Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 09:19
Mataro Boy du Mas Baux (étiquettes)
Mataro Boy du Mas Baux (étiquettes)

Mataro Boy du Mas Baux (étiquettes)


*Poésie de l'orthographe:

 

A l’heure ou l’on dénature  de scélérate façon notre langue de culture universelle 

Dommage que beaucoup de ces verbes soient tombés dans l’oubli !

le chien aboie quand le cheval hennit et que beugle le bœuf et meugle la vache,

>  l'hirondelle gazouille, la colombe roucoule et le pinson ramage

>  Les moineaux piaillent, le faisan et l'oie criaillent quand le dindon glousse

>  La grenouille coasse mais le corbeau croasse et la pie jacasse

>  Et le chat comme le tigre miaule, l’éléphant barrit, l’âne braie, mais le cerf rait

>  Le mouton bêle évidemment La biche brame quand le loup hurle.

L'abeille bourdonne

>  Tu sais, bien sûr, tous ces cris-là mais sais-tu ?

>  Que si le canard nasille, les canards nasillardent !

>  Que le bouc ou la chèvre chevrote

>  Que le hibou hulule mais que la chouette, elle chuinte.

>  Que le paon braille, que l'aigle trompète.

>  Sais-tu ?

>  Que si la tourterelle roucoule,le ramier caracoule et que la bécasse croule,

>  que la perdrix cacabe, que la cigogne craquette et que si le corbeau croasse,

>  la corneille corbine et que le lapin glapit quand le lièvre vagit.

>  Tu sais tout cela ? Bien.

>  Mais sais-tu ?

>  Que l'alouette grisolle, que le pivert picasse.

>  Tu ne le savais pas. Et, peut-être, ne sais-tu pas davantage

>  Ou que le sanglier grommelle, que le chameau blatère

>  Et que c'est à cause du chameau que l'on déblatère !

>  Tu ne sais pas non plus peut-être que la huppe pupule

>  Et je ne sais pas non plus si on l'appelle en Limousin la pépue parce
> qu'elle pupule ou parce qu'elle fait son nid avec de la chose qui pue.

>  Qu'importe ! Mais c'est joli : la huppe pupule !

>  Et encore sais-tu ?

>  que la souris, la petite souris grise : devine ?

>  La petite souris grise chicote ! Oui !

>  Avoue qu'il serait dommage d'ignorer que la souris chicote et plus dommage
> encore de ne pas savoir, que le geai, cajole !"

>  Faites suivre sinon nous oublierons cette belle langue dont, finalement,
> nous ne savons pas grand chose

---------------------------
>  ----------Retirada :

Le Comité de soutien aux sans-papiers  Le Comité de soutien aux sans-papiers appelle à se joindre à l’initiative des associations organisatrices des Chemins de la Retirada demandant à être présent(e)s pour rendre hommage aux réfugiés d’hier et d'aujourd’hui Samedi 20 février à 9h devant le Centre de rétention administrative (à proximité de l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes). 

Covoiturage depuis Perpignan : rendez-vous à 8h15 Place Jean Moulin

 

Observatoire pour le respect des droits et des libertés  Meeting salle des libertés Jeudi 25 février à 19h. "Les conséquences de l'état d'urgence dans notre quotidien" avec la participation d'un magistrat, membre du Syndicat de la Magistrature d'un militant local de l'Association Non Violente COP21 et d’un des ouvriers condamnés de l’usine Goodyear.

 

 

*************

* "Mataro boy" ou la Passion mourvèdre selon Serge Baux

"mataro boy" c’est le tout nouveau vin rouge 100% mourvèdre du Mas Baux, domaine viticole bio de Canet-en-Roussillon (66) à fleur de Méditerranée. Son étiquette en noir et blanc interpelle l’œil d’emblée avec ce joueur de rugby fonçant vers l’en-but, laissant deviner un vin racé, tout en force et en élégance.

«mataro boy» c’est la cuvée que Serge Baux rêvait de faire depuis toujours : un 100% mourvèdre, son cépage préféré. Ce cépage noir, un peu rude mais très coloré, riche en tanins et très aromatique serait originaire de Mataró (près de Barcelone), ce qui lui vaut son nom d’origine. Surtout utilisé dans les assemblages pour apporter fraîcheur, fruit et structure, quant il est bien mûr, il produit des vins puissants et tanniques.

Avec Soleil Rouge et Alexandre, ses cuvées précédentes, Serge Baux initiait déjà des assemblages à dominante mourvèdre.

Avec mataro boy, surnom donné à Serge par l’écrivain spécialiste du terroir catalan Pierre Torrès*, le vigneron va au bout de son offensive mono-cépage et transforme l’essai !

Car sur cette photo c’est bien lui, Serge, alors jeune rugbyman ** avant de faire « carrière » dans l’industrie du feldspath et de devenir le vigneron exigeant d'aujourd’hui. Pur et dur, aussi généreux que discret... C'est un vin très personnel qui lui ressemble, c'est le fruit d'une longue réflexion et d'un minutieux travail sur le cépage, difficile à travailler, avec du caractère et qui ne se laisse pas «dompter »facilement... Il faut de l'engagement et de la patience.

A la dégustation, mataro boy délivre des arômes de fruit noirs, poivré, épicé, cuir… Ce cépage à forte identité sudiste illustre aussi l’engagement de Serge et Marie-Pierre en faveur d’un art de vivre en pays catalan. Quand ils ont repris ce domaine de la fin du XVIIème, ils ont replanté les cépages de l'appellation en conservant les vieilles vignes de grenache. Ils ont restauré le Mas, en préservant les matériaux traditionnels et l’esprit et en ont fait un domaine à l’accueil chaleureux …

Alors, avec autant d’atouts dans son jeu, il y a fort à parier que mataro boy va faire du « raffut » dans votre cave ces prochains mois ! Prix bouteille : 12,00€. Pour en savoir plus : www.mas-baux.com

à suivre sur Facebook/Domaine MasBaux

Fiche technique mataro boy 2015

Cépages Mourvèdre 100% Vendanges manuelles, tri surtable. Vendange 28 sep.2015. En cuve, inox jusqu’à la mise en bouteille le 21 janvier 2016 Rendement : 28 hl/ha Degré : 15° ● le TER­ROIR du domaine ● Terrasse alluviale du quaternaire (alt. 35m) horizontale. La couche supérieure, d’une épaisseur de 2m, est composée de galets de silice roulés, pris dans une gangue silico-argileuse, posée elle même sur un socle argileux. Terroir particulièrement venté (galets éolisés), très ensoleillé (+ de 260 jours par an) et situé à environ 4000m de la Méditerranée. ● TRAVAIL DE LA VIGNE ● Désherbage par labours. Pas d’engrais chimique. Taille à 2 yeux francs (4 ou 5 coursons). Ebourgeonnage, effeuillage, vendanges en vert. ● VI­NI­FI­CA­TION ● Après tri sur table en entrée de cave et égrappage, préfermentaire à froid, t° maxi de fermentation 24°. Pigeages. Macération 25 jours. ● COMMENTAIRES DÉGUSTATION ● Robe noire violet. Nez cuir, fruits noirs, épicé. Bouche très ample, longue, tannique, suave. Accords mets & vins : carré d'agneau en croûte d'herbes, agneau grillé, aubergines à la plancha, risotto aux cèpes, volailles, magret de canard, gibiers …Conditionnement : Cartons de 6 ou 12 bouteilles de 75cl- Production : environ 5000 bouteilles

* Pierre Torrès, ingénieur agronome, expert en vignobles et vins, chroniqueur gastronomique est l’auteur de plus sieurs ouvrages comme « Le nouveau plaisir du vin », « Terroirs de lumières », « Histoire de la Vigne et du Vin en Roussillon ».

** Serge Baux joua au rugby pendant de nombreuses années, comme arrière centre, à l'Usap, puis au RCN ou il fut partenaires d'illustres joueurs : Jo Maso, Walter Spanghero....

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans langue
commenter cet article

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens