas Julia : 

-Témoignage de Jaume : la vie au mas – 

-Témoignage de Jacques Grollemund

 

3. Communauté de Vilalte – Corsavy – 

-Témoignage de Daniel Guerrier

- Témoignage d’Annie C.

-Entretien avec Michel Castillo

-Témoignage de Maryse (lettre)

-Témoignage de Monique Beaudoin

 

4. Communauté de Montauriol 

Entretien avec Victor Simal. – 

5. Communauté de Canaveilles :

-Entretien avec Michel Hadji  -  

 

6. Saint-Jean de l’Albère :

-Témoignage d’Antoinette et de Christian Gourmellet - 

 

7. Communauté de Calmeilles :

- Témoignage de François Mainguy.

 

8. Carrefour des luttes locales des années 1970 :

-Entretien avec José Sangenis – 

-Le Bourdigou : Historique – Poème de Jean Iglesis  - Témoignages de Jo Falieu et de Maurice Durozier – 

-Les communautés libertaires et leur rapport à l’utopie – Jo Falieu – 

- Le mouvement écologique – Témoignage de Frank Moreau- Le dôme de Corbère – Epizootie.

- Le collectif anti-répression – Myrtille - 

 

* Communautés de l’Ariège :

-Entretien avec Pierre Germain

-Témoignage d’A. R.

-Témoignage de Marc Saracino

 

* Communauté de Malabrac (Aude) et de Longo Maï (Forcalquier) – 

 

-Entretiens avec Bob et de Jean-Louis Régné - -Entretien avec Gisèle

-Entretien avec Yves Régné – Sur Longo Maï.

-Lecture, Luc Willette –

-Témoignage de Jean-Paul Pelras (L’Agri, 6.2.2014) -

 

B. Communautés artistiques dans le département des Pyrénées-Orientales :

 

1. Communauté d'Opoul "Le Belvédère" :

-Témoignage de Philippe Domecq – 

-Entretien avec Michel Pagnoux  -

-Entretien avec Georges Roquefort – 

-Phases – p. 111

-Témoignage (lettre) de Jacques Quéralt

-Témoignage de Robert Agrafeil-Colis – 

 

2. Communauté du Mas Planères :

-Entretien avec Enrique Salvador

-Témoignage d’Emma Caron

 

3. Communauté de Fillols :

-Entretien avec Aline Barbier

-Dessin de José Altamiras

 

4. Théâtre : Entretien avec Maurice Durozier. l'action libertaire - le théâtre du Soleil - Parles d'acteur -

 

5. Cinéma : Entretien avec François Boutonnet. 

 

6.  Ecole et poésie : Entretien avec M.-Thérèse et Jo Falieu.

 

Synthèse : Jean-Pierre Bonnel.

  Repères chronologiques

Photos, documents de Myrtille, Frank Moreau, Paul-Gérard, Daniel Guerrier…

La présidente de l’Association D.A.M.E.

Mme Célia Garcia

le Maire d’Elne,

M. Yves Barniol

ont le plaisir de vous inviter à la Journée des Enfants d’Elisabeth

en présence de

M. Agustí Colom,

Conseiller municipal de la ville de Barcelone

 

le samedi 9 juin 2018 à 11h30

à la Maternité (Château d’en Bardou), Route de Bages, à Elne.

 

       Inauguration de la plaque                                           Présentation de l’ouvrage             

  Carrer d’Elisabeth Eidenbenz                                    Elna la maternitat

               réplique offerte                                                     Mémoire dessinée, éditée par

  aux enfants de la Maternité d’Elne                                       le Memorial Democràtic de Catalunya

        par la ville de Barcelone

                                    

Apéritif et repas champêtre et fraternel

dans les jardins de la Maternité. Pique-nique tiré du sac.

 

     15h30                                  Salle vidéo de la Maternité

        Présentation de l’ouvrage

            Ni vues ni connues     par Ophélie Latil, Marguerite Nebelsztein et Camille Aspar

                                       du collectif Georgette Sa       Le collectif Georgette Sand met en lumière le rôle de 75 femmes,  que l’Histoire a oubliées. Parmi elles,  Elisabeth Eidenbenz                               

                                       qui mérite d’être connue au-delà de notre département

                                                                                      

Festival Ida y vuelta, 4 jours d’ambiances

 

Les 7, 8, 9 et 10 juin la Casa musicale ouvre gratuitement ses portes pour son événement annuel. Une 21e édition où la culture musicale trouve toute son amplitude.

La Casa Musicale, un lieu d’épanouissement artistique au cœur de Perpignan où le festival Ida y Vuelta répond au développement culturel et à la mise en avant de la diversité sociale.

Depuis la création de cet espace, l’émergence culturelle et musicale se développe entre ces murs auprès de volontaires et de professionnels passionnés et impliqués qui ont pu voir évoluer des artistes vers une reconnaissance nationale et au-delà.

 

21 ans, une nouvelle étape

Après avoir célébré ses 20 ans le festival, Ida y Vuelta se projette vers l’avenir en proposant un programme 2018 toujours riche.

Comme chaque année la block party, battle internationale de danse Hip Hop, accueillera des crews venus des États-Unis, Venezuela, Canada, Russie, Pologne, Taïwan et France. La nouveauté est la présence d’une équipe d’enfants de moins de 10 ans reconnue à l’international. Les crews évolueront face aux jurys pointus.

 

Les deux scènes Casa “La Rambla” et “La Plaza” le vendredi 8 et le samedi 9 seront occupées par les groupes qui répètent à l’année dans les studios. Tous les univers musicaux seront représentés, salsa gitane, soul, rock progressif, reggae, ateliers vocaux, jazz, gospels et pop musique actuelle. La culture européenne sera mise en avant par une jam session et les danseurs de la Casa se produiront lors d’une soirée très disco funk. DJ Raph Duma fera le sound system du soir.

Le dimanche 10, une carte blanche est offerte au conservatoire de Perpignan. Flamenco et rumba clôtureront le festival avant la fermeture avec le sound system de DJ Soul Traumer.

 

Fraîcheur découverte et énergie pour cette 21e édition

Une belle programmation sur la grande scène, avec des groupes engagés et énergiques. Pour n’en citer que quelques-uns, The Herbaliser, Mat Bastard, Naâman, Vanupié ou encore 9 O’clock. Trois jours avec trois ambiances, vendredi 8 juin soirée punk-rock, samedi 9 la tendance est plus urbaine avec des DJ mondialement reconnus et dimanche 10, Rumba catalane suivie des révélations reggae français.

Cette année, le festival accueille le Point Violet qui s’adresse aux femmes ayant subi des sévices, ou importunées lors du festival. Elles y trouveront un espace d’écoute et de secours. En lien avec la sécurité du festival, ce point permettra de relayer l’information pour que les importuns soient éventuellement expulsés.

Toute la programmation est disponible sur le sitewww.idayvuelta-festival.fr

Priscilla Beauclair

 

PROGRAMME

 

Jeudi 7 juin

Grande scène - 20h30

PERPIGNAN/BLOCK PARTY

Battle International Hip Hop

 

Vendredi 8 juin

Les scènes Rambla et Plaza - dès 18h00

Grande scène - 20h30

NOISE IN A ZOO

THE HERBALISER

MAT BASTARD

 

Samedi 9 juin

Les scènes Rambla et Plaza - dès 18h00

 

Grande scène - 20h30

 

9 O'CLOCK

 

TOO MANY T'S

 

LA FINE EQUIPE dj set

 

Dimanche 10 juin

Les scènes Rambla et Plaza - dès 18h00

 

Grande scène - 20h30

NG LA RUMBA

VANUPIE

 

NAÂMAN

 

Partager cet article
Repost0
5 juin 2018 2 05 /06 /juin /2018 09:23
Chez Alain GELI, ses tableaux, la maison de Fossa (C) photos Clarisse REQUENA et Jean-Pierre BONNEL
Chez Alain GELI, ses tableaux, la maison de Fossa (C) photos Clarisse REQUENA et Jean-Pierre BONNEL
Chez Alain GELI, ses tableaux, la maison de Fossa (C) photos Clarisse REQUENA et Jean-Pierre BONNEL
Chez Alain GELI, ses tableaux, la maison de Fossa (C) photos Clarisse REQUENA et Jean-Pierre BONNEL

Chez Alain GELI, ses tableaux, la maison de Fossa (C) photos Clarisse REQUENA et Jean-Pierre BONNEL

Perpignan, quartier de la Révolution française :

 La casa de Fossa et la Cosa mentale d'Alain Gélis -

 

Perpignan-Municipales 2020 : lettre ouverte aux candidats au-sujet de la Casa de FOSSA, donnée à la ville par Alain Géli -

"Clotilde RIPOULL, Olivier AMIEL, Romain GRAU, Louis ALIOT..." :

accepterez-vous le projet d'Alain GELI qui donne la maison de Fossa à la ville, avec usufruit et la promesse d'y créer un musée de "l'infinitisme", son mouvement pictural..?

(voir mes précédents articles sur ce blog - le dossier est connu de M.Pierre Parra, conseiller municipal, avocat honoraire)

 

 

- Reportage dans la maison du musicien perpignanais

 

Le feuilleton continue...J'ai déjà évoqué à plusieurs reprises le travail d'Alain Gélis et son projet de donner sa maison, la maison natale du musicien François de Fossa, à la ville de Perpignan. Et le dialogue, parfois de sourds, avec quelques membres de la municipalité : une réponse positive de M° Parra, premier adjoint, un contrat en préparation, le mutisme et les évitements de M. L'adjoint à la Culture et à la médiation...

 

En même temps (j'ai dû attraper le virus macronien !), l'association des Amis du guitariste de Fossa s'active depuis des années pour rendre hommage à cette personnalité méconnue dans sa ville même, et organise des conférences, concerts, lectures... 

 

Le 31 août prochain (2018), des quatuors et une exposition d'Emma Laflûte la bien-nommée auront lieu  à la Casa Xanxo, à deux cents mètres de la Maison du Maître... Surtout on attend la venue à Perpignan de Maître D'Ornano, le dernier descendant de la lignée De Fossa !

 

Quand il était maire, Jean-Paul Alduy, séduit par le projet de donation avec usufruit d'Alain Gélis, avait dit à celui-ci : "La maison contient trop de co-propriétaires !". Alors la soeur d'Alain a acheté le second étage; il ne reste à présent qu'un studio, occupé par des Norvégiens, à peine une ou deux fois par an...

 

Nous rentrons dans la sombre et fraîche maison, habitée par une éternelle musique classique, rue Na Pincarda, en face de l'ancien abreuvoir qui fait du goutte à goutte depuis l'éternité... Alain montre les travaux de restauration qu'il a effectués, les murs anciens, l'escalier de bois, les plafonds Renaissance, sa collection de sculptures africaines authentiques et ses propres oeuvres : des tableaux inédits, d'un style personnel, dune minutie incroyable... Citant De Vinci, Alain Gélis aime à répéter que la peinture est "una cosa mentale."

 

Devant un Van Gogh photographié à trente-trois ans, et s'identifiant au Christ, notre hôte martèle : "Cette maison ne doit pas mourir !" 

 

Ce projet est celui de toute sa vie. Il rappelle les démarches auprès de la mairie qui lui dit : "On trouvera un financement !". Auprès du maire qui lui lance "ça vaut le coup !"  Auprès de Maître Pierre Parrat qui lui a envoyé une lettre officielle positive, en octobre 2017... Sans oublier le conseiller municipal chargé du patrimoine, qui "joue les croque-morts", place Gambetta, et son épouse M° Marie Tolera, mais il a semblé, un jour, intéressé...

 En effet, les reculs sont nombreux : donnez d'abord la maison, ensuite on verra...

Gélis de Na Pincarda veut aboutir à une réalisation, pas à une simple donation, au service du peuple, de l'intérêt général, car il travaille pour les générations à venir : c'est un projet désintéressé. Alain lutte contre l'anti-culture ambiante et généralisée qui mène à la guerre, se moque du public et corrompt en plaçant l'argent au centre des arts !

Le labyrinthe de la maison présente un patrimoine à sauvegarder, une belle idée de musée ou de fondation... Qui aura le courage de saisir l'opportunité et de  créer un nouvel ancrage artistique, non loin de la Casa Xanxo, de celles de Jaubert de Passa et de l'Intendant du Roi..?

 

On revient à l'atelier d'Alain : là trône un tableau de grand format où les signes, les traits, les formes tournent et font vibrer l'espace pictural dont une bonne partie est encore vierge... 

 

Le style, le mouvement que l'artiste de ces lieux insolite a créés, c'est "l'INFINITISME", dans la suite des Grands Maîtres, impressionnistes, expressionnistes... "L'art n'est pas fini, il est à poursuivre ! Ce n'est pas là une philosophie, mais un mouvement culturel ! Il faut accélérer le mouvement !"

La Casa et le Maestro nous réservent encore bien des surprises...

 

Jean-Pierre Bonnel

 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2018 1 04 /06 /juin /2018 10:47
Soutien pour BENARES - Festival LES TOILES - Célestin MANALT - Festival du livre de Collioure : les auteurs invités
Soutien pour BENARES - Festival LES TOILES - Célestin MANALT - Festival du livre de Collioure : les auteurs invités

Concert de soutien pour Benares

"Nadsaptak"

avec Sukhdev Mishra (violon) 

Pierre Rescan (Guitare) et 

Julien Saiman (persussions)

et en ouverture des Ragas  

avec Pedro Soler (guitare flamenco) et 

Rishab Prasana (flûte bansuri)

 

le jeudi 7 juin à 20h00 à l'église de Palau del Vidre

 

- - -

LES TOILES

 

7, 8 et 9 juin 2018
au Théâtre de l'Etang

 

 

"Hommage à Lucas BELVAUX"

 

 

 

 

À l’instar de Costa-Gavras, Lucas Belvaux fait partie des cinéastes engagés qui n’hésitent pas à dénoncer des situations scabreuses comme dans Rapt ou insolites comme dans Pas son genre. Il a réalisé 10 films longs-métrages dont le dernier Chez nous centré sur le fonctionnement de l'extrême droite française et son inquiétant pouvoir de séduction chez les gens. Ce film a défrayé la chronique à sa sortie, en 2017.

 


À la manière d’André Cayatte qui avait filmé une même histoire d’un couple vue différemment par les 2 protagonistes, Lucas Belvaux a signé une trilogie originale où l’histoire s’étale sur 3 films aux genres distincts : Un couple épatant, Cavale et Après la vie.

 

 

 


Cinq films au programme :

 

  • Jeudi 7 juin, 20h 30 – Film : Un couple épatant (2003 - 1h 37 - VF)
  • Vendredi 8 juin, 20h 30 – Film : Cavale (2003 - 1h 51 - VF)
  • Samedi 9 juin, 14h 30 – Film : Pas son genre (2014 - 1h 51 - VF)
  • Samedi 9 juin, 17h – Film : Rapt (2009 - 2h 05 - VF)
  • Samedi 9 juin, 20h 30 – Film : Après la vie (2003 - 2h 03 - VF)

 

Festival LES TOILES en entrée libre et gratuite

Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan,

président de Perpignan Méditerranée Métropole,

Michel Pinell, adjoint au maire, délégué à la culture,

Caroline Ferrière-Sirere, adjointe au maire, déléguée au quartier secteur Perpignan Centre,

Nicolas Requesens, conseiller municipal, délégué à la voirie et à l’espace public,

le conseil municipal de la Ville de Perpignan

 

ont le plaisir de vous convier à

l’inauguration de la rue du Maréchal Foch

 

jeudi 7 juin 2018 à 17 h 30

Rendez-vous à l'angle des rues du Docteur Zamenhof et du Maréchal Foch · Perpignan.

 

À cette occasion, sera dévoilée la statue L’enfant aux cymbales

de Célestin Manalt (1867-1942), bronze, 1915.

 

*

   

Festival du livre de Collioure "D'une mer à l'autre"

 

 

   

Festival du livre de Collioure "D'une mer à l'autre"

 

#FDLCollioure2018 Invité_2

Jeune écrivain biélorusse, Sacha #Filipenko est l’auteur de quatre romans qui lui ont valu plusieurs prix littéraires, dont le prix Débuts en Russie pour son premier roman L’ex-fils paru à Moscou en 2014. Comme de nombreux jeunes auteurs de langue russe, il s’interroge sur le passé de son pays pour mieux comprendre le présent. La mémoire est le thème central de ces écrivains trentenaires qui n’ont même pas connu l’époque de l’Union soviétique.

Croix rouges, son dernier et seul roman paru en France aux Éditions des Syrtes, pour lequel il a enquêté deux ans à Genève, a été remarqué pour sa qualité littéraire et son approche cinématographique de la narration. Sacha Filipenko est l’un des auteurs russophones les plus prometteurs de sa génération, nous serons ravis de le compter parmi nous en septembre.

Cette interview accordée lors du salon du livre de Paris nous révèle un auteur qui se pose plus de questions qu'il n'a de réponses, sympathique et innovant.

https://www.youtube.com/watch?v=LYPxigrmf6g

Gildas Girodeau Ville de Collioure en Pays Catalan L'Indépendant Marc Ossorguine Ellen Turner Hall Midi Libre France Bleu Roussillon Tv Sud La Semaine du Roussillon André Bonet Perpignan Infos CataCult Perpignan Association Dialogue Franco-RusseAmbassade de France en Biélorussie Maialen Berasategi Livres Hebdo Livre Paris Toulouse Polars du Sud Sylvie Marquez Dominique Vormus Jean-Paul Vormus Jean-pierre Bonnel Ucac Collioure

 

Vous pouvez désormais identifier vos amis dans votre statut et ce que vous publiez. Il vous suffit de taper @ et le nom de votre ami. Par exemple, « En train de dîner avec @Jean Dupont. ».

 

En savoir plus sur l’identification sur Facebook.

31 mai 2018

 

#FDLCollioure2018_Invité 5

Dernière présentation de nos invités traversant les frontières pour venir nous parler de leurs romans où fiction et histoire se mêlent. Il s'agit de Wioletta Grzegorzewska, dit Wioletta GREG, née en 1974 dans le Jura polonais. En 2006, elle a quitté la Pologne pour s’installer au Royaume-Uni où elle réside aujourd’hui. Elle a publié plusieurs recueils de poésie, ainsi que deux romans, dont "Les Fruits encore verts" (qui sortira en août 2018 en France aux Editions Intervalles), inspiré de son enfance dans la Pologne des années 1970 et 1980.

Ses œuvres ont été traduites en plusieurs langues, notamment en anglais, en catalan et en espagnol. "Swallowing mercury", traduction anglaise du roman que vous pourrez découvrir en français, a été nominé au Man Booker International Prize.

Tout chaud sorti du four, le livre sera lancé à l'occasion de notre Festival en présence de son éditeur Armand Dss (à confirmer) et ce sera la première fois que cette auteure internationale posera le pied en France. Nous saurons l'accueillir chaleureusement à Collioure!

 

Gildas Girodeau Ville de Collioure en Pays Catalan L'Indépendant Marc Ossorguine Ellen Turner Hall Midi Libre France Bleu Roussillon La Dépêche du Midi Tv Sud La Semaine du Roussillon Perpignan Infos CataCult Perpignan Livres Hebdo le travailleur catalan Toulouse Polars du Sud Sylvie Marquez Dominique Vormus Jean-Paul Vormus Jean-pierre Bonnel Union des Commerçants et Artisans de Collioure elpunt.cat Guiomar de Grammont Ambassade de France en Pologne ActuaLitté Le Nouveau Magazine littéraire

Partager cet article
Repost0
1 juin 2018 5 01 /06 /juin /2018 09:47
Gérard Malgat

Gérard Malgat

Bientôt à BANYULS SUR MER

Publié le 29/05/2018 à 04:17 par leblogcultureldyl

 

 

-     1er juin Conférence organisée par Walter Benjamin sans frontières « Aidez l’Espagne ! Le pavillon de la République espagnole à l’exposition universelle de Paris en 1937, entre art et propagande », Guernica… présentée par Gérard Malgat, Docteur en espagnol, spécialiste de Max Aub et de la République espagnole, Auteur de Max Aub et la France ou l’espoir trahi – traducteur de Sierra de Teruel, film de Malraux, raconté par Antoni Cistero (traduit en français chez Balzac Editeur). Introduction par Jean-Pierre Bonnel « Walter Benjamin en 1937 », 18h, Salle Novelty, entrée libre.

9juin

-       Conférence « Les commerces banyulencs 1930-1950 » présentée par Louisette Aroles qui vous invite pour ses 90 ans à partager ses souvenirs sur le Banyuls de son enfance. 16h00, Hall Mairie, entrée libre.

 

- - -

BANYULS, Mas REIG, 30 juin 2018 à 20h30 

 

(durée : une heure et quart -  spectacle suivi d'une dégustation par un vigneron de Banyuls)

 

Walter Benjamin : Allemands, une série de lettres 

 Entrée : 6 et 4 euros (adhérents à l’Association Walter Benjamin – Contact : 06.31.69.09.32.

Lecture par la Compagnie Théâtre du Tourtour, Gabrielle de Poncheville et Dominique Delpirou 

 

Compagnie : Atelier Théâtre du Tourtour

-Adresse : 156 boulevard Magenta – 75010 Paris

-Siret : 395 148 448 00065

-Contact : dominiquedelpirou@hotmail.fr

 

https://www.helloasso.com/associations/walter-benjamin/evenements/lectures-theatralisees

 

 

« De l'honneur sans la gloire, de la grandeur sans l'éclat, de la dignité sans la solde » (épigraphe de Benjamin)

 

En 1936, pendant son exil en Suisse, Walter Benjamin fait paraître, à Lucerne, sous le pseudonyme de Detlef Holz, Deutsche Menschen (Hommes Allemands), un livre réunissant vingt-cinq lettres qui couvrent un siècle entier, de 1783 à 1883. Goethe, Hölderlin, Nietzsche, Büchner et Metternich voisinent avec des personnalités moins connues, sinon inconnues. Ces lettres, précédées d’une brève introduction, avaient déjà été publiées séparément, entre 1931 et 1933, dans la Frankfurter Zeitung. Mais tandis que cette publication dans la presse avait eu un grand retentissement, celle du recueil, alors qu’Hitler occupait le pouvoir depuis déjà trois ans, passa complètement inaperçue. Gershom Scholem, l’ami le plus proche de Benjamin, écrira : « Ce volume resta pratiquement inconnu. On ne perçut rien d'un éclat désormais tout intérieur, à cause des conditions extravagantes de la publication du recueil chez un éditeur suisse obscur qui fit faillite peu après ». Il fut d’ailleurs interdit en Allemagne en 1938.

 

En réunissant ces lettres, Benjamin, qui ne cessa jamais de croire dans la force de l’écrit contre la barbarie nazie, accomplissait un geste de résistance intellectuelle. Il alertait ses compatriotes sur les risques d’anéantissement de l’esprit allemand, tel que l’Aufklärung [Les Lumières] et le romantisme l’avaient façonné. Mais il le faisait à sa manière, discrètement, avec une sobriété égale à celle de ces lettres, soigneusement choisies, agencées et présentées. Et si, comme Adorno, il est possible de voir dans la publication de ces témoignages du passé un recours contre « l’accélération catastrophique de l’histoire », on peut aussi la regarder, plus naïvement peut-être, comme l’ultime tentative, peu de temps avant qu’elle ne soit foulée aux pieds, de sauver quelque chose de la culture allemande, quelque chose d’humain. 

 

En effet, qu’il s’agisse de J.H Kant désirant avoir des nouvelles de son frère Emmanuel avant de mourir, d’Overbeck conseillant à Nietzsche, après la publication de Zarathoustra, de devenir professeur d’allemand dans un lycée, de Zelter retenant ses larmes après la mort de Goethe, ou encore de Wilhelm Grimm décrivant les constellations ou l’envol des cygnes à une jeune amie, tous, dans leurs écrits, expriment la même humanité. Une humanité qui passe par l’amitié, cette « amitié allemande », sur les deux versants de laquelle, l’un solaire, l’autre glacé, s’ouvre et se referme le recueil. Parce qu’elles annoncent la catastrophe de l’intelligence et qu’elles témoignent de l’impérieuse nécessité de se tenir, quoiqu’il arrive « à l’état d’esprit dans lequel nous avons été formés », comme l’écrivait Goethe à son ami Zelter, ces lettres que Benjamin aimait à lire à voix haute à ses interlocuteurs, nous sont proches et plus que jamais nécessaires. 

• Lettres extraites de Allemands ; une série de lettres (1936)- Traduction de Georges-Arthur Goldschmidt - Éditions de l’encyclopédie des nuisances, Paris, 2012.

 

 

La lecture  

 

Pour que la lecture n’ait pas une durée trop longue et qu’elle soit portée par un rythme, il fallait faire un choix. Nous avons donc retenu onze des vingt-cinq lettres qui composent le recueil de Benjamin. Il ne s’agit pas d’un choix arbitraire ; c’est celui qui s’est imposé au cours de notre travail. Bien qu’ils soient, selon Gershom Scholem, sa plus belle réussite avec Enfance berlinoise, nous n’avons conservé des commentaires de Benjamin que sa présentation générale.

 

Les textes retenus : 

Présentation de Walter Benjamin

Karl Friedrich Zelter au chancelier von Müller, 31 mars 1832

Georg Christoph Lichtenberg à G. H. Amelung, début 1783

Johann Heinrich Kant à Emmanuel Kant, 21 août 1789

Georg Foster, 8 avril 1793

Heinrich Pestalozzi à Anna Schulthess

Friedrich Hölderlin à Casimir Böhlendorf, 2 décembre 1802

Johann Heinrich Voss à Jean Paul, 25 décembre 1817

Annette von DrosteHülshoff à Anton Matthias Sprickmann, 8 février 1819

Wilhelm Grimm à Jenny von DrosteHülshoff, 9 janvier 1825

Karl Friedrich Zelter à Goethe, 16 octobre 1827

Georg Büchner à Karl Gutzkow, fin février 1835

 

 

 

Extraits

 

 

 

« Je m’indigne autant à l’idée que le despotisme pourrait se répandre insupportablement en Europe si la France n’arrive pas maintenant à imposer ses intentions. Pour m’imaginer cela, il faut que je renonce à croire à la vertu, au droit, à la justice. Je préférerais encore désespérer de tout cela ensemble plutôt que de voir mon espoir anéanti. Les têtes froides sont ici peu nombreuses, on bien elles se cachent ; la nation est ce qu’elle fut toujours, primesautière et versatile, sans constance, sans chaleur, sans amour, sans vérité ; rien que de la tête et de l’imagination, mais ni cœur ni sensibilité. Avec tout cela, elle accomplit de grandes choses, car justement cette fièvre froide leur donne (aux français) cette agitation éternelle et l’apparence de s’émouvoir pour de nobles causes, alors qu’il n’existe en eux que l’enthousiasme des idées, mais non la sensibilité aux choses. »

(Georg Forster à sa femme, le 8 avril 1793)

 

 

« Écris-moi donc bientôt. J’ai besoin de tes sons purs. La psyché entre amis, la naissance des pensées dans la conversation et les lettres sont nécessaires aux artistes. Car nous n’avons pas de pensée pour nous-mêmes : notre pensée appartient à l’image sacrée que nous créons. » 

(Friedrich Hölderlin à Casimir Böhlendorf, le 2 décembre 1802)

 

 

« Mais je ne voudrais pas avoir trop l’air d’un mendiant devant toi. Appelle cela de la fierté-mais cette fierté est mon plaisir. Depuis ma jeunesse, je me suis senti attiré, poussé vers ceux qui savent davantage, qui savent ce qu’il y a de meilleur. Courageusement, j’ai surmonté ce qui pouvait me déplaire en eux. Je savais ce que je voulais, même si j’ignore ce que j’ai appris. Tu fus le seul à me soutenir et tu me soutiens encore, je pourrais renoncer à moi-même, non à toi » 

(Karl Friedrich Zelter à Goethe, le 16 octobre 1827)

 

 

« …En fait c’est le siècle des cerveaux capables, des hommes pratiques qui comprennent vite et qui, doués d’une certaine agilité d’esprit, sentent toute leur supériorité sur la masse, même si leurs dons ne s’élèvent pas jusqu’au niveau suprême. Tenons-nous-en autant que possible à l’état d’esprit dans lequel nous nous sommes formés ; avec quelques-uns, peut-être, nous serons les derniers d’une époque qui ne reviendra pas de sitôt »

(Goethe à Karl Friedrich Zelter)

 

 

 

La lectrice, le lecteur

 

Gilberte de Poncheville a été libraire à Paris. Pendant presque quarante ans, elle a fait découvrir à des habitués, ou des passants occasionnels, des livres et des textes, souvent peu connus, qui lui tenaient à cœur. Le recueil de lettres allemandes de Benjamin en faisait partie. Elle s’est aussi consacrée au théâtre, sa seconde passion, et a joué dans des pièces de Tchekhov, Duras, Thomas Bernhard, Pirandello, Beckett, sous la direction de Claudine Gabay. Elle a été l’une des cinq comédiennes d’Une Mouette, dans une adaptation de Tchekhov portée à la scène par Isabelle Lafon. Au cinéma, elle a joué dans Les Merveilleuses, moyen-métrage réalisé par Isabelle Lafon.

 

Dominique Delpirou a été directeur artistique de la compagnie Choliambe. Il a exploré  des textes qui ne sont pas d’emblée écrits pour le théâtre et a mis en scène Le Voyage en Arménie de Ossip Mandelstam, La Prose du Transsibérien de Blaise Cendrars, Poète à New York de Garcia Lorca, La Maladie du sens de Bernard Noël. Il a aussi donné plusieurs cycles de lectures sur la poésie américaine (Williams, Ginsberg, Kerouac) et fait entendre régulièrement Mallarmé. Artiste associé au Chapiteau des Turbulents qui permet à des adultes autistes d’accéder à des formations artistiques, il a monté avec eux Le Rêve d’Anselme, d’après Francis Ponge.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 mai 2018 6 05 /05 /mai /2018 09:47
Carcassonne assiégée (photo Anne Grillot) -
Carcassonne assiégée (photo Anne Grillot) -
Carcassonne assiégée (photo Anne Grillot) -

Carcassonne assiégée (photo Anne Grillot) -

 

Institut Ramon Llull/ Newsletter # 84

MAI 2018 / PARIS, FRANCE

 

PARIS,  05/05/2018

 

La Compagnie Roseland Musical secoue le centre de la Terre depuis La Villette

 

Librement adapté du classique de Jules Verne, Voyage au centre de la Terre raconte l’épopée fantastique de deux sœurs au cœur de la planète. La Compagnie Roseland Musical fait fusionner danses contemporaine, classique et breakdance avec les univers virtuels projetés sur les écrans. Du jeudi 3 au samedi 5 mai à la Grande Halle de La Villette.

**

« Catalogne, un pays littéraire » au Banquet du Livre de Printemps 2018

 

L’édition 2018 du festival des littératures étrangères de la Maison du Banquet de Lagrasse est dédiée à la Catalogne, et compte avec la participation des écrivaines Carme Riera et Najat El Hachmi et de l’éditrice Maria Bohigas. Elles parleront du rôle des femmes dans la littérature catalane contemporaine, d’écrire, d’éditer et de traduire en catalan et du fait d’émigrer en Catalogne.

+ info >>

PARIS,  26/05/2018

 

Eduard Márquez est l'invité de la Nuit de la littérature 2018

 

À l’occasion de la 6e édition de la Nuit de la littérature du Ficep - Forum des Instituts Culturels Étrangers à Paris, l’Institut Ramon Llull présente l’ouvrage La Décision de Brandes (éditions do, 2017) d’Eduard Márquez, traduit du catalan par Edmond Raillard. L’auteur, accompagné du traducteur et du comédien Philippe Catoire (La compagnie des Hommes) qui lira des extraits du livre, rencontrera ses lecteurs français au théâtre Le Mouffetard. La Nuit de la littérature est un parcours de rencontres littéraires internationales qui a lieu cette année le samedi 26 mai au Quartier Latin autour de 20 écrivains de pays divers.

***OUVERTURE inattendue de la 21°édition des Rencontres Culturelles de Riquer :

nous vous attendons nombreux, entrée libre

Dimanche 6 mai à 17h

à la chapelle du Mas Riquer. Catllar - « Music Connects Europe »

Caroline Busser : violoncelliste franco- allemande

Ivan Knezevic : violoniste serbe

L'Europe doit faire face à l'heure actuelle à de grands défis. Grâce à notre projet,

« Music Connects Europe », nous voulons apporter notre contribution à l'idée d'une Europe réunie et montrer que la musique, l'idée d'humanité et de nature dépassent les frontières.

Nous nous sommes mis en congés de nos postes de musiciens d'orchestres afin de voyager, avec notre camping car, à travers tous les pays de l'Union européenne. Nous nous produisons en duo, à travers ICstrings. Dans chaque pays, nous tournons une vidéo afin de montrer l'alliance entre la musique traditionnelle locale et la beauté des paysages traversés. A la fin, le film produit se terminera par un montage où défileront sur la musique de « Imagine » de John Lennon des images de tous les pays de l'Union européenne.

Nous ferons une halte dans les Pyrénées orientales début  mai, accueillis au Mas Riquer,  à Catllar, tout près de Prades et Molitg les bains, lieux où séjourna Pablo Casals.

Nous vous invitons le dimanche 6 mai à 17h à venir nous écouter, entrée libre.

 

le 6 mai à 17h,  nous recevons Caroline violoncelliste franco allemande et Yvan  violoniste serbe, qui  ont fait le projet de faire le tour d'Europe en camping car afin de démontrer que la musique est source de joie et de paix.

le 12 mai à 20h30:  Stéphanie et Cécile rendent hommage à Barbara.

le 26 mai à 20h30 : Jean Paul Sire ( accordéon )  et Alex Augé ( saxophone)

les rencontres culturelles de Riquer  06 15 43 50 60

 

***Dimanche 6 mai 2018 à 18h
au Théâtre de l'Etang

 

 

"L'athéisme"

Françoise FOURQUET-TURREL

 

 

 

Françoise Fourquet-Turrel

Professeure agrégée de Philosophie et d’Histoire des Arts
Ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure de Fontenay-aux-Roses

Enseigne depuis 1985 au Lycée Charles Renouvier de Prades

Conférencière à l’U.P.C. (Université Populaire du Conflent)

 

Tout d’abord on s’attachera à définir avec précision quelles sont les différentes significations de l’athéisme, car c’est une notion problématique. Puis on verra que l’athéisme n’est pas un courant de pensée moderne, comme on le croit souvent. En réalité la critique de la religion est présente dès le début de la philosophie dans la Grèce Antique, et tout au long de l’histoire, mais jusqu’au XIX° siècle, écrivains et athées ont souvent souffert de censure et de répression.
Etre athée, une expérience « insolite » ? Quelles questions (existentielles, éthiques) pose-t-elle et quelles réponses peut-elle y apporter?

 

Enfin pour quelles raisons l’athéisme a-t-il fait (et fait-il encore si souvent) l’objet d’intolérance et de persécutions? 

Qu’est-ce donc qui dérange tant chez l’athée ? Pourquoi son existence est-elle insupportable aux yeux de nombre de religieux?

 

 

 

Café débat en entrée libre et gratuite
dans la limite des places disponibles

 

 

 

 

 

Renseignements : www.rdvse.fr - rdvse@rdvse.fr - 06 72 80 39 86
Facebook : les-rendez-vous-de-saint-estevr

 

- - -

Lumière d'Encre

Photographie contemporaine

La lettre d'information - Mai 2018

 A partir du 5 Mai jusqu'au 15 Juin 2018 :

"Rosetta"

Cynthia Charpentreau

à la Galerie Lumière d'Encre

47 rue de la République

66400 Céret

Vernissage : samedi 5 mai 2018 à 11H30.

En 2004, l’agence spatiale européenne lance la sonde Rosetta pour recueillir des données sur la comète 67P / Tchourioumov-Guérassimenko. 

Les comètes sont des corps célestes composés en partie de glace d’eau qui, à l’approche du soleil, se subliment en surface sous l’action du rayonnement solaire. De la même façon, en travaillant avec le soleil comme source directe, (photo­gramme solaire non révélé mais fixé), j’ai produit une collection d’images de co­mètes imaginaires - corps presque incandescents interrogeant l’insaisissable et le déchiffrage de l’inconnu. Ainsi mon projet Rosetta célèbre-t-il d’une façon poétique et ironique, les vues recueillies par la sonde spatiale. Ne pouvant aller moi-même dans l’espace, j’ai découvert la possibilité d’imaginer/imager ce voyage des comètes à l’approche du soleil. Irradiées, luminescentes, fragiles... 

Ces images ne sont pas le résultat d’un véritable voyage spatial, et pourtant elles produisent un certain effet de réel. Dans le cadre de la recherche scientifique, la photographie n’est pas seulement un objet d’étude, elle a souvent valeur de preuve. Mes visions, créées avec les moyens du bord - du papier et du soleil - interrogent la vérité de ces images qui nous viennent from outer space. Ce bricolage compose peut-être les éléments d’une rêverie permettant d’imagi­ner d’autres façons d’incorporer à la réalité de la recherche spatiale une certaine épaisseur d’humanité...

Pour que vive l'art, nous avons besoin de vous.

Vous pouvez donner et/ou adhérer à Lumière d'Encre soit par le site de l'association, soit par la structure HelloAsso, en utilisant le lien suivant : Campagne de dons et d'adhésions 2018

Nous vous rappelons que Lumière d'encre est une association reconnue d'intérêt général et à ce titre vous recevrez un "reçu au titre des dons à certains organismes d’intérêt général" permettant de bénéficier d'avantages fiscaux

 

 

Les événements de Lumière d'Encre sont en entrée libre.
Lumière d'Encre
47 rue de la République
66400 Céret


Lumière d'Encre est soutenu par :
- Direction Régionale des Affaires Culturelles Occitanie-Pays Méditerranée
- La région Occitanie - Pyrénées Méditerranée
- Le Conseil départemental des Pyrénées orientales
- La ville de Céret

Karine Daudé UNE OEUVRE, UN MONUMENT

 

Felice Varini a une grande expérience des sites historiques sur lesquels il travaille depuis plusieurs décennies. Les techniques employées par l’artiste pour la réalisation de l’oeuvre sont respectueuses de l’intégrité du monument. Les protocoles de réalisation ont été étudiés en lien avec les services de conservation des monuments historiques.

LA TECHNIQUE

Une fois le dessin exécuté sur les murs, cordistes et techniciens encollent un support aluminium préalablement peint par des étudiants des Beaux-Arts de Carcassonne. La technique est réversible et sans aucun préjudice sur les pierres.

 

Voilà ... que l’on aime ou pas c’est une chose et tout avis de goût est respectable... en revanche la désinformation visant à dénigrer l’œuvre en prétendant qu’elle détruit le patrimoine est irrecevable ...

La Cité de Carcassonne, Felice Varini, Cercles Concentriques Excentriques

 

Le projet de Felice Varini, Cercles concentriques excentriques, s’inscrit dans le cadre de la manifestation IN SITU, Patrimoine et art contemporain dont Carcassonne est cette année la capitale régionale. Cette oeuvre monumentale célèbre le 20ème anniversaire de l’inscription de la cité de Carcassonne sur la liste du Patrimoine Mondial à l’UNESCO.

Depuis 1978 et son arrivée à Paris, Felice Varini (né en 1952 dans la région suisse du Tessin) a développé un art innovant et original: celui de l'anamorphose dont il est passé maître. Ce processus artistique permet de reconstituer une forme d'un point de vue unique. Et ce fou de couleurs et de géométrie relève tous les défis et propose des installations dans des lieux atypiques. «Le plus sculpteur des peintres» ou «le plus peintre des sculpteurs» comme il se décrit lui-même, réinsère la deuxième dimension dans le réel avec des couleurs tranchées, des formes souvent simples qu'il appose sur tous les supports. Dans une galerie, un square ou en habillage de chantier, il ne s'impose aucune limite.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens