Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 septembre 2021 5 10 /09 /septembre /2021 22:33
Débat à Elne avec M. Feltin-Palas : quel intérêt de parler le catalan en France..? ?

INVITACIÓ PER LA RENTRADA DEL SIOCCAT AMB PAUL MOLAC i Michel FELTIN
PALAS

 

-« El Sindicat intercomunal per la promoció de les llengües occitana i catalana (SIOCCAT) té el plaer de convidar-vos a una intervenció del diputat Paul Molac en visió-conferència des de Bretanya a partir de 17H aquest dissabte 11 de setembre.


Paul Molac és a l’origen de la llei a favor de les llengües regional votada a l’abril i, des de llavors intervinguda pel Consell Constitucional.


Michel Feltin Pallas, redactor en cap a l’Express, autor de la info-lletra, d’abonament gratuït, «Au bout des langues» intervindrà, en presencial, a 18H.


Exposarà, abans de contestar al public a tots aquells que se’n preocupen (pares, estudiants, educadors, elegits, càrrecs dels serveis de l’estat) la seva visió sobre la qüestió , tan important, de: Perquè parlar català quan tothom entén el francès?


El debat serà seguit d’un aperitiu.
La conferència tindrà lloc el dissabte 11 de setembre a 17H a l’Espai Gavroche, Baluard Voltaire a Elna.
Entrada amb presentació del QR codi sanitari ».
El president, Pere Manzanares

 

- - - 

Pourquoi le catalan se porte-t-il mieux en Espagne qu'en France?

 

Alors qu'il s'agit de la même langue, son avenir semble mieux assuré au sud des Pyrénées qu'au nord. Un écart qui ne doit rien au hasard.

 

En France, on croit parfois que le déclin des langues régionales s'expliquerait par une sorte de fatalité. Adaptés à un pays rural, le picard, le breton, l'alsacien et les autres auraient simplement été vaincus par la modernité. Autrement dit, on n'y peut rien. Ce raisonnement a le mérite d'être séduisant. Il n'a qu'un léger défaut : il est entièrement faux.

 

 

Pour s'en convaincre, il suffit d'observer ce qu'il se passe lorsqu'une langue de France est également pratiquée dans un autre pays. Pour cela, prenons, pas tout à fait au hasard, l'exemple du catalan. En commençant par observer les réponses à ces trois questions (1) :

· "Comprend le catalan" : 94% en Espagne, 61% en France.

· "Sait parler catalan" : 80 % en Espagne, 35% en France.

· "L'utilise dans la vie quotidienne" : 36% en Espagne, 8% en France.

Dès lors, de deux choses l'une. Soit le catalan serait adapté à la modernité côté espagnol, mais pas côté français, et j'attends avec gourmandise que l'on m'en donne la raison. Soit cette situation est la conséquence de deux politiques linguistiques différentes. Je ne ferai tomber personne de l'armoire en indiquant que cette seconde explication est la plus convaincante.

Depuis la chute de Franco, le catalan bénéficie en effet dans la région de Barcelone de mesures très favorables. Les administrations utilisent en priorité la langue régionale, tout comme les télévisions et les radios publiques. Mais la disposition la plus décisive concerne l'enseignement. "Les matières fondamentales sont partout enseignées en catalan à l'école primaire, à l'exception naturellement des nombreuses heures dévolues au castillan. La règle est globalement la même dans le secondaire. Quant au supérieur, l'enseignant choisit la langue dans laquelle il est le plus à l'aise", précise l'anthropologue Dominique Blanc. L'objectif est clair : à la fin de sa scolarité, tout élève doit maîtriser le catalan ET l'espagnol. Et c'est ce que l'on observe dans l'immense majorité des cas.

 

LIRE AUSSI >> Crise en Catalogne: "Sans la langue, il n'y a pas de revendication catalane"

 

Reste maintenant à comprendre pourquoi ce qui est réalisé en Espagne semble impossible en France. Plusieurs facteurs se conjuguent.

 

· Une scolarisation plus tardive en Espagne. La généralisation du français a commencé dès le XIXe siècle, alors que celle du castillan est intervenue beaucoup plus tardivement. Lors du retour de la démocratie, le catalan partait donc de moins loin au sud des Pyrénées.

 

· Des connotations positives en Espagne, négatives en France.C'est Franco qui a imposé le castillan (la langue de la région de Madrid) à l'école. Résultat ? Le catalan (comme le basque ou le galicien dans d'autres régions de la Péninsule) symbolise la résistance à la dictature. Rien de tel en France où, à partir de la Révolution, le français a été présenté comme "la langue de la liberté" alors que les langues régionales ont été associées à l'Ancien Régime.

 

· Le rôle de la bourgeoisie. En France, les "élites" ont été les premières à passer au français - un moyen pour elles d'accéder aux meilleures places et de se distinguer du peuple. Rien de tel à Barcelone où, au contraire, la bourgeoisie locale, fière de sa culture, a toujours pratiqué et défendu le catalan.

 

· Un sentiment national plus intense en France. Au cours de l'Histoire, la France a souvent été en conflit avec d'autres puissances européennes, ce qui a eu pour effet de forger un sentiment d'unité nationale. L'Espagne, elle, a connu davantage de guerres civiles. Le sentiment national y est moins puissant qu'en France.

 

· Un Etat plus centralisé en France. Si un Andalou diffère d'un Aragonais et d'un Galicien, la diversité culturelle est plus marquée encore en France quand on compare un Alsacien, un Corse, un Breton et un Aveyronnais - sans même évoquer le cas particulier de l'outre-mer. C'est pour faire tenir ensemble des populations que rien ne prédisposait à partager un destin commun que la France s'est dotée au fil des siècles d'un Etat très centralisé. Et pour la même raison que ledit Etat a cherché à substituer le français aux langues régionales. Le phénomène est beaucoup moins marqué en Espagne.

L'exemple du catalan est d'autant plus intéressant qu'au sud des Pyrénées, la défense de la langue alimente en partie le sentiment séparatiste - je suis sûr que vous pensiez à m'opposer cet argument depuis le début de cet article. Ces événements, cela se comprend, suscitent en France des réticences vis-à-vis des langues régionales de la part de ceux qui sont légitimement attachés à l'indivisibilité de la République.

 

Et pourtant, unité nationale et respect des langues minoritaires ne sont en rien incompatibles. J'en veux pour preuve qu'il existe dans le monde environ 6000 langues pour 200 Etats : le multilinguisme est donc la norme, non l'exception. A Barcelone, il a d'ailleurs fallu l'annulation, en 2010, du statut d'autonomie adopté en 2006 pour voir le vote indépendantiste décoller véritablement. Paradoxalement, c'est le raidissement décidé par Madrid qui a dopé la tentation sécessionniste. Une partie de l'opinion a alors basculé, sur le mode : "Puisque l'autonomie est impossible, alors je choisis l'indépendance." On observe la situation inverse en Suisse, qui reconnaît quatre langues officielles et qui, à moins que quelque chose ne m'ait échappé, ne connaît pas de menace séparatiste.

 

Il est donc deux voies pour faire vivre ensemble des populations différentes. L'uniformisation autoritaire, d'une part ; le respect de la diversité et des droits culturels des minorités, d'autre part. Seule la seconde est compatible avec l'ambition de la France d'être le pays des droits de l'Homme.

 

(1) Etude de 2015 sur les usages linguistiques du catalan en "Catalogne Nord" menée par la Generalitat de Catalunya, le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales et l'Institut franco-catalan transfrontalier (IFCT) de l'Université de Perpignan. Les chiffres concernant la "Catalogne Sud" proviennent de la plataforma per la llengua 2018 et de Quim Nadal, ancien rapporteur de la loi de politique linguistique en Catalogne.

 

 

Michel Feltin-Palas

 

mfeltin-palas@lexpress.fr

 

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2021 6 17 /04 /avril /2021 10:02
Sant Jordi,  23 et 24 avril,  Délégation du Gouvernement de Catalogne en France et Institut Ramon Llulll - Avancée : immersion linguistique à l'école publique -

Sant Jordi,  23 et 24 avril,  Délégation du Gouvernement de Catalogne en France et Institut Ramon Llulll - Avancée : immersion linguistique à l'école publique - 

Catalogne - Barcelona Catalunya

Fêtez la Sant Jordi avec la Délégation du Gouvernement de Catalogne en France et l'Institut Ramon Llull

 

32 librairies de 29 villes françaises participeront à la Sant Jordi organisée par la Délégation du Gouvernement de Catalogne en France avec le soutien de l'Institut Ramon Llull. Dans la tradition catalane, cette date allie la "rentrée littéraire" avec sa présentation de nouveautés littéraires et la journée des amoureux, autour de la rose.

Fêtez la Sant Jordi avec la Délégation du Gouvernement de Catalogne en France et l'Institut Ramon Llull

 

32 librairies de 29 villes françaises participeront à la Sant Jordi organisée par la Délégation du Gouvernement de Catalogne en France avec le soutien de l'Institut Ramon Llull. Dans la tradition catalane, cette date allie la "rentrée littéraire" avec sa présentation de nouveautés littéraires et la journée des amoureux, autour de la rose.

Ces 23 et 24 avril la Délégation du Gouvernement de Catalogne en France et l'Institut Ramon Llull proposent aux lecteurs et lectrices français de participer à la plus belle tradition catalane sans sortir de leurs villes, avec la collaboration essentielle des centres culturels catalans et de la communauté catalane en France et le concours de 32 librairies de 29 villes.

Tous ceux et celles qui y achèteront des ouvrages faisant partie de la sélection de littérature catalane et de livres sur la Catalogne proposée par les libraires -qui fêtent également leur Journée du libraire indépendant- se verront offrir une rose, un sac en tissu et un marque-pages créés par l’illustrateur catalan Adrià Marquès, jusqu'à épuisement du stock.

Trouvez ici la liste des librairies participant à l'événement dans les villes d'Ajaccio, Albi, Angers, Angoulême, Avignon, Bastia, Bayonne, Clermont-Ferrand, Grenoble, Limoges, Lille, Lyon, Marseille, Metz, Montpellier, Mulhouse, Nantes, Nice, Nîmes, Orléans, Paris, Pau, Perpinyà, Quimper, Rennes, Strasbourg, Toulon, Toulouse et Vincennes.

Sant Jordi

23 et 24 avril 2021

Délégation du Gouvernement de Catalogne en France et Institut Ramon Llull

 

- - -

La Saint-Georges à Perpignan -

Sant-Jordi à Perpi

Les bibliothèques fêtent Sant Jordi ! Des rendez-vous en ligne, mais aussi des ateliers sur place !

Du 20 au 24 avril 2021

Les bibliothèques vous proposent de célébrer avec elles Sant Jordi !

Au programme, des rendez-vous virtuels tout au long de la semaine !

Compartir ubicació (una nova manera de viure el teatre) · spectacle en catalan, interactif, en ligne et en direct · Mercredi 21 avril à 20h30

Une expérience théâtrale inédite ! Créé en Catalogne en mars 2020 durant le premier confinement, ce spectacle a reçu le soutien de l'Eurorégion Pyrénées Méditerranée. Renseignements et inscriptions en ligne uniquement : bibliotheques.action-mediationculturelle@mairie-perpignan.com(jusqu'au lundi 19 avril)

Les fables de La Fontaine, des éditions prestigieuses dans les collections patrimoniales de la Médiathèque · Une exposition en Salle Patrimoine doublée d'une exposition virtuelle

Des lectures au bout du fil ! · lectures offertes au téléphone par vos bibliothécaires préférés · Du 20 au 24 avril sur inscription

Et bien d'autres surprises à décourvir en ligne...

Mais aussi des ateliers en bibliothèques, dans le strict respect des normes sanitaires en vigueur.

Sur inscription, nombre de places limité.

Bulle de partage · atelier yoga et relaxation ado (11 ans et +) · Samedi 17 avril à 10h30 · Bibliothèque Barande

Cartes à écrire, cartes à planter (tout public à partir de 7 ans) · atelier de création avec le landartiste Grégory Fusier

Mardi 20 et jeudi 22 avril de 14h00 à 16h00 · Bibliothèque Barande

Mercredi 21, jeudi 22 et vendredi 23 avril de 14h00 à 16h00 · Médiathèque

Mercredi 21 et vendredi 23 avril de 10h00 à 12h00 · Bibliothèque Bernard Nicolau

Anna et la goutte magique - atelier d'éveil musical avec Evelina Simon (famille à partir de 3 ans) · Mercredi 21 avril à 10h30 · Bibliothèque Barande

Des fables et des clowns ! - atelier d'impro clownesque avec Pimprenelle (tout public à partir de 13 ans) · Samedi 24 avril de 10h00 à 16h00 · Médiathèque

Roses de Sant Jordi - Rendez-vous de découverte et d'activités avec Edulia (famille à partir de 7 ans) · Samedi 24 avril de 14h00 à 16h00 · Bibliothèque Barande

Mon jardin secret - Atelier "dedans-dehors" de création vidéo avec Olivier Moulaï (12 ans et +) · Du mardi 20 au vendredi 23 avril de 09h30 à 12h00 · Jardins partagés de la Basse et Médiathèque

Au plaisir de vous retrouver, derrière l'écran, au bout du fil, ou lors d'un moment partagé !

Vos bibliothécaires dévoués

Langues "minoritaires" : une avancée notable pour l'immersion linguistique à l'école publique

França legalitza la possibilitat de fer immersió lingüística en català a l'escola pública

08/04/2021L'ensenyament en català i del català a la Catalunya Nord podrà fer un salt endavant si l'estat francèsposa voluntat a desenvolupar la nova llei de llengües anomenades "regionals" que aquest dijous ha aprovat l'Assemblea Nacional francesa. El president de l'Associació per a l'Ensenyament del Català, Alà Baylac-Ferrer, hi veu una petita revolució que obre la porta a incrementar el percentatge d'alumnes que reben l'ensenyament en català, ara que és del 9% i majoritàriament en escoles privades. Recorda, però, que les competències les té París i que la voluntat de fer els canvis dependrà també de la pressió que faci la població.

 

** Bannalec. Langue bretonne : « Une avancée historique ! »

La proposition de loi de Paul Molac, adoptée jeudi 8 avril, par l’Assemblée nationale, apporte une reconnaissance et une protection nouvelles aux langues régionales en France.

 

Exposition - Arts en pays catalan:

3C: Newsletter #37  Paysages liquides: une dernière semaine pour nous rendre visite

 

C'est parti pour notre quatrième et dernière semaine de "Paysages liquides: entre art et terroir" . Notre exposition, si mouvante et fluide que son titre, accueillera à partir du samedi 17/04, en plus de tous les artistes et oeuvres déjà présents, les interventions de 4 artistes du collectif Agit'Hé. Au programme: 

Tiffany VAILIER 

Agnès CALAS 

Caroline MILIN

Trenca ROCS

Ciblant la construction d'un dialogue esthétique entre l'exposition, les oeuvres et les artistes présents et résidants, le défi pour chacun a été de se laisser imprégner de notre territoire, du thème du paysage et d'un argument d'exposition construit en amont pour y ajouter sa contribution, ses questions et ses démarches artistiques. Et nous avons l'opportunité de témoigner de tout ce processus en découvrant les paysages liquides dans sa troisième présentation pour les derniers jours de visite.

Issu d'un programme de résidences croisées au sein d’un projet micro-transfrontalier soutenu par le Département des Pyrénées-Orientales et par la Generalitat de Catalunya, le projet d'intervention des artistes des deux collectifs sur le thème des paysages liquides et du terroir a déjà eu son premier moment fort lorsque Marina E.G. et Yoshihito Suzuki deInund'ART nous ont dévoilé leurs créations il y a une dizaine de jours. Vous pouvez revoir ce moment en cliquant sur leurs noms pour accéder à l'entretien qu'ils nous ont accordé lors de l'installation de leurs oeuvres.

De même, vous pouvez trouver sur notre chaîne YouTube l'intervention de l'artiste Daniel Caballero dans le cadre de l'autre résidence artistique que nous avons eu le plaisir d'accueillir chez 3C et chez nos Paysages liquides, celle qui est le fruit du partenariat avec le Lycée Agricole de Rivesaltes dans le cadre du programme Occit'Avenir, soutenu par la DRAC-Occitanie, la DRAAF-SRFD Occitanie et la Région-Occitanie et qui s'achève ce weekend. 

Bref, nous vous attendons pour une première ou bien pour une dernière visite à la cave Arnaud de Villeneuve du centre ville de Rivesaltes, du lundi au samedi, de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h30.

C'est l'occasion de voir et de revoir les interventions des artistes résidants, des collectifs, ainsi que les superbes oeuvres de nos chers artistes exposants, lesquelles nous avons le privilège de côtoyer depuis maintenant trois semaines et qui nous remplissent de joie, de découvertes, de réflexions et de moments de contemplation partagés avec le public.

Núria DURAN

Joan FONTCUBERTA

Kika NICOLELA

Raphaëlle ROUMAGNAC

Serge SAUNIÈRE

Muriel VALAT-B

Félix VALDELIÈVRE

Fabienne VERDIER

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens